Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 08:11
931

931

En raison de la taille des HP embarqués dans les locos, les sons enregistrés dans les décodeurs sonores manquent parfois de puissance et sont souvent couverts par le bruit de roulement des rames attelées. Par ailleurs, lorsqu'on fait circuler plusieurs locos sonores dans un espace restreint, on arrive vite à une situation de saturation préjudiciable à la qualité d'enregistrement des séquences vidéos

Partant de ce constat, j'ai voulu tester un micro décodeur sonore de la gamme ESU dont la programmation est faite par TMC Bastiani pour la 141 TA J/H. Ce décodeur est livré avec un mini HP rectangulaire dont la puissance est limitée. La boutique Train-Modélisme recommande de le connecter sur un HP rond de 4 ohms/1 W  compatible avec le logement prévu par J/H sous le toit de la locomotive. J'ai fait le choix de ce décodeur en raison de la diversité des fonctions dont il est pourvu et de la qualité des reproductions sonores.

Dans la mesure où je souhaite utiliser le décodeur à poste fixe pour la sonorisation de mes séquences vidéos, j'ai prévu de le connecter sur un HP de bonne taille tel qu'il est présenté sur la photo ci dessus. Il s'agit en l'occurrence des modèles produits par Loco Digilab pour la sonorisation de ses modules. Ils fonctionnent sous 8 ohms/500 mW qui reste dans la norme admissible chez ESU. Il sera donc branché sur le testeur de décodeurs de la marque et pourra "fournir" le son synchronisé de n'importe quelle vapeur digitalisée en calant son adresse sur celle de la loco correspondante. Niveau restitution sonore, plus rien à voir avec les HP encapsulés ESU.   

 

998

998

ci dessus, la liste des fonctions programmées de la 141 TA disponible sur le site du revendeur 

932

932

Le décodeur est connecté sur la prise Next 18 du testeur ESU. Les séquences d'enregistrement seront faites dans l'environnement immédiat du HP, lequel devrait couvrir les bruits parasites de roulement toujours perceptibles des locos en mouvement.

Je testerai prochainement ce dispositif pour vérifier s'il est valide, et dans l'affirmative, j'installerai le HP dans un caisson situé sous le réseau. 

A +   

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 19:10
934

934

La motorisation des ponts tournants Fleischmann souffre d'une vitesse de rotation trop rapide qu'il est aisé de modifier. Notamment, lorsque il est alimenté en régime digital et c'est le cas sur mon module dépôt, le moteur supporte une tension redressée de l'ordre de 16V qui a tendance à transformer le pont en moulin à vent!!!

De même les arrêts sur les secteurs de voies s'effectuent d'une manière un peu trop brusque qui visuellement, n'est pas réaliste. J'ai constaté également un autre défaut, qui m'a d'ailleurs contraint à démonter le mécanisme, en l'occurrence la vis sans fin qui patine sur son arbre moteur. Un petit point de colle est nécessaire, sauf que les arrêts sur secteurs de voies adjacents ne sont plus toujours garantis. 

En réduisant le régime moteur, tout rentre dans l'ordre, il suffit de loger une résistance de 220 ohms 1/2 watt et le pont tourne désormais lentement sans à coup, s'arrête systématiquement sur les voies adjacentes sélectionnées avec le sélecteur du fabricant. Cette résistance est à intercaler soit sur le fil bleu, soit sur le noir. Les tests ont permis de retenir une valeur de résistance de 150 à 220 ohms qui donne un bon résultat. 

Bien sûr, il existe sans doute d'autres formules pour obtenir un résultat identique, mais je tenais à livrer cette option facile à mettre en oeuvre en régime digital, avec une alimentation qui n'est pas modifiée.  

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 07:15
594

594

C'est parti pour modifier la gare terminus précédemment installée sur le module coulisse. J'ai fait le choix de l'excellente version de type PLM proposée par PN Sud Modélisme. Je vais devoir réaliser un travail de découpe délicat s'agissant d'éléments moulés en pierre synthétique. Le risque de casse n'est pas à négliger. J'ai donc découpé les pans de côté et la toiture à la scie égoîne fine pour ne conserver qu'un demi bâtiment après avoir soigneusement poncé les surfaces.  

646

646

j'ai pu recycler les deux autres pans du BV pour créer une petite aile afin de donner plus de volume à la façade. Le bâtiment sera positionné perpendiculairement aux voies en limite Est du module et fera office de fond de décor. 

648

648

Quelques raccords sont nécessaires au niveau des jonctions de murs et toiture. Ils ont été réalisés avec de l'enduit colle pour panneaux BA13, mis en forme avec une lime douce après séchage complet.   

652

652

Une première couche de peinture ocre rosé (spray Belton) a été effectuée sur toute la surface du bâtiment. Il sera fermé à l'arrière avec une plaque de MDF de 3 mm également peinte et recouverte de feuilles de déco murale Régions et Compagnies sur les deux niveaux. 

653

653

L'intérieur du BV a été peint en jaune avant la pose des portes et fenêtres. Une première rampe de leds CMS adhésive a été installée au 1er étage

655

655

Idem pour le RDC, le plancher étant également découpé dans du MDF de 3 mm dont le sol a été peint en gris moyen. 

657

657

premier test d'éclairage sous 16 V. La pose de résistance permettra d'atténuer la luminosité un peu trop forte. 

649

649

Sur ce modèle, la marquise est moulée en résine et n'est pas très plane. Le fabricant préconise de la coller sur un support rigide. J'ai choisi une plaque époxy cuivrée sur laquelle j'ai tracé deux pistes isolées afin de souder des leds.

660

660

Les leds ton chaud seront disposées entre les consoles et soudées à cheval sur la piste centrale où elles ont été collées. Ces leds vendues en kit sécable de 10 unités (usage premier: éclairage des cabines de locos) sont commercialisées chez Miniatures Passion et fonctionnent directement sous une tension de 12 à 16V. 

661

661

Cette disposition permet d'éviter la présence de fils sous la marquise et fournit un éclairage réaliste. 

662

662

Mise en peinture à l'aérosol en masquant préalablement les leds avec un petit ruban adhésif Tamiya

663

663

Après repérage de l'emplacement des consoles, celles ci peuvent être collées sous la marquise. Les pièces de laiton fournies dans le kit PN Sud modélisme ont été préalablement peintes à l'aérosol dans un ton vert de gris sur les deux faces. La bordure en frise est ensuite collée sur le champ de la marquise. 

 

658

658

Les cheminées (moulées en résine) ont reçu également un spray gris ciment avant leur pose.

690

690

La marquise peut être posée par simple encollage. Les 2 fils limande collés sur l'angle du mur à droite du bâtiment sont discrets. le BV est installé sur son support qui fera office de quai. 

691

691

J'ai pu découper avec le reste du kit quelques portes en laiton pour créer des ouvertures côté quais.  

692

692

Avant d'aborder la patine du bâtiment, j'ai peint la toiture avec le produit acrylique Décapod (2 couches)

694

694

La descente de gouttière est réalisée dans un fil de laiton de 1 mm de diamètre sur lequel sont soudées les attaches à mettre en forme dans du fil de 0,3 mm. (fournis dans le kit) Avant la pose, elle a été peinte à l'aérosol couleur zinc. J'ai percé dans le mur trois trous de 5 dixième ce qui permet de la fixer solidement par trois points de colle.  

695

695

La pose des cheminées constitue la dernière étape de la construction. Il est préférable de peindre la toiture avant l'encollage. 

686

686

La base de la gare n'est pas parfaitement plane, il convient de réaliser un jointage avec le support de quai à l'aide du mastic RailColor. Cela évite également les fuites de lumière sous les murs porteurs.   

655

655

Le module a été à nouveau posé sur des tréteaux pour faciliter les travaux. La gare Faller précédemment installée a été déposée. Il convient maintenant de dégager une partie des voies terminus pour loger la nouvelle gare. Après avoir délimité l'emprise du nouveau BV, un tronçonnage a été réalisé avec un disque Dremel. Les butoirs ont été décollés (sans casse!!) et seront repositionnés. Avec un ciseau à bois, il est aisé de dégager le ballast et les rails sur la section concernée. 

669

669

Un positionnement provisoire de la nouvelle gare permet de valider l'option choisie. 

avantages:

le bâtiment ferme visuellement le fond de décor, il est mieux adapté au style architectural français que l'ancien BV Faller, il libère sur le côté de la surface pour implanter quelques façades d'immeubles de ville et tracer une route

inconvénients:

Il réduit la longueur des voies à quais de 10 cm environ, mais la fréquentation étant essentiellement assurée par des autorails, cela n'est pas trop gênant. 

 

677

677

Je dois également refabriquer des quais, réalisés à la scie d'établi dans des plaques de fibre composite XYLTECH de 10 mm d'épaisseur. Ce matériau très tendre (mais rigide) se prête très bien à la gravure des bordures de quais avec une pointe à tracer et un disque à tronçonner. Sur cette photo, nous voyons la disposition future des immeubles et commerces Artitec. 

680

680

fabrication et gravure des bordures du quai de 50 mm de large 

684

684

mise en peinture à l'aérosol des éléments de quais et support du BV

685

685

marquage avec une brosse fine des bordures de quais, avant patine de l'ensemble. 

693

693

L'essentiel des travaux est réalisé. Reste maintenant à traiter l'environnement immédiat de la gare, l'implantation des immeubles, confection d'une route et parking, et la patine de l'ensemble.

 

699

699

le quai couvert central Faller sera conservé, après réduction de sa longueur d'une dizaine de cms. Il démarre en limite de la marquise et permet aux usagers de circuler sous abri.

A suivre

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2017 7 03 /12 /décembre /2017 08:00
592

592

La firme Jouef a produit il y a quelques années cette loco vapeur 141 P 269 affectée au dépôt du Mans, dans une livrée verte très seyante. Elle a bénéficié d'une nouvelle motorisation souple et silencieuse et d'une reproduction beaucoup plus fine que les précédentes versions plus anciennes équipées du fameux moteur Jouef 5 pôles aujourd'hui dépassé. 

Par contre, cette série de locos montre des faiblesses notoires au niveau de la puissance de traction, car seuls trois essieux du tender sur quatre sont moteurs avec seulement deux roues équipées de bandages d'adhérence, donc tendance au patinage en rampe. De plus, les lanternes AV et AR ne sont pas fonctionnelles.

Confiée par un amateur modéliste en vue de sa digitalisation, j'ai pratiqué quelques travaux d'amélioration que je vous présente ci après 

596

596

premier travail, extraire l'essieu moteur afin d'équiper ses deux roues de bandages d'adhérence. N'ayant pas trouvé chez le fabricant ce type d'article en pièces détachées, je dois donc l'usiner, en pratiquant des gorges de 4 dixième de mm de profondeur. Pas droit à l'erreur, il faut tenir compte sur cette version que les roues sont à rayons ajourés, donc très fragiles à attaquer au tour. 

598

598

N'ayant pas un tour à métaux suffisamment précis, j'ai utilisé la fraiseuse Proxxon dont la qualité d'usinage des mors du mandrin (à 3 branches) permet de tourner parfaitement la roue sur son essieu. L'outil de tour a été fabriqué dans un carré d'acier mis en forme par meulage. Il est serré dans les mors d'un étau lui même bloqué sur la table à coordonnées de la fraiseuse.

En basculant cette dernière, on obtient l'équivalent d'un tour à métaux, il ne reste plus qu'à effectuer les passes successives en utilisant les verniers micrométriques de la table à coordonnées pour creuser une gorge de 1,7 mm de large sur 0,4 mm de profondeur dans la bande de roulement de la roue, en vérifiant régulièrement au pied à coulisse les données. Lorsque le résultat est atteint, on extrait la roue usinée de son essieu au Puller et on remonte l'autre roue pour une opération identique. Durant ces opérations, il faut vérifier constamment que le métal ne chauffe pas sur son support plastique fragile et que la roue ne se décroche pas de l'essieu. Donc être patient!!!

599

599

Il ne reste plus qu'à équiper les deux roues usinées de bandages d'adhérence neufs (Roco) et vérifier que leur diamètre est conforme aux autres roues du tender. J'ai profité de cette intervention pour revoir l'écartement des roues sur les 4 essieux qui n'étaient pas tous aux normes. Les lamelles de contact ont dû également être repositionnées pour une meilleure prise de courant. Notons au passage que la présence d'un essieu supplémentaire bandagé réduit le captage, mais le tender relié électriquement à la loco capte également le courant assurant un excellent contact sur les rails

600

600

Il manquait une lanterne à l'arrière du tender. Heureusement, il y en avait un jeu dans le sachet de pièces détachées présentes dans la boîte. Pour une fixation plus solide, j'ai inséré deux petits tubes de laiton dans la caisse qui serviront de support aux lanternes. 

601

601

Les lanternes sont collées avec une pointe de cyanolit. Il ne reste plus qu'à introduire à l'intérieur de l'optique des micro leds cms câblées.

603

603

test d'éclairage OK. j'ai ajouté une petite goutte de résine SOLIQ polymérisée à l'aide d'une led ultra violet pour reconstituer l'optique de feux.  

604

604

Sur ce modèle, le fabricant a prévu une prise NEM 8 plots pour brancher un décodeur à l'arrière du tender, mais cela empiète sur le volume du lest qui doit être renforcé pour une meilleure adhérence du tender sur les rails. j'ai donc prévu de loger le décodeur (Lenz) sur le moteur où il trouve facilement sa place sous la hotte à charbon dont l'intérieur est creux 

605

605

Deux morceaux de lests en plomb issus d'articles de pêche sont mis en forme et collés à l'arrière du tender. Un petit circuit imprimé à 3 pistes a été confectionné pour souder la résistance et les fils d'alimentation des feux AR du tender

607

607

la caisse est reposée, les fils du décodeur ont été raccordés directement aux éléments concernés:

fil rouge : file de droite des roues dans le sens de la marche AV

fil noir : file de gauche des roues dans le sens de la marche AV

fil orange et gris: plots du moteur (attention à respecter le sens de marche)

fil bleu : positif commun anode des leds en intercalant une résistance de 10 Kohms

fil vert: négatif cathode des leds programmable avec la touche AUX 1 du décodeur ce qui permet d'éteindre les feux AR lorsque la loco est attelée

les fils blanc et jaune ne seront pas utilisés. 

 

608

608

La hotte peut être reclipsée sur la caisse du tender. Après vérification de son bon fonctionnement en régime digital, je peux maintenant attaquer les travaux sur la loco. 

610

610

Tout d'abord, il convient d'améliorer la finesse des pare fumées dont l'épaisseur est excessive. Les lanternes AV seront remplacées par des modèles en laiton fonctionnels.

611

611

J'utilise une lame de cutter effilée pour "gratter" l'intérieur des pare fumées au niveau du champ en arrondissant ce dernier pour le rendre plus conforme et visuellement plus esthétique. 

614

614

j'ai retrouvé un jeu de lanternes en laiton que j'ai percées pour loger des leds CMS câblées blanc/ton chaud après avoir usiné l'intérieur des optiques avec une fraise sphérique Dremel.

615

615

Elles sont positionnées en lieu et place des feux d'origine Jouef non fonctionnels avec un câblage en fils émaillés très fins qui disparaissent sous le châssis, quasiment invisibles. Une résistance de 10 Kohms permet d'atténuer leur luminosité. J'ai ajouté une goutte de résine Soliq polymérisée qui fixe les leds et simule une optique de phare. Le raccordement électrique se fait à l'intérieur du châssis au niveau des lamelles de contact des roues de la loco

629

629

l'encadrement du hublot cabine a été peint couleur laiton

624

624

La traverse de choc a été équipée d'un attelage à choquelles et de conduites d'accouplement Roco. J'ai dû coller les tampons qui ont tendance à se faire la malle.

626

626

les mains montoire en plastique situées sur les pare fumées n'étaient plus présentes (cassées?) il faut donc les remplacer. Je dois d'abord reboucher les énormes trous où sont fixés leur support. Là encore, une goutte de résine Soliq se révèle très utile. 

631

631

Elles sont confectionnées dans une tige de maillechort de 4 dixième dont les supports seront soudés en réglant leur écartement sur gabarit. Un petit bain d'acétone pour les dégraisser et mise en peinture (noir mat) avec un spray tamiya. 

633

633

une goutte de cyanolit déposée à l'intérieur des pare fumées permet de bien fixer les mains montoire

634

634

J'ai ajouté du véritable charbon dans la hotte avec quelques débris sur la plateforme (fixation à la colle vinylique légèrement diluée dans de l'eau)

638

638

Ce qui m'a conduit à extraire la hotte pour éviter des coulées de colle sur le décodeur. j'ai revu également le branchement des feux AR du tender en intercalant une résistance plus forte de 47 Kohms, qui donne un meilleur résultat niveau luminosité.

636

636

Terminé, la 141 P peut à nouveau circuler sur le module où les tests de fonctionnement sont excellents. A noter la qualité de la motorisation sur ces modèles qui permettent des ralentis exceptionnels.

640

640

644

644

641

641

Quelques vues de la loco en transit sur le module dépôt avant qu'elle ne retrouve son propriétaire.

A +

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2017 7 19 /11 /novembre /2017 07:00
114

114

l'ami Bruno m'a confié récemment cet engin diesel de la DB reproduit par Trix en HO sous la numérotation 701 033-3 chargé de la maintenance des lignes de caténaires. C'est un modèle très élaboré dans sa version digitale sonore. En effet, il dispose de fonctions originales telles la montée/descente du pantographe, le soulèvement/rabaissement du plateau supérieur de visite par vérin hydraulique, sa rotation sur l'axe, et de nombreux enregistrements de bruits spécifiques: soudure à l'arc, martèlement, sciage, tronçonnage, etc....Toutes ces fonctions sont accessibles via deux adresses distinctes CV 3 et 4. 

Petit problème, il ne comporte que deux essieux moteurs et conducteurs, ce qui le rend parfois peu fiable lors de la traversée de zones difficiles

L'objectif est de lui associer un wagon Kibri dédié également à la visite et l'entretien des caténaires, en l'équipant de prises de contact avec raccordement au diesel par attelages conducteurs.  

113

113

Vue sur la face avant, la reproduction est d'une grande finesse.

105

105

Le wagon Kibri est équipé de plusieurs plateformes fixes. Sa reproduction est loin d'égaler le modèles Trix niveau finesse et solidité, mais on fera avec!!

451

451

Premier travail, équiper chaque roue du wagon Kibri de lamelles qui viendront frotter sur les flancs internes. J'ai soudé ces lamelles réalisées en chrysocale de 8/10 ème sur des petites pièces de cuivre époxy qui ont été ensuite collées sur le support d'essieu et traversées par une tige de laiton pour solidifier l'ensemble. Un câble limande à deux fils relie les deux essieux et sera raccordé à un attelage conducteur viessmann. 

454

454

Les essieux sont reposés, il faut vérifier la bonne captation de courant sur chacune des roues à partir de l'attelage conducteur.

456

456

maintenant, il faut trouver un point de branchement sur le diesel Trix et là, cela devient délicat car il est quasiment impossible d'accéder aux platines intérieures, le vérin qui maintient la plateforme sur le toit ne permet pas d'extraire le châssis de la caisse.....du moins je n'ai pas trouvé la méthode et la notice technique Trix ne donne aucune indication pour ouvrir "la bête". J'ai quand même pu dégager le carter maintenu par quatre vis, l'ensemble est très compact et je vais devoir trouver une solution au niveau de l'essieu arrière. 

459

459

J'ai confectionné deux lamelles découpées dans une plaque de chrysocale de 8/10 ème qui prennent contact sur la bande de roulement de chaque roue et qui épousent la forme du châssis sur lequel elles sont collées. L'une des roues fait masse avec le châssis et l'autre est isolée. Avant de raccorder les fils conducteurs de l'attelage viessmann, j'ai vérifié que les lamelles étaient bien isolées par la colle sur le châssis métallique. Ce montage permettra de reposer le carter sans créer de sur épaisseur.  

460

460

les lamelles reposent sur le dessous du circuit imprimé Trix sur lequel elles seront collées avant soudure. 

461

461

je peux maintenant reposer le carter après avoir vérifié que le timon d'attelage à élongation variable n'est pas gêné dans sa course. 

463

463

Lors du couplage, je remarque que les timons ne sont pas au même niveau, celui de Trix étant très bas sur les rails, ce qui a tendance à faire dérailler le wagon Kibri qui lui est très léger. Je vais donc devoir lester l'arrière du wagon. C'est d'autant plus nécessaire que le poids plume du wagon Kibri n'apporte pas un contact électrique suffisant avec la voie.

465

465

Pour ce faire, J'ai découpé dans un bloc de lest de récup trois éléments disposés à l'arrière du wagon. Sa conception ne permet pas d'introduire un lest sous les plateformes, pas plus que sous le châssis. Dommage que Kibri n'ait pas conçu un châssis métallique, mais a priori, ce n'est pas sa vocation!!  

472

472

le couplage est désormais efficace, le convoi passe les zones d'aiguilles sans plantage et le wagon ne déraille plus!

482

482

Il ne reste plus qu'à installer des feux de fin de convoi (AMF 87) une petite pointe de jaune jonquille et c'est terminé.

479

479

Là, il faut penser à recoller les tampons qui se sont faits la malle durant les interventions. 

A + 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 06:07
405

405

Après l'étape mécanique de motorisation, j'aborde maintenant la phase de digitalisation et de finition de l'autorail Lorraine Atlas. La photo ci dessus présente l'engin terminé. 

392

392

Le compartiment voyageurs a dû être tronçonné pour loger le bogie moteur. Il est collé sur le châssis métallique et maintenu avec des petits serre joints. 

393

393

le sol a été peint en gris 27 Humbrol. Pour éviter des fuites de lumière l'intérieur de la caisse a reçu une couche de noir mat sur toute sa surface après avoir dégagé les vitrages.

394

394

le décodeur est fixé sur un adhésif double face sur une cloison de l'aménagement intérieur. La connexion est faite sur les pistes du circuit imprimé (barrette époxy précédemment installée derrière le bogie moteur) A ce stade, il faut vérifier le sens de marche et inverser les fils moteur si nécessaire. 

395

395

Pour améliorer l'adhérence, j'ai prévu d'ajouter un lest qui sera collé sur la bride maintenant le moteur. Cette pièce est un coil récupéré sur un wagon porte coils Piko. Il devra être scié sur qq cms pour réduire sa hauteur.

396

396

Sur cet autorail, Atlas n'a pas prévu d'ouverture pour les feux, ce qui nécessite de percer délicatement la caisse avec un foret de 2 mm à l'emplacement des optiques. l'éclairage sera assuré par des leds canon bicolores dont le corps a été peint en noir mat pour éviter des fuites par transparence du plastique. les tétons trop longs ont été réduits de moitié avec un disque à tronçonner Dremel

397

397

C'est fait, ils sont installés et collés avec un raccordement électrique en parallèle. l'intérieur de la caisse a reçu une nouvelle couche de peinture beige clair

398

398

Des cerclages SMD ont été ajoutés pour reproduire les enjoliveurs de feux

400

400

J'ai ajouté une résistance de 22 Kohms sur chaque cathode, ce qui donne un éclairage doux assez réaliste. 

401

401

Après application d'une seconde couche de beige pour uniformiser l'intérieur de la caisse, je peux installer une rampe d'éclairage intérieur constituée de leds CMS ton chaud. De chaque côté deux rubans adhésifs cuivrés permettront de conduire le courant aux cathodes des leds de feux AV et AR.

402

402

les rubans cuivrés sont ensuite peints en beige en laissant un point décapé pour la soudure des fils du décodeur. Une résistance de 2,2 Kohms permettra d'atténuer l'éclairage intérieur. Avant de faire les dernières connexions, j'ai installé des voyageurs et un conducteur dans la cabine avant de l'autorail.  

403

403

le lest a été rogné, il ne reste plus qu'à souder les 4 fils restant du décodeur au plafond de l'autorail:

fil bleu, commun positif, l'anode des feux AV et AR est raccordée au + du ruban de leds CMS assurant l'éclairage par des micro fils, les cathodes respectives sur chaque ruban cuivré. 

fil vert, négatif pour la rampe d'éclairage intérieur (résistance de 2,2 Kohms)

fil blanc, cathodes des leds blanches AV et rouges AR (résistance de 22 Kohms)

fil jaune, cathodes des leds rouges AV et blanches AR (résistance de 22 Kohms)

 

414

414

la caisse est reposée et fixée par deux vis aux extrémités du châssis. Reste quelques petits travaux de finition de peinture sous le châssis, flancs de roues, de bogies, qui seront suivis d'une patine.  

415

415

Egalement, patine discrète des bas de caisse de l'autorail avec de la terre à décor. 

411

411

Terminé, le "lorraine" peut rejoindre ses congénères pour un premier tour de piste

418

418

Les tests de fonctionnement sont excellents, et la présence d'un lest améliore sensiblement le comportement dans les rampes, sur le module coulisse, il franchit allègrement la rampe sévère de l'ordre de 3 pour cent reliant les deux niveaux du réseau vitrine. 

417

417

L'éclairage des feux est discret, dans ce type d'intervention, il est judicieux de bien calibrer le niveau de résistance à installer sur les leds, en fonction de leur type.

408

408

Une dernière photo de l'autorail qui stationne en gare de Saint Jean en attendant le départ.

A + pour une vidéo 

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 05:25
372

372

C'est parti pour une nouvelle intervention portant sur la motorisation et digitalisation d'un autorail Lorraine de la collection ATLAS confié par l'ami Gérard. En 2014, j'avais déjà réalisé un article sur un autorail identique, en adoptant une transmission sur un seul essieu moteur. Aujourd'hui, je vais tenter d'améliorer la motorisation rendue possible avec une nouvelle gamme de micro moteurs plus performants (Mitsumi).

Sur cette photo, nous voyons les différents éléments de l'autorail démontés. L'entraxe des essieux est de 40 mm, ce qui laisse la place à deux volants d'inertie réalisés en tronçonnant le modèle fourni par Micro Modèle dont l'alésage est identique à l'arbre moteur de 1,5 mm. Pour ce faire, je colle provisoirement le volant sur un axe de 1,5 mm que je fais tourner à grande vitesse sur une perceuse d'établi. Je le divise en deux avec une lame de scie à métaux fine.  

L'extraction des vis sans fin, et le remontage de ces dernières derrière les volants engagés à force doivent être faits soigneusement pour ne pas endommager l'arbre moteur. Les essieux de 9 mm de diamètre aux normes fines RP 25 sont commercialisés par Limousin Modélisme Train. Enfin, les pignons de transmission sont des modèles Roco de récup.    

373

373

Les bogies d'origine Atlas ne sont pas adaptés, seuls les flancs seront réutilisés. Les longerons supportant les essieux sont réalisés dans une plaque époxy cuivrée de 2 mm d'épaisseur. J'utilise une micro scie circulaire d'établi Proxxon qui permet une découpe parfaitement calibrée et rectiligne des éléments. Ils sont ensuite collés provisoirement dos à dos puis percés (2 mm) en respectant l'entraxe de 40 mm

374

374

Les deux éléments encore solidarisés doivent être ensuite fraisés afin de pouvoir loger le moteur. La profondeur de fraisage est calculée précisément pour obtenir une transmission directe et sans point dur entre la vis sans fin et le pignon installé sur l'essieu moteur. L'utilisation d'une fraiseuse avec une course millimétrique est quasiment indispensable pour ce type d'intervention.  

375

375

Les deux traverses sont ensuite décollées en glissant une lame de cutter pour les séparer. Le carter est également découpé dans une plaque époxy dont la largeur est identique à l'empattement des pignons Roco. les trois éléments sont ensuite collés en veillant à bien positionner face à face les axes d'essieux moteur. J'utilise la colle UHU méga strong and safe qui laisse quelques secondes avant la prise pour corriger si nécessaire. Un second morceau de carter (pièce au premier plan) viendra renforcer l'assemblage et servir de berceau lors de la pose du moteur. 

376

376

Le châssis prend forme, toutefois, j'ai souhaité l'équiper de paliers métalliques pour éviter l'usure des traverses époxy dans le temps. Ces petites pièces (dont je n'ai plus souvenance de leur origine) sont bien adaptées. Il faut repercer les trous existants à 3,6 mm et une fois les paliers collés sur leur traverse, j'obtiens un montage mécanique solide quasiment inusable. 

377

377

C'est fait, le bloc moteur peut être collé sur son berceau, préalablement, un léger fraisage du carter doit être réalisé pour éviter le frottement des volants d'inertie.

378

378

Maintenant, il faut évider une partie du support du bogie moteur, pour permettre de le loger à la bonne hauteur.

379

379

la découpe est faite avec une scie alternative Proxxon, avec une finition à la lime douce. Une bride est réalisée dans un plat de laiton qui sera fixé au châssis par deux vis après perçage et taraudage. L'axe de rotation du bogie est une vis à tête plate qui est soudée sur le corps métallique du moteur. 

380

380

la hauteur du châssis par rapport au rail est conforme, la rotation sans les flancs de bogie est importante, elle sera forcément réduite lorsqu'ils seront ajoutés, et il va donc falloir usiner le châssis métallique pour assurer une circulation de l'autorail convenable lors des inscriptions en courbe.  

381

381

la prise de courant est assurée par deux lamelles de contact découpées dans une feuille de maillechort de 8/10 ème, qui sont soudées sur la partie cuivrée des longerons en époxy. Attention, la piste cuivrée conduisant aux roues isolées sur l'un des longerons doit être sectionnée au niveau des paliers d'essieux, sinon court circuit assuré !! 

384

384

Le bogie porteur est réalisé sur le même processus. Par contre j'ai pu conserver le corps et les flancs en l'adaptant pour loger les longerons époxy.  

385

385

une partie du carter a pu être conservée et permet de fixer le châssis par deux vis. 

386

386

La prise de courant se fait également sur les 4 roues via deux lamelles de contact. Attention, il faut isoler la piste cuivrée sur laquelle est soudée les lamelles. Les flancs de bogie doivent être légèrement rognés pour permettre une rotation optimum. Malheureusement, Atlas a dégradé les bas de caisse en créant deux incisions qui n'étaient pas nécessaires et difficilement rattrapables !! 

387

387

Il suffisait de rogner les longerons sur le châssis métallique pour permettre un débattement convenable des roues.  

390

390

Un premier test permet de vérifier que l'autorail peut circuler sur une courbe de rayon de l'ordre de 54 cm soit le R5 de Roco Line. En aménageant les extrémités de flancs de bogie, on doit encore pouvoir améliorer le rayon admissible. 

391

391

le raccordement électrique est réalisé sur une petite platine époxy dont j'ai adapté plusieurs pistes isolées. Cela facilitera la connexion au décodeur. A ce stade, je peux faire quelques tests de roulement qui s'avèrent excellents niveau ralentis et niveau sonore. 

la suite de cet article portera sur la pose d'un décodeur, la mise en oeuvre de feux réversibles fonctionnels, de l'éclairage intérieur, la pose de voyageurs et divers travaux de finition. 

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 05:35
363

363

La firme R37 a produit de superbes autorails dont le X5616 qui peut être couplé avec une remorque immatriculée XR9207. Il est très facile d'améliorer la prise de contact de ces deux engins en adaptant un attelage conducteur magnétique REE. La photo ci dessus présente un couplage des deux modèles en version digitale sonorisée.  

228

228

détail des attelages REE commercialisés par lot de 8 éléments

354

354

le démontage de la caisse ne pose pas de problème, cette dernière étant simplement clipsée sur le châssis. 

356

356

le système de timon à élongation variable adopté par le fabricant est relativement fragile et il faut veiller à régler le positionnement de l'attelage REE dans le logement correspondant. Il ne doit pas être enfoncé complètement dans le boîtier pour permettre aux deux engins d'être attelés tampons contre tampons, ce qui fragilise encore le couplage. Pour pallier la difficulté, j'avais installé une bride en laiton destinée à maintenir convenablement le timon, tout en autorisant son débattement latéral. En fait, lors des tests, j'ai pu me passer de ce montage qui a été supprimé.  

357

357

Chaque élément est équipé d'une platine supportant le décodeur et les leds CMS assurant l'éclairage réversible des feux, et du compartiment voyageur. Les deux fils conducteurs de l'attelage REE traversent le châssis métallique qui doit être percé en conséquence, et sont soudés sur la platine à l'emplacement des fils visibles sur cette photo (noir et rouge)

358

358

J'ai positionné les têtes d'attelages REE à l'envers, ce qui permet de les surélever légèrement par rapport aux rails et d'éviter ainsi qu'ils accrochent en passant sur les zones d'aiguillages.  

364

364

Le couplage est efficace, il est possible d'ajuster les attelages REE pour obtenir une jonction des deux engins tampons joints, d'autant que ces derniers à ressort sont fonctionnels.  

365

365

l'attelage est discret, et il est très facile de séparer les deux éléments en exerçant une légère pression en direction opposée. 

360

360

Sur l'élément moteur et la remorque, j'ai ajouté un conducteur dans le kiosque et des voyageurs (Preiser) dans les compartiments. 

366

366

terminé, plus de plantage lorsque les deux éléments sont attelés, ce qui était récurrent notamment dans les zones d'aiguillages. 

369

369

Une composition sympa qui trouve toute sa place sur les réseaux de style ancien. On peut simplement déplorer la faiblesse de traction dans les rampes avec la remorque, l'adhérence sur les rails étant limite. Peut-être que l'unique essieu moteur devrait être bandagé, dans la mesure où la ligne de contact avec la remorque est améliorée, mais cela priverait l'élément moteur d'un fonctionnement en solo....et a priori, le constructeur n'a rien prévu dans ce sens.  

 

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 05:28
230

230

REE commercialise un nouvel attelage magnétique à deux conducteurs (réf XB 938) qui offre des perspectives intéressantes pour l'éclairage de rames complètes sans passer par des contacts individuels sur chaque voiture. On peut également améliorer sensiblement la prise de courant d'engins moteurs présentant des faiblesses au niveau du contact (cas de locos tracteurs à deux essieux) en leur couplant un wagon capteur de courant équipé de ce type d'attelage conducteur. 

229

229

Ces attelages sont relativement discret niveau taille, s'emboîtent aisément dans tous les boîtiers normalisés et sont compatibles avec les systèmes de timons à élongation variable. La résistance au dételage est bonne, les aimants néodyme étant particulièrement puissants malgré leur petite taille. Par ailleurs le dételage est des plus facile, on tire de chaque côté et les wagons se décrochent aisément sans sortir des rails.  

227

227

le système d'accrochage et de guidage par emboîtement grâce à deux petites pattes décalées par rapport aux aimants facilite l'attelage. Il reste à tester la résistance sur un long convoi, sans doute certains modélistes l'auront fait ou le feront, et il serait intéressant de connaître leur opinion sur ce point. Sur mon petit réseau/modulaire, c'est un test que je ne peux pas faire!!

A +  

 

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 04:45
057

057

dernière étape dans la construction de l'autorail VH Renault issu d'un kit keiser: sa digitalisation sonore

971

971

La caisse a été reposée sur le châssis maintenue par quelques points de colle et nous voyons les différentes pistes qui seront à raccorder au décodeur sonore. Il convient donc maintenant de fabriquer un caisson pour accueillir le HP et le décodeur sous la plateforme disponible. 

X2400

X2400

j'ai retenu un loksound ESU programmé par Bastiani chez Train-Modélisme sur la base d'un X2400, avec une vingtaine de fonctions disponibles. Par contre, j'ai fait le choix d'un HP rectangulaire qui devrait mieux s'inscrire dans le caisson à fabriquer.  

045

045

Un cadre a été confectionné avec une fenêtre dans laquelle sera collé le HP. J'ai pu vérifier que ce caisson ne déborde pas sur le bas de caisse de l'autorail

046

046

Le HP est posé, il faut protéger sa membrane des chocs éventuels sous la voie

048

048

Pour ce faire, j'ai pu récupérer une chute de grille de protection d'auvent de caténaire Décapod, mise en forme par pliage. Elle protège efficacement la membrane. A ce stade, je peux tester le décodeur et vérifier la caisse de résonnance en explorant les différents sons disponibles. 

050

050

La grille a été peinte préalablement avec un aérosol tamiya en gris moyen. J'ai dû créer une ouverture supplémentaire dans le caisson pour insérer le décodeur, car l'épaisseur des composants ne permettait pas de reposer le caisson sous le châssis.  

051

051

Avant de souder les différents fils, il importe de vérifier que le logement disponible sous le châssis permet d'accueillir le caisson. C'est OK 

053

053

C'est fait, les fils du décodeur sont soudés sur les différentes pistes de la plaque epoxy

054

054

La plateforme supportant le décodeur et le HP est maintenue par quatre points de colle à l'intérieur de la caisse. Le cas échéant, il sera facile de la décoller en glissant une lame de cutter. Deux serre joints assurent un collage efficace le temps de la prise. J'en profite pour vérifier que tout fonctionne correctement  

061

061

le faible débordement de la grille du HP et du décodeur sous le châssis est quasiment invisible, une fois l'autorail posé sur les rails

056

056

l'éclairage des feux, de la cabine et du compartiment voyageur a été fortement atténué avec des valeurs de résistances importantes (100 Kohms pour les feux)

062

062

ce qui donne un éclairage réaliste. 

063

063

Terminé, l'autorail fait ses premiers tours de roues en régime digital. Le son est bien restitué, il ne reste plus qu'à enregistrer quelques séquences que je ne manquerai pas de diffuser dans de prochaines vidéos.

A +

  

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche