Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 19:00

P1280638.JPG

Les travaux se poursuivent. Les feux factices situés sur la traverse de choc ont été enlevés, et les trompes d'avertisseur percées délicatement avec un foret puis ouvertes avec une fraise spérique proxxon.

P1280640.JPG

Idem pour les lanternes AR avec perçage au centre (0,5 mm) pour loger des leds CMS bicolores pré-câblées.

P1280642.JPG

les leds sont positionnées délicatement avec un point de colle, avec ajout d'un cerclage de phare faisant office d'enjoliveur. 

P1280641.JPG

les 6 roues seront équipées de palpeur découpées au ciseau dans une plaque de chrysocal de 1/10ème d'épaisseur.

P1280643.JPG

La prise de courant se fait sur la face interne des roues, les lamelles prenant appui sur les longerons où elles seront collées, il faut juste ouvrir l'une des traverses transversale.

P1280644.JPG

Idem sur le châssis moteur, les câbles ressortant au niveau du point d'articulation de l'autorail.

P1280645.JPG

A l'usage après qq tests de roulement, j'ai revu la pièce d'articulation afin de permettre un plus grand débattement dans les courbes.

P1280646.JPG

l'intérieur de la caisse a été peint d'abord en gris foncé, puis repeint dans sa couleur d'origine 24H après, ceci afin d'éviter un éclairage par transparence du plastique, notamment du toit. Une bande de leds CMS adhésive a été ajoutée. Les différents fils émaillés des leds CMS (feux) circulent le long des fenêtres et ont été raccordés à des fils de couleur qui seront concentrés sous le soufflet.

P1280647.JPG

il ne reste plus qu'à peindre l'intérieur de la caisse au premier plan.

P1280648.JPG

Le tableau de bord a reçu qq touches de peintures + un chauffeur

P1280649.JPG

Un décodeur Lenz direct + est installé sous le soufflet derrière le moteur, les premiers tests montrent que l'adhérence de l'essieu moteur est insuffisante, ce qui m'a conduit à ajouter des bandages après usinage de la bande de roulement. C'est un peu ce que je craignais. 

P1280650.JPG

Cette fois-ci, l'engin se comporte parfaitement et après un tour complet de circuit, je peux valider la motorisation. 

P1280651.JPG

Reste à connecter tous les fils d'éclairage des feux et du compartiment voyageur. j'ai retenu 4 résistance de 10Kohms pour chacun des feux et une de 1 Kohms pour la rampe de leds CMS, le tout monté sur un petit CI qui sera installé sous le soufflet

P1280652.JPG 

Il sera positionné au dessus du décodeur où il a juste sa place!!!!!

P1280653.JPG

La caisse motrice peut maintenant être reposée et les premiers tests d'éclairage effectués. (feux rouges)

P1280654.JPG

et feux blancs,, l'intérieur des trompes a été peint en gris moyen

P1280656.JPG

Le CI est en place, il ne reste plus qu'à raccorder l'éclairage de la remorque.

P1280657.JPG

Terminé ou presque, il faudra patiner légèrement la caisse . L'éclairage intérieur est programmable avec la touche F1 de la centrale. 

P1280658.JPG

Une dernière photo, je ne regrette pas les trois jours passés à rechercher une motorisation adaptée à cet autorail articulé.  C'est vrai que le travail le plus délicat a été la réalisation d'un soufflet capable de supporter l'articulation en courbe de la remorque et son inscription dans les rampes. Ce qui me fait penser que ce modèle est inadapté à une circulation sur les courbes minimales du commerce, ou alors il faut se passer du soufflet.

A +

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 13:00

P1280611.JPG

Cet autorail reproduit par Atlas est sans aucun doute un oiseau rare, construit en 1930 en deux exemplaires qui n'ont pas été très performants à l'usage. Par contre, ils étaient particulièrement esthétiques, ainsi que le montre cette photo, avec une conception originale basée sur deux caisses articulées réunies par un soufflet central, le tout supporté par trois essieux. 

P1280612.JPG

Comme sur tous les modèles Atlas, l'engin est statique avec un châssis métallique rigide qui interdit toute circulation en courbe.

Il faudra donc séparer les deux caisses et concevoir une articulation centrale. 

P1280613.JPG

Le démontage des trois éléments ne pose pas de problème, ceux ci étant maintenus ensemble par un jeu de trois vis. Nous constatons avec plaisir que la déco intérieure est plus soignée sur ce modèle avec reproduction d'un poste de conduite plutôt réussi. A première vue, une motorisation sur l'essieu central parait la mieux adaptée, dans la mesure où le poids sera le plus important sur cette zone avec un moteur situé à la verticale du soufflet.

P1280614.JPG 

C'est parti pour la découpe du châssis en limite du soufflet, opération réalisée avec une scie alternative Proxxon, mais une scie à main à denture fine peut faire l'affaire.

P1280615.JPG

C'est fait, la transmission sur l'essieu est classique (vis sans fin monté sur un micro moteur Escap installé à la verticale) J'ai retenu ce type de moteur pour la qualité de son inertie, qui évite d'avoir à monter un volant. Je ne connais pas de fournisseur, s'agissant d'un lot unique trouvé sur Ebay vendu par un particulier suisse. 

Le châssis doit être fraisé au niveau de la pignonnerie, le moteur en appui sur le compartiment intérieur est maintenu par deux micro vis. Les essieux sont équipés de roues de 10,5 mm de diamètre avec boudins fins aux normes RP25 (fourniture Limousin Modélisme Trains) ce qui correspond sensiblement au diamètre des roues de l'engin réel à l'échelle HO (872 mm)

P1280618.JPG

Les essieux tournent sur des supports en plastique venus de moulage, j'ai pris l'option de consolider l'essieu moteur en fabriquant une pièce de laiton en forme de cavalier.  

P1280620.JPG 

Elle sera maintenue par une vis qui traverse le compartiment, ce qui rend l'ensemble démontable, car à ce stade j'ignore encore si les roues devront être équipées de bandages d'adhérence.

P1280622.JPG

L'articulation des deux châssis nécessite la confection d'un support réalisé dans une plaque de CI qui sera collée sur l'élément moteur.

P1280624.JPG 

Une vis centrale sur la remorque logée le plus près de son extrémité assurera l'articulation de l'autorail

P1280623.JPG

test d'inscription en courbe R 540 mm (minima sur mon réseau) les deux caisses se touchent quasiment, mais sans forcer. C'est OK

P1280625.JPG

Il est temps maintenant de découper le soufflet qui sera inutilisable après cette opération. J'ai prévu d'en fabriquer un autre. les tranches des deux caisses seront poncées sur une surface bien plane pour obtenir une découpe nette. les bords internes doivent être soigneusement limés ou grattés avec un cutter pour permettre le débattement du futur soufflet. Le vitrage sera sectionné à la limite de la dernière fenêtre.

P1280626.JPG

Maintenant que les deux caisses sont débarrassées du soufflet, il faut concevoir un système pour le remplacer, la géomètrie arrondie du bas de châssis métallique complique un peu la tâche!!!

P1280628.JPG

D'emblée, j'ai écarté l'idée d'un soufflet élastique, l'intervalle entre les deux caisses étant trop réduit. Dans une bande de polystyrène noire de 10 mm de largeur et de 0,5 mm d'épaisseur,  j'ai gratté avec une pointe à tracer des intervalles réguliers qui simuleront les nervures du soufflet.

P1280632.JPG 

En soignant bien cette gravure, on obtient un soufflet assez ressemblant dont un côté sera solidement collé sur la caisse motrice (UHU méga strong and safe) Un couple en polystyrène de 2 mm d'épaisseur permettra de rigidifier la caisse. Il devra être ouvert sur sa plus grande surface pour permettre le logement du moteur. Cette disposition a l'avantage de le masquer partiellement dans la zone du soufflet.

P1280633.JPG

Une fois la remorque attelée, il faut prévoir un usinage du bas de châssis pour que le soufflet ne bloque pas sa rotation côté intérieur de la courbe, en fait des deux côté.

P1280634.JPG

d'où l'usinage des flancs de châssis sur la remorque. Nous voyons sur cette photo que la gravure a été limitée à 5 bourrelets, en laissant une partie lisse qui s'introduit mieux dans la remorque lors de l'inscription en courbe. Pour les réseaux utilisant des courbes plus serrées, le soufflet devra être plus large, mais le déhanchement extrême risque alors d'être très délicat!!!

P1280636.JPG

Côté intérieur de la courbe, le soufflet disparait dans l'autre caisse sans déborder sur la première fenêtre de la remorque.

P1280637.JPG

Côté extérieur de la courbe, le soufflet couvre bien les deux caisses. 

C'était sans doute le plus gros problème à résoudre sur cet autorail. 

La suite de cet article portera sur la confection des contacts roues/rail, la digitalisation, l'éclairage des feux AV et AR réversibles, l'aménagement intérieur et son éclairage, puis la patine. 

A +

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 06:32

P1280610.JPG

L'autorail Somua AE, un modèle statique plutôt bien reproduit par les Editions Atlas, constitué de deux caisses reliées par un soufflet. Etant moulé d'une seule pièce, il faudra prévoir une articulation centrale, un exercice intéressant pour tous ceux qui souhaiteront le motoriser. Je vais m'y atteler!!!!

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 18:32

vidéo 147

circulation de divers autorails Atlas (modèles motorisés et digitalisés)

CGC PLM 

FNC X 5600

X 5500

Deca uville 2ème série

Micheline type 11

avec l'aimable participation d'une vapeur 150 C Jouef/Hornby en tête d'une rame Romilly

Bon visionnage 

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 05:53

P1280606.JPG

il manquait un signal carré violet en sortie de l'EP usine Moreau, c'est fait.

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 07:03

P1280576.JPG

Le wagon nettoyeur/aspirateur Dapol existe dans une autre livrée rouge, l'accessoire indispensable pour nos réseaux. Equipé d'origine d'une prise NEM, j'ai installé un décodeur, ce qui permet de le commander à distance. Fournisseur:

kieskemper@t-online.de 

 

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 19:34

P1280547

Cette loco appartenant à l'ami Jacques est sans doute une pièce unique, la caisse étant une fabrication artisanale adaptée à un châssis moteur Roco. Dans la mesure où elle m'a été confiée pour réaliser sa digitalisation, j'en ai profité pour revoir de nombreux détails, notamment la stabilité de l'engin qui avait une fâcheuse tendance au flottement latéral en ligne et des bissels partant dans toutes les directions. Nous voyons également sur cette photo que l'encollage des vitres n'est pas génial, il faudra les remplacer ainsi que les main courantes grossières. Idem pour l'éclairage des feux a base d'ampoules.

P1280548.JPG  

La caisse tenue par deux vis est facilement démontable. Le châssis est constitué de deux éléments qui ont été adaptés par le concepteur d'origine pour accueillir les deux bogies moteur (Roco) La fixation de ces derniers sur leur support en polystyrène est trop lâche, l'ensemble a donc été démonté.

P1280549.JPG 

les deux bogies moteur sont fixés chacun par une vis qui traverse tout le bloc, mais qui n'a pas d'assise verticale, il faut donc consolider l'articulation. A noter que le châssis métallique d'origine 2D2 Roco n'avait pas été conservé sur ce modèle, sans doute faute de pouvoir s'insérer dans la caisse. Dommage!!!

P1280553 

j'ai donc collé une pièce de polystyrène de 2 mm d'épaisseur sur chaque bogie, ce qui permet maintenant un positionnement correct sur le berceau support, celui ci ayant été équipé de deux tubes en cuivre alésés au diamètre des vis

P1280555.JPG 

Le point d'articulation est décentré d'origine sur chaque bogie pour assurer une meilleure assise sur le berceau, mais également pour ne pas gêner la transmission par cardans. 

P1280557.JPG

Une fois le moteur réinstallé, l'axe se trouve sur le même plan horizontal, ce qui assure une transmission très douce sans vibration.

P1280559

Pour limiter le débattement des bogies en courbe, j'ai ajouté des plaques latérales qui encadrent les blocs où sont logés les vis sans fin.

P1280562.JPG 

Le bâti moteur peut maintenant être recollé sur le châssis de la loco.

P1280564.JPG

puis repeint en gris (27 Humbrol)

P1280552

Il m'a semblé utile de revoir les vitrages AV et AR de cette machine compte tenu de leur positionnement et des traces de colle.

P1280573.JPG

Ils ont été découpés dans une plaque de rhodoïd, mis au gabarit et collés avec Micro Kristal clear, une fois la colle sèche, les traces disparaissent.

P1280568 

J'ai fabriqué une platine sur un CI afin de regrouper les différents câblages.

P1280574

La loco sera équipé d'un décodeur Lenz standard +

P1280575.JPG 

Celui-ci sera logé sous le lanterneau (que l'on voit ici déposé) 

P1280560

Les feux à base de conduits lumineux et d'ampoules seront remplacés par des leds bicolores dont le corps a été peint en noir mat avant la pose. 

P1280561

Reste plus qu'à câbler

P1280565-copie-1.JPG

L'une des cabines de conduite était déjà équipée d'un conducteur correctement positionné à gauche, étonnant que le siège soit situé à droite, c'est pourtant une loco bien française!! peut-être une cabine récupérée sur un modèle germanique??

P1280567

La cabine est ensuite recollée à l'intérieur de la caisse en veillant au bon positionnement de la vis de fixation

P1280580.JPG

le raccordement au décodeur est relativement facile sur ce modèle, la quasi totalité des fils étant concentrés sur le châssis, hormis l'éclairage cabine.

P1280581.JPG

la luminosité des feux blancs et rouges a été atténuée par des résistances de 47 Kohms, ce qui donne un bon résultat en digital. Deux lests en plomb sont collés de part et d'autre du châssis.

P1280582.JPG

Idem pour l'éclairage cabine mais avec une résistance de 10 Kohms (programmable avec touche F1 de la centrale)

P1280586.JPG

Premier test de circulation avec un seul bissel, la mise au point de ces derniers est minutieuse, ces derniers étant solidaire d'un bras fixé sur chaque bogie moteur. Ils doivent être en appui suffisant pour permettre la rotation des roues qui sont suspendues à l'aide de micro ressorts de compression. L'engin est bien stable et ne se dandine plus. L'éclairage des feux et cabine est satisfaisant. 

P1280587.JPG

le second bissel est équipé d'un timon qui ne permet pas d'installer d'attelage, du moins il n'était pas présent, il faut donc l'adapter pour loger un boitier aux normes NEM

P1280588.JPG

zoom sur le bissel AV dont le débattement latéral a été limité par un arceau en fil de laiton ajouté sous le châssis et qui sera peint. 

P1280590.JPG

zoom sur le timon supportant le bissel AR qui vient d'être équipé d'un boitier normalisé

P1280591.JPG

Il ne reste plus qu'à remonter l'ensemble et refaire un test de circulation.

P1280593.JPG 

La captation du courant sur cette loco se faisait sur les seules roues motrices, soit 6 puisque deux sont équipées de bandages d'adhérence. j'ai préféré rajouter une prise de courant supplémentaire via l'un des deux bissels, opération assez facile à réaliser avec des lamelles du commerce dont l'une des pattes doit être sectionnée. Le contact se fait sur chaque demi essieu isolé, à l'instar des 2D2 Roco version + moderne. Par contre, le réglage de la pression doit être précis sous peine de bloquer les essieux.

P1280594.JPG

Après qq réglages, les tests de roulement sont concluants, plus de plantage sur les zones d'aiguillages

P1280595

Encore quelques détails à ajouter (mains montoires, essuie glaces, attelage à choquelles) et la loco pourra reprendre du service. Son fonctionnement est excellent, c'est vrai que la mécanique Roco y est pour qq chose!!!!

P1280597.JPG

Je n'ai pas eu entre les mains le dernier modèle (femme enceinte) reproduit par Jouef/Hornby pour faire une comparaison, mais je pense que celui-ci sans doute plus ancien a bénéficié d'une gravure soignée, les pantos sont superbes, ainsi que la ligne électrique de toiture. 

Jacques, je ne sais pas si je vais te la rendre!!!!!

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 05:46

P1280579.JPG

l'accessoire indispensable pour bricoler nos modèles réduits, le casque loupe équipé d'un éclairage frontal à base de leds. J'ai trouvé ce produit chez Sélectronic en promotion à moins de 10 euros

Repost 0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 06:12

P1280547

2D2 5544 en transit sur le réseau pour restauration. travaux en cours qui feront l'objet d'un prochain article

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 12:15

P1280521.JPG

la signalisation sur les voies de service est un élément de l'environnement ferroviaire qu'il est judicieux de reproduire sur nos réseaux. Elle est le plus souvent matérialisée par des panneaux présentant deux feux: blanc lunaire et violet

Sur cette photo, nous voyons trois feux modernes sur mâts légers droits  (production DRIM 3 D) Le premier en sortie de la voie de dépôt (blanc) donne la voie libre, les deux autres présentent le feu violet avec interdiction de franchissement, dans la mesure où l'itinéraire donnant accès aux voies de la gare terminus n'est pas enclenché.

Dans la réalité, la signalisation aux abords des gares/dépôt/voie de service est complexe, et sa reproduction en miniature est souvent simplifiée, sauf à assurer sa gestion par le biais de l'informatique. Pour ma part, j'en suis resté à un mode classique qui fait appel à des relais associés aux moteurs d'aiguillages. 

P1280536.JPG

Le schéma ci dessus donne le câblage d'un carré violet protégeant une voie de service en impasse. La présence d'une TJD en sortie complique d'emblée la gestion du feu. Nous voyons que la position déviée ou non des aiguilles A 20 et A 21 donnent quatre itinéraires possibles dont seuls deux (AB et CB) dirigent sur la voie de service. Le tableau ci-dessus résume comment doit fonctionner le feu CV1 en fonction de la position déviée ou non des aiguilles de la TJD (relais en position repos ou travail)

En fait, il est recommandé d'associer la gestion des feux CV dans les zones complexes de gare aux itinéraires dans la mesure où ils ont été créés. En gestion informatique, c'est la même logique qui s'applique, avec un gros avantage puisque rien n'est figé lors de la programmation.  Dans le cas du réseau biscatrain, un nombre important d'itinéraires sont commandés par des interrupteurs multipôles qui agissent directement sur la série d'aiguillages concernés. Si la voie est libre, le CV affichera le feu blanc, sinon le violet.  

P1280504.JPG

Le signal ci dessus (modèle unifié Zébulon sur mât lourd long) présente une cible plus complexe consituée des quatre feux classiques du carré + deux feux blanc et violet. Il sera installé sur l'une des voies de la gare terminus qui est aussi une voie de service, mais dirigeant dans deux directions (voie principale avec cantonnement et voies du dépôt) 

P1280506

Par souci de simplification, je n'ai câblé que les deux feux supérieurs de la cible blanc et violet) Sur cette photo, nous voyons trois autres signaux DRIM 3 D constitués chacun de trois éléments (mât, cible et liseré) qu'il faut peindre à l'aérographe avant utilisation.

P1280508.JPG

Le signal zébulon est en place, désormais toutes les voies de la gare terminus sont protégées

P1280516

ajout de l'armoire électrique et caisse à piles au pied du signal.

P1280530.JPG 

L'intensité d'éclairage des feux a été revue pour être mieux adaptée à la sensibilité des objectifs APN et caméras embarquées (éblouissement neutralisé). En fait, les micro leds CMS équipant les panneaux justifient la présence d'une résistance importante de 10 à 56 Kohms selon les goûts de chacun, cette dernière valeur étant d'ailleurs préconisée par DRIM 3 D dans ses kits de signalisation.

P1280515.JPG

Je souligne à nouveau la conception astucieuse adoptée par DRIM 3 D pour tous ses signaux, le montage étant très rapide et à la portée de tous sans outillage particulier. (3 éléments + 2 micro leds CMS câblées + résistances)

P1280523.JPG   

j'ai profité des travaux de pose du signal en sortie du dépôt pour ajouter un levier de commande manuelle de l'aiguillage situé devant le Poste 2 

P1280528.JPG

l'intensité d'éclairage des feux gagne a être atténué, c'est plus réaliste pour les prises de vue.

P1280535

protection en sortie d'une des voies du dépôt contre le cisaillement de la voie principale

P1280532.JPG

Idem sur l'autre voie du dépôt, j'ai pu loger le signal entre les deux voies, l'entraxe à cet endroit étant de 60 mm, à noter qu'il était possible également d'installer des signaux CV au sol, disposition que l'on trouve fréquemment dans la réalité. 

Voilà qui clos définitivement le chapitre de la signalisation sur mon réseau.

Dans les articles précédents, je présentais un système permettant d'obtenir une signalisation fonctionnelle dans les deux modes d'exploitation: analogique et digitale, ceci au prix d'un câblage laborieux que je n'aurais pas adopté si j'avais construit mon réseau aujourd'hui. Il est clair qu'une gestion informatique s'imposerait pour optimiser l'exploitation de biscatrain........mais puisque ce réseau est appelé à disparaître, j'ai abandonné le projet. 

A +




 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche