Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 05:00
935

935

Lima a reproduit il y a qq dizaines d'années cette loco vapeur-tender carénée de conception 232 dont la caisse aérodynamique et les roues motrices de 2,30 m de diamètre permettaient d'atteindre 175 Km/h dans les deux sens de marche dès 1935, année de sa conception par la firme allemande Henschel. Cette rame Wegmann était composée de 4 voitures dont la livrée identique à la loco était très seyante pour l'époque. 

S'agissant d'une production ancienne présentée par une relation amie, la rame complète est passée dans les ateliers biscatrain pour la digitaliser, revoir la motorisation, la transmission, l'éclairage loco et voitures. 

914

914

le démontage caisse/châssis est aisé, il suffit d'extraire les 4 tampons. Sur ce modèle, la transmission est assurée par courroie et poulies entre l'arbre moteur et l'arbre secondaire équipé de deux vis sans fin. De ce fait, seuls les essieux extrêmes sont moteurs, ce qui est largement suffisant vu le poids de l'engin et le diamètre des roues. La captation du courant est excellente, les deux bissels participant également à l'alimentation électrique. 

939

939

zoom sur l'arbre secondaire situé sous le lest central de la loco. Après quelques tests de roulement, je constate une marche au ralenti qui manque de souplesse, la courroie entraînant l'arbre secondaire par à coups. L'installation du décodeur ne résoud pas le problème, et aurait plutôt tendance à l'accentuer. J'ai donc prévu d'assurer la transmission par un jeu de pignons et ajouter un volant d'inertie au dos du moteur. 

940

940

La poulie a été remplacée par un pignon (Jouef) en laiton repercé au diamètre de l'arbre (2 mm)

945

945

Le moteur sera conservé, un deuxième pignon Jouef (récup) a été installé. Son diamètre inférieur a été retenu en tenant compte du positionnement du moteur sur le châssis, celui ci étant maintenu par deux brides visibles sur cette photo. L'une d'entre elles sera éliminée par fraisage pour permettre de loger le volant d'inertie.  

946

946

C'est fait, le moteur est en place, maintenu par une bride à l'avant, et bloqué sur le châssis par qq points de colle cyanolit 21

les tests de roulement confirment une marche au ralenti excellente désormais. Il ne reste plus qu'à digitaliser la loco et modifier le système d'éclairage d'origine par ampoules. 

938

938

Le décodeur trouve aisément sa place, il a été débarrassé de sa prise NEM à 8 plots. Après avoir repéré la file de roues qui fait masse avec tout le châssis, le fil rouge est connecté à l'une des lamelles de contact qui alimente l'un des bissels AV, le fil noir à la masse, les fils orange et gris au moteur en repérant le sens de marche.

Les ampoules grain de blé ont été remplacées par des leds canon bicolores collées sur le châssis, le fil bleu branché sur l'anode centrale et les fils blancs et jaune sur chaque cathode avec ajout d'une résistance de 1000 ohms

948

948

terminé pour la loco, la caisse peut être reposée, désormais, les ralentis sont excellents avec une marche très souple tout en conservant une vitesse de pointe élevée conforme à ses performances réelles. A noter que le constructeur a conçu un système astucieux d'ouverture des jupes de la loco permettant une inscription des bissels AV et AR même dans des courbes serrées. Par contre, les trois essieux moteurs suspendus provoquent parfois un certain flottement de la machine, Roco a fait mieux depuis avec sa 2D2, mais tout évolue!!!

944

944

Sur cette photo, nous voyons le système d'articulation des bas de caisse qui s'ouvrent lors de l'inscription en courbe, plutôt bien pensé par le constructeur!! 

991

991

J'ai repeint couleur argent les enjoliveurs de phares après avoir dégagé le conduit diffusant à l'intérieur. 

003

003

l'éclairage obtenu est satisfaisant, avec une réversabilité en fonction du sens de marche

915

915

les voitures sont équipées d'origine d'un système d'éclairage à base de deux ampoules montées sur plexiglas diffusant qui n'est pas très efficace. La prise de courant sur chaque bogie sera améliorée pour limiter le frottement sur les essieux.

916

916

Après avoir supprimé l'existant, j'ai inséré dans l'axe du bogie une tige de laiton de 1 mm de diamètre qui me servira de support pour souder les lamelles de contact

920

920

Les lamelles sont découpées au ciseau dans une plaque de chrysocal de 1/10 ème de mm, mises en forme, puis soudées. A noter que ces voitures sont également équipées de bas de caisse escamotables pour l'inscription en courbe serrées. Un test de roulement confirme que le roulement est désormais excellent avec une prise de courant plus efficace. 

921

921

même traitement sur l'autre bogie, j'en ai profité pour réviser le système d'attelage à élongation variable qui avait tendance à se bloquer.

922

922

Une réglette en styrène remplace le conduit lumineux d'origine, elle est équipée d'une rampe adhésive de leds CMS BTC qui éclaire la voiture sur toute sa longueur. Une résistance de 1000 ohms a été ajoutée pour réduire l'intensité de l'éclairage. La rame devant circuler en régime digital (AC), l'éclairage sera assuré dans les deux sens de marche.

924

924

L'éclairage est doux et uniforme, plus de risque de griller les ampoules! Je n'ai pas prévu une commande de l'éclairage de la rame par la centrale digitale, mais il serait possible d'utiliser le fil vert et bleu du décodeur (AUX 1) pour obtenir cette fonction en ajoutant une ligne électrique sur toute la rame via des micro prises. Dans ce cas, la confection de lamelles de contact sur chaque voiture ne se justifierait plus. 

981

981

Il ne reste plus qu'à installer un nouvel éclairage par rampe de leds sur toutes les voitures, ce qui mettra en valeur les passagers déjà présents dans la rame. 

001

001

les voitures sont équipées d'origine d'attelages à élongation variable, avec un souflet sur l'une de leur extrémité qui remplit assez bien son office, à savoir masquer partiellement l'espace d'intercirculation.

926

926

L'une des extrémités arrondie de la voiture côté attelage loco. On ne peut qu'être admiratif de la ligne épurée de cette rame et de sa superbe livrée violet, beige et argent, portes coulissantes, marchepieds escamotables, air conditionné, cuisine, restaurant, salle panoramique, attelages automatiques, une performance pour l'époque!!!

le train préféré d'Hitler?? pas sûr, sinon il l'aurait fait équiper de canons....mais là je sors du sujet.

A +

 

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Guilbert André 04/10/2016 09:53

En effet une superbe rame mise au goût du jour par tes soins! Elle a fière allure malgré une exploitation peu glorieuse par le passé ! Tu es un artiste ! Bonne journée !

Jean-Claude Drion 02/10/2016 11:53

Encore une belle réalisation BRAVO Jean-Claude

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche