Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 05:00
264

264

Avant d'aborder la déco du module coulisse, j'ai souhaité remplacer les lampadaires que j'avais déjà installés sur la gare de passage de Saint Jean. Ces derniers étant encore équipés d'ampoules, leur durée de vie est forcément limitée.

j'ai trouvé un lot d'articles similaires fonctionnant avec des leds ton chaud. Ils sont commercialisés via Ebay par la boutique en ligne electron-discount (Ets Carpentier 18 Le Tuquet 87230 Les Cars) qui propose une gamme complète couvrant quasiment tous nos besoins. 

252

252

Ces lampadaires réalisés en métal sont solides, dispensent une lumière assez réaliste à l'intérieur des globes. Je les ai fixés définitivement avec un point de colle sur leur base. Il restera à les raccorder électriquement sous le plateau en intercalant une résistance de l'ordre de 1 Kohms. Et bien sûr, une patine appropriée pour les vieillir. 

253

253

Dans la même optique, j'ai installé des réverbères anciens à base de leds ton chaud côté cour de la gare provenant du même fournisseur. 

257

257

Mais revenons sur le module coulisse où j'ai installé également quelques lampadaires sur le quai non couvert. J'ai revu aussi les bancs proposés dans le kit Faller, dont le style était un peu trop germanique.

247

247

Il s'agit de modèles SNCF finement réalisés en bois par découpe laser (Fournisseur Décapod) avec quelques personnages assis Preiser

195

195

J'aborde maintenant la structure montagneuse à l'ouest du module où débouchent deux tunnels sur deux niveaux différents. j'ai prévu de les décaler afin d'obtenir un meilleur résultat au niveau visuel, celui au premier plan en façade masquant le second. J'utilise des couples de dépron découpés dans une plaque de 4 cm d'épaisseur. La voûte des tunnels est façonnée directement dans la masse.  

198

198

Les couples de dépron sont juxtaposés ou empilés pour constituer le relief. Les portails de tunnels sont découpés dans des chutes de murs de soutènement Faller. 

204

204

le matériau utilisé par Faller se découpe aisément avec un cutter, les chants doivent être gravés  en appliquant légèrement le dos d'une lame de cutter pour marquer les joints. Les chaperons coiffant les murs de soutènement ont été réduits en largeur. Une fois le portail construit, il convient de le repeindre.

207

207

j'utilise un aérosol gris pierre de la gamme premium Belton qui a l'avantage de ne pas dégrader la matière. Une fois bien sèche, la surface est moins fragile et peut être patinée sans risque, avec un lavis et des terres à décor.  

213

213

Un premier tunnel a été traité et vient d'être collé définitivement à son emplacement. 

225

225

Sur cette voie en courbe, je n'ai pas prévu d'ajouter une voûte en pierre, elle a été simplement peinte en gris sale et figure une structure rocheuse bétonnée qui reliera l'autre tunnel sur le module dépôt. 

221

221

L'autre tunnel débouchant sur la voie en tranchée est traité selon le même processus. Les murs de soutènement ont été adaptés pour s'intégrer dans le relief. 

222

222

Par contre, la voûte de ce tunnel a été traitée avec des chutes de plaques Faller, également repeintes en gris foncé et copieusement salies. 

226

226

Une fois les tunnels posés, j'applique sur la structure dépron un enduit colle pour panneaux BA13   

237

237

Lorsque le plâtre est bien sec, je peint l'ensemble avec un mélange acrylique de vert/brun qui servira de base pour la végétation. 

268

268

En limite ouest, le module coulisse est délimité par des panneaux de MDF qui épousent le relief. Bien que non visibles, ils ont été peints. Sur cette photo, nous voyons la différence de niveaux sur les voies de raccordement au module dépôt (8 cm) les installations de la gare de St Hilaire se trouvant à un niveau médian de + 4 cm

232

232

petit travail préparatoire avant de reposer la remise, créer une plateforme qui n'existe pas sur la maquette, à base de plaques de carton canson.

280

280

les trous générés par les punaises ont été rebouchés, et la plateforme sera peinte, puis copieusement salie (traces d'huile)

281

281

Avant de fixer la remise Kibri, j'ai prévu de représenter une petite animation dans le bâtiment qui a été équipé d'éclairage, la caméra embarquée ne ratant pas le moindre détail "oublié" 

282

282

Une partie a été collée sur la plateforme

289

289

et l'autre sur le  pourtour de la remise, avec quelques machines outils, établi, et mécaniciens

291

291

Je ne garantis pas les installations et équipements présents dans ce type de remise, pour moi, l'essentiel est de créer un semblant d'animation plutôt que de laisser un espace vide!! Maintenant, je peux fixer définitivement la remise. Il restera à installer un passage planchéié en façade et fixer les portes en position ouverte. 

259

259

Maintenant, je peux terminer le chantier fastidieux de ballastage, toujours délicat lorsqu'on aborde les zones d'aiguillages. Pour limiter les dégâts de la colle liquide et des grains de ballast récalcitrants sous les traverses d'aiguilles, je protège ces dernières avec des rubans adhésifs tamiya. 

261

261

Il faut être patient!! et ne pas s'affoler si une zone est insuffisamment couverte. Un rattrapage est toujours possible après coup. 

265

265

Même si la répartition du ballast a été faite soigneusement, il reste toujours des grains de ballast qui débordent sur les traverses après séchage. Il est facile de les éliminer en grattant avec un cutter à lame plate sur toute la surface interne des voies. La dernière opération portera sur l'application d'un léger voile de couleur poussière à l'aérographe sur les rails et les traverses pour unifier la teinte de la voie, lorsque la déco végétation sera plus avancée. 

273

273

Un test de roulement en poussant un wagon ou mieux en faisant circuler une loco permet de vérifier que la circulation sur toutes les voies et traversées d'aiguillages est OK. Il est temps maintenant d'attaquer la phase finale, pistes piétonnes, herbages, rochers, arbres, arbustes, routes, trottoirs, bref, tout ce qui contribue à la finition d'une maquette. 

A suivre

Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 05:08
088

088

Les travaux se poursuivent sur le deuxième module installé dans l'autre partie du garage. Après la pose des voies, il convient d'attaquer le décor. La photo ci dessus montre la disposition adoptée sous forme d'une vitrine qui ouvrira sur l'ensemble de la maquette. J'ai prévu néanmoins de fermer celle ci en façade à l'aide de vitrages coulissants, et de plus escamotables pour faciliter les prises de vues photos et vidéos. Ainsi, le diorama sera à l'abri de la poussière.

 

743

743

Trois vitrages synthétiques coulissants sur des profilés PVC permettent d'ouvrir la vitrine pour les opérations courantes de manipulation du matériel roulant. 

745

745

Un cache également vitré ferme totalement la maquette en limite ouest de la coulisse. Il est également escamotable pour les séances de prises de vue. 

163

163

la plateforme a été de nouveau déposée sur des tréteaux pour faciliter les travaux. Un premier travail laborieux consiste à peindre les flancs de rails dans une palette de tons rouille/brun/noir avant de répandre le ballast. Dans un souci d'esthétisme, j'ai supprimé les moteurs extérieurs d'aiguillages Roco qui n'offrent plus un grand intérêt, la gestion des itinéraires sera donc manuelle car je n'ai pas la place pour loger des moteurs Cobalt digitalisés sous la plateforme, vu sa conception. 

159

159

J'avais quelques craintes au niveau du verrouillage des lames d'aiguillages, qui se révèlent infondées, plusieurs tests de circulation de rames confirment que leur tenue est suffisante même sans ressort de rappel. De plus, l'application de peinture sur les flancs de rails et les traverses a tendance à freiner le déplacement des lames. Au passage, on perd un peu de contact au niveau de la pointe de coeur qui n'est plus alimentée, mais sur ce type d'aiguillage court, c'est peu sensible. 

447

447

J'avais construit il y a qq mois un jeu de 4 heurtoirs livrés en kit et découpés au laser (fourniture Bois Modélisme) équipés de feux violet (led CMS) sur la traverse de tamponnement. Ces derniers ont été patinés et seront installés en limite des voies de la gare terminus

160

160

Ils ont été raccordés électriquement à un feeder sous la plateforme qui alimentera également toutes les maquettes équipées d'éclairage intérieur (résistance 2,2 Kohms) 

161

161

Un quai central sera disposé face à la gare. 

666

666

Il a été équipé d'un éclairage à base de ruban de leds CMS B/TC, de voyageurs assis Preiser. Avant la pose définitive, il a été repeint à l'aérosol Belton, puis patiné avec un lavis de peinture Humbrol Noir/Brun/beige très dilué dans du white spirit

073

073

Le BV est une maquette Faller représentant une gare de moyenne importance de type germanique ou frontalière. Elle a été rebaptisée Saint Hilaire et n'a sans doute rien à voir niveau architecture avec le département concerné (Haute Garonne)! Qu'importe, le modéliste est roi et compose selon ses goûts (et souvent ses contraintes en matière de place)    

078

078

Un petit hangar trouvera sa place le long d'une voie en tiroir, il faisait partie de la maquette à construire Faller constitué du BV, des quais, et du hangar (réf 190288)

084

084

J'ai prévu également une remise pour le garage et la maintenance de petits autorails. Là encore j'ai dû faire le choix d'un bâtiment de petite taille (Kibri). Lui aussi a été repeint et patiné avant la pose.

119

119

Pour fermer le fond de décor aux abords du BV, j'ai retenu un lot de 4 immeubles anciens Artitec en résine dont un qui présente un commerce. Ces maquettes en kit à construire sont très bien reproduites mais nécessitent un gros travail niveau assemblage, déco et patine. 

177

177

Le premier bâtiment est terminé et patiné. J'ai ajouté une enseigne commerciale réalisée avec le tableur Excel  et deux affiches publicitaires anciennes récupérées sur le net.

137

137

l'intérieur a été aménagé avec un kit de déco Régions et Compagnie. L'éclairage est réalisé avec des rubans de leds CMS blanc ton chaud sur les deux niveaux de l'immeuble

 

193

193

Le BV et les quais ont été positionnés et collés. Maintenant, je peux aborder la pose du ballast minéral qui reste toujours un travail laborieux, car il faut veiller à bien répartir ce dernier entre les traverses, les zones d'aiguillages devant être particulièrement soignées. Lorsque tout sera bien sec, une patine légère à l'aérographe sera appliquée sur l'ensemble des voies. 

Durant toutes ces étapes, il faut vérifier que la circulation des engins moteurs se fait sans problème et évacuer si nécessaire les petits grains de ballast mal positionnés. 

A suivre 

Repost 0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 06:16
789

789

J'ai revu la conception de la coulisse réalisée dans mes précédents articles. En effet, celle ci limitait au strict minimum les manoeuvres et le stockage du matériel roulant. De plus, toute décoration de la zone concernée devenait impossible du fait de la trop faible hauteur de la vitrine qui devait accueillir le module.

La photo ci dessus montre le caisson construit dans la deuxième partie du garage, positionné sur des équerres fixées sur des crémaillères elles mêmes solidement ancrées au mur. Deux grands panneaux de type étagères murales constituent le plancher et le plafond de la vitrine. Le module coulisse est simplement posé sur l'étagère inférieure. La façade de la vitrine est démontable, j'ai installé des vitrages synthétiques sur glissières qui permettent de protéger le diorama de la poussière.  

764

764

Avant de positionner l'étagère "plafond" j'ai installé deux rampes de leds CMS ton chaud sur toute la longueur afin d'assurer un éclairage du diorama (sur la photo celle ci est à l'envers) 

788

788

Pour faciliter la pose des aiguillages, le module coulisse prévu à l'origine de deux sections démontables a été regroupé en un seul module de 2,10 mètres de longueur. La plateforme est réalisée dans des plaques de fibre composite Xyltech de 10 mm d'épaisseur, sur support de tasseaux de sapin. Ce matériau que l'on trouve maintenant partout dans les grandes surfaces de bricolage est génial, il est très léger, bien plan, se travaille aisément, ne se fissure pas sur le champ, se perce, se colle, se peint très facilement. Le cloutage, punaisage est un régal. 

863

863

La coulisse étant située dans une zone du garage mal isolée, j'ai ajouté des plaques de plolystyrène extrudé de 30 mm d'épaisseur sur le mur, celles ci seront ensuite recouvertes de plaque de MDF de 3 mm collées pour fermer le fond de décor.  

866

866

les panneaux sont posés, deux orifices sont ouverts pour le raccordement des tunnels en limite ouest du diorama.

001

001

Les rails ont été tronçonnés dans l'alignement du module en respectant le pourcentage des rampes pour éviter toute cassure aux intersections. Préalablement, j'ai pris soin de consolider leur jonction par quelques gouttes de cyanolit entre les rails et les traverses, après ballastage. 

030

030

Un morceau de carton canson a été collé sur chaque angle extrême pour créer un arrondi avant la pose du diorama. 

032

032

fidèle au thème campagnard, j'ai à nouveau collé un fond de décor Auhagen, lequel se prête assez bien à la déco que je compte mettre en oeuvre sur la coulisse.

033

033

Sur cette section je vais installer deux tunnels avec une amorce montagneuse qui fera "oublier" les deux rampes montantes et descendantes chargées de raccorder les voies à une gare terminus située au niveau + 4

034

034

Quelques retouches au pinceau ont permis de raccorder les différents dioramas Auhagen. Je peux maintenant passer à la pose des voies et des aiguillages. A noter que le fond de décor ne sera pas solidaire du module coulisse qui lui, est démontable.  

066

066

Pour faciliter les travaux de construction du module, celui ci a été installé sur deux tréteaux

 

 

 

 

067

067

la photo d'avion donne le plan des voies. Nous voyons que les deux voies principales débouchant du module dépôt vapeur (niveau + 0 et + 8) se rejoignent à un niveau intermédiaire (+4) pour desservir une gare terminus comportant quatre voies. L'une d'elle dirige sur une remise à trois voies qui servira de centre de stockage des autorails + un tiroir à droite vers le BV

064

064

la remise est un petit bâtiment Kibri qui peut accueillir des autorails de petite taille. 

071

071

Le projet est maintenant bien cerné, la disposition des voies de la coulisse permet d'effectuer toutes les manoeuvres souhaitables, en raccordant du même coup les deux voies du module précédemment construit. La conception à l'intérieur d'une vitrine permettra de garer quelques compositions de trains à l'abri de la poussière. Bien sûr, la surface de stockage reste réduite et je devrais faire avec....je pense néanmoins avoir réussi à optimiser mon minuscule réseau qui n'a plus rien à voir avec biscatrain.

A + 

Repost 0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 06:34
719

719

649

649

Dans le précédent article, je présentais les travaux préparatoires pour traverser la cloison du garage en vue de créer un raccordement en coulisse des deux voies situées à l'extrême Est du diorama. Sur cette photo, nous voyons que ces dernières débouchent derrière deux tunnels sur deux niveaux différents. (0 et +8 cm)

696

696

Le support est constitué de deux étagères de 210 x 40 cm positionnées sur des équerres réglables en hauteur elles mêmes fixées sur des crémaillères. Le caisson ainsi construit le long du mur a été isolé avec des plaques de dépron de 3 cm d'épaisseur.  

650

650

J'ai construit un petit module de 120 cm de long pour raccorder les deux voies à un niveau médian de + 4 cm, ce qui permettra de répartir équitablement le niveau de la rampe montante et descendante. L'utilisation d'un panneau de fibre composite XylTECH de 10 mm d'épaisseur se révèle un matériau remarquable pour la réalisation de plateformes ou de petits meubles, il est très souple au cintrage, se découpe facilement, imputrescible, vissage possible sur le champ sans éclater, et fixation des rails sans pré perçage pour planter des clous. Comme les voies de la coulisse seront posées ultérieurement, je veux me faciliter le travail.  

651

651

Essai de positionnement du module en sortie des tunnels. L'ajustage doit être précis pour qu'il s'intègre dans le caisson entre les deux étagères. 

698

698

La jonction au niveau + 4 cm est réalisée avec des aiguillages motorisés Roco au code 100.  

658

658

Avant leur pose, j'ai vérifié que la pointe de coeur était bien alimentée en fonction de la position droite ou déviée des aiguillages. 

652

652

le tracé des voies a dû être adapté au positionnement des tunnels dans la cloison, qui nécessitait une largeur de plateforme de 65 cm ramenée à 40 cm sur le reste de l'étagère.  

708

708

La coulisse sera totalement isolée de la poussière avec la création d'une vitrine en façade équipée de panneaux de plexiglas coulissants. 

712

712

C'est fait, trois panneaux de plexiglas ferment le caisson sur deux rails en PVC comportant deux rainures, ce qui permet d'ouvrir à volonté la vitrine. De plus, ils pourront être déposés si nécessaire pour travaux de maintenance sur les voies, déco, photos et vidéos.  

717

717

j'ai installé une rampe d'éclairage à base de rubans de leds sur toute la longueur de la coulisse. Dans l'immédiat, trois voies sont posées, dont une qui servira de navette aller/retour sur la voie en tranchée desservant la gare. Ultérieurement, il reste de la place pour ajouter quelques tronçons. En fait, le parc matériel restera très modeste, et les besoins en voies de garage limités à quelques autorails et locos diesels, l'essentiel du parc vapeur trouve sa place sur le dépôt.   

721

721

l'objectif d'une coulisse totalement isolée répond au souci de protéger le matériel roulant sur cette partie du garage exposée aux poussières, les machines outils étant souvent sollicitées dans ce coin de l'atelier. La conception à base d'étagères murales permet en outre de ne pas empiéter sur la surface au sol du garage, la scie circulaire d'établi et d'autres objets volumineux trouvant leur place sous la coulisse. 

715

715

la dépose des vitrages en façade permettra un accès plus aisé pour les séquences photos/vidéos, et peut être une tentative de déco de la zone, bien qu'offrant peu d'intérêt vu la faible surface concernée.

A suivre

 

 

Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:00
398

398

Les travaux redémarrent sur mon diorama.

Il vient d'être baptisé "biscadépôt" pour le différencier de l'ancien réseau "biscatrain" actuellement en phase de reconstruction en région lyonnaise. 

La seconde étape du projet (non planifiée à l'origine) consiste à créer une coulisse en limite Est du diorama pour prolonger le tracé de la voie unique en tranchée (niveau zéro), la raccorder à celle du dépôt (niveau + 8 cm), avec ajout de voies supplémentaires pour le transit et le stockage de matériel roulant.

J'avais construit une cloison dans le garage pour isoler la partie décorée du diorama, une partie du vitrage se trouve sur le tracé de la voie supérieure au niveau du passage à niveau. Il a donc fallu réduire le vitrage, et percer deux orifices dans la cloison qui correspondent à deux tunnels reliant le réseau à la coulisse

 

401

401

Une petite plateforme en MDF a été ajoutée pour traverser la cloison. Elle supportera le tunnel à construire en sortie du PN. Le fond de décor en limite du vitrage devra être modifié.  

572

572

Parallèlement, j'ai revu le tracé de la voie en tranchée en limite Ouest du diorama, car celle ci termine son parcours sur une étagère supportant un casier de rangement de diverses fournitures. Je l'ai surélevée d'une dizaine de cm pour créer une surface supplémentaire de 25 cm de profondeur, permettant de loger un petit caisson où la voie sera masquée derrière un second tunnel à construire. Cet agencement aura l'avantage de faire disparaître un autorail en mode navette avant de le voir réapparaître plus tard dans l'autre sens.

477

477

Sur ces rajouts qui ne seront pas visibles, j'ai souhaité recycler les rails et aiguillages au code 100 dont je disposais, ce qui justifie l'utilisation de rails de transition Peco pour passer du code 75 au code 100. Un point de soudure est ajouté sur chaque rail et les éclisses pour raccorder électriquement les sections de voies à rajouter. 

571

571

C'est parti pour le tunnel ouest. Une section de rail est collée sur un ballast découpé dans une plaque de dépron

575

575

Avant la pose du tunnel, cette section est ballastée et décorée. Elle doit être facilement démontable dans l'hypothèse d'un déplacement du diorama. 

576

576

J'ai construit un caisson avec des couples permettant d'accrocher la voûte du tunnel, mais aussi une ligne de caténaire, car j'envisage d'électrifier ultérieurement cette voie en tranchée (1500V) qui dessert la petite gare de passage de St Jean. 

577

577

Sur cette photo, nous voyons mieux le type de support réalisé à base de MDF de 6 et 10 mm d'épaisseur. 

578

578

la voûte est réalisée dans une plaque de pierres Slater's patinée avant collage.

579

579

Le portail du tunnel viendra s'ajuster sur la voûte, sans être collé, ce qui nécessite un raccordement précis. 

589

589

Le portail du tunnel est réalisé dans des chutes de murs Faller (décorflex) dont la matière se prête bien à la découpe au cutter. Les chaperons sont en polystyrène. L'ensemble du portail a été repeint à l'aérosol gris moyen et patiné avec un lavis très dilué et de la terre à décor. Il est positionné en limite Ouest du diorama, mais reste pour l'instant amovible tant que les travaux de raccordement de la caténaire ne sont pas réalisés.  

588

588

Visuellement, l'approche du souterrain est plus esthétique, ainsi qu'en témoigne cette photo prise sous le pont routier. 

592

592

Côté Est, le raccordement est plus délicat, car le fond de décor du diorama s'arrête net à une dizaine de cm de la cloison, il faut donc créer une surface de transition, également amovible, pour compléter le paysage sur la zone du tunnel. 

595

595

j'ai utilisé un tuyau d'évacuation d'eaux usées en PVC de 10 cm de diamètre découpé et mis en forme pour relier le diorama à la cloison, ce qui permet d'éviter des angles vifs sur la surface verticale. Après enduit, ponçage et peinture, il sera revêtu d'un restant de découpe de diorama "Auhagen" dans le même style campagnard que celui précédemment utilisé.  

600

600

Là encore, le portail du tunnel est confectionné avec des chutes de murs Faller, la déco reste à faire sur toute cette zone, mais le plus dur est fait. Au niveau zéro côté Est, la voie en tranchée est masquée par un pont routier, ce qui m'évite la construction d'un troisième tunnel. J'ai prévu de raccorder les deux voies en question sur la coulisse, à un niveau médian de + 4 cm, la longueur restant disponible dans l'autre partie du garage (210 cm) étant suffisante pour accepter une rampe et quelques voies supplémentaires en impasse. 

601

601

Là encore, la présence d'un tunnel en limite S/Est du réseau est visuellement plus esthétique, c'est souvent la solution retenue sur les dioramas.

Sur cette photo, l'autorail X 5500 Atlas offre une vue plus réaliste qui n'existait pas auparavant avec une voie terminant en impasse face à un mur.  

614

614

Un fond de décor issu d'un diorama Auhagen a été positionné par collage au dessus du tunnel. Le raccord avec la partie décorée reste acceptable, et je n'ai guère d'autres choix vu la profondeur de la section rajoutée.  

644

644

Quelques buissons aux abords du tunnel permettent de faire une transition convenable avec le reste du décor. 

618

618

Vue côté coulisse, j'ai essayé de traiter au mieux l'intérieur des tunnels, en prévision des reportages vidéos qui seront réalisés avec une caméra embarquée. 

622

622

Les travaux dans la cloison sont achevés, sur l'autre portion du garage, je vais pouvoir construire les voies en coulisse pour raccorder la gare au dépôt, toutefois, la largeur disponible ne permet pas d'envisager la création d'une boucle de retournement, le passage se fera donc via un aiguillage pour passer d'un niveau à l'autre.....et vive les manoeuvres!!! 

A suivre

Repost 0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 05:53
888

888

Je poursuis les travaux de déco sur le second module. Le passage à niveau a été équipé de ses barrières et des portillons (Kit rotamagus). Les montants ont été confectionnés dans des profilés laiton en U plat de section 2x1 mm (L'octant) Le passage est présenté fermé et n'est pas fonctionnel.

895

895

La maison de garde barrières est ceinturée d'une clôture de type SNCF

 

894

894

Quelques buissons ont envahi le talus et la clôture

008

008

Près du bac à sable, j'ai ajouté une équipe d'ouvriers au travail, ainsi qu'un tas de traverses et quelques sections de rails rouillés recouverts de végétation (ronces et touffes d'herbes)

011

011

Il reste encore quelques détails à peaufiner, notamment le ballast un peu trop propre qu'il faudra souiller, ainsi que certaines sections de rails sur les zones les moins fréquentées.  

016

016

La pose des immeubles au niveau zéro nécessite quelques travaux d'ajustage par rapport à la route. Les trottoirs et bordures sont issus d'un kit Faller. Ils ont été découpés pour se raccorder à la base de la maquette Régions et Compagnies. Une mise à niveau a dû être réalisée à partir de plaques de polystyrène.

017

017

les immeubles ont été collés avant confection du revêtement de la route

021

021

La plateforme intégrant les quais et la gare a été repeinte couleur ciment, avec des bandes blanches alternées sur les bordures.  

026

026

le passage planchéié (MKD modifié) a lui aussi été repeint avant patine de toute la plateforme. 

028

028

elle a été d'abord salie avec un lavis bien dilué brun/boue, puis ajout de terre à décor par tamponnement avant séchage complet du lavis. 

027

027

Le revêtement routier est constitué d'un mélange de flocage gris très fin avec de la poudre de gravats tamisée, collé, puis compressé avec une roulette de tapissier

029

029

Le BV et le local WC (Artitec) sont maintenant en place, des bancs (décapod) ont été ajoutés sur les quais et aux abords de la gare. Il reste à installer des barrières pour délimiter la zone de gare quais/cour.  

033

033

vue en élévation, à l'arrêt en gare un X5616 et sa remorque R37 

041

041

Une fois en place, les deux modules laissent apparaître une ligne de raccordement bien visible qu'il convient de masquer. 

042

042

c'est fait, la colle liquide maintient le ballast entre les traverses, mais n'est pas un obstacle pour la séparation éventuelle des deux modules s'ils devaient être démontés. Cette ligne de séparation est toujours le point faible des réseaux d'exposition, mais leurs concepteurs n'ont pas ou peu d'autres choix dans la mesure où le montage et le démontage doit être le plus aisé et le plus rapide possible.

043

043

idem pour la voie en tranchée. A noter que les éclisses glissantes qui raccordent les files de rails ont été peintes également couleur rouille. La jonction électrique est assurée sous le plan de roulement par des fils soudés aux rails, pour plus de sécurité. 

047

047

les contre rails de tous les aiguillages ont reçu une petite pointe de peinture blanche

051

051

Une petite cabane de chantier (issue d'un kit Noch) a été posée entre deux voies de service, avec quelques outils et un agent d'entretien (Preiser)

045

045

La déco aux abords des grues à eau a été complétée par application de qq touches de blanc/tartre dilué sur la zone de ravitaillement. 

053

053

Le plus gros des travaux est fait, un test de circulation des locos sur toutes les voies du dépôt confirme que tout se passe bien, les derniers grains de ballast rebelles ont été éliminés.   

057

057

Il est temps d'appliquer à l'aérographe un voile de peinture poussière (acrylique tamiya 20 dilué dans l'eau 50/50) sur toutes les voies, afin d'uniformiser la couleur ballast/traverses/rails. Cette intervention permet de neutraliser l'aspect brillant des traverses en plastique, tout en conservant les veines du bois. Par ailleurs, elle donne à l'ensemble de la voie ballastée un aspect mat plus réaliste, et facilite l'accrochage ultérieur de terres à décor dans les tons brun/rouille/noir sur les flancs des rails.    

063

063

L'application de terres à décor à la brosse légèrement humide doit être généreux dans les zones de lames d'aiguillages, pointes de coeur/contre rails et partout où la voie est souillée par les graisses déposées par le matériel roulant et les interventions des cheminots. C'est une étape assez longue si l'on veut restituer une patine réaliste de la voie.  

061

061

Sur cette photo, nous voyons les zones plus foncées en cours de traitement. Il est encore possible de déposer ultérieurement quelques pointes de peinture noire brillante pour simuler des taches de graisse. 

064

064

Mais le plus gros des travaux de patine consiste à appliquer avec une brosse fine de la terre à décor brun/rouille sur les flancs et semelles de tous les rails, opération en cours sur cette zone. A noter qu'ils ont déjà été peints (mélange d'Humbrol 113 et noir mat) lors de la pose des voies. 

065

065

j'avais oublié le petit transformateur Artitec qui trouve sa place en limite de fond de décor entre l'usine Kibri et l'entrepôt Artitec. 

070

070

Avant la pose, j'ai souhaité créer une ligne électrique réalisée avec du fil émaillé peint à l'aérographe. 

095

095

La ligne est censée alimenter l'usine Kibri via un petit transfo. Le montage n'est pas très orthodoxe, je vais avoir des ennuis avec l'EDF !!!

097

097

Une ligne téléphonique est réalisée en fond de décor, à partir d'un kit MKD dont chaque élément de poteaux a été peint et patiné.   

100

100

idem le long de l'entrepôt, faudra à l'occasion raccorder chaque poteau et tendre les fils très fins livrés dans le kit (on verra plus tard!!)

094

094

Un lot de chariots de bagages REE a été installé sur les quais. Il faudra y ajouter des valises et un conducteur sur le tracteur

108

108

Nous arrivons au stade final de finition du diorama et il est intéressant de créer une animation à l'aide des nombreux personnages et accessoires acquis au fil des visites chez les revendeurs et lors d'expos. Ici, l'épouse d'un cheminot qui sort du dépôt. (Preiser)

 

110

110

un autre agent cycliste faisant partie du même kit Preiser

114

114

Là, la figurine est plus moderne, nous sommes à une autre époque dans la partie basse du diorama

122

122

sans oublier le facteur!

116

116

et les voyageurs répartis sur les quais

118

118

Le picasso est annoncé et pointe son nez dans la tranchée. 

126

126

Il est temps d'ajouter les pancartes verticales "Arrêt" à l'approche du pont tournant (kit Ara)

130

130

Elles sont posées sur des mats (Ara Production) le long des voies d'accès au pont tournant. 

124

124

Un carré violet a été installé en sortie du dépôt. Il ne sera pas automatisé, mais la rotation de la pancarte peut être actionnée manuellement. 

134

134

Deux vieux chaudrons stationnent devant la zone d'arrêt.

138

138

Les abords de la gare ont été équipés de barrières (Jouef)

136

136

idem en face du petit parking, là aussi, un peu de végétation a été ajoutée et les barrières discrètement salies.  

147

147

des lampadaires ont été posés sur les quais, sur cette photo, test d'éclairage en vision nocturne

142

142

vue de la gare côté cour

141

141

Le bandeau de médium qui délimite toute la façade du diorama a été repeint dans un gris plus soutenu. 

la maquette est quasiment achevée, il me reste encore quelques détails à améliorer, je vais pouvoir commencer à exploiter le dépôt et j'étudie actuellement un mode de gestion simple digitalisé pour automatiser quelques séquences de circulation de trains, afin de créer des vidéos que je ne manquerai pas de diffuser ultérieurement sur ma chaîne you tube. 

A bientôt

 

Repost 0
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 06:13
801

801

La déco du module 2 se poursuit. Une ceinture de barrières SNCF vient d'être posée pour protéger la tranchée en contrebas. Quelques buissons réalisés à partir de filets floqués garnissent le talus recouvert partiellement d'herbages (fibres couleur fin d'été) Un petit arbuste réalisé en zeeschium complète le paysage aux abords du poste d'aiguillages.  

803

803

La barrière comporte plusieurs décrochements pour éviter d'une part une ligne trop rectiligne peu esthétique, mais aussi pour créer des petites surfaces qui seront ultérieurement aménagées avec du matériel SNCF

 

806

806

sur cette image, un test de revêtement est réalisé sur une portion de la route. J'ai mélangé de la poudre de ciment de gravats concassés avec un flocage gris, le tout tamisé finement, saupoudré et collé (colle à bois non diluée).

 

816

816

Le résultat me paraît convenable, j'ai donc poursuivi sur la totalité de la route située à l'extrême N/Est

814

814

Avant que la colle ne soit totalement sèche, j'écrase avec une roulette de tapissier le révêtement en insistant sur la partie médiane de la route.

817

817

Après 24H, je peux poncer avec du papier de verre en forçant sur la partie centrale pour l'éclaircir, les bas côtés de la route moins sollicités seront traités pour reproduire un semblant de gravillons à l'aide du revêtement créé, mais avec une granulométrie plus forte. Bien entendu, la végétation mord sur les bas côtés de la route et la transition doit être discrète.   

813

813

J'avais installé un passage planchéié Décapod sur le PN, mais j'avais oublié que les barrières roulantes reposent sur un support, en l'occurrence celui proposé par MKD avec sa maison de garde barrières. j'ai donc fraisé le logement correspondant dans la plaque de MDF (cutter) 

815

815

Le platelage MKD a été repeint et mis en place avec les bandes de roulement des barrières. L'ensemble sera patiné ultérieurement. 

843

843

sur cette photo, les modèles en laiton Rotamagus en haut et ceux en plastique de MKD moins fins sont prêts pour passer en peinture (blanc d'abord, puis masquage avec des rubans Tamiya)

844

844

ensuite un voile d'aérosol rouge tamiya, on obtient rapidement et proprement ces modèles. Je retiendrai ceux de Rotomagus en laiton beaucoup plus fins qui seront posés lorsque la déco sera plus avancée. 

820

820

La maison de garde barrières vient d'être installée, il faut prévoir une clôture. La parcelle de terrain doit être nivellée.

825

825

ce qui nécessite une modification du relief au droit du talus.

826

826

en attendant que l'enduit sèche, j'ai confectionné une rambarde sur le pont routier (modèle Faller réduit sur la hauteur)

828

828

Le passage planchéié Décapod est recyclé après tronçonnage, il permet de relier la piste entre le poste d'aiguillages et l'usine/atelier Kibri

859

859

Sur le petit tronçon de voie qui dessert l'entrepôt, j'ai logé la bascule MKD dans le prolongement du passage planchéié.....pas beaucoup de place pour l'installer ailleurs!! Tous ces éléments rapportés seront patinés ultérieurement

831

831

il est temps maintenant de poser le ballast sur toutes les voies du dépôt. Je n'ai pas installé de semelles sous les rails, cette zone étant généralement plate, par contre la voie unique en tranchée a été surélevée avec une semelle de dépron de 5 mm d'épaisseur. Après avoir réparti le ballast minéral entre les traverses, il est soigneusement nivellé avec une large brosse souple plate, puis encollé au compte gouttes avec un mélange de colle vinylique/eau 50/50 + qq gouttes de liquide vaisselle. Les qq grains de ballast qui restent sur les traverses peuvent être facilement enlevés après séchage complet du mélange. 

820

820

la zone de lames mobiles des aiguillages mérite quelques précautions lors de l'encollage, il faut vérifier que leur mouvement ne soit entravé par des grains de ballast, notamment sur la traverse de transmission. Idem pour la zone de pointe de coeur et de contre rails. Lorsque tout est bien sec, un test de roulement et de motorisation doit être fait. Tous les grains perturbateurs seront éliminés!!

832

832

Ouf, la pose du ballast est terminée...ou presque, c'est une étape assez longue. Avant séchage complet, il est judicieux de saupoudrer çà et là sur la voie quelques pincées de fibres herbeuses, de flocage brun/terre, de poudre de charbon, de touffes d'herbes notamment sur les voies les moins empruntées. Ultérieurement, lorsque toutes les zones du dépôt seront traitées, un voile léger de peinture couleur poussière sera appliquée à l'aérographe pour unifier la couleur des traverses avec celle du ballast. 

835

835

Les différents bâtiments sont installés avant la pose du ballast, ici la sablerie Artitec a pû être logée entre deux voies du dépôt. Là aussi, la zone de distribution devra être retraitée avec des résidus de sable. 

872

872

Pour le sable, l'approvisionnement est facile, il n'en manque pas sur les plages des Landes et il est assez fin pour l'usage retenu.

A priori, l'équipe chargée de la distribution dans les dômes des locos vapeur n'a pas toujours visé juste! 

869

869

sans oublier le bac à sable (modèle PN sud modélisme) aux abords de la sablerie

862

862

A l'entrée de l'usine/atelier, j'ai ajouté un platelage MKD qui sera lui aussi patiné ultérieurement. 

874

874

idem pour l'autre entrée du bâtiment.

853

853

je profite d'une pause dans les travaux pour photographier cette composition d'anciens wagons couverts Liliput acquis ces jours ci sur Ebay. Les essieux passent assez mal sur les aiguillages Peco code 75, ils seront remplacés par des modèles plus fins. 

866

866

la même composition sur la voie en tranchée. 

A suivre.

Repost 0
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 06:27
735

735

J'aborde maintenant la déco du deuxième module. La plaque de MDF supportant le fond de décor a été renforcée avec un tasseau collé et vissé en partie supérieure, ce qui permet une meilleure prise pour un déplacement éventuel. Il est posé provisoirement sur des tréteaux pour un accès plus aisé sur tout le pourtour. 

718

718

Sur la partie nord/est du diorama, il faut préparer le terrain pour la voie en tranchée. Des couples de 4 cm d'épaisseur constituant le relief sont découpés dans du polystyrène extrudé (Depron) mis en forme avec un fil chauffant relié à une pile de 4,5 V. 

736

736

Ils seront ensuite revêtus avec une spatule d'une couche d'enduit/colle pour panneaux BA13, ce qui permet de fabriquer un support solide et relativement léger (roches, remblais, fossés) 

722

722

Les pilers du pont enjambant la voie en tranchée ont été réalisés en MDF de 5 mm d'épaisseur revêtus de plaques de pierres + parements d'angles Slater's

729

729

La patine (lavis couleur brun/boue) est exécutée avant la pose des piliers. Le relief par contre a été traité une fois les piliers positionnés et collés sur leur support.  

730

730

En façade à l'extrême sud/est du diorama, j'ai prévu une plateforme qui supportera la maison de garde barrières. Sur cette photo, nous voyons l'outil utilisé pour la découpe du polystyrène extrudé. 

739

739

le relief est en place, une fois bien sec, il sera peint avant application de la végétation. 

705

705

Le passage à niveau sera de type ancien équipé d'un plancher en bois (décapod) et de barrières roulantes  

727

727

il s'agit d'un kit rotamagus en laiton photodécoupé qui sera peint après décapage avec une gomme abrasive roco

706

706

Une petite route a été tracée en limite du fond de décor, elle disparait derrière l'entrepôt. La maison de garde barrière fera également un écran visuel devant la voie unique.

762

762

La végétation en cours de réalisation doit faire "oublier" que la voie s'arrête nette sur le fond de décor!!

751

751

Le relief ainsi que la route ont été peints avec un mélange de peintures acryliques vert/ocre/brun/cendre. Je peux maintenant positionner les bâtiments à leur emplacement définitif avant d'attaquer la végétation. 

736

736

Le baraquement qui jouxte l'entrepôt a été entouré d'un rideau d'arbustes (zeeschium) qui masque la route en arrière plan. 

760

760

Derrière la route, le diorama Auhagen comportait des images non conformes (perspectives de maisons) qui ont été masquées par superposition d'arbustes découpés dans des chutes.

754

754

Cette zone fera l'objet d'une déco plus aboutie en phase finale, pour l'instant, le rendu photo est conforme à ce que je souhaitais réaliser. 

749

749

Au niveau zéro, la voie disparait sous un pont routier. Un petit panneau de médium ferme le passage pour éviter que les trains basculent dans le vide. Le fond devra être repeint en noir mat. 

757

757

Sur cette zone, la rupture scénique est acceptable, reste à compléter la végétation constituée de fibres et de touffes d'herbes, de mousse de terre, de filets floqués et de petits arbustes

791

791

J'avais trouvé un artisan au dernier Rail Expo 2015 qui vendait ce type de barrières SNCF finement reproduites et en grande longueur. Elles seront copieusement salies avec un lavis brun/boue

795

795

L'atelier/usine Kibri qui ferme le fond de décor à l'entrée du dépôt vapeur a lui aussi été repatiné pour lui donner un aspect + vieillot

799

799

Le poste d'aiguillage est maintenant en place. Les travaux de déco progressent lentement, chaque zone nécessitant de nombreuses interventions qui doivent être réalisées dans un ordre bien précis. Lorsque tous les bâtiments seront en place sur le module 2, il faudra câbler les éclairages. A ce stade, je peux aisément accéder sous la maquette en la retournant à 90° sur les tréteaux. Ensuite, elle rejoindra le module 1 à sa place définitive sur l'étagère murale.

A suivre

Repost 0
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 06:21
563

563

Le raccordement électrique pour l'éclairage des divers bâtiments n'a pas posé de problème particulier, chacun ayant été équipé de rubans de leds CMS ton chaud avant la pose. Pour l'instant, ils ont été câblés directement sur le feeder d'alimentation DCC de la centrale digitale.

565

565

Non équipée de ses portes, le cliché photo dans la rotonde est satisfaisant, lorsqu'elles seront réinstallées en position ouvertes, elles occulteront une partie de l'atelier, mais la taille de la caméra embarquée permet un passage à l'intérieur avec un rendu vidéo intéressant.       

566

566

idem pour la remise. Je peux poursuivre la déco du module 1 qui commence à prendre forme. 

560

560

Les ingrédients utilisés sont classiques, des fibres d'herbes en vrac déclinés par de nombreux fabricants (busch, Héki, Faller, Woodland scenic) en différents coloris, des flocages fins couleur ocre, brun, terre, des touffes d'herbes, mais aussi une poudre fine de ciment tamisée à partir de gravats concassés pour la création des pistes. 

561

561

la + forte granulométrie est également récupérée pour la création de tas de cailloux ou graviers le long des pistes, lors de la touche finale de déco. Il est judicieux d'avoir des conditionnements hermétiques, ici des boitiers alimentaires LIDL, madame ne va pas être contente!!

659

659

En fait, de nombreux ingrédients sont nécessaires pour la déco, depuis le sable, le flocage gris, la limaille de fer, les flocages de fleurs, sans oublier le ballast avec une préférence pour le minéral, plus lourd que son homologue en plastique, il est plus facile à étaler et plus stable au moment du collage. Pour moi, sa couleur importe peu car l'ensemble voies, traverses, ballast recevront un voile d'aérographe couleur poussière/brun sale pour uniformiser le tout

657

657

sans oublier l'indispensable composant d'un dépôt vapeur, le charbon ici décliné en plusieurs granulométries, et qq morceaux d'anthracite à l'aspect plus brillant, ces derniers étant utilisés principalement pour remplir les hottes des locos 

621

621

En limite du fond de décor, j'ai créé un relief en forme de talus pour faire une jonction plus réaliste avec la prairie en premier plan. Quelques morceaux de dépron sculptés recouvert de colle enduit BA13 . Le talus sera peint en vert/brun avant de le recouvrir de flocage et d'arbustes

660

660

Pour la création d'arbres et d'arbustes, j'ai eu recours au zeeschium, ce qui nécessite de composer un feuillage avec des flocons fins dans des coloris adaptés aux végétaux que l'on souhaite reproduire (ici des sachets Heki) 

662

662

Pour l'encollage, plusieurs solutions, pulvériser une colle en spray sur les branchages de zeeschium et saupoudrer avec les flocons pour reproduire un feuillage plus ou moins aéré. Pour ma part, j'ai badigeonné avec un mélange de colle vinylique bien mouillée avec 50% d'eau et qq gouttes de détergent

663

663

on obtient assez vite des arbres qu'il convient ensuite de traiter avec un voile de vernis incolore en spray pour bien fixer le feuillage. 

667

667

et tant qu'à faire, une petite collection a été confectionnée en qq minutes, elle séchera sur un support de polystyrène extrudé 

674

674

Quelques éléments ont été disposés dans le prolongement des façades d'immeubles afin de créer un raccord plus esthétique avec l'image de fond de décor

679

679

La jonction entre l'image et la végétation  réalisée sur le fond de décor n'est pas trop choquante, malgré la faible profondeur de champ, une chance, le diorama proposé par Auhagen se termine par une large surface d'herbages au premier plan

628

628

Préalablement, la voie en impasse qui longe la remise sur le module 1 a été ballastée. Celle ci comporte une aiguille symétrique, et il convient d'étaler le ballast avec soin, en dégageant les grains dans les zones de contre rails et pointe de coeur, opération faite avec une brosse très souple

631

631

Avant de ballaster la voie, je fabrique une piste par collage de la poudre de gravats de ciment, le ballast est ensuite répandu le plus uniformément et est nivelé avec une brosse souple. Il doit affleurer les traverses sans les recouvrir.

633

633

J'ai pris l'habitude de faire rouler un wagon sur la voie à ballaster avant d'appliquer la colle. Cela permet de vérifier les zones où les boudins accrochent sur des grains de ballast mal placés. Ce n'est qu'après que je procède à l'encollage.

634

634

Le mélange (colle blanche, eau 50%, qq gouttes de détergent) est déposé délicatement avec un gros compte gouttes, il se répand très vite sur toute la surface à traiter, un soin particulier sur les zones de lames d'aiguille mobiles, il convient de vérifier si rien ne gêne leur mouvement, notamment lorsque la colle sera totalement sèche......et en ce moment, avec la canicule, cela va très vite!!!! Pendant l'intervention et avant le sèchage complet, il est encore possible de déposer quelques éléments herbeux sur le ballast, voire de la poussière de charbon sur certaines zones du dépôt vapeur

584

584

Il manquait un butoir sur la voie en impasse, je l'ai fabriqué dans un profilé de sapin, une fois mis en forme avec la scie circulaire d'établi, il a été soigneusement poncé, puis peint avec un spray gris ciment complété d'une patine brun/boue

588

588

Le heurtoir est installé, s'agissant d'une voie peu fréquentée, les herbes ont envahi le secteur.

668

668

les sauterelles et les grues à eau sont désormais en place, avec le personnel chargé d'alimenter les tapis roulants (preiser)

670

670

un agent est chargé de faire un peu de ménage devant le tas de charbon qui s'est dispersé sur la voie lors du chargement.

653

653

Un passage planchéié a été rajouté pour permettre au personnel du dépôt d'accéder aux immeubles, logements réquisitionnés par la SNCF et mis à leur disposition.    

684

684

les personnages Preiser très bien reproduits se prêtent bien à la création de saynettes diverses et variées. 

683

683

Un intrus sur le dépôt vapeur! ce superbe diesel J/H sonorisé fait ses premiers tours de roues, un moment privilégié où l'on peut apprécier les superbes ralentis de la loco, et l'éventail des sons reproduits par le constructeur, du beau travail!!!

672

672

Le picasso LSM a également fait quelques manoeuvres sur le module 1, juste pour vérifier que la captation du courant était bonne après les travaux de ballastage

677

677

En limite Sud /est du module 1, devant l'atelier de la rotonde, il restait une clôture à installer , c'est fait, le + gros de la déco est terminée, je vais pouvoir passer au second module qui lui aussi sera déposé sur tréteaux pour faciliter les travaux. 

688

688

les portes de la rotonde ont été réinstallées et fixées définitivement en position ouverte.

692

692

Une dernière vue avant de repositionner le module 1 sur son étagère. Il restera quelques finitions à réaliser lorsque les deux modules seront assemblés, mais le plus dur est fait. 

En fait, la déco d'un réseau est sans aucun doute le travail le plus long à réaliser, sur cette portion modeste qui fait moins d'un m2, (0,80 m2 pour être précis) j'y ai passé plus d'un mois!! Il est donc judicieux de bien appréhender l'espace temps lorsqu'on se lance seul dans la construction d'un très grand réseau, j'ai connu cette étape par le passé puisque j'ai consacré une douzaine d'années à la réalisation de biscatrain. Le découragement peut arriver très vite devant l'ampleur de la tâche à réaliser. Et je ne parle pas du niveau de l'investissement, encore qu'il peut (doit) s'étaler dans le temps. 

Bon courage à tous ceux qui se lancent dans l'aventure, et qq soit l'ampleur du projet, soyez convaincus que la satisfaction et le plaisir de création sont au bout du chemin, pourvu que la passion ne s'émousse pas !

A suivre 

Repost 0
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 05:20
503

503

Maintenant que les sauterelles sont en place, il convient d'ajouter du véritable charbon dans la hotte de toutes les locos non encore équipées, ultérieurement, j'installerai des personnages Preiser chargés d'alimenter les tapis roulants des sauterelles. Le travail manuel est encore largement présent à cette époque!! 

505

505

A nouveau, le module 1 est détaché de son support mural pour être installé provisoirement sur des tréteaux, car il faut terminer la déco côté ouest derrière la rotonde Kibri et consolider le cadre supportant le fond de décor 

510

510

Un panneau arrondi en MDF de 3 mm a été confectionné et mis en forme sur des renforts de CP de 10 mm de section. Cet ensemble sera collé et vissé pour apporter plus de rigidité au module

515

515

Un tasseau a été ajouté sur la partie supérieure du panneau, également collé et vissé.

512

512

la toiture de la rotonde déborde de quelques mm sur ce panneau, ce qui nécessite une ouverture en fente qui ne sera pas visible. En effet, je n'ai pas souhaité raboter un pan de toiture de cette maquette

513

513

Avant collage du fond de décor, il faut passer un enduit sur tous les joints et tête de vis, lequel sera poncé une fois bien sec. 

516

516

A ce stade, il faut trouver un raccordement acceptable des dioramas, ce qui nécessite plusieurs essais de composition à partir d'un second diorama produit par Auhagen (réf 42512). Celui ci propose un panoramique de vallons boisés dans le même style que celui déjà installé. Après quelques découpes, et plusieurs essais photos, j'ai retenu l'image punaisée visible sur cette photo. 

522

522

Pour le raccordement, il est judicieux de superposer quelques bosquets par collage des images découpées sur la ligne de jonction. Ainsi, les deux surfaces (prairies à gauche et champs cultivés à droite) restent cohérentes. La fixation se fait avec de la colle à papiers peints. J'ai ajouté ensuite quelques nuages sur le ciel uniforme par tamponnement de blanc acrylique avec un morceau d'éponge. 

525

525

La confection du support côté ouest du module m'a conduit à revoir la disposition des étagères au dessus de l'établi, et un pan complet a dû être démonté, réduisant la surface de rangement. Pour compenser, j'ai prévu une nouvelle étagère qui coiffera l'ensemble du diorama sur toute sa longueur, soit 3 mètres. j'optimise!!

538

538

la nouvelle étagère permettra de loger de nombreuses maquettes et boîtes de trains, toutefois, sa largeur 30 cm occulte un peu l'éclairage du diorama réalisé par rampes de néons. Elles seront réinstallées sous cette étagère.

527

527

Le module étant toujours posé sur des tréteaux, je profite d'un accès plus facile pour continuer la déco. Notamment la route d'accès au dépôt vapeur réalisée à partir d'un kit Busch proposant une route pavée très dégradée en bandes autocollantes de 100 x 6,5 cm

514

514

à droite sur la photo. La surface est imprimée de pavés qui disparaissent par endroits sous un revêtement bituminé.

528

528

Le tapis routier est disposé par portions accolées l'une à l'autre, en arrachant les contours, pour permettre un raccordement dégradé au niveau des pistes, celles ci étant reproduites avec une poudre de gravats concassés et du flocage herbeux

529

529

La déco avance, lorsque tout sera bien sec, un voile d'aérographe couleur poussière et de la terre à décor restitueront un aspect vieillot à tout l'ensemble. J'ai allongé deux voies d'accès au pont tournant qui pourront accueillir des petites vapeur, ou mieux servir de point d'entrepôt de vieux essieux de wagons ou de locos. 

531

531

Quelques buissons, des touffes d'herbes sèches, et une piste longeant le dépôt. Il faudra copieusement salir cet environnement trop propre!! Là encore ce n'est qu'en observant le rendu photo de la maquette que l'on peut corriger ultérieurement les défauts. 

535

535

Le portail SNCF (Auhagen) est posé provisoirement à l'entrée du dépôt. Il est équipé d'un portillon d'accès pour le personnel. 

536

536

Reste encore qq détails à ajouter, les rambardes sur le pont routier, grilles de raccordement avec le portail, et toujours une patine qui doit "vieillir" cet environnement trop propre!!

310

310

En attendant la fourniture d'accessoires et de matériaux de décor, j'ai réalisé le raccordement électrique du pont tournant fleischmann. Le câblage étant réduit à sa plus simple expression, je n'ai pas prévu pour le moment de tableau de contrôle, tout ou presque étant commandé par la centrale numérique Roco. Par contre, il faut installer le sélecteur de rotation et l'indispensable inverseur de courant pour le pont selon son positionnement face aux voies qu'il dessert. Les deux éléments sont positionnés sous le module sans débordement en face frontale, ce qui permet une manipulation intuitive au toucher

430

430

L'alimentation du moteur assurant la rotation du PT est pris directement sur le feeder qui alimente toutes les voies en digital, le sélecteur de commande Fleischmann est raccordé au pont par 3 fils limande bien identifiables (rouge, jaune et gris). Deux autres fils jaunes assurant l'alimentation des rails du PT doivent transiter par un interrupteur inverseur lui même relié au feeder général, car même sous courant alternatif, les phases peuvent être en opposition en fonction du positionnement du PT face aux voies qu'il dessert, avec court circuit assuré!!! Les fils blanc et noir alimentent le moteur du PT

Comme je l'avais déjà signalé lors des travaux d'amélioration, j'ai neutralisé les contacts qui normalement alimentent les voies d'accès dans l'alignement de celles du PT dans la mesure où je souhaitais que toutes ces voies soient alimentées en permanence (régime digital) ce qui m'a conduit à câbler chaque rail des voies adjacentes au pont sur le feeder général (fils verts et bruns sous la rotonde)

Ultérieurement, j'installerai des voyants pour sécuriser le bon positionnement du PT selon sa rotation et qui sait, un petit TCO pour visualiser la position droite ou déviée des aiguillages numériques.

544

544

Reprise de la déco avec ce petit coin où j'ai entreposé des essieux Electrotren patinés/rouillés sur une voie largement envahie par les herbages

554

554

Les abords de l'atelier jouxtant la rotonde ont été également traités avec quelques touffes de buissons. 

553

553

Le portail d'accès au dépôt est maintenant en place, les rambardes sur le pont routier sont posées. Cela commence à prendre forme, mais il reste de nombreux détails à peaufiner!!

558

558

Une partie de la cavalerie vapeur en stationnement dans son futur environnement.

A suivre

Repost 0

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche