Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 05:48
photo 953

photo 953

les travaux se poursuivent sur la loco vapeur Piko, sur cette photo en phase de tests de motorisation

photo 948

photo 948

La prise de courant sur les 4 roues de gauche dans le sens de la marche AV est assurée par le tender, et celles de droite par la loco, ce qui impose un câblage entre les deux éléments

photo 949

photo 949

la loco et le tender sont raccordés électriquement, le décodeur (lenz silver 10331) étant logé dans le tender.

fil rouge, file de roues de droite de la loco

fil noir, file de roues de gauche du tender

fil orange et gris (moteur)

fil bleu anode leds éclairage des feux AV et AR

fil blanc  cathode leds feux AV + résistance 10 Kohms

fil vert cathode leds feux rouges + résistance 10 Kohms

 

 

photo 951

photo 951

au total, cinq fils transitent entre la loco et le tender

photo 952

photo 952

pose d'un attelage à choquelles sur la traverse de choc AV

photo 955

photo 955

l'éclairage des feux AR du tender est atténué par une résistance de 10 Kohms, programmable avec la touche F1 de la centrale

photo 967

photo 967

pour les feux AV, une résistance de 20 Kohms est nécessaire pour atténuer les feux des lanternes

photo 966

photo 966

Les roues et l'embiellage ont été patinés avec un mélange de brun, noir et rouille

 

photo 970

photo 970

Le reste de la loco+tender a reçu un lavis très dilué dans du white spirit à base de brun boue, poussière, rouille, rehaussé de touches de noir brillant et de blanc pour les traces de tartre.

photo 972

photo 972

un voile de vernis mat incolore Tamiya est appliqué pour fixer la patine. C'est terminé. La loco peut rejoindre le reste de la cavalerie vapeur.

photo 975

photo 975

Les tests de traction sont satisfaisants, ici en tête d'un convoi de 15 wagons bi foudres Electrotren en sortie de rampe dans la traversée du viaduc. J'ai dû réduire la vitesse maxi compte tenu du voltage du moteur 9 V CV 5 ramenée à 150 contre 254 valeur d'usine.

Bien entendu, ce modèle n'égale pas les productions plus récentes de 230 notamment au niveau de la gravure, avec la nouvelle motorisation, le fonctionnement est très souple, et elle ne jure pas trop à côté de ses congénères!!!!! Bonne pour le service.

A +

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 05:30
photo 923

photo 923

Il s'agit d'une ancienne loco vapeur produite par Piko de type 230 numérotée 715 et ayant circulée sur le réseau PO-MIDI. Sa motorisation déficiente et bruyante est à revoir, j'ai profité de sa digitalisation pour l'équiper d'un éclairage plus performant. Sur cette photo, le moteur a été changé, il s'agit d'un modèle mabuchi de récup fonctionnant sous 9 V

photo 919

photo 919

moteur d'origine aujourd'hui dépassé. j'ai pu extraire la vis sans fin à l'aide du puller. Le diamètre de l'arbre (2,5 mm) nécessite l'adaptation d'un manchon que j'ai confectionné au tour, l'arbre du moteur mabuchi étant de 1,5 mm.

photo 920

photo 920

La vis sans fin a pu être remontée sur le moteur mabuchi dont les dimensions plus modestes permettront de le loger sans problème dans la loco

photo 922

photo 922

J'ai du confectionner un berceau en polystyrène pour repositionner le moteur en position inclinée, le tout collé solidement.

photo 924

photo 924

L'éclairage des feux AV était assuré par une ampoule via un conduit lumineux. Celui ci sera assuré par des micro leds CMS ton chaud logées à l'intérieur des lanternes.

photo 925

photo 925

Les nouvelles lanternes (Jouef) s'encastrent dans les logements existants sur le tablier avant.

photo 928

photo 928

la micro led CMS est collée à l'intérieur de la lanterne avec une goutte de colle UHU méga strong and safe

photo 927

photo 927

L'intérieur de la lanterne est ensuite remplie de colle Micro Kristal clear qui, une fois bien sèche, sera totalement transparente

photo 932

photo 932

l'intensité d'éclairage des feux se trouve atténuée et les leds parfaitement invisibles lorsque celles ci sont éteintes.

photo 929

photo 929

J'ai rajouté un lest à l'arrière du moteur, celui ci étant moins lourd que le modèle d'origine. Par ailleurs, les bandages de roues ont dû être rectifiés au tour, s'agissant d'une machine ancienne inapte à rouler sur des rails au code 83.

photo 930

photo 930

Le câblage des feux AV et du moteur sera raccordé au tender où sera logé le décodeur

photo 934

photo 934

Sur cette loco, les roues de droite font masse avec tout le bloc moteur, les roues de gauche ne sont pas conductrices, car elles sont équipées d'origine de bandages d'adhérence. J'ai ajouté un fil rouge de masse qui sera connecté au décodeur, le fil noir (roues de gauche du tender) assurant l'autre alimentation.

photo 935

photo 935

Le tender avait des feux factices, j'ai installé des leds canon rouges après perçage des lanternes (2mm)

photo 936

photo 936

Le lest existant dans le tender a dû être rogné à l'arrière de 5 mm pour laisser la place aux leds. Le décodeur Lenz silver réf10331 tient sans problème à l'intérieur du tender. J'ai changé l'attelage AR avec une adaptation Roco sur boitier NEM.

Le prochains travaux porteront sur le câblage et la patine de la loco et du tender avec dépôt de véritable charbon dans la soute.

A +

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 05:41
photo 871 BB4100 Roco convoi de bi foudre

photo 871 BB4100 Roco convoi de bi foudre

Partager cet article

Repost0
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 05:58
photo 860 vue nocturne sur le dépôt vapeur

photo 860 vue nocturne sur le dépôt vapeur

Partager cet article

Repost0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 06:17

autorail Alsthom Soulé en stationnement sur le dépôt

 

photo 756

photo 756

Partager cet article

Repost0
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 05:50
photo 831

photo 831

diesel blue tiger bombardier Méhano

Partager cet article

Repost0
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 06:02
photo  385

photo 385

vue globale du réseau depuis la zone ouest

Partager cet article

Repost0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 05:21
820

820

les travaux progressent sur l'autorail Billard A 75D. Sur cette photo, il est quasiment terminé.

799

799

Le décodeur, un Lenz gold est logé contre le moteur où il est fixé avec un ruban adhésif

811

811

Maintenant que la caisse est reposée sur le châssis, il faut repositionner les éléments qui ont dû être détachés pour l'ouvrir, à savoir le pare choc qui a été recollé.

812

812

J'ai rajouté des enjoliveurs pour encadrer les leds CMS (fourniture SMD)

813

813

les échelles d'accès à la galerie ont été démontés, affinés à la lime, puis repeints avec un aérosol Tamiya gris clair

814

814

qq points d'attache des échelles ayant cédé lors du démontage, celles ci ont été recollées (UHU Méga strong and safe)

816

816

les ressorts de suspension des essieux ont été reposés et collés, ils ont été repeints en gris humbrol 27 ainsi que les voiles de roues

817

817

premiers tests d'éclairage des feux et du compartiment intérieur. Des résistances de 4,7 Kohms sur chaque feu et une de 2,2 Kohms sur le ruban de leds plafonnier permettent d'atténuer l'intensité lumineuse.

818

818

tests d'éclairage sur les feux rouges AR, l'engin pouvant circuler dans les deux sens de marche, j'ai utilisé des leds CMS bicolores réversibles

825

825

photo prise en contre plongée

822

822

et pour terminer, une patine légère réalisée avec de la peinture brun/boue très diluée dans du white spirit, et qq touches de noir mat/rouille sur les organes de roulement et le bas de caisse.

824

824

sans oublier le conducteur bien visible lorsque l'autorail est éclairé.

Terminé, l'autorail fait ses premiers tours de circuit sans problème, j'ai dû réduire la vitesse maxi en programmant une valeur de moitié (125) sur la CV 5 du décodeur, l'engin n'ayant pas dépassé les 75 Km/h dans la réalité.

Ce petit modèle plus proche de l'autocar que d'un autorail classique est un choix judicieux des Editions Atlas, car de nombreux amateurs ne disposent pas de beaucoup de place pour faire circuler leur matériel, avec ce type d'engin, tout devient possible!!!

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 05:59
image 573

image 573

231 G REE à l'approche du dépôt

Partager cet article

Repost0
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 18:20
image 767

image 767

la collection Atlas se poursuit avec l'autorail Billard A 75D dont la construction date de l'après guerre. Le modèle est plutôt bien reproduit hormis les échelles d'accès à la galerie qui sont surdimensionnées. Sa conception simpliste permet d'envisager une motorisation par transmission classique vis sans fin sur un seul essieu.

image 771

image 771

Pour la première fois, Atlas a adopté un système de fixation caisse/châssis compliqué qui maintient les deux éléments par des ergots (pare chocs) qui s'enfichent sur les deux extrémités du châssis en traversant la caisse, le tout étant collé, c'est quasiment indémontable, j'ai dû les sectionner en passant une lame effilée de cutter entre la caisse et le châssis, en veillant à ne pas détériorer la carrosserie.

image 772

image 772

Après pas mal de résistance, les trois éléments sont enfin déposés, le seul avantage est qu'il n'y a plus la colonne classique et inesthétique située sur le compartiment voyageur qui permettait de fixer les éléments par vissage sur les autorails précédemment produits.

image 775

image 775

Pour la motorisation, j'ai utilisé un micro moteur 12 V équipé d'une double sortie d'arbre, dans l'espoir de pouvoir loger un mini volant d'inertie. J'ai trouvé un lot auprès d'un revendeur particulier anglais sur Ebay. Ces moteurs sont assez silencieux et avec un couple largement suffisant pour tracter l'autorail.

image 773

image 773

Le diamètre de l'arbre est de 1,5 mm et celui de la vis sans fin 2 mm, il faut introduire un manchon découpé dans un tube de polystyrène ( fourniture l'Octant) et ajuster le tout pour maintenir en force la vis sans fin.

image 774

image 774

Ma première idée était de positionner le moteur horizontalement, mais j'ai vite abandonné cette solution qui imposait un fraisage important du châssis et du compartiment voyageur, après vérification, j'ai constaté que le moteur pouvait tenir à la verticale derrière l'une des cabines conducteur, mais en sectionnant à ras l'autre arbre, par contre, cette disposition ne permet plus de loger un volant d'inertie.

image 777

image 777

Le moteur est situé du côté cabine offrant le maximum de place, le châssis et le compartiment voyageurs doit être fraisé pour pouvoir loger les essieux, le pignon d'entraînement et la vis sans fin du moteur (diamètre des roues 10,4 mm) Les gorges situées sur le châssis ont été agrandies avec un foret de 2,1 mm pour laisser tourner librement les essieux. Pour cette opération, il faut déposer les ressorts de suspension sous le châssis qui sont également collés.

image 778

image 778

Le moteur est positionné sur un petit berceau en polystyrène qui s'encastre derrière la cabine conducteur, il faut fraiser légèrement l'emplacement du pignon

image 783

image 783

La pignonnerie est issue de modèles Jouef de récup. Sur cette photo, nous voyons l'emplacement des ergots sectionnés supportant les pare chocs, lesquels sont restés collés sur le châssis métallique. Je les ai repercé avec un foret de 1 mm, pour permettre un nouvel accrochage des pare chocs lors de la repose de la caisse.

image 784

image 784

les essieux sont maintenant en place, ils sont pris en sandwich entre le compartiment voyageur et le châssis métallique, ces deux éléments peuvent être collés désormais. Avant, il convient de s'assurer que leur rotation est libre.

image 787

image 787

Je n'ai pas prévu de bandage d'adhérence, la captation du courant se fera sur les 4 roues (isolées de leur essieu respectif) Pour ce faire, j'ai découpé une plaque de CI constituée de deux pistes et collée sous le châssis.

image 788

image 788

Le moteur est positionné et collé sur le châssis, j'ai pu réinstaller le fauteuil conducteur entre le moteur et le pupitre de commande

image 789

image 789

Après mise en peinture, le compartiment a été équipé de voyageurs, sur ce modèle, pas besoin de sectionner les jambes!!!! Aucune garantie sur la couleur bleutée adoptée.

image 791

image 791

Comme sur tous les modèles Atlas, il convient de repeindre (gris foncé) le dessous de toiture et les flancs intérieurs pour ne pas laisser diffuser la lumière. Une deuxième couche sera ensuite appliquée (beige clair) pour retrouver la teinte d'origine.

image 795

image 795

Les lanternes sont équipées de micro-leds CMS bicolores pré câblées (BTC et rouge) J'ai percé leur centre avec un foret de 0,8 mm qui traverse les feux et la carrosserie. Il faut ensuite creuser l'intérieur des lanternes avec une micro fraise sphérique Dremel, en veillant à ne pas les faire fondre. J'utilise une mini visseuse/dévisseuse équipée d'un mandrin qui tourne à vitesse très réduite. J'ai une préférence pour les leds pré câblées sur des fils émaillés qui s'enroulent très bien, plutôt que ces mêmes articles équipés de micro fils isolants peu maniables et difficiles à manipuler (fourniture Limousin Modélisme Trains)

image 793

image 793

une micro goutte de colle UHU méga strong and safe permet de fixer définitivement les leds. Avant séchage, il convient de vérifier avec une pile + résistance qu'elles fonctionnent bien

image 796

image 796

Le plafond a été équipé d'un ruban de leds CMS adhésif. Il faut maintenant raccorder tous les fils assurant l'éclairage intérieur et des feux. Ne pas oublier d'ajouter une résistance sur les cathodes des leds et repérer la couleur des feux. L'anode (fil bleu) sera commune à tout le système d'éclairage, le fil blanc et jaune (cathode des feux) et le fil vert (négatif du ruban de leds

image 807

image 807

La captation du courant se fait via deux fils de maillechort de 4 dixième soudés sur les pistes du CI

image 798

image 798

Les fils et les résistances cheminent sous la toiture où ils ont été collés. L'intérieur a reçu une deuxième couche de peinture beige.

La prochaine étape portera sur l'installation d'un décodeur, les tests de roulement et d'éclairage, la finition et patine de l'autorail.

A +

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche