Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 18:33

Le circuit souterrain est désormais bouclé. J'ai dû revoir le tracé (en rouge) des aiguillages d'entrée et de sortie de la nouvelle gare souterraine en raison des accès limités sous le réseau (niveau zéro)


Côté nord/est du réseau, la sortie de la rampe hélicoîdale se fait sur un aiguillage enroulé roco R5/R6, suivi de trois aiguillages droits. le tracé modifié apparait en rouge. A l'extrème droite, la portion de voie (en rouge) qui reliait les deux rampes a été démontée. Sur le module 6, un aiguillage de sortie de la première gare souterraine a été supprimé (en rouge hachuré).


Côté nord/ouest, le tracé des aiguillages de sortie (talonnables) a été également modifié pour les mêmes raisons (en rouge)
Sur le module 2, un aiguillage (rouge hachuré) a été également supprimé.

Au total, le réseau s'agrandit de 25 mètres de voie, portant le circuit principal bouclé à 100 mètres, découpé en 7 cantons. Les cinq voies nouvelles créées développent:
       voie 1      4,90 m
       voie 2      4,00 m
       voie 3      3,80 m
       voie 4      3,50 m
       voie 5      3,20 m

J'ai maintenu l'alimentation de toute la zone de la nouvelle gare souterraine dans le canton 6 ( réglage vitesse réduite) et créé une nouvelle zone d'arrêt de bloc automatique en facade du réseau, ce qui permet de visualiser derrière les vitrines l'arrêt temporisé des trains (si occupation du canton 7 = sémaphore, ou si aiguillage de sortie de la gare souterraine 1 interdit son franchissement = carré rouge) 
 

photo des cinq voies de la gare souterraine en cours de pose. Un travail laborieux car très peu de place pour circuler, une épreuve pour le dos et la nuque !!!!!


Fin du supplice, les voies sont enfin raccordées.


Il faut maintenant poser les ILS qui sont situés à environ 60 cm du talon des aiguillages de sortie, ce qui permet aux convois de s'arrêter avant la coupure réalisée sur une file de rail de chaque voie, juste avant l'aiguillage.
Une petite entaille réalisée sur 4 traverses à l'aide d'une fraise ronde permet d'encastrer l'ILS qui ainsi ne dépasse pas du niveau de la surface de roulement du rail.


L'ILS posé est très voyant. S'agissant d'une partie cachée sous le réseau, la discrétion de l'installation n'est pas importante


Comme j'ai prévu d'installer d'autres ILS sur des voies visibles du réseau pour créer d'autres automatismes, j'ai testé un montage ILS caché dans le support de ballast (ici un morceau de feutre de 6 mm d'épaisseur) J'ai posé la voie par dessus et fait rouler un wagon équipé d'un aimant au néodyme (pas de contact.......les traverses semblent faire écran) 


Second test, j'ai sectionné quatre traverses pour positionner l'ILS au même niveau, puis comblé la voie de ballast collé.
Le contact est OK, c'est donc la solution (charcutage) que j'adopterai pour les voies visibles du réseau. C'est un peu plus discret!!!!

 
Le raccordement électrique des relais bistables qui commandent les automatismes est terminé, j'ai réussi à loger la platine dans un petit coin disponible du tableau de bord. Désormais, je peux faire circuler alternativement cinq convois sur l'ensemble du réseau et cinq autres simultanément gérés par bloc automatique, le tout en toute sécurité.

     
Petite précaution dans la zone d'entrée de la gare souterraine, un bandeau en tasseau de sapin surélevé de 2cm par rapport au niveau des voies pour éviter toute sortie intempestive d'un convoi sur le sol............le matériel n'aime pas en général !!!!!!


Enfin, l'équipement qu'il faut absolument se bricoler pour circuler sous le réseau (câblage électrique, travaux divers et variés)
un chariot roulant de mécano dont le dossier appui tête (normalement à plat pour aller sous les voitures) a été relevé pour éviter les maux de nuque et de dos. Les déplacements ayant été fréquents dans le cadre des travaux réalisés, je bénis cet équipement (trouvé un jour chez LIDL)
 

J'ai ajouté un petit bac et un porte fer à souder posés sur une cornière, pour avoir l'essentiel des outils sous la main et éviter de ramper sur le sol.

J'en termine avec cette gare souterraine, dont les premiers tests confirment sa grande utilité. En effet, outre ses avantages de désencombrer la gare principale terminus, elle offre une possibilité supplémentaire de faire circuler des convois différents (une dizaine) avec la sécurité totale du bloc système automatique (en mode analogique) En mode digital, les convois en stationnement sont également protégés de tout tamponnement puisque leur voie ne sont pas alimentées si l'itinéraire correspondant n'est pas enclenché.

Les travaux ont été laborieux et douloureux !!!!! il aurait fallu prévoir ce tracé à l'origine, mais chacun sait qu'un réseau est toujours perfectible, d'ailleurs, c'est ce qui fait l'intérêt de notre hobby.........

Une vidéo est en cours de préparation (caméra embarquée) qui permettra de mieux visualiser le parcours des trains et les mouvements automatisés en gare souterraine. Donc à bientôt et encore merci de votre fidélité qui se matérialise par 4 à 500 visiteurs par jour.   

 

   

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

geoffroy 14/02/2010 22:06


A koi sere L'ILS vous merci RG


piouls 15/02/2010 07:12



Les ILS sont en fait des micro-interrupteurs à contact momentané déclenché au passage d'un aimant fixé sous une loco ou un wagon. Cela permet d'exciter un relais bistable pour créer des
automatismes.
il faut deux ILS pour actionner le relais bistable, le premier l'actionne dans un sens (position travail) le second l'actionne dans l'autre (position repos) 



Louvre-passion 27/10/2009 21:38


Toujours aussi époustouflant, mais question de béotien : qu'est ce qu'un "ILS" ?


piouls 28/10/2009 07:38


Bonjour
les ILS sont des contacteurs qui se présentent sous forme d'une petite ampoule de verre dans laquelle sont serties deux petites lamelles métalliques. Sous l'effet d'un aimant, ces lamelles
établissent un contact momentané qui excite durablement un relais bistable, permettant de créer des automatismes divers et variés.


David 26/10/2009 19:22


Excuse moi de vous embeter mais votre gare souterain est t elle racorder au deçu d elle dans le reseau en lui meme ?


piouls 27/10/2009 07:29


bonjour
oui, le circuit principal qui se trouve à l'étage supérieur se raccorde avec les deux gares souterraines en passant par trois rampes hélicoidales qui abaissent les voies au niveau zéro du
réseau.  


Bekymy 21/10/2009 14:37


merci à toi de nous faire partager ton savoir.
je suis avec intérêt tous les trucs et astuces que tu nous donnes.
encore merci.


piouls 22/10/2009 08:27


merci à mon tour pour ta fidélité et l'intérêt que tu portes à mes travaux.


Pierre R 21/10/2009 13:51


Bonjour J-Claude . merci de cette derniere partie . Beaucoup de lecons bien faites .
Tres bien vu aussi le chariot , tout confort oblige .

Bien a toi .
Pierre R


piouls 22/10/2009 08:26


Si ces articles peuvent aider quelques modélistes à se lancer dans des automatismes somme toute faciles à réaliser, j'en serais satisfait et je précise que les gares souterraines (ou
coulisses) font partie intégrante d'un réseau et qu'elles ne doivent pas être négligées.........elles ne sont jamais assez grandes!!!!!!  


wis 21/10/2009 11:02


Concernant le test pour le placement de l'ils, pouruoi ne pas faire comme Roco le propose de placer un ils à la place d'une traverse ?

Cela nécessite moins de charcutage non ?


piouls 22/10/2009 08:18



Très bonne idée, je viens de découvrir cet accessoire sur le catalogue Roco (code 42605 à 7,15 euros) Dommage qu'il soit vendu si cher et quand il faut en disposer un grand nombre, la
solution est coûteuse. De plus, lorsque la voie visible est déjà posée avec le ballast collé, la traverse contenant l'ILS doit être difficile à installer, alors j'hésite........de toutes facons,
le charcutage est inévitable dans ce cas de figure!!!!!



Jean-François ANTOINETTE 21/10/2009 09:20


Toujours aussi ingénieux, Jean-Claude
Chapeau la gare souterraine et le chariot à roulettes ! ! ! nous arrivons à un âge ou certains de nos mouvements deviennent pénible, on se rouille ! ! !


piouls 22/10/2009 07:59


Eh oui!!! Les longs stages sous le réseau viennent à bout des plus solides carcasses, alors on s'accroche, on cherche des solutions, et ce chariot me facilite grandement la tâche notamment lors des
séances de câblage.........à recommander, même aux plus jeunes!!!!!


Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche