Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 19:10

le dernier autorail produit par les Editions Atlas surprend par ses formes originales qui en font sans aucun doute un modèle unique en son genre. Sa motorisation ne devrait pas poser de problème, mais il importe de ne pas trop empiéter sur le compartiment voyageurs qui occupe toute la surface à l'aplomb des deux essieux (en fait des bissels articulés dans la réalité)

 

P1270084.JPG 

 

son démontage est aisé. La partie centrale est occupée par un kiosque dont l'accès se faisait par une trappe en forme d'entonnoir plutôt inconfortable pour le conducteur!!!

 

P1270113.JPG 

Sa motorisation fait appel à un micro moteur Motraxx fonctionnant sous 12V (Conrad) Bien qu'il soit plutôt destiné à des modèles à l'échelle N, il est suffisamment performant pour l'usage concerné.

 

P1270086.JPG

 

 Après avoir décollé provisoirement les flancs de bissels du châssis métallique, il faut agrandir les supports d'essieux avec un foret de 2 mm . j'ai prévu de remplacer les roues en plastique d'origine par des roues issues de BB 66000 Jouef/Hornby qui ont l'avantage d'être isolées de leur essieu des deux côtés, et comportent un épaulement plastique qui les isolent du châssis métallique. De plus, leur plus grand diamètre évite de rogner les sabots sous les bissels trop proches des rails. Cette disposition impose d'ouvrir à la lime l'emplacement des roues sous le châssis.

 

P1270087 

Les nouveaux essieux sont en place. Il importe maintenant d'équiper l'un d'entre eux d'un pignon et d'adapter le chassis pour la transmission avec le moteur 

 

P1270089 

Vue à l'envers, cette partie du compartiment voyageurs plaquée sur le châssis métallique sert à maintenir les essieux sur leur support. Il est nécessaire d'ouvrir avec un disque à tronçonner pour le passage des roues.

 

P1270090.JPG

 

Le moteur sera logé à la verticale dans le couloir central qu'il faut fraiser. La base du moteur doit être dans le même plan que le plancher.

 

P1270091.JPG

 

Une ouverrture a été fraisée dans le châssis pour loger la transmission. Le pignon est un modèle Roco de récupération.

 

P1270092.JPG  

 A ce stade, le compartiment vogageur peut être collé sur le châssis métallique. L'axe du moteur supportant la vis sans fin (Roco?) doit être équipé d'un manchon pour passer d'un diamètre de l'arbre de 1 à 2 mm

 

P1270098.JPG 

Le moteur a été collé en veillant à ce que la transmission se fasse sans forcer dans les deux sens de marche. Les fauteuils ont été peints en marron 

 

P1270099.JPG 

Le kiosque de conduite peut être décollé sans trop de difficultés. Il sera ouvert pour l'encastrement d'un décodeur Lenz direct. Les câbles passeront par l'entonnoir présent dans la partie centrale de l'autorail.

 

P1270100.JPG

 

Le moteur a une double sortie d'arbre. Sa très petite taille permet d'envisager l'installation d'un volant d'inertie, qui sera fabriqué au tour à partir d'une vieille roue en laiton de BB Jouef de la belle époque, équipée d'un manchon réducteur de 1 mm de diamètre. 

 

P1270103.JPG

 

La prise de courant se fait sur les quatre roues via un petit morceau de CI comportant deux pistes sur lesquelles j'ai soudé quatre lamelles de contact découpées dans une plaque de chrysocal de 1/10 ème de mm d'épaisseur (très souple). Le câblage roues/moteur passe par l'entonnoir au centre de l'autorail.

 

P1270105.JPG

 

A ce stade, je peux faire les premiers tests de circulation. Avec le volant d'inertie, le fonctionnement est très souple même à bas régime. L'autorail franchit le gril d'aiguillages sans à coup. 

 

P1270107.JPG 

quelques personnages assis avant de refermer la caisse.

 

P1270111.JPG 

Le travail le plus délicat se précise. Il faut traverser le centre des phares sans les casser avec un foret de 5 dixième.

 

P1270112.JPG

 

L'intérieur sera ensuite agrandi avec une fraise sphérique pour pouvoir loger des micro-leds CMS bicolores précâblées. (fourniture limousin modélisme Trains)

 

P1270116.JPG

 

Le décodeur est installé à l'envers sur l'entonnoir dont l'arête supérieure doit être limée. Les picots seront dessoudés. Les fils de prise de courant et du moteur sont connectés, l'engin peut dès à présent fonctionner en mode digital. A noter que le volant d'inertie n'est pas visible lorsque l'autorail est posé sur la voie. Toutefois, je l'ai peint également en marron, c'est plus discret.

 

P1270117.JPG   

 deux rubans de leds CMS adhésifs sont collés sous la toiture de part et d'autre du kiosque. Ils seront raccordés au fil bleu positif commun du décodeur, le fil vert avec une résistance supplémentaire pour atténuer la luminosité de la rampe d'éclairage (fonction AUX 1)

 

P1270118

 

 Les 4 feux ont été équipés de micro leds bicolores blanc TC/rouge dont les fils émaillés ont été collés le long de la caisse pour ressortir dans le kiosque où ils seront raccordés au décodeur. Jusque là tout va bien, les tests d'éclairage blanc TC/rouge sont OK

 

P1270119.JPG

 

soit au total 12 fils émaillés à souder + résistances

 

P1270123.JPG 

Avant de refermer le kiosque, j'ai patiné avec un lavis brun sale la totalité de la caisse, vitres ôtées. Elles ont été ensuite recollées avec micro Kristal clear. Malheureusement, j'ai fait une connexion des feux AR de l'autorail en oubliant les résistances......çà ne pardonne pas, grillées!!!! comme je n'aurai pas la patience de refaire tout le câblage, ce modèle roulera avec uniquement les feux AV.

 

P1270131.JPG

 

 j'ai ajouté des essuie-glaces et réinstallé les deux antennes bizarres qui faisaient office de tampons sur ces autorails. Un conducteur a pu être logé dans le kiosque de conduite

 

P1270132.JPG

 

Et pour terminer, j'ai sali copieusement les faux bissels reproduits par Atlas ainsi que les flancs de roues (lavis brun/ocre) l'autorail est prêt à prendre la route.

 

Le décodeur a été reprogrammé:

 

F3 inertie accélération valeur 40

F4 inertie décélération valeur 30

F5 vitesse maxi valeur 90 pour éviter l'effet TGV sur cet engin qui ne dépassait pas 90 Km/h

 

P1270125.JPG

 

Halte en gare de Clairville, le fonctionnement est excellent, même à baés régime. Dommage pour le raté sur les feux. Je vais passer à autre chose!!!!

 

A +

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Dhalluin Michel 14/11/2013 12:35

Bonjour,
Je ne crois pas que ce soit une 232u mais une S,
Michel

piouls 15/11/2013 07:05



En fait, c'est une 232 R 003 



LESCURE Jean-Pierre 13/11/2013 17:21

Bonjour à vous. Cela fait pas mal de temps que je consulte votre site. Chapeau! Un sacré travail de pédagogie sur le modèlisme ferroviaire. Je regarde vos travaux sur les modèles Atlas: très
intéressant et formateur, félicitations. Sur le modèle CGC du PLM, quel travail!Une question pourquoi des essuis glaces sur les vitres avant? Ils sont utile sur celles du kiosque mais là je ne vois
pas. Merci de m'avoir fait connaitre Limousin Modélisme, très pro. Cordialement, Jean-Pierre Lescure

piouls 14/11/2013 07:46



C'est sur demande expresse des passagers à l'avant de l'autorail que la direction a monté des essuie glaces!!!!je plaisante, c'est effectivement une erreur, je vais les réinstaller sur le kiosque
conducteur qui a déposé une réclamation.



huard 12/11/2013 21:39

Bonsoir, très beaux travail et beaux résultat que de paissance
jean paul

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche