Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 06:12
526

526

La réalisation d'un fond de décor est une étape importante dans la construction d'un réseau, notamment lorsque sa conception est modulaire de type vitrine. Il permet de présenter une maquette dans un environnement qu'il faut choisir en fonction de la nature des constructions qui figurent au premier plan. Le choix des dioramas disponibles dans le commerce couvre une bonne partie de nos besoins. Parmi les plus connus, nous trouvons des productions chez Faller, Auhagen, Peco, vollmer, SAI, Loco Revue, etc dans des formats de 30 à 50 cm de hauteur. 

Par ailleurs, il renforce la structure qui prend la forme d'un caisson protégeant les maquettes lors des futurs déplacements.

J'ai retenu une hauteur de 40 cm à partir du niveau zéro qui correspond à celle du diorama qui sera fixé sur ses parois. Avec le bâti du module, ce sont donc des plaques de MDF de 3 mm d'épaisseur sur 55 cm de hauteur qui ceintureront chaque module. Nous avons vu qu'il était judicieux d'arrondir les angles sur les modules extrêmes, afin de ne pas casser visuellement l'image. Pour ce faire, j'ai fabriqué un support d'angle à partir de découpes de plaques de CP de 10 mm d'épaisseur qui supporteront une plaque de plexiglas souple. 

529

529

quatre couples et un tasseau servent de point d'appui à la feuille de plexiglas qui s'encastre sur chaque bord dans une rainure de 1 mm de profondeur réalisée dans les plaques de MDF. Ce procédé permet d'obtenir un arrondi parfait et évite un jointage/ponçage du support avant collage du diorama.

530

530

L'ensemble est collé et vissé. Pour le plexiglas, j'utilise une colle contact au néoprène

569

569

En façade, une cornière en alu vissée sur le bâti et collée au néoprène sur la paroi consolide le caisson

550

550

J'ai prévu un diorama de Faller représentant une cité industrielle constitué de trois éléments à coller couvrant une longueur de 2,70 m. La section représentée ci dessus à partir d'un élément incomplet de ce diorama retrouvé dans mes tiroirs donne un aperçu du thème retenu 

En attendant sa livraison , il convient de terminer la pose des voies et des passages planchéiés sur l'ensemble du module, en repérant l'emplacement des futures maquettes qui y figureront, notamment les grues à eau, un château d'eau et un foyer/dortoir qui restent à construire.

543

543

Avant d'aborder le raccordement du second module, il faut sectionner tous les rails dans l'alignement, opération réalisée avec un disque à tronçonner Dremel, suivi d'un ponçage. Le tasseau qui protégeait les sections de rails à couper a été retiré.

538

538

Je peux maintenant préparer le support du second module qui devra s'emboîter précisément afin d'obtenir une surface présentant un niveau bien plan et sans cassure. Pour ce faire, je positionne un élément du prochain bâti en CP maintenu solidement avec des serre joints, et je perce 4 trous de 12 mm de diamètre espacés de 25 cm chacun. 

539

539

L'emboîtement se fera avec des tourillons en hêtre de même diamètre renforcés par des cales en CP de 15 mm d'épaisseur collées sur les faces internes des modules à raccorder. 

541

541

les tourillons sont collés et vissés sur le second module avec les cales (sur cette photo vue de l'intérieur du caisson) ce qui permettra une bonne résistance du support dans le temps. 

545

545

546

546

Zoom sur les deux premiers modules. L'emboîtement est précis, la fixation ultérieure se fera par trois écrous et boulons traversant les deux parois. A noter que le premier module a également été équipé de cales de renfort collées et vissées sur sa face interne 

570

570

Nous avons vu que le premier module était équipé de quatre pieds, le second et les suivants n'en auront que deux à leur extrémité, la fixation étant suffisamment solide avec les quatre tourillons traversants et les trois écrous boulonnés. La présence de vérins sur tous les pieds permet d'obtenir une surface parfaitement horizontale. Il importe maintenant de préparer le tracé des voies sur le second module, après cette étape, les deux modules pourront être désolidarisés pour faciliter les travaux de déco. 

A noter que j'ai dû scinder en deux le module 2 qui devait mesurer 180 cm de longueur, n'ayant pas la place dans le garage/atelier pour réunir 125 + 180 = 305 cm d'un seul tenant. Nous aurons donc deux modules de 90 cm à construire avec le même système de raccordement.

 

551

551

Un premier aiguillage raccorde le second module au premier. les rails sont fixés sur un lit de colle à bois renforcé par de la cyanolit aux points de jonction, le tout maintenu par des punaises le temps du séchage.

A noter qu'il est toujours possible de décoller proprement une section de rails si l'alignement n'est pas correct ou si une modification du tracé d'origine est nécessaire.

Il suffit de glisser une spatule sous les traverses. Par contre, le ballastage se fera ultérieurement en phase de déco et rendra la fixation définitive. L'opération de patine/salissure des rails/traverses est préalable au ballastage.  

573

573

Une autre intervention a dû être réalisée pour câbler toutes les voies se raccordant au pont tournant. Effectivement, le système adopté par fleischmann n'est pas toujours fiable car il repose sur une alimentation des voies dans l'alignement du pont via des palpeurs avec un contact parfois défaillant. De plus, les autres voies de la rotonde ne sont pas alimentées. 

J'ai donc câblé toutes les voies en passant par un feeder (tiges de laiton) qui sera raccordé à la centrale digitale. Les palpeurs du pont tournant devenus inutiles et source de court-circuits ont été sectionnés.

572

572

Le branchement du module LDT est modifié en conséquence, les deux fils jaunes alimentant les rails du pont tournant passent par un interrupteur/inverseur de phase indispensable lorsque la rotation du pont atteint 180° (sinon court circuit assuré) lors de son franchissement. Comme l'éclairage de la cabine du pont est assuré par les rails, l'interrupteur/inverseur a une position centrale neutre permettant d'éteindre cet éclairage sur commande.

A suivre

Partager cet article
Repost0
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 17:47
550

550

les maquettes sont en place, je vais pouvoir attaquer la phase déco du module 1

Partager cet article
Repost0
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 10:30
495

495

Jouef a reproduit un pylône d'éclairage dont la facture est plutôt réussie pour l'époque, bien que manquant de finesse. Les projecteurs (équipés d'ampoules) sont aujourd'hui dépassés niveau conception. J'ai souhaité les remplacer par des leds ainsi que le réseau de fils qui les alimente.

Pour ce faire, il faut décoller proprement chaque tronçon afin de pouvoir loger deux fils rigides en laiton de 5 dixième positionnés derrière deux cornières du pylône. Ils seront moins visibles une fois peints. j'ai utilisé un cutter à lame droite et un petit marteau pour séparer proprement chaque élément. Les embases ont été ensuite poncées afin d'obtenir des surfaces bien planes lorsqu'elles seront à nouveau encollées.

496

496

Les projecteurs enclipsés sur la plateforme supérieure sont facilement démontables. Tous les fils alimentant les ampoules ont été dessoudés.

497

497

Les deux fils laiton permettront d'alimenter la platine Jouef lors de la repose de cette dernière. 

512

512

498

498

L'éclairage sera assuré par des leds puissantes de 5 mm de diamètre (récupération de toute une série sur une lampe 220V à usage domestique) Elles seront logées dans des projecteurs réfléchissants (fourniture Conrad) dont on distingue le format sur cette photo. Seuls seront conservés les supports Jouef ainsi que les visières que j'ai collées après découpe sur les projecteurs Conrad. L'ajout d'une résistance de l'ordre de 500 ohms permet d'obtenir un éclairage puissant bien adapté à ce type d'équipement. 

502

502

tests d'éclairage une fois les quatre projecteurs connectés sur la platine. Attention à bien respecter la polarité dans la mesure où il est souhaitable de les alimenter en continu pour éviter le scintillement en digital. 

504

504

La présence de réflecteurs permet une bonne diffusion de l'éclairage. 

515

515

Le pylône est ensuite repeint avec un spray gris foncé Tamiya, et les projecteurs en noir brillant. 

516

516

Après séchage, patine avec de la terre à décor dans différents coloris. (ocre, rouille, blanc sale, gris)

517

517

Le pylône sera installé entre les deux bâtiments. Les prochains travaux porteront sur la construction de grues à eau, d'un château d'eau, et d'un bâtiment foyer/dortoir pour le personnel de conduite. (maquettes PN Sud Modélisme)

A suivre

Partager cet article
Repost0
4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 16:00
8752

8752

En m'inspirant du modèle créé par PN Sud Modélisme (photo ci dessus), j'ai entrepris la fabrication intégrale d'une remise atelier béton qui viendra compléter les installations déjà présentes sur le module 1 

432

432

Pour la petite histoire, et je n'en suis pas très fier, Gilles m'avait confié une de ses fabrications en plâtre moulé que je devais terminer et installer au côté de la rotonde. Elle m'a échappé des mains et n'a pas supporté la chute sur le sol en béton. Les dégâts étaient trop importants pour espérer la réparer. Aussi, j'ai décidé d'en reconstruire une autre dans des matériaux incassables et plus légers. 

401

401

Le premier travail consiste à tracer le plan des 4 murs sur une feuille cartonnée de 5 dixième de mm d'épaisseur qui servira après découpe au cutter de bordures d'encadrement et d'éléments de parement en relief des surfaces bétonnées.

J'utilise le Xyltech, un matériau composite à base de fibres végétales et de polymères découvert récemment dans une surface de bricolage Leclerc. Il offre des qualités exceptionnelles pour construire des maquettes et est commercialisé sous forme de panneaux le + souvent prédécoupés (120x40 ou 120X60cm) en différentes épaisseurs (5, 10, 20 mm), et sa surface déjà apprêtée est protégée par un film plastique.

j'ai utilisé une plaque de 5 mm pour la construction des murs de façade et latéraux, la découpe des portes et fenêtres se fait aisément avec un simple cutter à lame effilée, aidé d'une équerre et d'une réglette métallique.

Malgré une structure très tendre et son poids plume, le xyltech présente une surface rigide et souple à la fois. Il se travaille aisément (découpe, vissage, cloutage, ponçage, fraisage), n'éclate pas sur le chant, peut être peint sans apprêt, bref l'idéal pour nos travaux de modélisme. 

404

404

Après découpe au cutter, les chants des ouvertures peuvent être finis avec une lime douce, les parements en carton sont ensuite positionnés avec de la colle à bois. 

405

405

la structure commence à prendre forme. La découpe de la planche cartonnée constituant les encadrements est l'opération la plus longue et doit être faite avec soin au cutter. Les dimensions du bâtiment sont sensiblement identiques au modèle en pierre synthétique PN Sud Modélisme (longueur 300 mm largeur 110 mm, hauteur des murs latéraux 90 mm)

406

406

Sur cette photo, la maquette a reçu une première couche de spray ivoire pour uniformiser la couleur de base et vérifier la tenue des encadrements et parements encollés.  

407

407

j'ai essayé dans la mesure du possible de conserver un style identique à celui de la rotonde, s'agissant de structure béton. 

413

413

Le plafond est également constitué d'une plaque de xyltech qui sera rainurée sur les bords, ce qui facilitera la pose de la toiture.

412

412

5 couples sont ensuite découpés pour supporter la toiture arrondie

411

411

l'arrondi est égalisé avec une cale à poncer et permet de rattraper les petits décalages dans la découpe toujours effectuée avec le cutter. Il faut veiller à tenir cet outil bien perpendiculaire à la surface à travailler. 

416

416

L'assemblage des éléments en xyltech se fait avec de la colle contact au néoprène qui garantit une très bonne tenue immédiate. 

417

417

La première surface de toiture arrondie est réalisée dans une feuille de polystyrène de 5 dixième d'épaisseur. 

418

418

les surfaces de parement présentes sur tout le bâtiment sont découpées dans une plaque de polystyrène de 5 dixième d'épaisseur et les arrondis sur chaque coin faits à l'emporte pièce. 

419

419

la fabrication du lanterneau de ventilation supérieur nécessite une découpe précise des supports qui doivent épouser la courbe de la toiture. Leur découpe est également faite au cutter. 

414

414

Les verrières sont découpées avec une mini scie circulaire Proxxon dans du verre synthétique au format exact des ouvertures de fenêtre. Les huisseries seront ensuite peintes avec un marqueur de peinture à pointe fine. 

421

421

Le lanterneau est couvert avec une feuille de polystyrène de 5 dixième renforcée de nervures de 1 mm de largeur. Les trappes de ventilation sont tracées sur des plaques de verre synthétique au format des ouvertures avec un marqueur de peinture noire.  

423

423

Avant la pose définitive, les éléments reçoivent une première couche de peinture

431

431

Une fois le lanterneau collé, j'ai renforcé sa structure sur le pourtour et reproduit les nervures sur l'ensemble de la toiture du bâtiment. 

433

433

Un masquage est ensuite réalisé sur tout le corps bétonné du bâtiment, pour peindre les éléments de toiture à l'aérosol, en gris moyen.  

434

434

Le rideau métallique déroulant de la porte principale de la remise est reproduit partiellement, le marqueur de peinture Posca facilite sa remise en état. (c'est l'un des rares éléments récupérés sur l'épave de l'ami Gilles!!)

454

454

Les verrières sont également réalisées avec un marqueur de peinture Kaki de la marque japonaise Posca, on trouve cet article dans de nombreux coloris sur la e-boutique de ce fabricant. 

435

435

Le rideau occulte la partie supérieure de l'entrée, mais laisse un gabarit suffisant pour le passage de toutes les locos

438

438

Une lanterne extérieure est ajoutée, ainsi que la numérotation 1. Le bâtiment a reçu ensuite une couche de peinture acrylique "blanc antique Pébéo" sur toutes les surfaces bétonnées. Lorsque tout sera bien sec, un lavis Humbrol (noir, brun, beige, vert) très dilué dans du white spirit sera appliqué sur tout le bâtiment, suivi d'une patine à la terre à décor. L'objectif est de restituer l'aspect vieilli/sali de la rotonde traité de la même manière. 

456

456

Après application du lavis, je termine avec de la terre à décor dans différents coloris

458

458

Les gouttières sont faites dans un rond de laiton de 15 dixième de diamètre sur lequel j'ai soudé trois attaches également en laiton (4 dixième). Elles sont ensuite peintes couleur zinc à l'aérosol avant la pose et seront ensuite patinées. 

459

459

Une plateforme en MDF de 3mm a été collée sur le module et servira d'embase à la remise. La voie est ensuite collée, puis découpée avec la Scie Dremel ci dessus pour créer une fosse de visite dans l'atelier. Cet outil se révèle d'une précision remarquable lorsqu'il est guidé par une réglette. 

460

460

Après découpe de la fosse, une plaque de CP est ensuite collée sur le dessous du module avec ajout de marches. Une plaque de polystyrène de 1 mm d'épaisseur mise au gabarit de la remise termine l'opération et permet d'affleurer le niveau supérieur des rails. Il ne restera plus qu'à aménager l'intérieur de la remise et créer une animation bien visible de l'extérieur au travers des verrières. 

477

477

Avant la repose du bâtiment sur son socle, la fosse de visite a été peinte, puis copieusement salie ainsi que la plateforme de l'atelier. 

474

474

Un éclairage à base de ruban de leds CMS a été ajouté avec une résistance de 1 kohms. 

475

475

Les verrières permettent de bien distinguer l'intérieur de la remise. Il convient donc de l'aménager avec de l'outillage, du mobilier, et des mécanos. 

476

476

Une partie du mobilier est collé sur les murs (établis, armoires et étagères d'outillage) Il sera complété de machines outils et d'éléments divers au sol (caisses, palettes) sans oublier le personnel de maintenance. 

483

483

Le mobilier/outillage n'est sans doute pas très fidèle à la réalité, et toujours difficile à représenter faute de productions disponibles dans le commerce. L'objectif est davantage de "meubler" l'espace vide

492

492

L'ajout de deux portes métalliques issues de récup d'accessoires en résine termine la déco de cette remise/atelier

479

479

Cette étape de construction finalisée, il importe de se préoccuper du fond de décor. Mes précédentes recherches sur ce thème m'avaient conduit à tester plusieurs dioramas commercialisés chez Faller, Loco Revue, Auhagen, lesquels n'avaient pas été adaptés à mon propre réseau étagère.

J'ai donc pu faire qq essais en punaisant l'un d'entre eux représentant une cité industrielle produite par Faller, ce qui donne un avant goût de l'arrière plan qui pourra être réalisé à un stade plus avancé de la déco du premier module. 

A suivre

 

 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2018 2 31 /07 /juillet /2018 17:20
368

368

L'installation d'un éclairage à base de rubans de leds CMS ton chaud nécessite de créer des sections qu'il faudra raccorder électriquement.

369

369

Compte tenu des différences de niveau des plafonds, j'ai soudé des fils de laiton de 5 dixième qui raccordent chaque section de leds. Cette disposition évite de faire circuler des fils électriques au niveau des lucarnes supérieures qui auraient été très visibles.

373

373

Le raccordement électrique sur chacune des stalles est réalisé dans le fond de la rotonde. Une résistance de 1 kohms et la présence d'un pont redresseur permettra d'atténuer et de stabiliser l'éclairage trop violent sous alimentation digitale. Les hottes d'aspiration de fumée sont collées sur les rubans de leds

374

374

Un premier test confirme que la répartition de l'éclairage sous la rotonde est correct

376

376

idem sous cet angle.

383

383

A ce stade, je peux poursuivre les travaux de finition avec une patine réalisée avec de la terre à décor et qq touches de peinture. La numérotation des stalles est faite sur tableur Excel

389

389

Un éclairage extérieur a été ajouté ainsi que la pose des échelles d'accès en toiture.

394

394

les butoirs sont des modèles en kit d'Ara Production

397

397

448

448

Le passage planchéié aux abords de la rotonde est complété et permettra d'accéder à un autre bâtiment en cours de construction:

une remise/atelier en béton de type PLM.

Dans l'immédiat, je n'ai pas fixé la rotonde sur son support, car cette maquette est fragile et doit être maniée avec précaution.....j'en ai fait la triste expérience lorsqu'un objet lourd est tombé malencontreusement sur une corniche de toiture qu'il a explosé. J'ai recollé patiemment les morceaux avec application d'un enduit, refait la peinture et la patine.....tout est réparé, mais quelle perte de temps!!!

J'aime beaucoup le rendu des maquettes en pierre synthétiques, mais il faut savoir qu'elles supportent assez mal les chocs. Aussi, elles ne seront installées définitivement qu'en phase finale de déco des modules. 

A suivre 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 06:09

vidéo 208 circulation rame budd Jouef améliorée

quelques séquences de circulation de la rame Budd Jouef remotorisée et digitalisée sur la base de 6 éléments. 

Bon visionnage

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 05:46
309

309

Maintenant que le plan du réseau est tracé dans les grandes lignes, je peux attaquer la construction d'une des maquettes essentielles du dépôt qui sera installée sur le module 1, la rotonde PLM de PN Sud Modélisme. Mais avant, il faut positionner le pont tournant et les voies d'accès.

325

325

Le pont tournant a été provisoirement démonté pour le protéger des chocs éventuels. La fosse Fleischmann est mise en place avec tous les secteurs d'accès qui sont collés et punaisés le temps du séchage (colle à bois vinylique) 

345

345

Les lamelles de contact sont également protégées avec un petit pot en verre. Le module de contrôle digital TT-DEC de LDT a été fixé sous le réseau.

328

328

trois voies sur quatre sont équipées de fosses de visite Auhagen. La plateforme qui supportera la rotonde doit affleurer les rails. Le fabricant préconise de couler un enduit à lisser sur ce secteur en collant des contre rails qui délimiteront les zones de roulement. 

329

329

La pose des contre rails nécessite d'araser les tirefonds internes, opération réalisée avec la fraiseuse portative Dremel. j'ai pris l'option de découper une pièce de MDF entre les contre rails, à l'entrée de la rotonde, dont l'épaisseur a été réduite à 2 mm

331

331

le moulage d'une plateforme en enduit colle de type BA13 qui alourdirait davantage le module a été écartée, compte tenu du poids déjà important de la rotonde.

J'ai découpé des secteurs en MDF de 3 mm d'épaisseur qui épouseront les surfaces entre chaque voie. Les bords doivent être fraisés pour affleurer le rail. Toutefois, l'épaisseur des rails Roco code 100 avec les traverses est supérieur, il faudra donc ajouter des baguettes sous chaque plateforme

342

342

Les baguettes sont ensuite collées sous chaque plateforme avant leur installation définitive et leur mise en peinture à l'aérosol gris ciment. A noter que leur épaisseur doit être légèrement inférieure à celle des rails/traverses Roco (qq dixièmes de mm) afin que le contact entre les roues des locos et le rail ne soit pas dégradé. 

338

338

La plateforme est ensuite collée. Sa surface est parfaitement plane et peut maintenant accueillir la rotonde sur ses quatre stalles

323

323

Les différents éléments sont mis en forme et nécessitent un ébavurage et ponçage importants sur chaque arrête. Il est réalisé sur une feuille de toile émeri à grains moyens positionnée à plat sur une planche bien plane ou un établi. La structure en pierre synthétique se travaille assez bien, mais peut casser facilement, il faut veiller à éviter les chocs. Les couples intérieurs sont en résine brut de démoulage, qu'il faut également poncer et égaliser afin de faciliter le montage de la maquette. Enfin, les huisseries/vitrages sont en laiton finement photodécoupé et mis en peinture à l'aérosol sur les deux faces en gris moyen.  

347

347

Les huisseries sont ensuite patinées avec un lavis à base de noir/brun/beige Humbrol dilué dans du white spirit avant le collage des vitrages en rhodoïd

350

350

Elles sont ensuite collées sur une feuille de rhodoïd (Micro Kristal Klear) qui sera découpée après séchage. 

351

351

La plateforme accueillant la rotonde a été patinée sommairement avant d'entreprendre la construction de cette dernière. Il importe effectivement de positionner in situ chaque pan de mur arrière avec un angle approprié (7,5°) sinon risque de ne pas pouvoir poser les éléments de toiture.  

340

340

le fabricant préconise de peindre chaque élément avant le collage. Une première couche beige/ivoire a été appliquée à l'aérosol (intérieur et extérieur) et gris moyen sur les toitures. Un premier test d'assemblage in situ permet de vérifier que les angles sont respectés. A noter que le kit présente un gabarit à l'échelle 1/1 pour nous guider dans cette étape importante de la construction.  

348

348

La rotonde prend forme. Les éléments de toiture nécessitent des travaux importants d'ajustage, car leur moulage présente des différences d'épaisseur au niveau des bordures latérales. Un jointage à base d'enduit sera nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant. Les toitures supérieures seront posées ultérieurement car il faut d'abord installer les verrières, et là encore des travaux d'ajustage seront nécessaires.

Par ailleurs, il est préférable de traiter ultérieurement cette partie de la maquette, ce qui permet de la retourner en la posant sur une surface plane, notamment lorsque j'aborderai les travaux de patine intérieure 

 

354

354

A ce stade, je peux appliquer le fond de peinture définitif sur l'ensemble de la maquette, j'ai retenu le blanc antique acrylique de Pébéo, qui doit permettre d'obtenir une teinte satisfaisante après patine. 

356

356

Des baguettes ont dû être ajoutées sur les supports de vitrages supérieurs, pour faciliter leur pose par encastrement dans des rainures venues d'un moulage très approximatif sur cette zone. 

359

359

L'intérieur de la rotonde a été patinée sommairement avant de poursuivre la finition.

360

360

idem pour les murs extérieurs et la toiture, toujours avec un lavis à base de mélange très dilué de peintures Humbrol (noir, brun, beige, vert) La finition avec des terres à décor sera l'étape suivante. 

362

362

Les vitrages supérieurs sont mis en place avant la pose des derniers éléments de toiture

363

363

A nouveau, un jointage avec un mastic railcolor est réalisé après collage des éléments de toiture supérieurs

364

364

Il est temps de poser les vitrages sur l'ensemble de la maquette. Un point de colle sur chaque coin des huisseries renforcera leur tenue dans le temps. 

365

365

366

366

367

367

Le plus dur est fait, il reste à installer un système d'éclairage et positionner les pièces de détaillage, échelles, hottes et cheminées d'évacuation vapeur, horloge, passages planchéiés, etc. Une patine sera ensuite réalisée sur l'ensemble de la rotonde ainsi que la déco de l'environnement immédiat avant de poursuivre la construction des autres maquettes du dépôt. 

A +  

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 05:10
296

296

l'autorail Berliet RBD 250 Atlas fait une halte en gare de St Jean. L'éclairage du module 1 a été revu en intégrant un plafond équipé de rubans de leds CMS en remplacement des néons. Reste à peindre la voûte couleur azur. 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 05:12

vidéo 207

Ma dernière réalisation, l'autorail Berliet RBD 250 Atlas, un modèle que j'ai eu l'occasion de motoriser et digitaliser à deux reprises depuis sa sortie il y a qq années, sans doute la meilleure reproduction des Editions Atlas.  

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2018 7 08 /07 /juillet /2018 17:12
277

277

C'est parti pour un nouveau projet de réseau dont la construction m'a été confiée par l'ami Gilles. La première étape consiste à réaliser un plan à l'échelle 1/5 ème pour bien cadrer l'implantation des voies et l'emprise des différentes maquettes qui devront figurer sur le réseau. 

Comme le montre cette photo, il sera constitué de cinq modules assemblés en forme de L de 430 x 332 cm. Chacun d'eux aura un format standard de 125 x 82 cm hormis l'élément central affecté au dépôt (180 x 82 cm) Le thème retenu est un dépôt vapeur/diesel couvrant la branche la plus longue du L et débouchant sur une gare terminus de moyenne importance. Le circuit ne sera pas bouclé, compte tenu de la faible largeur des modules, mais permettra des manoeuvres intéressantes, avec possibilités de constitution de navettes circulant sur les deux zones extrêmes du réseau. Sur la surface disponible, j'ai pu loger un EP desservant une usine et une Halle marchandises PLM.

L'essentiel des maquettes sont des productions de PN Sud Modélisme en kit qui seront construites au fur et à mesure de l'avancement des travaux.  

278

278

Le 1er module accueillera le pont tournant Fleischmann francisé, une rotonde à 4 stalles de type G PLM, une remise atelier béton, un bâtiment foyer/dortoir et un château d'eau. 

 

221

221

La plateforme est découpée dans une plaque de CP de 125x82 cm (épaisseur 10 mm) Le bâti est constitué de plaques de CP de 15 cm fixées sur le pourtour par collage et vissage sur des tasseaux de 25 mm de section. La fosse circulaire a été découpée avec une scie sauteuse ainsi que les emplacements de fosse de visite sous la rotonde. 

210

210

Dans l'immédiat, le module est posé sur des tréteaux, mais il est prévu d'installer sur chacun des pieds métalliques escamotables pour faciliter leur transport ultérieur. 

N'ayant pas beaucoup de place dans mon garage déjà bien encombré, j'ai prévu de construire et décorer chaque module avant d'entreprendre le suivant. Je n'aurai donc pas l'occasion de réunir sur place la totalité du réseau. Aussi, les raccordements entre chaque module devront être très précis et vérifiés avant leur récupération chez l'ami Gilles.  

298

298

La confection des supports de pied est faite à partir de 4 pièces de CP multicouches de 15 mm d'épaisseur ajustées et découpées à la scie circulaire d'établi. Ces éléments seront ensuite collés et vissés sous le module. 

299

299

le pied s'emboîte sans forcer sur son support, mais il convient de pouvoir le maintenir en place. 

301

301

j'ai donc percé le support CP et un côté du pied métallique pour introduire la fixation visible sur cette photo. 

303

303

Le trou a été taraudé afin de pouvoir introduire la vis de 8 mm et maintenir solidement le pied dans son support. 

302

302

Une fois collé et vissé sur chaque coin du module, l'assemblage se révèle très solide. Le démontage des pieds est facile, ce qui facilitera les déplacements ultérieurs. 

304

304

Chaque pied est identifié sur son support respectif.

306

306

ils sont tous équipés de vérin à vis pour rattraper si nécessaire les différences de niveau lors de l'installation définitive. Le niveau zéro se situera à environ 85 cm du sol. 

305

305

Terminé pour l'infrastructure du module 1 ou presque, car il est prévu d'installer un fond de décor sur l'ensemble du réseau, sachant qu'il servira également à protéger les maquettes PN Sud Modélisme lors des déplacements, n'oublions pas qu'elles sont fabriquées pour l'essentiel en pierre synthétique et qu'un choc violent peut leur être fatal.

 

309

309

La suite de cet article sera consacré à la construction et patine de la rotonde PLM en kit de PN Sud Modélisme. Un gros chantier qu'il ne faut pas saboter.....sinon, je risque de perdre un copain!!!!

A+

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche