Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 17:40

En préambule, photo d'un signal de ralentissement (fabrication maison tout laiton datant d'une trentaine d'années) mal implanté qui devra être remplacé, car à l'approche du gril de gare, c'est un signal rappel de ralentissement qui doit figurer à cet endroit. Son câblage est étudié dans le présent article (CRR7) Tout cela pour dire que la signalisation doit être bien réfléchie lors de la conception d'un réseau.......
 
Dans le précédent article consacré à la signalisation et aux itinéraires dans la zone de gare terminus, le plan situait trois signaux particuliers dont le câblage mérite quelques explications. 
Il s'agit en l'occurence des signaux suivants:

CRR5
C9 - ID9
CRR7

Ces signaux sont représentatifs de situations que l'on peut rencontrer sur nos réseaux miniatures, et j'ai essayé de me rapprocher le plus possible de la réalité SNCF au niveau de leur implantation et de leur fonction.

Dans la mesure où l'on trouve désormais toute une gamme de cibles de signaux SNCF dans le commerce ( je pense à Leb, Zébulon, Pégase, disque rouge, rotamagus), pourquoi se priver d'une représentation conforme!!!! moyennant un câblage qui fait appel aux relais d'aiguillages et de cantons (c'est le cas de biscatrain).



signal CRR5 

il se situe sur le canton 5 du réseau et annonce deux directions:

aiguillage A 29 non dévié: passage sur canton aval 6 et suivants (circuit bouclé)
aiguillage A 29 dévié (BIF) canton 9 vers les 4 voies d'arrivée de la gare terminus

De plus, l'aiguillage A 50 qui dessert un EP (embranchement particulier) doit être protégé par un carré rouge.

Etat des feux

Aiguillage A 29 et A 50 non déviés (direction canton 6 et suivants)

vert = voie libre (pas d'occupation de trains sur canton 6 et 7)
jaune = avertissement  (canton 7 occupé par un train)
rouge = sémaphore (canton 6 occupé par un train) 

ce sont les feux classiques de block automatique (pleine voie)

Aiguillage A29 non dévié, aiguillage A 50 dévié

carré rouge = deux feux rouges protection de la sortie de l' EP

Aiguillage A29 dévié (la position de l'aiguille A50 n'influe plus sur le signal)
 
jaune + 2 jaunes rappel de ralentissement = bifurcation = vitesse limitée 30 km/h

J'ai simplifié le câblage de ces trois derniers feux jaunes, car un train franchissant le signal CRR5 annoncant la bifurcation vers la zone de gare doit déclencher le feu rouge (sémaphore) ce qui est facilement réalisable en rajoutant un 5ème relais (canton 9)

Dans le schéma ci-dessus, je n'ai représenté que le câblage du signal lumineux CRR5 qui fait appel aux contacts repos/travail de relais classiques, commandés par des interrupteurs d'aiguillages ou d'itinéraires et les cartes de détection du block automatique qui agissent sur les relais de cantons C6 et C7.
Le circuit d'alimentation des voies (en mode analogique) tient compte de tous les paramètres exposés ci-dessus, et est géré par des cartes électroniques de block qui assurent la détection des trains sur les cantons, les arrêts et démarrages progressifs, et le passage à vitesse réduite sur les bifurcations.

Signal C9 - ID 9

Il se trouve à environ 2 mètres du signal CRR5, à l'approche du gril de gare, ce que ne traduit pas le schéma ci-dessous où les dimensions sont compressées


C'est un carré surmonté d'un indicateur de direction.

Nous constatons que le feu vert est occulté car quelles que soient les directions données par la bretelle d'aiguilles (A2, A2') la vitesse est d'emblée limitée à 30 km/h

Etat des feux:

A29 non dévié = carré = 2 feux rouges
A29 et A2 non déviés = avertissement = feu jaune
                                 + feu blanc gauche de l'indicateur de direction
A29 et A2 déviés = avertissement = feu jaune = vitesse limitée franchissement bretelle
                                 + 2 feux blancs de l'indicateur de direction

S'agissant d'une zone particulière qui permet aux convois de reprendre la direction à contresens vers le viaduc (voie banalisée) , je n'ai pas pu utiliser de relais de cantons pour donner le signal rouge (sémaphore) au franchissement du signal.

j'ai résolu le problème par un jeu d'ILS qui remplissent la même fonction par l'intermédiaire d'un relais bistable, à savoir, passage du feu jaune au feu rouge lors du franchissement du signal C9, l'ILS 3 situé sur le canton aval (vers le viaduc) libérant le feu rouge qui repasse au jaune.
l'ILS 2 représenté (en fait ce seront 4 ILS qui se situeront au niveau des 4 quais d'arrivée) rempliront la même fonction que l'ILS 3 pour le feu C9

Là encore, je n'ai représenté que le câblage du signal, l'alimentation des voies sur toute cette zone (gérée par le block automatique) étant très complexe puisqu'il faut au passage de la bretelle inverser le courant continu pour continuer le parcours à contresens, et idem lors du transfert des sources en digital (puisque tout le réseau peut basculer d'un mode analogique en digital)

En fait, on s'apercoit sur ce schéma que toute la signalisation lumineuse peut fonctionner parfaitement sans block système, en remplacant les cartes électroniques de canton par des relais bistables commandés par des ILS, les zones d'arrêt pouvant également être gérées par les contacts de ce type de relais  

Evidemment, une gestion tout digital sur PC (avec un logiciel adéquat) permettrait de résoudre plus facilement l'exploitation/signalisation d'un réseau, mais il faut savoir que ce n'est pas simple non plus dès lors que l'on veut se rapprocher le + possible de la signalisation SNCF (terriblement complexe!!!!! pour nous pauvres modélistes)

Signal CRR7
  
Comme indiqué en préambule, il se situe juste avant la traversée du gril de gare terminus et doit donc signaler le rappel de ralentissement (voie déviée 30 km/h) en même temps qu'il doit pouvoir présenter le carré rouge (arrêt absolu) si un itinéraire est enclenché sur l'une des quatre voies de départ.

 

On s'apercoit sur ce schéma que 3 aiguillages influent sur l'état du signal:

A15 dévié = itinéraire enclenché voies de départ 1 ou 2  = carré rouge
A 8 dévié = itinéraire enclenché voies de départ 3 ou 4 = carré rouge
A16 dévié = itinéraire enclenché en direction des voies de service/dépôt = 3 feux jaunes
                un panneau  G (voie de service) ou D (dépôt) serait à ajouter sur ce signal pour signaler la direction concernée

Si ces trois aiguillages (qui sont en fait des TJD) sont en position non déviée et dirigent sur le canton 1 en aval, on retrouve alors les trois feux de block automatique:

vert = voie libre sur le canton 1 et 2
jaune = avertissement canton 2 occupé
rouge = sémaphore canton 1 occupé

La gestion de ces feux est assurée par les contacts des relais de block automatique correspondants.

Si l'on voulait être plus réaliste dans la traversée du gril lorsque la voie est libre, le signal CRR7 devrait pouvoir afficher les deux feux jaunes verticaux clignotants et le troisième feu jaune qui autoriserait un franchissement à vitesse limitée à 60 km/h au lieu de 30 km/h, mais là, cela compliquerait encore le câblage.

Je n'ai pas abordé le câblage des CV (carré violet) qui protègent les voies principales (VP)des voies de service (VS), car ils peuvent être gérés avec les seuls contacts des relais d'aiguillages correspondants 

Voilà qui met un terme à cet article, que certains trouveront sans doute un peu rébarbatif et indigeste, il y a sans doute qq erreurs que les pros sauront détecter. J'ai fait quelques impasses par rapport à la signalisation SNCF, qui est bien plus complexe!!!!!! et je dois dire qu'un gril de gare tel qu'il existe sur le réseau biscatrain complique sérieusement la tâche......

La suite devrait concerner l'implantation des signaux et potences décrits au cours des précédents articles, mais là, il va falloir casser la tirelire pour passer la commande.......çà tombe bien, noêl approche !!!!!!  

   

Partager cet article

Published by piouls - dans automatismes
commenter cet article

commentaires

Stratégie Militaire 25/01/2010 17:54


Je trouve ça sympa, mais, à mon avis, mes trains roulent trop vite pour ce genre de système.

Je devrais essayer de trouver le moyen de les ralentir (peut-être en ajoutant des poids ?).


piouls 26/01/2010 07:03


Ajouter du poids sur les convois n'est sans doute pas la bonne solution pour faire ralentir les locos, surtout si la gestion est digitale (compensation de charge des décodeurs!!!!) Il est
préférable de régler le problème avec des cartes électroniques de gestion prévoyant le ralentissement


Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche