Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 06:08
728

728

C'est parti, je me lance pour la première fois dans la construction d'un autorail Renault VH à partir d'un kit de la marque Keyser. Si l'on se réfère à l'étiquette du revendeur présente sur la boîte, il est facile de dater l'époque déjà lointaine de conception de ces kits, et on ne peut qu'être indulgent sur la précision des pièces constitutives. J'ignore si je parviendrai à mener l'entreprise à son terme, mais c'est une expérience intéressante dont je vais vous présenter les étapes. 

731

731

730

730

A première vue, le kit réalisé pour l'essentiel de pièces moulées en métal blanc est complet, avec une notice de montage succincte qu'il va falloir déchiffrer! Aussi, j'ai pu récupérer un autre modèle de la marque Atlas pour me guider dans la construction de cet autorail. 

 

729

729

Premier constat, les pièces issues de moulage sont délicates à assembler, heureusement, le métal se travaille facilement et il faut dégrossir à la lime et avec une fraise les surfaces pour un jointage convenable. 

732

732

les deux cabines sont constituées de trois éléments dont les champs respectifs sont loin d'être jointifs. Après quelques rectifications effectuées essentiellement avec une fraise montée sur un flexible Dremel, je les ai collés avec de la cyanolit. 

733

733

La cabine s'encastre dans la caisse et là encore, il convient d'effectuer un léger fraisage intérieur pour permettre aux deux parties de s'emboîter correctement et éviter une sur épaisseur qui serait très visible même après masticage. 

736

736

Notamment l'arrondi de la cabine mérite d'être retravaillé pour épouser le contour de la toiture. Un jour important devra être comblé avec du sintofer, d'emblée, les travaux de jointage, masticage, ponçage s'annoncent laborieux !

737

737

Une fois les trois éléments de la cabine assemblés, il est judicieux de fraiser légèrement l'intérieur pour limer les aspérités, ce qui facilitera la pose des vitrages. 

740

740

La caisse commence à prendre forme. Voyons maintenant les pièces d'infrastructure à ajouter sur la toiture. 

747

747

là encore, les pièces constituant le groupe d'échappement/ventilation nécessitent d'être remises en forme avant collage. 

749

749

Un important travail de mastiquage est nécessaire. J'utilise du Sintofer bi composants dont le durcissement est + ou - rapide selon la proportion du durcisseur ajouté. Il sera complété d'un enduit de lissage de la marque.

739

739

la traverse de choc vient d'être rajoutée. Sur cette photo, on imagine assez bien le travail de finition qu'il va falloir réaliser avant d'entreprendre la peinture. 

748

748

Une petite trappe d'aération est ajoutée sur l'autre côté de la toiture

742

742

En confrontant les deux modèles (Keyser et Atlas) on peut déceler des différences de cotes et donc de gabarit. Je pense que celles de Keyser sont plus conformes, ce qui resterait à vérifier avec un plan d'origine.  

752

752

les trompes d'avertisseur ont été repercées sur leur orifice, opération délicate suivie d'un fraisage effectué avec une micro fraise sphérique montée sur flexible Dremel. 

756

756

Les globes de feux et les tampons sont ajoutés et collés à la cyanolit. 

757

757

Le fabricant n'ayant pas prévu d'éclairage, j'ai percé chaque feux après centrage avec un foret de 8 dixième, ce qui permettra de loger des micro leds CMS. L'optique est ensuite agrandie avec une passe de fraise sphérique. 

758

758

Il est temps maintenant d'examiner les composants fournis afin de motoriser l'autorail. A priori, je vais revoir l'ensemble en utilisant des essieux aux normes actuelles, les roues présentes dans le kit étant réalisées en métal blanc peu fiable qualité roulement/captation du courant et de surcroît avec un calage sur les essieux qui me semble approximatif. Un gros boulot en perspective.  

768

768

En attendant de trouver une solution, j'ai entrepris la mise en peinture après un ponçage très fin (abrasif Tamiya 1000). La photo ci dessus présente l'engin après plusieurs passes d'apprêt (aérosol Tamiya) nécessaires avant d'attaquer les teintes d'origine de cet autorail rouge/crème. A noter que le fabricant fournit dans ce kit les deux pots de peinture correspondante.  

767

767

Il reste encore quelques travaux à exécuter sur la caisse, mais le plus dur est fait. Les vitrages seront posés lorsque la peinture et les marquages seront terminés.

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

huard jean paul 29/07/2017 19:23

superbe joli travail

marc 29/07/2017 17:07

Bravo..

Pour vous , juste une mise en bouche...lol...

TURRINI Jean-Louis 29/07/2017 16:31

Excellant. Ça donne envie de s'y mettre.

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche