Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 13:00

P1280611.JPG

Cet autorail reproduit par Atlas est sans aucun doute un oiseau rare, construit en 1930 en deux exemplaires qui n'ont pas été très performants à l'usage. Par contre, ils étaient particulièrement esthétiques, ainsi que le montre cette photo, avec une conception originale basée sur deux caisses articulées réunies par un soufflet central, le tout supporté par trois essieux. 

P1280612.JPG

Comme sur tous les modèles Atlas, l'engin est statique avec un châssis métallique rigide qui interdit toute circulation en courbe.

Il faudra donc séparer les deux caisses et concevoir une articulation centrale. 

P1280613.JPG

Le démontage des trois éléments ne pose pas de problème, ceux ci étant maintenus ensemble par un jeu de trois vis. Nous constatons avec plaisir que la déco intérieure est plus soignée sur ce modèle avec reproduction d'un poste de conduite plutôt réussi. A première vue, une motorisation sur l'essieu central parait la mieux adaptée, dans la mesure où le poids sera le plus important sur cette zone avec un moteur situé à la verticale du soufflet.

P1280614.JPG 

C'est parti pour la découpe du châssis en limite du soufflet, opération réalisée avec une scie alternative Proxxon, mais une scie à main à denture fine peut faire l'affaire.

P1280615.JPG

C'est fait, la transmission sur l'essieu est classique (vis sans fin monté sur un micro moteur Escap installé à la verticale) J'ai retenu ce type de moteur pour la qualité de son inertie, qui évite d'avoir à monter un volant. Je ne connais pas de fournisseur, s'agissant d'un lot unique trouvé sur Ebay vendu par un particulier suisse. 

Le châssis doit être fraisé au niveau de la pignonnerie, le moteur en appui sur le compartiment intérieur est maintenu par deux micro vis. Les essieux sont équipés de roues de 10,5 mm de diamètre avec boudins fins aux normes RP25 (fourniture Limousin Modélisme Trains) ce qui correspond sensiblement au diamètre des roues de l'engin réel à l'échelle HO (872 mm)

P1280618.JPG

Les essieux tournent sur des supports en plastique venus de moulage, j'ai pris l'option de consolider l'essieu moteur en fabriquant une pièce de laiton en forme de cavalier.  

P1280620.JPG 

Elle sera maintenue par une vis qui traverse le compartiment, ce qui rend l'ensemble démontable, car à ce stade j'ignore encore si les roues devront être équipées de bandages d'adhérence.

P1280622.JPG

L'articulation des deux châssis nécessite la confection d'un support réalisé dans une plaque de CI qui sera collée sur l'élément moteur.

P1280624.JPG 

Une vis centrale sur la remorque logée le plus près de son extrémité assurera l'articulation de l'autorail

P1280623.JPG

test d'inscription en courbe R 540 mm (minima sur mon réseau) les deux caisses se touchent quasiment, mais sans forcer. C'est OK

P1280625.JPG

Il est temps maintenant de découper le soufflet qui sera inutilisable après cette opération. J'ai prévu d'en fabriquer un autre. les tranches des deux caisses seront poncées sur une surface bien plane pour obtenir une découpe nette. les bords internes doivent être soigneusement limés ou grattés avec un cutter pour permettre le débattement du futur soufflet. Le vitrage sera sectionné à la limite de la dernière fenêtre.

P1280626.JPG

Maintenant que les deux caisses sont débarrassées du soufflet, il faut concevoir un système pour le remplacer, la géomètrie arrondie du bas de châssis métallique complique un peu la tâche!!!

P1280628.JPG

D'emblée, j'ai écarté l'idée d'un soufflet élastique, l'intervalle entre les deux caisses étant trop réduit. Dans une bande de polystyrène noire de 10 mm de largeur et de 0,5 mm d'épaisseur,  j'ai gratté avec une pointe à tracer des intervalles réguliers qui simuleront les nervures du soufflet.

P1280632.JPG 

En soignant bien cette gravure, on obtient un soufflet assez ressemblant dont un côté sera solidement collé sur la caisse motrice (UHU méga strong and safe) Un couple en polystyrène de 2 mm d'épaisseur permettra de rigidifier la caisse. Il devra être ouvert sur sa plus grande surface pour permettre le logement du moteur. Cette disposition a l'avantage de le masquer partiellement dans la zone du soufflet.

P1280633.JPG

Une fois la remorque attelée, il faut prévoir un usinage du bas de châssis pour que le soufflet ne bloque pas sa rotation côté intérieur de la courbe, en fait des deux côté.

P1280634.JPG

d'où l'usinage des flancs de châssis sur la remorque. Nous voyons sur cette photo que la gravure a été limitée à 5 bourrelets, en laissant une partie lisse qui s'introduit mieux dans la remorque lors de l'inscription en courbe. Pour les réseaux utilisant des courbes plus serrées, le soufflet devra être plus large, mais le déhanchement extrême risque alors d'être très délicat!!!

P1280636.JPG

Côté intérieur de la courbe, le soufflet disparait dans l'autre caisse sans déborder sur la première fenêtre de la remorque.

P1280637.JPG

Côté extérieur de la courbe, le soufflet couvre bien les deux caisses. 

C'était sans doute le plus gros problème à résoudre sur cet autorail. 

La suite de cet article portera sur la confection des contacts roues/rail, la digitalisation, l'éclairage des feux AV et AR réversibles, l'aménagement intérieur et son éclairage, puis la patine. 

A +

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Laurent 29/03/2014 19:36

Donner la vie a ce modèle statique, rien a dire, vous êtes vraiment un artiste :)

huard 29/03/2014 09:55

Bonjour , encore bravo pour cette transformation belle réalisation a bientôt pour la suite
amicalement
jean paul

cybernales 29/03/2014 08:42

ben oui , ça a l'air tellement facile ...

bravo ,et au plaisir de lire la suite

bonne journée

christian 28/03/2014 22:18

comme je l'ai dit assez souvent, du travail d'artiste, bravo.

Jean-Claude (papybricolo) 28/03/2014 19:27

Hé beinh déjà !!!

Chapeau bas ,le peu que j'ai vu sur les forums m'avait découragé,je pensai le laisser sur une voie (en décor..)
Mais là avec ce "tuto" je me sens "motivé"...
je viens de le découvrir ce matin c'est vrai qu'il a une bouille "sympa"...

marc gierden 28/03/2014 16:09

comme toujours je suis épaté par tant de talent,un vrai régal
à suivre à chaque fois

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche