Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 18:40
819

819

820

820

Un couplage de choc en cours de tests ! composé d'un wagon chargé d'une micro caméra embarquée avec projecteur à led, d'un wagon central motorisé attelé à la draisine qui est supposée tracter le convoi. La mise au point est délicate, mais je devrais pouvoir réaliser dans quelque temps des vidéos couvrant l'intégralité du circuit visible et souterrain. 

Partager cet article
Repost0
10 août 2021 2 10 /08 /août /2021 18:40
806

806

Les deux modules sont réunis, les premiers tests de circulation sont en cours, il reste encore quelques détails à peaufiner, mais je suis globalement satisfait des résultats. Le plus gros des travaux de déco sont achevés, un peu plus de deux ans de construction, mais il reste maintenant à mettre en oeuvre la gestion informatique du réseau qui sera l'aboutissement de nanotrain 

Partager cet article
Repost0
7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 10:03

vidéo 230

En attendant le raccordement des deux modules du réseau nanotrain, j'ai effectué quelques tests de circulation d'un couplage de draisine DU65 avec un wagon que j'ai motorisé et digitalisé. C'est concluant, pas de sauts de puce que j'avais avec la draisine seule, passage des aiguillages sans problème ralentis excellents, et capacité de traction supérieure.

A l'échelle N, il faut admettre que l'ensemble du matériel moteur comportant seulement deux essieux n'est pas ou peu fiable, il faut trouver des astuces, et ce couplage peut être réalisé avec n'importe quelle loco présentant des problèmes de captation, à la condition de la démotoriser. 

Partager cet article
Repost0
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 06:22
786

786

Dans un article précédent, je présentais la construction d'une draisine DU65 à l'échelle N que j'avais équipée d'une motorisation lui permettant d'être autonome en régime digital. 

Malheureusement, son poids très léger limite ses capacités de traction, et les rampes présentes sur mon réseau "nanotrain" sont difficilement franchissables dès lors qu'elle est attelée à un wagon. J'ai donc pris l'option de fabriquer un wagon motorisé à partir d'un modèle à bogies trois essieux, qui permettra d'assurer un fonctionnement plus souple du couplage draisine/wagon tout en améliorant la prise de contact sur les rails. 

La photo ci dessus présente le châssis adapté sur des bogies que j'ai pu me procurer sur le net.    

757

757

Les bogies sont des modèles de CC72000 Arnold dont l'entraxe des essieux est identique à celui du wagon Roco à parois coulissantes que j'ai retenu pour cette transformation. J'ai dû fraiser légèrement son platelage derrière le point de rotation pour planifier la surface qui supportera le châssis à confectionner. La transmission sur ces bogies présente une démultiplication intéressante qui devrait assurer un mouvement souple et lent du convoi.  

758

758

La motorisation sera assurée par un micro moteur RSF de 16x8 mm à double sortie d'arbre diamètre 1 mm . J'ai prévu de lui adjoindre deux volants d'inertie dont j'ai dû adapter des bagues en laiton pour réduire l'alésage de 1,5 à 1 mm. Le moteur est maintenu par deux cales colées sur les extrémités qui renforcent les paliers. 

762

762

Le châssis est usiné après découpe d'une plaque de laiton mise en forme pour respecter le gabarit du wagon et son positionnement sur les rails, notamment les entraxes de rotation des bogies qui sont percés au diamètre de 2,5 mm. Le moteur est posé sur un berceau en laiton dont les supports sont soudés, il est fixé par vissage sur le châssis. l'arbre à cardan a été sectionné en deux, il est enfilé dans le manchon en laiton supportant le volant d'inertie, en s'assurant que la noix de cardan se positionne exactement à la verticale de l'axe de rotation du bogie.    

759

759

760

760

Sur ces photos nous voyons que le montage retenu permet une transmission par cardans précise et sans point dur même sur des courbes serrées. L'excellente inertie du moteur devrait garantir une marche très souple du wagon une fois attelé à la draisine. 

763

763

Le châssis d'origine du wagon doit être découpé délicatement pour permettre de loger la motorisation. J'utilise une mini lame de scie circulaire montée sur flexible dremel , et la finition est faite avec une lime. 

764

764

765

765

j'ai ajouté une plaque époxy sur laquelle j'ai confectionné des pistes isolées pour faciliter le câblage du décodeur. Elle est collée sur les deux supports de moteur. Le châssis du wagon préalablement découpé est ensuite collé sur sa caisse

770

770

768

768

le wagon sera équipé d'un attelage magnétique conducteur fixé sur une traverse en laiton (profilé en U plat) collée sur les extrémités de flancs de bogie. Une tige de laiton de 5 dixième assure une rotation de l'attelage sur son axe. La prise de contact d'origine Arnold offre une captation efficace sur les 6 essieux du wagon, plus les 2 essieux de la draisine après couplage. 

775

775

Un lest généreux est collé sous le châssis entre les deux bogies

776

776

777

777

La caisse du wagon a reçu deux lests supplémentaires sur ses extrémités découpés dans une plaque de plomb

778

778

Et pour terminer, deux renforts latéraux en PVC sur lesquels viendront se positionner la caisse du wagon. 

782

782

792

792

794

794

En définitive, la draisine a été démotorisée et circulera sous cette forme avec son wagon pousseur, auquel je pourrai éventuellement adjoindre plusieurs wagons. En fait, j'ai juste ôté les deux vis sans fin pour qu'elle roule sans blocage, ce qui laisse la possibilité de revenir à tout moment sur un modèle à traction autonome. j'ai profité de cette intervention pour la patiner et installer deux conducteurs à l'intérieur

Ce n'est pas très orthodoxe, mais je privilégie la qualité de roulement et de traction des convois. Les premiers tests de circulation du couplage confirment que l'option est bonne, avec des ralentis excellents, ce que je ne pouvais pas obtenir avec la draisine seule. Le problème reste d'ailleurs récurrent avec sa grande soeur à l'échelle HO lorsqu'elle est attelée.

788

788

789

789

791

791

Ce wagon motorisé pourra d'ailleurs avoir d'autres fonctions, puisqu'il est autonome. Il pourra par exemple servir pour renforcer la traction d'un convoi de fret long en association avec une loco dont les capacités de traction sont insuffisantes. Une double traction en quelque sorte!!!!

Reste une hésitation pour remplacer les flancs de bogies du wagon qui ne sont pas conformes, moyennant un charcutage des bogies Arnold, opération envisageable. 

A très bientôt pour des vidéos du couplage.   

Partager cet article
Repost0
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 06:13
743

743

735

735

Les rambardes installées sur le premier pont à caisson Noch se révèlent trop fragiles , dans la mesure où elles sont issues de planches en carton découpées au laser. De plus elles manquent de finesse, ce qui m'a conduit à les remplacer par des modèles en maillechort issus de photo découpe. Sous l'appelation "Arnousse" elles sont commercialisées sur Ebay par TJ Modeles. 

Nous voyons sur cette seconde photo une série de garde corps détachés de leur support. Le fabricant a eu la bonne idée de prévoir un gabarit pré percé, ce qui facilitera leur pose sur le pont

736

736

Les anciens garde corps sont détachés délicatement avec la pointe d'un cutter, il faut ensuite coller sur le platelage du pont les supports en maillechort après reperçage (0,7 mm) sur les emplacements formant gabarit. 

737

737

Les garde corps sont ensuite positionnés sur leur support, puis collés à l'aide d'un cure dents trempé dans de la cyanolit appliquée sur chacun des pieds. 

738

738

La pose nécessite deux longueurs de rambardes sectionnées à la bonne longueur. Leurs extrémités centrales sont collées l'une sur l'autre avec une goutte de cyanolit.

739

739

740

740

741

741

C'est mieux ainsi que le montrent ces photos, mais il reste encore beaucoup de détails à peaufiner sur le réseau, visant à améliorer le rendu photographique définitif, c'est d'ailleurs lors du visionnage que l'on décèle certains défauts qui peuvent être corrigés, car à cette échelle, les macro photos révèlent des surprises avec des détails bien souvent invisibles à l'oeil nu.

Notamment, je vais devoir améliorer le raccordement entre les deux modules dont certaines sections ne sont pas suffisamment jointives. 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 17:38
731

731

710

710

Vue globale des deux modules qui sont maintenant raccordés physiquement et électriquement pour les premiers tests de circulation des convois. 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 06:16
689

689

672

672

938

938

J'aborde maintenant la dernière phase de construction du réseau nanotrain, qui consiste à câbler toutes les interfaces, les modules d'alimentation, les moteurs d'aiguillages, les zones de cantonnement, les éclairages de bâtiments, et la jonction électrique entre les deux modules. J'ai pris soin d'installer une barrette de 30 conducteurs sur chacun d'eux afin d'obtenir un raccordement efficace et fiable via une seule prise mâle/femelle de type informatique. Sans oublier le câble bus qui relie les modules de rétrosignalisation entre eux.

Au passage, j'ai revu l'installation d'origine afin de scinder l'alimentation en deux (l'une pour le DCC et l'autre pour l'éclairage des bâtiments actionné par un interrupteur logé sous le module 1)

Un contrôle des polarités de pointes de coeur d'aiguillages est impératif afin d'éliminer tout risque de court circuit. 

Je devrais donc maintenant être en mesure de faire les premiers tests de circulation des convois.

Cette ultime étape est traitée sans les piétements qui ont été démontés, les deux modules étant posés à la verticale sur un établi pour faciliter les soudures et vérifier les connexions.

Et là, j'apprécie la taille et le poids mini des modules à l'échelle N qui permet de les déplacer sans gros effort, ménageant ainsi les tours de reins que connaissent bien les anciens, et parfois les plus jeunes!!!

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 05:43
664

664

661

661

665

665

Une 231 Rivarrossi après digitalisation, amélioration de l'éclairage des feux AV, ajout de charbon en soute et patine. Une machine qui date un peu aujourd'hui niveau reproduction (moteur trop voyant dans la cabine mécanicien) mais au fonctionnement irréprochable

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 06:42
378

378

J'aborde maintenant la construction des immeubles de ville, issus de kits Faller. Sur le socle escamotable, un premier bloc d'angle a pu être positionné sans modifier la structure. J'ai juste réduit par fraisage l'épaisseur excessive des trottoirs présents sur le modèle 

379

379

377

377

L'assemblage ne pose aucune difficulté, avant d'installer la toiture, il faut coller la planche de déco présente dans le kit qui permettra de prévoir un éclairage intérieur réaliste des appartements et des vitrines. Plusieurs fenêtres ont été occultées en collant une pastille de carton noire en interne  

380

380

381

381

386

386

387

387

un second bâtiment d'angle issu du même kit trouve sa place en alignement de façade

501

501

508

508

502

502

511

511

Un troisième bâtiment Faller nécessite un charcutage des façades et de la toiture pour s'inscrire dans le gabarit du socle amovible, créant une courette à l'arrière. 

522

522

523

523

524

524

Le socle a été ouvert au cutter pour installer un éclairage intérieur dans chaque bâtiment, à base de bandes de leds CMS fixées sur une barrette en xyltech elle même collée au plafond

632

632

630

630

628

628

La diffusion de l'éclairage est un peu violente sur ces photos, une résistance devra être ajoutée pour réduire l'intensité des leds lors de l'installation finale de la maquette. 

463

463

466

466

472

472

474

474

475

475

Un autre bâtiment Faller doit être charcuté pour respecter l'angle de la route déjà tracée. Au niveau des façades, c'est assez facile, mais ça se complique en toiture vu le style adopté par le fabricant à base de pans inclinés en ardoises dont il faut trouver une géométrie compatible. Par contre, le deuxième bâtiment adossé dans l'alignement de la route est construit sans modification, mais avec un léger décalage par rapport au trottoir  

488

488

493

493

496

496

499

499

Et pour terminer, un dernier immeuble d'angle qui complète l'avenue. Là encore, une découpe des pans de murs et de la toiture à pans inclinés doit être réalisée pour rester dans le style des constructions.

Au total, j'ai pu installer 6 bâtiments sur une surface relativement réduite, créant un ensemble urbain qui s'intègre pas trop mal vu la structure complexe du module.   

620

620

621

621

623

623

Les toitures ainsi que les cheminées ont été repeintes, salies avec un lavis très dilué, puis patinées à la terre à décor, avec pour terminer un voile de vernis mat appliqué à l'aérographe sur l'ensemble des bâtiments. Les trottoirs ont été traités à l'identique. Quelques affiches publicitaires anciennes complètent le tout

625

625

Sous le porche traversant l'un des immeubles, j'ai pu installer une applique murale à base de micro led CMS 402

610

610

647

647

648

648

649

649

650

650

J'ai pris soin de créer l'environnement urbain en partie basse par rapport aux installations de la gare, afin de ne pas trop masquer ces dernières.

Un test d'éclairage nocturne in situ permet de se faire une idée du rendu de cette zone

Le plus gros de la déco est maintenant achevée, je vais pouvoir m'attaquer au câblage, un gros chantier puisqu'une gestion informatique est prévue qui met en oeuvre des interfaces pour la sécurisation des cantons, une motorisation des aiguillages, une signalisation de type BAL, avec un raccordement sur le module 1 où est logée la centrale digitale. 

653

653

654

654

657

657

J'oubliais, pose de barrières automatiques sur le PN avec les feux clignotants. (modèles statiques J-P Pennati) Elles resteront fermées. 

A +

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2021 1 12 /07 /juillet /2021 08:43
609

609

La déco du module 2 arrive bientôt à son terme, je vais pouvoir entreprendre son raccordement électrique et faire les premiers tests de circulation des convois après deux ans environ consacrés à la construction du réseau. L'occasion de renouer avec la diffusion de nouvelles vidéos. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche