Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 07:17
482

482

Dans sa version la + récente, Fleischmann a reproduit une rame de voitures "boites à tonnerre" dont la gravure est excellente. J'ai souhaité installer un éclairage intérieur individuel sur chaque voiture, afin d'éviter un raccordement par micro-prises, lequel aurait été très visible, compte tenu de la conception à base de plateformes extérieures.  Par ailleurs, j'ai profité du démontage pour installer des voyageurs. Enfin, une patine discrète a été réalisée à l'aérographe. 

448

448

La toiture est simplement clipsée sur les vitrages, on peut l'ôter en glissant un ongle le long de la structure supérieure de la caisse. Le compartiment voyageurs, ainsi que les vitrages peuvent ensuite être déposés pour faciliter l'installation de la rampe d'éclairage. Sur cette photo, nous voyons un lot de petits plots découpés dans une plaque de circuit imprimé, qui serviront de support pour les tiges de laiton chargées de capter le courant sur les essieux.

476

476

j'ai récupéré chez l'ami Jacques un lot de réglettes de leds diffusant un ton chaud adapté à ces vieilles voitures. Trop longues, elles peuvent être divisées en deux, et elles disposent d'un redresseur à leur extrémité, ce qui sera pratique pour l'ajout d'un condensateur polarisé sur chaque voiture. 

456

456

les deux petits plots de CI sont collés dans une cavité qui est présente à l'intérieur du châssis de chaque voiture juste derrière le timon d'attelage. J'ai percé un trou sur chacun d'eux afin d'installer une tige de laiton de 4 dixième qui traverse le châssis et est en contact avec chaque essieu. Le lest métallique central est ensuite recouvert d'une bande de ruban adhésif  

457

457

J'ai collé ensuite deux bandes cuivrées adhésives (fourniture Limousin Modélisme Trains) pour conduire le courant sur la partie centrale du wagon, dans la cabine de toilettes où sera logée un condensateur. Chaque bande cuivrée est soudée sur l'une de leur extrémité

459

459

le condensateur polarisé (1000 microfarads 24V) est raccordé à la sortie positive et négative du pont redresseur, l'entrée étant raccordée aux deux essieux via des fils qui passent par la cabine de toilettes. Cette disposition permet de loger le condensateur et de cacher les fils d'alimentation raccordés à la rampe de leds. En régime digital, l'éclairage est constant, quelles que soient les micro coupures sur la voie, il fonctionne dans les deux sens de marche, toutefois en régime analogique, il faut un courant minimum de l'ordre de 7 à 8 V. Par ailleurs, la faible pression de la tige de contact sur les deux essieux par rapport au freinage qu'il crée est quasiment insignifiant. 

460

460

l'éclairage est stable et très doux, je n'ai pas repéré la valeur de la micro résistance insérée dans la réglette de leds, mais elle me paraît appropriée pour cette application. On peut obtenir un résultat analogue avec les bandes de leds autocollantes ton chaud du commerce, avec ajout d'une résistance de l'ordre de 1000 ohms, mais il faut dans ce cas rajouter un pont redresseur à loger dans le compartiment toilettes. 

462

462

le plancher du compartiment voyageurs a été peint en gris moyen, avec ajout de personnages assis. Une fois le toit reposé, le condensateur est caché entre les deux cloisons centrales du wagon. 

464

464

Il est facile de régler la pression de la tige de contact sur les essieux, le wagon doit pouvoir rouler sans résistance!

466

466

La conception du fourgon de queue est différente, mais là encore, on peut loger aisément un condensateur. j'ai prévu d'ajouter un feu rouge à l'arrière, à partir d'un kit du fabricant AMF incluant une lanterne en bronze, une micro led cms pré câblée+résistance (fourniture miniatures Passion). 

468

468

Même système adopté pour conduire le courant des essieux à la réglette de leds. Attention de bien isoler le lest métallique existant avant de coller les rubans cuivrés autocollants

469

469

Le condensateur étant situé à l'arrière, il faut souder deux câbles bipolaires à l'entrée et sortie du pont redresseur, ce qui facilitera l'installation.

471

471

Le compartiment peut loger sans problème le condensateur. Le feu rouge sera raccordé à ses deux bornes en respectant la polarité. J'ai ajouté une résistance de 1000 ohms pour atténuer la luminosité de la lanterne.  

473

473

terminé pour le fourgon, les trois autres voitures ont été traitées de la même manière

478

478

J'aborde maintenant la patine de toute la rame. Je vais tester les produits Décapod qui décline toute une gamme spécifique, dont l'application est recommandée à l'aérographe. le produit peut être utilisé en l'état, mais il est judicieux d'ajouter un diluant/solvant de la marque (10 à 20%) pour obtenir une pulvérisation très fine.  

488

488

La partie basse de la caisse et le dessous du châssis ont été traités avec la patine poussière, en protégeant les vitrages avec un ruban adhésif de masquage. Plusieurs passes successives sont recommandées selon le résultat souhaité. 

490

490

La finition peut être effectuée au pinceau fin avec des touches de brun sale sur les supports d'essieux, qq touches de rouilles le long du châssis, supports de marchepieds. 

492

492

Les toitures sont traitées également à l'aérographe en adossant les cinq voitures caisse contre caisse avec du noir sale toiture. Un second passage couleur poussière en atténue l'aspect uniforme  

497

497

Les extrémités de caisse, traverse de tamponnement, tampons doivent également être patinés. La gamme de couleurs déclinée par Décapod couvre normalement tous les besoins. 

498

498

terminé. La rame diffuse un éclairage agréable et vieillot, le système de captage du courant individualisé sur chaque voiture et la présente de condensateurs permettent une grande stabilité de l'éclairage, ce qui n'est pas toujours gagné avec des voitures à deux essieux. 

Nous aurons l'occasion de la voir évoluer sur le diorama lorsque j'aurai développé un circuit supplémentaire en coulisse. Pour l'instant, elle stationne en gare de St Jean en attendant d'être tractée par un vieux chaudron vapeur!

Je recommande les produits Décapod dont la facilité de mise en oeuvre et l'excellent pouvoir couvrant sont des atouts indéniables pour tous nos travaux de peinture et de patine. De plus, ils ont en catalogue la quasi totalité des peintures d'origine SNCF. 

Partager cet article

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

TURRINI Jean-Louis 14/12/2016 15:24

Une fois de plus bravo pour la réalisation. Je tenais juste à vous faire part de mon expérience. Je ne suis pas un adepte des tiges de contact que vous utilisez car, c'est fragile et ça s'encrasse. Je suis plutôt pour le système tube laiton. Ci-joint lien vers mon site:

http://jlturrini.wixsite.com/accueil/feux-de-fin-de-convoi

Encore bravo pour tout le rêve que vous partagez. Joyeuses fêtes et plein de trains...

BARBUT 14/12/2016 17:22

bonjour
Astucieux votre technique, mais niveau esthétique, je préfère avoir recours à ma solution (fil de laiton ou lamelle en chrysocal) qui est plus discrète, mais effectivement plus fragile. Je n'ai pas constaté à l'usage un encrassement, la surface en contact étant infime.
bonne continuation

Marc 11/12/2016 22:43

Bravo et merci pour ce superbe tuto , me reste plus qu' à suivre ton cour , le plus dur c' est de retrouver les 6 voitures dans les cartons , sa va faire 30 ans qu' elles attendent le grand jour...
se sera surement pour 2017..

Jean-Claude (Papybricolo) 11/12/2016 10:29

Super bonne idée Jean-Claude, je vais me mettre de coté ce "tutoriel" pour faire (un jour ?) les miennes...
Je pense également que ceci est reproductible pour d'autres rames...
merci du partage

Alan McMillan 11/12/2016 09:38

Votre modellisme est superbe!

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche