Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 07:00

P1240631.JPG

 

La réalisation d'une troisième gare souterraine a nécessité la construction d'un second TCO en facade ouest du réseau, Celui-ci accueille toute l'électronique nécessaire à la gestion analogique/digitale du nouveau circuit , les modules sonores, mais également les décodeurs accessoires permettant une prise en charge des itinéraires par la centrale digitale Roco.

J'ai profité de cette nouvelle installation pour transférer les automatismes déjà en service sur la gare souterraine N°2.

Afin d'assurer une autonomie totale du nouveau circuit périphérique accédant à la 3ème gare souterraine, j'ai prévu une alimentation électronique distincte en régime analogique, avec possibilité de transfert de cette source en digital, à l'instar du  réseau principal en surface.

 

P1240629

 

zoom sur le module en question qui fournit une alimentation traction réglable de 0 à 14 V avec une puissance maxi de 2,5 A protégée par un disjoncteur thermique (3 A) en cas de court-circuit prolongé en sortie.

 

P1240627

 

Ce type de produit est fabriqué par Mr TISSOT sous la référence MRE10, il est livrable tout monté, ce qui simplifie le travail.

 

P1230247.JPG

 

La connexion entre le réseau principal et le nouveau circuit périphérique se fait par le biais d'une bretelle double située à l'ouest du réseau, au niveau zéro. Les quatre aiguillages correspondants ont été motorisés avec des moteurs Conrad, qui ont l'avantage d'avoir un jeu de contacts R/T intégrés permettant d'alimenter les pointes de coeur.   

 

En bleu, nous voyons le tracé du réseau principal qui longe la gare souterraine N° 1 (non représentée) et en rouge le circuit périphérique qui dirige sur la gare souterraine N° 3 au niveau  -16 cm. En position déviée, la bretelle double comporte un cisaillement qu'il faudra protéger. Il faut également que les sources d'alimentation en régime analogique ou digital soient homogènes, sinon gare au court-circuits lors du franchissement par les convois.

 

P1240109.JPG

 

La plus grosse difficulté est de pouvoir gérer la gare souterraine en régime automatique et concilier cette gestion avec une commande digitale permettant d'intervenir manuellement par création d'itinéraires sur la multimaus Pro sans fil de Roco. 

Nous voyons sur ce schéma que les automatismes sont basés sur des relais bistables (déclenchement par ILS) dont la fonction est d'ouvrir l'itinéraire adéquat et d'alimenter la voie sur laquelle stationne un convoi. Le système fonctionne parfaitement en boucle, chaque train démarrant successivement, en faisant un tour complet du circuit en surface. Ce système permet de faire circuler un grand nombre de convois diversifiés. En régime analogique, la présence de cantons assure la sécurité des convois qui se suivent.

 

P1240628 

Comme d'hab, le câblage est laborieux, tout doit être identifié et la présence de fils de couleur facilite la tâche. Dans la mesure du possible, j'utilise des câbles limande qui assurent une jonction souple entre le tableau TCO et le réseau.

 

P1240636.JPG 

En facade, nous trouvons les relais bistables qui gèrent les gares souterraines 2 et 3, un TCO représentant schématiquement les voies de la gare N°3 avec des leds bicolores signalant leur alimentation ou non (vert voie libre, rouge voie fermée) le montage électrique est fait de telle façon qu'une seule voie peut être alimentée à la fois, en correspondance avec l'itinéraire adéquat, ainsi aucun train ne peut entrer dans cette gare tant que celui qui en sort n'a pas libéré une voie libre et établi l'itinéraire correspondant. Sur cette photo, nous voyons que les voies N° 1 à 7 présentent une led rouge et la 8 une verte, ce qui indique que le prochain convoi va être dirigé sur la voie 8 où il s'arrêtera pour ouvrir la voie N° 9 et ainsi de suite. Deux interrupteurs situés entre les jeux de relais alimentent ou non la gestion automatique des deux gares souterraines, ainsi la traversée peut se faire sur une voie libre sans imposer l'arrêt à un convoi.

 

Sur la partie gauche du TCO, j'ai logé les trois modules de sonorisation Loco Digilab qui diffusent une ambiance sonore distincte sur 6 HP répartis sous le réseau. (bruit de fond de gare, annonces départ, arrivée, bruits de roulement, sifflets, cloches, etc)

 

Sur la partie droite, nous retrouvons le potentiomètre qui règle la vitesse dans toute la zone de gare souterraine, l'inverseur permettant la marche AV ou AR, et un interrupteur qui permet de basculer cette source d'alimentation analogique en digital, reliant ainsi toute la zone de circuit à la centrale Roco. Les trois interrupteurs en bas à droite concernent le déclenchement des moteurs de la bretelle double et de la Bif (à l'est du réseau) cette dernière en position non déviée permettant de circuler sur le circuit périphérique souterrain sans passer par la gare souterraine 3. Le troisième interrupteur bascule l'alimentation des relais bistables sur un décodeur accessoires Roco, cette option étant très utile pour commander manuellement avec la multimaus sans fil les itinéraires de la gare souterraine. Je dois reconnaître qu'il était difficile d'associer les deux types de commande, les alimentations fournies n'étant pas compatibles, mais j'ai surmonté l'obstacle!!!

 

P1240637.JPG   

L'intérêt de ce type de relais bistables est la présence de leviers qui peuvent être actionnés manuellement. J'ai pu trouver un lot complet il y a qq années sur Ebay, mais j'ignore actuellement où l'on peut se les procurer.

 

P1240639.JPG

 

Zoom sur le décodeur d'accessoires Roco, que j'ai pu installer pour commander directement les relais bistables. Une chance, le courant délivré sur chaque borne 1 à 8 est de type continu à contact momentané avec une masse commune, ainsi, ils remplissent une double fonction, ils actionnent les aiguillages et ouvrent en même temps les itinéraires adéquats, de la même façon qu'en mode automatique. Je peux désormais commander à distance via la multimaus Pro sans fil de Roco le départ des convois sur n'importe quelle voie de stationnement, ce qui est pratique lors de phases de test sous le réseau.

 

Mais me direz vous, pourquoi faire si compliqué!!!! parce que je dois associer deux modes d'alimentation (analogique/digital) qui ne sont pas forcément compatibles. Par ailleurs, je ne me résouds pas à informatiser totalement le réseau, ce qui impliquerait de refaire tout le câblage, un boulot de plusieurs années, mais aussi un investissement énorme en interfaces et logiciel pour exploiter un réseau qui fonctionne à ma convenance.

 

A + 

Partager cet article

Published by piouls - dans automatismes
commenter cet article

commentaires

alamiens 24/12/2013 10:35

Bonjour

Qustion denovice, on m'offre pour noel un coffret Roco avec une Multimaus et un transfo pour le digital.
Aujourd'hui mon réseau est entierrement analogique avec transfos Jouef.
Y a t il des précaution à prendre pour mélanger les deux systèmes ? ou suffit il de btancher le transfo digital chaque machine sachant retrouver son alimentation?

Merci de votre

Bon noel à vous

piouls 25/12/2013 08:34



surtout pas de mélange des deux alimentations sur ton réseau, au risque de détruire ta centrale digitale. Si tu branches la multimaus, le transfo Jouef doit être débranché, tes locos non équipées
de décodeurs ne fonctionneront pas et tu risques de détruire leur moteur. Par contre une loco digitalisée peut fonctionner sur une alimentation classique analogique. C'est l'une ou
l'autre!!! 



huard 24/03/2013 18:35

Bonjour , tres instructif et belle realisation
compliment
Jean Paul

LPAT67 24/03/2013 18:13

Hello Jean-Claude, je tire mon chapeau à tes travaux, que ce soit en transformation de modèles, de motorisations, de câblage de pupitre ou encore pour tes extensions...
Je suis toujours tes actualités avec autant d’intérêts !
Perso je suis sur la route ( tu vois que je veux dire... ) pour l'instant quoique quelques petites évolutions au niveau décor aussi, ( cherche sur Miller Enginering > panneau pub lumineux )et
bien sur les leds toujours sur mes trucks... ( mon coca II arrive presque au bout enfin, reste a faire les liaisons entre semi et remorques et menus détails !
Amitiés.
LPAT67 - Le Site de la Passion ! -
http://lpat67.free.fr
http://www.lpat67.com

piouls 25/03/2013 08:29



salut Pat, tes travaux concernant l'éclairage de tes véhicules routiers motorisés sont impressionnants, là, je n'aurais pas ta patience et surtout la vue qui baisse me contraint à d'autres
exercices......le câblage, j'aime assez çà!!!



Chigory 24/03/2013 17:28

M. Jean-Claude, est impressionnant le travail accompli à ajouter le système d`alimentation digital. Clairement que le résultat final en vaut la peine.
Beaucoup d'esprits.
Salutations, Chigory

Jean-Piere 24/03/2013 11:38

Bonjour,
Comme toujours, des explications claires et précises. Une foule de renseignements bien apprèciés.
Serait-il possible de connaitre le principe de la commutation Analogique / Digital?
Bonne continuation et encore merci pour votre disponibilité.

piouls 25/03/2013 08:24



C'est ce qui est le plus facile à réaliser à partir d'un simple interrupteur double contacts présentant 6 plots (ON OFF ON)  La voie est raccordée aux deux plots centraux, et les
alimentations analogique/digitale connectées de part et d'autre sur les deux jeux de plots opposés de l'interrupteur. L'inverseur pour la marche AV/AR en analogiuque doit être installé entre
l'alimentation et l'interrupteur transfert de sources.



Gérald 24/03/2013 10:15

Vive la gestion informatique !!!
Bien content d'avoir renoncé à la logique câblée et figée ...
Ton article me conforte dans mes choix
Cela dit j'admire la maîtrise dont tu fait preuve et te félicite pour ce splendide travail .

piouls 25/03/2013 08:18



Salut Gérald, c'est sûr que si je devais reconstruire un réseau, il serait totalement digitalisé et informatisé, mais j'ai abandonné sur biscatrain, trop de problèmes insolubles à résoudre et
surtout un boulot énorme que je n'ai plus le courage d'entreprendre, sans compter l'investissement money qu'il faudrait engager.



andré guilbert 24/03/2013 09:58

Bonjour Jean-Claude,je suis impressionné par tes compétences en électricité ainsi qu'en électronique!De quelle abnégation tu fais preuve,entre autre pr te repérer ds tte cette "forêt vierge"de
câbbles!!!Par quel biais touves tu ttes ces infos(internet,revues...)?En ce qui concerne l'informatisation de ton réseau,je pense que tu as entièrement raison,ne serait ce,que pr préserver l'aspect
ludique de notre loisir!Bon dimanche à toi.A demain.

piouls 25/03/2013 08:14



Dans tous mes montages électriques/électroniques, j'ai un seul ouvrage de référence qui m'a guidé et qui reste d'actualité dans de nombreux domaines "l'Electricité au service du modélisme"
de Chenevez diffusé il y a fort longtemps par L.R. Pour le reste, c'est un peu de logique et de méthode, car je n'y connais pas grand chose en électronique, et encore moins en numérique.
 



BUGGIA Franck 24/03/2013 09:22

Je suis avec intéret votre blog depuis maintenant quelques mois, pratiquant le modelisme ferroviaire que depuis un peu plus d'un an, cela m'est fort utile.
Au sujet de cet article, pouvez-vous m'indiquer comment on peut se procurer l'alimentation décrite dans cet article.
Merci d'avance

piouls 25/03/2013 08:09



chez TISSOT Jean Luc, qui produit un catalogue sur demande. jeanluc.tissot@yahoo.fr 58 Le coin du Buisson 01220 AMBERIEUX EN DOMBES


 



Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche