Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 05:19

P1250265.JPG

 

terminé, le TER 2N NG a été équipé d'une ligne d'éclairage intérieur et de deux décodeurs pour l'alimentation des feux.

 

Partager cet article

Repost0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 05:04

P1250033.JPG

 

CC14129 Lima en tête d'un train de travaux.

Partager cet article

Repost0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 04:46

P1250246.JPG

 

tests d'accouplement court sur deux voitures de la rame TER J/H

Partager cet article

Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 12:00

P1240303.JPG

 

les travaux de la semaine porteront sur la digitalisation et l'éclairage du TER 2N-NG produit par Jouef/hornby. J'ai retenu le modèle ci-dessus dont la livrée Conseil régional des pays de la Loire est seyante à souhait. La rame est constituée de trois éléments dont un moteur, Le fonctionnement est excellent, il est dommage que le constructeur n'ait pas intégré l'éclairage intérieur, j'ai donc entrepris de le réaliser en recherchant une solution permettant un fonctionnement aussi bien en mode analogique que digital.

 

P1250212-copie-1.JPG

 

Le démontage de la caisse est relativement aisé, la partie électrique est regroupée sur une platine à l'avant de l'automotrice sous laquelle est située une prise 21 broches permettant d'installer normalement un décodeur. 

 

P1250214.JPG

 

Pour ce faire, il faut ôter le petit CI comportant 21 contacts et installer un décodeur à sa place  

Disposant d'un modèle ESU réf 52614, j'ai branché ce dernier en suivant les indications du fabricant. J'avais pris soin de vérifier sur un testeur de décodeurs de la marque qu'il était en parfait état de fonctionnement. Plusieurs tentatives de connexion sans aucun résultat, le moteur ne tournait pas, plus d'éclairage des feux.......bref, j'ai dû abandonner, un dernier test pour revérifier que le décodeur n'était pas naze, il fonctionnait toujours parfaitement sur le testeur????

Je me suis donc orienté vers une autre solution.

 

P1250215.JPG

 

un rapide coup d'oeil sur la platine permet de repérer les diverses connexions, les résistances pour les leds sont intégrées, il ne reste plus qu'à réadapter un décodeur classique à 8 plots, un LENZ standard + en l'occurrence.

 

P1250216.JPG

 

c'est parti, tout le bloc cabine avant est démonté, ainsi que le CI supportant les leds d'éclairage des feux, je peux vérifier qu'ils fonctionnent bien avec une pile de 9 V, les résistances étant intégrées.

 

P1250217.JPG

 

Après repérage des fils, j'ai démonté la platine fixée par deux vis, La photo représente la face à l'envers avec ses 21 plots sur lequel le décodeur ESU n'a rien donné, Cette surface sera arasée, 

 

P1250218-copie-1.JPG 

j'en ai profité pour loger un coupon de leds cms afin d'éclairer le 1er niveau, ce qui aurait été difficile dans la configuration d'origine du fabricant.

 

P1250219.JPG 

 Une partie du toit de l'automotrice se déclipse facilement, ce qui laisse un accès aisé à toute la platine. J'ai donc installé sur des bandes adhésives double face les différents composants nécessaires à la digitalisation et l'éclairage de l'ensemble de la rame, à savoir un décodeur Lenz standard + réf 10231-01, une platine MP204 miniatures passion, un relais stable Conrad. J'ai vérifié que ces éléments ne gênaient pas lors de la repose de la caisse.

 

P1250240.JPG 

le schéma ci-dessus regroupe le câblage que j'ai dû réadapter. L'ajout du module MP204, associé au relais permet d'alimenter la rampe d'éclairage de toute la rame en prélevant le courant directement sur les roues, ce qui assure un fonctionnement aussi bien en analogique qu'en digital, et ce dans les deux sens de marche, puisque le courant est redressé, et ajustable avec le micro potentiomètre dont est équipé le MP204. De plus, en régime digital, l'allumage ou l'extinction de l'éclairage intérieur de la rame est commandé avec la touche AUX 1 de la centrale, via les fils bleu et vert du décodeur. Sans impulsion, le relais est au repos et alimente la rampe de leds via le contact commun (C) et repos (R) Avec une impulsion sur AUX1, le relais se bloque en position travail et coupe l'alimentation de l'éclairage. Il est possible d'ajouter un condensateur sur les deux plots restants du MP204 pour stabiliser l'éclairage, mais la captation de courant sur cette rame est excellente, et ce n'est pas indispensable.

 

Pour les autres branchements, pas de difficulté particulière, les plots (Roues, moteur,et feux AV et frontal) sont bien localisés sur la platine, pas besoin d'intercaler de résistances qui sont déjà intégrées dans les CI du fabricant.

 

P1250226.JPG

 

zoom sur la platine MP204 en question, à recommander fortement pour régler précisément l'intensité d'éclairage d'une rame grâce au mico pot (vis centrale) dont elle est dotée.

 

P1250221.JPG 

test avant de refermer la caisse, sur cette photo, l'éclairage intérieur est réglé à pleine puissance, les deux fils qui pendent alimenteront la rampe de leds CMS du second étage, ainsi que les deux autres voitures. L'accès aisé au potentiomètre via la partie du toit déclipsable permettra de régler l'intensité d'éclairage de toute la rame, sans grosse intervention.

 

P1250223.JPG

 

la pose d'une rampe de leds CMS sous la toiture nécessite de fraiser légèrement les renforts latéraux

 

P1250224.JPG

 

le second étage de sièges est démontable, ce qui permet d'installer qq voyageurs.Sur cette photo, nous voyons que le relais est positionné à l'extrémité de la platine, sans empièter sur les fauteuils, il ne sera pas visible à cet endroit 

 

P1250225.JPG

 

Il ne reste plus qu'à coller des voyageurs à l'étage supérieur.

 

P1250227.JPG

 

Bien que le bogie moteur occulte quasiment toute la partie arrière du compartiment voyageur, j'ai ajouté un ruban de leds qui diffuse un léger éclairage sur ce dernier.

 

P1250228.JPG

 

Tout est OK, je peux refermer

 

P1250230.JPG 

sans oublier la prise d'alimentation d'éclairage pour les autres voitures, qui nécessite d'ouvrir la porte d'intercommunication.

 

P1250233.JPG

 

j'ai ajouté un conducteur  avant de reposer la caisse, l'éclairage de la face frontale est superbe, une réussite de la part du fabricant.

 

P1250234.JPG

 

zoom sur la platine équipée, nous voyons que tous les composants sont bien accessibles sans avoir à déposer la caisse de l'automotrice, ce qui n'était pas prévu par le fabricant dans la disposition du décodeur 21 pins d'origine.

 

P1250235.JPG 

 Le pantographe 25 KV a été adapté pour limiter son débattement vertical, il suffit de coller une petite cale sur la butée du ressort de compression, son épaisseur étant fonction de la hauteur maxi que l'on souhaite obtenir.  les tiges d'acier de rappel du panto trop brillantes, ainsi que les palettes ont été peintes en gris humbrol 27

 

P1250238.JPG

 

Les voiles de roues ont été également peints en gris, l'automotrice peut faire ses premiers tours de roues sur le réseau tous feux allumés, j'ai réglé les inerties CV3 et CV4 sur une valeur 50, ce qui assure en régime digital des démarrages et arrêts exceptionnels en douceur. En analogique, l'engin réagit bien et adopte la même progressivité de démarrage, par contre dès que la tension chute sous 5 V, c'est l'arrêt net, L'éclairage fonctionne correctement sous les deux modes en marche normale, et dans les deux sens, ce qui est préférable, s'agissant de rames réversibles.

 

A suivre

  

 

Partager cet article

Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 05:34

P1250209.JPG

 

BB426184 Piko équipée de nouvelles palettes de pantos bi-courant (mécanic trains)

Partager cet article

Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 04:51

P1250212.JPG

 

travaux en cours sur l'automotrice TER 2N NG en vue de sa digitalisation et de l'installation d'une ligne d'éclairage qui devra fonctionner sous les deux modes d'alimentation analogique et digitale.

Partager cet article

Repost0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 04:44

P1250072.JPG

 

Les deux gares souterraines N° 2 et 3 ont été équipées d'un éclairage à base de rubans de leds cms adhésifs collés sur des plateformes en MDF de 3 mm d'épaisseur. La pose sur la gare supérieure N°2 a été laborieuse, avec une hauteur disponible par rapport au plan de roulement souvent inférieure à 10 cm. Je ne regrette pas ces travaux, car la visibilité est désormais excellente pour les interventions éventuelles, et pour les images en vidéo embarquée. Reste encore la gare souterraine N° 1 à équiper en face frontale du réseau, mais cela sera plus aisé.  

Partager cet article

Repost0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 05:20

P1250200.JPG

 

autorail billard A 80 D Atlas, une reproduction sympa d'un engin ayant circulé sur le réseau métrique national, une motorisation n'est pas envisagée, l'adaptation de bogies aux normes HO serait préjudiciable à l'esthétique du modèle plutôt réussi. et comme je n'ai pas de tronçons de voies métriques sur mon réseau!!!!! 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 05:19

P1250056.JPG

 

vue globale de la gare terminus de St Gilles 

Partager cet article

Repost0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 06:00

P1250175.JPG

 

La BB 426184 Piko en livrée fret est un modèle de base dont le rapport qualité prix est imbattable (57 euros) Moyennant qq interventions, il est possible d'améliorer très sensiblement cette loco qui par ailleurs bénéficie d'une motorisation convenable, du moins en régime digital.

 

La photo ci-dessus montre la machine terminée légèrement patinée. Elle a été équipée d'un décodeur et de feux leds réversibles, ainsi que d'un éclairage de cabine. Les archets de pantos ont été remplacés, et j'ai ajouté des cablots sur la traverse avant et un attelage à choquelles

 

P1250132

 

première intervention, modifier la disposition du ressort en ajoutant sur le bras du panto un fil de laiton de 5 dixième qui le traverse sur sa base (attention perçage délicat)

 P1250153.JPG

 

Le ressort d'origine doit être sectionné en son milieu avec un cutter tranchant. il suffit ensuite de rabattre une boucle extrême pour créer un anneau d'ancrage.

 

P1250164.JPG 

l'archet a été remplacé (fourniture Mécanic trains), celui d'origine est grossier. j'ai choisi ce modèle 25 KV dont la palette un peu plus large que le modèle Jouef/Hornby (à droite) passe un peu mieux sous les caténaires en courbe.

 

P1250135.JPG

 

Le boitier d'attelage NEM est mal positionné sur cette loco, je l'ai réduit de 4 mm, et l'attelage Roco doit lui aussi être sectionné côté attache, ce qui le rend lâche. Il faut donc le bloquer en perçant un trou de part en part de 1,2 mm qui sera taraudé pour pouvoir y loger une micro vis. Il est également possible de coller l'ensemble, mais il est préférable de pouvoir changer l'attelage s'il devient défectueux.

 

P1250136.JPG

 

Attention, la vis doit affleurer côté traverse de tamponnement pour ne pas gêner l'articulation du timon d'attelage.

 

P1250137-copie-1.JPG 

les platines d'éclairage d'origine sont équipées de leds CMS pour les feux blancs, sur ce modèle, pas de feux rouge, mais il serait possible d'en souder, le CI étant prévu pour loger deux leds supplémentaires + les résistances correspondantes. N'ayant pas les composants adéquats, j'ai pris l'option de tout changer le système d'éclairage des feux, d'autant que les feux rouges sont occultés sur la caisse de la machine.

 

P1250142.JPG

 

 Après perçage des feux rouges dans la caisse (2 mm), il est aisé de loger un jeu de leds canon blanches et rouges dont les têtons ont été tronçonnés pour ne pas déborder à l'extérieur. Leurs corps, ainsi que l'intérieur de la caisse ont été peints en noir mat. Un petit morceau de carton noir est collé entre chaque led pour éviter une dispersion des feux dans chaque couleur.

 

P1250143.JPG

 

zoom sur la face avant équipée de leds

 

P1250144.JPG

 

les deux cabines de conduite, à l'envers sur cette photo, doivent être arasées suivant la découpe de l'élément de droite pour loger les leds.

 

P1250145.JPG

 

l'une d'elle a été équipée d'un conducteur, on peut maintenant les repositionner, elles se clipsent le long des vitrages latéraux. une led supplémentaire blanche a été collée sur la partie supérieure de la cabine pour éclairer cette dernière. Le câblage est mis en place et positionné avec des rubans de masquage adhésifs Tamiya.

 

P1250146.JPG

 

vérification de l'éclairage cabine avec une pile de 9 V équipée d'une résistance de 1 Kohms, c'est OK

 

P1250149.JPG

 

Les extrémités du chassis doivent être fraisées, pour accueillir le corps des leds à l'intérieur de la caisse et pouvoir repositionner la caisse.

 

P1250150.JPG

 

J'ai pris l'option d'ouvrir le toit sous le lanterneau amovible, afin de pouvoir raccorder plus facilement les différents câbles avec le décodeur.

 

P1250152.JPG

 

vue de dessus.

 

P1250154.JPG

 

chaque fil négatif alimentant les leds est équipé de résistances (2,7 Kohms pour les feux et 640 ohms pour la cabine) 

 

P1250156.JPG

 

J'ai supprimé le CI d'origine et positionné à sa place un décodeur Lenz standard + réf 10231 dont j'ai raccordé les plots rouge/noir aux roues, et orange/gris au moteur. les quatre autres fils seront connectés au système d'éclairage.

 

P1250158.JPG

 

Cette disposition permet de raccorder facilement les leds au décodeur, une fois les soudures effectuées, les câbles peuvent être repoussés sous la toiture tout en maintenant une longueur suffisante pour pouvoir extraire si nécessaire la caisse du chassis. Il ne reste plus qu'à vérifier que tout fonctionne bien et repositionner le lanterneau sur la toiture. j'ai souhaité également pouvoir neutraliser le feu rouge AR de la loco lorsqu'elle tracte un convoi, je l'ai donc connecté associé à l'éclairage cabine (touche AUX 1 de la centrale fil vert) n'ayant pas un second AUX 2 (fil violet) sur ce décodeur. Ainsi, en traction convoi, le feu de cabine et le feu rouge AR sont éteints.

 

P1250159

 

A ce stade, il convient de vérifier le comportement de la loco en régime digital. j'ai reprogrammé les CV d'inertie et de vitesse maxi, sur les valeurs suivantes:

 

CV 3  accélération      60

CV 4  décélération      60

CV 5  vitesse maxi     120 (contre 255 valeur d'usine) la loco ayant tendance à se comporter comme un TGV à pleine puissance en analogique.

 

Avec une rame de 20 wagons marchandises, la loco réagit bien et tracte en douceur même dans les rampes de 2,3°

 

P1250160.JPG 

Les autres feux AV/AR sont commandés avec la touche * de la centrale en fonction du sens de marche.

 

P1250166.JPG

 

une légère patine a été appliquée. 

 

P1250168.JPG 

j'ai changé également la palette 1500 V avec un élément de récup pas génial, je verrai ultérieurement si je la remplace par un produit du commerce.

 

P1250178.JPG

 

la traverse de choc a reçu des câblots et un attelage à choquelles, éléments non reproduits sur le modèle Piko. 

 

P1250182.JPG 

vue sur la ligne de toiture.

 

P1250184-copie-1.JPG

 

Les bogies et les flancs de roue ont été repeints en gris 27 humbrol, puis patinés. 

 

Au total, quelques heures de travaux pour réaliser une loco convenable à partir d'un modèle basique bon marché, la machine peut entrer sans complexe à l'inventaire du parc biscatrain et évoluer à côté de modèles plus élaborés. Il est évident qu'elle gagne à être digitalisée, car son moteur se comporte mieux avec une compensation de charge, en régime analogique, ses capacités de traction sont nettement inférieures. 

 

à + 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche