Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 06:00
587

587

J'ai entrepris de digitaliser le petit pont tournant fleischmann installé sur mon module dépôt dans la mesure où sa conception mécanique et électrique est identique à celle des grands modèles de la marque.

695

695

A l'origine, j'avais câblé le PT avec le sélecteur de rotation de la marque et un interrupteur permettant d'inverser la polarité du pont pour éviter des courts circuits lors du franchissement des secteurs de la rotonde après une rotation de 180°. Rappelons que j'avais supprimé l'alimentation des voies adjacentes via les palpeurs du pont qui ont été sectionnés, afin de maintenir le courant digital sur toutes les voies périphériques.

Comme je ne souhaite pas refaire tout le câblage, il me suffit de neutraliser une partie de l'alimentation, à savoir les deux fils noirs raccordés à la centrale digitale et les trois fils limande rouge, jaune et gris raccordés au sélecteur de rotation. Seuls sont conservés les deux fils jaunes alimentant la voie du pont tournant branchés également sur l'alimentation digitale dont les phases peuvent être inversées. Cet inverseur n'est pas nécessaire si vous conservez le mode d'alimentation d'origine qui se fait à partir du pont tournant via les palpeurs

schéma

schéma

L'intervention se fait donc au niveau du pont qu'il faut dégager de la fosse. J'ai réalisé un schéma de câblage simpliste qui permet de commander sa rotation à partir d'une centrale digitale classique, moyennant l'ajout de deux composants qu'il est facile de loger sous le pont:

  • décodeur classique (ex LENZ 10231)
  • relais monostable 12V 

Le schéma prévoit également la possibilité d'alimenter l'éclairage d'une cabine, pour les ponts qui en sont équipés. (touche Aux 2 fil violet)

 

 

994

994

Sur cette photo, les contacts avec la piste circulaire assurés par les trois lamelles centrales doivent être neutralisés, il suffit de les rabattre, le courant digital est transmis par les deux lamelles reliées aux rails du pont sur lesquels les fils noir et rouge du décodeur seront soudés. Le fil bleu et vert alimente le relais qui se met en position travail lors d'une pression sur la touche Aux F1 de la centrale. 

995

995

Nous voyons que les deux composants (décodeur/relais) sont facilement logeable sous le pont (fixés par un adhésif double face). Afin de gagner en sécurité, j'ai choisi un relais monostable comportant deux contacts R/T sur lesquels sont branchés chaque fil repérés en gris sur le schéma (le violet étant le contact commun et le gris le contact travail)

Le fonctionnement a été décrit dans un article précédent auquel vous pouvez vous référer.

Nous obtenons à moindre coût un système de commande de rotation du pont efficace et fiable à partir d'une centrale digitale. L'avantage est que l'on peut régler finement la vitesse de rotation dans les deux sens avec la molette de contrôle de la multimaus, ce qui n'est pas possible avec le sélecteur Fleischmann en mode analogique. Toutefois, il importe de faire circuler dans le décodeur un courant suffisant pour déclencher l'excitation de l'électro aimant qui ouvre/ferme le contact au moteur du pont. 

A + 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Guilbert André 22/05/2018 13:54

Bonjour JC, Permets moi de te contacter à nouveau concernant mon commentaire sur l'article précédent que tu avais mis en ligne. Je suppose que tu n'as pas eu l'occasion d'en prendre connaissance.
En te remerciant par avance.

Stéphane Voillat 20/05/2018 09:04

Salut Jean-Claude, très belle image du pont tournant. Dessus et dessous. Belles explications, excellent travail.
Stéphane Voillat

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche