Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:40
121

121

Etonnant, cet autorail conçu en 1933 à traction vapeur et exploité par la Compagnie du Nord !! Sa reproduction par Atlas est assez soignée, avec un espace important au niveau des baies occultées qui devraient faciliter l'installation d'un bogie moteur.

122

122

Le démontage caisse/châssis est classique, les éléments étant maintenus par 3 vis. Le dessous du châssis a été reproduit sommairement, ce qui est une nouveauté chez Atlas, mais avec hélas des flancs de bogie solidaires qui limitent leur rotation. Maintenus par deux petits têtons, ils devront être décollés soigneusement, en vue de les réinstaller sur les supports d'essieux.

 

123

123

le bogie moteur Atlas en l'état ne peut être réutilisé, j'ai pris l'option de fabriquer un nouveau bâti à base de profilés laiton en U plat de 3x1 mm (fourniture l'Octant). Après avoir repéré l'entraxe des essieux 2,9 mm), il faut percer avec un foret de 2,1 mm deux longerons (41,5 mm de longueur) en les collant provisoirement dos à dos, afin que les paliers soient parfaitement face à face lors du montage. Un petit gabarit dessiné aux cotes correspondantes permet de bien cadrer les profilés qui seront collés provisoirement sur une plaque de médium avant de les souder. Les deux profilés transversaux (21 mm) sont légèrement plus longs que l'empattement des essieux moteur, car ils serviront de support aux flancs de bogie.

125

125

Ce bâti servira de berceau pour le micro moteur mitsumi équipé de deux vis sans fin (module 0,4) repositionnées sur leur arbre respectif. La partie supérieure des longerons doit être limée pour accueillir le moteur au bon niveau. 

126

126

cette opération doit être précise pour que la transmission ne bloque pas au contact des pignons installés sur les essieux (modèles Roco récup sur BB nez cassés) les essieux sont des modèles LMT (Limousin Modélisme Trains) aux normes fines RP25 diamètre 9 mm 

127

127

Les lamelles de contact découpées dans une plaque de chrysocal de 3/10ème sont soudées sur une plaque de circuit imprimé collée de part et d'autre du moteur. Toutes les roues capteront le courant. 

 

128

128

les flancs de bogies sont maintenus par deux fils de laiton de 8 dixième qui les traverse aux extrémités et qui prennent appui sur le profilé de laiton en U. Le dessous du châssis moteur a été habillé avec deux plaques de polystyrène formant un carter de protection.  

132

132

Pour le bogie porteur, j'ai conservé le support d'origine Atlas en ajoutant une cale de chaque côté qui sert à maintenir les flancs de bogie. Il importe de positionner les essieux avant de coller les deux éléments ci-dessus. Les paliers ont été agrandis avec un foret de 2,1 mm de diamètre. Veiller à bien centrer les boites de roulement par rapport aux roues.

133

133

le bogie porteur est testé, son roulement doit s'effectuer sans résistance, il sera équipé de deux fils de maillechort de 3 dixième pour la prise de courant sur les quatre roues. 

134

134

L'axe de rotation du bogie moteur est réalisé avec une vis à large tête plate collée sur le corps central du moteur.

135

135

le châssis doit être découpé pour accueillir le bogie moteur qui sera maintenu par un collier réalisé dans un plat de laiton de 5 dixième mis au gabarit. S'assurer que la découpe est suffisamment dimensionnée pour permettre une rotation correcte du bogie moteur

136

136

Sur cette photo, nous voyons que l'emprise du moteur sur le compartiment machine est modeste et sera totalement occulté à l'arrière de l'autorail. 

140

140

Le bogie porteur a été équipé de fils de contact en maillechort dont la pression doit être légère pour ne pas freiner la rotation des roues, constat d'autant plus fréquent lorsque le diamètre des roues est faible.

139

139

lorsque le bogie porteur est en place, il faut vérifier le bon positionnement du bogie moteur sur le châssis, ce qui nécessite l'ajout de quelques rondelles qui seront collées sur le moteur, consolidant la fixation de la vis. 

142

142

Le compartiment voyageurs/machine doit être tronçonné. Préalablement il a été repeint avec un spray couleur gris/vert.

157

157

Sur ce type de modèle, il n'est pas indispensable de repeindre l'intérieur, le plastique couleur vert wagon ne laissant pas filtrer la lumière par transparence. Toutefois, pour faciliter l'installation de l'éclairage intérieur et des feux, j'ai installé la rampe de leds CMS et les deux pistes cuivrées adhésives sur une bande de polystyrène de 5 dixième qui sera collée au plafond

158

158

les feux AV et AR ont été équipés de leds canon bicolores BTC/rouge avec ajout d'une résistance de 3,3 Kohms sur chaque cathode. L'anode commune est raccordée au + de la rampe d'éclairage et chaque cathode aux pistes cuivrées. Attention, le percage des feux a tendance à décoller les enjoliveurs de phares qu'il conviendra ensuite de recoller.

160

160

les cabines de conduite doivent être usinées pour laisser la place aux corps de leds canon, elles seront ensuite collées sur la caisse une fois le raccordement électrique réalisé avec les feux. Ne pas oublier d'installer un conducteur sur l'une des cabines de l'autorail. 

161

161

Pour parfaire la traction, j'ai ajouté un lest de 60 g (plomb de pêcheur) que j'ai redécoupé à la scie à métaux. Le décodeur, un ESU Lok pilot a été installé sur cette plateforme. La totalité des fils seront masqués par les fenêtres opaques situées à l'arrière de l'autorail.

Reprogrammation des CV pour une marche réaliste:

CV 3 inertie accélération valeur 30

CV 4 inertie décélération/Arrêt 30

CV 5 vitesse maximum réduite valeur 15

CV 54 adaptation inertie au moteur Mitsumi valeur 1 (la valeur d'usine sur ce décodeur provoquant des soubresauts au démarrage et à l'arrêt qu'il convient de neutraliser)

165

165

Une petite barrette de CI servira de bornier pour le raccordement électrique du décodeur.

163

163

les sièges ont été peints en brun, avec ajout de voyageurs. Il ne reste plus qu'à fixer la caisse sur le châssis par collage et utilisation de serre joints. A noter que cette solution est efficace (la caisse est parfaitement jointive avec le châssis) et n'est pas irréversible, si nécessaire, un décollage est aisé en glissant une lame de cutter sur tout le pourtour du bas de caisse. 

173

173

Les enjoliveurs de phare ont été recollés avec ajout d'un cerclage SMD

170

170

test d'éclairage, j'ai intercalé une résistance de 1 Kohms sur la rampe du plafonnier pour atténuer la luminosité.

174

174

avant de réaliser la patine, j'ai occulté les fenêtres avec du ruban adhésif Tamiya découpé avec la pointe effilée d'un cutter. Une autre solution consiste à utiliser du Maskol ou encore démonter les vitrages, j'ai oublié de le faire!!! tant pis pour moi, c'est beaucoup plus long

175

175

La patine est réalisée avec un jus sale de peinture brun/boue dilué dans du white spirit. Quelques touches de brun/noir sur les trappes de la toiture, attelages, bas de caisse, puis tamponnement avec de la terre à décor couleur poussière/rouille/beige. 

181

181

Lorsque le résultat est jugé correct, un voile de spray vernis mat tamiya permet de fixer la patine.

184

184

S'agissant d'un autorail équipé d'un moteur mû par la vapeur, une partie de la toiture située à l'arrière a été copieusement salie (échappement) 

188

188

La patine du bas de caisse et des bogies se fait par tamponnement avec de la terre à décor couleur brun/poussière.

192

192

sans oublier le dessous du châssis qui a également été traité.

190

190

terminé, l'autorail fait ses premiers tours de circuit en mode digital. Le fonctionnement est parfait, ce qui me conforte dans la solution désormais adoptée avec la plupart des modèles Atlas, un bon moteur (en l'occurrence le micro moteur Mitsumi japonais) une transmission par vis sans fin en prise directe avec les essieux moteurs, la confection de paliers en laiton, et une reprogrammation des décodeurs utilisés.

En conclusion, un modèle original qui a sa place sur tous les réseaux époque III

A + 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 17:49
photo du jour

Ma dernière acquisition destinée à animer le futur dépôt vapeur, une 040D323 Fleischmann affectée au dépôt de Longueau, modèle digitalisé et sonorisé d'origine (17 fonctions), une belle mécanique au fonctionnement irréprochable.

Repost 0
Published by piouls - dans image du jour
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 06:10
072

072

La digitalisation de cette petite loco vapeur tender produite par la firme Liliput est une opération délicate, car sa fabrication déjà ancienne laisse très peu de place pour loger un décodeur, de plus, la motorisation basée sur un micro moteur 3 pôles est dépassée, l'objectif sera donc de le remplacer par un micro moteur mitsumi plus performant, de même que le système d'éclairage des feux AV et AR fonctionnant avec des ampoules de type grain de blé. 

057

057

Le démontage caisse/châssis ne pose pas de problème, une seule vis qui maintient également le bissel permet de désolidariser les deux ensembles métalliques très compacts. Une deuxième vis libère la platine supportant le moteur et l'ampoule assurant l'éclairage des feux AR 

058

058

Le moteur d'origine est un 3 pôles basique sur lequel j'ai extrait la vis sans fin avec un Puller. Elle sera réinstallée sur un micro moteur Mitsumi dont l'axe est au même diamètre 1,5 mm. 

056

056

Une chance, la longueur du moteur est identique et peut se loger entre les deux montants métalliques moulés avec le châssis. Toutefois, il faut tronçonner l'autre arbre moteur à ras du palier et une partie des montants pour le passage des plots de contact du moteur 

057

057

C'est fait, le moteur peut être posé à plat sur le châssis sans aucune autre intervention. Le positionnement de la vis sans fin sur le pignon est au bon niveau. Un petit test confirme que l'entraînement des essieux moteur est parfait.

059

059

le décodeur, un SAI est positionné sur le moteur avec un adhésif double face. C'est le seul endroit disponible, il se situe au même niveau que le bas des vitrages en cabine, et restera peu visible, une fois masqué par le mécanicien.

060

060

Là cela se complique pour l'installation d'un éclairage par led. L'ampoule d'origine a été supprimée. J'ai collé une led CMS bicolore BTC/rouge câblée sur le conduit lumineux chargé de réfléchir la lumière sur les deux fanaux AV de la loco, et fait circuler les 3 fils émaillés tout au long du châssis, à l'extérieur, car le bloc métallique de la chaudière posé sur le châssis ne laisse aucune place pour des fils classiques, même de très faible section.   

062

062

Une fois peints en noir mat, ces fils qui cheminent le long du châssis ne seront plus visibles, ils seront raccordés au décodeur via une mini platine équipée de résistances.

063

063

Sur une petite barrette de CI, j'ai soudé deux résistances de 2,2 Kohms pour le raccordement des feux AV. le fil blanc et jaune du décodeur donnera l'éclairage BTC ou rouge selon le sens de marche. 

065

065

Pour les feux AR, le conduit lumineux est solidaire de la cabine mécanicien, j'ai donc choisi un éclairage à base de led canon bicolore soudée sur une barrette de CI qui sera collée derrière le bâti moteur. Attention, la led ne doit pas dépasser 10 mm de hauteur par rapport au plancher de la cabine pour permettre de reposer la caisse de la loco sur le châssis. 

066

066

Une autre barrette de CI avec résistances de 2,2 Kohms est installée de l'autre côté. L'ensemble moteur, décodeur, led, résistances doit être très compact si l'on veut reposer la caisse correctement, néanmoins, il est nécessaire de fraiser légèrement l'intérieur de la cabine pour tout loger!!

067

067

Reste le problème de captation de courant via le bissel avant et les essieux moteur, sur cette loco, la file de gauche fait masse avec tout le bâti métallique, il faut donc revoir le câblage pour alimenter le décodeur, et refaire un jeu de lamelles de contact sur le bissel.

068

068

Ouf, la caisse a pu être reposée, les feux fonctionnent, et j'obtiens un ralenti excellent avec le nouveau moteur Mitsumi. J'ai supprimé l'attelage rigide à l'avant de la loco et installé un attelage à choquelles. 

084

084

un petit problème de contact avec la leds CMS à l'avant m'a conduit à la remplacer par une led canon bicolore plus résistante. Les 3 pattes ont été sectionnées à 1 mm du corps et soudées sur les 3 fils émaillés. J'ai dû fraiser légèrement le conduit lumineux pour loger la led dont le têton a été réduit par tronçonnage. 

085

085

nouveau test d'éclairage satisfaisant en marche AV

086

086

idem en marche AR

088

088

la loco a été copieusement salie avec un lavis dilué couleur brun boue, puis ajout de touches de noir, rouille, et blanc. Les bandes de roulement doivent être soigneusement nettoyées après cette opération de patine, ainsi que les lamelles de contact, par tamponnement avec un coton tige imbibé de diluant, finition avec la gomme abrasive roco 

089

089

La hotte a reçu du véritable charbon déposé sur un lit de colle vinylique.

090

090

Quelques coulées de tartre sur les orifices de boîtes à eau, sifflet, robinets, cylindres, et finition avec un voile de vernis mat en spray tamiya. 

091

091

La loco a changé d'allure!! Sa digitalisation associée à la nouvelle motorisation a permis de réduire la vitesse maximale d'origine et confère des ralentis excellents et très réalistes, ce qui la destine essentiellement aux opérations de manoeuvre dans le futur dépôt vapeur. 

 

A +

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 13:57

vidéo 174

deuxième volet

circulation du TGV Lyria Trix sur le réseau en construction de Jacques

Bon visionnage

A +

 

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 12:04

vidéo 173

première partie

tests de circulation d'une rame TER Alsace Piko sur le réseau de Jacques en construction

Bon visionnage

sera suivie d'une autre séquence avec le TGV Lyria Trix

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 18:10

vidéo 172

Je vous propose cette petite vidéo enregistrée sur le réseau de Jacques en construction. Ont été testées avec succès les automotrices suivantes motorisées et digitalisées lors de précédents travaux en atelier:

automotrice de ramassage Z3800

automotrice Etat ZABEyfp

automotrice ligne de Sceaux 2 éléments couplés

Cette vidéo sera suivie d'une seconde où j'ai filmé une rame TER Alsace avec une caméra classique et une autre embarquée.

Encore merci à l'ami Jacques associé à Gilles qui ont collaboré à ce petit reportage sur un réseau impressionnant dont le circuit principal développe plus de 200 mètres de voies.

A +

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 07:00
2324

2324

Les travaux se poursuivent sur le réseau biscatrain. 

Bruno a construit un caisson destiné à regrouper tous les câbles issus de chacun des 8 modules. Pour ce faire, 6 transformateurs de 70VA sont connectés à 6 boosters POWER4 de la marque Uhlenbrock, chargés de l'alimentation traction du réseau, cette disposition permettant d'éviter des chutes de tension sur les rails.

L'intellibox, quant à elle, est alimentée séparément par un transfo de 100 VA de la marque TITAN. Ainsi, la sortie digitale de l'intellibox ne sert qu'à alimenter les décodeurs des moteurs d'aiguillages et autres dispositifs digitaux. Cela évite qu'un dysfonctionnement de l'un des décodeurs d'accessoires ne vienne perturber le fonctionnement des trains.

2331

2331

Sur l'une des faces du caisson sont installées 16 platines de la marque LDT (RM-GB-8-N) assurant chacune la rétrosignalisation de 16 portions de voie, soit 8 cantons par platine dans la mesure où chaque canton possède une section de pleine voie et une de ralentissement. Au total, la capacité de l'installation porte sur 128 cantons dont la gestion sera assurée par informatique via le logiciel train Controller (version Gold)  

2328

2328

Sur la partie supérieure du caisson, nous trouvons tous les borniers sur lesquels seront raccordés les câbles de chaque module, avec leur identification. Cette disposition astucieuse et très professionnelle devrait garantir un fonctionnement optimum de toute l'installation et surtout faciliter si nécessaire toute intervention ultérieure.  

1999

1999

Les travaux de câblage sous chaque module sont bien avancés, nous voyons sur cette photo le système de borniers adopté par Bruno, leur raccordement sera réalisé sur le caisson pré-cité. 

2241

2241

Actuellement, les modules ne sont pas encores raccordés entre eux, même si sur cette photo nous voyons le module 1 en position horizontale, Bruno souhaite pouvoir tester l'ensemble de l'installation électrique/numérique avant le raccordement définitif.  

schéma extension

schéma extension

Sur ce schéma, nous voyons le tracé des extensions, avec notamment les couloirs d'accès qui contournent les nouvelles gares de stockage créées. De plus, Bruno a prévu un circuit supplémentaire avec deux boucles indépendantes destinées à roder les locos neuves durant une période de 30 mn chacune.

diagramme du réseau après extension

diagramme du réseau après extension

Par rapport au réseau d'origine, le nouveau tracé permettra de supprimer les deux premières gares souterraines dont l'accès était difficile, en les repositionnant en extérieur sur deux niveaux superposés. Cette adaptation a l'avantage de rallonger le trajet bouclé en supprimant une boucle de retournement souterraine, tout en faisant traverser les convois sur des gares de stockage où une gestion informatisée autorise tous les mouvements possibles.

2234

2234

Sur cette photo, les deux gares de stockage permettront d'accueillir de nombreux convois. De plus, Bruno envisage de réadapter la troisième gare souterraine que j'avais ajoutée dans les dernières années de biscatrain, afin d'augmenter la capacité d'accueil et de stationnement du matériel roulant.  

2235

2235

Le câblage des gares de stockage est terminé, les borniers en instance de raccordement au boitier central seront ensuite dissimulés sous les plateformes respectives après les phases de tests.  

2056

2056

Parallèlement, le tracé a dû être modifié sur certaines sections, notamment la sortie ouest derrière la rotonde, afin de rallonger le tracé qui traversera désormais une grande gare de stockage.  

2063

2063

Le pont en sortie du dépôt doit être déplacé ainsi que les murs de soutènement. Les travaux sont exécutés proprement afin de réduire au maximum la déco qui devra être refaite.

2064

2064

La voie déviée impose le démontage des éléments de décor en surface, notamment le bâtiment fret situé au dessus de la tranchée. 

2068

2068

La plateforme située dans la tranchée ouest derrière la rotonde a été sectionnée et sera prolongée parallèlement à la limite extérieure du module 3 

2072

2072

La section en courbe a été dégagée, la double voie va pouvoir être prolongée vers une gare de triage. 

2169

2169

C'est fait, il ne reste plus qu'à repositionner les murs de soutènement et le pont routier dont le tracé sera légèrement modifié. 

2171

2171

les travaux ont été exécutés soigneusement, les principaux éléments de décor peuvent être réinstallés. Le pont routier sera conservé et franchira désormais une section de voie en alignement droit.

 

A suivre

 

Bientôt une année écoulée depuis le transfert du réseau chez Bruno, lequel me tient régulièrement informé de l'avancement des travaux de réinstallation et d'informatisation. C'est un énorme chantier qu'il mène d'une façon très professionnelle. Le résultat sera sans nul doute à la hauteur. Biscatrain ne pouvait pas tomber entre de meilleures mains!! Encore merci pour cette seconde vie.      

 

Repost 0
Published by piouls - dans NEW BISCATRAIN
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 11:35

vidéo 171

Vidéo 171 quelques séquences réalisées en 2014 avant le démontage du réseau biscatrain

Bon visionnage 

Repost 0
Published by piouls - dans reportage vidéo
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 18:00
006

006

La partie mécanique de l'automotrice est terminée, testée OK, je peux attaquer maintenant la déco de l'aménagement intérieur et de la caisse. Le plancher a été peint en gris, les sièges de 1ère classe en brun foncé et deuxième classe en brun clair. L'installation de feux bicolores à l'AV et à l'AR nécessite de modifier les postes de conduite. Sur cette photo, la caisse a été patinée légèrement avec un lavis brun/boue très dilué dans du white spirit. Les vitrages latéraux sont enlevés avant de réaliser cette opération. 

008

008

La toiture a ensuite été copieusement salie par tamponnement à sec avec une brosse chargée de terre à décor. Lorsque le résultat est jugé satisfaisant, je passe un voile de vernis mat en spray tamiya pour fixer la patine.   

011

011

Il ne reste plus qu'à installer les voyageurs et un agent de conduite en cabine. 

012

012

Pour l'éclairage intérieur et la ligne électrique chargée d'alimenter les feux AV et AR, j'ai pris l'option de fabriquer un plafonnier en polystyrène blanc de 0,5 mm d'épaisseur sur lequel j'ai collé deux pistes en cuivre autocollantes. Préalablement, l'intérieur de la caisse a été repeinte en noir mat, puis en beige clair pour éviter toute dispersion d'éclairage par transparence du plastique. 

013

013

Le plafonnier reçoit sur l'autre face une bande de leds CMS autocollante, la largeur disponible sous les lanterneaux n'ayant pas permis de mettre côte à côte les 3 éléments sur la même face. A noter que les bandes cuivrées recouvrent les extrémités du plafonnier sous la bande de leds, car elles devront être soudées à cet endroit.  

014

014

La présence de feux proches des vitrages de cabine nécessite un montage des leds canon bicolores à plat. Des résistances de 3,3 Kohms sont ajoutées sur chaque cathode avant soudure d'un micro câble limande à 3 conducteurs. 

015

015

Il faut revoir l'installation des cabines conducteur du fait de la présence des leds canon. J'ai refait deux plateformes qui seront glissées juste sous le vitrage avec un agent de conduite

017

017

Après avoir testé l'éclairage, je peux maintenant coller le nouvel aménagement du poste de conduite et les feux bicolores. 

018

018

Lorsque les feux AV et AR sont installés, je peux raccorder les fils d'alimentation à chaque extrémité du plafonnier, ce qui les masque totalement.

anode commune sur le positif de la rampe de leds CMS

cathode sur chaque piste cuivrée

 

019

019

A la verticale de l'emplacement du décodeur, j'obtiens ainsi 4 fils qui alimenteront séparément l'éclairage intérieur et les feux AV et AR

fil violet commun positif

fil vert négatif plafonnier programmable avec la touche aux. F1 de la centrale (j'ai intercalé une résistance de 2,2 Kohms pour limiter l'intensité de l'éclairage)

fil blanc feux blanc AV et rouge AR en marche AV

fil rouge inversion des couleurs en marche AR

025

025

J'utilise un décodeur Lenz silver direct à 8 pins, positionné avec deux morceaux adhésifs double face, sur une cloison ouverte collée au dessus du moteur.

026

026

Les 8 plots du décodeurs sont enfichés sur une prise tulipe femelle située côté moteur, qui facilite la soudure des différents fils à raccorder. Cette solution supprime le risque de détériorer le décodeur Lenz, les 8 plots étant assez fragiles. Par ailleurs, le remplacement éventuel par un autre décodeur à 8 pins devient un jeu d'enfant.

027

027

Je donne pour mémoire le plan de câblage correspondant à ce type de décodeur direct, sachant qu'il est représenté côté opposé aux composants (face lisse) et que le micro processeur se situe sur la partie basse des composants. La prise tulipe est également représentée côté plots à souder avec la destination des 8 fils, pour rappel:

gris et orange (moteur)

rouge prise de courant sur la file de rail de droite dans le sens de la marche AV

noir prise de courant sur la file de rail de gauche dans le sens de la marche AV

bleu commun positif (éclairage)

vert négatif à raccorder au négatif de la rampe de leds CMS (AUX1)

blanc négatif à raccorder aux cathodes des leds canon (feux blancs AV et rouges AR)

jaune négatif à raccorder aux cathodes des leds canon (feux rouges AV et blancs AR) 

029

029

A ce stade, le compartiment voyageurs peut être équipé de personnages, puis collé sur le châssis.

030

030

Pour tous les modèles Atlas que j'ai motorisés, j'ai supprimé le système de fixation d'origine caisse/châssis par vissage dans la mesure ou c'est visible de l'extérieur et donc inesthétique, mais surtout à cause du système d'éclairage par plafonniers mis en place sous la toiture. Les deux éléments sont simplement maintenus par qq points de colle, sous pression avec des serre joints. En cas de besoin, il est très facile de les désolidariser en glissant une lame de cutter sur les points de colle.

038

038

J'ai ajouté des cerclages de feux (L'obsidienne ou SMD) collés avec un point de cyanolit 21

036

036

premier test de roulement en régime DCC, tout est OK, le fonctionnement est très doux et silencieux. Bon pour le service!!!

040

040

J'avais hésité à me lancer dans la motorisation de cette automotrice, mais j'en suis venu à bout, avec certes quelques interventions délicates liées à la conception particulière des bogies. L'inscription en courbe sur des rayons de l'ordre de 50 cm ne pose aucun problème, la silhouette massive de cet engin a été assez bien restituée par le fabricant Atlas et la gravure particulièrement soignée pour un modèle commercialisé 42,80 €, donc ne boudons pas notre plaisir de faire rouler cet engin à côté de modèles plus prestigieux!!! 

041

041

Une dernière photo prise en extérieur sous un ciel radieux.....c'est l'été indien à Biscarrosse!!!!

 

A +

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 06:28
198

198

Les éditions Atlas ont reproduit l'automotrice Etat 2ème série dont l'original est exposé à la Cité du Train à Mulhouse. Il s'agit d'un modèle statique équipé de deux bogies (disposition A1A) dont l'empattement important pose d'emblée un gros problème d'adaptation pour permettre une inscription correcte dans les courbes, sachant de surcroit que le châssis ne se prête guère à un charcutage qui dénaturerait complètement le modèle. Il faut donc se creuser les méninges!!!! 

964

964

J'ai donc entrepris sa motorisation. Le démontage caisse/châssis/bogies se fait par dévissage. D'emblée, on constate que le corps des bogies n'offre aucune possibilité de rotation sous le châssis. Il va donc falloir rogner les angles. Les différents éléments se décollent assez facilement.

je vais donc découper à la mini scie circulaire montée sur un flexible Dremel les 4 angles suffisamment profondément pour ne laisser apparent que le relief des bogies.

965

965

C'est fait. Sur cette photo montrant les deux bogies, nous voyons bien ce qui doit être éliminé.

966

966

le support de bogie moteur doit être ouvert sur la partie rectangulaire, afin de loger un micro moteur mitsumi (fourniture Ebay)

967

967

Les essieux ont été remplacés et équipés de pignons (éléments Roco de récup) La transmission se fera uniquement sur les deux extrêmes, à l'instar du modèle réel, l'essieu central n'étant que porteur. J'ai choisi des roues au diamètre 11,4 mm (fourniture limousin modélisme trains) ce qui devrait m'éviter de les équiper de bandages d'adhérence.

969

969

Sur ce type de bogie A1A, il n'est pas possible de réaliser une transmission directe vis sans fin sans passer par des pignons intermédiaires, l'essieu central limitant le positionnement du moteur.

Par ailleurs, les paliers d'origine Atlas en plastique ne sont pas suffisamment fiables pour un fonctionnement correct. Il faut donc revoir la mécanique!!!

973

973

Un bâti constitué de profilés en laiton en U plat (3x1 mm) percés à 2,1 mm en repérant l'entraxe Atlas permettra aux trois essieux de tourner parfaitement.

974

974

Les deux longerons seront soudés sur deux traverses réalisées dans le même profilé. Pour obtenir un cadre bien plan, j'ai tracé le gabarit au crayon sur une  plaque de Médium, puis collés provisoirement chaque élément sur cette plaque afin d'avoir un équerrage parfait. Ils ont été ensuite soudés solidement. 

975

975

Après usinage (tronçonnage) des quatre coins du châssis métallique, j'obtiens un cadre de la même largeur que le corps de bogie Atlas dont le dessous a été soigneusement aplani pour être collé sur le châssis en laiton. A ce stade, il convient d'installer un jeu de pignons intermédiaires (toujours des Roco) ceux ci tournant librement sur un axe en laiton de diamètre 2,5mm inséré à force sur le bâti moteur (en rouge sur la photo) Il importe de bien centrer ces axes pour que la transmission soit souple, sans point dur, avec les deux essieux moteur. C'est la phase la plus délicate à réaliser, et l'on n'a pas droit à l'erreur!!!

977

977

Le moteur Mitsumi a été équipé d'une deuxième vis sans fin prélévée sur un autre moteur neuf, il peut être maintenant collé dans son logement en vérifiant qu'il attaque les pignons rouges sans blocage. Sur cette photo, nous voyons que les paliers des essieux moteurs se trouvent à la verticale des pignons intermédiaires. L'ensemble est bien rigide, et doit permettre ensuite de réinstaller les flancs de bogie après pose des essieux. 

980

980

Les paliers de l'essieu central ont été légèrement agrandis pour permettre un jeu vertical, c'est l'assurance que les 6 roues soient bien en contact avec le rail.

982

982

Une vis à tête plate large a été soudée sur le corps du moteur et servira d'axe de rotation du bogie

984

984

Le dessous du chassis métallique servira de support pour la fixation des lamelles de contact

989

989

Le circuit imprimé a été découpé en isolant deux pistes sur lesquelles seront soudées des lamelles de contact. Il servira également de support pour bloquer par vissage le bloc moteur sur les deux plots d'origine Atlas que j'ai pu conserver. 

992

992

La prise de courant se fait sur les 6 roues du bogie moteur. 

985

985

Afin d'obtenir une bonne stabilité de l'automotrice, j'ai ajouté sur le bogie porteur une rondelle de 24 mm de diamètre sur laquelle sera fixé le châssis. Le support des flancs de bogie a été également découpé suivant le même schéma que celui du moteur. 

997

997

Les flancs de roues et de bogies ont été peints en gris/brun, puis traités à la terre à décor pour obtenir une patine plus réaliste. 

001

001

Idem pour le châssis. Lorsque le résultat souhaité est jugé correct, je fixe la patine avec un spray de vernis mat Tamiya. 

004

004

A ce stade, je peux tester les qualités de roulement de l'engin, la transmission est très silencieuse, pas de patinage. Les prochains travaux porteront sur la digitalisation, l'éclairage intérieur et feux réversibles, l'aménagement intérieur, la déco, patine et finition de la caisse de l'automotrice.

A +

 

 

Repost 0
Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche