Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 05:20

Comme vous avez pu le constater, le réseau biscatrain est équipé de caténaires de type N/Est (25 KV). Ce choix s'est imposé pour au moins trois raisons:

 

1/ j'avais en stock une grande quantité de poteaux de la marque JV prélevés de mes anciens réseaux que je souhaitais recycler

 

2/ la fabrication de caténaires de type N/est comportant deux fils est plus facile à réaliser que celle de type S/est ou S/ouest qui en comporte trois.

  

3/ les immeubles dans la zone de gare terminus ont un style plus proche de ceux existants en région N/Est de la France

 

Bien entendu, l'inconvénient majeur est de faire circuler des locos de type 1500 V inaptes à fonctionner sous cette tension.........mais en modélisme, on fait forcément des impasses, ou bien on se prive d'une grande quantité de matériel ancien qui ont fait les grandes heures de notre réseau national.........et je ne parle pas de la cohabitation sur biscatrain de locos vapeur, diesel, électriques, autorails, trains de travaux qui vivent harmonieusement, malgré les générations qui les séparent.......disons que le réseau est intemporel......et pour tout dire, son créateur n'appartient pas à la catégorie des compteurs de rivets de tous poils!!!!

 

Cela dit, la zone de gare terminus n'est toujours pas électrifiée, car c'est un chantier complexe que j'ai laissé de côté, absorbé par d'autres travaux de finition qui sont aujourd'hui bien avancés.

 

Le problème majeur se situe au niveau de la jonction entre la caténaire classique à deux fils (porteur et contact) qui couvre toutes les voies principales et celle installée en zone de gare terminus qui n'en comporte plus qu'un (contact)

 

P1170962

 

Sur cette photo, on aperçoit un mât central en T qui supporte des caténaires à deux fils situés à l'entrée des 4 voies de départ de la gare terminus. De plus, l'une des consoles la plus à droite supporte la caténaire d'une ligne de pleine voie dirigeant vers le viaduc. Il faut donc modifier ce support.

 

P1170945

 

Par ailleurs, les portiques souples (JV) déjà présents sur le réseau ne sont pas adaptés à une gare terminus où la circulation ne peut pas dépasser 30 Km/h, l'alimentation par caténaire se faisant sur un seul fil de contact. Or, ces portiques ont été conçus pour supporter des caténaires classiques à deux fils dans des zones de gare de passage où la vitesse est réduite. Il faut donc les adapter

 

P1170960

 

Schématiquement, le poteau de transition à l'entrée de la gare aurait pu se présenter sous cette forme, mais après reflexion, j'ai abandonné sa construction compliquée, car la ligne de pleine voie pouvait supporter un poteau classique logé entre l'aiguillage et la voie dirigeant vers le viaduc.

 

P1170961

 

vue de profil, les 4 fils (porteur) seront ancrés sur un nouveau mât, lequel sera haubané pour supporter la tension. A gauche, la caténaire se raccorde au réseau dit de pleine voie (porteur et contact) à droite, il ne reste plus qu'un fil (contact) qui alimentera les voies à quais

 

P1170963

 

Il faut donc déposer le mât ci-dessus en dessoudant tous les fils de caténaires fixés aux consoles.

 

P1170965 

C'est fait, j'ai réussi à loger entre les deux voies un poteau classique avec une console très courte qui supportera la caténaire de la voie principale du viaduc. Un rapide contrôle avec une voiture la plus longue permet de vérifier qu'elle n'accroche pas dans la courbe.

 

P1170966

 

A ce stade, pas de difficulté majeure, deux points de soudure, surfaçage de la zone de contact des archets de pantos, et la ligne principale sera à nouveau opérationnelle, après un petit raccord de peinture.

 

P1170967 

Après avoir pris les cotes exactes des entraxes de voies en gare, il convient de fabriquer un nouveau mât (base portique JV) Celui-ci sera percé d'un orifice de section rectangulaire correspondant au profilé laiton en U de section 4 x 2,5 mm et coudé à ses deux extrémités. Le laiton doit être recuit au mini chalumeau pour absorber le coude sans déformation........attention de ne pas se brûler durant ces manipulations!!!!!!

 

P1170968 

ensuite tronconnage d'équerres de fixation dans un profilé laiton en forme de L (l'Octant) percées à leurs extrémités (0,5 mm)

 

P1170969

 

Les équerres sont collées à la cyanolit après vérification que tout est bien d'aplomb, le fil qui supportera les caténaires est un rond de laiton de 0,8 mm, il doit être parfaitement horizontal.

 

P1170970 

Sur la partie gauche, la portée est trop longue, ce qui nécessite un support en forme de H (section 4x4 mm) mis en forme au disque à tronconner, percé à sa base (0,8 mm) et soudé perpendiculairement. Les isolateurs sont des éléments récupérés sur des poteaux JV et perçés de part en part. Trois haubans réalisés en fil laiton de 0,5 mm viennent s'accrocher en haut du mât. Enfin deux petits supports horizontaux serviront d'un côté pour l'ancrage des 4 fils porteurs de fin de ligne de caténaire, et de l'autre à l'accrochage d'un hauban jusqu'au sol pour supporter la tension de ces derniers.

 

P1170985

 

zoom sur la pièce décrite plus haut, je n'ai pas trouvé d'autres solutions d'accrochage des 4 fils porteurs qui sont regroupés sur le mât et maintenus en tension par le hauban fixé au sol. C'est efficace, sans doute pas très rationnel par rapport à la réalité, mais j'ai réglé mon problème......

 

P1170988 

Les 4 fils de contact peuvent maintenant être soudés à la verticale de l'axe des voies. Sur cette photo, les supports de mâts ont disparu sous le ballast qui vient d'être rajouté.

 

P1170991

 

vue globale de la zone de transition:

à gauche la ligne à voie unique a été désolidarisée de son support d'origine, mais conserve la caténaire à deux fils, quant aux voies d'entrée en gare terminus, elles sont alimentées désormais par un seul fil de contact, lequel sera prolongé sur toute la longueur des quais et sous la gare. 

 

P1170995

 

vue rasante, il ne reste plus qu'à tirer "la ficelle" jusqu'aux butoirs........ce qui passe par la construction d'autres portiques........et des structures d'accrochage au niveau des quais........bref, d'autres problèmes à résoudre!!!!

 

P1170998

 

Le câble représentant le hauban traverse le plot en béton et est fiché dans le contreplaqué de la plateforme où il est collé à la cyanolit en maintenant la tension la durée du séchage (qq secondes) 

 

Les prochains travaux porteront sur la réalisation de caténaires de transition sur les 4 voies d'arrivée, en reproduisant + ou - le processus décrit ci-dessus.

 

A +

 

 

 

 

    

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche