Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 07:24
581

581

Il arrive parfois qu'un modèle de loco originale et rare se présente sur la plateforme Ebay.

En l'occurrence, cette magnifique loco vapeur en version collector (class 214.04 OBB) a retenu mon attention, malgré un descriptif du vendeur qui précisait qu'elle était statique et donc condamnée à rester dans son étui en plexiglas, ou dans une vitrine, mais j'avais déjà ma petite idée!!!

Il s'agit d'une 142 Liliput, dont la qualité de reproduction est au RV, notamment un embiellage très fin fonctionnel. C'est ce qui m'a décidé à tenter une motorisation après examen attentif des organes de roulement. Le châssis de la loco est métallique, la chaudière en plastique, avec un tender monobloc tout métal, ce qui lui confère une bonne assise sur les rails.

Je vous propose donc d'examiner les différentes étapes de sa restauration.  

 

587

587

Un rapide examen du tender montre que le fabricant avait prévu une motorisation......qui n'existe pas sur le modèle acquis!!!, peut-être que le vendeur a tenté cette opération, sans succès apparemment, et j'ai dû revoir les différents organes de roulement pour adapter une transmission sur trois des quatre essieux existants. 

588

588

Le dessous du châssis est très bien reproduit, les 4 essieux sont montés sur des axes suspendus conférant à la loco un contact parfait avec le rail sur chacune des roues. 

589

589

Là, cà se gâte, un des essieux du tender est voilé, et il va falloir se creuser les méninges pour motoriser l'engin, le support étant moulé dans un bloc métallique très compact. 

591

591

C'est parti. Première intervention, ôter les roues dont aucune n'est pourvue de bandages d'adhérence, et pour cause!!! Une chance, j'ai retrouvé dans mes tiroirs deux bogies de tender Roco neufs avec un diamètre de roues à rayons identiques, dont quatre sont équipées de bandages.

592

592

Sur cette photo zoomée, nous voyons les paliers des trois premiers essieux (diamètre 2 mm) et un quatrième flottant suspendu par un ressort de compression. Egalement, un alésage qui était prévu pour installer des pignons de transmission sur les trois premiers essieux. N'ayant pas de moteur adapté au bâti, j'ai arasé toute sa partie supérieure avec une scie à métaux 

594

594

L'utilisation d'essieux Roco équipés de pignons centraux nécessite de creuser profondément le bâti moteur, opération réalisée avec précision avec une fraiseuse Proxxon

595

595

Toutefois, il n'est pas possible d'attaquer directement les essieux moteurs par vis sans fin. Il faut donc adapter un jeu de pigons intermédiaires sur l'essieu 1 et 3. Ceux ci (toujours des Roco issus des bogies précités) ont un alésage de 2,5 mm, et tourneront librement sur un axe de même diamètre réalisé dans un rond de laiton. La disposition du moteur (Mitsumi) permet de loger un volant d'inertie (Micro-Modèle)

596

596

Pour ce modèle, j'ai souhaité obtenir une transmission sur trois des essieux. Une chance, les pignons en laiton ci dessus (origine Jouef) correspondent exactement à l'entraxe de chaque essieux. Il faut donc les repercer au diamètre adéquat (2 mm) opération réalisée avec une perceuse à colonne en plaquant les pignons sur le dos maintenus sur un collant double face.

598

598

Sur cette photo, nous voyons que la transmission est effective sur les trois premiers essieux dont les deux premiers sont pourvus de bandage d'adhérence. Le pignon en plastique d'origine sera remplacé, son palier étant dégradé par le fraisage du bâti. 

599

599

Reste encore une étape délicate, qui consiste à fabriquer dans une plaque de laiton deux longerons pour fixer les axes des pignons intermédiaires. Ils seront soudés sur ces longerons en veillant à obtenir une transmission souple sans point dur, autant sur les vis sans fin que sur les pignons des essieux moteurs.  

600

600

Ouf! opération réussie, le moteur peut être positionné sur son berceau où il est collé. le pignon en laiton jouef a été intercalé entre le 1er et le deuxième essieu, il tourne librement sur un axe en acier de 2 mm 

601

601

le quatrième essieu flottant recevra un ressort souple de compression pour assurer une bonne captation du courant.

603

603

La captation du courant se fera sur les quatre roues du tender + 4 roues de la loco. Les lamelles de contact sont soudées sur une plaque de circuit imprimé isolée sur deux pistes. Elle est positionnée et collée sur le berceau du châssis.

605

605

A ce stade, je peux remonter le tender pour faire un premier test de roulement en régime analogique sans la loco. C'est OK

608

608

Il convient maintenant de voir comment raccorder mécaniquement et électriquement la loco au tender, et profiter de ce démontage pour installer des feux fonctionnels.  

610

610

Le timon d'attelage est réalisé dans une barre de laiton rigide de 5X2,5 mm de section percée aux deux extrémités

612

612

Des lamelles de contact découpées dans une plaque de chrysocal sont soudées sur une plaque de CI constituée de deux pistes isolées. La prise de courant se fera sur les flancs internes des quatre roues centrales de la loco.

614

614

j'ai installé des micro leds CMS BTC câblées dans chaque lanterne en les perçant délicatement avec un foret de 5 dixième. Elles seront raccordées au décodeur situé dans le tender. 

615

615

j'ai renforcé le timon d'attelage en soudant deux profilés en U qui serviront en outre de support aux câbles limande:

2 fils pour la prise de courant loco/tender

2 fils pour l'éclairage des lanternes AV loco 

618

618

La chaudière peut être maintenant reposée sur le châssis. Nous voyons que le débattement du timon est important et permet une inscription dans les courbes les plus serrées. Les câbles sont collés de chaque côté du timon. 

616

616

Dernier contrôle pour vérifier que la loco roule sans résistance sur les rails, une fois que tous les éléments sont remontés. C'est OK

619

619

Premier test sur le circuit d'essai. le fonctionnement est souple, la prise de courant excellente, mais la loco manque de puissance, malgré un tender métallique assez lourd. Il reste encore un volume important à l'intérieur permettant d'envisager un lestage supplémentaire

624

624

J'ai utilisé un lest en plomb issu d'une ancienne loco vapeur Jouef, je l'ai limé pour pouvoir le loger à l'intérieur du tender, à la verticale des deux essieux bandagés. Et là cela change tout!! Cette fois ci, la force de traction est nettement améliorée, digne d'une loco de cette taille!!! 

622

622

J'ai utilisé un décodeur Lenz silver direct, mais j'ai dû modifier son emplacement par rapport à cette photo, du fait de la présence du lest en plomb. En définitive, il sera logé sous la soute à charbon qui est un élément plastique rapporté escamotable. 

625

625

La connexion avec le décodeur est réalisée sur une petite platine de CI qui sera recouverte par le bac à charbon.  

626

626

Les lanternes AR ont été percées pour loger deux leds canon TC. Elles seront programmables avec la touche AUX 1 du décodeur, ce qui permettra de les éteindre lorsque la loco sera attelée. 

627

627

Par contre, les feux AV sont programmables avec la touche F0

628

628

Il ne reste plus qu'à adapter un attelage qui n'existait pas sur ce modèle, ici un roco fera l'affaire, mais pas la place pour un système à élongation variable!!!

635

635

La soute à charbon en plastique a été reposée, j'ai ajouté du véritable charbon. 

149

149

Et pour finir, nous retrouvons la loco qui fait ses premiers tours de roues sur le réseau de Jacques Pour tout vous dire, l'ami Gilles s'était joint à moi pour la lui offrir à l'occasion de son anniversaire qui a été fêté dignement comme il se doit.  

 

BON ANNIVERSAIRE Jacques!!!

 

mais aussi

 

BON ANNIVERSAIRE Biscatrain qui fête aujourd'hui ses 7 ans d'existence

                         - 2302655 visiteurs uniques

                         - 5414470 pages consultées

merci à tous les fidèles lecteurs et à + pour de nouvelles aventures

 

 

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 17:51
658

658

 

Une nouvelle  maquette destinée à créer un fond de décor. Il s'agit d'une façade d'immeuble Artitec que j'ai améliorée et qui sera installée près d'une voie en impasse embranchée sur le futur dépôt vapeur.

Compte tenu de la faible surface dont je dispose pour créer un diorama (240x60 cm) j'ai pris l'option de construire d'abord tous les équipements afin de bien appréhender leur emprise sur le réseau, ce n'est qu'après que je pourrai déterminer le tracé exact des voies et installer le pont tournant. 

Reste encore à construire la remise trois voies et une petite gare de passage qui sera située au niveau inférieur.    

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 07:10

vidéo 179

vidéo réalisée en étroite collaboration avec Renaud YVER, qui a accepté gentiment de faire circuler sur son magnifique réseau LUZY, quelques modèles d'autorails et automotrices que j'ai eu l'occasion de motoriser et digitaliser au cours de cette année 2015. Je le remercie de tout coeur. Les séquences ont été filmées par ses soins, et j'ai réalisé le montage sonore.

Cette première vidéo est consacrée à une UM d'autorails Berliet de la collection Atlas, avec un parcours qui démarre du centre autorails sur la gare de LUZY, d'où le départ est donné sur la voie principale direction LYON.

bon visionnage. Je profite de cet article pour vous souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'année, la réalisation de tous vos projets, et une passion intacte pour notre hobby commun.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 18:46
636

636

nouvel équipement du futur dépôt vapeur, la lampisterie, un modèle Artitec en résine dont je viens d'achever la construction et la déco 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 06:33
559

559

Cette loco produite par Roco il y a qq dizaines d'années n'est pas pré équipée de prise spécifique pour recevoir un décodeur, et pour cause!!! Par le passé, j'avais déjà réalisé une digitalisation d'un modèle identique en me creusant la tête pour loger un décodeur, la place disponible étant très limitée. j'aborde donc aujourd'hui ces travaux avec sérénité, l'objectif étant de ne pas empiéter sur la cabine chauffeur/mécanicien qui doit rester libre.

Par ailleurs, ainsi que le montre cette photo, j'ai réalisé une patine afin de restituer le mieux possible l'aspect usagé/sale du matériel vapeur après des années de service.   

541

541

Il faut ôter la soute à charbon pour accéder à la vis qui relie la caisse au châssis. La platine située dans la cabine a été débarrassée de tous ses composants, et les pistes isolées, l'alimentation moteur devant être indépendante. Le support d'ampoule assurant l'éclairage par conduit lumineux traversant la chaudière a été supprimé, à cet endroit, j'ai logé un décodeur Lenz silver direct après avoir découpé une partie de la platine. 

542

542

Le conduit lumineux des lanternes AV a été percé avec un foret de 2 mm pour fixer une led canon ton chaud, cette adaptation assurant un éclairage plus efficace que celui d'origine. La partie du conduit traversant la chaudière sera supprimée 

543

543

le câble d'alimentation de la led AV traverse la chaudière et arrive dans une cavité dont le format permet juste de loger le décodeur. Un léger fraisage de la base de la porte de chaudière côté cabine est nécessaire (1 mm environ).

544

544

Pour l'éclairage des lanternes AR, idem, le conduit a été percé pour accueillir une led canon TC

545

545

le décodeur est fixé sur la platine par deux points de colle. Il ne reste plus qu'à souder les différents fils sur les plots du décodeur en veillant à bien respecter les couleurs. Les leds sont branchées avec une résistance de 650 ohms pour un éclairage le + puissant possible. Un cache en papier canson noir collé sur le corps des leds évitera toute dispersion.

546

546

Le couvercle de la boîte à fumée peut être refermé. 

548

548

Test d'éclairage en marche AR, c'est OK, avant de remonter la traverse rouge de tamponnement, il est judicieux de la peindre en noir mat sur sa face cachée, afin d'éviter un éclairage de celle ci par transparence. Il faut ôter les tampons pour sortir cette traverse

549

549

idem pour les lanternes AV, le conduit lumineux a tendance à générer un éclairage parasite, j'ai appliqué qq touches de peinture noir mat pour neutraliser les fuites  

564

564

Pour la patine, j'ai repeint toutes les roues et l'embiellage avec un mélange de noir mat et rouille 113 humbrol, + qq touches de noir brillant sur les organes huileux. Bien nettoyer ensuite les bandes de roulement et les contacts (white spirit avec coton tige + gomme abrasive roco) Pour la chaudière et châssis, le même mélange que ci-dessus en forçant sur le noir, mais légèrement dilué. qq touches de rouille sur et sous le châssis+blanc cassé pour les boîtes à eau, robinets etc

Enfin, une pointe de noir brillant sur la cheminée et un voile sur la surface supérieure de la chaudière jusqu'à la toiture de la cabine. Pour fixer le tout, un voile de spray mat incolore tamiya. 

558

558

La traverse de choc ainsi que les tampons ont été généreusement salis, un tamponnement avec une brosse sèche permet un dégradé réaliste des surfaces souillées. 

561

561

C'est fini, la loco va pouvoir entrer dans l'inventaire du futur dépôt vapeur. Son fonctionnement est excellent, avec des ralentis superbes dignes des dernières productions de la marque. Sur ce modèle, je n'ai pas jugé utile d'ajouter une prise de courant supplémentaire sur le bissel avant (ce que j'avais fait sur un précédent modèle amélioré) Comme j'utiliserai des aiguillages Peco avec pointes de coeur alimentées, cette loco doit pouvoir les franchir sans problème.

A +

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 17:42
4394 photo aimablement communiquée par Renaud YVER

4394 photo aimablement communiquée par Renaud YVER

autorail ZZ 19 Nord Atlas motorisé à l'arrêt en gare de Luzy, où il fait une apparition anachronique sur le magnifique réseau de Renaud YVER, bien connu des fidèles internautes qui suivent sa chaîne sur you tube. En préparation sur 2016, des photos/vidéos sur différents autorails et automotrices de la collection Atlas qui seront réalisées en commun. Merci pour cette collaboration et à bientôt.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 18:39

vidéo 178 circulation 241 P et 231 G Jouef améliorées

Bon visionnage

A +

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:00
495

495

La digitalisation d'anciens modèles Marklin adaptés au système deux voies nécessite un repérage précis du câblage d'origine, compte tenu d'un train de roues faisant masse avec le corps métallique de la machine. Sur ce modèle, j'ai dû également améliorer la prise de contact sur le tender, les tests de captation du courant n'étant pas satisfaisants

487

487

Le démontage de la chaudière est aisé, il faut soulever le capuchon du dôme central où se trouve la vis qui retient les deux ensembles

489

489

premier travail, dessouder tous les fils d'origine et tester avec un ohmètre les plots qui font masse avec le châssis métallique de la loco (plots moteur et roues) supprimer ensuite le condensateur qui relie les deux plots du moteur

Les ampoules assurant l'éclairage des feux sur la loco et le tender seront remplacées par des leds canon ton chaud, ce qui nécessite de refaire le câblage d'origine. 

 

490

490

la led canon est enfichée sur la prise d'origine, après avoir sectionné et limé légèrement ses pattes. l'éclairage des fanaux AV est assuré par un conduit lumineux. Ne pas oublier d'insérer une résistance de 650 ohms sur le câble d'alimentation qui sera relié au tender. 

491

491

Le condensateur reliant les deux plots du moteur doit être supprimé, le moteur étant grippé, j'ai procédé à une vérification des charbons et graissé les paliers et le train d'engrenages

494

494

Le décodeur (SAI Uhlenbrok) trouve sa place dans le tender sous la soute à charbon. Il ne reste plus qu'à raccorder les différents fils qui relient la loco au tender

 

503

503

j'ai utilisé un câble limande à six conducteurs, afin de rester isolé par rapport à la masse métallique de la loco:

2 fils pour la prise de courant sur les files de roues de la loco via les deux sections d'embiellages droite et gauche qui sont isolées du châssis métallique

2 fils pour l'alimentation moteur

2 fils pour l'éclairage des feux AV

le câble sera raccordé au décodeur situé dans le tender, ainsi que les deux files de roues de ce dernier, dont j'ai réadapté des lamelles de contact afin d'obtenir une captation sur les 8 roues. 

 

En conclusion, la loco fonctionne maintenant en mode digital, avec une motorisation qui reste médiocre à bas régime, sans doute le fait d'un moteur fatigué, mais chez Marklin, du moins pour les anciens modèles, une remotorisation n'est pas envisageable et il faut s'adapter!!!

A +  

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 19:30
452

452

Les travaux se poursuivent en vue de l'équipement futur d'un petit dépôt vapeur. J'ai choisi une fois de plus un modèle Artitec pour la finesse de reproduction des différents éléments réalisés en résine et laiton photodécoupé. 

455

455

Sur cette maquette, certains panneaux fortement voilés (murs, toiture) ont dû être remis en forme en les trempant dans de l'eau bouillante qq mn (ce que préconise le fabricant)

Toutefois, j'ai préféré consolider l'ensemble pour obtenir des surfaces bien planes avec des planchettes de MDF de 3 mm, qui offrent de plus l'avantage de pouvoir éclairer l'intérieur sans fuite lumineuse par transparence de la résine. 

456

456

Cet assemblage servira aussi de support à la rampe de leds CMS qui sera fixée sous la toiture. 

457

457

l'assemblage ne pose pas d'autres problèmes, il faut cependant bien ébarber les arêtes avec une lime plate pour obtenir un collage résistant (cyanolit) Les pièces de détaillage ont été peintes avec un spray de couleur gris ciment.

461

461

La plus grosse difficulté réside dans la peinture. Les murs ont reçu deux couches ton ocre/beige (revell 314), idem pour la toiture et les parements couleur brique (Pébéo 52 terre de sienne), en veillant à ne pas déborder. La base de la sablerie ton pierre (tamiya 20XF). Les portes et fenêtres ne seront collés qu'après finition des travaux de peinture. C'est assez long!!!

465

465

Les gouttières sont peintes couleur zinc. il faut ensuite installer le bras articulé de distribution de sable constitué de pièces en résine et laiton très fines préalablement peintes à l'aérosol. 

466

466

puis pose de la verrière, de l'échelle d'accès et des rambardes de protection

468

468

l'éclairage intérieur est constitué d'un petit ruban de leds CMS, pour l'extérieur, une led canon au dessus de la porte d'entrée fera office d'applique murale. 

470

470

terminé ou presque, il reste à patiner l'installation, ce qui sera fait avec de la terre à décor

 

481

481

Une dernière photo de la sablerie patinée avec un assortiment de terres à décor.

prochain édifice, la gare de Mauzens

A +

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 17:07

vidéo 177

Cette vidéo regroupe diverses séquences sur 22 autorails motorisés et digitalisés issus de la collection Atlas et ayant circulé sur le réseau biscatrain au cours des trois dernières années.

Bon visionnage

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche