Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 07:00

 

 

Avant de poursuivre la construction de la gare souterraine N°3, j'ai dû construire un deuxième TCO sur la facade ouest du réseau pour loger les composants nécessaires à son automatisation. J'ai également déplacé les relais qui assuraient déjà l'automatisation de la gare souterraine N° 2. Seul le tracé de la gare souterraine N° 3 sera représenté, soit 10 voies avec un témoin (leds bicolores rouge/verte) qui signalera la voie empruntée alimentée. Nous reviendrons ultérieurement sur le câblage correspondant. 

j'ai ajouté aussi tous les interrupteurs chargés de déclencher une sonorisation du réseau sur 3 voies distinctes ou juxtaposées. j'exposerai plus en détail la mise en oeuvre de cette installation qui a fait l'objet d'un article sur le dernier N° de janvier de la revue RMF

 

P1230346.JPG

 

 L'utilisation de relais bistables équipés d'interrupteur permet également d'intervenir manuellement pour déclencher un itinéraire ou modifier l'ordre de départ des trains, ce qui est très pratique.

 

P1230347.JPG

 

zoom sur le positionnement des ILS qui seront chargés de déclencher les automatisations (alimentation des voies empruntées et création des itinéraires), j'ai choisi des modèles de bonne taille pour un contact efficace, ce qui nécessite de fraiser légèrement les traverses afin qu'il ne dépasse pas du niveau des rails. Ils seront tous collés.

A noter qu'il existe des micro modèles ILS, mais qui se sont avérés peu fiables à l'usage, les contacts étant vite déficients après plusieurs passages de locos.

L'utilisation d'ILS impose l'équipement d'aimants sous toutes les locos, qu'elles soient digitalisées ou non. La gare pouvant être alimentée sous les deux modes (analogique/digital) le système fonctionnera dans tous les cas. Par contre, la détection des cantons occupés n'est opérationnelle qu'en régime analogique et se fait d'une façon classique par détection de consommation de courant.

 

P1230348.JPG 

Le câblage doit être préparé avant la pose des plateformes et tout doit être bien identifié.

 

P1230349.JPG

 

Les ILS sont situés à 60  cm des aiguilles de sortie de la gare souterraine. Lorsqu'ils seront connectés, chaque train franchissant l'ILS déclenchera la coupure du circuit qu'il occupe, et donc son arrêt avec simultanément, l'alimentation du circuit suivant et création de l'itinéraire correspondant, permettant de faire partir un autre convoi.

 

P1230352.JPG

 

Sur cette photo, nous voyons le gril de sortie, l'éclairage de toute la gare est assurée par 5 mètres de ruban de leds CMS adhésifs

 

P1230354.JPG

 

Ici, nous sommes sur le gril d'entrée avec à droite sur la photo la future voie qui se sépare pour s'engager sur une boucle de retournement.

 

P1230359.JPG

 

Là également, il est important que l'éclairage soit efficace. Entre le gril d'entrée et le gril de sortie, il faut maintenant faire la jonction par 10 voies parallèles qui sont parfaitement dans le même alignement!!!!!! vaut mieux 

 

P1230360.JPG 

Côté ouest du réseau, la boucle est raccordée.

 

P1230363.JPG

 

Les supports sont constitués d'équerres CP en L vissées et collées sous la structure de base du réseau

 

P1230381.JPG

 

Il ne reste plus qu'à confectionner les supports des plateformes qui accueilleront les 10 voies de la gare souterraine, la scie d'établi, le meilleur investissement qui doit être fait avant de construire un réseau!!!!! je ne le répéterai jamais assez

 

P1230382.JPG

 

l'assemblage des supports est réalisé par vissage et collage, avec des angles arrondis, because je n'arrête pas de me cogner la tête lorsque je rampe sous le réseau, çà limitera les bleus!!!

 

P1230383.JPG

 

Le positionnement des supports doit être précis, tout doit être au niveau horizontal

 

P1230385.JPG

 

Tout est en place, il ne reste plus qu'à positionner les trois plateformes en MDF de 10 mm qui recevront chacune les 10 voies parallèles

 

P1230498.JPG

 

un premier élément est posé après avoir tracé préalablement les entraxes des voies (50 mm)

 

P1230500.JPG

 

une dernière vérification d'alignement en atelier avant de poser définitivement les plateformes, ce qui nécessite qq corrections de tracé.

 

P1230518.JPG

 

Désormais, les rails seront posés in situ, car il n'est pas possible de prévoir un raccordement convenable en atelier, j'ai prévu d'avancer en créant des plateformes sensiblement de même longueur que les rails Peco au mètre, chaque coupon sera éclissé au moment de la pose.

 

P1230520.JPG

 

encollage d'un coupon de rail au mètre avec de la colle à bois

 

P1230521.JPG

 

la semelle du rail au mètre est ensuite posée sur la plateforme, éclissée en la tirant avec une pince recourbée.

 

P1230523.JPG

 

avant séchage, le coupon de rail est mis en alignement par appui sur une règlette métallique visible à droite sur la photo.

 

P1230719.JPG

 

 Retour côté Est de la gare souterraine où les deux branches d'entrée et de sortie se raccordent au circuit périphérique.

 

P1230740.JPG

 

Les dix voies sont maintenant posées et collées, reste plus qu'une vingtaine de mètres à installer pour faire la jonction. A l'étage supérieur, nous voyons la gare souterraine N°2 qui est fonctionnelle.

 

P1230743.JPG

 

 une nouvelle plateforme est prête à être posée.

 

le travail de pose touche à sa fin, la jonction sera effective lors d'une prochaine étape, dans un premier temps, il sera possible de faire emprunter l'une quelconque des voies à titre de test, ensuite viendra la phase laborieuse de câblage pour l'alimentation des voies, des aiguillages, des ILS et des relais.

 

A l'issue de ces travaux, la gare souterraine N° 3 permettra de désengorger la gare terminus, tout en apportant une grande diversité dans la circulation des rames. Compte tenu du circuit parcouru par chaque train pour faire un tour complet du circuit, un cycle complet d'exploitation mettant en circulation automatique 9 convois devrait dépasser une heure.

 

A +

 

    

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 06:39

P1230840.JPG

 

grande révision générale de la 150 Z Roco dont la soute à charbon a été refaite pour loger le décodeur sonore. très peu de place mais l'essentiel a été préservé.

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 05:15

P1230793.JPG

 

traversée du viaduc à l'aube rame OCEM traction 141 P J/H

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 06:48

P1230788.JPG

 

Les éditions Atlas poursuivent la collection avec cette micheline 36 places statique. S'agissant d'un modèle équipé de bogies à trois essieux, je n'ai pas prévu de la motoriser.

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 06:20

P1230789.JPG

 

fourgon OCEM 30 REE équipé d'origine de trois feux de fin de convoi, un modèle superbe, le maintien des feux est effectif plusieurs minutes après coupure du courant!!!

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 07:04

P1230802.JPG

 

passage d'une rame Jouef OCEM éclairée à la tombée de la nuit 

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 06:32

P1230759.JPG

 

CC65507 Electrotren colas rail en version digitalisée/sonorisée en tête d'un train de travaux. MEILLEURS VOEUX 2013 à tous 

 

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 20:00

P1230692

 

La firme Jouef a produit il y a quelques dizaines d'années des voitures de type OCEM à rivets apparents dont la qualité de reproduction est très acceptable. je vous propose quelques modifications visant à améliorer la qualité de roulement et le système d'attelage. j'ai profité d'un passage en atelier pour les équiper d'éclairage intérieur avec installation de qq voyageurs. 

 

P1230677.JPG 

Le premier travail consiste à équiper les voitures d'attelages à élongation variable, afin qu'elle circulent soufflets et tampons joints. le positionnement de l'axe de chaque bogie permet d'envisager le montage d'attelages Roco, mais il faut dégager par tronçonnage toute la partie qui supportait les attelages d'origine. Le bogie en haut sur la photo a été modifié, mais pas encore celui du dessous.

 

P1230676.JPG 

J'ai du remplacer tous les essieux d'origine dont les boudins grossiers posaient problème. Ils seront remplacés par des modèles LMT 117 aux normes fines RP 25 (fournisseur Limousin Modélisme Trains) Je souligne que c'est impératif, la marge étant très limitée pour permettre un débattement correct des bogies. A noter aussi que la qualité de roulement est incomparable avec cet équipement.

 

P1230690-copie-1.JPG

 

 c'est parti avec une voiture mixte fourgon. Le platelage doit être gratté avec un cutter à lame plate pour faire sauter la ligne de rivet sur les poutrelles. La traverse de choc supportant les tampons sera limée légèrement (1 mm environ) pour réduire sa surface, afin que l'attelage Roco puisse glisser librement une fois installé

 

P1230679.JPG

 

L'attelage en question (réf Roco 40343) passe de justesse, mais il doit être fraisé de part et d'autre afin de permettre aux roues de ne pas frotter sur le support. J'ai utilisé une fraise ronde sphérique Dremel pour ce travail délicat, la finition étant réalisée avec un cutter à pointe effilée.

 

P1230688.JPG  

 Sur cette photo, on voit mieux la partie du support à réduire, le boitier NEM qui supporte l'attelage doit être lui aussi réduit d'environ 1 mm, pour permettre un accouplement tampons joints avec une autre voiture équipée. Une fois le bogie réinstallé, il doit pouvoir faire une rotation dans les deux sens sans que ses roues extrêmes touchent le support Roco. J'ai veillé à ce que le wagon passe sur une courbe de 54 cm de rayon. Je pense que c'est la limite supportable, avec un rayon inférieur, le type de support d'attelage ne convient pas!!! ou alors il faut davantage l'encastrer dans le chassis en rognant un peu plus la traverse de choc.

 

P1230680.JPG

 

Sur cette photo wagons retournés, on voit que l'accouplement tampons et soufflets joints est parfait. Un réglage précis de celui-ci peut encore être réalisé car les attelages harpon disposent d'une marge de manoeuvre de 1 mm dans leur boitier NEM rétrécis, toutefois, il faudra mettre une pointe de colle pour les fixer définitivement.

 

P1230683.JPG

 

en situation sur la voie, je peux vérifier que les deux première voitures traitées circulent correctement, notamment dans les courbes.

 

P1230684.JPG

 

il est judicieux de coller les tampons sur leur support, de même que tous les aérateurs qui ont tendance à se faire la malle!

 

P1230704.JPG

 

Maintenant que la rame complète est équipée de ce type d'attelage, il convient de s'assurer qu'elle se comporte bien sur les rails. Les tests sont concluants. Je peux passer à l'équipement d'un fourgon mixte. J'ai repeint le plancher en gris moyen, ainsi que les sièges en brun pour casser l'uniformité de l'équipement Jouef. Pour les puristes, je précise que les teintes ne sont pas respectées, mais c'est sans importance pour moi. 

 

P1230705.JPG 

Par contre, j'ai souhaité que l'équipement électrique fonctionne bien, c'est pourquoi j'ai installé un gros condensateur de 1000 microfards polarisé sur les sorties d'un redresseur dont les bornes alternatives sont alimentées par des lamelles de contact sur chaque bogie de la voiture. Le feu de fin de convoi (led canon rouge) est muni d'une résistance de 10 Kohms et la rampe d'éclairage (ruban de leds CMS) de 3,3 Kohms, pour atténuer la luminosité toujours trop forte

 Ainsi, toute la rame sera éclairée aussi bien en régime analogique qu'en digital et ce quel que soit le sens de marche. Il sera toujours possible ultérieurement d'ajouter un décodeur d'accessoires pour commander distinctement l'éclairage de la rame si celle ci doit rouler uniquement en régime digital.

 

P1230706.JPG

 

les composants sont rassemblés en queue de la voiture, et sont donc invisibles, ayant occulté les vitrages latéraux à cet endroit.

 

P1230708.JPG

 

la phase de test n'est pas concluante, malgré le faible éclairage, la fuite est très visible sur le raccord caisse/toit, cela tient à la très faible épaisseur de peinture des voitures Jouef, notamment sur le joint en question où il n'y a rien!!!

 

P1230709.JPG 

Il faut donc revoir la peinture intérieure en appliquant une couche de vert foncé sous la toiture en débordant légèrement sur le vitrage à l'endroit du jointage.

 

P1230711.JPG 

une petite astuce pour sortir le toit de la caisse, avec un cutter plat bien affuté, il suffit d'exercer une légère pression de chaque côté du toit avec les doigts et le joint devient visible, on peut ensuite soulever délicatement la toiture sans risquer de déformer la ligne de rivets, car c'est très fragile à cet endroit!!!!

 

P1230713.JPG 

c'est nettement mieux à présent

 

P1230714-copie-1.JPG

 

plus de fuite d'éclairage par transparence du plastique,

  

P1230715.JPG

 

idem pour le feu de fin de convoi que j'ai inséré dans une vieille lanterne jouef de récupération.

 

P1230769.JPG 

Les autres voitures ont reçu le même traitement, elles seront raccordées par une ligne électrique munie de micro prises mâles/femelles en respectant la polarité. (longueur des câbles 5 cm) A noter que le vitrage devant les portes d'intercirculation doit être supprimé. Lorsque les voitures sont accouplées, la connexion est invisible, cachée par les soufflets.

 

P1230774.JPG

 

trois voitures sont équipées, je tiens le bon bout, la rame sera constituée de sept voitures. La tenue de l'éclairage est sans faille, même une fois le courant coupé, la rame éclaire encore qq secondes grâce au condensateur, ce qui la met à l'abri de tout clignotement intempestif lié à une mauvaise captation de courant.

 

P1230780.JPG

 

trois autres voitures sont en cours, s'agissant d'un lot acheté sur Ebay, elles ne sont pas issues de la même époque de fabrication Jouef et j'ai dû composer avec leur équipement intérieur qui n'est pas très orthodoxe!!!! qu'importe, l'essentiel est de constituer une rame homogène et qui roule parfaitement, ce qui n'était pas le cas avec les attelages dont elles étaient équipées. L'installation d'attelages non solidaires des bogies est impératif si l'on veut éviter des problèmes de circulation.

 

En conclusion, moyennant quelques améliorations, il est possible de maintenir sur un réseau certains matériels que l'on pourrait juger dépassés face aux productions actuelles. Elles ont le mérite d'exister, alors pourquoi s'en priver!!

 

A +

 

 

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 07:32

P1230749.JPG

 

BB109322 Roco livrée en voyage en tête d'une rame aqualys

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 06:00

P1230758.JPG

 

Le N° 570 de janvier de RMF vient de paraître, j'y ai rédigé un article concernant la sonorisation d'un réseau, pour tous ceux que cela intéresse!!!

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche