Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 18:00
006

006

La partie mécanique de l'automotrice est terminée, testée OK, je peux attaquer maintenant la déco de l'aménagement intérieur et de la caisse. Le plancher a été peint en gris, les sièges de 1ère classe en brun foncé et deuxième classe en brun clair. L'installation de feux bicolores à l'AV et à l'AR nécessite de modifier les postes de conduite. Sur cette photo, la caisse a été patinée légèrement avec un lavis brun/boue très dilué dans du white spirit. Les vitrages latéraux sont enlevés avant de réaliser cette opération. 

008

008

La toiture a ensuite été copieusement salie par tamponnement à sec avec une brosse chargée de terre à décor. Lorsque le résultat est jugé satisfaisant, je passe un voile de vernis mat en spray tamiya pour fixer la patine.   

011

011

Il ne reste plus qu'à installer les voyageurs et un agent de conduite en cabine. 

012

012

Pour l'éclairage intérieur et la ligne électrique chargée d'alimenter les feux AV et AR, j'ai pris l'option de fabriquer un plafonnier en polystyrène blanc de 0,5 mm d'épaisseur sur lequel j'ai collé deux pistes en cuivre autocollantes. Préalablement, l'intérieur de la caisse a été repeinte en noir mat, puis en beige clair pour éviter toute dispersion d'éclairage par transparence du plastique. 

013

013

Le plafonnier reçoit sur l'autre face une bande de leds CMS autocollante, la largeur disponible sous les lanterneaux n'ayant pas permis de mettre côte à côte les 3 éléments sur la même face. A noter que les bandes cuivrées recouvrent les extrémités du plafonnier sous la bande de leds, car elles devront être soudées à cet endroit.  

014

014

La présence de feux proches des vitrages de cabine nécessite un montage des leds canon bicolores à plat. Des résistances de 3,3 Kohms sont ajoutées sur chaque cathode avant soudure d'un micro câble limande à 3 conducteurs. 

015

015

Il faut revoir l'installation des cabines conducteur du fait de la présence des leds canon. J'ai refait deux plateformes qui seront glissées juste sous le vitrage avec un agent de conduite

017

017

Après avoir testé l'éclairage, je peux maintenant coller le nouvel aménagement du poste de conduite et les feux bicolores. 

018

018

Lorsque les feux AV et AR sont installés, je peux raccorder les fils d'alimentation à chaque extrémité du plafonnier, ce qui les masque totalement.

anode commune sur le positif de la rampe de leds CMS

cathode sur chaque piste cuivrée

 

019

019

A la verticale de l'emplacement du décodeur, j'obtiens ainsi 4 fils qui alimenteront séparément l'éclairage intérieur et les feux AV et AR

fil violet commun positif

fil vert négatif plafonnier programmable avec la touche aux. F1 de la centrale (j'ai intercalé une résistance de 2,2 Kohms pour limiter l'intensité de l'éclairage)

fil blanc feux blanc AV et rouge AR en marche AV

fil rouge inversion des couleurs en marche AR

025

025

J'utilise un décodeur Lenz silver direct à 8 pins, positionné avec deux morceaux adhésifs double face, sur une cloison ouverte collée au dessus du moteur.

026

026

Les 8 plots du décodeurs sont enfichés sur une prise tulipe femelle située côté moteur, qui facilite la soudure des différents fils à raccorder. Cette solution supprime le risque de détériorer le décodeur Lenz, les 8 plots étant assez fragiles. Par ailleurs, le remplacement éventuel par un autre décodeur à 8 pins devient un jeu d'enfant.

027

027

Je donne pour mémoire le plan de câblage correspondant à ce type de décodeur direct, sachant qu'il est représenté côté opposé aux composants (face lisse) et que le micro processeur se situe sur la partie basse des composants. La prise tulipe est également représentée côté plots à souder avec la destination des 8 fils, pour rappel:

gris et orange (moteur)

rouge prise de courant sur la file de rail de droite dans le sens de la marche AV

noir prise de courant sur la file de rail de gauche dans le sens de la marche AV

bleu commun positif (éclairage)

vert négatif à raccorder au négatif de la rampe de leds CMS (AUX1)

blanc négatif à raccorder aux cathodes des leds canon (feux blancs AV et rouges AR)

jaune négatif à raccorder aux cathodes des leds canon (feux rouges AV et blancs AR) 

029

029

A ce stade, le compartiment voyageurs peut être équipé de personnages, puis collé sur le châssis.

030

030

Pour tous les modèles Atlas que j'ai motorisés, j'ai supprimé le système de fixation d'origine caisse/châssis par vissage dans la mesure ou c'est visible de l'extérieur et donc inesthétique, mais surtout à cause du système d'éclairage par plafonniers mis en place sous la toiture. Les deux éléments sont simplement maintenus par qq points de colle, sous pression avec des serre joints. En cas de besoin, il est très facile de les désolidariser en glissant une lame de cutter sur les points de colle.

038

038

J'ai ajouté des cerclages de feux (L'obsidienne ou SMD) collés avec un point de cyanolit 21

036

036

premier test de roulement en régime DCC, tout est OK, le fonctionnement est très doux et silencieux. Bon pour le service!!!

040

040

J'avais hésité à me lancer dans la motorisation de cette automotrice, mais j'en suis venu à bout, avec certes quelques interventions délicates liées à la conception particulière des bogies. L'inscription en courbe sur des rayons de l'ordre de 50 cm ne pose aucun problème, la silhouette massive de cet engin a été assez bien restituée par le fabricant Atlas et la gravure particulièrement soignée pour un modèle commercialisé 42,80 €, donc ne boudons pas notre plaisir de faire rouler cet engin à côté de modèles plus prestigieux!!! 

041

041

Une dernière photo prise en extérieur sous un ciel radieux.....c'est l'été indien à Biscarrosse!!!!

 

A +

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 06:28
198

198

Les éditions Atlas ont reproduit l'automotrice Etat 2ème série dont l'original est exposé à la Cité du Train à Mulhouse. Il s'agit d'un modèle statique équipé de deux bogies (disposition A1A) dont l'empattement important pose d'emblée un gros problème d'adaptation pour permettre une inscription correcte dans les courbes, sachant de surcroit que le châssis ne se prête guère à un charcutage qui dénaturerait complètement le modèle. Il faut donc se creuser les méninges!!!! 

964

964

J'ai donc entrepris sa motorisation. Le démontage caisse/châssis/bogies se fait par dévissage. D'emblée, on constate que le corps des bogies n'offre aucune possibilité de rotation sous le châssis. Il va donc falloir rogner les angles. Les différents éléments se décollent assez facilement.

je vais donc découper à la mini scie circulaire montée sur un flexible Dremel les 4 angles suffisamment profondément pour ne laisser apparent que le relief des bogies.

965

965

C'est fait. Sur cette photo montrant les deux bogies, nous voyons bien ce qui doit être éliminé.

966

966

le support de bogie moteur doit être ouvert sur la partie rectangulaire, afin de loger un micro moteur mitsumi (fourniture Ebay)

967

967

Les essieux ont été remplacés et équipés de pignons (éléments Roco de récup) La transmission se fera uniquement sur les deux extrêmes, à l'instar du modèle réel, l'essieu central n'étant que porteur. J'ai choisi des roues au diamètre 11,4 mm (fourniture limousin modélisme trains) ce qui devrait m'éviter de les équiper de bandages d'adhérence.

969

969

Sur ce type de bogie A1A, il n'est pas possible de réaliser une transmission directe vis sans fin sans passer par des pignons intermédiaires, l'essieu central limitant le positionnement du moteur.

Par ailleurs, les paliers d'origine Atlas en plastique ne sont pas suffisamment fiables pour un fonctionnement correct. Il faut donc revoir la mécanique!!!

973

973

Un bâti constitué de profilés en laiton en U plat (3x1 mm) percés à 2,1 mm en repérant l'entraxe Atlas permettra aux trois essieux de tourner parfaitement.

974

974

Les deux longerons seront soudés sur deux traverses réalisées dans le même profilé. Pour obtenir un cadre bien plan, j'ai tracé le gabarit au crayon sur une  plaque de Médium, puis collés provisoirement chaque élément sur cette plaque afin d'avoir un équerrage parfait. Ils ont été ensuite soudés solidement. 

975

975

Après usinage (tronçonnage) des quatre coins du châssis métallique, j'obtiens un cadre de la même largeur que le corps de bogie Atlas dont le dessous a été soigneusement aplani pour être collé sur le châssis en laiton. A ce stade, il convient d'installer un jeu de pignons intermédiaires (toujours des Roco) ceux ci tournant librement sur un axe en laiton de diamètre 2,5mm inséré à force sur le bâti moteur (en rouge sur la photo) Il importe de bien centrer ces axes pour que la transmission soit souple, sans point dur, avec les deux essieux moteur. C'est la phase la plus délicate à réaliser, et l'on n'a pas droit à l'erreur!!!

977

977

Le moteur Mitsumi a été équipé d'une deuxième vis sans fin prélévée sur un autre moteur neuf, il peut être maintenant collé dans son logement en vérifiant qu'il attaque les pignons rouges sans blocage. Sur cette photo, nous voyons que les paliers des essieux moteurs se trouvent à la verticale des pignons intermédiaires. L'ensemble est bien rigide, et doit permettre ensuite de réinstaller les flancs de bogie après pose des essieux. 

980

980

Les paliers de l'essieu central ont été légèrement agrandis pour permettre un jeu vertical, c'est l'assurance que les 6 roues soient bien en contact avec le rail.

982

982

Une vis à tête plate large a été soudée sur le corps du moteur et servira d'axe de rotation du bogie

984

984

Le dessous du chassis métallique servira de support pour la fixation des lamelles de contact

989

989

Le circuit imprimé a été découpé en isolant deux pistes sur lesquelles seront soudées des lamelles de contact. Il servira également de support pour bloquer par vissage le bloc moteur sur les deux plots d'origine Atlas que j'ai pu conserver. 

992

992

La prise de courant se fait sur les 6 roues du bogie moteur. 

985

985

Afin d'obtenir une bonne stabilité de l'automotrice, j'ai ajouté sur le bogie porteur une rondelle de 24 mm de diamètre sur laquelle sera fixé le châssis. Le support des flancs de bogie a été également découpé suivant le même schéma que celui du moteur. 

997

997

Les flancs de roues et de bogies ont été peints en gris/brun, puis traités à la terre à décor pour obtenir une patine plus réaliste. 

001

001

Idem pour le châssis. Lorsque le résultat souhaité est jugé correct, je fixe la patine avec un spray de vernis mat Tamiya. 

004

004

A ce stade, je peux tester les qualités de roulement de l'engin, la transmission est très silencieuse, pas de patinage. Les prochains travaux porteront sur la digitalisation, l'éclairage intérieur et feux réversibles, l'aménagement intérieur, la déco, patine et finition de la caisse de l'automotrice.

A +

 

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 17:30
948

948

sur cette photo, les travaux sont terminés et je vais pouvoir tester le fonctionnement des deux autorails sur mon petit bout de circuit d'essai. En fait j'ai dû revoir l'équipement du bogie moteur et adapter des bandages d'adhérence sur les 4 roues motrices, maintenant, c'est OK. 

926

926

je peux passer à la phase déco, préalablement, j'ai équipé l'élément moteur d'un décodeur fixé à la verticale sur une des cloisons de l'aménagement intérieur, l'ensemble des fils étant reliés à une barrette de CI, ce qui facilitera le câblage ultérieur pour l'éclairage intérieur et des feux.

Comme tous les modèles Atlas, il convient de repeindre en noir mat l'intérieur des caisses pour éviter une diffusion de l'éclairage intérieur et des feux au travers du plastique. Lorsque tout est bien sec, je repasse deux couches de peinture beige clair. 

927

927

Les extrémités des feux des autorails seront équipés de leds bicolores BTC/rouge dont le corps a été peint également en noir mat

929

929

Les pattes des leds sont coudées puis soudées (anode centrale sur anode, idem avec les cathodes latérales en repérant bien la longueur des pattes qui déterminent la couleur), une résistance de 4,7 Kohms est ajoutée sur chaque cathode. Cette opération est faite avant la pose. Les feux factices doivent être repercés avec un foret de 2 mm

928

928

test d'éclairage avec une pile de 9V avant pose définitive des leds

930

930

Pour faciliter la pose de l'éclairage intérieur et de l'alimentation des feux, j'ai découpé dans une plaque de polystyrène de 1 mm d'épaisseur un faux plafond sur lequel j'ai collé la rampe de leds CMS et deux pistes cuivrées qui traversent la longueur totale des autorails. Ce système permet de limiter la présence de fils qui seront connectés aux extrémités des caisses et à l'aplomb du décodeur. 

932

932

Sur cette photo, nous voyons le raccordement électrique des feux sur le plafonnier:

anode des leds sur le positif de la rampe de leds CMS

cathode = feux blancs

seconde cathode = feux rouges

Bien entendu, je n'ai pas prévu de feux sur les extrémités attelées des deux caisses, les engins devront circuler en permanence en UM, vu que seul un élément est moteur. 

934

934

Les sièges on été été peints en brun clair et équipés de personnages assis. Au dessus de la bride du moteur, j'ai ajouté un lest (Jouef) et un petit circuit imprimé sur lequel viennent se connecter tous les fils. L'intérieur des caisses a été repeint en beige clair une fois les vitrages latéraux ôtés.

 

933

933

L'élément tracté a été équipé de lamelles de contact découpées dans une plaque de chrysocal sur l'un des bogies, il sera raccordé électriquement avec l'élément moteur par une micro prise tulipe pré câblée (fourniture Limousin modélisme trains) Attention à bien identifier les couleurs (rouge sur la file de droite et noir sur la file de gauche des roues dans le sens de la marche AV, sinon court circuit garanti) Le boitier d'attelage NEM est limité au niveau de sa rotation par deux petits taquets latéraux (fil de laiton de 1 mm)

940

940

Le raccordement éléctrique avec l'élément tracté est fait avec un micro câble limande 4 conducteurs qu'il suffit de souder sur le plafonnier (attention d'inverser les pôles des cathodes des feux par rapport à celles de l'élément moteur) afin d'obtenir l'éclairage adéquat des feux BTC/rouges selon le sens de marche. Au total, il faut 6 fils pour obtenir un éclairage programmable de l'UM

941

941

Sur cette photo, nous voyons que le raccordement électrique reste discret, seuls, 2 fils sont visibles au dessus de l'attelage, les 4 autres sont sous ce dernier. 

936

936

Avant de reposer les vitrages sur les caisses, j'ai réalisé une légère patine à base de lavis couleur crasse très dilué, avec une finition des bas de caisse et des bogies à l'aérographe (acrylique 20 Tamiya) Les vitrages des extrémités n'ayant pu être décollés, je les ai masqués avec du ruban adhésif Tamiya.

951

951

j'ai installé un chauffeur sur l'une des cabines de conduite, les premiers tests d'éclairage sont OK, je peux maintenant vérifier le comportement de l'UM sur mon petit circuit bouclé.

944

944

La circulation dans les deux sens de marche est parfaite, pas de patinage, l'intensité d'éclairage intérieur et des feux est bien atténuée par la présence des résistances (1Kohms pour l'ensemble du plafonnier et 4,7 Kohms sur chaque led canon)

957

957

J'ai ajouté des enjoliveurs de phares sur les feux fonctionnels

962

962

j'ai retenu un timon d'attelage rigide clipsé sur chaque boitier NEM, ce qui permet de maintenir par collage le câble limande qui relie les deux autorails. 

961

961

Bon maintenant, il reste à créer un diorama pour faire évoluer mes locos dans un écrin plus attrayant......et encore beaucoup de modèles Atlas à motoriser, ce qui retarde un peu sa réalisation, mais le projet commence à prendre forme sur le papier!!!

A + 

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 18:15
295

295

J'ai pu me procurer deux exemplaires de cet autorail Berliet issus de la collection Atlas, que je trouve particulièrement esthétique. Mon objectif est de les coupler en UM . La motorisation se fera sur une seule unité dotée d'un bogie équipé de bandages d'adhérence, l'autre étant remorquée ou poussée.

894

894

Le démontage des différents éléments par dévissage ne pose pas de problème, sur cette série, les flancs de bogies étant solidaires du châssis, il faut les décoller en prenant garde de ne pas les casser. (faire pression avec la lame d'un cutter ou d'un tournevis fin sur les deux ergots qui les maintiennent en position sous le châssis)   

897

897

J'ai commencé par la remorque. Les essieux d'origine en plastique ont été remplacés par des essieux métalliques diamètre 10,5 mm (fourniture limousin modélisme trains) Il faut agrandir légèrement les paliers des bogies en repercant avec un foret de 2,1 mm les orifices, afin d'assurer un minimum de jeu. Le châssis doit être ouvert en quatre points afin de permettre la rotation des bogies sans blocage. 

898

898

La longueur réduite de ces autorails permet une inscription dans des courbes de faible rayon, ici sur un rail Roco Line de rayon R5 (54 cm) mais il passera sur des rayons encore plus petits. 

905

905

les flancs de bogies sont ensuite collés sur deux petites cales de 4 mm d'épaisseur en veillant à bien les positionner par rapport à l'axe des roues. 

906

906

Sur ce modèle, la caisse affleure le châssis, ce qui ne gêne pas la rotation des bogies dont les flancs débordent sur des courbes serrées

907

907

Sur l'autorail motorisé, le bogie d'origine a été équipé de quatre paliers en laiton réalisés à partir de profilés en U plat de 3x1 mm (fourniture L'Octant) Ils sont percés avec un foret de 2,1 mm, puis positionnés avec la colle cyanolit 21 en veillant à bien respecter les entraxes. Le moteur est un classique Mitsumi équipé de deux vis sans fin (module 0,4) Les 2 essieux sont des modèles Electrotren de récup dont deux roues sur quatre sont équipées de bandages d'adhérence, elles seront toutes usinées au tour pour obtenir une meilleure adhérence sur le rail. Les pignons d'attaque sont des Roco de récup (BB nez cassé)   

908

908

Le moteur est simplement collé à plat sur le châssis du bogie, sur cette photo, les bandages d'adhérence ne sont pas encore installés sur toutes les roues.

912

912

Il convient de consolider la structure en plastique du châssis de bogie Atlas pour le rigidifier, en collant deux traverses en laiton de 3x1mm (fourniture l'Octant) car à l'usage, la transmission vis sans fin/pignon serait défaillante. 

911

911

Pour la rotation du bogie, j'ai retenu une articulation sur un axe constitué d'une vis à tête plate soudée sur le corps du moteur. Il faut utiliser un fer à souder puissant, bien étamer les surfaces à souder et ne pas trop faire durer l'intervention au risque d'endommager le moteur. 

910

910

le châssis doit être ouvert sur toute la surface du bogie moteur. J'ai réalisé un cavalier dans une plaque de laiton que j'ai collée sur les longerons. Sa hauteur doit être calculée pour obtenir une même garde au sol (rail) que l'autre élément à tracter.  

915

915

Les flancs de bogies sont positionnés à plat pour un collage précis des cales d'épaisseur. Sur cette photo, nous voyons également un support de bogie en l'état dont il suffit d'installer les nouveaux essieux avant la pose des flancs de bogie

réalisation d'une UM d'autorails Berliet RBD 250 Atlas

les éléments sont prêts, il reste à installer des volants d'inertie sur chaque extrémité d'axe moteur. 

918

918

Pour consolider la fixation des flancs de bogies, j'ai ajouté des barres en laiton de 1 mm à chaque extrémité.

919

919

Le compartiment voyageurs peut être ensuite collé après découpe à l'emplacement du bogie moteur. Les fils de prise de contact du bogie porteur circulent sous le compartiment

920

920

La liaison entre les deux autorails se fait à l'aide de deux boitiers NEM fixés avec une vis de 1,8 mm sur chaque extrémité des châssis qui ont été percés puis taraudés. La conception d'un attelage central sans tampons sur ce type d'autorail évite l'utilisation d'un système à élongation variable. 

921

921

En fait, n'importe quel type d'attelage peut convenir pour relier les deux autorails. 

922

922

j'ai souhaité pouvoir démonter les flancs du bogie moteur, pour pouvoir le cas échéant remplacer les bandages d'adhérence sur les 4 roues motrices, cette opération s'est faite avec deux petites tiges de laiton enfichées dans le corps du bogie après percage 1 mm, il suffit d'écarter les flancs pour sortir cet élément. 

Les prochains travaux porteront sur la digitalisation de l'élément moteur, l'éclairage intérieur des deux unités, ainsi que l'installation de feux réversibles BTC/rouge selon le sens de marche, puis la patine.

A suivre 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 06:14
904

904

Une petite grue de manutention des objets lourds (Faller) a été ajoutée en bout de quai de l'entrepôt Artitec. 

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 08:48
896

896

seconde maquette retenue en vue de la réalisation d'un module dont le thème sera un ancien dépôt vapeur:

un petit entrepôt commercialisé par la firme Artitec, qui offre l'avantage d'une très faible emprise sur le réseau, dans la mesure où le bâtiment est destiné à être installé en fond de décor. La photo ci-dessus montre la maquette terminée, peinte et patinée, et positionnée sur un quai de chargement/déchargement que j'ai rajouté. 

861

861

Bien que d'origine étrangère, l'architecture de cet entrepôt est assez représentative des bâtiments qui ont été construits en France. Comme toutes les maquettes Artitec, sa réalisation en résine est d'une grande finesse, bien sûr le plus gros travail réside dans la peinture, la patine et la déco. Ses dimensions 29x6 cm permettent de le loger même sur de tous petits réseaux. 

864

864

Seuls les murs de facade et de côté du bâtiment sont présents dans le kit, ce qui m'a conduit à fermer l'arrière avec une petite plaque de médium de 3 mm découpée aux dimensions adéquates.

L'assemblage se fait par collage à la cyanolit. La toiture a été peinte avec un spray tamiya gris moyen avant la pose.

866

866

trois petites lampes extérieures issues de moulage seront remplacées par de vrais éclairages réalisés avec des leds canon dont le têton de 2 mm de diamètre déborde légèrement sur le mur.

 

867

867

Un petit local faisant office de bureau jouxte l'entrepôt

868

868

Une fois assemblés, les murs de l'entrepôt ont été peints avec une peinture acrylique beige Tamiya 55 

870

870

Il faut ensuite peindre avec un pinceau très fin les différents éléments selon les indications fournies par le fabricant, tuyauteries d'évacuation d'eau et lanternes (zinc), rails de portes coulissantes (noir), conduites électriques extérieures (gris), portes (vert foncé)

872

872

J'ai ajouté également un éclairage intérieur à base de ruban de leds CMS ton chaud. L'intégralité des murs intérieurs ont été peints en noir mat, puis le lendemain en beige clair et blanc pour la toiture

878

878

Les portes ont été peintes en vert olive avec un spray Tamiya, le bâtiment a reçu ensuite un lavis très dilué dans du white spirit à base de noir, brun , boue, avec qq touches de vert mousse sur les parties basses de l'entrepôt. 

879

879

Lorsque tout est bien sec, j'applique de la terre à décor en tamponnant avec une brosse sèche sur toute la surface du bâtiment, blanc, ocre, beige, vert, brun, noir 

882

882

Il est utile d'avoir sous la main un assortiment de poudres de terre à décor de différentes couleurs, le résultat dépend largement d'un dosage judicieux. Rappelons qu'il est toujours possible d'accentuer ou d'atténuer les effets d'une patine avec ce procédé. Lorsque le résultat est jugé correct, il importe de fixer définitivement la patine avec un léger voile de vernis mat (spray Tamiya)  

873

873

Il n'est pas prévu de quai pour cette maquette, j'ai souhaité en réalisé un dans une plaque de médium de 10 mm d'épaisseur avec ajout de bordures Peco dont j'ai réduit la hauteur de moitié par sciage à la mini scie circulaire Proxxon. 

885

885

le quai déborde de 2 cm environ pour créer une zone de chargement/déchargement. Quelques palettes et ouvriers Preiser animent l'entrepôt, il sera complété ultérieurement d'une petite grue pour charger/décharger les objets volumineux. 

799

799

Deux petites sauterelles destinées au chargement du charbon dans les locos (fabrication SAI) équiperont le dépôt

804

804

Un petit lot de poteaux télégraphiques a été mis en peinture, reste à définir leur implantation future sur le module à construire. 

880

880

La patine du quai fera l'objet d'une finition plus soignée lors de l'installation sur le module, de même l'entrepôt recevra divers équipements intérieurs et extérieurs qui restent à acquérir. 

Dans l'immédiat, l'objectif est de prévoir toutes les installations qui devront figurer sur le mini dépôt, de sorte à ne pas avoir de surprise lors de leur implantation sur une surface forcément réduite, rien de comparable avec mon ancien réseau biscatrain!!!

A suivre

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 18:08
887

887

Un nouvel élément de décor pour le futur module, il s'agit d'un entrepôt (maquette Artitec en résine) que je viens de terminer avec quelques équipements supplémentaires et éclairages. Je décrirai les étapes de sa construction dans un futur article.

 

Repost 0
Published by piouls
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 18:20
824

824

Les travaux se poursuivent. Le sol de la cabine comportait des bulles venues du moulage de la résine, je l'ai recouvert d'une plaque de polystyrène collée peinte en gris clair. L'aménagement intérieur est issu d'un kit Faller, dont seuls certains éléments ont éte conservés et peints, notamment les leviers de bascule des aiguillages, deux bureaux, une armoire murale et des personnages Preiser. Les murs intérieurs ont recu une seconde couche de peinture (brun moyen) qui filtrent totalement l'éclairage (la résine étant particulièrement transparente lorsqu'elle comporte des surfaces peu épaisses)  

825

825

Quelques objets ont été rajoutés sur les bureaux, l'objectif étant davantage de créer une ambiance que de restituer précisément les équipements qui se trouvaient dans la réalité. 

826

826

Vu de l'extérieur, c'est suffisant pour créer une animation plausible. 

828

828

J'ai souhaité ajouter un éclairage au dessus de l'escalier d'accès à la cabine, réalisé avec une led canon qui déborde sur l'extérieur de 1 mm, restituant le principe d'un plafonnier mural. Un cerclage complète l'installation. 

830

830

le plafond intégré dans la toiture a été peint en blanc, avec un ruban de leds CMS ton chaud. l'ensemble du poste d'aiguillage a été peint en beige (Tamiya 55) en veillant à ne pas déborder sur les vitrages.

832

832

Un premier test d'éclairage de la cabine est réalisé, j'ai ajouté une résistance de 1 Kohms pour atténuer la luminosité

836

836

idem pour l'éclairage mural, le corps de la led a été peint en noir mat avant la pose. 

837

837

une partie de la gouttière est venue de moulage, il faut ajouter la descente le long de la cabine, réalisée dans un rond de polystyrène de 1 mm de diamètre et mis en forme, puis collé sur la paroi.

839

839

La partie basse du poste d'aiguillage a été également équipée d'une rampe de leds CMS.

841

841

la patine a été réalisée par application d'un jus sale de peinture (noir, beige, brun) fortement dilué dans du white spirit en veillant à protéger les vitrages. Les portes et les hublots ont été collés après coup. Les gouttières et descentes peintes couleur zinc. La finition se fait par application de touches de terre à décor couleur ocre, blanc cassé, et vert mousse. 

847

847

Il ne reste plus qu'à assembler la rampe d'escalier d'accès. Les marches doivent être inclinées une à une (pince plate) pour obtenir un plan horizontal avant de coller les trois éléments

849

849

ultime test d'éclairage

854

854

sans oublier l'identification du bâtiment qui vient d'être baptisé St JEAN Poste 1 à l'aide du tableur Excel avec impression sur étiquette auto adhésive fixée sur une petite plaque de polystyrène noir de même format. Quelques touches supplémentaires de terre à décor appliquée avec une brosse sèche et pose de l'échelle d'accès. Le poste d'aiguillage est prêt à être installé sur le futur module en cours d'étude.

 

A + 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 18:18
847

847

Poste d'aiguillage de Frederiksberg (modèle Artitec) que je viens de terminer. Comme toutes les productions de cet artisan, un gros travail de finition est nécessaire pour obtenir une maquette réaliste, celle ci a été équipée d'un aménagement intérieur de la cabine, de personnages, et d'un système d'éclairage intérieur et extérieur.  

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 18:45
809

809

ARTITEC propose toute une gamme de maquettes réalisées en résine dont la reproduction est d'une grande finesse. Certains modèles peuvent aisément prendre place sur nos réseaux, leur architecture étant proche de ce qui a existé sur notre territoire national.

Je me suis intéressé au poste d'aiguillages de Frederiksberg qui offre entre autres l'avantage d'une emprise au sol modeste, à l'instar des modèles plus connus tels Jouef, MKD ou Faller, mon objectif étant de constituer dans les prochains mois tous les équipements nécessaires à la construction d'un dépôt vapeur ancien. Ce projet reste encore en phase d'étude, vraisemblablement sous forme d'un diorama constitué de plusieurs modules.

Par le passé, j'ai pu apprécier la qualité des productions de cet artisan. C'est donc avec plaisir que je redécouvre ces maquettes.      

807

807

un plan en éclaté est fourni et la notice de montage en plusieurs langues dont le français est explicite. 

808

808

Tous les éléments sont moulés en résine (aucune pièce en plastique), la découpe se fait au cutter avec une pointe effilée. L'escalier d'accès est en laiton photodécoupé.

810

810

Un gros travail d'ébarbage/limage doit être réalisé avant l'assemblage, pour un jointage parfait.

811

811

La partie inférieure est assemblée par collage (cyanolit) Les portes, fenêtres et hublots seront positionnés ultérieurement, lorsque toute la structure murale et toiture sera terminée, peinte et patinée. L'emprise au sol de cette maquette ne dépasse pas 16 x 5 cm (hors escalier d'accès), c'est dire qu'elle peut être installée quasi n'importe où  

812

812

Les portes issues de la plaque de moulage sont découpées avec un cutter, les lucarnes sont ensuite ajourées. Veiller à ce que leur contour soit bien dressé, car ces éléments doivent ensuite entrer dans leur logement respectif.  

813

813

lorsque tous les éléments sont prêts, il est utile de les peindre avant l'assemblage, les huisseries (portes, hublots en brun foncé) et l'intérieur des murs en gris moyen pour éviter un effet de transparence de la résine lorsque la maquette sera équipée d'un éclairage intérieur. 

815

815

La plateforme abritant les équipements intérieurs du poste d'aiguillages est peinte également en gris moyen, ainsi que la toiture de l'annexe. Des bulles venues du moulage de la résine peuvent être rebouchées avec un mastic Tamiya, ce que je n'ai pas fait dans la mesure où j'ai prévu de les masquer lors de l'installation des équipements disponibles en kit Faller

803

803

Faller propose en effet toute une gamme d'équipement intérieur de poste d'aiguillages sous la référence F120118

817

817

Certaines pièces en résine doivent être usinées pour obtenir une épaisseur constante sur toute leur surface, sur cette photo, nous voyons que le mur de gauche de la cabine du poste d'aiguillage a été traité, celui de droite (brut de moulage) comporte des surépaisseurs qu'il est utile de rectifier. 

816

816

Ce travail peut être réalisé avec une cale à poncer en traitant la pièce (côté verso) bien plaquée sur un scotch double face, mais j'ai préféré un surfacage exécuté avec une fraiseuse Proxxon, pour obtenir un résultat très précis. C'est l'inconvénient majeur que l'on peut découvrir sur des maquettes réalisées en résine, notamment sur toutes les pièces de faible épaisseur, en l'occurrence celles-ci mesurent 1 mm une fois rectifiées.   

818

818

Les quatre murs de la cabine d'aiguillage ont dû être surfacées. 

819

819

J'ai renforcé la structure intérieure des quatre murs de la cabine avec une pièce de polystyrène collée, les vitrages constitués d'une plaque de rodoïd imprimée sont pris en sandwich avec des petits serre joints

820

820

Sur cette photo, nous voyons les quatre éléments de la cabine (un recto et trois verso) prêts à être assemblés. 

821

821

prélablement, les murs intérieurs ont été peints en brun clair (deux couches) pour éviter toute dispersion d'éclairage par transparence, la résine étant particulièrement translucide. Les portes et hublots ont été équipés de leur huisseries. 

823

823

La partie supérieure a été collée, les portes le seront ultérieurement lorsque la maquette sera peinte et patinée. Les prochains travaux porteront sur l'aménagement intérieur, l'éclairage, la pose de la toiture, gouttières, escalier d'accès et finition.

Le plus dur est fait!! Il est clair que ce type de maquette est plus délicate à réaliser que ses homologues en plastique ou en carton, mais elles gagnent en réalisme, du moins c'est mon sentiment partagé par de nombreux amateurs. Et vous, qu'en pensez vous??

A +

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche