Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 05:00
935

935

Lima a reproduit il y a qq dizaines d'années cette loco vapeur-tender carénée de conception 232 dont la caisse aérodynamique et les roues motrices de 2,30 m de diamètre permettaient d'atteindre 175 Km/h dans les deux sens de marche dès 1935, année de sa conception par la firme allemande Henschel. Cette rame Wegmann était composée de 4 voitures dont la livrée identique à la loco était très seyante pour l'époque. 

S'agissant d'une production ancienne présentée par une relation amie, la rame complète est passée dans les ateliers biscatrain pour la digitaliser, revoir la motorisation, la transmission, l'éclairage loco et voitures. 

914

914

le démontage caisse/châssis est aisé, il suffit d'extraire les 4 tampons. Sur ce modèle, la transmission est assurée par courroie et poulies entre l'arbre moteur et l'arbre secondaire équipé de deux vis sans fin. De ce fait, seuls les essieux extrêmes sont moteurs, ce qui est largement suffisant vu le poids de l'engin et le diamètre des roues. La captation du courant est excellente, les deux bissels participant également à l'alimentation électrique. 

939

939

zoom sur l'arbre secondaire situé sous le lest central de la loco. Après quelques tests de roulement, je constate une marche au ralenti qui manque de souplesse, la courroie entraînant l'arbre secondaire par à coups. L'installation du décodeur ne résoud pas le problème, et aurait plutôt tendance à l'accentuer. J'ai donc prévu d'assurer la transmission par un jeu de pignons et ajouter un volant d'inertie au dos du moteur. 

940

940

La poulie a été remplacée par un pignon (Jouef) en laiton repercé au diamètre de l'arbre (2 mm)

945

945

Le moteur sera conservé, un deuxième pignon Jouef (récup) a été installé. Son diamètre inférieur a été retenu en tenant compte du positionnement du moteur sur le châssis, celui ci étant maintenu par deux brides visibles sur cette photo. L'une d'entre elles sera éliminée par fraisage pour permettre de loger le volant d'inertie.  

946

946

C'est fait, le moteur est en place, maintenu par une bride à l'avant, et bloqué sur le châssis par qq points de colle cyanolit 21

les tests de roulement confirment une marche au ralenti excellente désormais. Il ne reste plus qu'à digitaliser la loco et modifier le système d'éclairage d'origine par ampoules. 

938

938

Le décodeur trouve aisément sa place, il a été débarrassé de sa prise NEM à 8 plots. Après avoir repéré la file de roues qui fait masse avec tout le châssis, le fil rouge est connecté à l'une des lamelles de contact qui alimente l'un des bissels AV, le fil noir à la masse, les fils orange et gris au moteur en repérant le sens de marche.

Les ampoules grain de blé ont été remplacées par des leds canon bicolores collées sur le châssis, le fil bleu branché sur l'anode centrale et les fils blancs et jaune sur chaque cathode avec ajout d'une résistance de 1000 ohms

948

948

terminé pour la loco, la caisse peut être reposée, désormais, les ralentis sont excellents avec une marche très souple tout en conservant une vitesse de pointe élevée conforme à ses performances réelles. A noter que le constructeur a conçu un système astucieux d'ouverture des jupes de la loco permettant une inscription des bissels AV et AR même dans des courbes serrées. Par contre, les trois essieux moteurs suspendus provoquent parfois un certain flottement de la machine, Roco a fait mieux depuis avec sa 2D2, mais tout évolue!!!

944

944

Sur cette photo, nous voyons le système d'articulation des bas de caisse qui s'ouvrent lors de l'inscription en courbe, plutôt bien pensé par le constructeur!! 

991

991

J'ai repeint couleur argent les enjoliveurs de phares après avoir dégagé le conduit diffusant à l'intérieur. 

003

003

l'éclairage obtenu est satisfaisant, avec une réversabilité en fonction du sens de marche

915

915

les voitures sont équipées d'origine d'un système d'éclairage à base de deux ampoules montées sur plexiglas diffusant qui n'est pas très efficace. La prise de courant sur chaque bogie sera améliorée pour limiter le frottement sur les essieux.

916

916

Après avoir supprimé l'existant, j'ai inséré dans l'axe du bogie une tige de laiton de 1 mm de diamètre qui me servira de support pour souder les lamelles de contact

920

920

Les lamelles sont découpées au ciseau dans une plaque de chrysocal de 1/10 ème de mm, mises en forme, puis soudées. A noter que ces voitures sont également équipées de bas de caisse escamotables pour l'inscription en courbe serrées. Un test de roulement confirme que le roulement est désormais excellent avec une prise de courant plus efficace. 

921

921

même traitement sur l'autre bogie, j'en ai profité pour réviser le système d'attelage à élongation variable qui avait tendance à se bloquer.

922

922

Une réglette en styrène remplace le conduit lumineux d'origine, elle est équipée d'une rampe adhésive de leds CMS BTC qui éclaire la voiture sur toute sa longueur. Une résistance de 1000 ohms a été ajoutée pour réduire l'intensité de l'éclairage. La rame devant circuler en régime digital (AC), l'éclairage sera assuré dans les deux sens de marche.

924

924

L'éclairage est doux et uniforme, plus de risque de griller les ampoules! Je n'ai pas prévu une commande de l'éclairage de la rame par la centrale digitale, mais il serait possible d'utiliser le fil vert et bleu du décodeur (AUX 1) pour obtenir cette fonction en ajoutant une ligne électrique sur toute la rame via des micro prises. Dans ce cas, la confection de lamelles de contact sur chaque voiture ne se justifierait plus. 

981

981

Il ne reste plus qu'à installer un nouvel éclairage par rampe de leds sur toutes les voitures, ce qui mettra en valeur les passagers déjà présents dans la rame. 

001

001

les voitures sont équipées d'origine d'attelages à élongation variable, avec un souflet sur l'une de leur extrémité qui remplit assez bien son office, à savoir masquer partiellement l'espace d'intercirculation.

926

926

L'une des extrémités arrondie de la voiture côté attelage loco. On ne peut qu'être admiratif de la ligne épurée de cette rame et de sa superbe livrée violet, beige et argent, portes coulissantes, marchepieds escamotables, air conditionné, cuisine, restaurant, salle panoramique, attelages automatiques, une performance pour l'époque!!!

le train préféré d'Hitler?? pas sûr, sinon il l'aurait fait équiper de canons....mais là je sors du sujet.

A +

 

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 09:18
004

004

Autorail X5616 et sa remorque XR9207 marque R37 sur le diorama en cours de construction. 

Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 17:14
888

888

Le PN équipé de ses barrières roulantes et des portillons piétons Rotamagus. 

Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 21:03

vidéo 187

je vous propose quelques nouvelles séquences enregistrées sur le réseau biscatrain en mars 2014.  

Bon visionnage

Attention, suite à des difficultés de connexion sur la chaîne "BISCATRAIN" diffusant l'intégralité des vidéos sur you tube, je n'ai plus accès à cette dernière et j'ai dû ouvrir une nouvelle chaîne sous l'intitulé "barbut BISCATRAIN" la vidéo 187 sera donc accessible au public sous cet intitulé. Toutefois, le lien créé sur mon blog permet un accès direct à cette vidéo.

Si quelqu'un connaît la procédure pour retrouver mon ancienne chaîne, merci de me la faire connaître, car je n'ai plus en mémoire mon ancienne adresse mail datant de plusieurs années, pas plus que le code de validation google. 

 

A +

Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 06:13
801

801

La déco du module 2 se poursuit. Une ceinture de barrières SNCF vient d'être posée pour protéger la tranchée en contrebas. Quelques buissons réalisés à partir de filets floqués garnissent le talus recouvert partiellement d'herbages (fibres couleur fin d'été) Un petit arbuste réalisé en zeeschium complète le paysage aux abords du poste d'aiguillages.  

803

803

La barrière comporte plusieurs décrochements pour éviter d'une part une ligne trop rectiligne peu esthétique, mais aussi pour créer des petites surfaces qui seront ultérieurement aménagées avec du matériel SNCF

 

806

806

sur cette image, un test de revêtement est réalisé sur une portion de la route. J'ai mélangé de la poudre de ciment de gravats concassés avec un flocage gris, le tout tamisé finement, saupoudré et collé (colle à bois non diluée).

 

816

816

Le résultat me paraît convenable, j'ai donc poursuivi sur la totalité de la route située à l'extrême N/Est

814

814

Avant que la colle ne soit totalement sèche, j'écrase avec une roulette de tapissier le révêtement en insistant sur la partie médiane de la route.

817

817

Après 24H, je peux poncer avec du papier de verre en forçant sur la partie centrale pour l'éclaircir, les bas côtés de la route moins sollicités seront traités pour reproduire un semblant de gravillons à l'aide du revêtement créé, mais avec une granulométrie plus forte. Bien entendu, la végétation mord sur les bas côtés de la route et la transition doit être discrète.   

813

813

J'avais installé un passage planchéié Décapod sur le PN, mais j'avais oublié que les barrières roulantes reposent sur un support, en l'occurrence celui proposé par MKD avec sa maison de garde barrières. j'ai donc fraisé le logement correspondant dans la plaque de MDF (cutter) 

815

815

Le platelage MKD a été repeint et mis en place avec les bandes de roulement des barrières. L'ensemble sera patiné ultérieurement. 

843

843

sur cette photo, les modèles en laiton Rotamagus en haut et ceux en plastique de MKD moins fins sont prêts pour passer en peinture (blanc d'abord, puis masquage avec des rubans Tamiya)

844

844

ensuite un voile d'aérosol rouge tamiya, on obtient rapidement et proprement ces modèles. Je retiendrai ceux de Rotomagus en laiton beaucoup plus fins qui seront posés lorsque la déco sera plus avancée. 

820

820

La maison de garde barrières vient d'être installée, il faut prévoir une clôture. La parcelle de terrain doit être nivellée.

825

825

ce qui nécessite une modification du relief au droit du talus.

826

826

en attendant que l'enduit sèche, j'ai confectionné une rambarde sur le pont routier (modèle Faller réduit sur la hauteur)

828

828

Le passage planchéié Décapod est recyclé après tronçonnage, il permet de relier la piste entre le poste d'aiguillages et l'usine/atelier Kibri

859

859

Sur le petit tronçon de voie qui dessert l'entrepôt, j'ai logé la bascule MKD dans le prolongement du passage planchéié.....pas beaucoup de place pour l'installer ailleurs!! Tous ces éléments rapportés seront patinés ultérieurement

831

831

il est temps maintenant de poser le ballast sur toutes les voies du dépôt. Je n'ai pas installé de semelles sous les rails, cette zone étant généralement plate, par contre la voie unique en tranchée a été surélevée avec une semelle de dépron de 5 mm d'épaisseur. Après avoir réparti le ballast minéral entre les traverses, il est soigneusement nivellé avec une large brosse souple plate, puis encollé au compte gouttes avec un mélange de colle vinylique/eau 50/50 + qq gouttes de liquide vaisselle. Les qq grains de ballast qui restent sur les traverses peuvent être facilement enlevés après séchage complet du mélange. 

820

820

la zone de lames mobiles des aiguillages mérite quelques précautions lors de l'encollage, il faut vérifier que leur mouvement ne soit entravé par des grains de ballast, notamment sur la traverse de transmission. Idem pour la zone de pointe de coeur et de contre rails. Lorsque tout est bien sec, un test de roulement et de motorisation doit être fait. Tous les grains perturbateurs seront éliminés!!

832

832

Ouf, la pose du ballast est terminée...ou presque, c'est une étape assez longue. Avant séchage complet, il est judicieux de saupoudrer çà et là sur la voie quelques pincées de fibres herbeuses, de flocage brun/terre, de poudre de charbon, de touffes d'herbes notamment sur les voies les moins empruntées. Ultérieurement, lorsque toutes les zones du dépôt seront traitées, un voile léger de peinture couleur poussière sera appliquée à l'aérographe pour unifier la couleur des traverses avec celle du ballast. 

835

835

Les différents bâtiments sont installés avant la pose du ballast, ici la sablerie Artitec a pû être logée entre deux voies du dépôt. Là aussi, la zone de distribution devra être retraitée avec des résidus de sable. 

872

872

Pour le sable, l'approvisionnement est facile, il n'en manque pas sur les plages des Landes et il est assez fin pour l'usage retenu.

A priori, l'équipe chargée de la distribution dans les dômes des locos vapeur n'a pas toujours visé juste! 

869

869

sans oublier le bac à sable (modèle PN sud modélisme) aux abords de la sablerie

862

862

A l'entrée de l'usine/atelier, j'ai ajouté un platelage MKD qui sera lui aussi patiné ultérieurement. 

874

874

idem pour l'autre entrée du bâtiment.

853

853

je profite d'une pause dans les travaux pour photographier cette composition d'anciens wagons couverts Liliput acquis ces jours ci sur Ebay. Les essieux passent assez mal sur les aiguillages Peco code 75, ils seront remplacés par des modèles plus fins. 

866

866

la même composition sur la voie en tranchée. 

A suivre.

9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 06:27
735

735

J'aborde maintenant la déco du deuxième module. La plaque de MDF supportant le fond de décor a été renforcée avec un tasseau collé et vissé en partie supérieure, ce qui permet une meilleure prise pour un déplacement éventuel. Il est posé provisoirement sur des tréteaux pour un accès plus aisé sur tout le pourtour. 

718

718

Sur la partie nord/est du diorama, il faut préparer le terrain pour la voie en tranchée. Des couples de 4 cm d'épaisseur constituant le relief sont découpés dans du polystyrène extrudé (Depron) mis en forme avec un fil chauffant relié à une pile de 4,5 V. 

736

736

Ils seront ensuite revêtus avec une spatule d'une couche d'enduit/colle pour panneaux BA13, ce qui permet de fabriquer un support solide et relativement léger (roches, remblais, fossés) 

722

722

Les pilers du pont enjambant la voie en tranchée ont été réalisés en MDF de 5 mm d'épaisseur revêtus de plaques de pierres + parements d'angles Slater's

729

729

La patine (lavis couleur brun/boue) est exécutée avant la pose des piliers. Le relief par contre a été traité une fois les piliers positionnés et collés sur leur support.  

730

730

En façade à l'extrême sud/est du diorama, j'ai prévu une plateforme qui supportera la maison de garde barrières. Sur cette photo, nous voyons l'outil utilisé pour la découpe du polystyrène extrudé. 

739

739

le relief est en place, une fois bien sec, il sera peint avant application de la végétation. 

705

705

Le passage à niveau sera de type ancien équipé d'un plancher en bois (décapod) et de barrières roulantes  

727

727

il s'agit d'un kit rotamagus en laiton photodécoupé qui sera peint après décapage avec une gomme abrasive roco

706

706

Une petite route a été tracée en limite du fond de décor, elle disparait derrière l'entrepôt. La maison de garde barrière fera également un écran visuel devant la voie unique.

762

762

La végétation en cours de réalisation doit faire "oublier" que la voie s'arrête nette sur le fond de décor!!

751

751

Le relief ainsi que la route ont été peints avec un mélange de peintures acryliques vert/ocre/brun/cendre. Je peux maintenant positionner les bâtiments à leur emplacement définitif avant d'attaquer la végétation. 

736

736

Le baraquement qui jouxte l'entrepôt a été entouré d'un rideau d'arbustes (zeeschium) qui masque la route en arrière plan. 

760

760

Derrière la route, le diorama Auhagen comportait des images non conformes (perspectives de maisons) qui ont été masquées par superposition d'arbustes découpés dans des chutes.

754

754

Cette zone fera l'objet d'une déco plus aboutie en phase finale, pour l'instant, le rendu photo est conforme à ce que je souhaitais réaliser. 

749

749

Au niveau zéro, la voie disparait sous un pont routier. Un petit panneau de médium ferme le passage pour éviter que les trains basculent dans le vide. Le fond devra être repeint en noir mat. 

757

757

Sur cette zone, la rupture scénique est acceptable, reste à compléter la végétation constituée de fibres et de touffes d'herbes, de mousse de terre, de filets floqués et de petits arbustes

791

791

J'avais trouvé un artisan au dernier Rail Expo 2015 qui vendait ce type de barrières SNCF finement reproduites et en grande longueur. Elles seront copieusement salies avec un lavis brun/boue

795

795

L'atelier/usine Kibri qui ferme le fond de décor à l'entrée du dépôt vapeur a lui aussi été repatiné pour lui donner un aspect + vieillot

799

799

Le poste d'aiguillage est maintenant en place. Les travaux de déco progressent lentement, chaque zone nécessitant de nombreuses interventions qui doivent être réalisées dans un ordre bien précis. Lorsque tous les bâtiments seront en place sur le module 2, il faudra câbler les éclairages. A ce stade, je peux aisément accéder sous la maquette en la retournant à 90° sur les tréteaux. Ensuite, elle rejoindra le module 1 à sa place définitive sur l'étagère murale.

A suivre

6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 18:10

vidéo 186

Un petit retour sur mon ancien réseau biscatrain avec quelques séquences caméra embarquée et prises directes. Bien qu'il s'agisse d'un modèle sonore, la bande son a été retravaillée sur logiciel Pinnacle à partir de véritables enregistrements de loco vapeur 231.

Bon visionnage

Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 17:12
736

736

La déco du second module avance doucement, le relief constitué de plaques de polystyrène extrudé revêtues d'enduit colle BA13 prend forme, je vais pouvoir ballaster les voies et positionner définitivement les divers bâtiments.

A +

Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 06:21
563

563

Le raccordement électrique pour l'éclairage des divers bâtiments n'a pas posé de problème particulier, chacun ayant été équipé de rubans de leds CMS ton chaud avant la pose. Pour l'instant, ils ont été câblés directement sur le feeder d'alimentation DCC de la centrale digitale.

565

565

Non équipée de ses portes, le cliché photo dans la rotonde est satisfaisant, lorsqu'elles seront réinstallées en position ouvertes, elles occulteront une partie de l'atelier, mais la taille de la caméra embarquée permet un passage à l'intérieur avec un rendu vidéo intéressant.       

566

566

idem pour la remise. Je peux poursuivre la déco du module 1 qui commence à prendre forme. 

560

560

Les ingrédients utilisés sont classiques, des fibres d'herbes en vrac déclinés par de nombreux fabricants (busch, Héki, Faller, Woodland scenic) en différents coloris, des flocages fins couleur ocre, brun, terre, des touffes d'herbes, mais aussi une poudre fine de ciment tamisée à partir de gravats concassés pour la création des pistes. 

561

561

la + forte granulométrie est également récupérée pour la création de tas de cailloux ou graviers le long des pistes, lors de la touche finale de déco. Il est judicieux d'avoir des conditionnements hermétiques, ici des boitiers alimentaires LIDL, madame ne va pas être contente!!

659

659

En fait, de nombreux ingrédients sont nécessaires pour la déco, depuis le sable, le flocage gris, la limaille de fer, les flocages de fleurs, sans oublier le ballast avec une préférence pour le minéral, plus lourd que son homologue en plastique, il est plus facile à étaler et plus stable au moment du collage. Pour moi, sa couleur importe peu car l'ensemble voies, traverses, ballast recevront un voile d'aérographe couleur poussière/brun sale pour uniformiser le tout

657

657

sans oublier l'indispensable composant d'un dépôt vapeur, le charbon ici décliné en plusieurs granulométries, et qq morceaux d'anthracite à l'aspect plus brillant, ces derniers étant utilisés principalement pour remplir les hottes des locos 

621

621

En limite du fond de décor, j'ai créé un relief en forme de talus pour faire une jonction plus réaliste avec la prairie en premier plan. Quelques morceaux de dépron sculptés recouvert de colle enduit BA13 . Le talus sera peint en vert/brun avant de le recouvrir de flocage et d'arbustes

660

660

Pour la création d'arbres et d'arbustes, j'ai eu recours au zeeschium, ce qui nécessite de composer un feuillage avec des flocons fins dans des coloris adaptés aux végétaux que l'on souhaite reproduire (ici des sachets Heki) 

662

662

Pour l'encollage, plusieurs solutions, pulvériser une colle en spray sur les branchages de zeeschium et saupoudrer avec les flocons pour reproduire un feuillage plus ou moins aéré. Pour ma part, j'ai badigeonné avec un mélange de colle vinylique bien mouillée avec 50% d'eau et qq gouttes de détergent

663

663

on obtient assez vite des arbres qu'il convient ensuite de traiter avec un voile de vernis incolore en spray pour bien fixer le feuillage. 

667

667

et tant qu'à faire, une petite collection a été confectionnée en qq minutes, elle séchera sur un support de polystyrène extrudé 

674

674

Quelques éléments ont été disposés dans le prolongement des façades d'immeubles afin de créer un raccord plus esthétique avec l'image de fond de décor

679

679

La jonction entre l'image et la végétation  réalisée sur le fond de décor n'est pas trop choquante, malgré la faible profondeur de champ, une chance, le diorama proposé par Auhagen se termine par une large surface d'herbages au premier plan

628

628

Préalablement, la voie en impasse qui longe la remise sur le module 1 a été ballastée. Celle ci comporte une aiguille symétrique, et il convient d'étaler le ballast avec soin, en dégageant les grains dans les zones de contre rails et pointe de coeur, opération faite avec une brosse très souple

631

631

Avant de ballaster la voie, je fabrique une piste par collage de la poudre de gravats de ciment, le ballast est ensuite répandu le plus uniformément et est nivelé avec une brosse souple. Il doit affleurer les traverses sans les recouvrir.

633

633

J'ai pris l'habitude de faire rouler un wagon sur la voie à ballaster avant d'appliquer la colle. Cela permet de vérifier les zones où les boudins accrochent sur des grains de ballast mal placés. Ce n'est qu'après que je procède à l'encollage.

634

634

Le mélange (colle blanche, eau 50%, qq gouttes de détergent) est déposé délicatement avec un gros compte gouttes, il se répand très vite sur toute la surface à traiter, un soin particulier sur les zones de lames d'aiguille mobiles, il convient de vérifier si rien ne gêne leur mouvement, notamment lorsque la colle sera totalement sèche......et en ce moment, avec la canicule, cela va très vite!!!! Pendant l'intervention et avant le sèchage complet, il est encore possible de déposer quelques éléments herbeux sur le ballast, voire de la poussière de charbon sur certaines zones du dépôt vapeur

584

584

Il manquait un butoir sur la voie en impasse, je l'ai fabriqué dans un profilé de sapin, une fois mis en forme avec la scie circulaire d'établi, il a été soigneusement poncé, puis peint avec un spray gris ciment complété d'une patine brun/boue

588

588

Le heurtoir est installé, s'agissant d'une voie peu fréquentée, les herbes ont envahi le secteur.

668

668

les sauterelles et les grues à eau sont désormais en place, avec le personnel chargé d'alimenter les tapis roulants (preiser)

670

670

un agent est chargé de faire un peu de ménage devant le tas de charbon qui s'est dispersé sur la voie lors du chargement.

653

653

Un passage planchéié a été rajouté pour permettre au personnel du dépôt d'accéder aux immeubles, logements réquisitionnés par la SNCF et mis à leur disposition.    

684

684

les personnages Preiser très bien reproduits se prêtent bien à la création de saynettes diverses et variées. 

683

683

Un intrus sur le dépôt vapeur! ce superbe diesel J/H sonorisé fait ses premiers tours de roues, un moment privilégié où l'on peut apprécier les superbes ralentis de la loco, et l'éventail des sons reproduits par le constructeur, du beau travail!!!

672

672

Le picasso LSM a également fait quelques manoeuvres sur le module 1, juste pour vérifier que la captation du courant était bonne après les travaux de ballastage

677

677

En limite Sud /est du module 1, devant l'atelier de la rotonde, il restait une clôture à installer , c'est fait, le + gros de la déco est terminée, je vais pouvoir passer au second module qui lui aussi sera déposé sur tréteaux pour faciliter les travaux. 

688

688

les portes de la rotonde ont été réinstallées et fixées définitivement en position ouverte.

692

692

Une dernière vue avant de repositionner le module 1 sur son étagère. Il restera quelques finitions à réaliser lorsque les deux modules seront assemblés, mais le plus dur est fait. 

En fait, la déco d'un réseau est sans aucun doute le travail le plus long à réaliser, sur cette portion modeste qui fait moins d'un m2, (0,80 m2 pour être précis) j'y ai passé plus d'un mois!! Il est donc judicieux de bien appréhender l'espace temps lorsqu'on se lance seul dans la construction d'un très grand réseau, j'ai connu cette étape par le passé puisque j'ai consacré une douzaine d'années à la réalisation de biscatrain. Le découragement peut arriver très vite devant l'ampleur de la tâche à réaliser. Et je ne parle pas du niveau de l'investissement, encore qu'il peut (doit) s'étaler dans le temps. 

Bon courage à tous ceux qui se lancent dans l'aventure, et qq soit l'ampleur du projet, soyez convaincus que la satisfaction et le plaisir de création sont au bout du chemin, pourvu que la passion ne s'émousse pas !

A suivre 

22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 05:20
503

503

Maintenant que les sauterelles sont en place, il convient d'ajouter du véritable charbon dans la hotte de toutes les locos non encore équipées, ultérieurement, j'installerai des personnages Preiser chargés d'alimenter les tapis roulants des sauterelles. Le travail manuel est encore largement présent à cette époque!! 

505

505

A nouveau, le module 1 est détaché de son support mural pour être installé provisoirement sur des tréteaux, car il faut terminer la déco côté ouest derrière la rotonde Kibri et consolider le cadre supportant le fond de décor 

510

510

Un panneau arrondi en MDF de 3 mm a été confectionné et mis en forme sur des renforts de CP de 10 mm de section. Cet ensemble sera collé et vissé pour apporter plus de rigidité au module

515

515

Un tasseau a été ajouté sur la partie supérieure du panneau, également collé et vissé.

512

512

la toiture de la rotonde déborde de quelques mm sur ce panneau, ce qui nécessite une ouverture en fente qui ne sera pas visible. En effet, je n'ai pas souhaité raboter un pan de toiture de cette maquette

513

513

Avant collage du fond de décor, il faut passer un enduit sur tous les joints et tête de vis, lequel sera poncé une fois bien sec. 

516

516

A ce stade, il faut trouver un raccordement acceptable des dioramas, ce qui nécessite plusieurs essais de composition à partir d'un second diorama produit par Auhagen (réf 42512). Celui ci propose un panoramique de vallons boisés dans le même style que celui déjà installé. Après quelques découpes, et plusieurs essais photos, j'ai retenu l'image punaisée visible sur cette photo. 

522

522

Pour le raccordement, il est judicieux de superposer quelques bosquets par collage des images découpées sur la ligne de jonction. Ainsi, les deux surfaces (prairies à gauche et champs cultivés à droite) restent cohérentes. La fixation se fait avec de la colle à papiers peints. J'ai ajouté ensuite quelques nuages sur le ciel uniforme par tamponnement de blanc acrylique avec un morceau d'éponge. 

525

525

La confection du support côté ouest du module m'a conduit à revoir la disposition des étagères au dessus de l'établi, et un pan complet a dû être démonté, réduisant la surface de rangement. Pour compenser, j'ai prévu une nouvelle étagère qui coiffera l'ensemble du diorama sur toute sa longueur, soit 3 mètres. j'optimise!!

538

538

la nouvelle étagère permettra de loger de nombreuses maquettes et boîtes de trains, toutefois, sa largeur 30 cm occulte un peu l'éclairage du diorama réalisé par rampes de néons. Elles seront réinstallées sous cette étagère.

527

527

Le module étant toujours posé sur des tréteaux, je profite d'un accès plus facile pour continuer la déco. Notamment la route d'accès au dépôt vapeur réalisée à partir d'un kit Busch proposant une route pavée très dégradée en bandes autocollantes de 100 x 6,5 cm

514

514

à droite sur la photo. La surface est imprimée de pavés qui disparaissent par endroits sous un revêtement bituminé.

528

528

Le tapis routier est disposé par portions accolées l'une à l'autre, en arrachant les contours, pour permettre un raccordement dégradé au niveau des pistes, celles ci étant reproduites avec une poudre de gravats concassés et du flocage herbeux

529

529

La déco avance, lorsque tout sera bien sec, un voile d'aérographe couleur poussière et de la terre à décor restitueront un aspect vieillot à tout l'ensemble. J'ai allongé deux voies d'accès au pont tournant qui pourront accueillir des petites vapeur, ou mieux servir de point d'entrepôt de vieux essieux de wagons ou de locos. 

531

531

Quelques buissons, des touffes d'herbes sèches, et une piste longeant le dépôt. Il faudra copieusement salir cet environnement trop propre!! Là encore ce n'est qu'en observant le rendu photo de la maquette que l'on peut corriger ultérieurement les défauts. 

535

535

Le portail SNCF (Auhagen) est posé provisoirement à l'entrée du dépôt. Il est équipé d'un portillon d'accès pour le personnel. 

536

536

Reste encore qq détails à ajouter, les rambardes sur le pont routier, grilles de raccordement avec le portail, et toujours une patine qui doit "vieillir" cet environnement trop propre!!

310

310

En attendant la fourniture d'accessoires et de matériaux de décor, j'ai réalisé le raccordement électrique du pont tournant fleischmann. Le câblage étant réduit à sa plus simple expression, je n'ai pas prévu pour le moment de tableau de contrôle, tout ou presque étant commandé par la centrale numérique Roco. Par contre, il faut installer le sélecteur de rotation et l'indispensable inverseur de courant pour le pont selon son positionnement face aux voies qu'il dessert. Les deux éléments sont positionnés sous le module sans débordement en face frontale, ce qui permet une manipulation intuitive au toucher

430

430

L'alimentation du moteur assurant la rotation du PT est pris directement sur le feeder qui alimente toutes les voies en digital, le sélecteur de commande Fleischmann est raccordé au pont par 3 fils limande bien identifiables (rouge, jaune et gris). Deux autres fils jaunes assurant l'alimentation des rails du PT doivent transiter par un interrupteur inverseur lui même relié au feeder général, car même sous courant alternatif, les phases peuvent être en opposition en fonction du positionnement du PT face aux voies qu'il dessert, avec court circuit assuré!!! Les fils blanc et noir alimentent le moteur du PT

Comme je l'avais déjà signalé lors des travaux d'amélioration, j'ai neutralisé les contacts qui normalement alimentent les voies d'accès dans l'alignement de celles du PT dans la mesure où je souhaitais que toutes ces voies soient alimentées en permanence (régime digital) ce qui m'a conduit à câbler chaque rail des voies adjacentes au pont sur le feeder général (fils verts et bruns sous la rotonde)

Ultérieurement, j'installerai des voyants pour sécuriser le bon positionnement du PT selon sa rotation et qui sait, un petit TCO pour visualiser la position droite ou déviée des aiguillages numériques.

544

544

Reprise de la déco avec ce petit coin où j'ai entreposé des essieux Electrotren patinés/rouillés sur une voie largement envahie par les herbages

554

554

Les abords de l'atelier jouxtant la rotonde ont été également traités avec quelques touffes de buissons. 

553

553

Le portail d'accès au dépôt est maintenant en place, les rambardes sur le pont routier sont posées. Cela commence à prendre forme, mais il reste de nombreux détails à peaufiner!!

558

558

Une partie de la cavalerie vapeur en stationnement dans son futur environnement.

A suivre

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche