Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 06:37

P1220973.JPG

 

232 U1 Jouef

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:30

P1220918.JPG

 

Les travaux porteront sur la digitalisation de cette loco vapeur, une version collector produite par notre firme Jouef dans sa livrée Musée. Elle sera équipée d'un décodeur sonore ESU Loksound V.4, de feux AV et AR à leds, et d'une modification de la captation de courant de la loco qui laisse à désirer + qq améliorations 

 

 

P1220919.JPG

 

L'objectif est de concentrer tout l'équipement électronique dans le tender moteur.

 

P1220920.JPG

 

Les nouveaux modèles ESU Loksound sont équipés de platines pouvant être utilisées indifféremment sur des borniers 21 pins intégrés au décodeur ou 8 pins filaires. Ils sont livrés chargés d'usine d'un son diesel.........il faut donc reprogrammer un son vapeur dans la banque de sons disponibles sur le site du fabricant via l'interface/logiciel de la marque.  

 

P1220921.JPG

 

 l'extraction de la caisse du tender se fait par une seule vis située sur le bogie capteur AR

 

P1220922.JPG

 

un rapide coup d'oeil sur la soute à charbon permet d'envisager le logement de la capsule du HP à l'arrière, derrière le lest en zamac...........mais il va falloir charcuter un peu!!!!!

 

P1220923.JPG 

La plaque de charbon a été délicatement tronçonnée avec une scie circulaire miniature montée sur Dremel......il faut veiller à ne pas mordre sur les montants de la soute.

 

P1220924.JPG

 

La capsule de HP doit être rognée sur les deux côtés latéraux + l'arrière..........elle déborde un peu sur le lest qui sera rectifié..........le trait de stylo vert marquant la partie à supprimer.

 

P1220926.JPG

 

le rabotage de la capsule avec une lime ouvre cette dernière..........sans importance, car l'orifice sera refermé lorsque la capsule sera collée contre la paroi de la soute du tender.

 

P1220925.JPG

 

Avant de coller la capsule, il faut dégager une partie du lest ...........ultérieurement, c'est toute la partie supérieure bombée qu'il faudra éliminer pour loger le décodeur proprement dit.

 

P1220927.JPG

 

C'est bon, la capsule peut être collée avec une plaque de polystyrène noir qui ferme l'intérieur de la soute (colle UHU strong and safe)

 

P1220928.JPG

 

vue de dessous........nous voyons que la capsule ne déborde pas sur les platelages de la caisse.........c'est important car le moteur monté en biais accrocherait sur le HP.

 

P1220929.JPG

 

 une partie de la structure plastique du charbon d'origine Jouef a pu être recollée dans la soute...........une bonne couche de colle UHU a été ensuite déposée sur toute cette dernière, y compris les débordements venus de moulage sur le platelage, le tout saupoudré de véritable charbon concassé + ou - finement..........une heure après, tout est sec et le charbon ne bouge plus!!!!!!! cette formule est plus pratique que le processus de colle à bois dilué avec de l'eau appliquée au compte gouttes...........le temps de séchage étant d'au moins 24 heures!!!!! Les montants de la soute ont été repeints en noir mat, car la peinture Jouef d'origine est un rien trop brillante!!!!

 

P1220931.JPG

 

Notre tender est donc maintenant équipé du HP, la soute à charbon est refermée........il faut passer à sa digitalisation proprement dite.

 

P1220932.JPG

 

 L'éclairage des feux AR par ampoule et conduit lumineux est classique chez Jouef de l'époque, il faut faire sauter le plexiglas rouge diffusant........pas simple car très bien collé.........pour éviter de casser la caisse du tender........il sera donc tronçonné délicatement avec une mini scie circulaire sur perceuse dremel.

 

P1220934.JPG

 

J'en suis venu à bout, il faut encore percer deux trous de 2 mm sur les lanternes AR en les centrant parfaitement pour éliminer les bouts de conduits qui restent encore collés sur la caisse.........l'ouverture est enfin réalisée, je vais pouvoir installer des leds canon bicolores blanc T/C et rouge...........le décodeur trouve sa place à côté du HP, il sera maintenu sur son enveloppe plastique par un point de colle UHU.

 

P1220936

 

Les leds canon s'encastrent sans problème dans les orifices dégagés, il faut réduite la longueur des têtons. le corps diffusant doit être peint en noir mat pour éviter la diffusion de l'éclairage à l'intérieur de la caisse..........le flanc intérieur de cette dernière est également peint. Enfin, des cerclages de feux (SMD) collés ont été rajoutés. 

 

P1220935.JPG

 

A ce stade, il faut vérifier le rendement du HP à l'aide du testeur de décodeur ESU...........et les principales fonctions........la nouvelle centrale MRC sans fil est très pratique sur ce point !!!!!

 

P1220937.JPG

 

 le raccord électrique loco/tender s'effectue par deux petites cosses que l'on peut extraire sans difficulté, je les ai soudées sur deux fils plus fins noir/rouge  

 

P1220938.JPG

 

 zoom sur la prise de courant correspondante..........à noter les bandages d'adhérence pourtant tous neufs de cette loco ont dû être changés.........trop lâches.......par des modèles Roco

 

P1220939.JPG

 

 Les deux éléments caisse/chassis sont raccordés au décodeur.........le moteur n'a pas été remplacé......... nous verrons son rendement ultérieurement........la transmission adoptée par Jouef sur cette série de locos vapeur est plutôt silencieuse!!!!

 

P1220940.JPG 

 Le lest a été réduit sensiblement et arrondi pour la diffusion correcte du HP

 

P1220945.JPG 

 Les premiers tests de roulement montrent des insuffisances dans la captation du courant, qui proviennent de la loco........il va donc falloir la démonter. Les feux AR du tender diffusent un éclairage assez doux blanc  ou rouge selon le sens de marche, ils peuvent être éteints par la touche éclairage de la centrale digitale, sans influence sur les feux AV de la loco qui seront allumés sous n'importe quelle type d'alimentation.

 

P1220943.JPG

 

feux blancs en marche AR 

 

P1220950.JPG 

le train d'essieux que l'on voit sur cette photo capte le courant à l'aide de fils de chrysocal qui manquent cruellement de tenue, ces derniers se baladant dans les rayons plutôt que de presser les flancs intérieurs des bandages. Jouef avait fait mieux sur des productions antérieures!!!!! il faut donc les remplacer.

 

P1220951.JPG

 

Je vais donc installer des lamelles latérales en chrysocal supportées par une tige de laiton de 1 mm traversant le chassis,

 

P1220954.JPG

 

il faut donc dégager l'embiellage et les essieux du chassis............surtout sans rien démonter!!!!!! pour permettre la pose des lamelles de contact.........un premier jeu alimentera les deux essieux AV de la loco

 

P1220956.JPG

 

et un autre jeu le troisième essieu. Cette disposition permet une captation du courant parfaite sur les six roues de la loco dont on voit l'ensemble remonté sur cette photo.

 

P1220957.JPG 

deux fils de laiton de 5 dixième alimentent les lamelles par soudure derrière les longerons.........ces fils transmettront également l'éclairage à l'avant de la loco, et à la prise tender à l'arrière.

 

P1220959.JPG

 

Afin de permettre un éclairage des feux AV aussi bien en analogique qu'en digital, un pont redresseur est inséré entre les longerons.

 

P1220960.JPG

 

Le corps des leds doit être peint en noir mat de même que l'intérieur du tablier de la loco.........je n'ai pas prévu des leds bicolores à l'AV alimentées par le décodeur, qui auraient imposé un jeu de fils supplémentaires entre la loco et le tender. L'éclairage des feux AV restera donc blanc T/C quelle que soit l'alimentation fournie et le sens de marche. Une résistance de 3,3 Kohms limite la luminosité des leds.

 

P1220961.JPG

 

Le branchement des leds ne pose pas de pb particulier, les fils bleus et blancs seront soudés sur les cosses + et - du pont redresseur.

 

P1220963.JPG

 

Une amélioration facile à réaliser concerne les pare-fumées qu'il est très facile à affiner en grattant avec un cutter les parois intérieures périphériques, celui de droite est d'origine, celui de gauche a été traité.........la différence est très voyante et c'est un détail qui modifie agréablement la silhouette de cette loco

 

P1220965.JPG

 

On peut refermer.........après s'être assuré que rien ne gêne le clipsage + vissage des deux élements de la loco (chassis/caisse)

 

P1220967.JPG

 

L'éclairage AV est discret, aucune fuite de lumière, et les écrans pare-fumées affinés améliorent sensiblement la silhouette de cette loco.

 

P1220968.JPG

 

J'ai rajouté des cerclages de phare........

 

P1220972.JPG

 

changé l'attelage à choquelles et ajouté des conduits de freins........la "divine" peut faire ses premiers tours de roue!!!!!! Cette fois ci, plus de plantage sur le gril d'aiguillages, le son est très satisfaisant niveau puissance........le tender allégé tracte un lourd convoi........sans patiner........mais la loco mériterait un moteur plus puissant, le 5 pôles Jouef montrant des faiblesses dans les rampes.........je reverrai ce point à l'occasion d'une remotorisation!!!!!

Agréable surprise, le son vapeur est présent même sous alimentation analogique au delà d'un seuil de 5 V environ. Les feux AR du tender peuvent être éteints lorsque la loco tracte un convoi, et leur inversion de couleur fonctionne en marche HLP

Bonne pour le service sur le futur réseau de Jacques........je n'ai pas traité la patine!!!!!! tu pourras l'exposer dans ton Musée en livrée rutilante d'origine.........sinon, elle repassera en atelier.......c'est toi qui voit!!!!!

 

A +

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 05:11

P1220947.JPG

 

Ah! nos bonnes vieilles 2 CV et 4L .........toute une époque!!!!!

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 05:22

P1220751.JPG

 

scène de travaux sur le module couloir provisoirement démonté.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 05:24

P1220918.JPG

 

la 232 U1 jouef passe en atelier pour digitalisation et sonorisation........moyennant qq travaux dans le tender, il est possible de loger un décodeur sonore ESU de dernière génération.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 05:24

P1220849.JPG

 

draisine motorisée de maintenance sur base d'un pick up américain (production bachmann)

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 18:06

P1220781.JPG

 

Les travaux ont repris pour poser la nouvelle voie le long de la structure nord du réseau. Le tracé étant tout droit sur environ 7 mètres de long, les plateformes peuvent être fabriquées en série. J'ai enlevé provisoirement les 3 modules qui ferment le couloir pour avoir un éclairage suffisant, et pouvoir circuler debout sur les 22 cm de large qui restent sur ce couloir!!!!!

 

P1220865.JPG 

Deux nouvelles sections sont maintenant posées, supportées tous les 50 cm par des équerres en CP, en veillant à respecter la pente de 2% 

 

P1220866

 

 Vue de dessous

 

P1220887.JPG

 

Arrivé à la hauteur du pilier mural (sensiblement situé au milieu du réseau), j'ai prévu de réaliser un plan de roulement escamotable, du même type que ceux utilisés sur les réseaux donnant sur une porte d'accès.........

pourquoi?

il faut que je puisse accèder par le dessous du réseau à la hauteur du module "baraque de cantonniers" Je peux me glisser sous 30 cm, mais je ne passe pas sur 22 cm!!!!! Nous voyons le long du pilier à la verticale la section qui raccordera le plan de roulement en aval qui est déjà posé. La pente doit être parfaitement respectée pour ne pas provoquer de cassure. L'exercice n'est pas simple, mais au bout de qq heures, tout est OK, je peux retourner en atelier fabriquer le "pont" en question.

 

P1220888.JPG

 

Le module devra s'encastrer précisément entre les plans de roulement fixes. Par ailleurs, la continuité électrique devra être assurée une fois posé.

 

P1220889.JPG

 

Un premier test de pose permet de vérifier qu'il n'y a pas de rupture dans la pente.........et que les plans de roulement se joignent bien au même niveau..........sinon gare aux déraillements!!!!

 

P1220892.JPG

 

Le raccordement électrique de la section de voie escamotable sera assuré par un système de plots qui viendront s'enficher dans un tube en laiton. à la manière d'une prise de courant secteur. Sur cette photo, nous voyons les éléments à fabriquer à partir de platines, de tiges et tubes en laiton.

 

P1220893.JPG

 

quatre platines ont été découpées dans la plaque de laiton. Elles sont percées de trois trous de 2 mm, le central accueille un morceau de tube de laiton de 2 mm de diamètre qui est positionné dans une plaque de CP de 16 mm d'épaisseur..........ce qui permet de souder les deux pièces parfaitement à angle droit 

 

P1220894.JPG

 

le diamètre intérieur du tube laiton est un peu trop faible pour enfiler une tige de laiton de 15 dixième de mm, il devra être repercé avec un foret de 16 dixième, afin que la tige puisse coulisser sans forcer dans le tube, tout en assurant une continuité électrique satisfaisante, vu la longueur du fourreau.

 

P1220895.JPG

 

Avant leur pose sur leur support respectif, il convient de souder les fils qui seront raccordés aux rails.

 

P1220896.JPG

 

Afin d'assurer un bon positionnement des tiges/tubes sur leur support, la plateforme escamotable a été percée (en place) préalablement de quatre trous de 1,5 mm de diamètre, traversant cette dernière et les supports qui l'accueilleront. Sur cette photo, les tiges sont positionnées, bloquées par une rondelle en laiton soudée

 

P1220897.JPG

 

vu de dessus, le rail collé sur son support est raccordé électriquement par deux fils soudés à la tige de laiton. 

 

P1220900.JPG

 

  Les supports sont fixés par vissage sous le plan de roulement et les fils raccordés aux deux files de rails.

 

P1220903.JPG

 

Sur cette photo, nous voyons la plateforme escamotable dans le fond posée, je peux maintenant vérifier que l'alimentation électrique est correcte.

 

P1220905.JPG

 

et vérifier que les rails sont bien jointifs au niveau de la passerelle

 

P1220906.JPG

 

le raccordement électrique ne pose pas de problème particulier, l'intervalle entre les rails (moins de 1 mm) assurera un passage des convois sans secousse !!!!

 

P1220907.JPG

 

test de circulation avec une rame VB2N dans les deux sens de marche.........cela passe impec!!!

 

P1220910.JPG

 

Le module baraque de cantonniers peut-être reposé, désormais, je pourrai le soulever et l'accrocher au pilier central en me glissant sous le réseau, après avoir ôté la passerelle que l'on voit en dessous et qui fait sensiblement la même longueur. j'ai retenu ce processus qui m'évitera de sortir les 3 modules couloir si je dois faire une intervention de maintenance dans cette zone rétrécie. J'ai intérêt à rester souple et svelte!!!!! 

 

P1220911.JPG

 

Maintenant, je vais passer à autre chose, car je dois ménager le dos si je veux mener le projet à terme.........le prochain tronçon devrait permettre la jonction avec celui déjà réalisé de l'autre côté du réseau...... au niveau -16........c'est à partir de là que seront construites les voies donnant accès à la troisième gare souterraine........c'est loin d'être fini!!!!

A +

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 04:30

P1220871.JPG

 

balade en cabriolet......

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 05:22

P1220868.JPG

 

BB1206 Vossloh en manoeuvre sur voie de service

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 04:28

P1220859

 

l'autorail decauville PLM Atlas a reçu une légère patine qui permet d'atténuer l'aspect train jouet du modèle......

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche