Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 07:35
558

558

559

559

Je me suis intéressé à cette automotrice produite par les Editions Atlas pour son look original et je vais essayer de constituer une unité multiple à partir de 2 éléments que j'ai pu me procurer sur le net. 

Il s'agit d'une série de 7 automotrices anciennes d'origine PO construites entre 1904 et 1905 renumérotées Z 4001 à 4007 lors de la reprise par la SNCF. Elles ont connu une carrière assez longue jusqu'en 1971. Elles peuvent donc figurer sur nos réseaux aux côtés de machines plus récentes. 

589

589

d'emblée se pose le problème de la motorisation et des organes de roulement, car ces machines étaient équipées de roues à rayon, et de bogies très courts dont l'entraxe entre chaque essieu est de 23 mm à l'échelle HO. Après quelques recherches, j'ai pu trouver un jeu de 10 essieux de roues isolées à rayons (fourniture Hornby) dont le diamètre 12,6 mm est légèrement supérieur à celui des roues Atlas en plastique qui ne peuvent être utilisées. Elles feront l'affaire!!

591

591

Les bogies Atlas et leur mode de fixation ne permettent pas d'envisager une utilisation en l'état, seuls les flancs seront conservés sur l'élément moteur

590

590

Pour la motorisation, j'abandonne la méthode utilisée dans mes précédentes interventions, car il est difficile de loger un micro moteur entre les deux essieux. J'utiliserai des carters de récupération provenant de tenders de locos 150 Roco, lesquels sont équipés de toute la pignonnerie pour entraîner deux essieux avec l'entraxe de 23 mm recherché. De plus ils ont l'avantage d'avoir des supports latéraux clipsables pour supporter les flancs de bogies. 

592

592

Donc, des bogies faciles à mettre en oeuvre, mais il faut trouver un système permettant leur rotation sur le châssis Atlas.

593

593

J'ai souhaité installer le bogie moteur à l'avant de l'automotrice compte tenu de la disposition du compartiment voyageurs localisé à l'arrière. Quel que soit le résultat attendu niveau traction, il sera toujours possible d'inverser le sens de marche lorsque les deux éléments seront reliés en UM.

J'ai découpé au cutter une pastille en PVC de 2 mm d'épaisseur qui trouve sa place au centre du bogie Roco (utilisation d'un compas à tracer à pointes sèches pour le contour) Une ouverture est ensuite réalisée dans le châssis avec une scie alternative à chantourner Proxxon (finition à la lime douce demi ronde)

595

595

Une seconde pastille est découpée qui servira d'assise du châssis sur le bogie, les deux éléments sont ensuite collés sur le carter Roco. Il ne reste plus qu'à positionner un micro moteur sur lequel j'ai installé une vis sans fin module 0,4 et un volant d'inertie (fourniture Micro-modèle) Les essieux ont été équipés des pignons Roco équipant les essieux d'origine du tender, ce qui assure une transmission parfaite du bogie.  

596

596

Une ouverture supplémentaire doit être réalisée sur le châssis pour pouvoir introduire le bogie moteur, elle sera ensuite refermée avec une pièce de PVC découpée au gabarit correspondant. 

600

600

Pour le maintien du bogie j'ai découpé dans une plaque de PVC de 3 mm d'épaisseur une traverse qui est positionnée dans l'axe de rotation et qui déborde de quelques mm sur la pastille circulaire. Ainsi, le bogie bénéficie d'un débattement suffisant à l'instar du système adopté par Jouef dans ses Picasso et EAD de première génération.  

604

604

Des cales de renfort sont collées de part et d'autre de la traverse en veillant à ce qu'elles ne débordent pas sur la caisse de l'automotrice. Un lest sera ajouté qui sera en appui sur le moteur, car pour le moment, je n'envisage pas de bandages d'adhérence sur les roues Hornby, vu leur diamètre, ce qui devrait assurer une traction suffisante. 

601

601

Le moteur est désormais bien bloqué sur le bogie. Le choix d'un volant d'inertie de 10 mm de diamètre permet à ce dernier de ne pas frotter sur le châssis. 

602

602

Les longerons du châssis métallique Atlas doivent être fraisés de l'intérieur pour permettre un débattement suffisant des roues. Par contre, les flancs de bogie passent en dessous du châssis et ne sont pas en butée sur celui-ci. 

603

603

J'ai veillé à ce que l'assise sur les rails soit à la bonne hauteur, ce que j'ai pu vérifier avec l'autre automotrice Atlas tampons joints. 

605

605

Même disposition pour le bogie porteur avec une ouverture circulaire dans l'axe. 

606

606

avec fraisage interne des longerons 

608

608

Un carter de bogie tender Roco débarrassé de ses pignons est à nouveau utilisé. Il sera chapeauté de deux pièces de PVC de 2 mm d'épaisseur mise au gabarit 

609

609

La conception est sensiblement identique à celle du bogie moteur, il faut juste intercaler des rondelles entre chaque roue pour limiter le jeu latéral. 

611

611

mais cette fois ci le système de fixation sera différent. J'ai fraisé une entaille dans le châssis de 1,5 mm de profondeur 

612

612

ce qui assure son maintien après avoir introduit deux petites barres de laiton de 8 dixième dans la pastille de PVC percée sur son épaisseur. Le système est discret et efficace et permet de maintenir le compartiment voyageurs qui se trouve sur le même plan. 

613

613

J'ai conservé suffisamment de jeu pour la rotation du bogie et son débattement  

616

616

Le lest en plomb est collé sur le bogie moteur après mise en peinture. 

618

618

nouvelle vérification pour m'assurer que la hauteur sur rails des deux éléments est identique. 

621

621

J'ai conservé le système adopté par Roco pour la prise de courant sur les bogies à base de lamelles de chrysocale très souples. Celles ci sont soudées sur une pastille époxy comportant deux pistes isolées selon la disposition visible sur la photo 

623

623

Les pastilles sont ensuite collées sur les carters Roco. La prise de courant sera donc effective sur les 8 roues de l'automotrice

624

624

J'ai prévu un attelage magnétique conducteur REE pour relier les deux éléments. Faute de place pour loger un timon à élongation variable, j'ai pratiqué une incision sur la traverse AR pour fixer un support sur lequel l'attelage REE est articulé par une vis. A noter qu'il faut sectionner la patte de fixation prévue sur boitier NEM. 

625

625

Le décodeur (Lenz Standard +) trouve sa place à l'arrière du bogie moteur et n'est pas visible une fois la caisse de l'automotrice reposée. J'ai confectionné une barrette époxy comportant plusieurs pistes isolées sur une face, sur lesquelles j'ai raccordé les fils du décodeur. Elle repose sur trois cloisons dont une que j'ai rajoutée derrière la cabine de conduite. L'éclairage du compartiment est assuré par une rampe de leds CMS ton chaud et un module (Miniature Passion) pour la cabine où un conducteur (Preiser) a été installé.

631

631

Enfin, j'ai prévu l'ajout d'un power pack qui trouvera sa place à l'arrière du compartiment voyageurs. 

627

627

La caisse reposée permet de tester l'éclairage qui sera programmé par les touches F1 et F2 de la centrale digitale. Pour cette dernière, il faut rajouter sur le décodeur LENZ un fil violet sur le plot disponible correspondant. Et pour le branchement du power pack, il faut souder un fil noir (négatif) à la sortie du pont redresseur, le positif étant assuré par le fil bleu commun au système d'éclairage. 

630

630

Le compartiment bagages de l'automotrice permet de masquer la quasi totalité des fils du décodeur. 

Le compartiment voyageur est équipé de personnages assis, à ce stade, je peux reposer la caisse et faire les tests de roulement qui sont conformes à ce que j'attendais. L'inscription dans les courbes de rayon 55 cm ne pose pas de problème, et l'automotrice doit pouvoir franchir des courbes encore plus faibles. 

 

632

632

Pour le deuxième élément remorqué, j'ai amélioré l'assise des bogies Atlas d'origine en intercalant un écrou de 8 mm collé sur le support de rotation. Les carters ont été conservé après collage et reperçage (2,1mm) permettant aux essieux Hornby de tourner librement. Les flancs de bogies Atlas doivent être légèrement limés au niveau des fixations pour ne pas freiner la rotation des roues. Les demi traverses latérales seront réunies par un morceau de tube en PVC collé, ce qui améliore leur fixation. 

635

635

Enfin, il faut réduire de 1,5 mm la hauteur du tenon de fixation de chaque bogie pour obtenir une assise sur les rails conforme à l'élément moteur. (opération réalisée avec la fraiseuse Proxxon)

642

642

Les châssis des deux automotrices ont été mis en peinture (noir sale) à l'aérographe, et l'intérieur des caisses peint en beige, les vitrages étant ôtés pour faciliter l'opération rendue nécessaire pour empêcher l'éclairage intérieur de filtrer par transparence du plastique

639

639

Les fanaux AV et AR ont été équipés de micro leds CMS câblées BTC/rouge après perçage (0,5 mm) sur leur axe et fraisage intérieur des lanternes, j'ai ajouté ensuite des cerclages de phares pour la finition. 

629

629

La suite des travaux portera sur la pose de pantographes, le branchement des fanaux AV et AR, la digitalisation de la remorque, et la repose de tous les marchepieds que j'ai dû décoller pour effectuer les travaux de fraisage du châssis, et enfin la mise en patine de la rame dont la livrée est un peu trop clinquante à mon goût

A +

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche