Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2020 1 13 /07 /juillet /2020 06:34

La construction d'un réseau reste pour de nombreux modélistes une démarche difficile car avant même d'aborder le tracé, il est nécessaire de déterminer la nature du local qui devra l'accueillir, et la surface disponible dont on dispose pour l'installer. La réflexion doit ensuite se porter sur le type, le thème, l'époque choisie et les installations que l'on souhaite reproduire à l'échelle retenue, ainsi que le mode d'exploitation. En somme, comme tout projet, on doit élaborer un cahier des charges. 

Au niveau du local, cela pourra être une pièce dédiée, un garage, un sous sol, un grenier ou des combles aménagés. Dans tous les cas devra se poser le problème de l'isolation car nos réseaux n'aiment pas l'humidité, ni la poussière, pas plus que les écarts de température notables. Pour les projets modestes, un coin de bureau ou de chambre permet de loger une maquette de type étagère qui peut être assortie de vitrine pour protéger le matériel roulant.

Enfin, une autre option consiste à concevoir des modules démontables et transportables, notamment lorsqu'on participe à une oeuvre commune en Club de modélistes, et que l'on ne dispose pas d'un local dédié. Par ailleurs, cette formule facilite les déménagements qui ne sont pas rares lorsqu'on est encore en activité, et les retraités n'en sont pas exempts!!! 

Cela dit, je me suis intéressé récemment à un projet de planification à l'échelle HO qui m'a été confié par un ami modéliste internaute. N'étant pas sur place, mon intervention s'est limitée au tracé sur la base des données retenues par son auteur. 

  

 

plan de base initial

plan de base initial

plan définitif

plan définitif

Le tracé a été exécuté sur des grandes feuilles de dessin à l'échelle 1/10 ème. La partie nord du réseau a été inversée pour tenir compte de la zone Ouest sous comble, avec un transfert de la zone montagneuse à l'Est. Les photos ci dessus présentent les plans que j'ai proposés à Jacky, la version définitive a été validée et complétée des différentes zones de cantonnement, sectionnements et signalisation. 

547

547

506

506

Réseau de Jacky

Il dispose d'un local rectangulaire de 7,61 m sur 4,44 m accessible en haut d'un escalier par une porte en coin de pièce ouvrant sur un couloir de 0,74 m de large. Ce couloir donne accès à une seconde porte à l'autre coin de la pièce qui ouvre sur un autre local permettant la création d'une coulisse qui abritera un grand garage à rames. 

La surface disponible pour la réalisation du réseau de type tour de pièce en forme de O allongé s'établit donc à 6,87 m sur 4,44 m. Il sera ajouté une branche centrale au centre de la pièce de 4 x 1,20 m pour créer un dépôt vapeur avec un espace de remisage de locos diesel, électriques et autorails. Un couloir d'une soixantaine de cm est prévu pour circuler à l'intérieur du réseau, avec un accès par une trappe rabattable d'une largeur identique. Voilà les données de base pour l'implantation

L'infrastructure a été conçue par un ex menuisier ami de Jacky sur base de bâtis en bois et cornières métalliques de qualité industrielle. Ce qui donne sous le futur réseau tout un ensemble de placards fermés par des portes très utiles pour le rangement du matériel ferroviaire. 

 

059

059

La surface du réseau sera constituée de portes isoplanes. Comme leur nom l'indique, elles permettent d’avoir une surface très plane et sont très rigides, tout en étant légères. Il est possible de visser ou de coller tout ce que l’on veut dessus. On peut trouver des inconvénients à cette solution, mais l'ami Jacky assure que les avantages sont bien plus nombreux.

Pour réaliser un relief négatif de type plan d'eau, il suffit de découper une partie d’une porte pour descendre le niveau.

297

297

Pour permettre l'accès intérieur au réseau, il est prévu d'installer une trappe rabattable qui sera articulée sur une charnière piano. Le schéma en coupe donné ci dessus permet d'établir une jonction rapide avec les différentes voies tout en maintenant leur connexion électrique. Toutefois, Il faudra prévoir un contacteur pour couper le courant en amont et aval de la trappe lorsqu'elle sera rabattue, afin d'éviter toute chute du matériel roulant. 

Le postulat de base est le suivant: 

deux lignes concentriques à double voie, sur deux niveaux, qui font le tour de la pièce, et qui communiquent entre elles par des bretelles avec raccordement sur une coulisse aménagée pour stocker des rames, via deux gares de passage. 

 

750

750

Sur ce schéma, nous voyons la disposition des voies en coulisse situées dans l'autre pièce avec le grill d'aiguillages distribuant sur une plateforme de 2,50 x 0,70 m de longueur pouvant accueillir 12 voies chacune. L'ami Jacky a conçu un système astucieux basé sur un chariot élévateur actionné par un vérin comportant 5 niveaux de plateformes dont la mise au point est en cours. Au total, la coulisse pourra accueillir une soixantaine de rames pré constituées.    

 

Concernant le réseau, seule, la ligne supérieure sera équipée de caténaires, ce qui permettra de faire cohabiter deux époques différentes (vapeur, diesel, électrique) tout en permettant un léger mixage. L'implantation des gares et du dépôt est prévue sur le niveau inférieur. Les voies à quai doivent pouvoir accueillir des rames de six voitures soit une longueur d'environ 2 mètres

Dans ce type de projet, l'objectif principal était de faire circuler des rames en limitant au maximum la gestion, ce qui est la méthode la plus simple puisque 4 circuits indépendants sont tracés sur la périphérie de la pièce, avec pour corollaire la possibilité de faire évoluer au minimum 4 convois sans surveillance particulière.

Toutefois, les cisaillements en zone de gare, les bretelles de raccordement, la présence de cantons imposeront une gestion informatique dont la prise en charge sera assurée via le logiciel Train Controller 

 

L'accès à ces circuits via le garage à rames se fait sur deux voies qui peuvent être empruntées dans les deux sens de marche. En effet, le tracé d'une boucle de retournement n'est pas retenue en coulisse, et l'on se retrouve donc dans une configuration de type terminus, qui impose un départ et une arrivée des convois via une bretelle à deux voies qui doit se raccorder aux 4 circuits avec pour corollaire des manoeuvres pour faire circuler les trains dans le sens conventionnel. Donc une gestion informatique s'imposait

L'échelle retenue est le HO avec des rails Jouef et Peco (appareils et voies au code 100). Le rayon minimum est de 90 cm, le circuit supérieur se situe à + 9 cm avec des rampes en zone montagneuse qui pourraient atteindre + 14 cm. Une ligne à crémaillère est prévue qui dessert un restaurant d'altitude situé au point culminant + 30 cm. Hormis cette ligne, les rampes ne doivent pas dépasser 2% afin de permettre au matériel le moins performant de franchir sans difficulté les bretelles reliant les différents circuits. 

Une fois ces données établies, voyons quelles sont les possibilités offertes par ce type de réseau

576 zoom sur la zone sud/est

576 zoom sur la zone sud/est

Sur cette photo, nous voyons l'embranchement côté sud est de la gare principale située au niveau + 0 avec son raccordement sur les deux voies dirigeant sur la coulisse située dans l'autre pièce. L'alimentation des rames sur le circuit inférieur est donc assurée par la bretelle qui passe sous le pont et les manoeuvres peuvent s'exécuter sur les différentes voies de dépassement de cette gare dimensionnées pour accueillir des rames de 2 mètres. Le circuit supérieur se situe au niveau + 9 cm et est également raccordé via une bretelle qui communique en zone sud ouest

 

572 zoom sur la zone sud ouest

572 zoom sur la zone sud ouest

Nous sommes en sortie de la gare principale où nous trouvons les raccordements avec la coulisse pour alimenter en rames le circuit supérieur. Les deux rampes s'établissent sur la plus grande longueur de la pièce, ce qui limite leur pourcentage à 2% maxi. Nous voyons qu'une troisième voie longe les deux voies principales du circuit inférieur et sert de manoeuvres pour diriger les trains dans le sens conventionnel. Enfin, nous trouvons l'embranchement sur la zone centrale du réseau pour l'accès au dépôt, avec une communication dans les deux sens via des TJD. 

Le tracé de la route qui dessert la gare principale passe par deux rond points qui doit permettre d'établir une animation routière avec le system car Faller ou équivalent sur un parcours de type os de chien. 

146 zoom zone nord/ouest

146 zoom zone nord/ouest

La zone Nord Est plus accidentée sera de type montagneuse avec la traversée d'un plan d'eau (torrent, rivière, lac) via un grand viaduc sur la ligne supérieure et un pont à arches sur la ligne inférieure. Un relief négatif devra être créé à cet endroit.

Sur cette zone montagneuse, il est possible de créer un environnement rural adapté avec implantation de quelques chalets, la route circulant entre les deux circuits. 

148 zoom sur gare secondaire

148 zoom sur gare secondaire

 

La zone nord ouest accueille une seconde gare de passage (niveau +0) plus modeste ou se raccorde une ligne à voie unique à crémaillère qui dessert un terminus en zone montagneuse et un restaurant d'altitude au niveau + 30 cm. 

147

147

La zone Nord Est 

Sur cette zone montagneuse, il est possible de créer un environnement rural adapté avec implantation de quelques chalets, la route circulant entre les deux circuits. 

 

577 zoom sur la branche centrale abritant le dépôt

577 zoom sur la branche centrale abritant le dépôt

Sur la branche centrale du réseau, nous trouvons un grand dépôt encadré par deux couloirs, ce qui permet un accès périphérique facile. La surface disponible permet de loger un grand nombre d'installations et le choix de l'époque vapeur/diesel/électrique est laissé à l'initiative du créateur. 

C'est d'ailleurs ce qui explique le raccordement à l'espace chargé d'accueillir les locos en stationnement.  

578 zone d'accès et de sortie du dépôt

578 zone d'accès et de sortie du dépôt

Enfin, l'embranchement au dépôt raccordé aux deux voies inférieures et à la troisième formant tiroir de manoeuvres entre les deux gares et les bretelles de raccordement à la coulisse. 

En conclusion 

Ce projet a suscité de nombreux questionnements avant de déboucher sur cette proposition, laquelle tient compte des souhaits exprimés par son auteur. Bien sûr, ce n'est qu'une base de travail qui devrait pouvoir guider l'ami Jacky dans la réalisation de son réseau et il a toute latitude pour adapter le tracé en fonction des éléments de décor qu'il désire faire figurer.

Car il est vrai qu'une carrière de modéliste se traduit souvent par une collection impressionnante de matériel acquis au fil des ans dont il n'est pas raisonnable de vouloir tout intégrer. Aussi, il est judicieux de faire un tri et écarter tout ce qui n'offre pas une fiabilité suffisante pour une exploitation correcte, notamment certains appareils de voie, mais aussi le matériel roulant dont la conception peut s'avérer aujourd'hui dépassée. 

Bref, un réseau fonctionnel digne de ce nom ne souffre pas d'à peu près, et sa planification est l'une des étapes les plus importantes avant d'engager sa construction.

Nous aurons l'occasion de suivre son développement au travers de reportages photos que l'ami Jacky ne manquera pas de nous proposer. Nous l'en remercions par avance.

 

Partager cet article

Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 05:28

Françis est un modéliste talentueux qui nous a déjà proposé plusieurs photos de ses réalisations, aujourd'hui, il présente une suite d'immeubles d'un réalisme saisissant qu'il vient d'installer sur son réseau à l'échelle HO et nous explique en détail le processus de fabrication à l'aide du reportage suivant dont il est l'auteur. 

Les Caves des trois fûts

Construction d’un immeuble provençal en pierre synthétique au 1:87.
 

001

001

Quoi de plus gratifiant que de partager sa passion, cet article a pour vocation de transmettre mon expérience et des techniques apprises au fil des ans.

 

La découpe laser a permis de produire et de diffuser ces 10 dernières années un nombre très impressionnant de modèles en cartons pour nos réseaux et dioramas. Et c’est tant mieux.

C’est une technique rapide et facile, très peu d’outils sont nécessaires au montage :
cutter, papier de verre, colle, peintures.

Je trouve personnellement que l’aspect carton et papier, si leur aspect n’est pas retravaillé, manque cruellement de réalisme.

Pour les constructions en pierres apparentes, je préfère concevoir et fabriquer mes propres modèles que j’installe sans problème aux côtés des productions de Patrick Noyelle : PN Sud Modélisme. Rien n’égale la pierre synthétique pour imiter la pierre. Ce matériau qui ressemble à du plâtre est une résine. Une fois assemblés, les bâtiments seront peints et patinés de jus très dilués ; le réalisme n’en sera que saisissant. Il faut l’admettre, c’est une technique longue et coûteuse, et nous y trouverons un avantage que si nous tirons plusieurs exemplaires.

 

 

 

 

La conception :

J’utilise, les logiciels Adobe Illustrator et Photoshop, mais par exemple GIMP ou Inkscape, logiciels gratuits font très bien l’affaire.

002

002

Pour le dessin, les appareillages sont le fruit de recherche en ligne sur la construction des murs en pierre. J’ai retravaillé un dessin de base qui est devenu un motif me permettant de concevoir des bâtiments de n’importe quelle taille.

 

Le transfert du dessin à l’acétone sur carton plume ou forex :

Une fois le dessin réalisé, il est dupliqué et renversé sur l’axe vertical pour obtenir une image miroir. L’impression est réalisée sur une imprimante laser, vous pouvez vous rendre dans un point photocopieuse si vous n’en possédez pas. Ces appareils utilisent les même procédés d’impression. Oubliez les imprimantes jet d’encre, ça ne marche pas, hélas.

 

Gants obligatoires

Je place le dessin retourné sur le support et je le scotche les bords pour l’immobiliser. J’applique l’acetone avec des cotons-tiges pour transférer le dessin.

Une première fois sans appuyer, puis une seconde en forçant.

 

La gravure des pierres :

Étape longue et fastidieuse, elle demande rigueur et attention.

Personnellement, les mains de mon garçon de 14 me sont précieuses, le modélisme en famille a certains avantages !

 

003

003

Les éléments comme la porte du porche sont conçus en carte plastique et profilés styrène Evergreen ; le balcon dans avec les mêmes matériaux, il faut rajouter chutes de carton, tour de boite à camembert, profilé de bois, etc.

 

 

Qui dit pierre synthétique dit moulage :

Les moules sont en silicone RTV 151 qu’on trouve chez un marchand de Beaux-Arts. C’est cher, comptons 35€/kg, d’où l’intérêt de faire plusieurs tirages. Il faut réaliser maintenant le coffrage en carton de chaque pièce. Le RTV devra recouvrir d’au moins 1,5cm votre pièce, pour un modèle en carton plume de 5mm cela revient à une épaisseur totale de 20mm de RTV.

Juste avant cette étape j’ai utilisé un apprêt noir pour vérifier que toutes les pierres étaient gravées, si nous avons des ultimes modifications, c’est maintenant.

 

004

004

005

005

006

006

Les modèles maître sont plaqués et collés à la colle à bois sur le fond en carton plume, des poids assurent la planéité des murs.

 

Préparation des éléments à la vaseline avant RTV151 :

On tamponne tous les éléments avec une fine couche de vaseline, cette étape indispensable vous permettra de démouler avec moins d’efforts

007

007

008

008

On ajoute le catalyseur au silicone entre 5 et 10% et on mélange au moins pendant 5mn.

 

Pour éviter des bulles d’air, nous allons tamponner les murs comme nous l’avons fait avec la vaseline, ceci va permettre au silicone de pendre l’empreinte au micron prêt.

 

Puis nous coulons comme nous l’avions dit le RTV.

 

009

009

010

010

Au moins 24h sont nécessaires pour un bon séchage, il existe des accélérateurs, mais je déconseille, le RTV devient plus cassant. Je démoule après 48h. Passion sans patience n’est qu’ennemi du modélisme.

 

011

011

C’est l’heure de casser les coffrages. Nous retournons les moules coté carton plume pour le peler et arriver jusqu’au modèle maître. On peut s’aider d’une lame mais attention au moule, l’erreur est définitive.

 

Retirons nos éléments maitres délicatement et nous voilà avec nos moules.

012

012

Ces moules sont précieux et fragiles. Je les stocke bien à plat.

 

Les tirages :

J’enduis les moules de vaseline, étape identique à celle décrite plus haut et je coule la pierre synthétique. Vigilance, ce produit prend au bout de 6mn.

1 heure plus tard, je démoule puis assemble les éléments bien à l’équerre. Il faudra poncer, ajuster soigneusement les pièces avant montage.

013

013

014

014

015

015

Une fois le montage réalisé, je retouche les angles soigneusement, soit avec le même matériau soit avec de l’enduit de rebouchage.

 

La mise en couleur

 

Un premier jus acrylique ocre très dilué est passé à la brosse, ici une peinture Tamiya XF60, la pierre synthétique comme du plâtre va absorber le jus. La main légère, il vaut mieux plusieurs jus, qu’une couleur trop marquée. Nous passons ensuite un jus noir acrylique qui contrastera les pierres. Cette étape donne du relief et véritablement vie aux volumes.

 

016

016

017

017

Une attention particulière est portée au crépi avec l’imitation des petites mousses et lichen qui viendront vieillir le mur. J’utilise des petits morceaux d’éponge à récurer verte. J’applique ce petit tampon chargé de peinture très délicatement avec une pince.

 

018

018

La rambarde, écueil d’un modéliste pressé

 

J’ai voulu aller vite en utilisant un fil de cuivre tendre pour représenter la rambarde, erreur, c’est soudé, c’est moche et distendu, il faut recommencer et trouver un matériau rigide. La corde « mi aigu » d’une guitare folk est idéale et très bon marché. A noter que pour la patine, j’utilise des peinture Humbrol enamel, des sets de peintures AK interactive enamel wearthering et des acryliques Vallejo et Tamiya. Ici la rouille est une peinture AK. Les poteaux proviennent de chez decapod.

 

019

019

020

020

De fines couches de gris et de blanc sont passées sur la porte du porche et les volets au pinceau 0, puis on contraste avec un jus noir très dilué qui ira se loger dans les creux.

 

021

021

022

022

La mémoire du bois, effet de vieillissement

 

J’utilise un procédé AK, je passe une couche transparente « Worn effect » avant ma peinture verte acrylique Vallejo. On obtient un effet similaire avec de la laque pour cheveux. Une fois sèche, on remouille la peinture acrylique avec de l’eau, on frotte avec un pinceau brosse, on écaille avec un cure dent, la peinture verte laisse apparaître le bois gris.

023

023

024

024

Nous finissons la porte, en passant à plat, un crayon aquarelle blanc pour renforcer les nervures du bois.

Des huisseries à la sauce confinement

 

Possédant une machine de découpe Cameo, je n’avais plus de lame, j’ai donc utilisé la bonne méthode éprouvée de la carte plastique et des profilés Evergreen pour faire les bois et petits bois. Rhodoïd pour les vitres et impression des rideaux sur une imprimante jet d’encre.

 

025

025

J’ai volontairement omis quelques détails comme la toiture, à base de texture Redutex, repeinte et repatinée pour vous éviter les longueurs.

 

Mise en place et résultat final

 

L’aventure s’achève. La construction d’un bâtiment comme celui-ci est une aventure en soi.

Une recherche sur l’architecture provençale a précédé la conception, je m’inspire dorénavant d’une collection :

Architecture rurale française, édition Berger Levrault de 1977 soutenue par le CNRS, cela ne me rajeunit pas, c’est l’année de ma naissance.

Je n’ai pas parlé de la glycine courant sur le mur, qui utilise la technique du fil de fer torsadé, c’est une autre histoire J

 

Rendons à César qui est à César, je me documente mais je regarde attentivement les modélistes de talent comme Marcel Ackle, Emmanuel Nouaillier, Daniel Coutier et je suis de près des artisans comme Patrick Noyelle. Je remercie bien sûr chaleureusement Jean Claude pour sa gentillesse, son partage et son blog devenu une référence en modélisme ferroviaire.

 

Enfin pour celles et ceux qui sont intéressés, je peux vous réaliser ce bâtiment si vous me le commandez. Je vous communiquerai le prix et les délais, je ne livre que des modèles montés et patinés. A noter que l’immeuble de fond de décor (profondeur totale avec escalier : 6cm) est conçu pour être installé en pente ou à plat. La diffusion restera confidentielle, 50 exemplaires numérotés. Par ailleurs, un deuxième modèle existe déjà, Jean Claude a publié des images du mas provençal, modèle complet, qui utilise exactement les mêmes techniques.

 

Prenez du plaisir, bon modélisme.

026

026

construction d'un immeuble provençal en pierres synthétiques
construction d'un immeuble provençal en pierres synthétiques

En conclusion

Je remercie chaleureusement l'ami Francis pour ce reportage qu'il a eu la gentillesse de me confier et je le félicite pour le soin apporté à ses travaux.

On ne peut être qu'admiratif du résultat obtenu!! Il rejoint au niveau de la conception et de l'originalité de ses maquettes la qualité des fabrications les plus renommées. C'est bien volontiers que je communiquerai ses coordonnées si quelque amateur intéressé souhaite entrer en contact avec lui. 

Partager cet article

Repost0
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 17:52
photo du jour
photo du jour
photo du jour
photo du jour

modélisme d'atmosphère! vous connaissez, c'est l'option retenue par Francis sur son réseau "Sainte Victoire" en cours de construction, et c'est une réussite totale lorsqu'on voit le soin apporté dans chaque réalisation, encore merci pour le partage!!

Partager cet article

Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 05:24
photo du jour

alambic (kit l'Obsidienne) une maquette réalisée par l'ami Francis. Elle vient d'être intégrée à son réseau "Sainte Victoire" en cours de construction. Superbe! merci pour le partage

 

 

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 06:35
116

116

Avant d'entreprendre la construction du module 4, j'ai apporté quelques améliorations sur le module 3 de Gilles qui portent sur 3 points:

installation de lampadaires sur le pont routier

déplacement du poste d'aiguillages

sonorisation du module

950

950

La pose de lampadaires et le câblage nécessite la dépose du pont routier, opération faite sans trop de dégâts, juste un peu de décor qu'il faudra reconstituer aux abords du pont. Les lampadaires sont des modèles made in China pré-équipés de micro leds ton froid 

949

949

Le câblage est réalisé via deux feeders, en l'occurrence deux sections de rails que j'ai insérés entre les traverses de renfort du pont, ce qui permet un branchement assez discret, une fois mis en peinture. L'alimentation se fait par deux fils qui traversent un des piliers du pont. De petits soquets sont ajoutés sous chaque lampadaire pour masquer le passage des fils sur les travées. 

928

928

le pont est reposé avec quelques raccords d'enduit et de flocage.

129

129

la seconde intervention porte sur le déplacement du poste d'aiguillages qui était situé trop proche du pilier du pont, les opérateurs ayant un angle mort au niveau de l'entrée du dépôt. Je l'ai réinstallé en lieu et place du poste de distribution de fuel.  

132

132

Un essai de positionnement entre deux voies n'est pas retenu, l'entraxe étant trop juste avec accrochage du matériel roulant. 

128

128

Peu de solution possible. Je reste sur la précédente option. Quant au poste de distribution de fuel, je devrais pouvoir le réinstaller près du pont ou bien sur le module suivant. En modélisme, faute de place, on s'adapte mais souvent au détriment de la réalité! 

123

123

La troisième intervention concerne une installation que j'avais déjà mise en oeuvre sur mon ancien réseau biscatrain, à savoir une sonorisation basée sur un module commercialisé par Loco Digilab et déclinée sous différentes versions. Aujourd'hui, il couvre pratiquement tous nos besoins.

127

127

Il s'agit d'un petit circuit électronique alimenté par une puce permettant de diffuser le fond sonore de son choix parmi toute une gamme proposée par le fabricant. Il est même possible de faire télécharger sa propre bande sonore sur demande. Le déclenchement est assuré par un bouton poussoir et l'enregistrement (5 mn pour le module gare de triage) passe en boucle. Il est facile également de provoquer un déclenchement automatique via un ILS ou toute autre formule, ce qui peut être pratique pour une sonorisation de PN  

122

122

le câblage est très simple. Deux fils pour l'alimentation du module (courant alternatif ou continu) deux fils pour raccorder le HP et deux fils pour le bouton poussoir. L'ensemble est livré pré-câblé prêt à l'emploi

124

124

J'ai ouvert un trou en façade du module avec une scie cloche pour la diffusion du HP et la pose du bouton poussoir

126

126

Une petite pièce de tissus noir est collée à l'intérieur du module pour protéger le HP de la poussière. Il ne reste plus qu'à brancher le module sur le circuit d'alimentation 12V et l'on obtient une ambiance bien restituée dont le niveau sonore peut être réglé via un petit potentiomètre.

A +

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 06:57
photo du jour
photo du jour

L'éolienne issue d'un kit SMD superbement réalisé par Françis, dont nous avons découvert son réseau lors d'un précédent reportage. La patine est remarquable lorsqu'on examine en détail le modèle monté (à gauche sur la seconde photo) et à droite après traitement. 

La technique de weathering utilise les étapes suivantes :
  • Couche d'apprêt Prince August
  • Peinture Humbrol 70, la base de la rouille
  • Acrylic Fluid Worn effect, AK Interractive
  • Peinture acrylique grise Vallejo
  • Emulsion à l'eau pour obtenir l'effet et frottage avec divers instruments
  • Renforcement de la rouille avec un jeu de peintures AK Interractive

Bravo à son auteur et à plus pour de nouvelles images de son réseau

 

 

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 06:59
réseau ami
réseau ami
réseau ami
réseau ami
réseau ami

J'ai eu le plaisir récemment de recevoir ce mini reportage de Francis, un modéliste passionné et talentueux qui a entrepris la construction d'un réseau dont il présente ci après les principales caractéristiques.

 
"L'histoire de ces 2 modules + 2 autres à venir :
Nous sommes en Provence entre les années 60 et 80. Une simple ligne double voies traverse cette petite ville du sud de la France. Les trains continuent leur course ou font étape à la gare marchandise (Module à construire).
J'ai choisi un plan de voies simple, par contre une attention obsessionnelle est faite au décor qui se voudra in fine hyper détaillé.
Le choix des bâtiments est simple :
Les bâtiments ferroviaires en plâtre synthétique de chez PN Sud Modélisme sinon rien, les bâtiments civils sont soit en carton plume enduit soit également en plâtre synthétique comme la ferme provençale de premier plan que je compte éditer à 50 exemplaire vendue uniquement montée et décorée. On trouve quelques bâtiments en découpe laser comme un garage minifer, (cf photo homepage de Minifer) ou une façade de boutique de chez Cités Miniatures. Les toitures sont en textures Redutex mais complètements reprises, apprêt gris puis peintures. Les toitures en tôle sont faites maisons 

>
Petite anecdote, le petit hangar en bois a été réalisé en carte postale à partir des plans trouvés dans clefs pour le train miniature.

>
La végétation est pêle-mêle, mais les arbres sont soit réalisés maison ou viennent de chez Sylvia SDD.
La plupart des tous petits détails proviennent de chez Decapod.

>
L'arrière plan en cours de réalisation est peint, le relief s'inspire fortement de la montagne Sainte Victoire, je n'en suis qu'au début, j'envisage de procéder par glacis successifs pour obtenir une multitude de détails et fondre la montagne littéralement dans le ciel bleu azur ou le mistral souffle les nuages. Dans la montée côté ville, prendra place un marché animé par les marchandises et les étals des agriculteurs du coin.
La patine est réalisée en techniques mixtes, pastels, terres à décor et surtout peinture AK Interactive
>

>
L'éclairage des modules sera réalisé en led CMS par ajout d'un toit.

>
Pour revenir à la voie, elle sera électrifiée en 1500 volts. Les poteaux seront de chez Atelier CJ Modèles et je compte fabriquer la caténaire maison.

>
Le parc roulant digital est restreint. J'en veux moins mais mieux.
  • CC 7100
  • BB 67400
  • BB 66000
  • Rame voyageur UIC
  • Rame marchandise d'une dizaine de wagons
  • C61000 hyperdétaillé et remotorisé
  • BB25500 hyperdétaillé et remotorisé
  • Autorail VH Renault

Sans nul doute, une démarche dont on peut s'inspirer et qui rejoint les objectifs de tous les amateurs de modélisme d'atmosphère. Encore bravo à son auteur à qui nous souhaitons beaucoup de satisfaction dans la réalisation de son réseau. 

 

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 06:11
428

428

 

Aujourd'hui, je vous propose un reportage photos sur le réseau suisse de Kaeserberg, réalisé par Jean-Luc, un fidèle lecteur du blog biscatrain qui a eu l'heureuse initiative de me communiquer le fichier correspondant. Qu'il en soit remercié! 

Les chemins de fer du Kaeserberg

C’est à Granges-Paccot, à quelques kilomètres de la ville suisse moyenâgeuse de Fribourg, que l’on peut admirer, dans un bâtiment moderne magnifiquement aménagé, le réseau des chemins de fer du Kaeserberg.

Conçu et fondé par Marc Antiglio, ce réseau imaginaire à l’échelle HO évoque les chemins de fer suisses des années 90. Trois compagnies y sont représentées : les CFF (chemins de fer fédéraux), les RhB (chemins de fer rhétiques) et le KBB (compagnie imaginaire locale qui, comme le réseau, doit son nom à Willy Kaeser, ami prématurément disparu de Marc Antiglio qui partageait sa passion).

Dix-sept ans ont été nécessaires pour réaliser cet exceptionnel réseau sur une surface de 610 m2 sur trois niveaux. En préalable à la visite, un film présente cette œuvre aux visiteurs auxquels est également remis un beau guide très riche en photos et informations.

Le niveau inférieur est occupé par une immense gare de stationnement à deux étages non paysagés, un atelier de réparations et un circuit de test du matériel roulant. Les trains quittent cet endroit pour accéder à l’étage supérieur par une rampe hélicoïdale d’une hauteur de 2m40 (14,5 tours, 134 m de longueur développée).

A l’étage médian, les convois débouchent dans la maquette paysagée qui, malgré ses dimensions, a fait l’objet d’une décoration soignée et fourmille de saynètes mettant de la vie dans cet ensemble impressionnant. En marge des magnifiques gares de passage, des villes et villages, du bateau, du cirque ou encore du chemin de fer à crémaillère qui attirent immédiatement  l’œil, le visiteur attentif découvrira de multiples scènes drôles, touchantes, inattendues que la mise à disposition de petites jumelles tout le long du réseau lui permettra de détailler à loisir.

Enfin, quelques marches lui permettront d’accéder à l’étage supérieur d’où il bénéficiera d’une vue panoramique sur l’étage médian et où il découvrira les montagnes et vallées des Grisons parcourues par le chemin de fer rhétique. Là encore, la décoration a fait l’objet de beaucoup de soins et d’imagination. A cet étage, 35m de voie sont encore en construction et, aidés en cela par une petite maquette didactique, les visiteurs peuvent découvrir et apprécier les techniques mises en œuvre par les modélistes.

Au total ce sont ainsi plus de deux kilomètres de voies (1220 m HO, 825 m HOm et 14 m de voies à crémaillère) qui ont été nécessaires dont 398 m sont équipées de caténaire. Trois cents locomotives et automotrices, mille six cent cinquante wagons à la qualité de roulement irréprochable parcourent ce réseau où les convois atteignent parfois plus de trois mètres de longueur.

Le mouvement des trains est assuré par deux opérateurs (un à l’étage médian et un à l’étage supérieur) qui disposent de pupitres de commande équipés de TCO, d’ordinateurs (5 sont liés en boucle) et d’écran de télévision. Sous une tension de 13,8 V, l’exploitation informatisée est assurée via 601 cartes électroniques comptant 7806 entrées/sorties. Pas le moindre décodeur n’est donc nécessaire dans les locomotives. Le logiciel est conçu pour la gestion de 400 machines pour lesquelles il règle bien sûr la vitesse, l’accélération et le freinage.

Enfin, toutes les demi-heures, le réseau est plongé pendant six minutes dans une ambiance nocturne qui met en évidence la qualité des multiples éclairages qui contribuent également à faire vivre la maquette (signaux, éclairage des trains et des bâtiments, etc.).

En conclusion une œuvre magnifique présentée dans un écrin qui ne l’est pas moins.

loco exposée

loco exposée

étage inférieur

étage inférieur

étage inférieur

étage inférieur

étage inférieur

étage inférieur

étage 1

étage 1

étage 1

étage 1

étage 1

étage 1

étage 1

étage 1

136

136

159

159

208

208

918

918

931

931

047

047

105

105

905

905

149

149

560

560

562

562

567

567

575

575

582

582

578

578

568

568

564

564

466

466

464

464

463

463

457

457

440

440

Etage 2

Etage 2

589

589

590

590

594

594

595

595

598

598

portion du réseau en construction

portion du réseau en construction

018

018

550

550

613

613

640

640

646

646

740

740

745

745

poste de commande et de surveillance

poste de commande et de surveillance

047

047

058

058

106

106

Et pour finir, quelques vues de la ligne du Gothard 

2008

2008

2016

2016

1945

1945

148

148

Enfin, le Pilatus qui est la ligne la plus raide du monde avec des pentes atteignant 48%, un exploit pour les concepteurs

227

227

226

226

239

239

240

240

258

258

261

261

280

280

364

364

547

547

Avec une vue exceptionnelle au terme de l'ascension!!!

Bon visionnage et encore merci à son auteur Jean-Luc pour le partage

Partager cet article

Repost0
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 07:27
238

238

Nous avons vu que le poste d'aiguillages (modèle Artitec en kit) a été déplacé dans la mesure ou sa base ne permettait pas de le positionner entre les voies à l'entrée du dépôt. Il sera donc installé près du pont routier lui même déplacé d'une dizaine de cm à l'extrême nord/est du module.    

225

225

Sa construction ne pose pas de problème particulier, l'assemblage est réalisé par collage cyanolit après ponçage des éléments en résine. La seule difficulté réside dans la fixation des rambardes de l'échelle d'accès dont les montants très fragiles (métal photodécoupé) doivent s'encastrer dans les supports de marches d'escalier. Un aménagement intérieur succint a été créé avant repose de la cabine avec ajout de quelques personnages Preiser. 

234

234

La cabine est équipée de ses vitrages et les murs ont été peints en gris clair pour éviter la dispersion de l'éclairage par transparence de la résine. 

236

236

test d'éclairage avant collage de la cabine sur son socle. Le poste a été baptisé Saint-Hilaire, ce panneau issu de mes précédents travaux étant disponible dans mes tiroirs. Il sera rebaptisé car le panneau en question a été souillé lors des travaux de patine

237

237

J'ai ajouté un petit lampadaire mural à base de led CMS au dessus de la porte d'entrée. 

311

311

le bâtiment a été patiné et installé à son emplacement définitif. Les rambardes métalliques de l'escalier d'accès ont été repeintes. Le poste a été rebaptisé Saint Junien 

388

388

383

383

J'ai prévu d'installer des feux CV (carré violet) pour protéger la sortie des voies du dépôt. Les kits proposés par DRIM 3 D sont des reproductions fidèles issues d'imprimantes 3 D, dont le montage est des plus simples à réaliser. La gamme couvre quasiment tous les besoins dans les versions de cibles modernes. Pour des versions plus anciennes, il faut se diriger entre autres vers Décapod avec des kits laiton de très belle facture, mais dont le montage est beaucoup plus délicat. La photo montre les 3 éléments principaux qui doivent être peints préalablement avant le montage. (aérosol)

mât en gris

cible en noir

liseré en blanc  

384

384

Les feux sont équipés de leds CMS précâblées qui doivent être installées avant la pose de la cible. 

385

385

Une résistance de 56 Kohms sur chaque led permet de diffuser un éclairage atténué réaliste. (feux violet)

386

386

Idem pour le feux blanc

421

421

Sur Ebay, Gilles avait également trouvé cette série de signaux laiton qui compléteront les installations 

452

452

Un carré rouge est installé pour protéger l'accès au dépôt, à la hauteur du pont routier, les autres signaux seront utilisés sur les prochains modules.

408

408

Gilles avait fabriqué une petite baraque de chantier à base de carton de calendrier que j'ai terminée (pose d'une toiture, gouttières, peinture et quelques panneaux) 

410

410

Elle est installée le long de la piste piétonne.

413

413

intercalée entre les voies du dépôt et la halle marchandises

449

449

Un butoir ancien (PN Sud Modélisme) a été rajouté pour fermer l'une des voies de desserte de la halle marchandises

454

454

quelques voitures sont positionnées sur le pont routier

458

458

la grue Jouef a été patinée, et un camion ancien stationne face au quai pour charger des caisses d'outillages.  

418

418

Il ne reste plus que le câblage réalisé sur la base de deux feeders:

deux fils pour le courant DCC (alimentation rails + décodeurs gestion des moteurs d'aiguillages)

deux fils pour l'éclairage des maquettes et lampadaires

 

161

161

086

086

Une prise raccorde les borniers sur chaque module, ce qui permet de connecter rapidement tout le réseau sur le module de base (N°1) qui est le seul équipé de transfos et de la centrale digitale délivrant le signal DCC. 

416

416

les décodeurs sont des modèles CDF Informatique réf 80108008 adaptés aux moteurs MP5 qui fonctionnent sous deux fils contre trois pour les MP1. Actionnés par un micro moteur, le mouvement lent des lames d'aiguillages dans les deux sens est assuré par l'inversion du courant continu délivré par le décodeur. Pour la programmation, il faut d'abord ôter le petit cavalier (bleu) et donner une adresse à chaque décodeur (comme pour une loco) laquelle détermine d'office le N° des quatre moteurs d'aiguillages. Sur la photo, nous voyons que l'adresse 2 donne les N° 9 - 10 - 11 et 12 avec une centrale de type Roco multimaus. C'est d'ailleurs une particularité de cette centrale par rapport aux autres (ainsi l'adresse 0 donne N° 1 - 2 - 3 et 4, adresse 1 donne 5 - 6 - 7 et 8)  

La programmation a été faite préalablement à leur installation sur le module avec deux sources d'alimentation distinctes:

signal DCC de la centrale

alimentation 16 V alternative

A noter que ces deux sources peuvent ensuite être regroupées en une seule DCC lorsque le cavalier bleu est réinstallé sur le décodeur, ce qui simplifie le câblage.

 

419

419

l'avantage des MP5 par rapport aux MP1 est qu'ils disposent d'une prise enfichable sur chaque moteur qui facilite grandement leur pose. Par ailleurs, ils sont équipés de deux jeux de contacts inverseurs très utiles pour l'alimentation des pointes de coeur et d'éventuels signaux. J'ai revu la course de la tige d'articulation des lames d'aiguilles en la réglant sur 3 mm, ce qui est suffisant pour bien les plaquer en fin de course. Tout est bien expliqué dans la notice du fabricant.

425

425

Un des fils d'alimentation (violet) du moteur est à raccorder au bornier COM (partie supérieure du boitier) 

426

426

l'autre fil (gris) est à raccorder aux deux plots repérés M2 (partie inférieure du boitier)

430

430

Enfin, deux jeux de contacts R/T permettent d'alimenter la pointe de coeur de l'aiguillage ainsi que le feu CV protégeant la sortie du dépôt sur la voie concernée.   

441

441

les derniers travaux portent sur le raccordement des éclairages de bâtiments et de lampadaires.

436

436

431

431

L'éclairage est un élément à ne pas négliger sur un réseau car la vision nocturne est la situation la plus favorable visuellement puisqu'elle élimine l'environnement parasite de la pièce/garage où la maquette est installée

A + 

Partager cet article

Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 07:00
construction du module 3 (suite 4)

Avant d'entreprendre la construction du pont routier et du poste d'aiguillages, il importe de positionner l'huilerie et le poste de distribution de gasoil. Les bidons et fûts ont été peints et installés dans l'environnement correspondant. J'ai ajouté un petit bac à casiers jusque là inutilisé.  

074

074

vue d'ensemble des deux modules. Il faut maintenant loger le pont routier que nous apercevons dans le fond du module 3. Sa fabrication fait appel à quelques éléments du commerce, notamment au niveau des piliers et du tablier, mais pour l'essentiel reste une construction perso sur mesure.   

058

058

Les piliers de pont sont des éléments Roco qui ont été adaptés pour obtenir le gabarit souhaité. 

046

046

Chaque pilier est découpé à la scie circulaire d'établi avec une inclinaison de la lame à 45°

048

048

Idem sur l'autre face.

049

049

l'assemblage de trois éléments permet ainsi d'obtenir des piliers avec un chaînage des pierres d'angle régulier et jointif. A noter que ces opérations sont faites sans l'ajout des briques de parement qui seront collées ultérieurement

053

053

Les supports de travée ont été ajoutés et les piliers sont repeints couleur ciment à l'aérosol. 

054

054

les briques de parement sont également mises en peinture couleur brun/orange

059

059

La travée est constituée de profilés de bordure de quai Faller encastrés dans une plaque de CP de 10 mm d'épaisseur mise au profil pour s'ajuster sur les supports de piliers de pont. 

057

057

Le tablier de pont est découpé dans une plaque de xyltech de 5 mm d'épaisseur et de 90 mm de large qui sera collé sur la travée et constituera la route après ajout de trottoirs.  

101

101

Le dessous du tablier de pont est équipé de longerons et croisillons (profilés en U plat) le tout mis en peinture couleur anthracite et patiné. Un fraisage des chants a permis de réduire l'épaisseur de la plaque de xyltech.  

109

109

Les trottoirs sont découpés dans une plaque de polystyrène de 1,5 mm d'épaisseur afin d'obtenir des bandes de 15 mm de large. La gravure des bordures est réalisée avec un compas à pointes sèches.

110

110

Un petit trait de scie circulaire montée sur flexible Dremel permet de séparer chaque élément de bordure 

112

112

Un léger ponçage est effectué avant la mise en peinture

116

116

Il ne reste plus qu'à réaliser le revêtement de chaussée sur la route avant de fixer définitivement le pont. Celui ci a été repoussé d'une dizaine de centimètres sur l'extrémité Est du module afin de pouvoir installer le poste d'aiguillages dont on aperçoit la base sur cette photo. En effet, ce dernier ne peut pas être installé comme prévu entre les voies d'accès au dépôt, sa base étant trop large. 

123

123

les trottoirs sont peints à l'aérosol et patinés 

146

146

la chaussée est peinte à la brosse dans un gris/beige moyen (humbrol) avec une bande continue autocollante appliquée lorsque le revêtement est bien sec. 

131

131

Le tablier du pont est ensuite fixé sur les piliers par encollage. 

164

164

Les rambardes sont issues d'un kit métal Décapod constitué de 6 éléments de 150 mm qui seront réunis pour obtenir une portée adaptée à la longueur du pont

167

167

Un petit point de soudure sur chaque extrémité permet un assemblage solide et bien rectiligne 

168

168

Avant la pose, les rambardes seront peintes en gris foncé à l'aérosol. 

170

170

Décapod fournit dans ce kit un gabarit de perçage très utile car il assure un espacement exact entre chaque pied. (diamètre 0,5 mm)

172

172

Des petits murets issus d'un kit Busch sont installés de part et d'autre des rambardes. Leur hauteur nécessite une découpe précise réalisée avec la mini scie circulaire Proxxon

181

181

Les éléments sont ensuite collés, puis patinés avant la pose définitive du pont sur le module

192

192

C'est fait, il faut maintenant créer le relief autour des piliers, opération réalisée avec des plaques de polystyrène extrudé de 4 cm d'épaisseur découpées avec un fil chauffant (matériau d'isolation maison) 

193

193

Le talus bordant le pilier de pont est recouvert d'herbages et de filets floqués

190

190

L'autre section du pilier est à l'aplomb du quai où sera installé le poste d'aiguillages Artitec. La jonction avec le diorama de fond de décor est masquée avec un peu de végétation. 

201

201

Sur l'autre pilier, une section en relief a également été créée en utilisant le même matériau revêtu d'enduit/colle pour panneaux BA13. 

210

210

Après peinture, il est recouvert de végétation à base de filets floqués et d'herbages 

212

212

Une piste piétonne est créée le long de la halle marchandises

218

218

219

219

Vue d'ensemble du module 3. Le plus gros des travaux de déco est terminé. Reste le poste d'aiguillages dont la construction et le l'aménagement intérieur seront développés dans un prochain article. Et bien sûr, les travaux de motorisation des aiguillages, l'éclairage des bâtiments, les signaux, la pose de pylônes, quelques éléments de détaillages avant d'attaquer le module 4. De quoi occuper mes longues soirées d'hiver!!!

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche