Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 05:56
242

242

La collection des michelines et autorails ATLAS touche à sa fin, avec un modèle très attendu et plutôt réussi de l'ADX2 Renault. Au premier abord, sa motorisation ne semble pas évidente, car l'engin est particulièrement long et son assise très basse sur les bogies est un handicap sérieux pour permettre une rotation convenable dans les courbes.

J'ai souhaité conserver les flancs de bogies dont la gravure est en nette amélioration par rapport aux premiers modèles produits par Atlas, ce qui impose qq concessions si l'on ne veut pas détériorer le bas de caisse. 

266

266

Le démontage des principaux éléments ne pose pas de problème, sur cette photo nous voyons que les flancs de bogies peuvent être décollés de leur support, étant maintenus en place par une petite goutte de colle, attention de ne pas les casser lors de cette opération. Les essieux/roues seront remplacés par des modèles métalliques (fourniture Limousin Modélisme Trains) J'ai utilisé des roues (diamètre 11,4 mm légèrement supérieur à celles proposées par Atlas) ayant repéré une meilleure accroche sur le rail qui dispense normalement de bandages d'adhérence. Je verrai ultérieurement si je peux installer des roues de diamètre inférieur (10,4 mm) qui auraient l'avantage de réduire la garde au sol de l'autorail. 

268

268

La pose de nouveaux essieux nécessite d'agrandir légèrement les supports sur les boitiers d'origine Atlas, il suffit de faire tourner lentement un foret de 2 mm dans les gorges après avoir ôté les flancs de bogies. S'assurer que les essieux tournent librement sans résistance. Sur cette photo, nous voyons que la configuration du châssis n'offre aucune possibilité de rotation des bogies. Un important travail de fraisage est à prévoir!! 

270

270

J'ai prévu d'équiper l'un des bogies d'un micro moteur Mitsumi dont le corps aplati a une épaisseur sensiblement identique à la largeur du support de bogie Atlas. J'ai découpé un rectangle avec une micro lame de scie circulaire montée sur flexible Dremel. L'ajustage se fait ensuite avec une lime plate.  

274

274

le moteur vient s'encastrer dans le cadre ainsi créé. La vis sans fin en laiton équipant d'origine ce moteur a été enlevée et deux nouvelles vis sans fin de type Jouef sont installées à l'aplomb des deux essieux. Il faut ajouter un manchon (tube de polystyrène fourniture l'Octant) pour ramener le diamètre de 2 à 1,5 mm correspondant à celui de l'arbre moteur. Les pignons sont des modèles de récup sur des motorisations de locos anciennes BB ou CC Jouef. lorsque tout est bien calé, on peut coller le moteur sur son support. La conception des flancs de bogie avec des boitiers de roulement évidés permet de ne pas faire sauter les pointes extrêmes des essieux. Ils peuvent être repositionnés sur leur tenon respectif en l'état. 

273

273

Il faut également faire une ouverture pour le passage des pignons positionnés au centre des essieux. leur alésage devra être porté de 1,8 mm à 2 mm par percage.

 

283

283

J'ai souhaité fabriquer 4 paliers en laiton découpés dans du profilé en U plat de 3x1 mm (fourniture l'Octant) qui ont été percés avec un foret de 2 mm puis collés sur le bogie Atlas. En effet, j'ai remarqué que la qualité de la transmission vis sans fin/pignon d'attaque était plus efficace et par ailleurs beaucoup plus résistante à l'usage. Deux traverses latérales taillées dans du carré de polystyrène renforcent la structure du bogie moteur.  

284

284

La longueur de l'arbre moteur permet d'ajouter deux petits volants d'inertie de part et d'autre des vis sans fin, ce qui nécessite une découpe du carter, lequel recouvrira le bogie par collage. (le volant provient de la boutique Micro-modèles) trop épais pour cette application, il a été divisé en deux par usinage au tour à métaux. Son alésage 1,5 mm est parfait pour s'emboîter sur l'arbre moteur.

285

285

Avant de repositionner les essieux, il convient de "roder" les paliers en faisant tourner un foret de 2 mm, il faut éviter tout point dur de rotation.  

287

287

deux lamelles de contact en chrysocal ont été découpées puis soudées de part et d'autre du moteur, sur une plaque de CI collée sur ses flancs. 

288

288

le logement abritant le bogie ne laisse aucun débattement possible, il faut fraiser profondément à l'emplacement des roues, opération réalisée à main levée avec une fraise Dremel montée sur un arbre flexible de la marque. 

289

289

le châssis doit être ouvert pour accueillir le bogie moteur, après repérage avec une pointe à tracer et un compas.

291

291

La découpe est exécutée avec une scie alternative Proxxon, avec finition à la lime. J'ai conservé deux supports pour fixer une bride qui maintiendra le bogie moteur sur son axe de rotation. ils ont été percés et taraudés pour permettre un vissage (2 mm)

292

292

La bride est confectionnée dans une bande de laiton de 0,5 mm d'épaisseur mise en forme et vissée sur le châssis. La vis centrale se bloque sur un écrou collé solidement sur la tranche du moteur. Préalablement, la surface du carter moteur a été légèrement limée pour présenter une surface plane facilitant la fixation et le collage de l'écrou. Cette opération doit pêtre précise, car l'axe du bogie moteur doit être parfaitement centré.

335

335

après plusieurs tests, j'ai pu constater que le débattement des bogies était encore insuffisant, ce qui m'a conduit à découper les longerons du châssis à la hauteur des roues. Cette opération fragilise le châssis, mais celui-ci étant métallique, sa structure reste suffisamment solide pour supporter l'ensemble.

329

329

le bogie porteur ne pose pas de gros problème d'adaptation, la prise de courant sur les 4 roues se fait par deux fils de maillechort de 3 dixième soudés sur deux pistes de CI. Pour consolider la fixation des flancs de bogies, j'ai ajouté deux traverses dans un profilé en U plat collées sur un fil laiton de 1 mm de diamètre traversant les extrémités des flancs de part en part. 

334

334

A ce stade des travaux, il faut vérifier que les bogies ne butent pas sur le bas de caisse dans les courbes serrées. Une légère surélévation est nécessaire si l'on veut conserver les flancs de bogies. J'ai donc adapté en conséquence les bogies sur la caisse, en intercalant une rondelle de 1mm d'épaisseur sous le bogie porteur, et en réglant la fixation du moteur sous la bride. 

338

338

L'installation de l'éclairage intérieur et des feux réversibles est maintenant bien au point sur ce type d'autorail, rampe de leds CMS adhésive sous la toiture et leds canon bicolores avec ajout d'une résistance sur chaque cathode de 1 Kohms. Un micro câble limande raccordé aux feux est soudé  comme suit:

anode sur le positif du ruban de led CMS

cathodes sur deux pistes cuivrées adhésives collées au plafond.

Cette disposition permet un raccordement sur le décodeur en limitant au maximum le câblage. Bien entendu, il faut peindre préalablement l'intérieur de la caisse en noir mat pour éviter toute diffusion par transparence du plastique

339

339

Idem pour le corps des leds canon utilisées pour les feux. Lorsque tout est sec, (attendre 24H) l'intérieur de la caisse est repeint en beige clair, ces opérations sont faites après dépose des vitrages. 

342

342

Le décodeur (lenz silver+) trouve sa place derrière le moteur où tous les fils sont concentrés:

rouge et noir prise de courant sur les 8 roues

orange et gris moteur

bleu positif commun à tout l'éclairage

vert négatif raccordé à la rampe d'éclairage intérieur après ajout d'une résistance de 1Kohms pour atténuer l'intensité.

blanc négatif raccordé au ruban cuivré toiture alimentant feux blanc AV et rouge AR

jaune négatif raccordé au ruban cuivré toiture alimentant feux rouge AV et blanc AR

 

341

341

Le compartiment intérieur peut être collé sur le châssis après mise en peinture des sièges et des cloisons. Un premier test de roulement en mode digital confirme que tout est OK niveau motorisation.

La suite des travaux portera sur la finition de l'autorail, l'aménagement intérieur, la pose de personnages et d'un conducteur, le changement des tampons, la patine.

A + 

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Lemaire Antoine 30/05/2015 10:58

Bonjour Jean-Claude ,

Content de constater que la fibre du modéliste perdure dans tes nouveaux locaux aménagés pour l'occasion , cela fait plaisir de voir que " rien n'a changé " !!

Encore de beaux bricolages comme on les aime sur la série de matériel Atlas , un petit réseau étagère à venir pour quelques démo. peut-être !??...

Bon courage aussi au " Lyonnais " qui a repris Biscatrain en mode délocalisé ; Le résultat sera sûrement à la hauteur des espérances vu l'ampleur du travail engagé .

Pour ma part , le suivi de tes articles garde éveillé le côté modéliste qui est en mode sommeil par grand manque de temps actuellement ... mon réseau étant au point mort depuis plusieurs mois ...

Bon courage pour la suite des occupations , elles nous font toujours autant saliver par leur aboutissement !!

Portez-Vous au mieux avec Madame et au plaisir de te parcourir à nouveau .

Bien chaleureusement .

Antoine

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche