Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 06:14
247

247

J'ai revu l'équipement de bancs sur le module coulisse en construction, ceux proposés dans le kit Faller étant difficilement francisables. J'ai donc adopté les bancs SNCF Décapod qui sont très finement reproduits en bois découpés au laser. Après peinture à l'aérographe et collage des composants, ils ont été réinstallés avec des voyageurs Preiser sur les quais de la gare de Saint Hilaire.  

257

257

Un après midi consacré à cette manip!! Décidément, les travaux n'avancent plus comme par le passé, et le tournoi de tennis qui démarre, la déco du module va encore prendre du retard....C'est sûr, mon patron va me virer!!!

 

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 05:28
230

230

REE commercialise un nouvel attelage magnétique à deux conducteurs (réf XB 938) qui offre des perspectives intéressantes pour l'éclairage de rames complètes sans passer par des contacts individuels sur chaque voiture. On peut également améliorer sensiblement la prise de courant d'engins moteurs présentant des faiblesses au niveau du contact (cas de locos tracteurs à deux essieux) en leur couplant un wagon capteur de courant équipé de ce type d'attelage conducteur. 

229

229

Ces attelages sont relativement discret niveau taille, s'emboîtent aisément dans tous les boîtiers normalisés et sont compatibles avec les systèmes de timons à élongation variable. La résistance au dételage est bonne, les aimants néodyme étant particulièrement puissants malgré leur petite taille. Par ailleurs le dételage est des plus facile, on tire de chaque côté et les wagons se décrochent aisément sans sortir des rails.  

227

227

le système d'accrochage et de guidage par emboîtement grâce à deux petites pattes décalées par rapport aux aimants facilite l'attelage. Il reste à tester la résistance sur un long convoi, sans doute certains modélistes l'auront fait ou le feront, et il serait intéressant de connaître leur opinion sur ce point. Sur mon petit réseau/modulaire, c'est un test que je ne peux pas faire!!

A +  

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 06:39
216

216

Travaux en cours sur la coulisse où j'ai réalisé deux entrées de tunnel découpées dans des chutes de murs de soutènement Faller. Le relief est constitué de plaques de dépron de 4 cm d'épaisseur mises en forme avec un fil à découper chauffant, le tout recouvert d'enduit colle/plâtre pour panneaux BA13. Cette surface sera ensuite recouverte de végétation, d'arbres afin de s'intégrer dans le fond de décor d'arrière plan.

La disposition décalée des tunnels permet d'atténuer visuellement la différence de niveau (8 cm) sur les deux voies qui raccordent le module principal sur l'autre partie du garage. Un gros travail de déco reste à faire avant de réintégrer la coulisse dans sa vitrine.    

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 05:08
088

088

Les travaux se poursuivent sur le deuxième module installé dans l'autre partie du garage. Après la pose des voies, il convient d'attaquer le décor. La photo ci dessus montre la disposition adoptée sous forme d'une vitrine qui ouvrira sur l'ensemble de la maquette. J'ai prévu néanmoins de fermer celle ci en façade à l'aide de vitrages coulissants, et de plus escamotables pour faciliter les prises de vues photos et vidéos. Ainsi, le diorama sera à l'abri de la poussière.

 

743

743

Trois vitrages synthétiques coulissants sur des profilés PVC permettent d'ouvrir la vitrine pour les opérations courantes de manipulation du matériel roulant. 

745

745

Un cache également vitré ferme totalement la maquette en limite ouest de la coulisse. Il est également escamotable pour les séances de prises de vue. 

163

163

la plateforme a été de nouveau déposée sur des tréteaux pour faciliter les travaux. Un premier travail laborieux consiste à peindre les flancs de rails dans une palette de tons rouille/brun/noir avant de répandre le ballast. Dans un souci d'esthétisme, j'ai supprimé les moteurs extérieurs d'aiguillages Roco qui n'offrent plus un grand intérêt, la gestion des itinéraires sera donc manuelle car je n'ai pas la place pour loger des moteurs Cobalt digitalisés sous la plateforme, vu sa conception. 

159

159

J'avais quelques craintes au niveau du verrouillage des lames d'aiguillages, qui se révèlent infondées, plusieurs tests de circulation de rames confirment que leur tenue est suffisante même sans ressort de rappel. De plus, l'application de peinture sur les flancs de rails et les traverses a tendance à freiner le déplacement des lames. Au passage, on perd un peu de contact au niveau de la pointe de coeur qui n'est plus alimentée, mais sur ce type d'aiguillage court, c'est peu sensible. 

447

447

J'avais construit il y a qq mois un jeu de 4 heurtoirs livrés en kit et découpés au laser (fourniture Bois Modélisme) équipés de feux violet (led CMS) sur la traverse de tamponnement. Ces derniers ont été patinés et seront installés en limite des voies de la gare terminus

160

160

Ils ont été raccordés électriquement à un feeder sous la plateforme qui alimentera également toutes les maquettes équipées d'éclairage intérieur (résistance 2,2 Kohms) 

161

161

Un quai central sera disposé face à la gare. 

666

666

Il a été équipé d'un éclairage à base de ruban de leds CMS B/TC, de voyageurs assis Preiser. Avant la pose définitive, il a été repeint à l'aérosol Belton, puis patiné avec un lavis de peinture Humbrol Noir/Brun/beige très dilué dans du white spirit

073

073

Le BV est une maquette Faller représentant une gare de moyenne importance de type germanique ou frontalière. Elle a été rebaptisée Saint Hilaire et n'a sans doute rien à voir niveau architecture avec le département concerné (Haute Garonne)! Qu'importe, le modéliste est roi et compose selon ses goûts (et souvent ses contraintes en matière de place)    

078

078

Un petit hangar trouvera sa place le long d'une voie en tiroir, il faisait partie de la maquette à construire Faller constitué du BV, des quais, et du hangar (réf 190288)

084

084

J'ai prévu également une remise pour le garage et la maintenance de petits autorails. Là encore j'ai dû faire le choix d'un bâtiment de petite taille (Kibri). Lui aussi a été repeint et patiné avant la pose.

119

119

Pour fermer le fond de décor aux abords du BV, j'ai retenu un lot de 4 immeubles anciens Artitec en résine dont un qui présente un commerce. Ces maquettes en kit à construire sont très bien reproduites mais nécessitent un gros travail niveau assemblage, déco et patine. 

177

177

Le premier bâtiment est terminé et patiné. J'ai ajouté une enseigne commerciale réalisée avec le tableur Excel  et deux affiches publicitaires anciennes récupérées sur le net.

137

137

l'intérieur a été aménagé avec un kit de déco Régions et Compagnie. L'éclairage est réalisé avec des rubans de leds CMS blanc ton chaud sur les deux niveaux de l'immeuble

 

193

193

Le BV et les quais ont été positionnés et collés. Maintenant, je peux aborder la pose du ballast minéral qui reste toujours un travail laborieux, car il faut veiller à bien répartir ce dernier entre les traverses, les zones d'aiguillages devant être particulièrement soignées. Lorsque tout sera bien sec, une patine légère à l'aérographe sera appliquée sur l'ensemble des voies. 

Durant toutes ces étapes, il faut vérifier que la circulation des engins moteurs se fait sans problème et évacuer si nécessaire les petits grains de ballast mal positionnés. 

A suivre 

Repost 0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 17:56
194

194

présence d'autorails dans la gare terminus en cours de construction

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 05:50

Aujourd'hui, pas de train, je vous propose une chronique rédigée par mon fils dans le cadre des actions de médiation menées par une municipalité de la côte atlantique durant la saison estivale 2017.

Le bilan est plutôt inquiétant, d'autant que d'années en années, nous assistons à une lente dégradation du comportement d'adolescents trop souvent livrés à eux mêmes, et qui ne connaissent plus aucune limite. Bien sûr, il ne faut pas généraliser....

 

BILAN MEDIATION 2017

Comme tous les étés (période juillet-août), notre municipalité a engagé une équipe de médiateurs sociaux pour patrouiller de nuit autour des lieux à risque de la plage (débits de boissons, boîtes de nuit, rue principale, casino et autres commerces) ceci afin de prévenir la population locale et touristique des dangers de l'alcool, de la route, des stupéfiants, de l'océan, des I.S.T. et d'apaiser les tensions entre belligérants si besoin est.

Si l'on observe un recul de la violence et des phénomènes de bande d'année en année sur la station, on voit s'installer progressivement d'une façon plus sournoise un autre danger: si les gens se bagarrent de moins en moins, ils boivent de plus en plus, au point de ne plus pouvoir se bagarrer correctement: les coups pleuvent souvent dans le vide, où hélas (heureusement) à côté. Cette population ne présente pas de danger mortel, du moins quand elle ne prend pas le volant au sortir d'une soirée très arrosée, exaspère les riverains, empêche les travailleurs et les saisonniers de dormir lorsqu'ils se lèvent parfois aux aurores, ne respecte rien ni personne (gendarmerie, médiateurs, médecins, commerçants, etc) et restreint volontairement son lexique à quelques noms d'oiseaux dont il serait vain d'énumérer ici le pauvre catalogue: oreilles sensibles s'abstenir!

Une bonne nouvelle toutefois, les relations tendues entre autochtones et touristes tendent à s'espacer et à se raréfier à la sortie des débits de boisson depuis la création d'un nouveau bar qui récupère essentiellement une clientèle de locaux tandis que les touristes s'agglutinent pour l'essentiel autour du bar le plus ancien de la ville. Ces deux clientèles se battent donc de moins en moins, compte tenu de l'espace géographique qui les sépare. Le problème est simplement différé puisque ces ces deux clientèles également alcoolisées se rejoignent à la fermeture des bars autour de l'unique boîte de nuit. L'établissement en question n'a rien à se reprocher, il gère au mieux à lui tout seul une population complètement ivre et irrespectueuse, voire violente.

Passé 3 heures du matin, il est vain d'expliquer à des ivrognes quoi que ce soit: tapage nocturne, vandalisme, violence, abus d'alcool, consommation de drogues, tout leur est dû et pour apaiser les chahuteurs les mots ne suffisent plus; faudrait-il encore qu'ils soient aptes à comprendre ces mots, sinon les entendre. Auquel cas le dispositif envisagé cette saison s'est avéré quelque peu boiteux. 

C'est au moment où les plus violents et les plus enivrés sévissent qu'on laisse souvent - pas toujours mais souvent - les seuls médiateurs opérer. Face à une telle population, une gazeuse est hélas bien plus efficace que des remontrances et du catéchisme, il faut une demi-heure à des médiateurs pour "calmer le jeu" tandis que les gendarmes parviennent à éparpiller les excités en à peine 5 secondes: quelques jets de gazeuse suffisent pour obtenir ce miracle instantanément, et tout cela sans présenter le moindre risque. Il faut comprendre que les médiateurs ne sont pas armés, si les bleus ne sont pas derrière les jaunes lors d'interventions "musclées", les jaunes s'exposent au plus grand danger, et cela en vertu d'un résultat très aléatoire. Un problème de coordination ou de communication perdure entre les forces de l'ordre et les représentants de la mairie: pas de talkie-walkie, intervention trop tardive, absence de forces de l'ordre aux endroits les plus critiques. A la plage, un fourgon de gendarmes doit rester impérativement devant la boîte de nuit entre 3 et 7 heures (fermeture théorique de l'établissement) car tous les troubles observés sur la station se concentrent sur ce lieu et ses rues adjacentes: ailleurs tout est fermé! Or, la gendarmerie quitte les lieux lorsqu'elle constate une absence de troubles; erreur de diagnostic: c'est parce que la gendarmerie est présente que les clients se tiennent tranquilles, dès lors que les gendarmes déguerpissent les problèmes recommencent. On ne constate pas de tragédies ou de drames spectaculaires mais beaucoup de résidents sont à bout: des travailleurs qui se lèvent tôt le matin jurent que si on les empêche encore de dormir, ils vont planter les jeunes excités qui braillent sous leur fenêtre avec leur couteau. Il n'est pas rare d'entendre ces cris d'exaspération et ces menaces, n'attendons pas que le pire arrive.

Aussi serait-il plus efficace et plus raisonnable de revenir aux fondamentaux: la présence de médiateurs jusqu'à la sortie des bars pour parler à des gens qui ont encore la faculté d'écouter et de comprendre suivis des forces de l'ordre, passé ce délai, les gens n'entendent plus raison. L'emploi du temps doit s'adapter à la consommation d'alcool des estivants: de la prévention à la sortie de la plage et des restaurants, de la médiation jusqu'à la fermeture des bars, au delà de ces horaires un dispositif purement répressif avec une tolérance zéro concernant les conducteurs en état d'ébriété (qui restent, qu'on le veuille ou non, les plus dangereux en terme de sécurité). Il faut comprendre que la réussite d'un dispositif dépend d'une cohésion de groupe: le médiateur ne peut être efficace que s'il précède et prépare l'action du gendarme: sans la présence de ces derniers, la médiation devient un exercice périlleux et plus qu'hasardeux, sinon ridicule.

Deux choses à ajouter: il faut que les parents comprennent que ni la société, ni les forces de l'ordre, ni les politiques, ni même l'école n'ont pour mission d'éduquer leurs enfants, c'est un rôle qu'ils doivent assumer pleinement sans se dédouaner sur autrui: apprendre aux jeunes à respecter les règles, les lois, l'autorité et simplement autrui et cesser de les conforter dans leur moindre vice en défendant "Choupinet" ou "l'Enfant Roi" coûte que coûte. Un des rôles futurs du médiateur sera d'expliquer à des parents comment on éduque un jeune puisque manifestement, au vu des frasques de leurs rejetons, de plus en plus de parents - faute de temps ou de sens des responsabilités - se bornent à n'être que de simples géniteurs. Non! un jeune n'est pas éduqué par un policier, un politique, un médiateur ni même un professeur: il doit être éduqué par son père et par sa mère!

Enfin, beaucoup de personnes enivrées entre 3 et 7 heures du matin expriment le voeu insensé de "manger" au moment où tous les magasins et commerces de bouche sont fermés. On leur répond souvent qu'ils n'avaient qu'à être prévoyants et se préparer des sandwiches ou des salades et les laisser dans leur véhicule au cas où. On peut également servir ce genre d'arguments à n'importe qui à n'importe quelle heure de la journée et considérer qu'il est normal de se trimbaler avec un mini-frigo en bandoulière lorsqu'on est en vacances. Il est tout de même troublant qu'à une heure tardive, tout le monde peut trouver de l'alcool et de la drogue à volonté alors qu'il est impossible de trouver ne serait-ce qu'un distributeur de gâteaux. Sachant que l'alcool monte plus vite au cerveau quand on est à jeun, il semblerait opportun de s'intéresser de près à la question: de plus en plus de noctambules nous demandent sans l'ombre d'une provocation où se restaurer. Manger est un besoin fondamental, même pour des aoûtiens teigneux. Et même pour les travailleurs de nuit occupés souvent par leurs interventions. On a tendance à boucler rapidement le sujet en disant aux grognons: "si tout est fermé, tu n'as qu'à rentrer te coucher!" mais cet argument ne vaut que si tout est fermé. Or, tant que la boîte de nuit fermera à 7 heures, des vacanciers, des saisonniers et autres travailleurs nocturnes devront bien survivre jusqu'à ces heures indues. 

 

     

Repost 0
Published by piouls - dans chronique
commenter cet article
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 05:44
145

145

immeuble de fond de décor en résine (modèle Artitec) qui viendra prendre place dans le module "coulisse" en cours de construction.  

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 20:43

vidéo 199

Retour sur le réseau biscatrain en 2013 avec quelques séquences où nous voyons circuler des convois de wagons minéraliers et citernes, traction assurée par une CC 14129 Lima et BB 426184 Fret Piko. 

Bon visionnage

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 18:39
015

015

2D2 Jouef/hornby après quelques travaux de patine

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 14:15

message à l'attention de Messieurs GAUMIER, GOHIN et VAUTRIN

Je reçois parfois des messages de la plateforme Overblog dans l'onglet "alerte" qui me signale des lecteurs m'ayant transmis des messages sur l'adresse e-mail de connexion dans la boîte de réception. En l'occurrence, les trois derniers concernent les personnes ci-dessus.

Ces messages ne me parviennent pas. Aussi, je vous propose de me joindre directement si vous le souhaitez sur mon adresse perso, sans transiter par mon blog.  

barbut.jeanclaude@orange.fr

d'avance merci

Repost 0
Published by piouls - dans infos
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche