Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 20:30

P1170484

 

La commande à distance des trains à partir d'un poste fixe peut poser des problèmes sur les grands réseaux, car l'opérateur est souvent éloigné de la zone de circulation, ce qui rend parfois les manoeuvres délicates et imprécises. Sur biscatrain, plus de 7 mètres séparent la gare terminus du dépôt, avec un TCC/TCO fixe situé sensiblement au milieu.

L'idéal est de pouvoir se déplacer.

 

En mode digital, l'utilisation d'un boitier de commande de type Lokmaus de Roco (ou autre) permet de trouver une solution, quitte à rallonger le câble d'origine qui le relie à la centrale DCC.

 

En mode analogique, il faut souvent composer, selon la source d'alimentation dont on dispose. En l'occurrence, toute la zone concernée sur biscatrain peut être alimentée soit en digital, soit en analogique par courant dit "pulsé" basé sur des impulsions rectangulaires de largeur variable, assurant des ralentis exceptionnels pour tout le matériel moteur non équipé de décodeurs. Ce type de montage se prête assez bien à une commande à distance, puisque 6 fils seulement suffisent pour assurer la liaison avec le poste principal.

 

P1170477

 

Le schéma ci-dessus montre succintement le câblage nécessaire pour transférer une source d'alimentation digitale vers une source analogique (et vice versa) via un interrupteur bipolaire classique qui se trouve sur le tableau de commande principal. Nous voyons également que 6 fils sont connectés au boitier de commande manuelle.

 

2 fils en entrée qui correspondent en fait à la sortie du courant généré par le module électronique d'alimentation en courant pulsé

2 fils pour le potentiomètre qui règle la vitesse 

2 fils en sortie qui alimentent la voie

 

P1170470   

L'alimentation en question concerne les voies C dépôt, visible sur le TCO (led rouge) la commande étant générée par un potentiomètre linéaire et un inverseur pour le sens de marche (bouton vert) qui seront neutralisés. Il suffit de reproduire les mêmes commandes sur le boitier manuel (à droite).

 

P1170239   

J'ai pris l'option de recycler un ancien boitier de lokmaus Roco "en panne" 

 

P1170242

 

lequel a été charcuté à la scie sauteuse pour supprimer la facade.

 

P1170243

 

L'important étant de maintenir les points de vissage, une nouvelle facade a été découpée dans une plaque de polystyrène de 2 mm d'épaisseur et mise au format.

 

P1170244

 

Le boitier est quasi terminé. A l'origine, je pensais utiliser le circuit électronique miniature visible sur cette photo (oeuvre d'une relation découverte sur Ebay), qui offrait l'avantage de pouvoir être logé dans le boitier, mais je n'ai pas réussi à l'optimiser au niveau des ralentis et je me suis donc rabattu sur l'existant qui a fait ses preuves depuis plus de vingt ans!!!!!! Au passage, je remercie vivement son ingénieux auteur avec qui j'ai eu de fructueux échanges de correspondance.

 

P1170407

 

J'ai dû revoir la découpe de la facade pour pouvoir intégrer un pot linéaire, identique à celui du pupitre de commande. 

 

P1170469

 

Le racccordement électrique du potentiomètre et de l'inverseur se fait à l'aide d'un câble téléphonique 6 fils d'une dizaine de mètres, ce qui doit me permettre un déplacement tout autour du réseau. 

 

P1170479

 

J'ai ajouté une led bicolore (vert/rouge) qui me situe le sens de circulation des trains 

 

P1170480

 

Un petit panneau indicateur de vitesse (limité à 90) situe approximativement la vitesse des locos, c'est excessif pour une zone de gare/dépôt, mais qui peut le plus peut le moins, en l'occurrence, la plage entre 0 et 30 km/h permet des ralentis exceptionnels en courant pulsé, digne des meilleures alimentations digitales.........de plus, l'éclairage des leds CMS des locos analogiques est effectif même avec le + faible ralenti.........c'est pourquoi j'ai prévu un inverseur de type ON/OFF/ON pour couper le courant résiduel qui subsiste, même lorsque le potentiomètre est en position 0

  

P1170503

 

Les tests sont concluants, il ne reste plus qu'à fixer une vis sur le panneau en facade pour accrocher la télécommande manuelle. Ici, je l'ai installée en face du dépôt pour suivre plus aisément les manoeuvres des locos non équipées de décodeur, et comme je souhaite maintenir sur biscatrain les deux options d'alimentation (analogique/digital) le problème est maintenant résolu.

A +

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche