Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 06:14

sous la rotonde

image du jour

Partager cet article

Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 06:09

dernière production de la collection Atlas, l'autorail billard A 75 D dont la reproduction est plutôt réussie, par contre le démontage est difficile, pas de vis, mais des éléments collés entre le châssis et chaque extrémité de la caisse qui rendent l'intervention délicate. Bon je vais essayer de ne rien casser!!!!

Comme je l'avais déjà annoncé, j'ai dû passer à la nouvelle mouture + ou - imposée par la plateforme over-blog qui abrite biscatrain. Cela ne s'est pas trop mal passé et c'est a priori sans incidence pour les lecteurs. De plus, le PC ayant lâché en même temps, je dois me familiariser avec un nouveau modèle plus puissant et la dernière version de window 8.1 qui n'a plus rien de commun avec l'ancien système d'exploitation XP, et pour m'embrouiller un peu plus le cerveau, j'ai installé la dernière version du logiciel Pinnacle V.17 pour améliorer le traitement des vidéos diffusées sur you tube. Une usine à gaz avec un mode d'emploi de + de 500 pages à digérer, bref, de quoi m'occuper en prévision des longues soirées d'hiver!!!

autorail billard A 75 D Atlas

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 09:27

Les travaux du jour portent sur une ancienne loco A1A 68007 Roco que j'ai souhaité équiper d'un décodeur sonore Loksound, Par ailleurs, j'ai dû remplacer le moteur qui réagissait mal aux programmations du décodeur, je n'ai pas compris pourquoi, en analogique, la loco fonctionnait parfaitement, dès que le moteur était raccordé au décodeur, il ne démarrait plus. En faisant des tests sur d'autres moteurs, tout était OK. J'ai donc installé en lieu et place un Buhler équipé de deux volants d'inertie. La photo ci-dessous montre la loco terminée en état de faire ses premiers tours de circuit en régime digital.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

J'ai dû revoir la transmission par cardans qui n'était plus compatible avec le moteur d'origine Roco, le berceau a été fraisé de 1mm environ, afin de positionner le moteur buhler exactement dans l'axe de la transmission par cardans. L'ensemble a reçu qq points de colle sur le châssis, mais reste facilement démontable. La platine qui coiffe le moteur peut-être conservée, en veillant à ce que les plots de la prise NEM n'entrent pas en contact avec le corps métallique du moteur, j'ai collé un morceau de ruban adhésif pour assurer l'isolation.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

Une fois le nouveau moteur testé avec le décodeur, j'ai recherché une solution pour loger le HP, un modèle rond qui n'était pas forcément adapté à la place disponible dans cette loco.

J'ai retenu la soute à réservoirs qui se déclipse aisément du châssis métallique, mais qui impose un fraisage important de l'intérieur pour loger le HP et sa capsule. Cette dernière doit être rabotée sur le dessus, opérations réalisées avec la fraiseuse Proxxon.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

Le dessous des réservoirs a été découpé et mis en forme pour accueillir le pavillon du HP. Celui-ci sera invisible une fois la loco sur les rails, et les tests de restitution des sons se révèlent optimum.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

La platine a été modifiée car il importe de séparer les pistes de captation du courant avec celles du moteur. Un petit coup de disque à tronçonner sur les pistes et le tour est joué.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

Le décodeur est connecté sur la prise NEM, et les deux fils du moteur sont soudés sur la platine, pour l'éclairage, rien à faire de particulier, j'ai maintenu le système d'éclairage par ampoules qui est assez efficace sur ce modèle de loco.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

les fils du HP sont maintenus latéralement avec un morceau de ruban adhésif

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

zoom sur la platine, j'ai remplacé les composants reliant les bornes du moteur par deux tiges de laiton, le condensateur entre les deux plots étant neutralisé, c'est préférable dès lors que l'on installe un décodeur.

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

vue de dessous du châssis, attention à ne pas détériorer la membrane du HP!!!!! il peut-être judicieux d'intercaler une petite grille sous la soute, en veillant à ce qu'elle ne soit pas en contact direct avec le HP, je vais y réfléchir!!!!

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

Une dernière photo de la loco, qui va rejoindre la collection des sonorisées. Le son de la 68000 a été téléchargé sur le site ESU via le module de programmation du fabricant. Il est quasiment identique à celui que Roco a installé sur ses premiers modèles A1A sonores. J'ai pu le comparer à celui de l'A1A livrée fret, avec un petit plus pour des annonces en gare.

A bientôt

PS: la nouvelle mouture de rédaction d'articles/photos/vidéos d'over-blog semble bien fonctionner, mais je déplore la perte de tous les fichiers photos d'articles qui étaient par le passé classés par mois et année dans un registre spécifique. Bien sûr, elles existent qq part dans chacun des articles publiés depuis 2008, mais là, il faut aller à la pêche!!!!!

digitalisation sonore A1A 68007 Roco

Partager cet article

Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 05:32

circulation autorail Alsthom-Soulé Atlas amélioré (motorisation, digitalisation sonore, éclairage intérieur et feux réversibles)

Partager cet article

Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 07:20

Après avoir résisté quelques mois pour adopter la nouvelle présentation du portail Over blog qui abrite biscatrain, je me vois contraint d'y passer, avec un peu d'appréhension, car les remontées d'internautes ne sont pas très rassurantes sur la nouvelle version!!!

J'ai pu vérifier que tout l'existant (contenu du blog depuis sa création en 2008) avait été recyclé. Je dois maintenant tester la présentation de nouveaux articles et la meilleure solution est de tester cette page, avec une photo à l'appui.

J'espère que tout se passera bien!!!

 

 

local annexe de la maison où est installé le réseau biscatrain

local annexe de la maison où est installé le réseau biscatrain

Partager cet article

Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 05:36

P1290709.JPG

Il s'agit d'un ancien modèle produit par Roco dont la motorisation est encore très correcte, malgré le système de transmission par cardans à ressorts adopté par le constructeur à cette époque. Bien entendu, pas de prise NEM, et un système d'éclairage à base d'ampoules et conduits lumineux qu'il est facile d'améliorer. La photo ci-dessus montre la loco terminée équipée de feux réversibles blanc/rouge à base de leds.

P1290695.JPG 

La dépose de la caisse est aisée (déclipsage), et le démontage des principaux éléments s'obtient par dévissage

P1290696.JPG

Les fils des deux bogies moteur ont été dessoudés de la platine, et le châssis métallique au premier plan sera découpé sur ses deux extrémités pour permettre l'installation de leds canon bicolores. 

P1290702.JPG

Celles ci sont soudées anodes/cathodes en parallèle, avec ajout de résistances de 4,7 Kohms sur les cathodes. Le positionnement sur un petit gabarit en CP percé de deux trous de 2 mm facilite l'opération. 

P1290698.JPG

les orifices de feux ont exactement le même diamètre que les têtons des leds canon (2 mm), il faut extraire les cabochons en plastique d'origine et réduire les embouts des leds canon par tronçonnage pour qu'ils ne dépassent pas des lanternes, ici test sur les feux rouges avec une pile de 9 V

P1290699.JPG 

idem avec les feux blancs 

P1290700.JPG

Sur cette photo, les cabines sont encore fixées sur le châssis, pour permettre la repose de la caisse, il est nécessaire de coller directement ces cabines à l'intérieur de la caisse, car les leds bloquent le passage. Le lanterneau est déclipsable et facilitera la connexion des feux sur le décodeur. 

P1290701.JPG

La platine d'origine peut être réutilisée, mais il faut supprimer le pontage des pistes extrêmes (captation du courant sur les deux files de roues) avec celles du moteur, ainsi que le petit condensateur qui shunte les bornes du moteur. Sur cette photo, nous voyons que le décodeur est positionné au milieu de la platine sur un adhésif double face, il restera à connecter les trois fils bleu, blanc et jaune pour l'éclairage des feux. 

P1290703.JPG

A ce stade, on peut refermer, le raccordement des feux peut se faire via le lanterneau ouvert

P1290705.JPG

L'une des traverses de choc a été équipée d'un attelage à choquelles et conduit

P1290706.JPG

légère patine de la ligne de toiture, caisse, bogies. Les bandages d'adhérence totalement cuits par l'âge ont été remplacés. A noter que c'est parfois la cause de dysfonctionnement sur des locos anciennes, même lorsqu'elles n'ont pas ou peu roulé.

P1290708.JPG

Terminé, la loco fait ses premiers tours de circuit en régime digital, le fonctionnement est très correct (qualité Roco!!!) et n'a rien à envier aux productions plus récentes.

P1290717.JPG

Une dernière photo dans la traversée du viaduc attelée à un convoi de bi foudres de vin Electrotren

A +

Partager cet article

Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 06:29

P1290479.JPG

convoi de wagons bi foudre transport de vins traction 230 F Fleischmann

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 17:30

P1290690

Les travaux se poursuivent sur l'autorail Atlas, sur cette photo, l'engin est quasiment terminé et prêt à faire ses premiers tours de roues.

P1290652

Mais petit retour en arrière, il faut installer le décodeur sonore (ESU loksound) un modèle qui avait été reprogrammé sur la banque de sons du fabricant (X2800) Un premier étage découpé dans une plaque de polystyrène servira de support à la capsule abritant le HP, lequel sera situé au dessus du moteur L/Halling. Un premier test permet de vérifier que la restitution du son est bonne. Attention de ne pas faire déborder la colle sur la membrane du HP

P1290654.JPG

Le HP est positionné et collé, il reste encore la place pour le décodeur qui sera fixé sur la capsule

P1290656.JPG

Un deuxième support permet d'accueillir le décodeur. A noter que tous les fils (captation du courant des deux bogies, alimentation du moteur, éclairage intérieur et feux de l'autorail sont concentrés derrière le moteur), à cet endroit, ils ne seront pas visibles car les vitrages sont occultés dans le compartiment moteurs

P1290658.JPG

Un ruban de leds CMS adhésif assurera l'éclairage intérieur, les leds canon bicolores sont soudées à un micro câble limande qui passe entre les deux vitres AV de l'autorail. 

P1290659.JPG

La encore, le produit Soliq se révèle très pratique pour fixer instantanément les câbles (voir article précédent)

P1290666

le sol et les banquettes ont été peints, aucune garantie sur les couleurs!!!!!

P1290684.JPG

l'intérieur de la caisse a été également peint avant repose des vitrages pour éviter la dispersion de l'éclairage par transparence du plastique. Ainsi, le ruban de leds CMS a également été traité. Sur cette photo, les voyageurs ont déjà pris place!!!

P1290686.JPG

J'ai ajouté deux petites platines pour supporter les résistances de 4,7 Kohms qui alimentent les feux bicolores réversibles. Ils seront commandés par la touche F0 de la centrale. Pour l'éclairage intérieur, il est relié directement aux roues via une résistance de 2,2 Kohms. Pas de condensateur, la prise de courant sur les 8 roues étant excellente.

P1290661.JPG

Des cerclages de phare ont été collés avec Micro Kristal clear

P1290662.JPG

test d'éclairage des feux AV

P1290664.JPG

même chose pour les feux AR

P1290667.JPG

A ce stade, je peux entamer les travaux de patine, mais avant, il convient de protéger les vitrages AV et AR de l'autorail que je n'ai pas réussi à décoller. (opération réalisée avec le produit Maskol)

P1290669.JPG

Sur cette photo, nous voyons que le produit Maskol, une fois bien sec, se pêle sans faire de dégâts.

P1290670.JPG

La patine a été réalisée avec un lavis de peinture Humbrol très dilué dans du white spirit (brun boue/crasse/noir/rouille) appliqué avec une brosse très douce, en insistant sur les grilles d'aération et de ventilation. Avant séchage complet, je passe un chiffon doux pour uniformiser les traces de salissure. A noter que ces opérations sont faites vitrages déposés

P1290688.JPG

Les bogies ont été également repeints ainsi que les flancs de roues. Ils recevront ensuite de la terre à décor couleur ocre et poussière.

P1290672.JPG

La caisse a été reposée, La hauteur sur rail est conforme, les traverses de tamponnement des deux autorails étant identiques

P1290674.JPG

Belle silhouette aérodynamique de cet autorail pour une réalisation datant de 1939!!!

P1290675.JPG

Sur cette photo, essais avec panto fonctionnel, l'engin ayant circulé sous caténaire 1500 V sur l'ex ligne PO en traction électrique, avec deux moteurs montés en série sur l'un des bogies.

P1290676.JPG 

zoom sur l'aménagement intérieur

P1290679.JPG

A noter que le panto installé de type G n'est pas totalement conforme à celui qui équipait ces autorails, mais plus esthétique que le modèle conçu par Atlas. J'ai souhaité maintenir cet équipement d'origine, bien qu'il ait été déposé ultérieurement dans les années 52

P1290680.JPG

Une dernière photo sur le viaduc, après plusieurs tours de circuit qui confirment le bon fonctionnement de cet autorail. En mode diesel, le son restitué est très correct, l'intallation d'un décodeur sonore était une occasion inespérée sur ce modèle qui offrait la place nécessaire. Quelques séquences vidéos déjà faites sont concluantes, mais je n'ai plus de logiciel de montage, mon PC ayant rendu l'âme a dû être reconfiguré, avec tous les désagréments qui vont avec!!!!! Heureusement, tous les fichiers sont stockés dans des disques durs externes. Il faudra attendre......

A + 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 05:38

P1290678.JPG

les travaux sont terminés sur l'autorail Alsthom-Soulé Atlas. Il fait ses premiers tours de circuit équipé d'un décodeur sonore loksound. Je diffuserai prochainement une vidéo.

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 18:00

P1290619.JPG

La collection Atlas se poursuit avec cet autorail Als-Thom-Soulé dit "amphibie" Construit en 1939 en deux exemplaires, il était bimode et bicourant, ce qui explique la présence d'un pantographe. Dans la mesure où il pouvait également fonctionner en mode diesel, j'ai prévu de l'équiper d'un décodeur sonore qui sera logé dans le compartiment moteur, ce dernier étant largement dimensionné. Ce sera une première !!! 

P1290621.JPG

les différents éléments assemblés par vissage sont aisément démontables. Sur cette photo nous voyons que le compartiment moteur laisse beaucoup de place, c'est donc sur cet emplacement que seront installés le moteur et le HP du décodeur sonore.

P1290622.JPG

J'ai souhaité remplacer l'affreux pantographe en plastique dont il était doté, ce qui nécessite de reboucher les fixations d'origine avec des petits bouts de rond de polystyrène de 1 mm de diamètre. Ils seront peints ultérieurement. 

P1290623.JPG

Il restait dans mes tiroirs un superbe modèle de panto 1500V de la marque Epure (aujourd'hui disparue je crois) Bien qu'il ne soit pas de type PO, il fera l'affaire, ce qui nécessite de repercer les supports d'isolateurs sur la toiture.

P1290627.JPG

Les quatre isolateurs sont enfichés et collés sur la toiture

P1290624.JPG

Bon, c'est quand même mieux!!!

P1290628.JPG

Pour le motoriser, j'ai prévu d'utiliser un bogie (Léopold Halling) dont l'entraxe des essieux 30,5 mm est approchant de celui de l'autorail Atlas (32 mm) Une fois les flancs de bogies réinstallés, l'écart est très peu visible. La conception de ce bogie moteur assez plat permettra de loger au dessus le décodeur et son HP. Il convient d'ouvrir le châssis métallique en repérant la dimension du moteur dans sa diagonale, ce qui donne le diamètre du cercle tracé avec la pointe sèche d'un compas. 

P1290630.JPG

Une ouverture supplémentaire doit être réalisée de part et d'autre du cercle pour le débattement des volants d'inertie. 

P1290631.JPG

Les roues à l'échelle HO ont un diamètre de 9 mm, légèrement inférieures à celles qui équipaient ces autorails (10 mm en HO) Le kit L/H est monté sur un arbre pivotant en son centre qui permet de le fixer sur chaque côté du châssis

P1290633.JPG

Malgré sa longueur importante, l'inscription en courbe est suffisante, d'autant que la caisse de cet autorail présente des jupes ouvertes permettant un débattement maxi des bogies. 

P1290634.JPG

Les flancs de bogies sont aisément détachables de leur ancien support (tenus par deux points de colle), il faudra  les repositionner sur le bogie moteur L/H

P1290642.JPG

Mais avant, il convient de créer des points de fixation du bogie moteur, par ajout de petites pièces de CI mises en forme, percées et taraudées pour recevoir deux vis de 1,4 mm. En fait, on peut éviter cette opération lors de l'opération de découpage du châssis en adoptant le profil apparaissant sur cette photo.    

P1290637.JPG

C'est fait, le bogie est en place et son positionnement est correct . Une fois posé sur les rails, Il faut vérifier que la traverse de tamponnement de l'autorail se situe à la bonne hauteur comparée à d'autres modèles d'autorail (Picasso Mistral par exemple)

P1290638.JPG

Pour la fixation des flancs de bogie, j'ai percé les extrémités du bloc moteur avec un foret de 8 dixième pour loger deux barres de laiton qui le traverseront de part en part (fixation par colle)

P1290650.JPG

Les flancs de bogies sont percés sur leurs extrémités, et l'ensemble est collé avec le produit ci-dessous

P1290641.JPG

Pour nos travaux de modélisme (fixation, réparation, modelage) il existe un kit présenté ici sur cette photo qui permet de réaliser solidement ces opérations sur tout type de matériaux. J'ai trouvé ce produit chez Carrefour et je dois dire qu'il est génial. Le principe est d'injecter avec une seringue de la matière adhésive (Soliq) sur les pièces à traiter (à droite sur la photo) et d'appliquer un rayon ultra violet durant 3 à 4 secondes (petit boitier équipé d'une lampe led UV au centre) lequel durcit instantanément la colle. 

P1290640.JPG 

opération de consolidation pour positionner deux écrous sur le châssis et reboucher la surface fragilisée à et endroit.

P1290643.JPG

Pour l'autre bogie, j'ai conservé le support d'origine en ouvrant une gorge un peu plus profonde à l'emplacement des essieux, foret de 2,1 mm pour permettre aux roues de tourner librement. Les essieux 9 mm sont des fournitures Limousin Modélisme Trains normes fines boudins RP 25. dont les pointes ont été tronçonnées. Pour positionner des lamelles de contact, j'ai réalisé deux petites pistes de CI  sur lesquelles seront soudées des lamelles de chrysocal

P1290645.JPG 

Le support du bogie capteur doit être réhausé par deux rondelles collées sous le châssis. Leur épaisseur doit être calculée en fonction de la garde au sol (ou plutôt au rail) du bogie moteur. 

P1290646.JPG

Les lamelles de contact sont traversées par une tige de laiton de 8 dixième qui sera soudée aux deux fils conducteurs situés sur le bogie, le tout étant soudé sur le CI. Au total, la captation de courant se fera sur les 8 roues de l'autorail, le bogie moteur L/Halling étant déjà prééquipé. 

P1290647-copie-1.JPG

Les feux AV et AR seront réalisés avec des leds canon bicolores BTC/rouge, dont le corps a été peint en noir mat pour éviter une diffusion parasite, idem pour l'intérieur de la caisse.

P1290649.JPG

Bien que peu visibles, les supports de fixation ont été arasés sous la toiture, ce qui permettra de loger un ruban adhésif de leds CMS pour l'éclairage de tout l'autorail. L'intérieur de la caisse doit également être repeint pour ne pas filtrer la lumière par transparence du plastique. Cette opération sera réalisée après démontage des vitrages.

P1290665.JPG 

Sur cette photo, les travaux sont bien avancés, j'en décrirai les étapes lors d'un prochain article. Le décodeur et le HP sont en place sur deux étages différents, au dessus du moteur, ce qui permet de faire les premiers tests de circulation sonore avant finition. C'est OK

A bientôt 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche