Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 11:45

Les précédents articles détaillaient le démontage des 5 principaux modules situées de la zone ouest à la zone Est du réseau. Il restait donc 3 modules à traiter constitués de la gare de passage de Clairville et de la zone de montagne.

photo 296

photo 296

Module 8

J'ai pris l'option de démonter d'abord le module 8 qui était le dernier construit, son emplacement étant plus accessible. Il mesure 194 X 125 cm et supporte la gare de Clairville et une partie du viaduc. Le premier travail consiste à séparer le module de montagne que j'avais rajouté sur la zone de couloir pour créer un fond de décor. Celui ci étant solidaire, j'ai dû le découper à la scie égoïne, sans gros problème puisqu'il était délimité par un caisson qu'il suffisait de dévisser.

photo 307

photo 307

A droite de la gare se situe la ligne de séparation entre le module 8 et le 7, une petite pression au pied de biche et le module se détache sans effort

photo 308

photo 308

La ligne de fracture se poursuit jusqu'à l'amorce du viaduc qui enjambe les deux modules précités, là cela se complique, car à l'origine, cette partie du viaduc était fait d'une seule pièce. Il faut donc l'extraire sans le désintégrer!!! De plus, il a les pieds qui baignent dans un lac coulé en résine, et chacun sait que c'est résistant.

photo 309

photo 309

La séparation en zone de gare nécessite de décoller des barrières et qq accessoires

photo 310

photo 310

Maintenant que la séparation côté gare est bien amorcée, il faut vérifier côté viaduc comment il se comporte car il résiste sérieusement!!!

photo 311

photo 311

Après avoir délimité la découpe de l'amorce du viaduc, et fait une (forte) pression sous le caisson du module, ce dernier se sépare, et le viaduc ne s'est pas désintégré. J'avais prévu une construction solide, notamment sur le tablier pour éviter toute déformation dans le temps

photo 312

photo 312

Les seuls dégâts se situent derrière le viaduc où une partie du décor rocheux collé sur une structure en dépron s'est détaché, idem pour le lac, il faudra faire un raccord lors du remontage. Par contre rien n'a bougé du côté visible du viaduc, les baigneurs et pas même les pêcheurs qui continuent de taquiner le goujon

photo 313

photo 313

Le module 8 est enfin détaché

photo 315

photo 315

Comme pour les autres, un bâti constitué de cornières métalliques et de tasseaux de 2,5 cm de section a été fabriqué pour le transport. Sur celui-ci, j'ai pu réduire la hauteur à 45 cm contre 55 pour les précédents.

photo 316

photo 316

Le viaduc a bien été protégé, dans la mesure où les modules devront voyager à la verticale pour limiter le volume

photo 319

photo 319

terminé pour le module 8, je peux passer au suivant.

photo 320

photo 320

Module 6

Il mesure 150x91 cm

c'est celui de gauche qui amorce la montagne, là aussi, j'ai découpé le décor avec une scie égoïne pour bien délimiter la zone de rupture. Sur le module de droite, nous voyons qu'une partie de la résine qui effleurait le pied du viaduc a éclaté sous la pression.

photo 322

photo 322

le module 6 n'oppose pas trop de résistance, peu de voies à séparer, une découpe facile du relief

photo 323

photo 323

Cet immeuble qui se situe en zone N/est sera démonté, de même que les trois lampadaires installés sur le rond point.

photo 324

photo 324

Par contre le module amovible sera vissé sur sa structure pour le transport

Le bâti construit pour la protection du module 6 aura une hauteur de 55 cm, compte tenu du relief montagneux

photo 327

photo 327

Module 7

dimensions 150 x 136 cm

Le dernier module à démonter se situe sur la partie la plus haute de la montagne, et comme je l'avais indiqué, il ne peut pas franchir la porte d'entrée (de sortie) en l'état, il faut dégager le sommet sur lequel se trouve deux châlets, en faisant le minimum de dégâts. Une chance, sa structure en plaques de dépron reposait sur une plateforme en CP. Il suffit donc de scier juste au dessus de cette plaque, en repérant au feutre la zone de découpe.

photo 328

photo 328

Une fois découpé, le bâti inférieur sera consolidé

photo 332

photo 332

C'est parti, pour cette opération, une longue scie égoïne permet de faire un travail de découpe propre, bien entendu, j'ai dû décoller qq sapins qui se trouvaient sur la zone concernée

photo 333

photo 333

C'est fait, il suffira de repositionner le sommet et faire qq joints de flocage/végétation lors du remontage

photo 334

photo 334

Sur cette photo, nous voyons que le sommet n'a pas trop souffert, là encore, l'intérêt d'utiliser des plaques de dépron de 4 cm d'épaisseur superposées pour réaliser le relief d'un réseau, surtout en montagne, une découpe est toujours possible, ce qui n'est pas possible avec une structure constituée de grillage plâtré qui exploserait sous un tel traitement. Autre avantage, c'est très léger, rigide et se découpe aisément avec un fil résistif chauffant.......et peu coûteux puisqu'il s'agit de matériau d'isolation pour la construction.

photo 335

photo 335

Pour ce dernier module, la hauteur du bâti sera de 70 cm, ouf, il pourra franchir la porte!!!

photo 336

photo 336

le module qui se situe sur la trappe centrale escamotable dont on voit ici l'emplacement sera réinstallé, il ne dépasse pas!!!

photo 339

photo 339

le morceau de montagne décapitée voyagera séparément, je vais le fixer sur un support de CP pour consolider son assise.

photo 341

photo 341

terminé, les 8 modules sont prêts à être embarqués. Il ne reste plus qu'à mettre sous carton tout ce qui a été détaché du réseau, et la liste est longue!!!

En conclusion

les travaux de démontage ont été exécutés en moins de deux semaines, la construction du réseau a duré environ 14 ans, si j'y ajoute le temps consacré à l'étude et à la planification du projet.

J'ai pris beaucoup de plaisir tout au long de ces étapes, et la communication chaleureuse avec tous les passionnés instaurée depuis la création du blog en 2008 m'a souvent apporté un encouragement à poursuivre et améliorer l'existant. Pour cela, je remercie chacun des lecteurs assidus.

J'abandonne aujourd'hui "biscatrain" sans trop de regrets, n'étant pas d'un naturel nostalgique. J'ai la conviction (certitude) qu'il est entre de bonne mains et qu'il connaîtra une seconde vie ailleurs, avec l'espoir de le voir un jour fonctionner à nouveau, son futur propriétaire se préoccupant déjà d'une programmation d'exploitation informatisée, ce que je n'avais jamais osé entreprendre.

A +

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Jean-Claude (papybricolo) 13/10/2014 14:54

je plussois le commentaire de Dominique :
"Même s'il y a un brin de tristesse et de nostalgie, je ne peut que constater le professionnalisme du démontage"
J'ai commencé depuis longtemps à télécharger des "images et dossiers" ici pour me servir d'exemples et je n'ai pas fini...
merci encore une fois pour ce partage...

Sebastien 09/10/2014 18:58

Je suis très triste de voir ce chef-d'oeuvre être démonté.

Voillat Stéphane 07/10/2014 11:26

Salut Jean-Claude, très triste de savoir la fin de ton fabuleux réseau, qui va revivre j'ai un autre passionné. Cela fait longtemps que je viens m’enrichir de ton savoir faire, un grand merci. J'espère que ton site va rester parmi nous, qui que tu va nous faire vivre nôtre passion, le monde du train miniature. Tes images, et surtout tes vidéos me motive chaque jour, j'habite en Suisse, un pays montagneux, les montagnes, les tunnels, même en miniature, c'est super. Un grand merci, et au plaisir de te lire.
Amitié chez toi.
Stéphane Voillat

Pierre-Yves 06/10/2014 21:27

Mes prédécesseurs ont dit l'essentiel et je m'associe à eux pour vous dire merci.
Merci pour ces moments de rêve que m'ont procurés presque chaque jour les photos, vidéos et explications sur Biscatrain.
En plus c'était tellement bien expliqué que tout cela semblait simple, logique, fluide, la conception du réseau, son extension, la fabrication du décor, les transformations des engins moteurs, les automatismes, ....
Et bravo pour la qualité du travail présenté, le souci du détail, tout ce qui faisait Biscatrain unique.
Je vous souhaite une bonne continuation et une bonne santé.
Amicalement
Pierre-Yves

gabuchon 06/10/2014 17:49

Bonjour Jean-claude,la boucle est bouclée comme on dit.Vous dites ne pas être nostalgique,mais nous oui! Il y aura certainement un petit peu de nostalgie au moment du chargement des modules,amitiés,bonne continuation et espérant que vos soucis de santé ne soient plus qu'un mauvais souvenir!

Alexandre 06/10/2014 12:56

Bonjour Jean-Claude,

Encore une fois - merci beaucoup pour votre réseau et votre blog, c'est une époque de modélisme ferroviaire pas seulement Français, mais européen.

Merci pour les ispirations et les idées que vous avez nous donner. Même le dernier réportage montre un perfection des travaux vous avez fait.

Pour moi personnelement - merci tout d'abord pour les articles consacrées à l"amélioration et restauration de matériel roulant ancien. Je n'ai pas de place pour construir le réseau si grand dan mon petit appartement en mégapolis, mais je regarde les vidéos et les photos de votre réseau comme mon rêve.

Excusez-moi s'il vous plâit pour mon mauvais Français.

Bien cordialement,
Alexandre,
Moscou

Antoine 06/10/2014 11:44

Bonjour Jean-Claude ,

Et voilà ... Le dernier bout de " la montagne " est tombé !

Tout à ton honneur d'avoir démantelé ton réseau aussi proprement et rapidement ; Une Bonne Future Vie lorsqu'il sera remis en un bloc ainsi que modernisé quant à son fonctionnement , qui devrait se faire sous informatique si j'ai bien compris , ce qui ouvrira de larges nouveaux horizons à son acquéreur ...

Je me réjouis surtout de te lire confiant et non-nostalgique même aprés tant d'années à choyer le " bébé " , c'est bien là le principal .

Pour autant , et comme tant d'autres , nous ne te remercierons jamais assez pour l'ensemble des techniques , trucs , bidouilles et autres superbes idées dont tu as fait preuve au réseau .

Le site reste en place : Les apports dont tu nous as gratifié le resteront aussi !!

En continuant avec ce que tu y ajouteras à l'occasion , les plus nostalgiques d'entre-nous ( et il y en a !! ) pourrons toujours re-parcourrir à volonté les multiples explications données sur tout les points de la fabrication .

La page se tourne mais merci pour ce " professionnalisme " qui nous a été profitable à nous tous passionnés . Un Monsieur Barbut barbu ... un Prophéte , un Messie ??

Surtout un excellent guide en fait !!

Un Grand Merci à Toi Jean-Claude pour tout ce que tu nous apportes ... et nous apporteras encore je l'espère ...

Bien Sincérement .

Antoine

Florent J 06/10/2014 10:23

Plusieurs année que je suis quotidiennement votre blog et vos article. Un grand merci pour l'aide que vous nous avez fournis, vos conseils, votre passion et tout ce qui a fait le bonheur des lecteurs de ce blog. Découvrir vos articles était devenu un rituel auquel je ne manquais pas. Je souhaite beaucoup de bonheur au futur acquéreur du réseau. Avoir un tel trésor entre les mains doit en faire saliver plus d'un.

Il va sans dire que votre réseau est devenu, à mon sens, une référence incontournable dans le modélisme.

Excellente continuation dans vos futur projets.

Florent J

derouet 06/10/2014 08:21

Bonjour Monsieur Barbut,

Une vie s'achève, une autre va débuter et nous ne doutons pas que le nouvel acquéreur mette autant de passion à reconstruire que vous en avez mis à construire. Un grand merci pour tout ce que vous nous avez apporté, les conseils, les photos et vidéos qui ont largement contribué en ce qui me concerne à m'aider dans la conception et la réalisation de mon réseau.
Longue vie à vous et à Piouls bien sur.

B. Derouet

Dominique76 05/10/2014 19:24

Bonsoir,
Même s'il y a un brin de tristesse et de nostalgie, je ne peut que constater le professionnalisme du démontage;
du même cru que le montage et toutes les phases que j'ai suivi depuis 6 ans.
Ainsi donc, a bientôt pour de nouvelles aventures ! ! !
Dominique76

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche