Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 05:30

P1250880.JPG

 

L'équipement en signaux Zébulon se poursuit sur tout le réseau. J'ai retenu ce fabricant qui offre à mon avis les plus fidèles reproductions dans ces modèles unifiés. Sur cette photo, nous voyons un 3 feux de BAL qui se trouve en sortie de la gare de Clairville. j'ai dû rajouter un passage planchéié pour masquer des traverses endommagées par des ILS qui ont été déplacés. Comme on se situe encore sur la zone de gare, je compléterai avec une traversée des deux voies qui reliera le quai que l'on aperçoit à droite.

 

P1250891.JPG

 

A l'entrée du viaduc se trouve un autre signal 3 feux de BAL pour la protection de la voie banalisée prise à contresens, s'agissant d'un modèle perso fabriqué il y a qq dizaines d'années dont la cible est surdimensionnée, il sera remplacé......

 

P1250892.JPG

 

.....par un signal Zébulon et une armoire électrique + caisse à piles. Là également, il faut installer un ILS après tronçonnage des traverses, celui ci étant caché par un crocodile qui le masque assez bien, un peu de colle et de ballast étant rajouté pour maintenir solidement le tout.

 

P1250915.JPG

 

Même opération de remplacement d'un ancien signal en sortie de l'EP Moreau avec un carré Zébulon. La voie déviée vers l'usine sera équipée d'un CV

 

P1250966.JPG

 

Au total, 10 cantons sur le circuit principal ont été créés pour adapter la nouvelle signalisation, elle sera fonctionnelle désormais quel que soit le mode d'alimentation retenu (analogique ou digital) Nous voyons sur cette photo les 10 relais bistables (en noir numérotés CRO 1 à 10) chargés d'assurer les commutations. Ils sont équipés de deux bobines distinctes et fonctionnent sous 16 V continu

 

P1260015.JPG

 

Les autres relais bleus (stables) sont associés aux relais de block (R1 à R10) Ils fonctionnent également sous 16 V continu.  Ceux numérotés à gauche (A1 à A 41) fonctionnent avec les moteurs d'aiguillages chaque fois que ces derniers interviendront dans le schéma de câblage de certains signaux autres que ceux de pleine voie. Ils fonctionnent sous la même tension  que les moteurs d'aiguillages (relais PTT) soit 48V continu, la résistance importante des bobines pouvant supporter cette tension (2800 ohms) Je reviendrai ultérieurement pour situer leur fonction avec le schéma de câblage.

 

P1260011.JPG

 

Une visualisation directe des cantons occupés a été mise en place par leds bicolores branchées sur les contacts R/T des relais bistables (noirs) En vert, pas d'occupation, en rouge, présence d'un train. Cela aurait pu être évité, mais une grande partie des signaux ne sont pas visibles du poste de commande, il est donc judicieux de savoir où se trouvent les trains !!!

 

P1250995.JPG

 

la pose des ILS se fait par encastrement dans les traverses qui doivent être tronçonnées avec un disque monté sur perceuse Dremel, la découpe étant calquée sur le diamètre des ILS. j'ai retenu des modèles de bonne taille (de 2 à 3 cm de long), ayant eu des déboires avec des micro ILS dont les capacités de contact s'avèrent parfois déficientes. Attention de ne pas casser la capsule en verre lors du coudage des pattes!!

 

P1250996.JPG 

L'ILS est ensuite noyé dans la colle à bois avec ajout de quelques grains de ballast 

 

P1250997.JPG 

Il ne reste plus qu'à recoller le crocodile (ici un modèle MKD) qui masque assez bien l'ILS

 

P1250998.JPG

 

Avant de câbler tous les relais, il importe de vérifier si le contact est effectif au passage d'une loco équipée d'un aimant. Une led équipée d'une résistance branchée à une pile de 9V permet de s'en assurer, après un passage à vitesse normale sur chacun des ILS, la led doit éclairer une fraction de seconde, c'est suffisant pour déclencher les relais.

 

P1250875

 

Ce test peut-être également effectué directement in situ en shuntant les deux fils soudés à l'ILS via les bornes d'une pile. Nous voyons sur cette photo l'autorail Somua en arrêt sur le crocodile, la led s'éclaire!! si ce n'est pas le cas, deux causes possibles, l'ILS est HS, ou bien l'aimant collé sous la loco n'est pas placé suffisamment bas pour déclencher le contact. La totalité du parc moteur devra être équipé ainsi. J'ai retenu exclusivement des aimants au néodymium très puissants que l'on trouve aisément sur Ebay dans diverses tailles. 

 

Maintenant que les relais sont fonctionnels, il reste à câbler les nouveaux feux (voire à recâbler ceux déjà en place) une opération longue et minutieuse qui se fera en suivant scrupuleusement un schéma en cours d'élaboration. La complexité de certains feux tributaires d'itinéraires, ou situés sur une voie banalisée, voire ceux qui protègent les voies de départ en gare terminus, donnant accès au dépôt sont autant de casse têtes à résoudre pour se rapprocher du fonctionnement réel. 

 

A suivre. 

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Nands 11/08/2013 10:36

Merci pour votre réponse Jean-Claude.
Pour ce type d'aimant, il existe plusieurs puissances.
Nous connaissons tous la relative fragilité des contacts de nos ILS.
Je craindrais (à tord ou à raison) que ces contacts soumis à un trop fort champ magnétique pourraient être trop violemment sollicités et avoir leurs petites lamelles endommagées.

piouls 12/08/2013 06:57



je n'ai pas constaté de dégradation sur des ILS de bonne taille lié à la puissance du champ magnétique, par contre, il faut éviter que les contacts soient soumis à un courant de forte intensité,
les micro ILS notamment auraient tendance à avoir les lamelles qui se collent définitivement!!!!



Nands 10/08/2013 17:55

Bonjour Jean-Claude,
Quelle puissance utilisez-vous pour les aimants ?
Un aimant trop puissant ne risque-t-il pas d'endommager un ILS ?
Enfin, quelle type de colle selon votre expérience conviendrait le mieux pour fixer ces aimants ?
Merci pour les précisions que vous voudrez bien nous donner

piouls 11/08/2013 06:51



j'ignore les caractéristiques techniques des aimants en question, l'important est qu'ils soient qualifiés "néodymium" ce qui leur confère les qualités requises pour nos applications modélisme,
avec aucun risque à ma connaissance sur les ILS, pour la colle, j'utilise UHU Méga strong and safe qui permet une bonne prise et laisse le temps de positionner correctement l'aimant sous le
châssis, voire sous le bogie des locos.



huard 10/08/2013 09:31

Bonjour ,très belle description et que de composant électronique il faut être bon électricien a se que je vois
beau travail
Jean Paul

Chigory 10/08/2013 09:26

Un bon jour Jean Claude

Un article intéressant publié d'une forme très didactique.
Ses travaux si proprement résolu et la forme de les partager ils font que son blog est, sans aucune doute, l'une des meilleures références pour notre penchant.

Un grand effort pour adapter sa maquette au système mixte (digital et analogique) a daigné d'admirer.

Merci beaucoup pour partager ses connaissances.

Des saluts cordiaux.

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche