Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 06:27
380

380

Dans un premier temps, la structure du caisson du premier module a été consolidée par des rives de 25 cm de hauteur réalisées en MDF de 3 mm d'épaisseur. J'ai dû revoir ma copie car c'était insuffisant dans la mesure où toute la zone de gare se situe déjà à 11,5 cm par rapport au niveau zéro. En définitive, le module sera ceinturé par des rives de 40 cm de hauteur réalisées en CP de 5 mm. Cela permettra entre autre de fixer un diorama panoramique que j'ai pu trouver sur un site anglais. 

Avant d'aller plus loin, j'ai testé le fonctionnement de plusieurs locos dans la rampe hélicoïdale. Je peux maintenant préparer les supports de la plateforme supérieure qui accueillera la gare de passage et les voies de service vers la remise. 

390

390

Les rails sont sectionnés précisément en limite de jonction future de l'autre module. J'ai prévu un raccordement à base d'emboîtement de tenons sur les surfaces qui seront en contact, pour garantir une jonction correcte des rails dans l'alignement et sans cassure, le tout sans éclisse.

Compte tenu de la taille du réseau, j'aurais pu construire la totalité d'un seul tenant, mais j'ai préféré cette solution pour faciliter un éventuel transport en voiture. Par ailleurs, le manque de place dans le garage déjà bien encombré ne me laissait pas le choix. Lorsque les deux modules seront terminés, il me sera toujours facile de les raccorder solidement à l'aide de deux cornières alu.

Un autre avantage non négligeable d'une réalisation sous forme de modules est un accès périphérique aisé à toutes les surfaces lors de la construction et du décor, et un poids allégé lors des manipulations fréquentes.  

393

393

le mini dépôt se situera au dessus de la rampe hélicoïdale et j'ai dû confectionner un support pour positionner la plateforme

394

394

C'est fait, j'ai dû l'élever de 0,5 cm par rapport aux voies de la gare pour laisser un gabarit suffisant sous la rampe, ce qui situe la gare à + 11,5 cm et le dépôt à + 12 cm

 

399

399

Nous avons vu que la pose des voies visibles se fait sous une semelle de 2 mm découpée au cutter. Une fois collée, il est facile de surfacer un dévers dans les courbes à l'aide d'une cale à poncer. On peut ainsi obtenir un dévers progressif dans les courbes paraboliques du meilleur effet. 

396

396

Notamment en sortie de la rampe où l'on peut vérifier le rendu une fois la voie posée sur la semelle de ballast. Dans un premier temps, je fixe la voie flexible Fleischmann avec des petits clous avant collage, ce qui permet de rectifier éventuellement la pose. Cette étape est essentielle et conditionne le bon fonctionnement ultérieur du matériel roulant. Les clous seront ôtés après coup lors de la pose du ballast et de l'encollage. 

644

644

646

646

651

651

650

650

J'ai prévu de nombreuses fenêtres à l'arrière du caisson et sur le côté pour faciliter les accès aux voies cachées, il faut pouvoir intervenir en cas de déraillements!

645

645

Sans oublier de neutraliser l'angle par un arrondi qui épouse exactement la courbe de la rampe hélicoïdale. Sa surface est réalisée avec une plaque de plexiglas mise en forme et collée sur son support avec de la colle au néoprène. Une rainure pratiquée dans la plaque de CP avant la pose permettra un raccord parfait lors du collage du diorama.

647

647

Un test de positionnement provisoire du fond de décor permet de vérifier la continuité du paysage sans cassure inesthétique. 

649

649

Le thème plutôt rural du diorama devrait assez bien s'accommoder avec les maquettes que j'envisage d'installer dans l'environnement de la gare.  

634

634

La motorisation des aiguillages sera réalisée avec des moteurs MP1 (fourniture CDF informatique) dont j'ai dû adapter la commande sur l'aiguillage triple Arnold. Situé en souterrain, je n'avais pas la place pour l'installer sous la plateforme. 

638

638

La barre de transmission est en laiton de 6 dixième pliée en accordéon pour apporter plus de souplesse en fin de course. La commande sera assurée en digital par des modules accessoires CDF. Sur ce type d'aiguillage, l'alimentation des pointes de coeur est automatique et le bornier moteur comportant un contacteur commun/repos/travail n'est pas utilisé. 

652

652

Avant de poursuivre la pose des voies supérieures, j'ai positionné le diorama par encollage sur les deux faces avec de la colle de tapissier étalée au roulor (hauteur 22 cm)

653

653

Visuellement, il remplit bien son rôle pour fermer la ligne d'horizon, une grande partie sera occultée par du relief, de la végétation et des constructions constituant le premier plan. 

La suite de cet article sera consacrée à la planification du câblage et la pose des voies supérieures (gare et dépôt) C'est un gros chantier dans la mesure où je m'oriente vers une informatisation totale du réseau sur PC.

La programmation est en cours d'élaboration par un ami internaute Thibaut, féru dans ce domaine,  qui a gentiment proposé de m'assister dans toutes les étapes préparatoires. Je vais donc tenter de franchir le pas, jusqu'alors très récitent sur tout ce qui touche l'informatique, mais il faut vivre avec son temps et ce sera pour moi une expérience intéressante appliquée à ce petit réseau. 

 

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2020 2 28 /07 /juillet /2020 05:46
549

549

Sur le futur réseau "nanotrain", j'ai prévu un embranchement portuaire pour permettre l'acheminement par péniche de céréales via une coopérative agricole comportant un silo de stockage. N'ayant pu trouver sur le net un modèle à l'échelle N qui me convienne, j'ai décidé de construire la péniche de toutes pièces, en me référant au modèle reproduit par Artitec en HO, dont l'ami Gilles m'a fourni le kit. Il se trouve que le plan présent dans cette boîte est exactement à l'échelle du N, ce qui devrait me faciliter la tâche. Dommage qu'Artitec ait suspendu ses productions de péniches à cette échelle car elles figurent sur le catalogue de la marque et ne sont plus disponibles actuellement. 

La structure de la péniche est réalisée dans deux plaques de xyltech de 10 et 5 mm d'épaisseur collées en sandwich. La découpe est faite au cutter avec finition à la lime douce. j'ai essayé de reproduire au mieux le volume avec les soutes de chargement, sur cette photo, une ébauche a pris forme à côté de sa grande soeur en résine.   

550

550

Le plan Artitec HO est précieux, ce qui permet d'être guidé pour la réalisation du pont au profil légèrement concave. Bien sûr, les nombreuses pièces d'accastillage figurant dans le kit HO ne pourront pas figurer à l'échelle N, l'essentiel étant plus de suggérer la maquette que de faire une reproduction parfaitement à l'échelle. 

551

551

Un gros travail de sculpture est nécessaire, ici, c'est la poupe qui est mise en forme, le xyltech se prête très bien à la découpe au cutter, et lorsque le volume est conforme et symétrique, il ne reste plus qu'à finir à la lime diamant et au papier de verre à grains très fins. 

553

553

Les soutes sont plus faciles à traiter, la deuxième plaque de xyltech constituant le fond du bateau. j'ai réalisé une ceinture avec du polystyrène de 1 mm d'épaisseur pour les réhausses de soute, sur lesquelles j'ai collé un minuscule profilé de section carré 

554

554

Sur la proue, un morceau de bastinguage est découpé dans un bouchon d'aérosol après mise en forme et collage. 

555

555

Il a été renforcé par une plaque de polystyrène de 5 dixième d'épaisseur

557

557

La poupe a subi le même traitement avec une cornière en styrène dont l'arrondi a été mis en forme en le chauffant. 

560

560

L'habitacle est également en xyltech, et la toiture découpée dans une feuille de polystyrène après mise en forme. 

561

561

le corps de la cabine est découpée dans une feuille de polystyrène de 5 dixième après ouverture des fenêtres et des portes. Les hublots sont des mini rondelles en laiton 

583

583

584

584

A ce stade, je peux passer une première couche d'apprêt à l'aérographe sur toute la structure de la péniche. 

600

600

601

601

Puis peinture en brun foncé, suivi d'un voile poussière à l'aérographe sur le pont et les soutes. La toiture cabine est repeinte en blanc sale. 

602

602

j'ai suggéré le treuil d'ancrage sur le pont avec ajout de deux petits volants en laiton peints en rouge, ainsi que deux bites d'amarrage,  

605

605

La péniche a été baptisée "normandie", seule décalcomanie que j'avais dans mes tiroirs

609

609

et bien sûr un chargement de céréales réalisé avec du ballast beige très fin Noch (on fera avec! je verrai lors de l'installation finale si je peux rajouter qq éléments d'accastillage, peut être un drapeau.....mais le plus gros est fait. Je vais pouvoir attaquer la construction de la grue portuaire.

A +

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 17:59
538

538

Avant de poursuivre la construction du réseau Nanotrain, je dois prendre position sur le mode d'exploitation qui sera retenu, démarche indispensable car elle doit être préalable à la pose des voies dans la mesure où il faut prévoir toutes les sections qui seront à câbler dans l'hypothèse d'une gestion informatique, ce à quoi j'aspire. 

j'ai eu un contact récent avec Thibaut, un internaute fidèle lecteur du blog qui me propose son assistance pour la programmation à mettre en oeuvre en fonction du tracé, tout en me guidant sur le choix du matériel requis. Je le remercie chaleureusement pour son intervention, le projet avance et je serai mieux à même d'en parler dans les futures étapes

En attendant, je peux entamer la construction des maquettes que j'ai pu acquérir récemment. La recherche n'est pas toujours facile, malgré un choix important proposé par de nombreux fabricants hélàs très souvent hors de nos frontières. Cela impacte le style des bâtiments que l'on peut trouver sur le net, essentiellement de type germanique ou british, voire purement américain. Il faut donc composer lorsqu'on souhaite rester dans un style proche de ce qui existe ou a pu exister dans notre hexagone. 

la remise présentée sur cette photo est un modèle Vollmer dont j'ai modifié toutes les couleurs d'origine. Elle a été copieusement salie et patinée. Sa structure en briques en fait un modèle passe partout. 

505

505

les différentes planches du kit ont été peintes à l'aérosol Belton avant dégrappage (couleur brun/orange pour les briques, gris moyen pour les portes/fenêtres/sol et intérieur du bâtiment, gris anthracite pour la toiture, zinc pour les gouttières. Les deux petits ateliers accolés à la remise seront inversés au montage pour être visibles côté façade du réseau. 

513

513

la maquette est bien conçue et ne pose aucune difficulté au montage. Le constructeur a prévu un système de fermeture et d'ouverture automatique des portes via une tringlerie intérieure qui doit être installée avant la pose du toit. Je laisse de côté cette installation qui a l'inconvénient de maintenir visibles les tiges en corde à piano lorsque les portes sont ouvertes.

518

518

Les différents éléments sont assemblés, je peux passer à la patine. 

519

519

L'éclairage est constitué de barrettes de leds adhésives ton chaud montées sur un support époxy sur lequel j'ai tracé trois pistes isolées, avec ajout de résistances de 1 Kohms pour atténuer la luminosité de l'éclairage intérieur et 10 Kohms pour l'extérieur

536

536

les trois éclairages au dessus des portes de la remise et de l'atelier sont réalisés avec des micro leds CMS câblées. Une goutte de résine polarisée avec une lampe UV permet de simuler des appliques murales. 

546

546

la led CMS est surmontée d'une petite visière confectionnée dans une micro rondelle, l'ensemble peint en vert olive. 

533

533

C'est fait, la remise a été salie avec un lavis de peinture Humbrol noir, brun et beige très dilué dans du white spirit et étalé sur tout le bâtiment en insistant sur les recoins. Lorsque tout est bien sec, j'applique de la terre à décor et je termine par un voile couleur poussière de patine à l'aérographe.

531

531

522

522

524

524

Terminé ou presque, l'intérieur peint en gris moyen devra être sali car ce type de remise accueillera aussi des locos vapeur, le futur réseau se situant dans les années 70 et plutôt orienté vers la région nord/est de la France où les constructions en briques étaient dans le standard de l'époque. 

 

Partager cet article

Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 18:39
381

381

Préalablement à la phase de construction, comme tout projet, j'ai établi un cahier des charges pour définir le thème, l'époque, le type de réseau et réalisé un plan afin de déterminer le plus précisément possible le tracé des voies, et l'emprise des différentes maquettes que j'envisage d'installer.

L'objectif est de réunir sur une surface la plus réduite possible les principaux éléments d'un réseau, à savoir une gare de passage avec ses structures annexes, et un embranchement desservant un silo à céréales et ses installations de chargement/déchargement via un complexe portuaire longeant un fleuve au premier plan. Pour ne pas surcharger le projet, et permettre une circulation aérée des trains, une partie importante du circuit est caché, situation rendue possible par la présence de deux rampes hélicoïdales qui autorisent la création de trois niveaux. Cela permet notamment de créer une petite gare souterraine au niveau le plus bas pour garer quelques convois. Ultérieurement, il sera possible d'ajouter quelques voies de part et d'autre de la voie centrale en fonction du trafic.

La photo ci dessus présente un schéma succinct réalisé à l'échelle 1/5 sur une surface prévue au départ de 200x65 cm. En définitive, j'ai dû revoir ma copie pour loger les principaux éléments, et refaire un tracé précis à l'échelle 1/2,5 sur la base d'une surface de 220x75 cm divisée en deux modules d'égales dimensions. Les voies en bleu correspondent à la partie visible du réseau, et en rouge la partie cachée. Le circuit en forme de double huit est bouclé et peut être parcouru dans les deux sens. Il autorise de nombreuses manoeuvres en gare et sur la zone portuaire. 

Partant de zéro matériel à cette échelle, la progression est lente car je dois d'abord m'équiper et la recherche n'est pas toujours facile en fonction des offres existantes sur le marché international orienté essentiellement vers des maquettes de type germanique, britannique et américaine.

Concernant la voie, j'ai pu acquérir un lot important de rails de la marque Arnold rapido qui fera l'affaire pour toute la partie cachée du réseau. Par contre, je me suis tourné vers Fleischmann pour la voie visible et Peco code 55 pour les aiguillages dont la finesse de reproduction est plus conforme à mes exigences. 

La matériel roulant français est mieux représenté dans les marques les plus connues (Arnold, Minitrix, Fleischmann, hobbytrain, Piko) et offre des qualités de reproduction et de fonctionnement proches de sa grande soeur à l'échelle HO

Quant aux maquettes, je poursuis mes recherches et si à l'occasion je ne trouve pas le style que je recherche, j'essaierai de les construire de toutes pièces, ou bien franciser des fabrications existantes. Pour les personnages, je suis agréablement surpris de la finesse des modèles commercialisés par Noch, Preiser, Faller, Woodland scenic qui égale à mon avis ceux en HO

Dans un précédent article, j'ai présenté une rampe hélicoïdale qui m'a servi de test pour vérifier la capacité de traction de quelques éléments moteur acquis récemment, et c'était une phase essentielle pour poursuivre ou non la construction du réseau comportant plusieurs niveaux.  

Le pourcentage des rampes maxi admissibles en zone cachée a été validé (3°), le réseau sera donc constitué de deux modules, ce qui facilite la construction et un éventuel transport, donc un projet modeste que je compte soigner au niveau déco. 

382

382

zoom sur le premier module qui n'est pas aux cotes retenues, et qui m'a servi de base pour sa construction. En fonction du rendu visuel, il pourra faire l'objet de quelques modifications du tracé.  

345

345

le cadre de chaque module est constitué de tasseaux de sapin collés et vissés sur leur tranche (section 50x10mm) Ils ont été découpés dans des plinthes à la scie circulaire d'établi. 

350

350

;

;

L'objectif est de réaliser une structure la plus légère possible. Le cadre ici retourné est consolidé par une plaque de xyltech de 5 mm d'épaisseur sur toute sa surface, ce matériau offrant une rigidité convenable tout en permettant une découpe ultérieure avec un simple cutter. Un trou d'homme a été réalisé avant la pose à l'emplacement de la rampe hélicoïdale. 

349

349

La rampe sera posée à l'aplomb du trou d'homme, ce qui permettra d'intervenir éventuellement sous le réseau en cas de déraillement du matériel roulant.

352

352

repérage des trous à percer pour la fixation des chandelles de la rampe

353

353

La fixation se fait par simple vissage une fois le plateau retourné. 

358

358

La rampe est ceinturée par une voie en palier qui débouche sur un pont  à caisson Noch. Sa hauteur 72 mm a été calquée sur celle du pont 

362

362

Cette section est équipée d'une semelle de 2 mm d'épaisseur car elle sera en partie visible en sortie de tunnel et donc ballastée avec dévers en courbe. Il s'agit de plaques utilisées en sous couche pour la pose de parquets flottants clipsés que l'on trouve dans tous les magasins de bricolage. La découpe au cutter est aisé et une fois collé, on peut poncer sa surface pour créer le dévers souhaité.  

373

373

J'utilise la voie flexible Fleischmann sur la partie visible du réseau. Sur cette photo, le pont à caisson Noch constitué de deux éléments vient d'être raccordé. Une partie du module est ceinturé d'une plaque de médium de 3 mm d'épaisseur qui servira de fond de décor. J'attends la réception d'un diorama anglais pour vérifier le rendu. 

378

378

la plateforme en façade est posée et consolide le pont. Une grande surface sera consacrée au fleuve et à l'installation portuaire avec la présence d'une péniche que je peine à trouver à l'échelle N. 

383

383

388

388

La plateforme supérieure sur laquelle sera située la gare et ses installations annexes nécessite de préparer des supports qui ont été ajourés, toujours dans la recherche d'un moindre poids du module. La base du réseau est découpée car il faut avoir un accès à toutes les voies cachées aux niveaux inférieurs. L'utilisation du xyltech facilite grandement les travaux, tant au niveau de la coupe au cutter que la fixation par vis sans aucun perçage préalable. 

384

384

Une plaque de MDF de 3 mm d'épaisseur ferme le module et donnera une surface plane pour le raccordement ultérieur au second. Les rails seront tronçonnés sur l'axe de jonction. 

386

386

La plateforme est en place, avant de la fixer définitivement, il faut raccorder électriquement toutes les portions de voies en souterrain sachant que l'exploitation sera dans un premier temps assurée en régime digital pour simplifier le câblage. 

A suivre. 

 

Partager cet article

Repost0
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 18:59
323

323

Avant d'entreprendre la construction du futur réseau à l'échelle N dont les dimensions seront limitées (220 x 75 cm), j'ai voulu tester la capacité de traction des locos dans des rampes hélicoïdales de faible rayon, avec un pourcentage de rampe de l'ordre de 3° Sur une surface forcément limitée, il convient de réduire au minimum acceptable la taille des hélices pour ne pas trop empiéter sur la partie visible du réseau. Et comme une gare souterraine niveau +0 est nécessaire pour stocker quelques rames, je dois prévoir deux rampes hélicoïdales à chaque extrémité du réseau qui déboucheront sur deux niveaux + 7,2 et + 12 cm.

j'ai retenu un processus de fabrication identique à celui conçu en 2003 lors de la construction de biscatrain, mais cette fois ci en utilisant un outillage et des matériaux facilitant la mise en oeuvre. Voyons comment pratiquer. 

A l'échelle N, il faut prévoir une élévation minimum des plateformes supportant la voie de 40 mm par tour d'hélice, soit 4° de pente pour 100 cm de voie parcourue, ce qui donne un diamètre inexploitable de 31,8 cm à la rampe trop pentue.

Pour revenir à un niveau plus acceptable de l'ordre de 3° le diamètre doit être élevé à 42 cm, ce qui est davantage dans les normes des principaux fabricants de voie. C'est donc sur ces bases que je vais découper les plateformes en retenant une largeur de 5 cm nécessaire à la fixation des chandelles. La photo ci dessus présente le tracé effectué sur une plaque de xyltech de 5 mm d'épaisseur dont la découpe est effectuée avec un simple cutter.    

324

324

La voie sera simplement fixée par collage après retrait des clous qui facilitent le positionnement dans l'axe. J'utilise des rails courbe de 45° dont j'ai modifié légèrement le rayon de 19,2 (minimum chez Arnold) à 21cm en sectionnant au cutter qq traverses sous le rail côté intérieur. Il suffit ensuite d'ajuster la longueur du rail extérieur en le tronçonnant. 

319 et 332
319 et 332

319 et 332

Les chandelles sont découpées dans une plaque de xyltech de 10 mm d'épaisseur (15 x 3 cm) et elles sont rainurées à l'aide de la fraiseuse Proxxon en retenant l'inclinaison de 3° prévue. J'ai retenu ce matériau léger qui se travaille aisément sans créer de surchauffe de l'outil de fraisage.  

321

321

Pour obtenir précisément des rainures avec une pente de 3°, j'ai confectionné un gabarit en bois sur lequel j'ai reporté un angle de 93° qui permet un positionnement précis de l'étau sur la fraiseuse. 

334

334

La rainure est effectuée tous les 4 cm à l'aide d'une fraise de 5 mm de diamètre sur une profondeur équivalente. Les plateformes s'encastrent sur les chandelles avec une inclinaison très précise. L'élévation prévue sur le réseau sera réalisée sur 2 tours et demi, ce qui devrait présenter la gare et ses installations annexes à un niveau de 12 cm environ. 

335

335

Les chandelles sont bien repérées côté intérieur et extérieur de la rampe, avec une élévation des rainures de 10 mm par quart de tour. Pour le montage, il faut d'abord positionner les chandelles intérieures, puis les extérieures. Si les tests sont concluants, il ne reste plus qu'à ajouter un point de colle sur les rainures. 

336

336

Sur cette photo, un jeu de chandelles est installé tous les quarts de tour. Avant d'aller plus loin, il convient de tester les aptitudes de plusieurs locos disponibles à gravir la rampe avec un convoi . La CC72000 Arnold et la 150 X Trix n'ont pas de problème de traction, c'est plus délicat pour le loco tracteur G1206 colas rail Hobbytrain, qui devra sans doute être couplé en UM pour tracter des convois conséquents. A cette échelle, le matériel moteur est très léger et la capacité de traction parfois limitée.   

337

337

La construction de la rampe progresse, les rails doivent être fixés par encollage au fur et à mesure de la pose des plateformes supérieures. La rampe est constituée de deux tours et demi, ce qui permet d'élever le niveau de 0 à + 12 cm. Lorsque les éléments sont bien en place, il ne reste plus qu'à positionner les chandelles extérieures. Ce procédé permet d'obtenir une pente très régulière avec un raccord de chaque plateforme précis sans cassure. 

339

339

344

344

La rampe est quasiment terminée, j'ai ajouté les chandelles intermédiaires pour consolider la structure, l'entrée et la sortie de la rampe se fait avec une courbe parabolique qui évite un désaxement brutal du matériel roulant. J'ai également préparé le support d'une voie en palier qui contourne la rampe, et qui débouchera sur l'un des ponts Noch franchissant un fleuve. 

Les tests sont concluants, je vais pouvoir peaufiner le plan du réseau déjà bien avancé, que je présenterai dans de prochains articles. 

A suivre

 

Partager cet article

Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 04:39
163

163

Dans la perspective de construction d'un nouveau réseau à l'échelle N, je continue d'explorer les possibilités offertes à cette échelle en matière de maquettes. J'ai retenu un modèle en kit proposé par la marque Noch réalisé en photo découpe laser qui reproduit finement un pont à caisson métallique.

La photo ci dessus présente ce dernier constitué de deux travées identiques mises bout à bout, décorées et patinées avec une adaptation des piliers de pont. La longueur obtenue est de 20 cm et peut être réduite ou augmentée selon les besoins

977

977

Chaque kit est constitué d'un pont pour voie unique et de ses deux piliers, (longueur 10 cm hauteur 7,2 cm). Sa conception astucieuse permet d'allonger les travées selon les besoins, soit d'un seul tenant, soit en installant des piliers intermédiaires.  

116

116

Les différents couples et éléments d'infrastructure sont très finement reproduits, avec reproduction des lignes de rivets, ce qui est une performance s'agissant de pièces découpées dans du carton de 9 dixième de mm.

 

978

978

l'assemblage se fait aisément par collage (tube fourni dans le kit) la notice détaille les étapes de construction, photos à l'appui 

102

102

Il est recommandé de bien positionner la travée sur une surface plane lors de l'encollage, on obtient rapidement un caisson rigide 

097

097

Il ne reste plus qu'à coller les différentes pièces de renfort sur la structure à poutrelles du pont 

113

113

terminé pour un élément de caisson

117

117

j'ai prévu deux ponts de ce type sur le réseau qui enjamberont à deux reprises un fleuve. L'un sera constitué de deux caissons, l'autre de trois d'un seul tenant. Leur résistance est excellente, et n'a rien à envier à des modèles réalisés dans des matériaux plastiques ou similaires

125

125

Le rail posé sur le pont doit être affiné au niveau des traverses qui sont trop épaisses (ici un modèle Arnold) dans la mesure où elles ne seront pas noyées dans du ballast. J'ai réduit l'épaisseur de 1 mm sur toute la semelle avec la fraiseuse proxxon

124

124

sur cette photo zoomée, nous voyons que le rail supérieur présente des traverses plus fines que celles du rail inférieur, cela dit, cette opération ne sera réalisée que pour la traversée du pont. 

135

135

j'ai repeint le pont à l'aérographe (gris ardoise Décapod) avec ajout de traces de rouille sur la structure métallique. Une légère patine (poussière) termine l'opération

152

152

Les piliers sont des éléments présents dans le kit d'une seule pièce moulée et présentant une gravure de pierres assez bien reproduite. J'ai souhaité augmenter leur volume qui sera noyé dans le relief, en utilisant les autres piliers du deuxième kit, que j'ai découpés au milieu. 

154

154

le rail est simplement collé sur le caisson ce qui renforce encore sa rigidité. La rambarde est également en carton, de même que le passage planchéié brun qui ne sera collé qu'après les travaux de peinture

160

160

la vue en contre plongée donne un bon résultat, c'est vrai que les techniques de reproduction actuelles ont largement évoluées par rapport aux maquettes disponibles dans le passé, et cela est valable également pour le matériel roulant.

Donc le pont est validé, je vais poursuivre mes recherches en direction des nombreux fabricants et artisans qui innovent dans le domaine du N. Ils sont nombreux, mais pas toujours représentatifs des constructions spécifiques que l'on trouve dans notre hexagone!

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 17:43
052

052

047

047

j'ai pu améliorer l'éclairage des voitures Bruhat (échelle Roco N) en insérant des composants miniatures trouvés sur Ebay.de (fournisseur Kokologgo.de)

Il s'agit de micro platines intégrant un redresseur et un circuit stabilisé permettant d'alimenter en continu un éclairage qui fonctionne indifféremment en régime analogique ou digital. Ces modules supportent une charge de 30 mA suffisante pour une rampe de leds CMS. 

045

045

J'ai donc revu le montage en créant une barrette époxy sur laquelle j'ai gravé 4 pistes isolées. Les pistes extérieures cheminent le courant DCC prélevé sur les bogies, et les pistes intérieures alimentent des minuscules condensateurs polarisés de 470 microfarads (même fournisseur) branchés sur le + et - du ruban de leds CMS. La photo ci dessus montre un jeu de barrette recto et verso. Ce système permet entre autres de cheminer le courant sur chaque voiture via les barres d'attelages à élongation variable. On obtient un éclairage qui est réduit et bien stable, notamment les feux rouges de fin de convoi qui restent éclairés plusieurs secondes après coupure du courant.  

449

449

051

051

Chaque voiture peut être équipée pour capter indépendamment son éclairage, mais cela nécessite l'installation de lamelles de contact qui peuvent sur une rame de plusieurs voitures freiner sa bonne marche. J'ai prévu d'équiper deux voitures sur les cinq, mais en créant une ligne d'alimentation unique, ce qui permet une captation du courant efficace.  

053

053

Les tests sont OK, il ne me reste plus qu'à reproduire ce montage sur les deux voitures restantes. A cette échelle, j'avais des doutes sur les possibilités réduites pour loger les composants, mais je dois reconnaître que la miniaturisation de ces derniers nous facilite le travail, je vais donc continuer d'explorer toutes les applications compatibles avec la taille du matériel roulant disponible en N et notamment, je dois tester la capacité de traction des locos sur des rampes avant d'entreprendre la construction du futur réseau.   

Partager cet article

Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 18:46
013

013

L'une de mes premières locos à l'échelle N, une vapeur Fleischmann de type 230 que j'ai acquise sur Ebay en version digitalisée. Hélàs, le décodeur était HS et je me suis empressé de le remplacer par un ESU micro. Première étape: démontage des deux éléments loco/tender. 

014

014

La motorisation est située dans le tender, et le décodeur grillé était dans la loco en cabine. J'ai tenté de réinstaller le nouveau décodeur au même endroit, mais j'ai peiné pour reconstituer les branchements, car Fleischmann adopte un système différent avec des fils de couleur difficiles à identifier, et une liaison loco/tender complexe avec 4 fils. Bref, après 4 heures de bidouillage, de la fumée, court circuit, le décodeur est grillé. Je dois revoir ma copie!!! 

015

015

J'ai donc choisi un autre montage avec le décodeur logé dans le tender, mais aucune place disponible, un problème récurrent sur les modèles en N où le moindre mm3 est consacré au lest. J'ai découpé la soute à charbon métallique en perçant tout autour de la hotte, finition avec une fraise et une lime plate.  

016

016

Le branchement du décodeur fixé sur le moteur est plus simple, une seule file de roues du tender participe à la prise de courant, alors que sur la loco, les 6 roues sont conductrices + deux du bissel AV, la liaison électrique se fera uniquement avec les deux fils rouge et noir du décodeur. Sur cette photo, nous voyons que le décodeur ne déborde pas dans la hotte.

017

017

Il faut reconstituer le chargement de charbon, j'ai occulté les parties vides autour du décodeur avec une bande de carton fin qui a été solidifié avec de la résine, il importe de ne pas créer de court circuits entre les bornes du décodeur

018

018

Quant tout est bien sec, j'ajoute du véritable charbon très finement concassé.

test de roulement, cette fois-ci, tout est OK, Préalablement, j'avais inséré une micro led CMS rouge dans le conduit lumineux AR du tender qui donne un éclairage sur trois feux programmable avec la fonction F0 du décodeur

020

020

Idem pour l'éclairage AV de la loco à base d'une micro led CMS reliée aux deux files de roues. L'éclairage sera permanent!!!

021

021

zoom sur la hotte

022

022

Et pour neutraliser l'aspect un peu trop neuf de la loco, un petit voile de noir sale passé à l'aérographe sur les organes de roulement et les bas de caisse.

Bonne pour le service, les qualités de roulement sont excellentes (C'est du fleischmann!!) mais je dois dire que je ne renouvellerai pas l'expérience, mes prochaines locos seront DCC ou pré équipées, ce qui est maintenant la norme pour toutes les productions actuelles. 

Mais toujours pas l'amorce du réseau N......j'y réfléchis, dans l'immédiat, je souhaite découvrir le matériel et les maquettes disponibles à cette échelle. D'ailleurs, je suis assez surpris car je ne m'étais pas penché sur ce marché depuis fort longtemps.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 18:50
915

915

C'est parti pour un nouveau projet de construction de réseau, mais cette fois ci à l'échelle N.

Dans un passé lointain, (les années sixties) jeune marié et logeant dans un appartement modeste, j'avais réussi à imposer à mon épouse la présence d'un micro réseau N logé dans un placard à balais dont les dimensions ne devaient pas excéder 90 x 60 cm. A l'époque, l'échelle N commençait à s'imposer avec pour acteurs principaux les marques Arnold, Trix, Lima entre autres mais le matériel basique disponible était limité, orienté germanique et loin d'égaler ce qui nous est proposé aujourd'hui. 

j'ai donc entrepris d'examiner les possibilités offertes par cette échelle et ma première exploration porte sur le matériel roulant moteur et tracté SNCF que l'on peut acquérir désormais. Dans un premier temps, j'ai trouvé sur Ebay une rame Bruhat de cinq voitures Roco que je me suis empressé de démonter afin de tester mes aptitudes à bricoler sur des modèles de cette taille, avec le terrible handicap d'une vue qui faiblit. En fonction du résultat, je me lancerai dans la construction d'un réseau dont j'ai déjà finalisé le plan, le thème, l'époque et bien sûr les dimensions. 

La photo ci dessus présente en premier plan la voiture qui parait écrasée à côté de la motrice 2CC2 qui stationne derrière, et pourtant, la gravure apparaît fine et n'a rien ou pas grand chose à envier à son homologue à l'échelle HO. 

Voyons ci après les différents tests réalisés:

 

967

967

Ces voitures sont équipées d'un aménagement intérieur correct et j'ai souhaité ajouter un éclairage intérieur par ruban de leds CMS adhésif qui est collé sur une petite bande de PVC de 5 dixième d'épaisseur. Une résistance de 3,3 Kohms permet de réduire l'intensité lumineuse.

La toiture est maintenue par clipsage sur la caisse. Il faut être délicat pour la dégager sans endommager les bords. J'ai trouvé la solution, extraire les bogies en tirant dessus, puis avec une tige en bois, l'engager dans l'axe de rotation du châssis puis pousser légèrement sous la toiture, elle se détache sans problème.

980

980

J'ai voulu également installer des feux de fin de convoi sur l'une des voitures, j'ai percé la caisse avec un foret de 5 dixième et positionné des leds CMS 402 pré câblées qui ont été maintenus par une micro goutte de résine solidifiée avec une lampe UV. 

982

982

985

985

Une pointe de peinture rouge déposée au stylo acrylique Posca  simule les feux en position éteinte

981

981

Une résistance de 22 Kohms permet un éclairage très doux des feux.  

922

922

la prise de courant se fait par deux minuscules lamelles de chrysocale dont il faut bien mesurer la pression sur les essieux pour ne pas freiner le roulement par ailleurs excellent 

923

923

Une première voiture avec éclairage intérieur. Je vais essayer de tirer une ligne électrique sur toute la rame afin d'avoir une bonne stabilité de l'éclairage, quitte à équiper une voiture supplémentaire de lamelles de contact

945

945

Sur ces modèles déjà anciens, les attelages courts n'existent pas ce qui nuit à l'esthétique de la rame d'autant plus visible qu'elle est équipée de soufflets. j'ai donc entrepris d'en fabriquer de toutes pièces. 

968

968

Après plusieurs essais infructueux, j'ai décidé de relier chaque voiture par un timon solidaire à élongation variable qui sera plus discret et plus fiable que le système d'origine dont les attelages fixés sur chaque bogie sont des sources de déraillements. La rame sera indivisible mais cette option me convient. 

Pour ce faire, il faut fraiser deux segments de cercle sous les extrémités de caisse, opération réalisée avec un compas métallique dont j'ai affuté les pointes sèches. La gravure réalisée permet ensuite de percer avec un  foret de 5 dixième, puis de 1 mm pour dégager les segments, la finition se fait avec la pointe d'un cutter bien aiguisé

958

958

zoom sur l'incision réalisée, cette opération doit être précise. Nous voyons que le châssis présente un renfoncement sur chaque extrémité des voitures sur lequel viendra s'appuyer le timon d'attelage 

963

963

La deuxième opération consiste à fabriquer un timon d'attelage à élongation variable dans une chute de laiton de 6 dixième d'épaisseur en forme de double T coudé qui est renforcé par un micro profilé U plat soudé. Les T viennent en butée dans le renfoncement sous le châssis et deux pastilles de PVC de 5 dixième de mm sont collées sous les axes de bogie pour permettre le débattement. Le maintien du timon est assuré par un cavalier en laiton de 5 dixième enfiché dans le châssis. Un petit rodage est nécessaire et la graisse téflon fait le reste!!! Les deux voitures sont désormais tampons et soufflets joints en alignement droit, et un test sur des courbes sévères de rayon 20 cm confirment le bon comportement de la rame. 

969

969

recto de la barre d'attelage

970

970

verso, le têton réalisé avec une tige de laiton de 1 mm soudé s'engage sur le segment gravé sous le châssis. 

961

961

Sur cette photo, nous voyons comment s'effectue l'inscription en courbe sur une portion de rail retournée. Il était important de m'assurer que le système réalisé pouvait passer sur les rayons minima produits par les différentes marques (Arnold, Roco, Fleischmann, Peco, Trix etc...) avant de poursuivre plus loin le projet de réseau.

964

964

973

973

un premier couplage est réalisé. En alignement droit, les soufflets sont quasiment joints et aucun jeu axial des voitures en traction ou en pousse, c'était le but recherché. 

971

971

une troisième voiture est équipée, il est certain que la rame complète devra être manipulée avec soin car le dételage sera exclu une fois les cinq éléments accouplés et posés sur les rails. Toutefois, j'ai prévu pour de futurs travaux de maintenance la possibilité d'extraire les timons d'attelage en ôtant les cavaliers qui les maintiennent. 

987

987

La barre d'attelage facilite le cheminement des fils qui relieront chaque voiture, à cette échelle, il est préférable d'éviter des raccordements électriques avec des micro prises. Tout est millimétré!!! J'ai pu vérifier qu'ils n'entravaient pas le déplacement du timon d'attelage. 

946

946

Les rails à l'échelle N (code 80 ou 55) n'ont pas la finesse de leur homologue HO, le ballastage améliore visuellement ce défaut, notamment lorsque les traverses reposent sur une semelle isolante. La section visible sur cette photo est découpée au cutter dans un matériau vendu en grandes surfaces et qui sert de sous couche lors de la pose de parquet flottant. Elle mesure 2,2 mm d'épaisseur et est parfaitement adaptée pour nos applications en N. La section testée est faite avec du ballast minéral HO, je vais poursuivre les tests avec du ballast plus fin destiné au N avant de valider cette technique. 

948

948

Avant d'exécuter ces travaux, j'ai souhaité patiner légèrement les voitures avec un voile de poussière Décapod appliqué à l'aérographe. 

944

944

L'infrastructure du réseau en forme de caisson sera entièrement réalisée en Xyltech dans différentes épaisseurs, un matériau génial à base de fibres végétales et de polymères entièrement recyclables. Outre ses qualités de découpe, d'assemblage, il est totalement insensible à l'humidité et est imputrescible. Par ailleurs, sa légèreté est inégalable comparée à d'autres matériaux classiques (CP ou MDF)

Le futur réseau comportant des rampes hélicoïdales, j'ai testé une découpe de plateforme dans une plaque de 5 mm réalisée avec un simple cutter, pour les amateurs réalisant un réseau en appartement, c'est le matériau idéal. Pas de scie, pas de sciure, il se visse et se colle sans problème, il est parfaitement plan, rigide et souple à la fois et sa surface est pré apprêtée pour être peinte. On le trouve en panneaux dans les grandes surfaces de bricolage en différentes épaisseur (5 mm, 10 mm, 15 mm) son seul défaut, il est assez cher!!!

J'attends la livraison de plusieurs locos pour poursuivre les tests. Il importe de vérifier les qualités de traction du matériel N notamment sur des rampes dont je n'ai pas encore déterminé le pourcentage acceptable. 

A +

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche