Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 07:39
869

869

Les travaux progressent lentement sur la rame du train jaune Atlas, les deux premiers éléments sont maintenant au point, reste la voiture de queue à équiper. Article à suivre prochainement 

Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 19:27
799

799

Les éditions Atlas ont reproduit une rame du petit train jaune de Cerdagne constituée de trois éléments, composition que l'on peut découvrir sur la ligne transversale des Pyrénées reliant La Tour de Carol à Villefranche de Conflent.

Comme tous les modèles Atlas, cette rame est statique, et son heureux propriétaire m'a demandé d'étudier une possibilité de motorisation pour circuler sur une voie classique HO, bien que l'original circule sur de la voie métrique, écartement qui a d'ailleurs été reproduit conforme sur les modèles Atlas. C'est dire que le challenge est de taille....mais j'aime bien çà!!!  

801

801

Une fois les éléments démontés, j'ai vérifié que l'empattement de bogies à l'écartement HO était conciliable avec la largeur de la caisse de l'automotrice, ce qui nécessite d'adapter les flancs de bogies qu'Atlas a conçu solidaires du châssis par souci de simplification, disposition non conforme.

 

802

802

C'est parti, première intervention, décoller les flancs de bogies maintenus par deux petits têtons sous le châssis, attention pièces très fragiles!!! L'entraxe des bogies est de 23 mm, il n'est pas possible de loger un micro moteur mitsumi, Une chance, j'ai trouvé sur Ebay UK un autre modèle plus petit à double sortie d'arbre dont les dimensions sont parfaites (moteur mashima Réf M16K 5 pôles fonctionnant sous 12V dimensions 16x13,1x9,3)  

803

803

Ce type de moteur fonctionne très bien, mais manque d'inertie vu sa taille, j'ai donc prévu de lui ajouter deux volants. L'original (micro modèle alésage 1,5 mm) a été scié en deux éléments qui ont été usinés au tour à métaux pour ramener leur épaisseur à 4,5 mm.

804

804

il n'est pas possible d'utiliser le bogie Atlas, j'ai confectionné un châssis en profilés laiton mis au gabarit sur une plaque de médium où il est collé provisoirement avant soudure. Préalablement, les longerons ont été perçés collés dos à dos (diamètre 2,1 mm) en respectant un entraxe de 23 mm

(profilés laiton U plat section 4x2mm fourniture L'Octant)

longerons 40 mm, traverses 18 mm

Une fois soudé, le cadre peut être décollé de la plaque de médium et l'on obtient un châssis moteur solide.

Le moteur a été équipé de deux vis sans fin module 0,4 (extraites de moteurs mitsumi) et des deux volants d'inertie ci-dessus

 

807

807

j'ai utilisé des roues aux normes fines RP25 de 9 mm de diamètre (fourniture limousin modélisme train) dont deux ont été usinées pour loger des bandages d'adhérence, car cette automotrice doit pouvoir tracter deux autres éléments. Les pignons sont des modèles Roco de récup équipant de nombreuses locos électriques de la marque.  

811

811

Le positionnement du moteur sur le châssis et sa fixation par collage sont délicats, il faut prévoir des cales d'épaisseur pour parvenir à une assise correcte et une transmission souple. J'utilise la colle UHU méga strong and safe qui laisse qq minutes de manipulation avant la prise définitive.

Ouf, les premiers tests sont OK, l'inertie est excellente.  

812

812

le chasse neige qui était fixé sur le châssis a été décollé et repositionné sur la traverse extrême du bogie moteur. 

813

813

Il faut maintenant repositionner les flancs de bogie. J'ai supprimé une bande supérieure de 2 mm environ qui servait à les fixer sous le châssis. Le support a été confectionné dans un profilé carré Evergreen de 5 mm de section logé entre les deux roues et usiné en L. A la hauteur des attaches des ressorts de suspension, j'ai percé deux trous de 5 dixième pour enfiler une tige de laiton qui consolide la fixation des flancs de bogie sur leur support. Cette disposition peut permettre éventuellement de démonter les flancs pour remplacement des organes de roulement.  

821

821

l'axe de rotation du moteur est réalisé avec une vis à tête fraisée de 2,5 mm collée à l'envers sur une plaque de polystyrène de 2 mm d'épaisseur positionnée sur le corps du moteur. Des lamelles de chrysocal de 3 dixième ont été installées pour prise de courant sur les deux roues opposées non équipées de bandages d'adhérence. 

815

815

l'encombrement réduit du bogie moteur permet de le loger dans la partie de l'automotrice où il sera très peu visible. Il faut maintenant prévoir une découpe du châssis + aménagement intérieur pour la rotation du bogie et sa fixation.  

826

826

le tracé de la découpe à effectuer doit être précis. Vu la faible longueur de l'automotrice, le rayon d'inscription en courbe devrait lui permettre de passer partout!!!

827

827

L'opération est réalisée avec une scie à chantourner Proxxon

828

828

Une petite bride en forme de cavalier a été confectionnée dans une plaque de laiton, sa fixation sur le châssis est réalisée par vissage 1,6 mm après taraudage. 

829

829

A ce stade, je peux vérifier que l'assise sur les rails est bonne, un crochet d'attelage fixe Roco a été installé à la hauteur du chasse neige

830

830

Je peux maintenant me pencher sur le bogie porteur, il n'est pas utilisable en l'état, première intervention, modifier son système de fixation trop court en introduisant un tube de 4 mm de diamètre dans l'axe d'origine Atlas. Les deux pièces doivent être collées (colle 21 cyanolit) et leur surface supportant les essieux aplanies à la lime douce. 

831

831

le bogie sera renforcé par deux longerons en profilé laiton 2 mm d'épaisseur longueur 38 mm collés avant percage exécuté à la perceuse à colonne (diamètre 2,1 mm) en se guidant sur les trous Atlas existants. Cette opération doit être faite en deux temps (premier longeron collé puis percé et ensuite idem sur le second) On obtient ainsi un bogie dont la largeur est adaptée aux essieux HO avec des paliers de roulement bien positionnés et solides!!!

832

832

La bague introduite dans l'axe du bogie permet de loger une vis de 2,5 mm de diamètre. Le châssis sera taraudé en conséquence. 

836

836

même traitement pour fixer les flancs de bogie et le chasse neige. La prise de courant se fait d'un côté par le longeron non isolé des roues, et de l'autre par une lamelle en chrysocal sur les roues isolées. Le bogie est renforcé par une plaque de polystyrène de 1 mm d'épaisseur.  

839

839

Sur cette photo, nous voyons que la rotation des bogies est importante. Les flancs passent sans accrocher la structure latérale du châssis. La garde au sol (rail) a pu être quasiment maintenue à sa valeur d'origine. 

841

841

En définitive, j'ai dû revoir le positionnement des essieux moteurs et modifier la prise de courant pour qu'elle soit effective sur les 4 roues, car le montage des 2 roues bandagées en quinconce n'avaient pas le rendement escompté. En définitive, elles seront placées sur le même côté.  

844

844

Cette fois ci, les tests sont concluants, il ne reste plus qu'à installer le décodeur sur la cloison séparant le compartiment voyageurs de la cabine de conduite. Les marchepieds situés en face du bogie moteur ont été décollés du châssis, et refixés sur les flancs du bogie, car ils gênaient leur rotation. 

834

834

La repose provisoire de la caisse sur le châssis permet de vérifier que les bogies ne débordent pas, malgré l'écartement HO retenu. Le plus dur est fait!!! Il faut replacer maintenant toutes les pièces d'infrastructure situées sous le châssis. 

Les prochains travaux porteront sur l'éclairage de la rame, son équipement intérieur, sa digitalisation, la mise aux normes HO des deux remorques. et les détails de finition.

 

 

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 19:09

vidéo 180

je vous propose une vidéo regroupant des séquences enregistrées lors d'une visite en novembre 2015 au réseau de l'Association des Amis des chemins de fer situé dans les sous-sols de la Gare de L'Est à Paris.

le montage et la sonorisation a été réalisée par mes soins, je remercie chaleureusement les membres de cette association qui m'ont permis d'accéder et filmer ce beau réseau sur lequel l'on peut voir circuler un nombre impressionnant de convois très réalistes. La signalisation et les cantonnements font appel à des relais de type téléphoniques, s'agissant d'un réseau de conception ancienne basé sur une voie de fabrication maison avec rail central et caténaires fonctionnels assurant un fonctionnement très fiable.

Encore bravo à leurs auteurs.  

Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 07:05
709

709

La pose des revêtements de toiture Redutex se poursuit. Pour l'ensemble de la remise, il faut 4 références R087TA112 de ce fabricant (fournisseur boutique Loco Revue) Chaque plaque a une longueur suffisante pour faire un pan de toiture complet. Pour les faîtières, j'utilise une bande découpée au cutter dans les creux d'une tuile. Le revêtement étant souple il est aisé de lui donner la forme d'une faîtière lors du collage.

734

734

le bureau attenant est traité de la même manière, dans l'immédiat, la toiture restera amovible tant que la remise ne sera pas installée sur le réseau à sa place définitive. 

752

752

C'est terminé pour la toiture, la pose est facilitée par le revêtement auto adhésif du fabricant. Néanmoins, j'ai badigeonné le support de colle vinylique pour une meilleure tenue dans le temps. 

714

714

la structure du bâtiment a été renforcée par des poutrelles latérales (médium 3 mm) supportées par des piliers découpés dans des profilés en H Evergreen. 

731

731

Cela permet en outre d'installer un support pour l'éclairage intérieur du bâtiment constitué de deux bandes de leds CMS ton chaud. 

733

733

j'ai ajouté une résistance de 500 ohms pour atténuer l'intensité d'éclairage. 

732

732

ce qui donne un résultat convenable pour le type d'éclairage existant à l'époque concernée.

712

712

Le tracé des deux futurs modules du dépôt est maintenant bien défini, je peux découper exactement avec la scie Dremel l'emplacement de la remise qui viendra se poser dans le cadre correspondant. J'ai choisi un plan de roulement en médium de 10 mm d'épaisseur 

718

718

A ce stade, je peux vérifier que les entraxes de voies sont conformes au plan, et que le bâtiment repose bien sur tous les pans de murs. 

750

750

il convient maintenant de recouvrir les traverses visibles à l'intérieur de la remise, opération réalisée avec une plaque de polystyrène de 5 dixième découpée au gabarit correspondant. Elle a reçu une première couche d'apprêt gris spray tamiya

763

763

A nouveau, il convient de souiller la surface du sol et les fosses de visite après collage, puis vérifier que le champignon des rails affleure légèrement sur toute leur longueur pour un bon contact électrique des roues des locos. 

751

751

L'intérieur de la toiture en carton a été peint en gris ciment. 

753

753

de même que les rives de toit

729

729

Il est temps d'installer un équipement de mécanique dans un des coins de la remise. j'ai trouvé ce type d'accessoires sur un site anglais www.themodelcentre.com

 

765

765

Les éléments en métal blanc sont à assembler et peindre. On obtient une composition de machines outils anciennes (tour à métaux, perceuse à colonne, moteur, établi, et système de translation par courrroies)

721

721

Egalement, quatre élévateurs (lifting jacks) pour les travaux de maintenance qui seront installés le long d'une voie de la remise

766

766

et de l'outillage à l'échelle HO!!!

775

775

J'ai regroupé l'atelier dans le fond de la remise, avec quelques mécanos affairés devant leur machine, l'objectif étant de créer une animation lors des séquences de prise de vues futures en caméra embarquée. Certes, les installations ne sont sans doute pas conformes à la réalité, mais j'ai trouvé cette déco amusante!! le + dur étant de créer les courroies qui font tourner les machines. 

777

777

zoom sur les mécanos en plein travail

778

778

l'éclairage intérieur permet des prises de vue originales lorsque la toiture est reposée. 

782

782

Les élévateurs sont installés de part et d'autre d'une des voies de la remise. Ici pas de pont roulant supérieur!!

787

787

L'entraxe des voies de cette remise est suffisant pour le passage des locos vapeur, même avec ces installations qui prennent de la place.

789

789

Le plus dur est fait, la structure de la remise a été consolidée, pour permettre la pose/dépose de la toiture sans dégât. 

791

791

la toiture a été patinée avec de la terre à décor couleur brique, tuiles, et qq touches de vert mousse

792

792

les linteaux ont été salis (traces de fumée) au dessus des voies de passage, il ne restera plus qu'à fixer la toiture lors de l'installation définitive sur le module, poser une cheminée, installer les descentes de gouttières et loger tous les accessoires que l'on trouve dans l'environnement immédiat de ces bâtiments. 

En définitive, une maquette sympa proposée par Régions et Compagnies, qui mérite d'être améliorée, c'est ce que j'ai essayé de faire.

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 07:24
761

761

Il est difficile de se résoudre à voir une loco de ce type immobilisée, lorsqu'on connait tout le soin apporté par son créateur Gérard TAB dans la conception mécanique de ses machines. Cependant, il arrive qu'une pièce casse et dans ce cas, il devient difficile de la remplacer. La CC 72079 de l'ami Gilles est donc passée dans les "ateliers" de biscatrain pour examen, en même temps qu'il souhaitait l'équiper d'un décodeur sonore.  

737

737

Le démontage est facile, tous les assemblages étant réalisés par vissage. Une fois le corps du moteur et sa transmission extraite, j'ai constaté qu'une demi couronne métallique qui maintient le bogie moteur au châssis était cassée, et bloquait le pignon d'attaque correspondant.

740

740

Sur cette photo, nous voyons au premier plan la pièce en question qui a pu être extraite, l'un des deux têtons étant cassé  dans la couronne du second plan. Il n'est pas possible d'extraire ce têton, je vais donc repercer son emplacement pour introduire un nouvel axe qui consolidera la demi couronne détériorée.   

744

744

l'opération est délicate et réalisée avec une mini perceuse à colonne, j'ai remplacé le têton cassé par une tige d'acier de 1,6 mm de diamètre, et j'ai pu repositionner la demi couronne sur son support avec une pointe de cyanolit. La conception mécanique de la transmission au bogie moteur TAB est remarquable, articulée sur deux axes pour une bonne assise sur les rails, il ne reste plus qu'à vérifier que la rotation des deux pièces ci-dessus se fait sans blocage après emboîtement l'une dans l'autre.

745

745

Lors du remontage du bogie moteur sur le châssis, il faut séparer à nouveau les deux pièces, les emboîter du bon côté pour obtenir le positionnement adéquat (voir photo ci dessus) Ce n'est qu'après que le bloc moteur et son réducteur à base de couronne crantée peuvent être repositionnés. 

746

746

nouveau problème après qq essais, le pignon moteur décroche sur la couronne crantée, lié à un jeu vertical trop grand. En cherchant la cause, je m'aperçois que le palier en laiton qui supporte cette couronne s'est déplacé sur le bâti, heureusement, il est démontable, ce qui me permet d'extraire la couronne, et repositionner la bague en laiton correctement avec un point de colle cyanolit......elle ne se déplacera plus!!! je profite de cette intervention pour positionner le pignon moteur sur la couronne crantée la plus grande, afin d'obtenir une vitesse réduite.... et oui, TAB a prévu deux vitesses possibles pour cette machine!!!

735

735

Gilles avait acquis une platine DCC chez Miniature passion (réf MPPE400) pour faciliter la digitalisation de cette loco. Avant de l'installer, j'ai testé le décodeur sonore Loksound pour vérifier que tout était OK.

747

747

une première tentative pour loger le décodeur dans la soute inférieure s'avère impossible, la fixation de la caisse au châssis par vissage se faisant justement à cet endroit. 

748

748

la capsule supportant le HP peut être logée derrière le lest situé sur le bogie porteur. Par contre la platine MPPE400 ne tient pas au dessus du lest, j'ai donc rogné une partie de celui ci sur un côté pour installer la platine et sa connexion 8 pins au décodeur ESU, ce dernier étant placé sous le lest, avec un adhésif double face.

Lors des tests, j'ai constaté un échauffement anormal des quatre résistances situées sur la platine MPPE400, et pour cause, leur valeur 500 ohms était insuffisante, je les ai remplacées par des 1500 ohms, valeur préconisée par Miniature Passion. 

 

762

762

la caisse peut être reposée. les tests de roulement sont parfaits et la sonorisation excellente. Les qualités de roulement à bas régime de cette loco sont remarquables, le démarrage étant effectif dès le premier cran de vitesse affiché sur la centrale, de la belle mécanique assurément!!!!!

Reste le problème des éclairages AV et AR à résoudre, car les leds bicolores ont leur cathode commune et non l'anode, ce qui ne permet pas d'utiliser le commun positif du décodeur. Va falloir sans doute les remplacer!!!! mais cela en vaut la peine, car la programmation du loksound faite dans les ateliers de Miniature Passion offre de nombreuses possibilités sur les touches auxiliaires (allumage distincts, feux rouges de stationnement, feux clignotants, etc...)

En conclusion, un modèle qui méritait d'être remis sur pied....ou plutôt sur rails où il pourra reprendre du service de nombreuses années.....en attendant la prochaine révision!!!!

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 19:37
691

691

Pour la réalisation de ma future maquette portant sur un ancien dépôt vapeur, mon choix s'est porté sur une remise 3 voies en kit commercialisée par Régions et Compagnies. Cet artisan propose un ouvrage de type PLM modulable, entièrement en carton découpé au laser, constitué d'un bâtiment principal avec une annexe latérale et un bureau. Compte tenu de la configuration des voies du dépôt, j'ai modifié cette maquette afin d'obtenir deux voies de remisage et une voie traversière sous l'annexe/atelier qui reliera le pont tournant. La photo ci dessus montre le bâtiment déjà bien avancé niveau construction   

660

660

La base de la remise est constituée de deux pièces en carton fort conçues pour installer des fosses de visite sur chaque voie. Le décalage de l'annexe à gauche par rapport au positionnement à droite prévu par le fabricant impose une découpe pour respecter l'entraxe des voies. Dans la configuration que j'ai retenue, la voie circulant sous l'annexe la traversera de part en part. 

661

661

Des couples permettent de relier la base et servent de support pour la confection des fosses de visite. J'ai renforcé l'ensemble avec des plaques de médium de 3 mm.

663

663

la façade d'entrée du bâtiment principal est équipée d'un pilier qui sera supprimé, celle de l'annexe doit être recoupée, car positionnée à gauche.

665

665

la conception de la base permet de positionner des coupons de rails sous tous les codes 100, 83 ou 75, c'est avec le code 75 que l'affleurement du rail avec le niveau du sol est le plus réaliste. Bien entendu, les traverses situées sur les fosses de visite devront être coupées. 

666

666

la seconde façade de l'annexe a été ouverte pour permettre une traversée de part en part sur la troisième voie. 

668

668

La construction progresse sur cette photo. Il manque les éléments de parement constitués de cartons fins superposés sur la base des murs, sur les angles, les fenêtres, les linteaux, l'oeil de boeuf etc...la découpe laser est précise et cet habillage améliore le relief du bâtiment.

669

669

j'ai ajouté des linteaux sur toutes les ouvertures. Ils sont constitués de poutrelles en H (profilés evergreen)

 

676

676

Il convient de peindre toutes les tranches de carton fort dans les couleurs du bâtiment, ici les dessous de linteaux en briques, les rebords de fenêtre en blanc cassé légèrement ocré. 

677

677

ici, c'est la lucarne centrale dont la tranche doit être bien délimitée en couleur (brique et blanc cassé/ocre)

678

678

Les fenêtres et portes sont des pièces de carton fin prédécoupées qui sont collées sur un support rigide de rhodoïd transparent.

680

680

j'utilise la colle kristal clear pour limiter les traces au séchage sur les vitrages.

685

685

Les rebords de toiture sont affinés avec une cale à poncer, ce qui permet d'obtenir un support horizontal pour coller ultérieurement des gouttières.

688

688

Les toitures et les lanterneaux sont assemblés avant la pose définitive sur le bâtiment. Là encore, il faut redécouper certains pans de toiture par rapport à la disposition d'origine du fabricant 

692

692

R et C n'a pas prévu de gouttières dans son kit, j'ai utilisé celles commercialisées par Décapod qui sont très finement reproduites. 

693

693

Les gouttières sont posées. Par contre la toiture manque de relief, malgré une reproduction plutôt réussie des tuiles. J'ai donc pris l'option d'ajouter des plaques de toiture de la marque Redutex (tuile 1/2 ronde tige de botte Réf R087TA112) beaucoup plus réalistes. De plus, elles sont auto adhésives, ce qui facilite leur pose. 

702

702

Il faut maintenant créer un plan de roulement au dessus des fosses de visite. Les traverses doivent donc être sectionnées sur leur face interne à la hauteur des tirefonds. Cette opération délicate peut être réalisée avec un cutter, mais pour plus de régularité, j'ai utilisé la mini scie circulaire Proxxon avec son guide latéral. Attention aux doigts durant cette intervention!!!

703

703

Si tout se passe bien, on obtient deux files de rail ainsi que le montre la photo ci dessus

704

704

Les coupons de rails obtenus doivent être consolidés, par un point de colle 21 cyanolit apposé avec un cure dent sur chacun des trous des traverses

698

698

un premier tronçon de rail est positionné et collé. Veiller à maintenir le bon écartement HO sur toute la voie longeant la fosse. J'ai copieusement sali le sol avant l'installation. Ultérieurement, les traverses encore apparentes devront être recouvertes. 

705

705

Cette étape de pose doit être soignée, veiller particulièrement à ce que la voie soit bien plane pour assurer un contact électrique convenable du matériel roulant.

708

708

Sur cette photo, l'annexe a été équipée d'une toiture Redutex, Pour les faîtières, je découpe plusieurs bandes de tuile que je mets en forme à cheval sur chaque pan de toit, le matériau très souple se prêtant assez bien au pliage.

 

C'est loin d'être terminé, car il faut maintenant créer des poutrelles intérieures pour consolider la structure du bâtiment en carton. J'ai prévu une décoration intérieure de la remise, son éclairage, création d'un atelier de maintenance avec l'outillage et les mécanos, une unité de levage des locos, etc....et bien entendu tout un environnement adapté à ces installations.

A suivre

 

 

 

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 07:24
581

581

Il arrive parfois qu'un modèle de loco originale et rare se présente sur la plateforme Ebay.

En l'occurrence, cette magnifique loco vapeur en version collector (class 214.04 OBB) a retenu mon attention, malgré un descriptif du vendeur qui précisait qu'elle était statique et donc condamnée à rester dans son étui en plexiglas, ou dans une vitrine, mais j'avais déjà ma petite idée!!!

Il s'agit d'une 142 Liliput, dont la qualité de reproduction est au RV, notamment un embiellage très fin fonctionnel. C'est ce qui m'a décidé à tenter une motorisation après examen attentif des organes de roulement. Le châssis de la loco est métallique, la chaudière en plastique, avec un tender monobloc tout métal, ce qui lui confère une bonne assise sur les rails.

Je vous propose donc d'examiner les différentes étapes de sa restauration.  

 

587

587

Un rapide examen du tender montre que le fabricant avait prévu une motorisation......qui n'existe pas sur le modèle acquis!!!, peut-être que le vendeur a tenté cette opération, sans succès apparemment, et j'ai dû revoir les différents organes de roulement pour adapter une transmission sur trois des quatre essieux existants. 

588

588

Le dessous du châssis est très bien reproduit, les 4 essieux sont montés sur des axes suspendus conférant à la loco un contact parfait avec le rail sur chacune des roues. 

589

589

Là, cà se gâte, un des essieux du tender est voilé, et il va falloir se creuser les méninges pour motoriser l'engin, le support étant moulé dans un bloc métallique très compact. 

591

591

C'est parti. Première intervention, ôter les roues dont aucune n'est pourvue de bandages d'adhérence, et pour cause!!! Une chance, j'ai retrouvé dans mes tiroirs deux bogies de tender Roco neufs avec un diamètre de roues à rayons identiques, dont quatre sont équipées de bandages.

592

592

Sur cette photo zoomée, nous voyons les paliers des trois premiers essieux (diamètre 2 mm) et un quatrième flottant suspendu par un ressort de compression. Egalement, un alésage qui était prévu pour installer des pignons de transmission sur les trois premiers essieux. N'ayant pas de moteur adapté au bâti, j'ai arasé toute sa partie supérieure avec une scie à métaux 

594

594

L'utilisation d'essieux Roco équipés de pignons centraux nécessite de creuser profondément le bâti moteur, opération réalisée avec précision avec une fraiseuse Proxxon

595

595

Toutefois, il n'est pas possible d'attaquer directement les essieux moteurs par vis sans fin. Il faut donc adapter un jeu de pigons intermédiaires sur l'essieu 1 et 3. Ceux ci (toujours des Roco issus des bogies précités) ont un alésage de 2,5 mm, et tourneront librement sur un axe de même diamètre réalisé dans un rond de laiton. La disposition du moteur (Mitsumi) permet de loger un volant d'inertie (Micro-Modèle)

596

596

Pour ce modèle, j'ai souhaité obtenir une transmission sur trois des essieux. Une chance, les pignons en laiton ci dessus (origine Jouef) correspondent exactement à l'entraxe de chaque essieux. Il faut donc les repercer au diamètre adéquat (2 mm) opération réalisée avec une perceuse à colonne en plaquant les pignons sur le dos maintenus sur un collant double face.

598

598

Sur cette photo, nous voyons que la transmission est effective sur les trois premiers essieux dont les deux premiers sont pourvus de bandage d'adhérence. Le pignon en plastique d'origine sera remplacé, son palier étant dégradé par le fraisage du bâti. 

599

599

Reste encore une étape délicate, qui consiste à fabriquer dans une plaque de laiton deux longerons pour fixer les axes des pignons intermédiaires. Ils seront soudés sur ces longerons en veillant à obtenir une transmission souple sans point dur, autant sur les vis sans fin que sur les pignons des essieux moteurs.  

600

600

Ouf! opération réussie, le moteur peut être positionné sur son berceau où il est collé. le pignon en laiton jouef a été intercalé entre le 1er et le deuxième essieu, il tourne librement sur un axe en acier de 2 mm 

601

601

le quatrième essieu flottant recevra un ressort souple de compression pour assurer une bonne captation du courant.

603

603

La captation du courant se fera sur les quatre roues du tender + 4 roues de la loco. Les lamelles de contact sont soudées sur une plaque de circuit imprimé isolée sur deux pistes. Elle est positionnée et collée sur le berceau du châssis.

605

605

A ce stade, je peux remonter le tender pour faire un premier test de roulement en régime analogique sans la loco. C'est OK

608

608

Il convient maintenant de voir comment raccorder mécaniquement et électriquement la loco au tender, et profiter de ce démontage pour installer des feux fonctionnels.  

610

610

Le timon d'attelage est réalisé dans une barre de laiton rigide de 5X2,5 mm de section percée aux deux extrémités

612

612

Des lamelles de contact découpées dans une plaque de chrysocal sont soudées sur une plaque de CI constituée de deux pistes isolées. La prise de courant se fera sur les flancs internes des quatre roues centrales de la loco.

614

614

j'ai installé des micro leds CMS BTC câblées dans chaque lanterne en les perçant délicatement avec un foret de 5 dixième. Elles seront raccordées au décodeur situé dans le tender. 

615

615

j'ai renforcé le timon d'attelage en soudant deux profilés en U qui serviront en outre de support aux câbles limande:

2 fils pour la prise de courant loco/tender

2 fils pour l'éclairage des lanternes AV loco 

618

618

La chaudière peut être maintenant reposée sur le châssis. Nous voyons que le débattement du timon est important et permet une inscription dans les courbes les plus serrées. Les câbles sont collés de chaque côté du timon. 

616

616

Dernier contrôle pour vérifier que la loco roule sans résistance sur les rails, une fois que tous les éléments sont remontés. C'est OK

619

619

Premier test sur le circuit d'essai. le fonctionnement est souple, la prise de courant excellente, mais la loco manque de puissance, malgré un tender métallique assez lourd. Il reste encore un volume important à l'intérieur permettant d'envisager un lestage supplémentaire

624

624

J'ai utilisé un lest en plomb issu d'une ancienne loco vapeur Jouef, je l'ai limé pour pouvoir le loger à l'intérieur du tender, à la verticale des deux essieux bandagés. Et là cela change tout!! Cette fois ci, la force de traction est nettement améliorée, digne d'une loco de cette taille!!! 

622

622

J'ai utilisé un décodeur Lenz silver direct, mais j'ai dû modifier son emplacement par rapport à cette photo, du fait de la présence du lest en plomb. En définitive, il sera logé sous la soute à charbon qui est un élément plastique rapporté escamotable. 

625

625

La connexion avec le décodeur est réalisée sur une petite platine de CI qui sera recouverte par le bac à charbon.  

626

626

Les lanternes AR ont été percées pour loger deux leds canon TC. Elles seront programmables avec la touche AUX 1 du décodeur, ce qui permettra de les éteindre lorsque la loco sera attelée. 

627

627

Par contre, les feux AV sont programmables avec la touche F0

628

628

Il ne reste plus qu'à adapter un attelage qui n'existait pas sur ce modèle, ici un roco fera l'affaire, mais pas la place pour un système à élongation variable!!!

635

635

La soute à charbon en plastique a été reposée, j'ai ajouté du véritable charbon. 

149

149

Et pour finir, nous retrouvons la loco qui fait ses premiers tours de roues sur le réseau de Jacques Pour tout vous dire, l'ami Gilles s'était joint à moi pour la lui offrir à l'occasion de son anniversaire qui a été fêté dignement comme il se doit.  

 

BON ANNIVERSAIRE Jacques!!!

 

mais aussi

 

BON ANNIVERSAIRE Biscatrain qui fête aujourd'hui ses 7 ans d'existence

                         - 2302655 visiteurs uniques

                         - 5414470 pages consultées

merci à tous les fidèles lecteurs et à + pour de nouvelles aventures

 

 

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 17:51
658

658

 

Une nouvelle  maquette destinée à créer un fond de décor. Il s'agit d'une façade d'immeuble Artitec que j'ai améliorée et qui sera installée près d'une voie en impasse embranchée sur le futur dépôt vapeur.

Compte tenu de la faible surface dont je dispose pour créer un diorama (240x60 cm) j'ai pris l'option de construire d'abord tous les équipements afin de bien appréhender leur emprise sur le réseau, ce n'est qu'après que je pourrai déterminer le tracé exact des voies et installer le pont tournant. 

Reste encore à construire la remise trois voies et une petite gare de passage qui sera située au niveau inférieur.    

Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 07:10

vidéo 179

vidéo réalisée en étroite collaboration avec Renaud YVER, qui a accepté gentiment de faire circuler sur son magnifique réseau LUZY, quelques modèles d'autorails et automotrices que j'ai eu l'occasion de motoriser et digitaliser au cours de cette année 2015. Je le remercie de tout coeur. Les séquences ont été filmées par ses soins, et j'ai réalisé le montage sonore.

Cette première vidéo est consacrée à une UM d'autorails Berliet de la collection Atlas, avec un parcours qui démarre du centre autorails sur la gare de LUZY, d'où le départ est donné sur la voie principale direction LYON.

bon visionnage. Je profite de cet article pour vous souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'année, la réalisation de tous vos projets, et une passion intacte pour notre hobby commun.

Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 18:46
636

636

nouvel équipement du futur dépôt vapeur, la lampisterie, un modèle Artitec en résine dont je viens d'achever la construction et la déco 

Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche