Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 07:00
undefined

Mise au profil des rails

1/ usinage des deux rails extérieurs

lorsque toutes les traverses sont posées, positionner les deux rails extérieurs et faites un repaire avec un feutre pour fraiser la face interne de ces rails sur lesquels s'appuieront les lames d'aiguilles mobiles.
Cette entaille, visible sur la photo ci-dessus, démarre environ à 1 cm de la partie évidée de la semelle de ballast et doit se situer sensiblement au niveau de la 4 ème traverse en partant de la base de l'aiguillage. Travail à exécuter sur la ponceuse lapidaire en prenant soin de faire une entaille très progressive sur plusieurs centimètres, longueur fonction de l'angle que vous avez retenu pour l'aiguillage
de l'ordre de 5 à 7 cm

Vous positionnez ensuite ces deux rails fraisés sur leur traverses en les faisant glisser sur leurs fixations (ne pas mettre de point de colle à ce stade) 

2/ usinage de la pointe de coeur

couper à la bonne longeur les deux sections de rail constituant la branche interne de l'aiguillage et usiner les deux pointes sur la ponceuse lapidaire de facon à ce qu'elles fassent un angle de l'ordre de 4 à 5 degrés chacunes, ce qui correspondera à une pointe de coeur d'attaque de 9 à 10 degrés 

undefined

Positionner ensuite ces deux rails sur les traverses en les faisant glisser sur leurs fixations jusqu'à ce que les deux pointes se rejoignent où elle formeront alors un angle d'attaque de l'ordre de 9 à 10 degrés à la pointe de coeur de l'aiguillage. A ce stade, ne pas coller encore ces deux rails sur leurs traverses;

undefined.

Nous voyons bien le point de jonction des deux rails constituant la pointe de coeur. Ils sont déjà sectionnés, car cette photo montre un autre aiguillage plus avancé au niveau de sa fabrication.

3/ usinage des 2 lames mobiles 

elles sont faites d'une seule pièce, qui part de la pointe de la lame mobile jusqu'au contre-rail longeant la pointe de coeur. Il faut repérer avec un feutre le point où le rail forme un coude dont l'angle sera le même que celui de la pointe de coeur et à cet endroit, faire une petite incision de part et d'autre de la semelle du rail avec un disque à tronconner, ce qui facilitera la mise en forme du coude. l'attaque de ce contre rail côté pointe de coeur subira le même traitement pour former un léger angle.

A ce stade, positionner le rail sur les traverses en repérant son tracé sur le ballast, et marquer d'un trait de feutre l'endroit précis où la pointe de lame mobile doit s'appuyer sur le rail extérieur (départ de l'entaille voir ci-dessus) Assurez vous que l'écartement (16,5 mm HO est respecté)

Tronconner le rail sur cette marque, et fraiser cette extrémité avec la ponceuse lapidaire pour former une pointe très effilée qui doit ensuite pouvoir s'appuyer sur le rail extérieur.

Lorsque vos deux lames mobiles sont usinées, marquer un trait sensiblement au milieu de chaque lame et faire à cet endroit une incision (profondeur 1 mm environ) avec un disque à tronconner sur une longueur de 2 à 3 mm sur la totalité de la semelle du rail. Cette opération permettra d'assurer plus de souplesse dans la flexion de la lame mobile. Je rappelle que ces appareils de voie n'ont pas d'articulation telles qu'on les trouve sur les appareils de voie du commerce, et qui sont parfois la cause de déraillements

Repérer ensuite par un trait de feutre l'endroit où les deux lames mobiles seront solidaires d' une petite patte de fixation faite dans une chute de circuit imprimé. (voir photo ci-dessous)

Souder un petit fil de laiton sous la base de la lame mobile en forme d'équerre dont la partie verticale servira d'axe d'articulation. si excès de soudure, meuler la pointe de la lame.

P1020734.JPG  
 
Utiliser de préférence des plaques de 1 mm d'épaisseur, découpe avec une petite scie miniature suivant le profil ci-dessus. faire sauter au milieu la partie cuivrée pour éviter tout court-circuit, percer au centre avec une mêche de diamètre 1mm (axe du moteur d'aiguillage) et deux trous de 0,5 mm de chaque côté situés à 1,5 cm l'un de l'autre

Lorsque vous avez repéré le bon positionnement de ces éléments, coller à la cyanolit (choisir une colle à prise retardée de préférence) la première lame en veillant à l'écartement (16,5 mm) et à la gorge entre la pointe de coeur et le contre-rail interne (1,4 mm) Idem pour l'autre lame. Ce travail est le plus délicat car la colle sèche vite et le positionnement doit être très précis.
 
Attention:
La partie du rail constituant la pointe mobile (environ la moitié du rail) ne doit pas être collée, sinon elle perd son appelation de mobile !!!!!!! et votre aiguillage ne fonctionnera jamais !!!!!

4/ usinage des contre-rails externes

voir les photos ci-dessus qui situent la longueur et l'emplacement de ces petits coupons de rails situés à 1,4 mm également du rail externe. Ces deux éléments permettant de guider les roues sur la pointe de coeur.
prévoir un léger angle d'attaque aux deux extrémités de ces contre-rails qui facilitent le passage des roues.

coller à la cyanolit.

5/ tests

faire circuler un bogie de wagon démonté sur l'ensemble de l'appareil. Il doit franchir sans problème la pointe de coeur, si ce n'est pas le cas, il convient de vérifier l'écartement des voies avec un pied à coulisse, ainsi que l'épaisseur des gorges situées entre les rails et les contre-rails.


Mon prochain et dernier article sur la construction des appareils de voie sera dédié à la finition, l'electrification et à la patine des appareils de voie.

Partager cet article

commentaires

Michel 14/03/2010 21:47


Merci pour ces informations, il n'y a plus qu'à se lancer, d'autant qu'il n'y a qu'à vous suivre pas à pas!!!


piouls 15/03/2010 07:35


Il existe bien d'autres méthodes de construction d'appareils de voie, mais celle-ci m'a donné entière satisfaction. Bon courage!! 


michel47 13/03/2010 14:19


Bonjour,
en fait d'un commentaire se serait plutot des questions: tout au long de la fabrication vous pratiquez des incisions(notamment sur les contre-rails et les parties mobiles) vous serez t-il possible
de me détailler celà s'il vous plait?
en tout cas merci de nous faire partager votre experience et votre réseau est magnifique!


piouls 14/03/2010 06:09


Allez faire un tour sur les trois articles intitulés: modification des accès au pont tournant des 30 janvier, 03 février et 09 février 2009 dans la rubrique trucs et astuces de la page d'accueil.
J'y ai détaillé toutes les étapes de la construction d'un aiguillage.


Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche