Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 05:31

P1260686.JPG

 

déchargement de briquettes sur le toboggan  

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 17:45

P1260544.JPG

 

La dernière production des Editions Atlas était attendue!!! le FNC X5600 est sans doute la version la plus light des autorails construits après la guerre. Surnommé le pou du rail, il se prête assez bien à une motorisation, ses organes de roulement étant limités à deux essieux. 

 

P1260591.JPG

 

Le démontage des principaux éléments est facile. Comme sur tous les modèles Atlas, il faut impérativement changer les essieux. Le diamètre des roues de l'autorail réel est de 860 mm, il faut donc installer des roues d'environ 10 mm pour respecter l'échelle HO (fourniture Limousin Modélisme train). Compte tenu de la configuration côté cabine de conduite de cet autorail, j'ai prévu un moteur extra plat à rotor sans fer (récup lecteur de CD/DVD) qui offre une qualité d'inertie exceptionnelle, et très silencieux. Il fonctionne sous 5 V environ, ce qui nécessite de limiter la tension maxi via la programmation du décodeur. 

 

P1260593.JPG 

La transmission se fera par l'intermédiaire d'une vis sans fin attaquant un pignon droit monté au centre d'un essieu (pièces de récup Roco) Pour ce faire, il faut ouvrir le carter donnant sur la cabine de conduite de l'autorail, opération réalisé avec une fraiseuse. Il est aussi possible d'obtenir un résultat analogue en perçant la zone à découper, avec une finition à la lime douce

 

P1260594 

Le diamètre des axes moteur/essieux est de 2 mm, identique à ceux de la pignonnerie. Les pointes des essieux doivent être tronçonnées, et les gorges du chassis métallique Atlas ont été réalésées à 2,1 mm pour une rotation libre des deux essieux.

 

P1260595

 

 Il faut ouvrir le couvercle des deux caisses pour permettre la rotation des roues motrices, et percer un trou légèrement supérieur au diamètre de la vis sans fin.

 

P1260596.JPG 

 les ouvertures sous le chassis doivent être légèrement agrandies à la lime, fonction du diamètre des roues utilisées.

 

P1260598

 

 La photo ci dessus montre le dessus du châssis. Le débattement vertical de l'essieu doit être maintenu. j'ai confectionné une cale en polystyrène de 2 mm d'épaisseur qui s'emboîte dans la cavité.

 

P1260600.JPG 

idem pour l'essieu moteur, pièce qui doit être ajourée pour laisser le passage au pignon et à la vis sans fin. Les deux cales seront collées sur le châssis, en vérifiant que les essieux tournent librement. 

 

P1260601.JPG

 

Après graissage, test pour contrôler que la transmission fonctionne bien.

 

P1260605.JPG 

 Les deux cales doivent affleurer la surface du châssis

 

P1260603.JPG 

Une petite cale a été ajoutée à l'avant du compartiment pour supporter le moteur RSF qui a été collé. vérifier que la transmission se fait sans forcer.

 

P1260604

 

La caisse est assez bien reproduite, mais il faut remplacer qq éléments plutôt grossiers (les main montoires et les essuie glaces notamment) Une fois décollés, j'ai rebouché le trou de 1 mm existant avec un rond de polystyrène qui sera collé, sectionné au ras de la porte, et percé avec un foret de 4 dixième de mm.

 

P1260623.JPG 

il faut ensuite faire un raccord de peinture dans les deux teintes de l'autorail avant de poser de nouvelles main montoires réalisées en fil de maillechort de 4 dixième. Cela change des horribles appendices d'Atlas!!

 

P1260608.JPG

 

Passons maintenant à la cabine , tenue par deux points de colle, elle s'enlève facilement. J'ai ouvert la plateforme qui la supporte afin de pouvoir loger un conducteur 

 

P1260610 

 Les essuie vitres seront remplacés par des modèles SMD beaucoup plus fins.

 

P1260611.JPG

 

les modèles d'origine ont été sectionnés à la base qui sera repercée à 0,5 mm pour installer les nouveaux essuie vitres, collés et peints en noir mat en protégeant la vitre avec un morceau de papier.

 

P1260613

 

Un conducteur a été installé et j'ai ajouté un semblant de pupitre de commande (sans doute non conforme à la réalité) mais comme c'est très peu visible de l'extérieur, je m'en accomode!!!

 

P1260617.JPG

 

La captation de courant se fait par les quatre roues via des lamelles de contact soudées sur une pièce de circuit imprimé isolée encastrée sous le châssis. Au milieu, le traditionnel aimant plat au néodyme pour le fonctionnement des signaux.

Lorsque l'autorail est posé sur la voie, ce montage ne se voit pas et a l'avantage d'être très fiable, le courant étant pris sur le dos des roues non sujettes à l'encrassement.

 

P1260621.JPG  

L'ensemble du châssis a été repeint en gris foncé.

 

P1260626.JPG 

 L'éclairage du compartiment voyageur est réalisé avec un morceau de ruban de leds CMS adhésif, les deux feux factices de l'autorail ont été remplacés par des leds canon bicolores dont les pattes ont été soudées à un mini fil limande collé sous le plafond, le positif (en jaune) étant relié au positif du ruban de leds. La face interne supportant les feux doit être peinte en noir mat, ainsi que le corps des leds canon pour éviter toute diffusion par transparence du plastique.

 

P1260625.JPG 

 côté cabine, chaque cathode des leds canon est raccordée à une résistance de 10 Kohms, et le négatif du ruban de leds à une résistance de 2,6 Kohms, ces valeurs donnant un bon résultat à l'usage.

 

P1260627.JPG

 

Les fauteuils (skaî) ont été peints en marron et le sol en gris foncé

 

P1260630

 

 les travaux sur la caisse sont terminés, il est temps de raccorder les câbles d'éclairage au décodeur.

 

P1260631.JPG

 

 qui sera logé dans le compartiment toilettes. qq personnages sont installés sur les banquettes.

 

P1260632.JPG

 

la patine a été réalisée après avoir ôté les vitrages qui sont clipsés à l'intérieur. J'ai utilisé un lavis très dilué de noir, brun, ocre dans du white spirit.

 

P1260636.JPG

 

J'ai insisté sur les marchepieds, capots de moteur copieusement salis

 

P1260643.JPG

 

Les cosses du décodeur (Lenz standard +) ont été ressoudées en respectant  la polarité de chaque fil. Il sera logé entre les deux parois des toilettes

 

P1260657.JPG

 

Le chassis s'emboîte au remontage dans les supports intérieurs de tampons, ce qui fragilise aussi leur fixation. ces derniers ont dû être repositionnés et collés

 

 

P1260666.JPG

 

La caisse a reçu un voile de vernis mat transparent (aérosol Tamiya) pour fixer la patine, les vitrages sont protégés avec un ruban adhésif de la marque.

 

 

 

P1260646.JPG

 

premiers tours de roues avec le décodeur, le fonctionnement est parfait, même à très basse vitesse, ce type de moteur fait merveille, avec des performances supérieures à un moteur classique équipé de volants d'inertie. Seule contrainte, il faut abaisser la vitesse maximale CV 5 valeur 60 contre 254 valeur d'usine pour obtenir la vitesse de croisière de cet autorail qui ne dépassait pas 60 km/h. Les courbes d'accélération CV3 et décélération CV4 ont été programmées en valeur 30, assurant une inertie réaliste

 

P1260647.JPG

 

vue sur l'autre face éclairée

 

P1260652.JPG  

 arrêt en gare de Clairville.

 

P1260656.JPG

 

retour au dépôt, bon pour le service.

 

En conclusion, sans doute l'un des modèles de la collection le plus facile à motoriser, et malgré les qq défauts dont nous a habitué Atlas, je dois reconnaître que cet autorail a fière allure et fera le bonheur de tous ses heureux possesseurs.

 

Je diffuserai une vidéo prochainement.

 

 

A +

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 05:34

P1000215.JPG

 

Ambiance nocturne sur la zone d'activité

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 04:39

P1260638.JPG

 

l'autorail FNC Atlas après qq travaux d'amélioration et patine

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 05:09

P1150506.JPG

 

manoeuvre BB63947 Piko sur l'EP Continental

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 05:26

P1160699.JPG

 

autorail ABJ Electrotren sortant de la rotonde

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 06:30

P1260314.JPG

 

Les travaux ont repris sur l'autorail Fouga Dunlop Atlas. La conception du bogie porteur est plus simple dans la mesure où je n'ai pas à fabriquer de faux essieux médians. La photo ci-dessus montre les principaux éléments avec les deux longerons en laiton qui supportent les essieux. A noter que j'ai réinstallé depuis cette photo de véritables essieux avec boudins sur la totalité du bogie, afin d'assurer une meilleure captation du courant 

 

P1260315.JPG 

J'ai collé sur le bogie une plaque de circuit imprimé en créant deux pistes isolées, un côté sera raccordé électriquement au longerons en laiton assurant ainsi une prise de courant aux quatre roues de droite, Sur la piste de gauche, j'ai soudé une lamelle de contact en chrysocal qui capte le courant sur les roues de gauche, celles ci étant isolées des essieux.

 

P1260318.JPG

 

Le compartiment voyageur a été coupé à la hauteur du bogie moteur, j'ai évidé le dessous des fauteuils pour permettre une rotation convenable du bogie, les deux éléments seront ensuite collés sur la plateforme, en surélévation de 1 mm par rapport à la disposition d'origine. Le câblage circule entre le châssis et le plancher du compartiment voyageur, et ressort à la hauteur des toilettes. C'est à cet endroit que sera logé le décodeur.

 

P1260319.JPG

 

Le positionnement très bas du moteur permet de maintenir la quasi totalité de l'aménagement intérieur.

 

P1260551-copie-1.JPG 

 Le plancher a été peint en gris moyen, les fauteuils en brun, j'ignore les couleurs d'origine!!!

 

P1260553.JPG

 

Les feux doivent être percés délicatement pour loger des leds canon bicolores (diamètre 2 mm) après avoir ôté l'enjoliveur factice du constructeur. cette opération libère une surface blanche qu'il conviendra de repeindre après pose de nouveaux enjoliveurs.  

 

P1260558.JPG

 

il faut légèrement fraiser l'intérieur de la caisse afin que les leds soient enfoncées au maximum dans leur logement Les pattes sont soudées en parallèle cathode contre cathode en vérifiant bien la polarité, l'anode est au centre sur ce modèle.

 

P1260560.JPG

 

 l'extrémité des leds canon doit affleurer les enjoliveurs qui sont simplement collés avec Micro Kristal Klear (les modèles ci-dessus à pinces ne sont pas d'époque, mais c'est mieux que de ne rien mettre!!!

 

P1260557.JPG 

Le tableau de bord côté cabine conducteur devra être découpé pour permettre le passage des leds à l'intérieur, j'ai conservé uniquement la partie supérieure qui a été collée sous le vitrage avant de l'autorail

 

P1260561.JPG 

 Le raccordement éléctrique des feux AV et AR est réalisé avec du micro fil limande collé le long de la caisse (fourniture limousin Modélisme train), il sera ensuite repeint de la couleur beige d'origine. Pour l'éclairage intérieur, le traditionnel ruban de leds CMS blanc ton chaud

 

P1260568.JPG 

le branchement des résistances est concentré sous le lanterneau, les anodes des feux AV et AR sont raccordées au positif du ruban de leds CMS, j'ai ajouté quatre résistances de 10 Kohms pour chaque cathode des feux et une de 3,6 Kohms pour l'éclairage intérieur, ces valeurs permettant un éclairage moins intense et plus réaliste sous alimentation digitale.

 

P1260569.JPG

 

J'ai installé des voyageurs aux jambes coupées (colle UHU Méga strong and safe) et patiné la caisse avec un lavis à base de peinture Humbrol noir/brun/ocre très diluée dans du white spirit (les vitrages doivent être déposés avant de réaliser cette intervention!!) Un voile de vernis mat incolore en spray (Tamiya) permet de fixer la patine

 

P1260571.JPG 

Il ne reste plus qu'a brancher tous les fils au décodeur (Lenz standard +) en ressoudant chaque cosse.

L'alimentation de l'éclairage intérieur se fait sur le fil vert (Aux 1) de la centrale. A noter que les faces intérieures internes de la caisse ont été peintes en noir mat, ainsi que le corps des leds pour éviter toute fuite d'éclairage.

 

P1260562.JPG

 

L'opération de patine citée plus haut nécessite de masquer les vitres frontales qui n'ont pas pu être déposées au risque de les casser (ruban adhésif tamiya)

 

P1260578.JPG

 

premiers tours de roues sous alimentation digitale, le comportement est conforme à mes attentes!!!

 

P1260582.JPG

 

les bogies et les roues ont dû également être patinés (peinture gris métal + lavis brun sale + terre à décor)

 

P1260587.JPG

 

J'ai dû faire qq retouches de peinture autour des enjoliveurs de phare pour masquer la surface blanche du plastique, le + dur est de reconstituer la couleur d'origine!!!

 

P1260588.JPG

 

avec un peu de patience et après divers mélanges de bleu, j'ai pu retrouver la couleur adéquate.

 

P1260590

 

bon pour le service!!!

 

A +

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 04:48

P1260590.JPG

 

autorail Fouga Dunlop Atlas motorisé et digitalisé

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 04:39

P1000434.JPG

 

141 TA Roco stationne sur une voie du dépôt

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 06:10

P1260538.JPG

 

Maintenant que les maquettes sont (re)construites, il est temps de les installer définitivement sur le réseau. La photo ci-dessus présente le bâtiment de sablerie/TIA équipé de son portique couvrant les quatre voies principales d'accès au pont tournant et à la rotonde, et derrière le toboggan qui constitue la pièce maîtresse du dépôt. Dans un deuxième temps, il sera complété d'un bâtiment annexe faisant office de bureau de la feuille/dortoir des roulants, d'un chateau d'eau, et de différents bacs (briquettes, scories, sable) modèles en résine diffusés par PN sud Modélisme. Normalement, je dois pouvoir tout loger!!!

 

P1260512

 

le bâtiment abritant la sablerie a dû être totalement repeint et patiné, j'y ai ajouté des auvents qui masquent un peu l'éclairage au dessus de chaque porte.

 

P1260514.JPG

 

Avant d'installer le portique, j'ai éclairci le ballast en saupoudrant un peu de sable sur la zone d'approvisionnement des machines, après application à la brosse d'un peu de colle à bois non diluée.

 

P1260515

 

Le portique est maintenant en place, les tuyaux d'alimentation en sable sont collés sur le bâtiment, j'ai rajouté après coup l'échelle d'accès provenant d'un restant de kit Kibri (bâtiment industriel) 

  

P1260549

 

il restera à installer l'environnement habituel dans toute la zone de dépôt, à savoir le personnel d'entretien, les cheminots, les divers accessoires qui animent ce genre d'installation. 

 

P1260516.JPG

 

une barrière a été posée derrière la voie de manipulation des wagonnets de charbon

  

P1260517.JPG

 

la piste qui chemine de la voie en tranchée au dépôt a dû également être retracée et décorée, j'utilise de la poussière de ciment provenant de gravats concassés et tamisés, de flocage GPP vert automne, un peu de brun terre,  des buissons collés, et de la poudre de véritable charbon tamisé, en soignant les dégradés de teinte des différents éléments.

 

P1260518.JPG

 

A ce stade de finition, je peux maintenant installer définitivement le toboggan

 

P1260528

 

Une dernière touche de lavis de peinture noir/brun pour salir les fosses de visite  

 

P1260520.JPG

 

Sur cette photo, nous voyons que le bâtiment de la sablerie a dû être repoussé à l'aplomb du mur de soutènement, ce qui imposait la suppression de toute ouverture (porte)

 

P1260530.JPG 

c'est fait, avant que la colle soit bien prise, je vérifie que l'éclairage des installations fonctionne bien.  

 

P1260532.JPG

 

Vue de l'autre côté du toboggan, l'encollage des nombreux pieds de l'édifice doit être soigné pour assurer une bonne verticalité de ceux ci, sachant qu'ils sont en carton!!! En fait la plateforme de base du kit Régions et Compagnies comporte des évidements pour accueillir chaque pied, mais je n'ai pas pu les encastrer, ayant largement souillé le support de colle et de charbon, je me suis donc contenté de glisser un point de colle sous chaque pied et c'est suffisant. Cette option permettrait éventuellement de démonter le toboggan sans trop de dégâts!!!

 

P1260535

 

côté rotonde, il reste à installer des bacs à charbon concassé, ainsi que des pistes planchéiées.

 

P1260534

 

Vue prise derrière la rotonde, l'emprise du toboggan reste acceptable, malgré la longueur toujours limitée des voies du dépôt.

 

P1260540.JPG

 

une autre vue latérale

 

P1260537

 

vue nocturne, les projecteurs remplissent assez bien leur rôle. Le plus gros des travaux est terminé, en attendant la livraison des installations complémentaires citées plus haut. 

Retour sur les autorails Atlas à motoriser que j'ai laissés en suspens!!!! 

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche