Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 06:40
656

656

tests de pose de caténaire 1500 V sur la voie en tranchée. La présence de ponts et tunnels au gabarit réduit nécessite de rabaisser au maximum le fil de contact pour franchir ces ouvrages, la construction de la ligne de caténaires sera donc faite maison. J'éditerai un article sur sa fabrication à un stade plus avancé.  

 

 

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:00
398

398

Les travaux redémarrent sur mon diorama.

Il vient d'être baptisé "biscadépôt" pour le différencier de l'ancien réseau "biscatrain" actuellement en phase de reconstruction en région lyonnaise. 

La seconde étape du projet (non planifiée à l'origine) consiste à créer une coulisse en limite Est du diorama pour prolonger le tracé de la voie unique en tranchée (niveau zéro), la raccorder à celle du dépôt (niveau + 8 cm), avec ajout de voies supplémentaires pour le transit et le stockage de matériel roulant.

J'avais construit une cloison dans le garage pour isoler la partie décorée du diorama, une partie du vitrage se trouve sur le tracé de la voie supérieure au niveau du passage à niveau. Il a donc fallu réduire le vitrage, et percer deux orifices dans la cloison qui correspondent à deux tunnels reliant le réseau à la coulisse

 

401

401

Une petite plateforme en MDF a été ajoutée pour traverser la cloison. Elle supportera le tunnel à construire en sortie du PN. Le fond de décor en limite du vitrage devra être modifié.  

572

572

Parallèlement, j'ai revu le tracé de la voie en tranchée en limite Ouest du diorama, car celle ci termine son parcours sur une étagère supportant un casier de rangement de diverses fournitures. Je l'ai surélevée d'une dizaine de cm pour créer une surface supplémentaire de 25 cm de profondeur, permettant de loger un petit caisson où la voie sera masquée derrière un second tunnel à construire. Cet agencement aura l'avantage de faire disparaître un autorail en mode navette avant de le voir réapparaître plus tard dans l'autre sens.

477

477

Sur ces rajouts qui ne seront pas visibles, j'ai souhaité recycler les rails et aiguillages au code 100 dont je disposais, ce qui justifie l'utilisation de rails de transition Peco pour passer du code 75 au code 100. Un point de soudure est ajouté sur chaque rail et les éclisses pour raccorder électriquement les sections de voies à rajouter. 

571

571

C'est parti pour le tunnel ouest. Une section de rail est collée sur un ballast découpé dans une plaque de dépron

575

575

Avant la pose du tunnel, cette section est ballastée et décorée. Elle doit être facilement démontable dans l'hypothèse d'un déplacement du diorama. 

576

576

J'ai construit un caisson avec des couples permettant d'accrocher la voûte du tunnel, mais aussi une ligne de caténaire, car j'envisage d'électrifier ultérieurement cette voie en tranchée (1500V) qui dessert la petite gare de passage de St Jean. 

577

577

Sur cette photo, nous voyons mieux le type de support réalisé à base de MDF de 6 et 10 mm d'épaisseur. 

578

578

la voûte est réalisée dans une plaque de pierres Slater's patinée avant collage.

579

579

Le portail du tunnel viendra s'ajuster sur la voûte, sans être collé, ce qui nécessite un raccordement précis. 

589

589

Le portail du tunnel est réalisé dans des chutes de murs Faller (décorflex) dont la matière se prête bien à la découpe au cutter. Les chaperons sont en polystyrène. L'ensemble du portail a été repeint à l'aérosol gris moyen et patiné avec un lavis très dilué et de la terre à décor. Il est positionné en limite Ouest du diorama, mais reste pour l'instant amovible tant que les travaux de raccordement de la caténaire ne sont pas réalisés.  

588

588

Visuellement, l'approche du souterrain est plus esthétique, ainsi qu'en témoigne cette photo prise sous le pont routier. 

592

592

Côté Est, le raccordement est plus délicat, car le fond de décor du diorama s'arrête net à une dizaine de cm de la cloison, il faut donc créer une surface de transition, également amovible, pour compléter le paysage sur la zone du tunnel. 

595

595

j'ai utilisé un tuyau d'évacuation d'eaux usées en PVC de 10 cm de diamètre découpé et mis en forme pour relier le diorama à la cloison, ce qui permet d'éviter des angles vifs sur la surface verticale. Après enduit, ponçage et peinture, il sera revêtu d'un restant de découpe de diorama "Auhagen" dans le même style campagnard que celui précédemment utilisé.  

600

600

Là encore, le portail du tunnel est confectionné avec des chutes de murs Faller, la déco reste à faire sur toute cette zone, mais le plus dur est fait. Au niveau zéro côté Est, la voie en tranchée est masquée par un pont routier, ce qui m'évite la construction d'un troisième tunnel. J'ai prévu de raccorder les deux voies en question sur la coulisse, à un niveau médian de + 4 cm, la longueur restant disponible dans l'autre partie du garage (210 cm) étant suffisante pour accepter une rampe et quelques voies supplémentaires en impasse. 

601

601

Là encore, la présence d'un tunnel en limite S/Est du réseau est visuellement plus esthétique, c'est souvent la solution retenue sur les dioramas.

Sur cette photo, l'autorail X 5500 Atlas offre une vue plus réaliste qui n'existait pas auparavant avec une voie terminant en impasse face à un mur.  

614

614

Un fond de décor issu d'un diorama Auhagen a été positionné par collage au dessus du tunnel. Le raccord avec la partie décorée reste acceptable, et je n'ai guère d'autres choix vu la profondeur de la section rajoutée.  

644

644

Quelques buissons aux abords du tunnel permettent de faire une transition convenable avec le reste du décor. 

618

618

Vue côté coulisse, j'ai essayé de traiter au mieux l'intérieur des tunnels, en prévision des reportages vidéos qui seront réalisés avec une caméra embarquée. 

622

622

Les travaux dans la cloison sont achevés, sur l'autre portion du garage, je vais pouvoir construire les voies en coulisse pour raccorder la gare au dépôt, toutefois, la largeur disponible ne permet pas d'envisager la création d'une boucle de retournement, le passage se fera donc via un aiguillage pour passer d'un niveau à l'autre.....et vive les manoeuvres!!! 

A suivre

Repost 0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 07:15
372

372

LSModels a produit il y a quelques années un loco tracteur diesel de la série Y 7400 de très belle facture. Seul point négatif, les lanternes qui ne sont pas fonctionnelles. J'ai donc essayé d'y remédier en utilisant des micro leds CMS câblées logées à l'intérieur des globes optique d'origine.  

625

625

Le démontage caisse/châssis ne pose pas de problème particulier, toutefois, il est judicieux d'ôter toutes les rambardes qui bien que souples, restent fragiles. Les lanternes ont été également dégagées de leur support en faisant pression avec une lame fine de cutter. Elles ont été ensuite percées en leur centre avec un foret de 5 dixième en veillant à les maintenir plaquées bien à plat sur une planchette côté optique de phare. Cette opération permet de dégager l'optique en plastique transparent à l'intérieur du globe pour loger une micro led CMS câblée qui sera maintenue avec un point de colle (UHU Méga strong and safe) J'ai ajouté une résistance de 4,7 Kohms afin d'atténuer la luminosité.   

627

627

Les leds sont montées en série (cathode sur anode) ce qui limite à deux fils le branchement au décodeur. Une fois les lanternes reposées sur leur support, il faut percer le châssis juste derrière les globes pour faire circuler les fils isolés à l'intérieur de la caisse. Ces derniers très fins sont à peine visibles derrière les lanternes, ainsi qu'en témoigne cette photo 

628

628

Les fils circulent entre le capot du loco tracteur et le châssis métallique. Ils sont raccordés ensuite au décodeur (mini) qui est fixé à l'intérieur sur un côté de la cabine. (fil bleu anode, fil blanc cathode) J'ai rajouté un conducteur. Ne pas oublier d'intercaler la résistance qui trouve sa place également dans la cabine

630

630

terminé, l'éclairage est puissant en régime digital, il doit être possible de le réduire en augmentant la valeur de la résistance. Le fonctionnement de cette loco est très souple avec d'excellents ralentis, ce qui la destine principalement aux manoeuvres.

 

634

634

Je vais pouvoir reprendre les travaux sur mon diorama, notamment avec la création d'une coulisse qui traverse la cloison du garage, un tunnel vient d'être installé en sortie S/Est du dépôt. 

A suivre

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 19:03
633 loco tracteur LS Models

633 loco tracteur LS Models

AUJOURD'HUI,

c'est l'anniversaire du blog "biscatrain" qui vient de franchir sa 9ème année d'existence. Durant toute cette période, j'ai eu l'occasion de présenter de nombreux articles, photos et vidéos concernant mes travaux de modéliste, une passion qui est restée intacte et que j'essaierai de faire partager aussi longtemps que la flamme continuera de brûler!!

statistiques enregistrées depuis le 04 janvier 2008:

2640965 visiteurs

5927461 pages consultées

+ de 700 articles

192 vidéos diffusées sur you tube

environ 1500 images du jour 

Encore merci à tous les fidèles lecteurs. Je profite de ce message pour présenter mes meilleurs voeux de bonheur, santé, réussite dans tous vos projets.....sans oublier l'exercice de notre hobby commun!!  

Repost 0
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 07:37
464 et 180
464 et 180

464 et 180

Depuis quelques années, les fabricants rivalisent pour proposer des caméras embarquées de plus en plus sophistiquées dont les applications sont essentiellement orientées vers les reportages de type activité sportive, la plupart par leur robustesse étant adaptées aux sports extrêmes. Par le passé, j'ai pu tester quelques modèles qui m'ont été très utiles pour réaliser les différentes vidéos diffusées sur ma chaîne you tube, mais aujourd'hui, force est de constater que leur performance sont dépassées, notamment en matière de définition, d'autonomie et de transmission des images. 

Je me suis intéressé à deux modèles dont la taille et les spécificités techniques semblaient adaptées aux applications de modélisme ferroviaire, bien qu'aucune étude ou commentaire sur les forums dédiés à ces caméras ait pu conforter mon choix dans ce domaine.   

 

457

457

La caméra Kodak pix pro SP1 dispose d'un écran latéral qui permet de visionner et faire la mise au point une fois l'appareil posé sur un wagon de type plateforme (ici un liliput) Les touches de fonction sont disposées en partie supérieure de la caméra, ce qui facilite les interventions directes. Cet appareil peut également être connecté via wi-fi à un smartphone après chargement de l'application Kodak dédiée, avec pilotage et contrôle des images à distance.

Elle est livrée avec deux objectifs interchangeables, le premier qui nous concerne avec un grand angle de 160° et le second dédié aux prises de vue sous-marines (et oui, il est étanche, mais sans intérêt pour nos applications) lequel réduit l'angle à 90°. Plus intéressant, c'est sa possibilité d'ouverture différente pour modifier le champ de vision avec quatre choix:

grand angle, médium, étroit et water ring, ce dernier étant spécifique aux prises de vues sous l'eau. 

Quant à la définition, en mode vidéo, elle va de WVGA, 720p, 960p, 1080 pixels avec une cadence d'images de 30 à 120 par secondes. En mode photo, au format 16/9 la définition atteint 10 Mp et 14 Mp en 4/3, avec un mode rafales.

La qualité d'images indoor (netteté, coloration, sensibilité) est au RV, j'ai même été étonné de la netteté à très faible distance du sujet filmé (moins de 20 cm) Pour nos applications, il est judicieux de faire le choix d'un angle étroit car le grand angle d'origine 160° ouvre très large et a tendance à créer des déformations dans l'image proche identiques à celles d'un objectif de type fish eyes

Enfin, l'autonomie est d'une trentaine de minutes en mode vidéo 1080 pixels, ce qui permet d'enregistrer de belles séquences d'une traite. Le stockage se fait sur une micro carte SDHC de 32 Go maxi, la transmission des images sur PC via un câble USB.     

 

459

459

Sur cette photo, nous voyons que la fixation est très facile à réaliser. Il suffit de percer la plateforme du wagon et utiliser une vis de type trépied de caméra.

467

467

Un capot rabattable étanche s'ouvre à l'arrière de la caméra. On aperçoit la batterie interchangeable, l'emplacement pour la carte SDHC, la prise HDMI pour lecture directe des images sur TV et la prise USB pour transfert sur PC et rechargement de la batterie.  

963

963

Le gabarit de cette caméra la destine aux réseaux non équipés de caténaires, c'est le seul point négatif que je lui ai trouvée. (dimensions longueur 84,5, largeur 39,5, hauteur 51,4 mm) En largeur, elle ne déborde pas du wagon support, ce qui permet des prises de vues intéressantes sur mon diorama, avec notamment des mouvements fluides avec la BB67000 de Jouef/Hornby dont les ralentis sont excellents. Toutefois, les premiers tests en mode embarqué ont été effectués sur un wagon liliput mal stabilisé au niveau des bogies, d'où un certain flottement des images. Quant aux vues panoramiques, la prise en main de ces petites caméras se prête assez mal à un reportage correct, et j'ai souhaité simplement faire découvrir leurs possibilités dans le cadre de nos applications de modélisme ferroviaire.  

953

953

Et la Drift Stealth 2 ?? Ses performances en matière de qualité d'images sont sensiblement comparables, avec quelques innovations particulièrement intéressantes:

autonomie de la batterie 3H00 en full HD 1080pixels

lentille rotative 300° permettant de la positionner sous n'importe quel angle

champ de vision 135° mais pas d'autre réglage de champ disponible dans le menu

écran sans image, affichant uniquement le symbole du mode concerné avec une couleur différente pour chaque mode:

vidéo, photo, timelapse, rafale, settings

télécommande manuelle interactive par montre bracelet affichant les mêmes couleurs que la caméra (en option) également compatible avec une connexion wi-fi via un smartphone.

taille: 80x42,6x27,4 mm. 

tests caméras embarquées Kodak Pix Pro SP1 et Drift stealth 2
tests caméras embarquées Kodak Pix Pro SP1 et Drift stealth 2
tests caméras embarquées Kodak Pix Pro SP1 et Drift stealth 2

Chaque fonction affiche une couleur différente sur l'écran, ce qui permet de visualiser rapidement le mode d'utilisation retenu.

184

184

A gauche sur la photo, nous voyons le bracelet/montre interactif qui communique avec la caméra à distance

959

959

Le capot arrière donne accès aux connexions classiques (port USB, HDMI) avec support par micro carte SDHC maxi 32 Go. On retrouve sensiblement les mêmes caractéristiques que la Kodak, mais avec une plus grande autonomie de la batterie, son point fort!! Par contre, elle n'est pas donnée étanche pour les applications sous-marines......mais là, nous ne sommes pas concernés!!

961

961

En faisant pivoter la lentille de 90°, la caméra peut être positionnée à plat, son gabarit déborde légèrement de celui du wagon support, mais cette disposition doit permettre un passage sous tunnel et sous caténaires (à vérifier, n'ayant plus le réseau adéquat)

vidéo 191

La première partie de cette vidéo regroupe des séquences filmées sur le diorama achevé au niveau déco, elles mettent en évidence la qualité des images, leur coloration, le champ de vision au delà duquel les images deviennent floues (de 10 à 20 cms). S'agissant d'enregistrements réalisés à main levée, la stabilité n'est pas au RV, cela permet surtout de vérifier les possibilités de la caméra en matière de champ couvert, le grand angle d'origine étant réglé sur le mode "étroit" afin de limiter les effets de distorsion des images proches de l'objectif (fish eyes) 

La seconde partie est réalisée en mode embarqué, sur le diorama avant finalisation du décor, et sur le circuit circulaire de tests. Nous voyons que le champ de vision reste important, ce qui permet de bien couvrir les zones de passage en courbe. Toujours un peu de distorsion sur les plans rapprochés, malgré le choix du mode "étroit" retenu.   

Sur cette caméra, les images sont également de bonne qualité, l'effet fish eyes est plus marqué, malgré un champ de vision de 135° plus faible que la Kodak affichant 160°, mais qui lui peut être corrigé numériquement par le choix des modes. En particulier, les images proches sont fortement déformées sur leur contour. Par contre, la sensibilité semble meilleure en zone plus sombre, cf l'approche sous la rotonde non éclairée.

Le plus est la faculté de commander cette caméra à distance avec le bracelet montre dédié sans avoir recours à un smartphone via wi-fi, mais surtout sa plus grande autonomie de batterie.

En conclusion

J'ai une petite préférence pour la Kodak, qui répond mieux à mes besoins pour créer des vidéos sur mon nouveau diorama, mais je poursuis mes recherches dans ce domaine, n'ayant pas à ce jour découvert la caméra idéale pour nos applications de modélisme ferroviaire, il faut dire que ce marché que l'on pourrait qualifier de niche n'offre pas aux fabricants les mêmes perspectives que celles dédiées aux sports extrêmes!!.

J'ai repéré deux autres mini caméras "Sony HDR-AZ1 et Panasonic HX-A1" dont les caractéristiques techniques et surtout la taille semblent mieux adaptées à nos applications.  

Repost 0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 16:47
533

533

La petite dernière est arrivée pour Noël, il s'agit de l'autorail SNCF VT 62.9 produit par Brawa, un très beau modèle super détaillé et au fonctionnement irréprochable. 

Je souhaite à tous les fidèles lecteurs et tous les autres d'excellentes fêtes de fin d'année, et un enthousiasme sans faille pour notre hobby commun. 

528

528

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 19:06

vidéo 190

vidéo 190 quelques séquences filmées sur l'ex réseau biscatrain à l'aide d'une caméra embarquée. 

bon visionnage

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 06:50
374

374

Par le passé, j'avais déjà motorisé et digitalisé un autorail de ce type. L'ayant cédé à un ami lors du démantèlement du réseau biscatrain, j'ai souhaité qu'il entre à l'inventaire du dépôt que j'ai construit récemment, où il pourra côtoyer les locos vapeur encore présentes à cette époque. Je me suis donc remis à la tache.

 

500

500

La présence de deux bogies supportant des essieux très proches l'un de l'autre complique un peu les travaux. Nous voyons sur cette photo le système de transmission adopté afin que les deux essieux soient moteur via trois pignons (origine récup Roco) montés sur des roues aux normes fines RP25 de 9 mm de diamètre (fourniture Limousin modélisme trains) Le bâti des bogies est constitué d'une plaque de circuit imprimé de 10 mm de large sur laquelle j'ai soudé deux longerons en laiton pré percés dos à dos au diamètre de 2,1 mm en respectant l'entraxe d'origine Atlas (profilé de 3x1,5 mm l'Octant) Deux des roues ont été équipées de bandages d'adhérence après profilage des gorges au tour à métaux. Le moteur retenu est un modèle à rotor sans fer (récup lecteur de CD) fonctionnant sous une tension de l'ordre de 6V. Il devra être bridé lors de la programmation du décodeur via la CV 5. La très bonne inertie de ces moteurs permet de se passer d'un volant d'inertie, la place étant limitée.  

506

506

les bogies moteur et porteur sont traités de la même manière, en dehors des cotes différentes des supports. Une bague de laiton (alésage 2 mm) sert d'axe de rotation du bogie via l'axe du moteur qui entraîne un pignon central (Roco) par vis sans fin. 

503

503

Sur ce modèle, le châssis Atlas peut être conservé sans modification. Par contre, il faut limiter le débattement des bogies trop important pour l'inscription en courbe. 

504

504

Une cale en polystyrène a été collée pour limiter la rotation des bogies

509

509

Le châssis a été repercé (6,5 mm) pour bien centrer la bague extérieure du moteur, qui est ensuite collé. J'ai ajouté une feuille de plexiglas très fine pour éviter tout court circuit, les boudins de roues étant proches du châssis métallique

502

502

Sur cette photo, nous voyons que l'emprise du moteur est faible, les tests de fonctionnement sont excellents.  

508

508

j'ai installé des lamelles de contact sur les roues isolées, les roues opposées étant conductrices via le châssis en laiton du bogie

511

511

idem sur le bogie porteur, le câble d'alimentation traverse le châssis et sera logé sous le compartiment voyageurs. Avant cette opération, le châssis a été repeint en gris moyen à l'aérosol. 

558

558

J'ai confectionné deux carters en plasticard noir qui ont été collés sous les bogies

512

512

la partie du compartiment supportant le poste de conduite doit être fraisé pour loger le moteur, après cette opération, l'ensemble peut être collé sur le châssis. Le plancher, cloisons et banquettes ont été peints, avec ajout de voyageurs assis. Le câblage décodeur/éclairage sera regroupé au niveau du moteur. Il faut également araser la partie supérieure des cloisons pour le passage du ruban de leds CMS à installer sous le toit 

513

513

Avant d'installer la rampe d'éclairage intérieur et les feux, j'ai repeint l'intérieur de la caisse en noir mat pour éviter la dispersion de l'éclairage par transparence du plastique.

515

515

Le ruban de leds cms ton chaud est scindé en deux du fait de la présence d'une cabine de conduite décalée, et a été raccordé électriquement. Sur chaque côté de la toiture, j'ai rajouté deux bandes adhésives cuivrées pour alimenter les feux extrêmes de l'autorail, sur lesquels ils seront soudés. j'ai utilisé des leds canon BTC après perçage des enjoliveurs avec un foret de 2 mm. Les cathodes des leds sont équipées de résistances de 10 Kohms pour réduire leur luminosité trop forte. Cette disposition permet de concentrer dans la zone moteur tous les fils à raccorder au décodeur.  

518

518

Une partie de la structure du compartiment voyageurs côté moteur doit être découpée pour laisser le passage aux leds canon lors du remontage de la caisse. La cavité dégagée permet de loger un décodeur dont tous les fils seront dirigés dans la zone de soute/moteur

520

520

Les tampons d'origine ont été remplacés par des modèles en bronze Mécanic Trains. Les plateaux ont été usinés pour reproduire au plus près ceux du modèle réel. 

526

526

Avant la pose, ils ont été peints à l'aérographe. les mains montoire et barres d'appui en plastique très grossières ont été arasées et remplacées par des tiges plus fines (corde à piano de 4 dixième) 

524

524

Dans la mesure du possible, il faut essayer de conserver l'attache plastique des mains montoire d'origine sur la caisse. Elles seront percées avec un foret de 4 dixième pour fixer les fils d'acier, cette opération doit être précise pour ne pas endommager la peinture de la carrosserie, sinon des retouches seront nécessaires. 

522

522

Avant de reposer la caisse, il est utile de passer deux couches de peintures beige à l'intérieur de la caisse et du plafond pour masquer la peinture noire appliquée précédemment.  

531

531

J'ai prévu la pose d'un conducteur sous le kiosque, ainsi que l'éclairage de la cabine par une micro led CMS qui sera actionnée par une fonction AUX 1 du décodeur

537

537

Avant repose de la caisse et branchement des fils d'alimentation des éclairages, j'ai patiné légèrement l'autorail avec un voile de peinture poussière (Décapod)  L'opération est faite avec un aérographe après masquage des vitrages. Un second passage couleur boue est appliqué sur le bas de caisse, la bande de roulement doit être soigneusement nettoyée avec le solvant Décapod après cette intervention. 

540

540

les flancs de roues ont reçu une première couche de peinture Humbrol gris 27, puis un voile d'aérographe couleur boue (Décapod) Les bandes de roulement sont ensuite soigneusement nettoyées à l'aide d'un coton tige imbibé de diluant de la marque Décapod 

541

541

Les essuie vitres ont été remplacés par des modèles plus fins (récup de superdétaillages locos?) les traverses de chocs, boisseaux et tampons sont salis avec un lavis dilué de peinture noire/poussière/boue

542

542

quelques retouches sont nécessaires (peinture chrome des enjoliveurs de phares) 

561

561

La cheminée d'échappement de gaz au droit du kiosque a été percée et salie, de même les trompes d'avertissement sur leur quatre extrémités.  

546

546

L'éclairage cabine nécessite d'ajouter une résistance de 10 Kohms pour atténuer la luminosité. 

552

552

L'éclairage intérieur est programmable avec la touche AUX 2, j'ai ajouté une résistance de 1 Kohms pour limiter la luminosité. 

556

556

Bon pour le service, son fonctionnement est très souple avec d'excellents ralentis. Il peut côtoyer le X5600 de la marque R37 sans trop de complexe, ce dernier en version sonore étant un produit plus "haut de gamme" dont le prix nous interdit toute comparaison.

A plus 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 07:17
482

482

Dans sa version la + récente, Fleischmann a reproduit une rame de voitures "boites à tonnerre" dont la gravure est excellente. J'ai souhaité installer un éclairage intérieur individuel sur chaque voiture, afin d'éviter un raccordement par micro-prises, lequel aurait été très visible, compte tenu de la conception à base de plateformes extérieures.  Par ailleurs, j'ai profité du démontage pour installer des voyageurs. Enfin, une patine discrète a été réalisée à l'aérographe. 

448

448

La toiture est simplement clipsée sur les vitrages, on peut l'ôter en glissant un ongle le long de la structure supérieure de la caisse. Le compartiment voyageurs, ainsi que les vitrages peuvent ensuite être déposés pour faciliter l'installation de la rampe d'éclairage. Sur cette photo, nous voyons un lot de petits plots découpés dans une plaque de circuit imprimé, qui serviront de support pour les tiges de laiton chargées de capter le courant sur les essieux.

476

476

j'ai récupéré chez l'ami Jacques un lot de réglettes de leds diffusant un ton chaud adapté à ces vieilles voitures. Trop longues, elles peuvent être divisées en deux, et elles disposent d'un redresseur à leur extrémité, ce qui sera pratique pour l'ajout d'un condensateur polarisé sur chaque voiture. 

456

456

les deux petits plots de CI sont collés dans une cavité qui est présente à l'intérieur du châssis de chaque voiture juste derrière le timon d'attelage. J'ai percé un trou sur chacun d'eux afin d'installer une tige de laiton de 4 dixième qui traverse le châssis et est en contact avec chaque essieu. Le lest métallique central est ensuite recouvert d'une bande de ruban adhésif  

457

457

J'ai collé ensuite deux bandes cuivrées adhésives (fourniture Limousin Modélisme Trains) pour conduire le courant sur la partie centrale du wagon, dans la cabine de toilettes où sera logée un condensateur. Chaque bande cuivrée est soudée sur l'une de leur extrémité

459

459

le condensateur polarisé (1000 microfarads 24V) est raccordé à la sortie positive et négative du pont redresseur, l'entrée étant raccordée aux deux essieux via des fils qui passent par la cabine de toilettes. Cette disposition permet de loger le condensateur et de cacher les fils d'alimentation raccordés à la rampe de leds. En régime digital, l'éclairage est constant, quelles que soient les micro coupures sur la voie, il fonctionne dans les deux sens de marche, toutefois en régime analogique, il faut un courant minimum de l'ordre de 7 à 8 V. Par ailleurs, la faible pression de la tige de contact sur les deux essieux par rapport au freinage qu'il crée est quasiment insignifiant. 

460

460

l'éclairage est stable et très doux, je n'ai pas repéré la valeur de la micro résistance insérée dans la réglette de leds, mais elle me paraît appropriée pour cette application. On peut obtenir un résultat analogue avec les bandes de leds autocollantes ton chaud du commerce, avec ajout d'une résistance de l'ordre de 1000 ohms, mais il faut dans ce cas rajouter un pont redresseur à loger dans le compartiment toilettes. 

462

462

le plancher du compartiment voyageurs a été peint en gris moyen, avec ajout de personnages assis. Une fois le toit reposé, le condensateur est caché entre les deux cloisons centrales du wagon. 

464

464

Il est facile de régler la pression de la tige de contact sur les essieux, le wagon doit pouvoir rouler sans résistance!

466

466

La conception du fourgon de queue est différente, mais là encore, on peut loger aisément un condensateur. j'ai prévu d'ajouter un feu rouge à l'arrière, à partir d'un kit du fabricant AMF incluant une lanterne en bronze, une micro led cms pré câblée+résistance (fourniture miniatures Passion). 

468

468

Même système adopté pour conduire le courant des essieux à la réglette de leds. Attention de bien isoler le lest métallique existant avant de coller les rubans cuivrés autocollants

469

469

Le condensateur étant situé à l'arrière, il faut souder deux câbles bipolaires à l'entrée et sortie du pont redresseur, ce qui facilitera l'installation.

471

471

Le compartiment peut loger sans problème le condensateur. Le feu rouge sera raccordé à ses deux bornes en respectant la polarité. J'ai ajouté une résistance de 1000 ohms pour atténuer la luminosité de la lanterne.  

473

473

terminé pour le fourgon, les trois autres voitures ont été traitées de la même manière

478

478

J'aborde maintenant la patine de toute la rame. Je vais tester les produits Décapod qui décline toute une gamme spécifique, dont l'application est recommandée à l'aérographe. le produit peut être utilisé en l'état, mais il est judicieux d'ajouter un diluant/solvant de la marque (10 à 20%) pour obtenir une pulvérisation très fine.  

488

488

La partie basse de la caisse et le dessous du châssis ont été traités avec la patine poussière, en protégeant les vitrages avec un ruban adhésif de masquage. Plusieurs passes successives sont recommandées selon le résultat souhaité. 

490

490

La finition peut être effectuée au pinceau fin avec des touches de brun sale sur les supports d'essieux, qq touches de rouilles le long du châssis, supports de marchepieds. 

492

492

Les toitures sont traitées également à l'aérographe en adossant les cinq voitures caisse contre caisse avec du noir sale toiture. Un second passage couleur poussière en atténue l'aspect uniforme  

497

497

Les extrémités de caisse, traverse de tamponnement, tampons doivent également être patinés. La gamme de couleurs déclinée par Décapod couvre normalement tous les besoins. 

498

498

terminé. La rame diffuse un éclairage agréable et vieillot, le système de captage du courant individualisé sur chaque voiture et la présente de condensateurs permettent une grande stabilité de l'éclairage, ce qui n'est pas toujours gagné avec des voitures à deux essieux. 

Nous aurons l'occasion de la voir évoluer sur le diorama lorsque j'aurai développé un circuit supplémentaire en coulisse. Pour l'instant, elle stationne en gare de St Jean en attendant d'être tractée par un vieux chaudron vapeur!

Je recommande les produits Décapod dont la facilité de mise en oeuvre et l'excellent pouvoir couvrant sont des atouts indéniables pour tous nos travaux de peinture et de patine. De plus, ils ont en catalogue la quasi totalité des peintures d'origine SNCF. 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 18:30
018

018

La reconstruction de biscatrain est passée d'abord par une étape laborieuse de recâblage de chaque module, suivie d'études pour la mise en oeuvre des interfaces chargées d'assurer la gestion informatique du réseau via le logiciel Train Controller. (voir articles précédents)

Le ré-assemblage des divers éléments est pratiquement terminé. Globalement, la surface visible et décorée du réseau sera conservée, avec quelques aménagements, par contre d'importantes modifications ont été apportées sur la partie cachée, afin de dégager les gares souterraines vers des plateformes plus accessibles et offrant des possibilités de stationnement accrues. Le plan d'origine ci-dessus situe les voies correspondantes en partie haute et basse  du schéma. 

diagramme

diagramme

Lors d'une première étude menée en 2014 à partir du diagramme d'origine, Bruno avait planifié le nouveau circuit qu'il souhaitait mettre en place, lequel passait par plusieurs gares de stockage et de triage qui ont été réalisées depuis, la surface du local dont il dispose permettant de créer des extensions sur plusieurs niveaux. Au delà du déplacement des gares, l'objectif était d'allonger le parcours d'origine en éliminant des boucles de retournement trop proches qui passeront désormais dans ces gares de stockage ou de transit. Ainsi, un convoi pourra disparaître provisoirement pour en laisser ressortir un autre, le tout étant géré automatiquement par Train Controller.

Désormais, le réseau s'inscrit dans une configuration en E avec un couloir séparant chaque branche du E. La branche supérieure contient l'ancien réseau en forme de L renversé, la branche centrale une nouvelle gare de passage, et la branche inférieure les gares de stockage et de transit, ainsi qu'une quatrième rampe hélicoïdale à double voie permettant de relier les différents niveaux.  

 

extension 1

extension 1

Sur ce schéma, niveau 128 cm du sol, au départ de la gare terminus de St Gilles, la double voie passe toujours derrière la rotonde d'où elle s'écarte et rejoint désormais la branche centrale du E.  Sur cette portion, Bruno envisage la création d'une petite gare avec deux voies de dédoublement de façon à stocker la rame qui arrive sur une voie et faire partir celle qui stationnait en gare. Cette disposition permettra de ne pas retrouver tout de suite la rame qui est partie de St Gilles. A la sortie de la boucle du E, la rame rejoint l'ancien tracé au niveau de C, poursuit son trajet en B et enfin en A. Le dénivelé entre la gare de St Gilles et la sortie de la tranchée A au Nord/Est est de -20 cm

extension 2

extension 2

Sur ce schéma simplifié, nous voyons que le tracé d'origine des voies cachées a été profondément remanié, afin de déplacer les 3 gares souterraines d'origine peu accessibles, mais également pour détourner le circuit principal dont une boucle de retournement située sous la rotonde provoquait une réapparition trop proche du même convoi dans la tranchée N/Est du réseau.

La branche inférieure du E accueille deux gares de stockage/transit sur deux niveaux: (non représentées sur le schéma ci dessus)

gare N° 1 située à 78 cm du sol

gare N° 2 située à 108 cm du sol

Leur accès se fait par les 3 rampes hélicoïdales existantes sur le tracé d'origine. Les voies souterraines se rejoignent ensuite sur les nouveaux modules créés par Bruno. Le circuit passe ainsi de 2x2 voies à une double voie qui emprunte une quatrième rampe hélicoïdale située à gauche de la branche basse du E. Le dénivelé est donc de 20 cm entre les gares de stockage 1 et 2.

A la sortie de la gare 1, une aiguille permettra d'envoyer des rames sur une nouvelle gare de stockage située sous la branche centrale du E. où environ 18 rames pourront être stockées.

Enfin, au niveau de la gare marchandise existante, l'une des 4 voies sera prolongée via un aiguillage qui dirigera les rames vers une voie unique passant au dessus des nouveaux modules créés.

Une troisième gare de stockage située à 135 cm du sol aura la même emprise que les gares N° 1 et 2 au dessus desquelles elle se situera. Cette troisième gare doit permettre le retournement des rames fret qui transiteront par la gare marchandises + le stockage de 10 rames plus courtes (de l'ordre de 150 cm). Bruno ajoutera ultérieurement deux ponts tournants sur cette zone pour stocker environ 60 locos et donc d'alterner les compositions qui circuleront sur la partie visible du réseau.

Vous avez tout compris, la capacité d'accueil du matériel roulant a été profondément améliorée, avec un couloir d'accès qui facilitera les interventions. Il sera ainsi aisé d'alterner la circulation de rames très diversifiées, à l'instar de ce qui se passe dans la réalité.      

2622

2622

Avant ré-assemblage des modules, quelques améliorations ont été apportées, ainsi deux carrés violet ont été ajoutés pour la protection des voies de service en gare terminus. 

2651

2651

Sur cette photo, les modules 1 et 2 sont raccordés. Le nombre importants de voies sur plusieurs niveaux complique la tâche et il est important de veiller à ce que les jonctions soient précises. Par ailleurs, la ligne de caténaires qui avait été sectionnée doit être raccordée, et là encore ce n'est pas simple à réaliser.

3160

3160

La solution adoptée est originale, un gabarit correspondant à la hauteur rail/caténaire de contact est posé sur la voie, permettant de ressouder les fils sur les jonctions de modules.

3163

3163

le fil de contact est ensuite soigneusement rectifié à l'aide d'une petite meule à poncer Dremel. 

2775

2775

En limite sud/ouest du réseau, au niveau de la branche basse du E, Bruno a dû construire plusieurs modules destinés à raccorder les gares de stockage situées sur deux niveaux, ce qui explique la rampe hélicoïdale à double voies qui détourne et allonge le circuit d'origine  

2998

2998

Derrière la rotonde, Bruno a déplacé les voies pour permettre le détournement du circuit principal vers les gares de transit et de stockage, intervention délicate pour ne pas détériorer le décor existant. 

2990

2990

la surface ouverte derrière la rotonde sera rebouchée et redécorée, du travail exécuté soigneusement!!

3069

3069

Il ne reste plus qu'à ballaster les coupons de voies rajoutées

3071

3071

terminé sur cette zone, la voie est détournée et sera raccordée aux gares de stockage et de transit. 

3067

3067

Sur cette photo, nous voyons les gares de stockage 1 et 2 à gauche sur deux niveaux, ainsi que la rampe qui les dessert. La gare N° 3 qui sera située au dessus n'est pas encore construite. 

3164

3164

Les travaux progressent. Sur cette photo, il ne reste plus qu'un seul module à raccorder, celui supportant le viaduc.

3172

3172

le viaduc traverse trois modules, ce qui rend sa réinstallation délicate, d'autant qu'il s'inscrit dans une large courbe avec dévers, le raccordement devra être précis. 

3186

3186

C'est fait, le dernier module est en place, un peu plus de deux ans se sont écoulés entre le démontage et le remontage de la partie décorée du réseau, le travail était gigantesque et l'étape la plus longue était sans nul doute le recâblage, la re-motorisation des aiguillages et la mise en oeuvre d'une gestion informatique. Dans le même temps, Bruno a reconstitué une surface de stockage très importante qui lui permettra de gérer au mieux un parc matériel conséquent. 

3185

3185

Il reste encore quelques modules périphériques à positionner, qui n'interviennent pas dans le bouclage du circuit principal, le plus gros des travaux est réalisé, quelques interventions en surface seront nécessaires  

3177

3177

notamment sous la gare terminus se trouve une ligne de caténaire qui doit être réinstallée sur les 8 voies principales d'arrivée et de départ. La plateforme escamotable supportant le BV et les immeubles de ville sera reposée après ces travaux.

3176

3176

La présence d'un couloir périphérique autour du réseau permet d'aborder plus aisément tous ces travaux. La surface du local laisse encore des possibilités d'extension que Bruno ne manquera pas d'exploiter.

N'étant pas sur place, j'ai rédigé cet article en traduisant le plus fidèlement possible la documentation et les explications que Bruno me livre régulièrement. J'espère n'avoir pas fait trop d'erreurs et je le remercie au nom des fidèles lecteurs qui suivent avec intérêt l'évolution d'un réseau qu'il a contribué à maintenir en vie!

A suivre  

 

 

 

    

 

Repost 0
Published by piouls - dans NEW BISCATRAIN
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche