Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2021 3 03 /03 /mars /2021 19:54
299

299

Privé de connexion Internet durant une semaine, je reprends la plume, car le dépannage n'est pas fiable et je crains de nouvelles coupures.....merci orange!!

Ces jours derniers, j'ai abordé la construction du pont à caisson qui traverse l'autre bras du fleuve. Il est constitué de trois éléments de kit Noch mis bout à bout après collage. La conception en caisson constitué de poutrelles finement découpées au laser facilite l'assemblage et confère à l'ensemble une bonne rigidité

300

300

Les piliers ont été doublés et collés dos à dos afin de leur donner plus de volume. 

301

301

L'assemblage est réalisé sur une surface bien plane, il importe de vérifier que les trois éléments soient rectilignes lors du collage. 

302

302

J'ai utilisé des rambardes en bois finement découpées au laser trouvées sur un site anglais, lesquelles sont plus solides que celles fournies dans le kit et surtout plus faciles à poser car déjà montées sur leur support

303

303

La voie est ensuite collée et raccordée au réseau. Elle contribue à renforcer la rigidité du pont. 

304

304

309

309

Un test de roulement est effectué pour vérifier que les raccordements ne présentent pas de cassure ou de désaxement au niveau de la plateforme. 

332

332

285

285

286

286

Les 3 voies en souterrain sont alignées avec celles du module 1 et sont soudées sur des plaques époxy cuivrées dont les pistes ont été isolées. Idem pour les voies uniques. Là encore, cette opération doit être précise pour éviter les différences de niveau ce qui nécessite de réunir provisoirement les deux modules.   

327

327

Le quai a été tracé pour permettre le passage d'une route qui raccordera l'embranchement portuaire à l'usine de ballast. Il sera décoré avec des rives Artitec en palplanches 

337

337

la route longe le quai et passe sous le pont à caisson et un pont routier Faller qui termine le décor en façade. Il a dû être charcuté pour s'insérer sur la surface réduite du module

347

347

349

349

les murs de soutènement sont mis en forme pour réunir les piliers des deux ponts. Ils sont découpés dans des éléments Noch qui se prêtent assez bien au charcutage avec un cutter. Avant la pose définitive, ils seront repeints et patinés à l'aérographe pour uniformiser les teintes des pierres. 

144

144

J'ai revu le tracé de l'EP qui dirige sur le quai portuaire et l'usine dont une partie sera masquée

361

361

A la sortie du pont, la route traverse un PN et prend deux directions. L'une longe la voie unique en rampe pour déboucher sur la plateforme supérieure où sera installée la gare et ses voies annexes. L'autre dirige vers une ville qui sera positionnée au même niveau que le pont.

385

385

J'ai donc revu la disposition de l'ensemble urbain qui devait se trouver au même niveau que les voies de la gare. Le niveau de la plateforme qui accueillera les immeubles a donc été rabaissé de 4,5 cm, ce qui sera visuellement plus esthétique avec une ville à l'étage inférieur.

Je dois dire qu'à ce stade des travaux, de nombreuses modifications sont nécessaires au niveau de l'infrastructure, mais la découpe des chandelles et tasseaux en xyltech facilite grandement les interventions. J'ajoute que la conception sous forme de caisson rigidifie notablement le module

387

387

Les plateformes sont positionnées, la route est esquissée, je visualise maintenant assez bien la déco que je vais pouvoir mettre en oeuvre lorsque les voies supérieures seront posées. 

L'étape suivante sera la motorisation des aiguillages en souterrain, et leur câblage, préalable à la pose des voies de gare en surface, car une fois les plateformes supérieures installées, l'accès devient difficile, voire impossible pour manier le fer à souder en souterrain. Tout doit être planifié, et  c'est là que je bénis le travail en amont réalisé amicalement par l'ami Thibaut, lequel me guide ponctuellement pour câbler le réseau en vue d'une exploitation totalement informatisée.

A +

Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 07:10
366

366

Le stockage du matériel roulant dans un minimum de place est une préoccupation de nombreux modélistes dont je fais partie et je dois dire que l'échelle N facilite grandement les capacités d'accueil de nos chers modèles. C'est aussi un moyen efficace de les protéger de la poussière, notamment en période de construction d'un réseau. 

J'ai donc entrepris la construction d'une vitrine avec pour objectif de loger la totalité du parc actuel qui restait confiné dans un carton peu accessible.

Elle est réalisée à partir de plaques de xyltech de 10 mm et 5 mm d'épaisseur, un matériau très facile à usiner. Ses dimensions sont les suivantes:

longueur 60 cm

hauteur 50 cm

profondeur 5 cm

la photo ci dessus montre les différents éléments qui ont été découpés et rainurés avec une scie circulaire d'établi. Pour obtenir un rainurage de 5 mm, j'ai accolé deux lames de scie identiques côte à côte, pas très orthodoxe, mais j'obtiens un résultat parfait.

Pour les plateformes supportant le matériel roulant, deux traits de scie circulaire de 2,5 mm avec une profondeur de 1,5 mm se substituent aux rails. Bien régler l'écartement pour respecter l'échelle N 

367

367

Le fond de la vitrine est réalisé dans une plaque de 80 x 60 cm (épaisseur 10 mm) rainurée tous les 4 cm. Elle sera ensuite réduite de 60 x 50 cm pour obtenir un rainurage identique sur les deux montants verticaux. J'ai souhaité que les 10 plateformes soient uniquement encastrées dans les rainures sans collage, ce qui permettra éventuellement d'en ôter une pour loger un matériel roulant de gabarit plus conséquent (grue levée par exemple) 

368

368

La vitrine sera fermée en façade avec deux vitrages synthétiques de 50 x 30 cm x 2 mm montées sur glissières (un double rainurage effectué sur les supports horizontaux) Tous les éléments sont testés avant l'assemblage

369

369

Le cadre est fixé par collage et vissage. La rigidité est suffisante vu le faible poids du matériel roulant à l'échelle N, nous voyons que les 10 plateformes peuvent être glissées dans les rainures. Le vitrage les maintient en place. 

370

370

371

371

Terminé ou presque, à l'occasion, je passerai un coup d'aérosol de vernis mat, bien que le matériau utilisé déjà traité peut s'en passer.

372

372

Mais où l'installer? , tous les pans de murs du garage sont encombrés d'armoires ou d'étagères? une seule solution, la porte qui sépare l'atelier du garage. C'est fait avec quatre vis qui plaquent solidement la vitrine sur la porte. Comme je suis le seul occupant, je m'interdirai donc de claquer la porte qui est d'ailleurs le plus souvent ouverte. De toutes façons, la vitrine fermée doit éviter toute chute du matériel. 

 

 

373

373

381

381

382

382

L'avantage, c'est qu'on visualise immédiatement le contenu, ce qui n'est pas le cas des boîtes entassées sur des étagères ou des cartons, en attendant de retrouver tout ce petit monde sur le réseau lorsqu'il sera plus avancé.

A + 

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 07:11
268

268

Les travaux progressent, la rampe hélicoïdale est maintenant en place. Elle raccorde les voies souterraines via un aiguillage triple Arnold et un courbe enroulé minitrix qui dirigera vers l'embranchement portuaire. Il faut veiller à ne pas provoquer de cassure en sortie de rampe car le matériel roulant n'aime pas cela, quelques essais de roulement permettent de valider le raccord entre la pente de 3% et la plateforme en palier. 

267

267

La sortie de rampe est parabolique, cela évite un désaxement brutal lors du franchissement des convois, notamment le matériel équipé d'attelages à élongation variable. La voie simplement collée avec de la colle vinylique est maintenue provisoirement par des punaises. Cela permet de rattraper éventuellement et à tout moment un tracé non conforme, le support en xyltech se prêtant bien à ces interventions. 

269

269

La pose de la seconde rampe reliant le pont fluvial à la gare supérieure est plus simple à réaliser car la plateforme est simplement posée sur des piliers collés et vissés sur la périphérie de la rampe hélicoïdale. On passe du niveau 7,2 mm à 11,5 mm soit une rampe de 2,75% qui reste acceptable.

276

276

elle repose sur un support constitué de bandes de 2 mm d'épaisseur découpées dans une mousse qui sert de sous couche pour la pose des parquets flottants. Une fois collée, on peut créer un dévers avec une calle à poncer. 

277

277

Le ballast sera posé ultérieurement

270

270

271

271

J'ai dû modifier le tracé de la voie se raccordant à l'embranchement portuaire et à l'usine de ballast, mais les accès seront les mêmes, ce qui ne devrait pas impacter la programmation informatique déjà réalisée. La voie sera noyée, ce qui nécessite un  fraisage précis de la plateforme afin que les rails soient bien au même niveau. Là encore, le xyltech s'avère un matériaux génial par sa facilité d'usinage.  

287

287

Une partie du raccordement de l'EP sera masqué, ce qui permettra de réaliser une route longeant le fleuve qui reliera le port à l'usine de ballast en passant sous le pont ferroviaire. 

285

285

286

286

Tous les rails situés sur la jonction des deux modules ont été consolidés par un point de soudure réalisé sur une barrette cuivrée époxy collée sur la plateforme. Cela permet d'assurer une jonction précise des rails lorsque les deux modules sont réunis.  

288

288

289

289

Il ne reste plus qu'à poser une plateforme supportant les voies de la gare. Le BV a été préparé en conséquence pour s'inscrire dans l'alignement des voies et de la route qui termine son tracé côté cour en fond de décor. 

290

290

294

294

Dernière étape, préparation de la plateforme qui accueillera les voies de la zone de gare. Elle ne sera posée définitivement que lorsque le câblage des moteurs d'aiguillages MP1 et tous les sectionnements en surface seront réalisés, car il est exclu à cette échelle de pouvoir oeuvrer sous le réseau. C'est ce qui complique un peu les travaux. Reste le pont à caisson Noch à construire qui sera constitué de trois éléments pour franchir le bras du fleuve. 

Partager cet article
Repost0
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 07:09
381

381

Petit retour en arrière où je présentais le tracé du futur réseau constitué de deux modules sur un schéma succint réalisé à l'échelle 1/5 ème . Nous avons vu tout au long de l'année passée les différentes étapes de la construction du premier module qui est aujourd'hui achevé.

Il est temps d'aborder la seconde partie qui verra l'aboutissement du projet et surtout une possibilité d'exploitation via une gestion informatique que j'ai hâte de découvrir.

Bien sûr j'aurais pu différer la phase déco pour gagner du temps mais je reste fidèle au concept que j'ai toujours adopté lors de la construction des nombreux réseaux réalisés au cours des cinquante dernières années. Car chacun sait que l'étape déco est la plus laborieuse et l'on voit trop de projets ambitieux qui sombrent en cours de route par découragement ou faute de moyens devant le travail qui reste à exécuter!    

249

249

245

245

248

248

L'année 2021 sera donc consacrée à la construction du second module. A l'origine du projet, j'avais planifié les différentes étapes et établi un cahier des charges qui a été globalement respecté. Notamment le tracé des voies établi lors de la conception reste d'actualité, de même que la dimension des deux modules qui une fois réunis  représenteront un réseau rectangulaire de 220 x 75 cms.

Par faute de place, je n'ai pas pu le réaliser d'un seul tenant, ce qui aurait simplifié sa construction. Il faut donc prévoir un système de raccordement précis afin que les interfaces soient dans un alignement parfait. Au bout du compte, je ne regrette pas cette disposition qui permet d'oeuvrer plus aisément sur chaque module lors des phases de déco et de câblage, et surtout de pouvoir les déplacer si nécessaire dans une voiture classique, une fois les pieds démontés.

La photo ci dessus présente l'infrastructure de base réalisée à partir de tasseaux de sapin et de xyltech de section 5 x 1 cms. Les pieds escamotables et réglables en hauteur par vérin sont maintenus par une vis de 8 mm dans un carré solide de CP de 15 mm d'épaisseur  collé et vissé sur chaque coin du module

251

251

Le plan a été établi à l'échelle 1/2,5 ce qui permet d'avoir une vision précise du tracé, notamment pour la disposition des tasseaux chargés de renforcer le cadre. Nous voyons que le réseau présente trois niveaux reliés à une rampe hélicoïdale permettant de boucler le circuit, après traversée d'un garage souterrain (niveau 0,5 cm), d'une voie unique longeant le fleuve (niveau 7,2 cm), et de la gare 4 voies (niveau + 12 cm) 

 

253

253

La découpe de l'interface est réalisée à partir d'une plaque de MDF de 3 mm sur la base d'un profil identique au premier module. Elle a été fixée avec une colle contact au néoprène. Une autre plaque de xyltech de 5 mm renforce l'équerrage. J'avais pris soin d'y peindre le fond du fleuve avant la coulée de résine pour obtenir une teinte uniforme sur les deux modules.   

254

254

255

255

257

257

Les deux modules sont réunis provisoirement à l'aide de serre joints pour régler les différents niveaux de plateformes. Celle concernant la suite de la gare souterraine nécessite qq travaux de fraisage pour ramener le niveau + 1 cm à + 0,5 cm au démarrage de la rampe hélicoïdale. Je dois dire qu'à l'échelle N, les calculs doivent être précis car sur une surface relativement réduite, les rampes doivent être supportables pour le matériel moteur chargé de tracter les convois.

202

202

210

210

Un autre point essentiel concerne le positionnement des rails à l'aplomb de chaque module. Leur sectionnement est effectué avec un disque à tronçonner et les traverses d'extrémité sont remplacées par une plaque époxy cuivrée sur laquelle un point de soudure maintiendra solidement les rails. Ne pas oublier d'isoler les pistes. A l'échelle N, l'épaisseur des traverses est sensiblement la même que celle de la plaque époxy. Ce n'est pas esthétique, mais cette section souterraine ne sera plus visible lorsque les modules seront réunis.

233

233

236

236

C'est plus délicat en surface sur la zone de gare où il faut rattraper l'épaisseur du ballast et des traverses; ce qui implique une superposition de deux barrettes époxy. Là, il faudra ensuite masquer la surface avec une couche fine de ballast. 

260

260

261

261

Une fois les deux modules réunis par des serre joints, je perce leur base avec un foret de 10 mm pour insérer à force des tourillons qui seront collés d'un seul côté. J'obtiens ainsi un emboîtement précis et la fixation se fait par plusieurs écrous de 8 mm qui traversent de part en part les deux interfaces

262

262

Une plaque de xyltech de 5 mm est ensuite découpée au cutter après repérage du centre de la rampe hélicoîdale à construire. Elle a été évidée sur sa périphérie afin d'avoir un accès ultérieur sous le réseau pour intervenir en cas de déraillement des trains 

264

264

265

265

La technique de fabrication de la rampe est identique à celle du premier module, à savoir des chandelles positionnées tous les 8 ème de tour qui élèvent le niveau de 0,5 mm, soit 40 mm entre chaque plateforme. Compte tenu du diamètre retenu, cela représente une rampe de 3°  

266

266

Les chandelles sont découpées dans du xyltech de 30x10 mm de section et rainurées sur une profondeur de 5 mm avec la fraiseuse Proxxon. L'étau maintenant les chandelles est fixé sur la table de coordonnées avec un angle de 3° ce qui garanti des rainures ayant la même inclinaison sur toute la rampe. L'assemblage de la plateforme se fait par simple encollage dans les rainures d'abord sur les chandelles intérieures, puis extérieures. Leur base sera ensuite fixée par collage et vissage sur le module.

A suivre 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 07:33
190

190

197

197

J'interviens sur une BB66000 Piko N équipée d'un décodeur Trix à 6 broches pour vérifier entre autre le système d'éclairage défaillant. Le démontage se fait en déclipsant la cabine conducteur, ce qui donne accès à deux vis permettant de déposer la caisse métallique monobloc. Les rambardes latérales très fines se détachent en ôtant les longerons qui les maintiennent 

192

192

L'objectif est d'équiper cette loco d'un attelage magnétique conducteur afin d'obtenir une prise de contact amélioré lors d'un couplage avec un wagon capteur de courant. 

195

195

le raccordement électrique à la platine est aisé, toutefois il est judicieux de percer des trous dans le châssis pour éviter que les fils frottent sur les roues du bogie. Le timon de fixation de cet attelage un peu long sera raccourci.

193

193

L'éclairage d'origine un peu faiblard est constitué de deux barrettes de leds CMS en appui sur un conduit lumineux, l'une d'elle est HS, et vu la taille micro des leds, il est exclu de pouvoir les remplacer. j'ai donc supprimé le système et confectionné de nouveaux feux plus efficaces. 

194

194

Pour ce faire, j'ai utilisé des supports d'essieux en laiton HO que j'ai usinés pour obtenir des lanternes au bon gabarit qui ont été collées après peinture sur la rambarde AV et AR de la loco. Elles ont été équipées de micro leds câblées BTC  

196

196

J'obtiens un éclairage plus efficace. Il ne reste plus qu'à raccorder les fils sur la platine après avoir repéré les anodes et cathodes.

201

201

j'ai supprimé également l'attelage AV et posé un attelage à choquelles plus discret. Les bandages d'adhérence fatigués ont été remplacés. Les flancs de bogies s'extraient assez facilement en faisant levier dans les fentes avec la pointe d'un tournevis.

211

211

Avant de réaliser une patine sur la loco, il faut masquer les fenêtres de la cabine avec un ruban adhésif tamiya. 

216

216

217

217

218

218

221

221

d'abord les voiles de roues qui sont peints en gris moyen avec un pinceau fin (Humbrol) suivi d'un lavis crasse très dilué dans du white spirit (noir, brun, beige) sur les flancs de bogies, les persiennes et le groupe de ventilation, ensuite quand tout est bien sec, quelques voiles de peinture/patine à l'aérographe sur toute la loco (noir sale toiture, poussière, crasse) suivis de traces de rouille déposés avec la pointe d'un cure dent.

Je reconnais qu'à cette échelle, il faut être équipé de lunettes grossissantes pour bien cerner tous les détails. Au bout du compte, on obtient un modèle qui a changé d'allure, bien sûr on ne retrouve pas la finesse de détail de ses homologues à l'échelle HO!

223

223

214

214

215

215

227

227

Les essais en ligne sont OK, les ralentis sont excellents et la capacité de traction est étonnante pour un modèle relativement léger. Par ailleurs, même HLP, le comportement est bon, tous les essieux participant à la prise de courant. Bonne pour le service.  

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 10:12
061

061

j'ai repris les travaux sur la rame bruhat Roco car je n'étais pas satisfait du système d'attelage perso déjà bricolé il y a quelques mois, le comportement de la rame en abordant les courbes n'étant pas suffisamment fiable. J'ai profité de ce chantier pour terminer l'éclairage intérieur de la rame 

309

309

312

312

Sur ce type de voiture équipée de soufflets, il importe que ces derniers soient jointifs (ou du moins le plus proche) lorsqu'elles sont attelées. Je me suis donc orienté vers des systèmes à élongation variable produits par Fleischmann après avoir vérifié qu'ils ne gênaient pas la rotation des bogies. Donc nouveau charcutage pour positionner convenablement les kits en question. 

310

310

311

311

Nous voyons que le châssis doit être ouvert pour loger l'attelage sans bloquer la rotation du bogie. Il prend appui sous l'aménagement intérieur et nécessite de fraiser l'extrémité de la caisse de 1 mm environ entre les deux tampons pour permettre un positionnement adéquat du kit avec un débattement correct du timon d'attelage. Cette opération est invisible une fois le kit installé. Les deux voitures acceptent une inscription sur des rayons faibles de l'ordre de 20 cm  

313

313

et en alignement, j'obtiens le résultat recherché, tout en ayant la faculté de détacher les deux voitures, grâce à la tête d'attelage normalisée Fleischmann

055

055

La première voiture de la rame sera équipée d'un attelage magnétique conducteur qui permettra d'améliorer la prise de courant de la loco attelée, et ainsi d'assurer un éclairage sans faille de toute la rame. 

054

054

le châssis du wagon doit être ouvert pour permettre le passage des deux fils qui seront raccordés à la ligne d'éclairage des voitures, un troisième passe par l'axe de rotation échancré du bogie

056

056

057

057

Les voitures sont toutes équipées de lamelles de contact mises en forme et enduites de graisse cuivrée conductrice, ce qui assure une excellente prise de courant sans freiner l'axe de rotation des essieux. La ligne d'éclairage sera reliée sur les trois voitures de tête, et sur les deux de queue. J'obtiens ainsi une prise de courant sans faille de toute la rame et de la loco chargée de la tracter. 

058

058

Les rubans de leds CMS ton chaud sont collés sous une barrette époxy cuivrée sur laquelle j'ai tracé deux pistes. Une résistance de 2 Kohms réduit l'intensité de l'éclairage sur chaque voiture

786

786

La voiture de queue a été équipée de deux feux rouges avec un branchement particulier mettant en oeuvre un pont redresseur et un micro condensateur, ce qui garantit un éclairage très stable

061

061

terminé, cette fois ci la rame se comporte bien sans déraillement qu'elle soit tractée ou refoulée. Au passage, j'ai dû revoir le positionnement d'une section de rails en courbe pour laquelle j'avais mis trop de dévers, là encore, nos petits trains quelle que soit l'échelle réagissent assez mal sur les voies mal installées! 

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 18:59
049

049

Cette photo présente la loco terminée équipée d'un micro décodeur, et de feux leds CMS programmables, après patine. Vu la taille de l'engin et le peu de place disponible à l'intérieur, c'est une opération délicate qui nécessite d'utiliser des composants très fins au niveau des fils et des résistances. Par ailleurs, il convient d'améliorer la prise de courant ce qui m'a conduit à ajouter un attelage magnétique conducteur afin de l'accoupler à un wagon lui-même capteur de courant. Voyons ci après les différentes étapes.  

007

007

Le démontage est aisé, une seule vis sous le carter pour sortir la caisse. Il faut sectionner les composants qui relient les lamelles de contact aux plots du moteur

008

008

034

034

L'éclairage AV et AR est assuré par des ampoules grain de blé via des conduits de lumière qui seront supprimés, ainsi que les supports qui prennent beaucoup de place, notamment le support AV qui sera tronçonné. Les orifices dégagés permettent d'introduire des micro leds CMS câblées dans chaque lanterne qui remplaceront avantageusement les conduits de lumière faiblards. Une goutte de résine polymérisable par UV permet de fixer la led et de simuler le vitrage des lanternes.

L'objectif est de pouvoir loger un micro décodeur (lokpilot 5 micro réf 59826) dont la seule place que j'ai pu repérer se situe au dessus du moteur sous le toit de la cabine de conduite. Pour ce faire, le support d'ampoule AR correspondant sera réutilisé après avoir ôté toutes les pistes cuivrées.

040

040

Le décodeur est maintenu par une bande adhésive double face. Les quatre fils rouge, noir gris et orange sont faciles à raccorder, attention à respecter le sens de marche et corriger éventuellement en inversant les fils moteur. Les fils blanc et jaune réservés à l'éclairage réversible seront inutilisés. J'ai retenu le fil vert et violet qui alimenteront indépendamment du sens de marche les feux AV et AR via les touches AUX 1 et 2 de la centrale digitale. Cela permet notamment d'éteindre les feux AR lorsque la loco est attelée. 

009

009

J'ai pris l'option de supprimer définitivement l'attelage AV qui dénature l'aspect de cette loco, comme d'ailleurs toutes les locos produites à cette échelle. Tant pis pour les manoeuvres! 

Un fraisage du logement est nécessaire. J'installerai un attelage à choquelles une fois la loco digitalisée. 

011

011

Le cheminement des fils de leds CMS ne doit pas poser trop de problème, vu leur diamètre, toutefois, il faut intercaler une résistance CMS de 20 Kohms sur les cathodes qui devra être enrobée dans une portion de gaîne rétractable pour éviter tout court circuit avec le lest métallique situé dans le corps de la chaudière. 

035

035

036

036

Une autre intervention délicate, la pose d'un attelage magnétique conducteur (fournisseur italien) dont la tête doit être adaptée pour tenir dans le logement d'origine fleischmann . Celle ci doit être percée (1 mm) et sera maintenue avec un axe de laiton de même diamètre. 

039

039

Le châssis a été également percé pour faire circuler les fils sous le moteur sans risque de frotter sur les roues 

042

042

Un wagon plat à bogies a été équipé de l'attelage magnétique, ce qui confère au convoi une prise de courant très efficace, ce qui n'était pas le cas de la loco seule malgré les 5 essieux capteurs.

Attention à bien vérifier qu'aucune pièce métallique ne fasse un pont électrique entre les deux micro aimants des attelages, j'ai cherché longtemps un court circuit créé par un débris métallique minuscule de perçage qui s'était intercalé entre les deux plots!! quasiment invisible sans l'aide d'une loupe.

044

044

045

045

L'éclairage est fortement atténué par des résistances de 20 Kohms

047

047

046

046

051

051

et pour terminer, pose de charbon véritable dans la hotte. La loco a reçu une légère patine exécutée à l'aérographe, les voiles de roues et les bielles ont été davantage salis pour atténuer l'aspect trop clinquant de la loco. 

Elle a changé d'allure et son fonctionnement est excellent. Pour la petite histoire, j'ai quand même "flingué" deux décodeurs ESU avant de parvenir à l'amélioration souhaitée. A cette échelle, les interventions sont risquées et la vue qui baisse est un gros handicap!! 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 19:31
963

963

958

958

C'est parti pour la construction du BV qui sera installé sur le second module. J'ai choisi une maquette Auhagen pour sa qualité de reproduction et la finesse des éléments qui la compose, de même que les quais proposés par le même fabricant qui sont dans un style identique.

La photo ci dessus présente le bâtiment en phase finale d'assemblage, mais avant les travaux de patine qui seront réalisés ultérieurement  

918

918

920

920

917

917

S'agissant d'une bâtisse d'origine germanique en briques, j'ai souhaité modifier sa présentation, ce qui m'a conduit à repeindre chaque pans de murs avant assemblage. 

923

923

939

939

Son support a été modifié pour s'adapter au premier module dont la tracé termine la route sur le fond de décor, donc côté cour qui sera partiellement masqué. 

933

933

Cette gare présente une architecture soignée avec des frises en façade et une charpente débordante sous toiture du meilleur effet. j'ai repeint également ces éléments en brun. Un premier lavis de peinture noire sale très dilué sera exécuté avant la pose des huisseries portes et fenêtres. 

940

940

Les moulages des portes et fenêtres sont très précis, chaque pièce s'encastrant parfaitement dans les ouvertures

941

941

Le fabricant a prévu un habillage intérieur qui masque l'éclairage par transparence du plastique. J'ai occulté plusieurs fenêtres par ajout d'un papier canson noir pour limiter l'éclairage de toutes les pièces.

943

943

944

944

les cinq éléments du BV ont été équipés d'un éclairage leds. Avant la pose des toitures, j'ai collé des feuilles de papier noir pour éviter toute fuite de lumière.

945

945

Les sous pentes de toiture sont supportées par des chevrons ouvragés finement reproduits

947

947

ce qui confère au bâtiment un style particulier que j'affectionne et qui a guidé mon choix. 

954

954

Côté voies, une marquise équipe une grande partie de la façade. Les piliers très fins sont d'abord collés sous la marquise.

956

956

959

959

972

972

A noter que les quais bénéficient de la même facture, avec de surcroît des ouvertures qui peuvent être dégagées pour la pose d'escaliers souterrains reliant les quais à la gare. 

974

974

978

978

979

979

981

981

986

986

983

983

985

985

Une légère patine appliquée avec de la terre à décor termine les travaux. La maquette est prête à prendre place sur le second module. Il restera à peaufiner quelques éléments de déco, ajouts de personnages, affichages, bagages, confection de la portion de route, etc.

                              -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- 

Je profite de cette fin d'année pour souhaiter à tous les fidèles lecteurs et tous les autres visiteurs d'excellentes fêtes de fin d'année, malgré un contexte sanitaire difficile qui hélas pousse à la morosité. Formulons le voeu d'une sortie rapide de cette pandémie en 2021 avec un retour à une vie normale qui nous fait tant défaut!!

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 06:35
885

885

A la recherche d'une mini caméra susceptible d'être embarquée sur du matériel roulant à l'échelle N, j'ai découvert ce modèle dont le gabarit devrait permettre une circulation sur le réseau nanotrain en cours de construction. Elle est déclinée sous l'appellation SQ11 full HD 1080P mini DV et sans surprise........ made in China! Le site Ebay dédié à cette caméra foisonne d'offres.

De prime abord, ses caractéristiques paraissent attrayantes vu la taille, le poids et les performances affichées, le tout pour un prix défiant toute concurrence (11 euros livrée) Donc pas de gros risques d'être déçu!!!

dimensions cubiques: 23x23x23 mm

poids: 15 grammes

grand angle 140°

résolution photo: 4032 X 3024 pixels

résolution vidéo: 1920x1080 pixels et 1280x720 pixels

capteur de mouvement (détection sur une plage de 5 mètres)

enregistrement en vision nocturne par 6 leds IR

autonomie batterie intégrée:

100 mn en enregistrement continu et 5 heures en mode capteur de mouvement

carte micro SD de stockage jusqu'à 64 Go (non fournie)

transfert des fichiers directement sur PC par câble USB fourni

Vous l'avez compris, il s'agit d'un modèle de très grande diffusion orienté essentiellement vers des applications de surveillance de locaux, caméra espion, installations sur véhicules, cycles, drones etc . Voyons ci après l'utilisation que l'on peut en faire en caméra embarquée sur nos petits trains. 

 

 

871

871

Malgré sa très petite taille, elle déborde en largeur et hauteur sur tout le matériel roulant susceptible de l'accueillir. Ce qui m'a contraint à sacrifier un petit wagon de marchandise Atlas dont le châssis a été tronçonné afin d'abaisser au maximum le support de la caméra. Sur cette photo, nous voyons le sectionnement opéré, seules seront conservées les plateformes supportant les essieux. 

875

875

876

876

Dans un premier temps, j'avais confectionné une base dans une plaque de CI dont les deux extrémités étaient collées sous les demi châssis, mais la caméra accrochait sous les tunnels et dans les rampes hélicoïdales. J'ai donc revu ma copie pour abaisser encore le support de la caméra

882

882

883

883

J'ai soudé sur la base deux petites cornières en laiton qui se raccordent aux demi châssis du wagon, cette fois ci, le plancher est au ras des rails et la caméra peut franchir les points névralgiques. 

888

888

Un petit coup de peinture à l'aérographe pour uniformiser la couleur du wagon avant d'aborder les premiers tests en caméra embarquée

 

 

 

017

017

018

018

019

019

020

020

026

026

012

012

Tout d'abord en mode photos, le résultat est correct, je m'attendais à pire!!! Toutefois, les photos sont déformées et semblent écrasées en largeur, sans doute un mauvais réglage, je ne m'attarde pas sur ce mode, mon APN classique sera plus sûr!

Passons au mode vidéo, l'objectif étant de filmer les convois en mouvement, et là, j'ai été agréablement surpris, en définition supérieure (1920x1080 p), les images sont bonnes sans déformation, le grand angle remplit bien son office, tout au plus peut on déplorer un manque de netteté sur les premiers 30 cms, et bien sûr aucune stabilisation d'images, ce qui exclut d'emblée une utilisation à main levée. Par contre, une fois posée sur le wagon, le comportement est correct.   

892

892

La caméra possède un mode d'enregistrement dans l'obscurité, ce qui peut être utile dans les passages souterrains, mais l'image est dégradée, ce qui m'a conduit à rechercher une solution pour réaliser un éclairage à l'avant du wagon

892

892

Sur cette photo, la led est installée à plat et est raccordée à deux fils qui ressortent de l'autre côté du wagon

895

895

898

898

Le wagon a été équipé d'une petite platine fournissant un courant continu qui stabilise l'éclairage via un condensateur. 

893

893

894

894

zoom sur les composants utilisés trouvés sur un site allemand Ebay, il s'agit d'une micro platine équipée d'un redresseur sur laquelle j'ai soudé un condensateur 47O microfarads 16 V, ce qui stabilise le courant et devrait absorber les micro coupures de courant prévisibles

900

900

Un ruban adhésif double face permet de maintenir la caméra sur son support. J'ai rajouté un habillage pour loger les composants qui n'est autre que la caisse du wagon tombereau que j'ai découpée.

903

903

902

902

601

601

la prise de courant sur la voie sera assurée par un wagon à bogies équipé de lamelles de contact, il circulera attelé au wagon porte caméra. L'éclairage est bien stable et suffisamment puissant pour filmer en souterrain. Il ne reste plus qu'à tester le comportement de la caméra dans les zones sombres. 

Le transfert des images photo/vidéo sur PC est immédiat via le câble USB qui sert également à recharger la batterie intégrée dans la caméra.

J'attends la livraison d'attelages magnétiques conducteurs pour faciliter le raccordement entre les deux wagons et la loco qui sera affectée aux prises de vues. Je diffuserai le résultat des tests vidéos prochainement, les premières séquences réalisées sont intéressantes, bien sûr, on n'atteint pas la qualité d'un camescope, et l'absence de réglage limite le champ d'application de cette caméra. A noter qu'il existe une version sensiblement identique adaptée à l'échelle HO sous forme d'un cube de 4 cm de côté, l'avantage est que cette caméra est wifi et connectable à un smartphone, ce qui permet de visionner en temps réel les images enregistrées. 

A +

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 06:38
688

688

735

735

L'intégration du petit bâtiment atelier de Régions et Compagnies a nécessité de stabiliser la plateforme, l'occasion de rajouter un embranchement routier qui se perd derrière un rideau d'arbres réalisés en zeeschium. Sur cette photo nous voyons que la végétation se confond avec le diorama d'arrière plan au niveau des couleurs, d'où l'importance du choix des flocages et filets floqués utilisés. (Heki, Noch, woodland scenic)

705

705

713

713

706

706

la route est terminée ainsi que la végétation sur les bas côtés, avec pose ça et là de buissons et arbustes, en essayant de trouver les coloris les plus proches de ceux figurant sur le diorama de fond de décor.  

721

721

Aux abords des immeubles, j'ai ajouté des lampadaires de ville à leds (made in china) en réduisant fortement l'éclairage d'origine qui est trop violent sous résistance 800 ohms (4 à 8 Kohms donne un meilleur résultat) 

722

722

Une amorce de quai voyageur est présente sur le module. Il s'agit d'une production Auhagen que j'ai surélevée de 3 mm en ajoutant une plaque de médium. Le quai sera prolongé sur le seconde module qui accueillera la gare, et il sera couvert. 

727

727

J'ai remplacé les lampadaires sur mâts treillis par des modèles mieux adaptés à l'éclairage de la zone portuaire (production chinoise) 

742

742

743

743

745

745

747

747

751

751

J'ai également remplacé le portail d'accès au dépôt, il s'agit d'une production de Passion loisir Modélisme sous forme de kit très finement reproduit par impression 3D. J'ai juste adapté les piliers avec des chutes de plastique qui rendent la construction plus solide. Les murets qui encadrent le portail ont dû être déplacés et redimensionnés. 

779

779

L'accès du chemin routier conduisant au dépôt a également été revu

852

852

854

854

Ajout de panneaux de signalisation routière et piétonne (Busch) ainsi que de numérotations d'immeubles. Les voitures sont fixées au sol par des points de colle sous les pneus. C'est définitif, je peux basculer le réseau sans risquer de perdre un élément!! 

861

861

Le plus gros de la déco est maintenant terminé. Je vais pouvoir me consacrer à l'éclairage de la rame de 5 voitures bruhat Roco dont la mise au point est délicate. Sur cette photo, deux voitures sont équipées, j'ai revu également le système d'attelage à élongation variable qui est nécessaire sur ces modules pour obtenir des soufflets jointifs. Fleischmann propose des kits très biens conçus mais dont la mise en oeuvre est difficile. Un charcutage des châssis est nécessaire, et à cette échelle, ce n'est pas simple!!!

 

863

863

Une dernière vue du module avec la CC72000 Atlas pour tester le comportement des voitures dans les courbes......des mises au point seront nécessaires

A suivre

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche