Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 07:02

 

Outillage nécessaire

mini perceuse de type Dremel
support dremel adapté au défoncage (kit utilisé pour déjointer les carreaux de faîence) voir photo ci-dessus
mini disque à tronconner
fraise Dremel diamètre 1,4 mm correspondant à l'espace entre le rail et le contre-rail
micro-forets de 1 à 1,5 mm
support de poncage lapidaire équipé d'un mini plateau rigide avec abrasif auto-collant (type maxicraft ou autre)
mini pince à long bec (coudée de préférence)
pince brucelle
pointe de compas
fer à souder
grand cutter
cutter équipé d'une lame plate en forme de ciseau à bois
petite scie miniature à main

fournitures

rail au mètre de type Roco Line (sans ballast)
colle à bois
colle cyanolit
pate à modeler/souder  bi composant
plaque de circuit imprimés simple face
soudure à l'étain
plaques de dépron (polystyrène extrudé de 6 mm d'épaisseur)
ballast (minéral naturel de préférence type GPP)
punaises

undefined

faire des



repaires d'angle divers sur le plateau de la ponceuse lapidaire (ici une maxicraft)

undefined

Réalisation

1/ support/semelle de voie

Dans une plaque de dépron de 6 mm d'épaisseur, tracer l'axe des 2 voies avec un stylo feutre pointe fine(choisir la longueur de l'appareil de voie et l'angle de déviation)
A 20 mm de part et d'autre de ces deux axes, tracer une ligne parralèle qui sera le tracé de découpe de la semelle constituant le support de l'aiguillage.
Couper avec un cutter incliné à 45 degrés environ en suivant cette ligne, ce qui vous donnera une semelle ballast biseautée dont la base sera de l'ordre de 50 mm (au départ de la déviation)
Le support étant réalisé, il convient de tracer l'emplacement de la voie 

undefined

la photo ci-dessus montre le tracé à réaliser sur la semelle de ballast (ici, c'est du feutre pour isolation des parquets flottants qui a été utilisé) mais le résultat est identique sur du dépron qui est d'ailleurs plus facile à couper avec un cutter.

On distingue bien:

          l'axe des voies en noir
          le tracé des rails en rouge (trait gras)
          le tracé de positionnement des traverses (trait noir parrallèle situé à 15 mm de l'axe des voies) 
          l'axe rouge médian (qui détermine la longueur de coupe des traverses)
          l'emplacement à évider (hachuré) pour motoriser les lames d'aiguillages

le tracé de chaque traverse n'est pas nécessaire et ne figure sur cette photo qu'à titre indicatif. Par contre, les autres tracés sont indispensables si vous voulez réussir parfaitement votre travail.

NB: écartement voie en HO 16,5 mm
       largeur des traverses 30 mm
       largeur de la base de la semelle ballast 50 mm 

2/ coupe et pose des traverses

Avec un disque à tronconner, sectionner un coupon de rail au mètre de la longueur retenue pour votre appareil de voie.
Otez les deux files de rail
Coller un premier coupon de 4 à 5 traverses à la base de l'aiguillage, la première traverse devra être débarrassée de ses attaches pour pouvoir glisser les éclisses. Fixer sans forcer avec des punaises enfoncées entre les traverses.
Dans l'alignement central de la 5 ème traverse, dégager avec un cutter la partie hachurée pour permettre le passage ultérieur de l'axe de motorisation de l'aiguillage
Ensuite, vous avancez par lot de deux traverses que vous sectionnez bien nettes avec un cutter pour les positionner de part et d'autre de l'axe rouge médian. 
Vous avancez ainsi progressivement pour couvrir avec les traverses sectionnées les deux branches de l'aiguillage en les collant successivement par lot de deux. Pour vous assurer du bon positionnement, faites glisser mm par mm les deux rails extérieurs que vous avez introduits sur le premier coupon. Les deux rails doivent se situer exactement sur le trait rouge gras que vous avez tracé. Coller les traverses au fur et à mesure de l'avancée sur les deux branches de l'aiguillage. Lorque vous atteindrez le niveau de séparation des deux branches, le point de coupure des traverses se situera sur une de leur attache, la faire sauter avec un cutter (lame ciseau à bois)
Surtout, ne pas coller les deux files de rail sur les traverses ainsi posées, car elles doivent pouvoir glisser tout au long de ce travail de pose des traverses.  



Ces deux photos prises sur un autre appareil de voie en construction montre bien le point de sectionnement des traverses (ligne médiane) la jonction des traverses de part et d'autre de cette ligne médiane doit se faire face à face, bien que l'alignement de la traverse unique ainsi obtenue présente un léger angle (c'est la seule entorse, mais cela passe inaperçu une fois l'aiguillage terminé)


 
Lorsque toutes les traverses sont positionnées et collées, les deux files de rails doivent pouvoir glisser sur les traverses en respectant parfaitement le tracé que vous avez fait sur la semelle.

Je décrirai dans un article suivant la mise au profil des rails composant l'aiguillage. 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche