Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 17:39
390

390

Nous avons vu dans un précédent article comment il était possible d'améliorer la captation du courant sur l'autorail X5600 de la marque R37 en installant un attelage magnétique conducteur REE reliant l'élément moteur et sa remorque. Il demeure néanmoins que sa capacité de traction reste très faible, avec un seul essieu moteur, ce qui condamne quasiment ce couplage à une circulation en palier ou en très faible rampe. Partant de ce constat, j'ai souhaité améliorer les performances en équipant l'autorail d'un essieu moteur muni de bandages d'adhérence, trois essieux restants suffisants pour une prise de contact efficace. 

 

601

601

L'extraction de l'essieu moteur est aisé, deux vis à enlever pour dégager le carter. Il est monté sur deux paliers en laiton qui assurent une rotation excellente. La difficulté est d'extraire les deux roues sans faire de dégâts. Ma première idée était de fraiser des gorges dans les roues concernées pour loger des bandages d'adhérence, mais je me suis ravisé devant un test de remontage qui présentait un voile que je n'ai pas pu neutraliser.

En fouillant dans mes tiroirs, j'ai trouvé des essieux Roco RTG dont l'un était muni de roues équipées de bandages d'adhérence. Elles sont du même diamètre que celles du X5600. Les extraire ne pose pas de problème. Il ne reste plus qu'à les remonter sur l'essieu R37 avec un petit point de colle cyanolit en veillant à respecter l'écartement adéquat. 

602

602

C'est fait, il faut vérifier que les roues ne sont pas voilées. La face externe diffère légèrement du modèle d'origine, mais c'est totalement invisible une fois l'essieu reposé.  

603

603

l'épaulement interne des roues Roco doit être rogné pour pouvoir repositionner l'essieu sur son berceau. Un examen rapide confirme qu'il tourne sans contrainte, je vais pouvoir faire un test de traction avec la remorque dans la forte rampe qui sépare mes deux modules. C'est OK là où antérieurement, l'autorail patinait misérablement....Niveau captation du courant, le couplage franchit les aiguillages sans plantage. Un plus indéniable!!!

Il aurait été intéressant que le fabricant R37 prévoit ce type d'essieu dans les coffrets contenant les deux éléments, avec une modification des attelages très fragiles et non conducteurs d'origine. Je viens d'apprendre qu'on pouvait se les procurer auprès de R37 moyennant 10 euros, ce que je vais m'empresser de faire. 

C'est vrai que l'autorail seul ne peut en aucun cas fonctionner avec les modifications que je viens de réaliser, mais de toutes façons, il plantait déjà souvent, à l'instar de nombreux modèles qui ne captent le courant que sur deux essieux. Un gros progrès vient de voir le jour avec l'équipement du power pack ESU sur les loco tracteurs Moyse REE, mais il faut un minimum de place pour loger les condensateurs, et le X5600 ne s'y prête pas!!! 

229

229

Bon pour le service!!

A +

Partager cet article
Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 13:54
474

474

Les travaux de patine du jour (ou plutôt de la semaine écoulée!!) ont porté sur une partie du parc vapeur, dont nous voyons sur cette photo quatre locos traitées stationnant sous la remise.  

447

447

la première intervention consiste à repeindre les flancs de roues et tous les organes du châssis dans un mélange de peinture Humbrol ou Revel. L'application est faite avec une fine brosse, en veillant à faire tourner les roues motrices pour bien couvrir toutes les zones de rayons. L'embiellage subit du même coup un traitement identique.

La première loco est une 230 TB Fleischmann que j'avais préalablement digitalisée.

534

534

Pour faire tourner les essieux moteurs, j'ai confectionné une petite plaque de circuit imprimé sur laquelle j'ai soudé deux fils de laiton qui viennent en contact sur la bande de roulement de chaque roue d'un essieu capteur

487

487

J'ai utilisé les trois teintes Revel ci dessus pour faire un lavis assez consistant couleur boue. Je ne retiens pas de proportions particulières, lorsque le mélange me paraît de la teinte souhaitée, j'ajoute quelques gouttes de diluant pour faciliter l'application à la brosse. 

448

448

Cette étape est la plus longue, car il faut veiller à bien couvrir toutes les surfaces (longerons, réservoirs, bloc cylindre, dessous châssis, lames de ressort, freins etc), et procéder juste après à un nettoyage des bandes de roulement de toutes les roues avec un coton tige imbibé de diluant. La caisse, chaudière, cabine sera également badigeonnée d'un lavis un peu plus dilué du mélange Revel ci dessus, avec prépondérance de noir. 

En fait, il est utile de préparer deux récipients basés sur le même type de mélange, l'un pour les organes de roulement et le châssis, l'autre pour le reste de la loco. A noter qu'il est possible à tout moment d'atténuer/d'accentuer l'effet de patine sur certains points en mouillant avec une brosse trempée dans du diluant pur. Avant la finition à l'aérographe, veiller à ne pas créer des surcharges trop voyantes de lavis qui devra être sec au moment de la pulvérisation. 

450

450

Ensuite, on peut passer au traitement de la caisse et de la cabine à l'aérographe, mais avant, il est judicieux de salir l'échappement de la cheminée et le prolongement supérieur de la chaudière et de la cabine avec un voile de noir brillant (traces de fumée). La prochaine étape consiste à passer un voile de patine acrylique à solvant Décapod couleur poussière/boue sur les organes de roulement préalablement peints à la brosse (Ne pas oublier de faire tourner les roues motrices durant cette pulvérisation). Pour la chaudière et la cabine, j'utilise également la patine acrylique Décapod dans la gamme noir de châssis mat et voile de rouille. Ensuite, il est possible d'appliquer quelques touches de rouille avec un pinceau fin (Humbrol 113) 

459

459

Les travaux sont bien avancés sur cette photo, la traverse de choc a été salie avec un voile de patine Décapod couleur crasse. Quelques touches de blanc sale pour simuler les coulées sur les trappes de boîtes à eau, et sur les tuyauteries concernées. Elles doivent être discrètes, ne pas hésiter à les estomper avec un peu de diluant lors de l'application au pinceau. 

461

461

Les plateaux de tampons reçoivent qq touches de noir gras (brillant) simulant la graisse, estompés ensuite par un petit jet poussière à l'aérographe. 

465

465

C'est quasiment terminé, notre loco a changé d'allure, il est encore possible à ce stade d'ajouter des points de rouille selon l'effet souhaité. Pour ma part, j'en resterai là, disons que cette loco n'a pas encore trop souffert des dégâts provoqués par le temps.  

517

517

La seconde loco est une 140 C Liliput à tender trop propre à mon goût. Voyons comment la patiner sans trop dénaturer sa livrée verte seyante bordée de filets jaunes et de cerclages chaudière très bien reproduits. L'ayant équipée d'un décodeur sonore, je n'ai pas droit à l'erreur!!! 

518

518

Même traitement que la 230 TB au niveau du châssis et des organes de roulement de la loco et du tender. Cette fois ci, c'est plus facile de faire tourner les essieux moteur en branchant l'alimentation DCC sur les essieux du tender qui captent également le courant.

519

519

le traitement qui suit à l'aérographe permet d'atténuer le vert trop prononcé par passes successives tout en conservant les filets et les marquages. Le dessus de la chaudière et de la cabine ont reçu un léger voile de noir brillant évoquant également les traînées de fumée, en insistant dans l'environnement immédiat de la cheminée. Les flancs de la chaudière, cabine, tender sont traités avec une patine couleur boue/poussière, ainsi que les organes de roulement, embiellage, flancs de bogie. Le dessous du foyer est plus marqué au niveau des traces de rouille   

526

526

Sur cette photo, nous voyons le dégradé noir sale sur la partie supérieure de la cheminée qui estompe quasiment la couleur verte d'origine.

525

525

La plateforme du tender chargée de véritable charbon a été également souillée de traces noirâtres, de touches de rouille. La patine du bas de caisse est plus accentuée, mais laisse toujours apparaître les filets jaunes. En fait, il ne faut pas avoir la main lourde, plusieurs passes étant souvent nécessaires à l'aérographe, parfois dans des coloris différents.

538

538

La traverse de choc et les tampons sont traités à part comme pour la 230 TB, la finition se faisant avec un voile poussière.

540

540

idem pour l'arrière du tender

569

569

Quelques passes à l'aérographe de voile de rouille sur la grille de protection caténaires et parties métalliques de la hotte à charbon terminent l'opération de patine

532

532

En fait, les risques de raté d'une patine de loco vapeur est moindre que sur un modèle diesel ou électrique dont les livrés sont plus colorées. De plus, il est toujours possible de corriger certaines zones avec le solvant dédié aux produits de patine/peinture utilisés, mais à éviter si possible, car risque de dégradation de la peinture d'origine !!!

508

508

La 141 TA Roco avait déjà fait l'objet d'une patine traitée avec un lavis humbrol du même type que ceux utilisés plus haut. La finition a été réalisée également à l'aérographe, ce qui améliore sensiblement la présentation

467

467

A mon avis, rien ne peut remplacer l'aérographe au niveau des dégradés et de l'uniformité de couverture des produits appliqués. De plus, la nouvelle gamme de patine/peinture acrylique à solvant utilisable en l'état (décapod, Prince August, etc) est bien plus facile à mettre en oeuvre que ses homologues glycéro, et je ne parle même pas du nettoyage après chaque intervention.

463

463

Sur cette photo, la 050 TA Fleischmann est en cours de traitement, un voile de patine sur la caisse devrait améliorer sa présentation. 

496

496

497

497

la 130 TC Roco présentée sur les deux photos ci dessus termine le premier lot de locos traitées. 

490

490

Compte tenu du nombre d'interventions, il est judicieux de travailler en séries.....limitées tout de même (je  suis loin d'avoir atteint un niveau pro), ceci afin de limiter les travaux de nettoyage des différents outils utilisés (pinceaux, brosses, aérographe, bacs et fioles diverses) et le gâchage de peintures qui sèchent assez vite. 

A +

Partager cet article
Repost0
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 07:42
481 A

481 A

481 B

481 B

481 C

481 C

481 D

481 D

481 E

481 E

481 F

481 F

481 G

481 G

481 H

481 H

481 I

481 I

481 J

481 J

481 K

481 K

481 L

481 L

481 M

481 M

481 N

481 N

482

482

Il peut être intéressant de retraiter certains clichés, les applications photos étant nombreuses à proposer des effets divers et variés qui offrent des possibilités quasi illimitées de retouches portant sur la luminosité, le contraste, la coloration, le cadrage, zoom etc. De plus, le traitement est immédiat et permet de corriger selon ses goûts un cliché jugé insatisfaisant.

Les photos diffusées çi dessus ont été prises le matin avec un soleil rasant, lequel a tendance à accentuer les contrastes et créer des zones sombres que le logiciel peut aisément atténuer. je me suis amusé à explorer quelques propositions sur la base d'un cliché, ce qui donne les différentes versions 481 A à N, la dernière 482 étant quasiment retraitée en noir et blanc sans ajout de luminosité.

Laquelle vous semble la + ou - réussie? Merci d'avance de vos éventuelles communications sur ce sujet. 

     

Partager cet article
Repost0
21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 06:31
318

318

La captation du courant sur les engins moteurs comportant deux essieux ou ayant un faible empattement est un problème que nous connaissons tous et qui peut être aisément résolu avec les attelages magnétiques conducteurs REE.

Le loco tracteur Y6400 EPM est un modèle dont le fonctionnement est excellent, avec des ralentis remarquables, mais il plante très souvent sur les zones d'aiguillages. Ces micro coupures sont d'autant plus désagréables avec un modèle équipé d'un décodeur sonore, notamment lorsque le cycle de redémarrage doit être relancé. Attelé à un wagon comportant deux bogies capteurs, tout rentre dans l'ordre.

Il est d'ailleurs fréquent de voir cette composition courte dans la réalité.  

401

401

Pour ce faire, j'ai retenu le wagon plat à ridelles basculantes de Jouef/hornby (HJ6161) qui présente une conception facilitant la mise en oeuvre de lamelles de contact.  

402

402

Le premier travail consiste à échanger l'attelage à boucle d'origine par un modèle REE à deux conducteurs qui devront être raccordés à la platine que nous voyons sur cette photo. Le carter du loco tracteur fixé par 3 vis est déposé, il permet d'extraire les deux essieux, ce qui facilitera les travaux de patine ultérieurs. 

403

403

le support d'attelage à boitier aux normes NEM peut être démonté en déboîtant le réservoir situé sous la traverse de choc. 

404

404

Il faut percer deux trous de 1 mm dans le châssis métallique pour faire passer les deux fils de l'attelage REE

405

405

L'attelage REE est positionné, les fils passent au travers des deux trous et sont soudés sur chaque plot de la platine, en veillant à ne pas faire une surépaisseur qui poserait un problème lors de la repose du carter. 

406

406

C'est terminé pour le loco tracteur, le débattement faible de l'attelage reste suffisant pour tracter ou refouler le wagon Jouef même dans des courbes serrées. 

407

407

les lamelles de contact ont été mises en forme et découpées dans une plaque de chrysocal de 8/10ème de mm selon le profil visible sur cette photo. Elles sont maintenues par les vis présentes sur ce modèle. 

409

409

l'un des fils chemine sous le longeron central du wagon. Il faut percer deux trous sur chaque traverse. Un point de soudure sur chaque fil et c'est terminé. Attention de bien inverser les essieux isolés lors du remontage sur chaque bogie. Un petit point de graisse cuivrée sur les points de contact améliore la prise de contact sur chaque file de roues. 

411

411

Il est temps de patiner le loco tracteur EPM dont l'aspect est un peu trop neuf. Premier travail, masquer chaque fenêtre avec un ruban adhésif Tamiya découpé aux bonnes dimensions.

413

413

Je ne m'étendrai pas sur la patine développée dans un article précédent, sur ce modèle, j'ai utilisé les deux méthodes (lavis et aérographe pour la finition) Seuls les voiles de roues ont été peints couleur boue/poussière avant traitement global de la loco. 

418

418

j'ai essayé de ne pas trop surcharger, s'agissant d'un engin qui n'a pas encore trop souffert des ravages du temps.  

419

419

Une fois attelé au wagon, la prise de contact est excellente, il ne reste plus qu'à traiter également le wagon Jouef et lui trouver un chargement adéquat. 

423

423

Zoom sur l'attelage, on parvient presque à un positionnement tampons joints. L'attelage est discret et surtout, le dételage est des plus aisé. A utiliser sans modération!!

421

421

Niveau patine, j'ai un peu plus insisté sur les faces frontales de l'engin. 

 

424

424

j'ai traité trois wagons plats, celui au premier plan est un modèle Electrotren, les deux autres sont une production J/H. Première étape, badigeon à la brosse souple d'un lavis dilué avec du white spirit de peinture humbrol noir/brun/beige

426

426

les flancs de roues sont peints en gris/brun, mais dans un mélange non dilué. Une fois sec, j'applique de la terre à décor couleur rouille/crasse. Il ne reste plus qu'à appliquer qq voiles de patine acrylique à solvant Décapod couleur poussière, boue/voile de rouille/noir châssis en insistant sur les bas de caisse, ridelles, bogies.  

430

430

Les wagons J/H sont équipés de ridelles rabattables très fines avec des extrémités munies de crochets qui peuvent permettre de fixer des chaînes ou cordes d'arrimage selon les objets transportés. 

435

435

Ces wagons se prêtent aisément à toutes sortes de chargement, ici un test avec des rouleaux de grillages.

443

443

Il peut être intéressant d'éclaircir les plateformes selon les objets transportés, avec de la terre à décor appliquée avec une brosse.  

442

442

la finition est réalisée avec de la terre à décor pour assombrir certaines zones, notamment le dessous de châssis et les voiles de roues.   

445

445

Un nettoyage des bandes de roulement des roues est judicieux en fin de travaux de patine, j'utilise des cotons tiges imbibés de solvant 

437

437

terminé pour cette composition courte de 3 wagons qui a changé d'allure!! Il ne reste plus qu'à équiper d'autres engins moteur du même type pour obtenir des circulations fiables quelles que soient les zones délicates à traverser.

A suivre

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 07:33
355

355

La patine du matériel roulant est une opération délicate plus ou moins longue à réaliser suivant le type d'engin à traiter (loco vapeur, diesel, électrique, voiture voyageur, wagon marchandises) le travail étant généralement plus important sur le matériel moteur. 

Plusieurs solutions existent et nécessitent l'utilisation de produits et d'outils appropriés. Aujourd'hui, nous disposons d'une gamme très complète de patines acryliques à l'eau qui sont applicables en l'état ou avec ajout d'un diluant approprié de la marque (type Décapod, Interfer, Prince August). Le meilleur rendu est obtenu avec un aérographe, mais les petites surfaces peuvent également être traitées avec un pinceau ou une brosse fine. 

Il est possible aussi d'utiliser un lavis à base d'un mélange de peintures de type Humbrol/Revel plus ou moins diluées dans du white spirit ou mieux avec le diluant de la marque, l'application étant réalisée avec une brosse souple pour couvrir les + grandes surfaces. Toutefois, je réserve cette solution de préférence aux wagons de type marchandise dont le degré de salissure peut être important. 

Dans de nombreux cas, le recours au lavis et à l'aérographe se feront de concert

Sur cette photo, nous voyons deux autorails en cours de traitement avec au second plan la gamme de patines déclinées par Décapod. (voile de rouille, châssis, crasse, poussière, boue)

J'ajouterai également qq produits de patine spécifique Vallejo (effet huileux, noir brillant, acier graisseux) utile pour le traitement des bogies, embiellages, tampons.

 

348

348

Mes premiers travaux ont porté sur l'autorail X 5600 + remorque de R37. S'agissant d'un modèle digital sonore, je n'ai pas pris le risque de démonter la caisse et les vitrages. J'ai dû masquer ces derniers en utilisant les rubans adhésifs Tamiya, opération assez longue, car il faut détourer chaque fenêtre à l'aide d'un cutter effilé. Il est possible aussi d'utiliser du Maskol en badigeonnant soigneusement chaque fenêtre, mais je ne suis pas sûr que cela soit plus rapide!!!

349

349

Il est utile de bien appliquer le ruban sur toute la surface de chaque fenêtre, en s'aidant d'un coton tige 

351

351

Les vitrages sont bien protégés, je peux maintenant appliquer un voile très fin de patine à l'aéographe. Plusieurs passes sont nécessaires selon le résultat souhaité, mais il faut veiller à ne pas trop charger, car le rendu n'est visible que lorsque la patine est bien sèche.  

353

353

J'utilise un  aérographe double action, lequel permet de bien régler la pression de l'air et la diffusion de peinture notamment pour les passes précises. Il repose sur un récipient dont le couvercle constitue le support et sert également aux opérations de vidange/nettoyage du godet de peinture après ajout de diluant pur. Avant de nouvelles applications, j'ajoute une goutte de diluant dans le fond du godet, et bien sûr, avant diffusion sur le matériel à traiter, il est utile de tester la consistance et le niveau de pulvérisation de la peinture sur un carton test. A noter que les produits Décapod bien liquides peuvent s'utiliser en l'état.  

352

352

Avant de traiter la surface de la toiture avec un voile de patine poussière, j'ai sali les sorties d'aérateurs par quelques touches de patine crasse/boue à l'aérographe. J'ai d'ailleurs profité de cette intervention pour accentuer la patine sur l'autorail Alsthom Soulé au second plan. Cet engin avait déjà fait l'objet d'une déco succinte lors de sa motorisation en juillet 2014. Je l'ai récupéré avec bonheur!! 

358

358

Le traitement de la caisse est réalisé également à l'aérographe (patine poussière) sur toute la surface, en insistant sur le bas de caisse par plusieurs passages (patine boue). Préalablement, j'ai sali avec une petite brosse les grilles d'aération (effet huileux) sur l'élément moteur et la zone de tamponnement a reçu un voile à l'aérographe (patine crasse) 

363

363

les tampons en métal brillant doivent également être salis avec un lavis épais couleur crasse

375

375

suivi de quelques touches de patine sur les plateaux pour simuler la graisse

376

376

sans oublier les supports d'essieux et les voiles de roues avec qq coulées (effet huileux) Penser à nettoyer les bandes de roulement  et les flancs internes des roues après ces interventions pour une bonne captation de courant. 

390

390

396

396

C'est quasiment terminé pour le couplage X 5600. Il est encore possible d'atténuer l'éclat de la peinture beige de la toiture à l'aide d'un léger voile de patine blanchâtre (Interfer) mais je pense que cette intervention concerne davantage les locos aux teintes vives lorsqu'on souhaite leur donner un effet délavé par le temps. Je la testerai lors du traitement des diesel de type BB67000 ou électrique CC7100

380

380

la toiture de l'autorail Als-thom Soulé a également été retraitée, notamment au niveau des sorties d'aérateurs et zone de fixation du pantographe (patine boue et poussière)

381

381

Le bas de caisse a reçu un voile de patine boue après traitement des grilles de ventilation (crasse) idem pour les bogies avec qq coulées de noir brillant sous les boites à roulement et les ressorts. Préalablement, les voiles de roues avaient été peints avec un mélange de peinture plus consistante couleur boue puis finition par tamponnement à la brosse avec de la terre à décor couleur crasse/rouille

357

357

A l'origine en 2014, la patine de cet autorail avait été réalisé à la brosse avec un lavis dilué de peintures Humbrol (noir/brun/beige) Aujourd'hui, la finition de quelques zones à l'aérographe (toiture, bas de caisse, flancs de bogies, pantographe) permet un meilleur rendu des travaux, car rien ne remplace la finesse et le dégradé des applications réalisées avec cet outil.  

378

378

Un autre procédé consiste à faire un mélange de peintures de type Humbrol/Revel dans des tons noir/brun/beige dilué dans du white spirit afin d'obtenir un lavis couleur boue. Préparer plusieurs pots de consistance différente, le plus dilué sera appliqué avec une large brosse sur toute la surface du wagon, et les bas de caisse, châssis, organes de roulement avec un lavis plus épais dans des tons plus sombres. Un tamponnement avec une brosse trempée dans du white spirit pur permet d'atténuer l'effet de salissure aux endroits souhaités. A tout moment, il est possible de corriger la patine. La photo ci dessus montre un petit wagon/fourgon fleischmann qui vient d'être traité, la surface étant encore brillante. L'avantage du lavis est la salissure qui s'infiltre dans tous les reliefs en creux, à l'instar des dégâts provoqués par le temps sur les modèles réels.   

379

379

Le lavis dilué constitue la base de la patine, lorsque tout sera bien sec, la finition se fera à l'aérographe.

382

382

Là encore, il faut masquer les vitrages avant d'appliquer plusieurs voiles à l'aérographe couleur poussière en insistant sur les bas de caisse, plateforme d'accès, organes de roulement. 

384

384

Si le wagon dispose de portes coulissantes, il faut également patiner l'intérieur visible et salir le plancher, éventuellement les colis entreposés (pas la malle à Pépère!!) 

386

386

le traitement du dessous de châssis n'est pas indispensable, par contre, il faut nettoyer les bandes de roulement des roues, d'autant lorsqu'elles captent le courant (ce qui est le cas sur ce modèle que j'ai équipé d'une lanterne de fin de convoi avec un condensateur caché) Il est possible de peindre les faces internes des roues ainsi que les essieux, la prise de courant s'effectuant sur chaque pointe.

388

388

Quelques touches appliquées avec une brosse fine de noir/crasse sur les aérateurs, et filets huileux sur les organes de roulement finiront la patine de ce wagon. A ce stade, il est encore possible d'ajouter qq touches de terre à décor selon de vieillissement désiré. Enfin, pour bien fixer le tout, un voile de spray vernis mat Tamiya sur toute la caisse.

A suivre 

Partager cet article
Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 19:00
253

253

La digitalisation du RGP 2700 Roco m'a conduit à revoir certains détails en vue d'une amélioration sensible de la capacité de traction de la rame, et de son équipement d'éclairage.

En effet, le système d'alimentation pour l'inversion des feux AR de la remorque mis au point par Roco n'est pas performant, (même s'il est ingénieux puisqu'il fonctionne indifféremment dans les deux modes analogique/digital) Il a tendance à freiner sensiblement la remorque au point de faire patiner l'élément moteur dans les rampes. C'est vrai que le modèle qui m'a été confié par l'ami Bruno ne dispose que d'un essieu moteur sur chacun des deux bogies. Je crois me souvenir que Roco avait prévu un kit de pignons supplémentaires qui permet de motoriser les quatre essieux, difficile à trouver, mais on doit pouvoir s'en passer! Par ailleurs, l'éclairage intérieur de la remorque n'est pas programmé par le décodeur et les réglettes à base d'ampoules sont aujourd'hui dépassées. Idem pour l'éclairage des feux AV et AR. Voyons comment on peut améliorer cette rame.     

286

286

les réglettes d'éclairage Roco ne couvrent que partiellement le compartiment voyageurs, elles seront remplacées

294

294

par des rubans adhésifs de leds CMS ton chaud collés sur une réglette en polystyrène de 1,5 mm d'épaisseur. Le sol des deux voitures a été peint en gris avant la pose de voyageurs. 

295

295

Un éclairage cabine conducteur a été ajouté (kit sécable vendu chez Miniatures Passion)

287

287

test d'éclairage sur une source de 16V (le circuit imprimé supportant la micro led CMS comporte sa propre résistance, respecter la polarité lors de la connexion au décodeur fil bleu + fil violet - touche Aux F2 de la centrale) 

291

291

détail de la platine Roco équipée d'une prise femelle 8 pins facilitant la pose d'un décodeur 

292

292

Le raccordement électrique des deux bogies capteur de courant est réalisé via deux fils encastrés dans le châssis métallique sur lequel j'ai effectué une saignée avec un disque à tronçonner Dremel. Sur cette photo, nous voyons le détail de la transmission basée sur un jeu de cardans et pignons qui n'alimente que les deux essieux extrêmes de chaque bogie. Dommage que Roco n'ait pas poussé la dépense pour motoriser les quatre essieux, d'autant que tout est prévu pour l'ajout des pignons manquants sur ce modèle!! Ce qui limite évidemment la capacité de traction du RGP.   

293

293

La motrice sera raccordée à la remorque via un attelage magnétique conducteur REE afin d'améliorer la prise de courant des deux éléments 

298

298

L'éclairage intérieur a été atténué par une résistance de 2 Kohms. 

305

305

Les ampoules ont été remplacées par des leds canon BTC et rouge, avec ajout de résistances de 1 Kohms. Veiller à bien repérer la polarité + et - sur la platine Roco

306

306

la diffusion des feux via le conduit lumineux intérieur d'origine n'est pas puissante, mais suffisante pour la maintenir en l'état.

302

302

Sur la remorque, les ampoules ont été remplacées par une led canon BTC/rouge équipée d'une résistance de 1 Kohms sur l'anode. J'ai supprimé le système de contacteurs/inverseurs d'origine qui freine la rotation des deux essieux du bogie AR. Cette remorque sera donc équipée d'un second décodeur de fonction programmé sur une adresse identique à l'élément moteur. Il alimentera la rampe d'éclairage intérieur et les feux AR réversibles en fonction du sens de marche. Les deux voitures seront reliées entre elles par un attelage magnétique conducteur REE qui assurera une prise de contact amélioré de la rame. 

312

312

Désormais, la remorque offre une résistance raisonnable, j'ai toutefois maintenu les lamelles de prise de contact d'origine sur les 8 roues, la captation de courant est optimum. Il est donc aisé de remédier à un problème récurrent sur ce modèle moyennant l'installation d'un second décodeur de fonction. 

309

309

l'attelage magnétique REE est efficace, discret et permet un couplage tampons et soufflets joints du meilleur effet. 

A +

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 16:30
202

202

Comme je l'annonçais dans le précédent article, j'ai dû modifier le thème du fond de décor et revoir la conception de l'étagère devant accueillir le module coulisse. La photo ci dessus présente ce dernier en phase finale de réalisation. Pour faciliter les travaux, le module est provisoirement posé sur des tréteaux, ce qui me permet de travailler tout autour.

962

962

A l'origine, j'avais collé un diorama représentant un fond de décor rural directement à l'intérieur de la vitrine, sur des plaques de MDF de 3mm d'épaisseur fixées sur un support isolant de dépron. Elles ont donc été déposées.  

963

963

D'autre part, j'ai souhaité masquer les équerres de crémaillère qui supportaient l'étagère plafond de la vitrine, en les fixant cette fois ci au dessus, suivant le montage visible sur cette photo. (planchette de CP de 15 mm d'épaisseur vissée sur chaque équerre et sur l'étagère)

965

965

L'éclairage à base de deux rubans de leds CMS a pu être conservé et sera plus efficace. Le diorama par contre est HS, sans importance puisqu'il doit être remplacé par un autre thème urbain. 

999

999

Le diorama fond de décor sera donc installé directement sur le module coulisse qui vient d'être équipé de parois de MDF formant caisson sur trois de ses côtés. (hauteur 40 cms)

001

001

les parois verticales ont été renforcées sur les angles d'un tasseau vissé et collé. J'ai prévu un arrondi sur chacun des deux angles pour éviter l'effet de cassure du fond de décor lors du collage.

002

002

pour ce faire, j'ai réalisé deux rainures sur les parois dans lesquelles une plaque de plexiglas souple vient s'insérer, constituant un arrondi parfait et masquant le tasseau.  

003

003

Un collage au néoprène la maintient solidement dans ses rainures. Je peux maintenant préparer le diorama pour le positionner le plus précisément possible par rapport aux bâtiments d'arrière plan existants. 

057

057

Pour faciliter l'encollage du diorama j'ai déposé provisoirement les parois du module simplement vissées afin de pouvoir travailler sur une surface horizontale. J'utilise une bombe aérosol Sader au néoprène qui permet entre autres un collage immédiat sur un seul support non poreux (MDF) en déroulant délicatement le diorama sur toute la surface.  

059

059

Pas droit à l'erreur, mais le collage peut être progressif, sur cette photo, la façade Est du module est déroulée et collée. Le support est ensuite renversé à 90° et je peux continuer l'encollage à plat sur toute la longueur du module

061

061

Tout au long de l'opération, il faut presser uniformément le diorama sur son support avec un chiffon doux en s'interdisant tout faux pli. L'utilisation d'un rouleau à pâtisserie peut aussi être une bonne solution. Attention le collage est immédiat et aucune rectification n'est possible. Par rapport à une solution de collage type papiers peints, on obtient une moindre déformation du support MDF lors du séchage et aucune bulle. C'était risqué, mais je m'en suis bien tiré!!

088

088

le diorama urbain est une production Loco Revue boutique représentant une ville de province. Il s'intègre assez bien dans l'environnement que j'ai voulu représenter sur le module coulisse. Toutefois, il ne couvre pas totalement la surface, ce qui m'a conduit à rajouter en limite ouest un autre diorama Auhagen dont le thème est plus rural, mais qui conviendra puisque cette zone est plutôt montagneuse avec deux tunnels.  

072

072

Le raccord avec la végétation dans la zone de tunnels est correcte, il faudra faire quelques retouches derrière la remise avec des gouaches (notamment au niveau du ciel) pour associer les deux dioramas. 

084

084

ils se rejoignent côté Ouest dans l'arrondi. Sur cette zone, l'ajout de végétation et quelques nuages permettront un raccord acceptable.  

085

085

C'est fait à l'aide de gouaches appliquées avec une brosse par tamponnement

053

053

Sous cet angle, les perspectives de l'arrière plan sont bonnes, malgré la profondeur réduite du module  

092

092

Côté Est, la zone de gare terminus nécessitera également quelques retouches sur le diorama, mais dans l'ensemble, c'est acceptable. 

044

044

les façades d'immeubles Artitec s'accordent assez bien avec les images de fond de décor. Les perspectives sous cet angle restent convenables

023

023

Je peux maintenant continuer la déco du module avec notamment la pose de chevalets de levage pour les petits travaux de maintenance du matériel roulant (kit Faller). Ajout d'une barrière pour délimiter la zone du dépôt. 

020

020

Un petit abri à vélos viendra compléter la déco du dépôt. 

139

139

quelques buissons permettent une transition convenable avec le fond de décor

189

189

le petit bâtiment s'intègre bien dans le fond de décor urbain, une partie représentant une zone boisée. 

145

145

Là encore, un peu de végétation (filets floqués) permet un raccord harmonieux avec le diorama d'arrière plan. Un chariot élévateur, un bac à graviers complètent la scène. 

108

108

La zone de tunnels est recouverte de petits arbustes en zeechium et de filets floqués dans différents coloris pour masquer partiellement les rochers (écorces de pins repeintes)

078

078

Les voies ont été patinées avec de la terre à décor rouille, brun sale, noir, en insistant sur les zones d'aiguillages. Quelques rails et touffes d'herbages complètent la déco. 

212

212

Une ligne électrique a été ajoutée pour simuler l'alimentation électrique de chaque immeuble, avec du fil à coudre très fin de couleur grise. Un vrai travail de patience!!!

145

145

Il ne reste plus qu'à tester la circulation avant de réinstaller le module dans sa vitrine

222

222

sans oublier de faire le branchement de tous les éclairages des bâtiments, lampadaires et accessoires lumineux. 

177

177

le réglage d'intensité sera fait lorsque tout sera raccordé, mais déjà, je peux faire quelques essais d'éclairage nocturne. 

238

238

vue nocturne de la remise

230

230

les travaux sont bien avancés, le module/coulisse  va pouvoir rejoindre sa vitrine où il sera raccordé à l'autre module dépôt.

243

243

249

249

Terminé, le module a retrouvé sa place dans la vitrine et je vais pouvoir à nouveau refaire circuler le matériel roulant dans ce nouveau décor.

Je ne regrette pas d'avoir consacré tout ce temps à sa déco, dans la mesure où la seconde partie du garage offrait une possibilité de visualiser cette maquette et donc de permettre de réaliser des photos et vidéos dans de bonnes conditions d'éclairage.

A +

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 07:00
704

704

Il est temps d'aborder la patine du BV réalisée avec un lavis  de peintures Humbrol (noir mat, brun, beige, vert olive) dilué dans du white spirit (50/50 environ). Je badigeonne l'ensemble de la maquette, toiture et quais compris en rinçant régulièrement la brosse dans du white spirit pur afin d'éliminer le plus gros du lavis sur les surfaces lisses. Après plusieurs passages, le lavis s'incruste dans les reliefs en creux du bâtiment (corniches, encadrement de portes et fenêtres, joints de moellons, tuiles, gouttières, etc)

La peinture de base du BV ayant été réalisée avec un spray acrylique, elle n'est pas dégradée par le lavis et on peut à tout moment atténuer ou accentuer la patine selon l'effet souhaité. La finition se fait avec de la terre à décor lorsque le lavis est quasiment sec. La conception de ces maquettes en pierre synthétique permet d'obtenir assez facilement de bons résultats, sans trop se prendre la tête!!!      

706

706

Quelques personnages Preiser ont été ajoutés pour créer une animation ainsi que deux bancs Décapod. L'éclairage du bâtiment (intérieur et extérieur) a été réduit avec une résistance de 300 ohms. 

710

710

Il faut maintenant repositionner les butoirs. Lors des précédents travaux, j'avais pu les décoller assez facilement, mais les fils alimentant les leds CMS n'ont pas résisté au démontage, ce qui a détruit du même coup ces dernières. 

739

739

J'ai donc remplacé les micro leds pré câblées (feux violet) en insérant une résistance de 10 Kohms pour atténuer leur éclairage. 

719

719

Le BV et les quais sont en place. Il faut maintenant créer les trottoirs et routes aux abords de la gare. j'utilise les éléments de la gamme Redutex qui propose des planches autocollantes pratiques à mettre en place et assez réalistes. (fourniture boutique Loco Revue) Sur cette photo, nous voyons une rue pavée bordée d'un trottoir réhaussé collé sur une plaque de polystyrène de 1 mm d'épaisseur. 

749

749

750

750

les planches Redutex sont fabriquées dans un matériau souple sur support autocollant qui se découpe aisément au cutter. Les pavés sont imprimés en relief et pré patinés.   

722

722

pour réaliser les bordures de trottoirs, je découpe au cutter une bande de 1 mm de large dans les planches Redutex que je colle sur la tranche d'une plaque de polystyrène de 1 mm d'épaisseur. Cette plaque sert de base pour l'implantation des immeubles. Sur cette photo, elle est retournée afin d'égaliser la bordure avec une cale à poncer.  

720

720

Une section de route pavée avec trottoirs est en place. J'ai ceinturé la zone de quais de barrières pleines Jouef. 

744

744

les façades d'immeubles Artitec sont disposées pour fermer le fond de décor. j'ai dû rogner une partie de la surface du quai non couvert pour créer une petite place de parking. Des lampadaires fonctionnels à base de leds CMS ton chaud sont installés sur le quai et les trottoirs (provenance Ebay Chine)

752

752

Un petit escalier donne directement accès aux quais côté ville. 

754

754

L'environnement prend forme sur cette zone de gare, mais de nombreux éléments devront être patinés en phase finale d'installation du module pour créer un décor plus réaliste.  

761

761

Un premier lot d'immeubles Artitec est installé. Côté parking, j'ai pu positionner un bâtiment complet tel ce café au premier plan, ainsi que deux façades en angle qui ouvrent sur une rue transversale.  

765

765

Plusieurs essais d'implantation sont nécessaires pour trouver la meilleure option possible vu la faible surface disponible. Cette vue d'avion permet de valider les travaux de voirie.

775

775

la voie en impasse sera protégée côté rue par des barrières SNCF. Elle permet d'accueillir de petits autorails qui assureront la navette entre les deux modules. 

785

785

Les deux derniers immeubles seront à installer sur des trottoirs en courbe, ce qui complique un peu la pose, j'ai dû couper plusieurs tronçons et les ajuster sur le support.

C'est terminé, j'ai pu loger l'essentiel des immeubles Artitec que j'avais préalablement préparés. 

956

956

788

788

Il peut être intéressant de retraiter certaines photos qui mieux que toute patine, confèrent un aspect vieillot à une maquette. Cela permet également de valider le choix d'implantation. 

794

794

Un passage planchéié est mis en place sur l'une des voies qui longe les barrières SNCF. Le portillon sera à remplacer!!

953

953

Ce qui a été fait dans la foulée avec le modèle en laiton inclus dans le kit de gare PN Sud Modélisme. 

831

831

La zone montagneuse à l'ouest du module coulisse a été complétée de végétation (filets floqués Heki dans divers coloris, arbustes en zeechium, flocages  

834

834

J'ai pu trouver une place pour ce petit bâtiment Faller en rognant une partie de la toiture. 

859

859

le module est encore posé sur les tréteaux. Les travaux sont maintenant suffisamment avancés pour le réinstaller provisoirement sur son étagère afin de voir comment il va s'intégrer dans le fond de décor existant. Et là, je ne suis pas très confiant!!!

867

867

C'est fait, côté Ouest la jonction est convenable

885

885

côté Est, le fond de décor est inadapté à un environnement urbain. Je m'y attendais. Il faut revoir la copie !!

909

909

Aussi, j'ai ressorti de mes tiroirs un fond de décor urbain commercialisé par Loco Revue Boutique que j'ai découpé en plusieurs portions punaisées provisoirement sur le diorama existant. Bien qu'imparfait au niveau des perspectives, il conviendra mieux en arrière plan ainsi que le montre cette photo. 

910

910

Côté BV, c'est acceptable également mais il faudra sans doute opérer quelques retouches!!!

915

915

Le plus délicat sera de faire une jonction convenable entre le fond de décor urbain et rural ainsi que le montre cette photo. Une chance, le diorama LR intégre également de la végétation dans la zone ouest du module. 

922

922

Cette vue globale du module coulisse permet de se faire une idée sur les prochains travaux restant à réaliser.

En fait, je vais revoir les supports d'étagère qui supportent le plafond de la vitrine éclairée, celles ci étant visibles et devront disparaître. Comme je dois refaire l'intégralité du diorama concernant le fond de décor, je vais l'intégrer directement sur les panneaux verticaux du module, ce qui sera plus aisé pour positionner et coller le diorama.

je vous donne RV en 2018 pour la suite des travaux et je profite de cette fin d'année pour présenter mes meilleurs voeux aux fidèles lecteurs de ce blog, et à tous les autres.  

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 08:11
931

931

En raison de la taille des HP embarqués dans les locos, les sons enregistrés dans les décodeurs sonores manquent parfois de puissance et sont souvent couverts par le bruit de roulement des rames attelées. Par ailleurs, lorsqu'on fait circuler plusieurs locos sonores dans un espace restreint, on arrive vite à une situation de saturation préjudiciable à la qualité d'enregistrement des séquences vidéos

Partant de ce constat, j'ai voulu tester un micro décodeur sonore de la gamme ESU dont la programmation est faite par TMC Bastiani pour la 141 TA J/H. Ce décodeur est livré avec un mini HP rectangulaire dont la puissance est limitée. La boutique Train-Modélisme recommande de le connecter sur un HP rond de 4 ohms/1 W  compatible avec le logement prévu par J/H sous le toit de la locomotive. J'ai fait le choix de ce décodeur en raison de la diversité des fonctions dont il est pourvu et de la qualité des reproductions sonores.

Dans la mesure où je souhaite utiliser le décodeur à poste fixe pour la sonorisation de mes séquences vidéos, j'ai prévu de le connecter sur un HP de bonne taille tel qu'il est présenté sur la photo ci dessus. Il s'agit en l'occurrence des modèles produits par Loco Digilab pour la sonorisation de ses modules. Ils fonctionnent sous 8 ohms/500 mW qui reste dans la norme admissible chez ESU. Il sera donc branché sur le testeur de décodeurs de la marque et pourra "fournir" le son synchronisé de n'importe quelle vapeur digitalisée en calant son adresse sur celle de la loco correspondante. Niveau restitution sonore, plus rien à voir avec les HP encapsulés ESU.   

 

998

998

ci dessus, la liste des fonctions programmées de la 141 TA disponible sur le site du revendeur 

932

932

Le décodeur est connecté sur la prise Next 18 du testeur ESU. Les séquences d'enregistrement seront faites dans l'environnement immédiat du HP, lequel devrait couvrir les bruits parasites de roulement toujours perceptibles des locos en mouvement.

Je testerai prochainement ce dispositif pour vérifier s'il est valide, et dans l'affirmative, j'installerai le HP dans un caisson situé sous le réseau. 

A +   

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 19:10
934

934

La motorisation des ponts tournants Fleischmann souffre d'une vitesse de rotation trop rapide qu'il est aisé de modifier. Notamment, lorsque il est alimenté en régime digital et c'est le cas sur mon module dépôt, le moteur supporte une tension redressée de l'ordre de 16V qui a tendance à transformer le pont en moulin à vent!!!

De même les arrêts sur les secteurs de voies s'effectuent d'une manière un peu trop brusque qui visuellement, n'est pas réaliste. J'ai constaté également un autre défaut, qui m'a d'ailleurs contraint à démonter le mécanisme, en l'occurrence la vis sans fin qui patine sur son arbre moteur. Un petit point de colle est nécessaire, sauf que les arrêts sur secteurs de voies adjacents ne sont plus toujours garantis. 

En réduisant le régime moteur, tout rentre dans l'ordre, il suffit de loger une résistance de 220 ohms 1/2 watt et le pont tourne désormais lentement sans à coup, s'arrête systématiquement sur les voies adjacentes sélectionnées avec le sélecteur du fabricant. Cette résistance est à intercaler soit sur le fil bleu, soit sur le noir. Les tests ont permis de retenir une valeur de résistance de 150 à 220 ohms qui donne un bon résultat. 

Bien sûr, il existe sans doute d'autres formules pour obtenir un résultat identique, mais je tenais à livrer cette option facile à mettre en oeuvre en régime digital, avec une alimentation qui n'est pas modifiée.  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche