Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 18:50
694

694

Suite à une commande formulée par un modéliste italien (bonjour Rome !!) j'ai entrepris la motorisation et digitalisation d'un modèle d'autorail produit par les Editions Atlas. Il s'agit de la micheline type 51 (dite coloniale) à voie métrique qui a roulé notamment sur le réseau de Madagascar. 

Toutefois, l'autorail devant circuler sur de la voie normale HO, je dois l'équiper d'essieux adéquats, ce qui complique un peu les travaux, compte tenu de l'étroitesse de la caisse et de la disposition des deux bogies comportant trois essieux chacun. 

695

695

Le démontage des principaux éléments, caisse, châssis, aménagement intérieur, bogies, ne pose aucun problème (fixation par vis) L'axe de rotation des bogies est décalé afin de faciliter l'inscription en courbe. Cette disposition sera maintenue.

697

697

Un rapide examen des bogies équipés d'essieux (roues de 9 mm de diamètre - fourniture Limousin Modélisme Trains) permet d'envisager la transformation, l'empattement des flancs d'origine correspondant sensiblement à ceux des essieux HO

699

699

Les cotes du bogie moteur sont repérées, après quelques vérifications, la découpe du bâti moteur peut être effectuée précisément avec la mini scie circulaire d'établi Proxxon. Les deux éléments sont collés provisoirement l'un contre l'autre pour obtenir un perçage symétrique (utilisation d'une perceuse à colonne), chaque trou étant dans le même alignement et distant de 7 mm

700

700

j'ai prévu une motorisation sur les trois essieux, à partir d'un train de pignons Roco de récupération dont les entraxes correspondent quasiment à ceux d'origine Atlas. Par contre, je dois réaliser un bâti complet à partir de plaques époxy cuivrées. Le moteur est un mitsumi équipé d'une vis sans fin (module 0,4) qui entraînera un pignon intermédiaire Roco. L'un des bâtis comporte une piste cuivrée isolée qui participera à la prise de courant via des lamelles de contact. Les deux éléments seront assemblés par collage cyanolit sur un support époxy dont la largeur correspond à celle des pignons Roco.

701

701

Sur cette photo, le bâti moteur est assemblé, lors du collage, il faut vérifier que les 6 roues soient bien en contact sur une surface plane, sinon, il faut tout recommencer!!! Des entretoises en Epoxy consolident le bâti et serviront de berceau au moteur.

les pignons intermédiaires sont repercés avec un foret de 2,1 mm afin de tourner librement sur deux tubes laiton de 2 mm de diamètre. Ils serviront également de support pour refixer les flancs de bogies.

702

702

vue de dessous du bogie. Un carter sera confectionné pour protéger la pignonnerie.

703

703

le pignon rouge intermédiaire est également un modèle Roco, son alésage étant de 2,5 mm, l'axe a été calibré en conséquence. (foret tronçonné)

704

704

Le bogie moteur sera installé à l'arrière de l'autorail, moyennant une découpe du châssis métallique d'origine. Cette disposition doit permettre de loger un volant d'inertie sur le moteur. (commande en cours chez Micro-modèle)

722

722

le carter est fixé par deux points de colle sur les extrémités du châssis, ce qui permettra un éventuel démontage des organes de roulement si nécessaire. Un test de fonctionnement confirme que la transmission est souple et silencieuse.

723

723

Sur cette photo, nous voyons que le gabarit du bogie moteur à l'échelle HO est assez proche de celui d'origine à l'échelle HOm, ce qui ne devrait pas trop dénaturer le modèle Atlas

742

742

Les flancs de bogie sont percés au diamètre 1mm et seront supportés par 4 tiges en laiton de même diamètre fixées sur le châssis 

725

725

La découpe du châssis est réalisée à la scie alternative Proxxon, l'emplacement de l'axe de rotation du bogie a été maintenu moyennant la pose d'une vis soudée à l'envers sur le moteur   

727

727

Il faut confectionner une bride dans un plat de laiton pour positionner le moteur. Deux mini trous ont été taraudés (1,2 mm) de chaque côté du châssis, ce qui permettra de la fixer par vissage.   

729

729

La bride est posée. Un test permet de vérifier que la rotation des deux bogies s'effectue correctement sur un coupon de rail courbe (Roco R5 = 54 cm) A priori, l'autorail devrait pouvoir passer sur des courbes encore plus serrées.

733

733

Le bogie porteur Atlas a été conservé, mais renforcé avec deux traverses Epoxy collées sur les flancs et percées au gabarit adéquat. L'aménagement intérieur est positionné par collage sur le châssis après découpe de la surface abritant le moteur. 

731

731

Des lamelles de contact en chrysocal sont soudées de part et d'autre du châssis. La prise de courant sera faite sur les 6 essieux de l'autorail.

746

746

Le bogie porteur a également été équipé de lamelles de contact sur les 6 roues. 

730

730

J'ai prévu un éclairage intérieur. Il faut donc passer une première couche de peinture noire mate sur tout l'intérieur de l'autorail pour éviter des fuites de lumière par transparence du plastique, d'autant plus nécessaire vu la livrée très claire (ivoire) Cette intervention nécessite de décoller les vitrages. 

749

749

les premiers tours de roues sur rail en régime analogique confirment la bonne tenue de l'engin. Un lestage sous le châssis sera peut être envisagé en phase finale de réalisation.

751

751

la caisse provisoirement reposée permet de vérifier que la hauteur sur rail est respectée. Le plus gros des travaux est réalisé. La suite de cet article portera sur l'installation d'un décodeur, l'éclairage des phares, l'éclairage intérieur, la pose d'un conducteur et de passagers, et des travaux de finition. 

A suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche