Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 17:09
317

317

315

315

318

318

La petite dernière à l'échelle N, une 150 X Minitrix que je viens d'équiper d'un décodeur de la marque pour tester son fonctionnement et ses capacités de traction avant de me lancer dans la construction du futur réseau. 

 

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 06:41
205

205

La mise en peinture comporte plusieurs étapes préalables qu'il convient de soigner, la photo ci dessus montre la loco et son tender traité en version Est en phase finale de réalisation. 

092

092

Tout d'abord deux fines couches d'apprêt Décapod pour bien fixer la peinture. 

165

165

Préalablement, la porte de boîte à fumée a été posée après installation d'une micro led CMS dans la lanterne frontale. L'intérieur a été peint en noir mat pour éviter une dispersion de l'éclairage par transparence de la résine. Une goutte de résine est ajoutée pour bien fixer l'ensemble. L'enjoliveur métallique sera posé en phase finale de déco

166

166

La loco et son tender doivent être peints à l'état brut le superdétaillage intervenant après coup. Traitée en version Est, j'ai utilisé le vert 306 acrylique à solvant Décapod, deux fines couches.

 

167

167

ultime vérification, les longerons latéraux fixés par collage ne doivent pas gêner l'embiellage. 

173

173

Pose de la console au dessus de la porte du foyer avec les instruments de bord

174

174

Le dessus du tender est traité en noir mat ainsi que certains longerons. Le fabricant préconise d'utiliser un stylo de peinture Posca ou équivalent pour reproduire les zones laitonnées

184

184

L'intérieur du tender laisse la place pour fixer de fines plaques de plomb latérales découpées au gabarit correspondant 

186

186

test d'éclairage de la lanterne, la goutte de résine solidifiée doit être poncée délicatement avec un disque à tronçonner pour pouvoir coller l'enjoliveur de lanterne, préalablement peint couleur laiton

189

189

Le carter du tender est peint au pinceau en noir mat. Les tampons sont posés après positionnement de la décalcomanie spécifique sur la traverse de choc. 

197

197

Du véritable charbon concassé est déposé sur la soute sur un lit de colle blanche vinylique. Pose des mains montoires. 

196

196

le fabricant a prévu de nombreuses plaques de marquage constructeur en fonction du modèle reproduit. Un voile de noir mat est appliqué à l'aérographe, quand tout est bien sec, un coup de gomme abrasive Roco et le rendu en relief est excellent. 

210

210

dernière intervention au niveau du superdétaillage, les marchepieds qui sont soudés directement sur la plaque photo découpée après positionnement de fines cordes a piano de 4 dixième de diamètre

211et 213
211et 213

211et 213

Il ne reste plus qu'à percer les longerons de la loco et du tender pour fixer par collage les 4 marchepieds

252

252

C'est fait

La prochaine étape sera la plus délicate, dans la mesure où il faut loger un décodeur sonore qui doit prendre place à l'intérieur du corps de la cheminée dont le volume disponible est très limité. Mais le plus difficile sera d'essayer de monter l'embiellage à double excentrique dont est doté cette loco, et pour lequel plusieurs tentatives ont échouées. J'attends les fournitures nécessaires avec l'espoir de trouver une solution.....

A suivre

Partager cet article

Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 05:28

Françis est un modéliste talentueux qui nous a déjà proposé plusieurs photos de ses réalisations, aujourd'hui, il présente une suite d'immeubles d'un réalisme saisissant qu'il vient d'installer sur son réseau à l'échelle HO et nous explique en détail le processus de fabrication à l'aide du reportage suivant dont il est l'auteur. 

Les Caves des trois fûts

Construction d’un immeuble provençal en pierre synthétique au 1:87.
 

001

001

Quoi de plus gratifiant que de partager sa passion, cet article a pour vocation de transmettre mon expérience et des techniques apprises au fil des ans.

 

La découpe laser a permis de produire et de diffuser ces 10 dernières années un nombre très impressionnant de modèles en cartons pour nos réseaux et dioramas. Et c’est tant mieux.

C’est une technique rapide et facile, très peu d’outils sont nécessaires au montage :
cutter, papier de verre, colle, peintures.

Je trouve personnellement que l’aspect carton et papier, si leur aspect n’est pas retravaillé, manque cruellement de réalisme.

Pour les constructions en pierres apparentes, je préfère concevoir et fabriquer mes propres modèles que j’installe sans problème aux côtés des productions de Patrick Noyelle : PN Sud Modélisme. Rien n’égale la pierre synthétique pour imiter la pierre. Ce matériau qui ressemble à du plâtre est une résine. Une fois assemblés, les bâtiments seront peints et patinés de jus très dilués ; le réalisme n’en sera que saisissant. Il faut l’admettre, c’est une technique longue et coûteuse, et nous y trouverons un avantage que si nous tirons plusieurs exemplaires.

 

 

 

 

La conception :

J’utilise, les logiciels Adobe Illustrator et Photoshop, mais par exemple GIMP ou Inkscape, logiciels gratuits font très bien l’affaire.

002

002

Pour le dessin, les appareillages sont le fruit de recherche en ligne sur la construction des murs en pierre. J’ai retravaillé un dessin de base qui est devenu un motif me permettant de concevoir des bâtiments de n’importe quelle taille.

 

Le transfert du dessin à l’acétone sur carton plume ou forex :

Une fois le dessin réalisé, il est dupliqué et renversé sur l’axe vertical pour obtenir une image miroir. L’impression est réalisée sur une imprimante laser, vous pouvez vous rendre dans un point photocopieuse si vous n’en possédez pas. Ces appareils utilisent les même procédés d’impression. Oubliez les imprimantes jet d’encre, ça ne marche pas, hélas.

 

Gants obligatoires

Je place le dessin retourné sur le support et je le scotche les bords pour l’immobiliser. J’applique l’acetone avec des cotons-tiges pour transférer le dessin.

Une première fois sans appuyer, puis une seconde en forçant.

 

La gravure des pierres :

Étape longue et fastidieuse, elle demande rigueur et attention.

Personnellement, les mains de mon garçon de 14 me sont précieuses, le modélisme en famille a certains avantages !

 

003

003

Les éléments comme la porte du porche sont conçus en carte plastique et profilés styrène Evergreen ; le balcon dans avec les mêmes matériaux, il faut rajouter chutes de carton, tour de boite à camembert, profilé de bois, etc.

 

 

Qui dit pierre synthétique dit moulage :

Les moules sont en silicone RTV 151 qu’on trouve chez un marchand de Beaux-Arts. C’est cher, comptons 35€/kg, d’où l’intérêt de faire plusieurs tirages. Il faut réaliser maintenant le coffrage en carton de chaque pièce. Le RTV devra recouvrir d’au moins 1,5cm votre pièce, pour un modèle en carton plume de 5mm cela revient à une épaisseur totale de 20mm de RTV.

Juste avant cette étape j’ai utilisé un apprêt noir pour vérifier que toutes les pierres étaient gravées, si nous avons des ultimes modifications, c’est maintenant.

 

004

004

005

005

006

006

Les modèles maître sont plaqués et collés à la colle à bois sur le fond en carton plume, des poids assurent la planéité des murs.

 

Préparation des éléments à la vaseline avant RTV151 :

On tamponne tous les éléments avec une fine couche de vaseline, cette étape indispensable vous permettra de démouler avec moins d’efforts

007

007

008

008

On ajoute le catalyseur au silicone entre 5 et 10% et on mélange au moins pendant 5mn.

 

Pour éviter des bulles d’air, nous allons tamponner les murs comme nous l’avons fait avec la vaseline, ceci va permettre au silicone de pendre l’empreinte au micron prêt.

 

Puis nous coulons comme nous l’avions dit le RTV.

 

009

009

010

010

Au moins 24h sont nécessaires pour un bon séchage, il existe des accélérateurs, mais je déconseille, le RTV devient plus cassant. Je démoule après 48h. Passion sans patience n’est qu’ennemi du modélisme.

 

011

011

C’est l’heure de casser les coffrages. Nous retournons les moules coté carton plume pour le peler et arriver jusqu’au modèle maître. On peut s’aider d’une lame mais attention au moule, l’erreur est définitive.

 

Retirons nos éléments maitres délicatement et nous voilà avec nos moules.

012

012

Ces moules sont précieux et fragiles. Je les stocke bien à plat.

 

Les tirages :

J’enduis les moules de vaseline, étape identique à celle décrite plus haut et je coule la pierre synthétique. Vigilance, ce produit prend au bout de 6mn.

1 heure plus tard, je démoule puis assemble les éléments bien à l’équerre. Il faudra poncer, ajuster soigneusement les pièces avant montage.

013

013

014

014

015

015

Une fois le montage réalisé, je retouche les angles soigneusement, soit avec le même matériau soit avec de l’enduit de rebouchage.

 

La mise en couleur

 

Un premier jus acrylique ocre très dilué est passé à la brosse, ici une peinture Tamiya XF60, la pierre synthétique comme du plâtre va absorber le jus. La main légère, il vaut mieux plusieurs jus, qu’une couleur trop marquée. Nous passons ensuite un jus noir acrylique qui contrastera les pierres. Cette étape donne du relief et véritablement vie aux volumes.

 

016

016

017

017

Une attention particulière est portée au crépi avec l’imitation des petites mousses et lichen qui viendront vieillir le mur. J’utilise des petits morceaux d’éponge à récurer verte. J’applique ce petit tampon chargé de peinture très délicatement avec une pince.

 

018

018

La rambarde, écueil d’un modéliste pressé

 

J’ai voulu aller vite en utilisant un fil de cuivre tendre pour représenter la rambarde, erreur, c’est soudé, c’est moche et distendu, il faut recommencer et trouver un matériau rigide. La corde « mi aigu » d’une guitare folk est idéale et très bon marché. A noter que pour la patine, j’utilise des peinture Humbrol enamel, des sets de peintures AK interactive enamel wearthering et des acryliques Vallejo et Tamiya. Ici la rouille est une peinture AK. Les poteaux proviennent de chez decapod.

 

019

019

020

020

De fines couches de gris et de blanc sont passées sur la porte du porche et les volets au pinceau 0, puis on contraste avec un jus noir très dilué qui ira se loger dans les creux.

 

021

021

022

022

La mémoire du bois, effet de vieillissement

 

J’utilise un procédé AK, je passe une couche transparente « Worn effect » avant ma peinture verte acrylique Vallejo. On obtient un effet similaire avec de la laque pour cheveux. Une fois sèche, on remouille la peinture acrylique avec de l’eau, on frotte avec un pinceau brosse, on écaille avec un cure dent, la peinture verte laisse apparaître le bois gris.

023

023

024

024

Nous finissons la porte, en passant à plat, un crayon aquarelle blanc pour renforcer les nervures du bois.

Des huisseries à la sauce confinement

 

Possédant une machine de découpe Cameo, je n’avais plus de lame, j’ai donc utilisé la bonne méthode éprouvée de la carte plastique et des profilés Evergreen pour faire les bois et petits bois. Rhodoïd pour les vitres et impression des rideaux sur une imprimante jet d’encre.

 

025

025

J’ai volontairement omis quelques détails comme la toiture, à base de texture Redutex, repeinte et repatinée pour vous éviter les longueurs.

 

Mise en place et résultat final

 

L’aventure s’achève. La construction d’un bâtiment comme celui-ci est une aventure en soi.

Une recherche sur l’architecture provençale a précédé la conception, je m’inspire dorénavant d’une collection :

Architecture rurale française, édition Berger Levrault de 1977 soutenue par le CNRS, cela ne me rajeunit pas, c’est l’année de ma naissance.

Je n’ai pas parlé de la glycine courant sur le mur, qui utilise la technique du fil de fer torsadé, c’est une autre histoire J

 

Rendons à César qui est à César, je me documente mais je regarde attentivement les modélistes de talent comme Marcel Ackle, Emmanuel Nouaillier, Daniel Coutier et je suis de près des artisans comme Patrick Noyelle. Je remercie bien sûr chaleureusement Jean Claude pour sa gentillesse, son partage et son blog devenu une référence en modélisme ferroviaire.

 

Enfin pour celles et ceux qui sont intéressés, je peux vous réaliser ce bâtiment si vous me le commandez. Je vous communiquerai le prix et les délais, je ne livre que des modèles montés et patinés. A noter que l’immeuble de fond de décor (profondeur totale avec escalier : 6cm) est conçu pour être installé en pente ou à plat. La diffusion restera confidentielle, 50 exemplaires numérotés. Par ailleurs, un deuxième modèle existe déjà, Jean Claude a publié des images du mas provençal, modèle complet, qui utilise exactement les mêmes techniques.

 

Prenez du plaisir, bon modélisme.

026

026

construction d'un immeuble provençal en pierres synthétiques
construction d'un immeuble provençal en pierres synthétiques

En conclusion

Je remercie chaleureusement l'ami Francis pour ce reportage qu'il a eu la gentillesse de me confier et je le félicite pour le soin apporté à ses travaux.

On ne peut être qu'admiratif du résultat obtenu!! Il rejoint au niveau de la conception et de l'originalité de ses maquettes la qualité des fabrications les plus renommées. C'est bien volontiers que je communiquerai ses coordonnées si quelque amateur intéressé souhaite entrer en contact avec lui. 

Partager cet article

Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 04:39
163

163

Dans la perspective de construction d'un nouveau réseau à l'échelle N, je continue d'explorer les possibilités offertes à cette échelle en matière de maquettes. J'ai retenu un modèle en kit proposé par la marque Noch réalisé en photo découpe laser qui reproduit finement un pont à caisson métallique.

La photo ci dessus présente ce dernier constitué de deux travées identiques mises bout à bout, décorées et patinées avec une adaptation des piliers de pont. La longueur obtenue est de 20 cm et peut être réduite ou augmentée selon les besoins

977

977

Chaque kit est constitué d'un pont pour voie unique et de ses deux piliers, (longueur 10 cm hauteur 7,2 cm). Sa conception astucieuse permet d'allonger les travées selon les besoins, soit d'un seul tenant, soit en installant des piliers intermédiaires.  

116

116

Les différents couples et éléments d'infrastructure sont très finement reproduits, avec reproduction des lignes de rivets, ce qui est une performance s'agissant de pièces découpées dans du carton de 9 dixième de mm.

 

978

978

l'assemblage se fait aisément par collage (tube fourni dans le kit) la notice détaille les étapes de construction, photos à l'appui 

102

102

Il est recommandé de bien positionner la travée sur une surface plane lors de l'encollage, on obtient rapidement un caisson rigide 

097

097

Il ne reste plus qu'à coller les différentes pièces de renfort sur la structure à poutrelles du pont 

113

113

terminé pour un élément de caisson

117

117

j'ai prévu deux ponts de ce type sur le réseau qui enjamberont à deux reprises un fleuve. L'un sera constitué de deux caissons, l'autre de trois d'un seul tenant. Leur résistance est excellente, et n'a rien à envier à des modèles réalisés dans des matériaux plastiques ou similaires

125

125

Le rail posé sur le pont doit être affiné au niveau des traverses qui sont trop épaisses (ici un modèle Arnold) dans la mesure où elles ne seront pas noyées dans du ballast. J'ai réduit l'épaisseur de 1 mm sur toute la semelle avec la fraiseuse proxxon

124

124

sur cette photo zoomée, nous voyons que le rail supérieur présente des traverses plus fines que celles du rail inférieur, cela dit, cette opération ne sera réalisée que pour la traversée du pont. 

135

135

j'ai repeint le pont à l'aérographe (gris ardoise Décapod) avec ajout de traces de rouille sur la structure métallique. Une légère patine (poussière) termine l'opération

152

152

Les piliers sont des éléments présents dans le kit d'une seule pièce moulée et présentant une gravure de pierres assez bien reproduite. J'ai souhaité augmenter leur volume qui sera noyé dans le relief, en utilisant les autres piliers du deuxième kit, que j'ai découpés au milieu. 

154

154

le rail est simplement collé sur le caisson ce qui renforce encore sa rigidité. La rambarde est également en carton, de même que le passage planchéié brun qui ne sera collé qu'après les travaux de peinture

160

160

la vue en contre plongée donne un bon résultat, c'est vrai que les techniques de reproduction actuelles ont largement évoluées par rapport aux maquettes disponibles dans le passé, et cela est valable également pour le matériel roulant.

Donc le pont est validé, je vais poursuivre mes recherches en direction des nombreux fabricants et artisans qui innovent dans le domaine du N. Ils sont nombreux, mais pas toujours représentatifs des constructions spécifiques que l'on trouve dans notre hexagone!

Partager cet article

Repost0
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 18:31
111

111

je continue d'explorer les possibilités offertes à l'échelle N avec ce petit pont à caisson de la marque Noch réalisé en découpe laser sur du carton. Rien à envier à son grand frère à l'échelle HO! Et c'est très solide une fois assemblé par simple collage. 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 17:53
construction d'un kit loco vapeur Crampton Est Modèles

Est Modèles produit plusieurs versions de cette locomotive mythique à l'échelle HO dont un exemplaire est exposé au musée des trains de Mulhouse.

Il s'agit d'un kit réalisé sur la base d'une impression 3 D haute définition et de pièces très fines issues d'une plaque maillechort photogravée. La qualité de reproduction et la conception est ingénieuse, faisant très peu appel à la soudure, les principaux éléments du châssis étant assemblés par simple pliage. L'ami Gérard m'a confié la construction d'une version Est (Paris à Strasbourg) qui sera équipée d'un décodeur sonore commercialisé par Miniatures Passion. 

055

055

La présentation du coffret est soignée, chaque élément étant bien identifié. La notice de construction fournie sur clé USB est à télécharger (pas moins de 68 pages). Les explications sont claires avec photos en couleur à l'appui détaillant chaque étape, ce qui change par rapport à certains kit laiton produits par le passé! Il est donc à la portée de tout bon bricoleur hormis la section d'embiellage à double excentrique qui est une galère à mettre en oeuvre. 

057

057

La motorisation est réalisée sur le tender dont le châssis est une pièce monobloc réalisée en impression 3 D. La transmission se fait par une vis sans fin qui entraîne les deux essieux via un jeu de pignons droits. L'un d'entre eux est équipé de bandages d'adhérence. Les roues sont très fines. Le moteur est un mabuchi à une seule sortie d'arbre qui est maintenu dans son logement par deux vis. Celui fourni dans le kit n'est pas conforme à celui présenté sur la notice avec un volant d'inertie,  je l'ai donc remplacé par un modèle Mitsumi que j'avais dans mes tiroirs et j'ai ajouté le volant d'inertie manquant.

059

059

les différents axes supportant les pignons sont maintenus par une tige en laiton qui traverse le châssis de part en part. Les essieux sont montés sur des paliers en polymère de qualité industrielle qui se glissent dans les ouvertures du châssis et qui assurent une très bonne rotation des roues. Ils sont maintenus en place par deux tiges de laiton qui traversent le châssis de part en part. Ils ne doivent jamais être graissés au risque de destruction.   

060

060

La caisse du tender est une pièce monobloc très finement reproduite qui occupe tout l'espace du châssis, le décodeur et son HP devra être installé ailleurs!!!

062

062

Le volant d'inertie (fourniture Micro-Modèles) a dû être raccourci pour pouvoir être logé dans le tender. Il assure une plus grande souplesse et je me demande pourquoi le fabricant n'a pas maintenu cette option retenue lors de la conception première de ses kits?  

063

063

Le châssis de la loco comprend plusieurs pièces photo découpées qui sont à mettre en forme par simple pliage en respectant impérativement les lignes de gravure et les indications fournies dans la notice. Le fabricant a prévu deux planches complètes, ce qui autorise des erreurs, notamment lors de la construction de l'embiellage qui est l'étape la plus délicate dans ce kit. Les pièces s'emboîtent l'une dans l'autre et sont maintenues par vissage. A ce stade aucune soudure n'est nécessaire.  

064

064

Le châssis prend forme, les trous du tiroir sont calibrés pour installer un tube de laiton traversant de 1,3 mm de diamètre qui sera tronçonné après soudure. Les tiges de piston seront réalisées dans une tige de laiton de 0,8 mm contre 0,6 proposé par le fabricant, ce qui assurera une coulisse plus précise de l'embiellage  

068

068

Les deux essieux AV sont montés sur des supports articulés sur un axe médian permettant un débattement astucieux en trois points. La qualité de roulement est excellente quel que soit le profil des rails. L'essieu AR avec ses grandes roues stabilise l'engin, les paliers étant bloqués dans le châssis. Le calage des roues à 90° est assuré par l'essieu usiné avec une empreinte carré. Un écrou spécifique fendu en deux parties permet un blocage et interdit tout voilage lors du montage. Il faut un tournevis spécial pour exécuter cette opération. Il n'est pas inclus dans le kit, j'ai donc usiné l'outil adéquat avec un disque à tronçonner.  

077

077

zoom sur la confection du tournevis usiné en forme de fourchette à deux dents calibrées pour serrer l'écrou

066

066

Avant d'aller plus loin, il faut vérifier que la caisse de la loco s'emboîte correctement sur le châssis, sans gêner la rotation des roues. elle est simplement clipsée et la dépose est très facile. Ne pas forcer, éventuellement fraiser légèrement les excroissances internes de la caisse issues de l'impression 3 D

Attention, la matière est très fragile et peut casser aisément lors des manipulations. Il est toujours possible de la reconstituer avec de la résine polymérisable avec une lampe UV, mais il vaut mieux éviter d'en arriver là! 

069

069

Les crosses de piston doivent être soudées après pliage. Pour faciliter cette opération,  j'ai introduit une tige de laiton verticale sur un support en bois, laquelle traverse les crosses de part en part. Il faut veiller à maintenir un espace de 3 à 4 dixième sur la partie supérieure de la crosse pour lui permettre de glisser sur le tiroir. 

070

070

la crosse est ensuite raccordée à la bielle motrice par un micro rivet métallique. Le fabricant recommande de maintenir la tête du rivet sur un gros aimant le temps de réaliser l'opération

071

071

Un léger coup de marteau sur un pointeau et le rivetage est effectué. Il convient de s'assurer que la bielle n'est pas bloquée sur la crosse de piston et reste mobile sur son axe

073

073

L'axe supportant la bielle motrice doit être vissé à force dans la roue. J'ai préféré tarauder l'orifice 1,6 mm ce qui permet une fixation plus facile sans ajout de colle, et un démontage éventuel si nécessaire lors de l'installation finale de l'embiellage. 

074

074

Avant de poursuivre les travaux sur l'embiellage, j'ai démonté tous les organes de roulement pour peindre l'ensemble du châssis à l'aérographe (noir mat) 

076

076

Remontage de l'ensemble, pose et collage de la pastille masquant l'axe d'essieu de la roue motrice, installation de la bielle, réduction de la tige de piston par tronçonnage. et test de roulement, il faut vérifier qu'il n'y a pas de point dur, notamment avec la crosse de piston sur le guide de tiroir. C'est OK 

078

078

Et à nouveau, vérifier que la caisse reposée sur le châssis ne bloque pas la rotation des roues. Le contrepoids ajouté sur la roue motrice doit être légèrement limé pour ne pas frotter sur la caisse. 

079

079

Mais le plus dur reste à faire avec le montage de l'embiellage secondaire à double excentrique dont est pourvue cette machine. Ce sera la prochaine étape.

A suivre

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 17:43
052

052

047

047

j'ai pu améliorer l'éclairage des voitures Bruhat (échelle Roco N) en insérant des composants miniatures trouvés sur Ebay.de (fournisseur Kokologgo.de)

Il s'agit de micro platines intégrant un redresseur et un circuit stabilisé permettant d'alimenter en continu un éclairage qui fonctionne indifféremment en régime analogique ou digital. Ces modules supportent une charge de 30 mA suffisante pour une rampe de leds CMS. 

045

045

J'ai donc revu le montage en créant une barrette époxy sur laquelle j'ai gravé 4 pistes isolées. Les pistes extérieures cheminent le courant DCC prélevé sur les bogies, et les pistes intérieures alimentent des minuscules condensateurs polarisés de 470 microfarads (même fournisseur) branchés sur le + et - du ruban de leds CMS. La photo ci dessus montre un jeu de barrette recto et verso. Ce système permet entre autres de cheminer le courant sur chaque voiture via les barres d'attelages à élongation variable. On obtient un éclairage qui est réduit et bien stable, notamment les feux rouges de fin de convoi qui restent éclairés plusieurs secondes après coupure du courant.  

449

449

051

051

Chaque voiture peut être équipée pour capter indépendamment son éclairage, mais cela nécessite l'installation de lamelles de contact qui peuvent sur une rame de plusieurs voitures freiner sa bonne marche. J'ai prévu d'équiper deux voitures sur les cinq, mais en créant une ligne d'alimentation unique, ce qui permet une captation du courant efficace.  

053

053

Les tests sont OK, il ne me reste plus qu'à reproduire ce montage sur les deux voitures restantes. A cette échelle, j'avais des doutes sur les possibilités réduites pour loger les composants, mais je dois reconnaître que la miniaturisation de ces derniers nous facilite le travail, je vais donc continuer d'explorer toutes les applications compatibles avec la taille du matériel roulant disponible en N et notamment, je dois tester la capacité de traction des locos sur des rampes avant d'entreprendre la construction du futur réseau.   

Partager cet article

Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 18:46
013

013

L'une de mes premières locos à l'échelle N, une vapeur Fleischmann de type 230 que j'ai acquise sur Ebay en version digitalisée. Hélàs, le décodeur était HS et je me suis empressé de le remplacer par un ESU micro. Première étape: démontage des deux éléments loco/tender. 

014

014

La motorisation est située dans le tender, et le décodeur grillé était dans la loco en cabine. J'ai tenté de réinstaller le nouveau décodeur au même endroit, mais j'ai peiné pour reconstituer les branchements, car Fleischmann adopte un système différent avec des fils de couleur difficiles à identifier, et une liaison loco/tender complexe avec 4 fils. Bref, après 4 heures de bidouillage, de la fumée, court circuit, le décodeur est grillé. Je dois revoir ma copie!!! 

015

015

J'ai donc choisi un autre montage avec le décodeur logé dans le tender, mais aucune place disponible, un problème récurrent sur les modèles en N où le moindre mm3 est consacré au lest. J'ai découpé la soute à charbon métallique en perçant tout autour de la hotte, finition avec une fraise et une lime plate.  

016

016

Le branchement du décodeur fixé sur le moteur est plus simple, une seule file de roues du tender participe à la prise de courant, alors que sur la loco, les 6 roues sont conductrices + deux du bissel AV, la liaison électrique se fera uniquement avec les deux fils rouge et noir du décodeur. Sur cette photo, nous voyons que le décodeur ne déborde pas dans la hotte.

017

017

Il faut reconstituer le chargement de charbon, j'ai occulté les parties vides autour du décodeur avec une bande de carton fin qui a été solidifié avec de la résine, il importe de ne pas créer de court circuits entre les bornes du décodeur

018

018

Quant tout est bien sec, j'ajoute du véritable charbon très finement concassé.

test de roulement, cette fois-ci, tout est OK, Préalablement, j'avais inséré une micro led CMS rouge dans le conduit lumineux AR du tender qui donne un éclairage sur trois feux programmable avec la fonction F0 du décodeur

020

020

Idem pour l'éclairage AV de la loco à base d'une micro led CMS reliée aux deux files de roues. L'éclairage sera permanent!!!

021

021

zoom sur la hotte

022

022

Et pour neutraliser l'aspect un peu trop neuf de la loco, un petit voile de noir sale passé à l'aérographe sur les organes de roulement et les bas de caisse.

Bonne pour le service, les qualités de roulement sont excellentes (C'est du fleischmann!!) mais je dois dire que je ne renouvellerai pas l'expérience, mes prochaines locos seront DCC ou pré équipées, ce qui est maintenant la norme pour toutes les productions actuelles. 

Mais toujours pas l'amorce du réseau N......j'y réfléchis, dans l'immédiat, je souhaite découvrir le matériel et les maquettes disponibles à cette échelle. D'ailleurs, je suis assez surpris car je ne m'étais pas penché sur ce marché depuis fort longtemps.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 18:50
915

915

C'est parti pour un nouveau projet de construction de réseau, mais cette fois ci à l'échelle N.

Dans un passé lointain, (les années sixties) jeune marié et logeant dans un appartement modeste, j'avais réussi à imposer à mon épouse la présence d'un micro réseau N logé dans un placard à balais dont les dimensions ne devaient pas excéder 90 x 60 cm. A l'époque, l'échelle N commençait à s'imposer avec pour acteurs principaux les marques Arnold, Trix, Lima entre autres mais le matériel basique disponible était limité, orienté germanique et loin d'égaler ce qui nous est proposé aujourd'hui. 

j'ai donc entrepris d'examiner les possibilités offertes par cette échelle et ma première exploration porte sur le matériel roulant moteur et tracté SNCF que l'on peut acquérir désormais. Dans un premier temps, j'ai trouvé sur Ebay une rame Bruhat de cinq voitures Roco que je me suis empressé de démonter afin de tester mes aptitudes à bricoler sur des modèles de cette taille, avec le terrible handicap d'une vue qui faiblit. En fonction du résultat, je me lancerai dans la construction d'un réseau dont j'ai déjà finalisé le plan, le thème, l'époque et bien sûr les dimensions. 

La photo ci dessus présente en premier plan la voiture qui parait écrasée à côté de la motrice 2CC2 qui stationne derrière, et pourtant, la gravure apparaît fine et n'a rien ou pas grand chose à envier à son homologue à l'échelle HO. 

Voyons ci après les différents tests réalisés:

 

967

967

Ces voitures sont équipées d'un aménagement intérieur correct et j'ai souhaité ajouter un éclairage intérieur par ruban de leds CMS adhésif qui est collé sur une petite bande de PVC de 5 dixième d'épaisseur. Une résistance de 3,3 Kohms permet de réduire l'intensité lumineuse.

La toiture est maintenue par clipsage sur la caisse. Il faut être délicat pour la dégager sans endommager les bords. J'ai trouvé la solution, extraire les bogies en tirant dessus, puis avec une tige en bois, l'engager dans l'axe de rotation du châssis puis pousser légèrement sous la toiture, elle se détache sans problème.

980

980

J'ai voulu également installer des feux de fin de convoi sur l'une des voitures, j'ai percé la caisse avec un foret de 5 dixième et positionné des leds CMS 402 pré câblées qui ont été maintenus par une micro goutte de résine solidifiée avec une lampe UV. 

982

982

985

985

Une pointe de peinture rouge déposée au stylo acrylique Posca  simule les feux en position éteinte

981

981

Une résistance de 22 Kohms permet un éclairage très doux des feux.  

922

922

la prise de courant se fait par deux minuscules lamelles de chrysocale dont il faut bien mesurer la pression sur les essieux pour ne pas freiner le roulement par ailleurs excellent 

923

923

Une première voiture avec éclairage intérieur. Je vais essayer de tirer une ligne électrique sur toute la rame afin d'avoir une bonne stabilité de l'éclairage, quitte à équiper une voiture supplémentaire de lamelles de contact

945

945

Sur ces modèles déjà anciens, les attelages courts n'existent pas ce qui nuit à l'esthétique de la rame d'autant plus visible qu'elle est équipée de soufflets. j'ai donc entrepris d'en fabriquer de toutes pièces. 

968

968

Après plusieurs essais infructueux, j'ai décidé de relier chaque voiture par un timon solidaire à élongation variable qui sera plus discret et plus fiable que le système d'origine dont les attelages fixés sur chaque bogie sont des sources de déraillements. La rame sera indivisible mais cette option me convient. 

Pour ce faire, il faut fraiser deux segments de cercle sous les extrémités de caisse, opération réalisée avec un compas métallique dont j'ai affuté les pointes sèches. La gravure réalisée permet ensuite de percer avec un  foret de 5 dixième, puis de 1 mm pour dégager les segments, la finition se fait avec la pointe d'un cutter bien aiguisé

958

958

zoom sur l'incision réalisée, cette opération doit être précise. Nous voyons que le châssis présente un renfoncement sur chaque extrémité des voitures sur lequel viendra s'appuyer le timon d'attelage 

963

963

La deuxième opération consiste à fabriquer un timon d'attelage à élongation variable dans une chute de laiton de 6 dixième d'épaisseur en forme de double T coudé qui est renforcé par un micro profilé U plat soudé. Les T viennent en butée dans le renfoncement sous le châssis et deux pastilles de PVC de 5 dixième de mm sont collées sous les axes de bogie pour permettre le débattement. Le maintien du timon est assuré par un cavalier en laiton de 5 dixième enfiché dans le châssis. Un petit rodage est nécessaire et la graisse téflon fait le reste!!! Les deux voitures sont désormais tampons et soufflets joints en alignement droit, et un test sur des courbes sévères de rayon 20 cm confirment le bon comportement de la rame. 

969

969

recto de la barre d'attelage

970

970

verso, le têton réalisé avec une tige de laiton de 1 mm soudé s'engage sur le segment gravé sous le châssis. 

961

961

Sur cette photo, nous voyons comment s'effectue l'inscription en courbe sur une portion de rail retournée. Il était important de m'assurer que le système réalisé pouvait passer sur les rayons minima produits par les différentes marques (Arnold, Roco, Fleischmann, Peco, Trix etc...) avant de poursuivre plus loin le projet de réseau.

964

964

973

973

un premier couplage est réalisé. En alignement droit, les soufflets sont quasiment joints et aucun jeu axial des voitures en traction ou en pousse, c'était le but recherché. 

971

971

une troisième voiture est équipée, il est certain que la rame complète devra être manipulée avec soin car le dételage sera exclu une fois les cinq éléments accouplés et posés sur les rails. Toutefois, j'ai prévu pour de futurs travaux de maintenance la possibilité d'extraire les timons d'attelage en ôtant les cavaliers qui les maintiennent. 

987

987

La barre d'attelage facilite le cheminement des fils qui relieront chaque voiture, à cette échelle, il est préférable d'éviter des raccordements électriques avec des micro prises. Tout est millimétré!!! J'ai pu vérifier qu'ils n'entravaient pas le déplacement du timon d'attelage. 

946

946

Les rails à l'échelle N (code 80 ou 55) n'ont pas la finesse de leur homologue HO, le ballastage améliore visuellement ce défaut, notamment lorsque les traverses reposent sur une semelle isolante. La section visible sur cette photo est découpée au cutter dans un matériau vendu en grandes surfaces et qui sert de sous couche lors de la pose de parquet flottant. Elle mesure 2,2 mm d'épaisseur et est parfaitement adaptée pour nos applications en N. La section testée est faite avec du ballast minéral HO, je vais poursuivre les tests avec du ballast plus fin destiné au N avant de valider cette technique. 

948

948

Avant d'exécuter ces travaux, j'ai souhaité patiner légèrement les voitures avec un voile de poussière Décapod appliqué à l'aérographe. 

944

944

L'infrastructure du réseau en forme de caisson sera entièrement réalisée en Xyltech dans différentes épaisseurs, un matériau génial à base de fibres végétales et de polymères entièrement recyclables. Outre ses qualités de découpe, d'assemblage, il est totalement insensible à l'humidité et est imputrescible. Par ailleurs, sa légèreté est inégalable comparée à d'autres matériaux classiques (CP ou MDF)

Le futur réseau comportant des rampes hélicoïdales, j'ai testé une découpe de plateforme dans une plaque de 5 mm réalisée avec un simple cutter, pour les amateurs réalisant un réseau en appartement, c'est le matériau idéal. Pas de scie, pas de sciure, il se visse et se colle sans problème, il est parfaitement plan, rigide et souple à la fois et sa surface est pré apprêtée pour être peinte. On le trouve en panneaux dans les grandes surfaces de bricolage en différentes épaisseur (5 mm, 10 mm, 15 mm) son seul défaut, il est assez cher!!!

J'attends la livraison de plusieurs locos pour poursuivre les tests. Il importe de vérifier les qualités de traction du matériel N notamment sur des rampes dont je n'ai pas encore déterminé le pourcentage acceptable. 

A +

Partager cet article

Repost0
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 18:40
899

899

Deux locos tracteurs Roco Y 8000 équipés de feux fonctionnels (kits CDF informatique) et de décodeurs ESU micro + attelages magnétiques conducteurs REE, en transit sur le réseau de Gilles. Attelés à un wagon capteur de courant, l'association permet de remédier au problème récurrent des engins comportant deux essieux. Car l'installation d'un power pack est quasiment impossible sur ces modèles!!

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche