Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 07:03
413

413

La fabrication d'un bogie moteur est une opération souvent délicate car elle comporte un certain nombre d'embûches que l'on doit contourner pour obtenir un modèle fonctionnel et fiable. Bien sûr, on peut se tourner vers des motorisations commerciales, mais l'on ne trouve pas forcément les dimensions souhaitées notamment au niveau des entraxes de roues et de leur diamètre à l'échelle recherchée (HO, HOm). La collection des automotrices et autorails Atlas permet de se lancer sans gros risque d'échec, compte tenu du faible coût des modèles disponibles. Les travaux ont porté à nouveau sur une rame train jaune dont l'écartement retenu est le HO, alors que l'original circule sur de la voie métrique HOm. Première intervention, repérage des cotes, longueur des longerons, traverses latérales, entraxes des essieux, ce qui conduit à rechercher un moteur dont les dimensions sont compatibles. Avec 23 mm d'entraxe, peu de modèles disponibles. J'ai trouvé un mashima (réf M16K5 pôles chez Micro-Modèle) à double sortie d'arbre dont le gabarit ne dépasse pas 17 mm, ce qui doit permettre d'installer une transmission classique par vis sans fin sur les deux essieux.

Le châssis est confectionné avec des cornières laiton (4 x 4 mm fournitures l'Octant) dont les longerons ont été préalablement percés (2 mm) en les collant dos à dos. Ils sont ensuite soudés sur les traverses d'extrémité en vérifiant l'équerrage.  

414

414

Les roues sont des modèles LMT 111 aux normes fines NEM 25 diamètre 9 mm et les pignons Roco 14 dents (récup) Sur cette photo, une intervention avec un outil dremel sur les traverses d'extrémité pour arrondir le passage réservé aux volants d'inertie

533

533

Le châssis a été consolidé par ajout de deux longerons collés à l'intérieur des cornières (3x1 mm) puis percés au diamètre requis 2 mm. Les vis sans fin et volants d'inertie sont fixés par collage. Attention de ne pas voiler les axes moteur lors de l'introduction qui doit se faire sans forcer. 

532

532

Une opération de fraisage est nécessaire pour réduire d'environ 1 mm l'assise du moteur sur le châssis

485

485

Idem pour les quatre roues qui doivent être équipées de bandages d'adhérence. Par expérience, cet équipement est indispensable, car l'automotrice doit pouvoir tracter deux autres voitures. L'outil de tour est usiné pour creuser en une seule passe une gorge de la largeur des bandages Roco à installer et sur une profondeur de 5 dixièmes de mm

536

536

Avant de coller le moteur sur le châssis, il faut vérifier que la transmission vis sans fin, pignon est souple sans forcer. A noter que les volants d'inertie ont été fraisés en biais pour éviter de frotter contre les pignons. 

487

487

Sur cette photo, une autre disposition possible du moteur qui serait réservée au montage d'un bogie à l'écartement HO métrique, mais dans cette option, le châssis devrait être adapté en conséquence.

537

537

Je ne m'attarderai pas sur la finition de cette rame, ayant déjà développé des articles sur sa construction dans les deux échelles HO et HOm, sur cette photo, nous voyons que le moteur est articulé sous une bride confectionnée dans un plat de laiton, un lest généreux en plomb est collé entre deux cloisons qui se positionnent à la verticale du bogie moteur, assurant ainsi une bonne adhérence à l'automotrice.

A vos outils et bonne chance!!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéphane Voillat 03/03/2020 12:59

Salut Jean-Claude,
merci à toi pour tes explications, qui vont servir à beaucoup de personne.
Stéphane

Jean-Claude 01/03/2020 18:25

Quelle bonne idée ce sujet, merci Jean-Claude

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche