Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 05:30

P1250667.JPG

 

Lima a produit il y a quelques dizaines d'années la CC 14129, une loco dont la motorisation est excellente. Elle est passée dans les ateliers biscatrain pour quelques travaux de réparation. J'ai profité de son démontage pour la digitaliser et l'équiper d'éclairage réversible AV et AR, d'un éclairage de cabine, et d'un attelage aux normes NEM.

 

P1250638.JPG

 

Pour sortir la caisse du chassis, il faut extraire les tampons, et enlever quatre vis dont on voit le positionnement sur la photo ci-dessus.

 

P1250635.JPG 

premier constat, un des arbres à cardans a un têton de cassé

 

P1250636.JPG

 

il faut donc en fabriquer un autre, en sectionnant le têton opposé, et en perçant délicatement avec un foret de 1 mm la tête du cardan.

 

P1250637.JPG

 

il sera remplacé par une tige de laiton de même diamètre et de longueur équivalente à l'original. (collé à la cyanolit)

 

P1250639.JPG

 

A l'origine, deux ampoules blanches assuraient l'éclairage d'un côté ou de l'autre selon le sens de marche, j'ai donc prévu un éclairage réversible par leds bicolores canon, ce qui sera une amélioration. En fait, ces machines sont pourvues de deux feux blancs et deux feux rouges sur chaque face, et l'idéal aurait été d'ouvrir les feux factices rouges reproduits par Lima, mais non fonctionnels.

 

P1250640.JPG

 

Le support métallique d'origine a été fraisé et équipé d'une petite cale en polystyrène pour éviter un court-circuit avec les pates des leds 

 

P1250642.JPG 

très peu de place pour loger un décodeur dans ce type de loco, après qq tests d'installation infructueux sur le moteur, j'ai prévu qu'il serait situé en dessous, ce qui offre l'avantage de masquer tout le câblage en cabine, mais nécessite d'ouvrir la trappe qui accueille le moteur, opération réalisée avec une scie alternative, puis limage. Les renforts latéraux qui supportaient le circuit imprimé d'origine ont été arasés.

 

P1250643.JPG

 

Le fond (pièce de polystyrène de 2 mm d'épaisseur) sera ensuite refermé, équipé de deux petites cales latérales, qui permettront de supporter le moteur CAN tout en laissant la place du décodeur 

 

P1250644.JPG

 

 La pièce de polystyrène épouse le profil du bas de caisse de la loco

 

P1250645.JPG

 

Les premiers tests effectués avec un décodeur uhlenbrock basique n'ont pas été probants, la loco faisant des bonds au démarrage et avant de marquer l'arrêt????, j'ai donc utilisé un lenz standard + dont le fonctionnement est parfait, même en analogique.

 

P1250646.JPG

 

il convient de fraiser en biais la trappe pour laisser passer les fils du décodeur afin de ne pas gêner la pose du moteur.

 

P1250647.JPG

 

Le moteur peut-être réinstallé, et le câblage ne pose pas de problème particulier, les fils circuleront sur chaque côté du moteur où ils seront maintenus avec un ruban autocollant. La toiture supportant les pantographes peut se dévisser, j'en ai profité pour loger deux petites leds de chaque côté de la cabine de conduite, qui seront programmables avec la touche AUX 1 du décodeur (fil vert)

 

P1250649.JPG

 

Comme sur les anciennes productions Jouef/Lima/Roco, les mains montoires sont obtenues directement de moulage avec la caisse.

 

P1250651.JPG

 

Deux fils d'acier de 5 dixième (corde à piano) rajoutés et collés sur les reproductions d'origine donnent un meilleur résultat.

 

P1250652.JPG

 

Les attelages d'origine sont horribles, j'ai supprimé celui de la face avant et installé un nouveau boitier NEM permettant de loger des attelages à boucle ou harpon (il s'agit d'une pièce de récupération bricolée de loco Piko) 

 

P1250653.JPG

 

La traverse avant désormais dégagée peut accueilir un attelage à choquelles et les câblots (Roco)

 

P1250655.JPG 

il convient à ce stade de vérifier que tout fonctionne bien, j'ai pris soin de lubrifier (graisse au silicone) tous les organes de transmission et de roulement, 4 essieux sur les six sont moteurs et captent le courant, sans bandage d'adhérence, la traction est efficace.

 

P1250665.JPG

 

zoom sur la loco avec l'éclairage cabine actionné.

 

P1250668.JPG

 

Avant d'attaquer la patine, j'ai dû reconfectionner un tampon qui avait fait la valise

 

P1250678.JPG

 

terminé, la loco fait ses premiers tours de circuit en régime digital en tête d'un convoi de citernes

 

P1250680.JPG

 

Une autre vue arrière, cabine éclairée, le fonctionnement est très correct pour une loco qui date un peu, mais qui a le mérite d'exister, en attendant la sortie annoncée d'un modèle similaire par la firme Jouef/Hornby, dont la qualité de reproduction sera sans doute sans équivalent, une autre époque!!!!    

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Jean-François ANTOINETTE 08/07/2013 16:15

Rebonjour
Le fait est que le cardan ainsi monté engendre des vibrations qui peuvent allez jusqu'à la rupture . Pour l'exemple, sur les 2cvs échelle 1 d'époque montées ainsi (c'était possible) le cardan
faisait des craquements épouvantables et rendait l'âme au bout de 200 kms. En miniature les risques sont moins grands : Simplement l'usure prématurée d'abord du cardan lui-même et ensuite la vis
sans fin sur le boggie qui ne va pas apprécié les changements de régime de rotation 4 fois par tours ! ! ! Bon et puis disons que toutes vibrations est néfaste pour n'importe quelle mécanique !
!
A+ JFA

lestrainsdelaurent 07/07/2013 12:09

Bonjour,

Tant qu'a remplacer les tétons cassés du cardan, n'aurait-il pas fallu que les deux tétons soient parallèles pour un cardan homocinétique ?

Pratiquement tous les constructeurs positionnent les axes à 90° sans doute pour des raison de tenue en place de l'arbre, mais cela n'améliore pas le roulement...

Cordialement

piouls 08/07/2013 07:09



pour le moment, la transmission ne montre pas de faiblesse ni de point dur avec la disposition de cardans du constructeur, il sera toujours temps de la refaire dans les normes si cela casse à
nouveau.



marc 05/07/2013 11:26

Bonjour..

Bravo JC...

encore une belle opération,sur cette belle machine ,que je vais également digitalisée...

merci à notre collègue jean François pour cette information, je vais vérifier dans l' avenir chaque machine et corrigé la position de l' axe...

Jean-François ANTOINETTE 05/07/2013 10:50

Bonjour, Jean-Claude
Un téton cassé sur l'arbre intermédiaire du cardan, normal vu le montage. Pour avoir un cardan correct, les deux tétons doivent être impérativement dans le même plan !!!Lima fait la même erreur que
Piko !!!
Pour explications, voir mon blog en bas de la colonne "Rubriques", dans la page "Tests et coups de gueule", vous trouverez l'article : "Mécanique Piko, la honte", c'est un peu long à lire, mais
c'est très édifiant ! Si j'ai pu vous être utile, et puis on en apprend tous les jours ! A+ ; JFA.

piouls 06/07/2013 07:11



Eh oui, certaines mécaniques adoptées par nos fabricants de trains sont parfois fantaisistes, peut-être que l'objectif est justement que cela ne dure pas trop longtemps, pour beaucoup de
modélistes, ce genre de pépin cloue la loco dans sa boîte, faute de pièce de remplacement introuvable.....y'à plus qu'à racheter une autre loco....c'est cà le business!!!!



huard 05/07/2013 08:54

Bonjour Jean Claude très bel démonstration pour l'amélioration de cette loco merci

jean paul

christian 05/07/2013 08:38

superbe. christian

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche