Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 05:28

Françis est un modéliste talentueux qui nous a déjà proposé plusieurs photos de ses réalisations, aujourd'hui, il présente une suite d'immeubles d'un réalisme saisissant qu'il vient d'installer sur son réseau à l'échelle HO et nous explique en détail le processus de fabrication à l'aide du reportage suivant dont il est l'auteur. 

Les Caves des trois fûts

Construction d’un immeuble provençal en pierre synthétique au 1:87.
 

001

001

Quoi de plus gratifiant que de partager sa passion, cet article a pour vocation de transmettre mon expérience et des techniques apprises au fil des ans.

 

La découpe laser a permis de produire et de diffuser ces 10 dernières années un nombre très impressionnant de modèles en cartons pour nos réseaux et dioramas. Et c’est tant mieux.

C’est une technique rapide et facile, très peu d’outils sont nécessaires au montage :
cutter, papier de verre, colle, peintures.

Je trouve personnellement que l’aspect carton et papier, si leur aspect n’est pas retravaillé, manque cruellement de réalisme.

Pour les constructions en pierres apparentes, je préfère concevoir et fabriquer mes propres modèles que j’installe sans problème aux côtés des productions de Patrick Noyelle : PN Sud Modélisme. Rien n’égale la pierre synthétique pour imiter la pierre. Ce matériau qui ressemble à du plâtre est une résine. Une fois assemblés, les bâtiments seront peints et patinés de jus très dilués ; le réalisme n’en sera que saisissant. Il faut l’admettre, c’est une technique longue et coûteuse, et nous y trouverons un avantage que si nous tirons plusieurs exemplaires.

 

 

 

 

La conception :

J’utilise, les logiciels Adobe Illustrator et Photoshop, mais par exemple GIMP ou Inkscape, logiciels gratuits font très bien l’affaire.

002

002

Pour le dessin, les appareillages sont le fruit de recherche en ligne sur la construction des murs en pierre. J’ai retravaillé un dessin de base qui est devenu un motif me permettant de concevoir des bâtiments de n’importe quelle taille.

 

Le transfert du dessin à l’acétone sur carton plume ou forex :

Une fois le dessin réalisé, il est dupliqué et renversé sur l’axe vertical pour obtenir une image miroir. L’impression est réalisée sur une imprimante laser, vous pouvez vous rendre dans un point photocopieuse si vous n’en possédez pas. Ces appareils utilisent les même procédés d’impression. Oubliez les imprimantes jet d’encre, ça ne marche pas, hélas.

 

Gants obligatoires

Je place le dessin retourné sur le support et je le scotche les bords pour l’immobiliser. J’applique l’acetone avec des cotons-tiges pour transférer le dessin.

Une première fois sans appuyer, puis une seconde en forçant.

 

La gravure des pierres :

Étape longue et fastidieuse, elle demande rigueur et attention.

Personnellement, les mains de mon garçon de 14 me sont précieuses, le modélisme en famille a certains avantages !

 

003

003

Les éléments comme la porte du porche sont conçus en carte plastique et profilés styrène Evergreen ; le balcon dans avec les mêmes matériaux, il faut rajouter chutes de carton, tour de boite à camembert, profilé de bois, etc.

 

 

Qui dit pierre synthétique dit moulage :

Les moules sont en silicone RTV 151 qu’on trouve chez un marchand de Beaux-Arts. C’est cher, comptons 35€/kg, d’où l’intérêt de faire plusieurs tirages. Il faut réaliser maintenant le coffrage en carton de chaque pièce. Le RTV devra recouvrir d’au moins 1,5cm votre pièce, pour un modèle en carton plume de 5mm cela revient à une épaisseur totale de 20mm de RTV.

Juste avant cette étape j’ai utilisé un apprêt noir pour vérifier que toutes les pierres étaient gravées, si nous avons des ultimes modifications, c’est maintenant.

 

004

004

005

005

006

006

Les modèles maître sont plaqués et collés à la colle à bois sur le fond en carton plume, des poids assurent la planéité des murs.

 

Préparation des éléments à la vaseline avant RTV151 :

On tamponne tous les éléments avec une fine couche de vaseline, cette étape indispensable vous permettra de démouler avec moins d’efforts

007

007

008

008

On ajoute le catalyseur au silicone entre 5 et 10% et on mélange au moins pendant 5mn.

 

Pour éviter des bulles d’air, nous allons tamponner les murs comme nous l’avons fait avec la vaseline, ceci va permettre au silicone de pendre l’empreinte au micron prêt.

 

Puis nous coulons comme nous l’avions dit le RTV.

 

009

009

010

010

Au moins 24h sont nécessaires pour un bon séchage, il existe des accélérateurs, mais je déconseille, le RTV devient plus cassant. Je démoule après 48h. Passion sans patience n’est qu’ennemi du modélisme.

 

011

011

C’est l’heure de casser les coffrages. Nous retournons les moules coté carton plume pour le peler et arriver jusqu’au modèle maître. On peut s’aider d’une lame mais attention au moule, l’erreur est définitive.

 

Retirons nos éléments maitres délicatement et nous voilà avec nos moules.

012

012

Ces moules sont précieux et fragiles. Je les stocke bien à plat.

 

Les tirages :

J’enduis les moules de vaseline, étape identique à celle décrite plus haut et je coule la pierre synthétique. Vigilance, ce produit prend au bout de 6mn.

1 heure plus tard, je démoule puis assemble les éléments bien à l’équerre. Il faudra poncer, ajuster soigneusement les pièces avant montage.

013

013

014

014

015

015

Une fois le montage réalisé, je retouche les angles soigneusement, soit avec le même matériau soit avec de l’enduit de rebouchage.

 

La mise en couleur

 

Un premier jus acrylique ocre très dilué est passé à la brosse, ici une peinture Tamiya XF60, la pierre synthétique comme du plâtre va absorber le jus. La main légère, il vaut mieux plusieurs jus, qu’une couleur trop marquée. Nous passons ensuite un jus noir acrylique qui contrastera les pierres. Cette étape donne du relief et véritablement vie aux volumes.

 

016

016

017

017

Une attention particulière est portée au crépi avec l’imitation des petites mousses et lichen qui viendront vieillir le mur. J’utilise des petits morceaux d’éponge à récurer verte. J’applique ce petit tampon chargé de peinture très délicatement avec une pince.

 

018

018

La rambarde, écueil d’un modéliste pressé

 

J’ai voulu aller vite en utilisant un fil de cuivre tendre pour représenter la rambarde, erreur, c’est soudé, c’est moche et distendu, il faut recommencer et trouver un matériau rigide. La corde « mi aigu » d’une guitare folk est idéale et très bon marché. A noter que pour la patine, j’utilise des peinture Humbrol enamel, des sets de peintures AK interactive enamel wearthering et des acryliques Vallejo et Tamiya. Ici la rouille est une peinture AK. Les poteaux proviennent de chez decapod.

 

019

019

020

020

De fines couches de gris et de blanc sont passées sur la porte du porche et les volets au pinceau 0, puis on contraste avec un jus noir très dilué qui ira se loger dans les creux.

 

021

021

022

022

La mémoire du bois, effet de vieillissement

 

J’utilise un procédé AK, je passe une couche transparente « Worn effect » avant ma peinture verte acrylique Vallejo. On obtient un effet similaire avec de la laque pour cheveux. Une fois sèche, on remouille la peinture acrylique avec de l’eau, on frotte avec un pinceau brosse, on écaille avec un cure dent, la peinture verte laisse apparaître le bois gris.

023

023

024

024

Nous finissons la porte, en passant à plat, un crayon aquarelle blanc pour renforcer les nervures du bois.

Des huisseries à la sauce confinement

 

Possédant une machine de découpe Cameo, je n’avais plus de lame, j’ai donc utilisé la bonne méthode éprouvée de la carte plastique et des profilés Evergreen pour faire les bois et petits bois. Rhodoïd pour les vitres et impression des rideaux sur une imprimante jet d’encre.

 

025

025

J’ai volontairement omis quelques détails comme la toiture, à base de texture Redutex, repeinte et repatinée pour vous éviter les longueurs.

 

Mise en place et résultat final

 

L’aventure s’achève. La construction d’un bâtiment comme celui-ci est une aventure en soi.

Une recherche sur l’architecture provençale a précédé la conception, je m’inspire dorénavant d’une collection :

Architecture rurale française, édition Berger Levrault de 1977 soutenue par le CNRS, cela ne me rajeunit pas, c’est l’année de ma naissance.

Je n’ai pas parlé de la glycine courant sur le mur, qui utilise la technique du fil de fer torsadé, c’est une autre histoire J

 

Rendons à César qui est à César, je me documente mais je regarde attentivement les modélistes de talent comme Marcel Ackle, Emmanuel Nouaillier, Daniel Coutier et je suis de près des artisans comme Patrick Noyelle. Je remercie bien sûr chaleureusement Jean Claude pour sa gentillesse, son partage et son blog devenu une référence en modélisme ferroviaire.

 

Enfin pour celles et ceux qui sont intéressés, je peux vous réaliser ce bâtiment si vous me le commandez. Je vous communiquerai le prix et les délais, je ne livre que des modèles montés et patinés. A noter que l’immeuble de fond de décor (profondeur totale avec escalier : 6cm) est conçu pour être installé en pente ou à plat. La diffusion restera confidentielle, 50 exemplaires numérotés. Par ailleurs, un deuxième modèle existe déjà, Jean Claude a publié des images du mas provençal, modèle complet, qui utilise exactement les mêmes techniques.

 

Prenez du plaisir, bon modélisme.

026

026

construction d'un immeuble provençal en pierres synthétiques
construction d'un immeuble provençal en pierres synthétiques

En conclusion

Je remercie chaleureusement l'ami Francis pour ce reportage qu'il a eu la gentillesse de me confier et je le félicite pour le soin apporté à ses travaux.

On ne peut être qu'admiratif du résultat obtenu!! Il rejoint au niveau de la conception et de l'originalité de ses maquettes la qualité des fabrications les plus renommées. C'est bien volontiers que je communiquerai ses coordonnées si quelque amateur intéressé souhaite entrer en contact avec lui. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Francis Edelin 07/06/2020 20:22

Bonsoir
Merci Jean Claude, j'essaie de rentre accessible des techniques qui au premier abord peuvent paraitre complexes et techniques. Finalement, c'est un peu comme la cuisine, plus on pratique, plus on expérimente, et plus on acquiert de l'expérience. Pour ceux qui n'ont pas le temps, je prends commande.

Francis

Jean-Claude 04/06/2020 23:57

j'ai assemblé sur mon réseau un BV 3 portes (de chez Bruno Moret) et j'avais pris beaucoup de plaisir à la construire, mais de là à construire soit même les moules alors la chapeau C'est du grand art …Bravo.
Merci à Jean-Claude B. de nous en faire profiter…

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche