Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 06:59

Profitant d'un séjour à la neige à Font-Romeu sous un soleil radieux,  j'ai eu l'occasion d'emprunter le petit train jaune de Cerdagne, qui circule entre La Tour de Carol et Villefranche de Conflent (Pyrénées orientales). Je vous propose de le découvrir au travers de ces quelques photos.
   
Son tracé inaugura la ligne à voie métrique la plus haute de France (point culminant 1592 m) dans un site magnifique, où l'on peut admirer pas moins de 650 ouvrages d'art de tous types dont 2 viaducs typiques et 19 tunnels, le tout sur un parcours de 63 kms. 

Lorsqu'on réalise que cette ligne a été construite il y a une centaine d'années, sur un relief très accidenté, qu'elle est électrifiée par troisième rail (850 V) et que les rampes atteignent des pourcentages de l'ordre de 60 mm au mètre soit 6% le tout sans crémaillère, c'est une véritable performance pour l'époque!!!!!!
C'est aussi ce qui fait tout son charme avec une exploitation de la ligne toute l'année, et des pics de fréquentation importants en période estivale, qui impose à la SNCF des rotations plus nombreuses à cette époque de l'année.

Quelques photos prises tout au long du parcours Font-Romeu/Villefranche vous invitent au voyage........ A noter que certaines photos (ouvrages d'art) sont issues d'une documentation et peuvent être un peu moins nettes


le fameux train jaune (voie métrique avec alimentation électrique par troisième rail) dans sa livrée TER  

    
La gare de Font-Romeu (point de départ de l'excursion) le type de petite gare qu'il doit être facile à reproduire en modélisme


chaque gare traversée présente une plaque gravée situant l'altitude (ici 1533 m à Font-Romeu) qui n'est pas le point culminant ......


les passages à quai comportent des plaques rappelant qu'il ne fait pas bon entrer en contact avec le troisième rail (850 V continu) une protection latérale est faite avec des planches en bois.


La ligne commence à descendre en direction de Saint-Thomas, la rampe est très forte, souvent plus importante que sur nos réseaux miniatures!!!!!!


les ponts et tunnels se succèdent tout au long du parcours


de nombreux murs de soutènement ont été édifiés, ainsi que des murs pare avalanche


une des nombreuses entrées de tunnel qui jalonnent le parcours


le pont suspendu Gisclard surplombe de façon vertigineuse le cours de la rivièreTêt.

    
gros plan sur les haubans métalliques du pont Gisclard, chef d'oeuvre d'ingéniosité pour le concepteur qui lui a donné son nom.


Le pont Séjourné, long de 236 m, un autre chef d'oeuvre surplombant la vallée à 65 m au dessus du cours de la Têt


le même viaduc sous la neige


un autre viaduc à Tuès-entre-Valls, au débouché des fantastiques gorges de la Carença. La ligne de Cerdagne offre pratiquement un échantillon de tous les ouvrages d'art que le modéliste rêve de reproduire. 


croisement d'une autre rame dans le secteur de Saint-Thomas


le poste de conduite qui n'est pas de la première jeunesse. Merci au conducteur qui m'a autorisé à entrer dans la cabine, et qui a eu l'amabilité de discuter de son train au terminus de Villefranche. J'ai cru comprendre qu'il n'échangerait pas sa place contre celle d'un conducteur d'une rame de banlieue parisienne ........ et pour cause!!!!!
L'ayant branché sur le modélisme ferroviaire miniature, il s'est étonné que cette ligne ne soit pas reproduite.......peut-être existe-t-elle chez un modéliste talentueux qui ne s'est pas encore fait connaître???? et si cela peut donner des idées à quelques uns, alors au travail!!!!!!!


la fameuse prise flaman


et la plaque de limitation de vitesse (60 km/h)


à l'arrivée à Villefranche, stationne une des deux autres rames modernes Z150 dont la livraison est intervenue en 2004.


En été, la SNCF fait circuler ce type de wagon plat qui offre un panorama magnifique aux voyogeurs.


En gare de Villefranche, on peut voir ce curieux pont roulant qui sert entre autre à charger des éléments du train jaune sur des wagons plats (maintenance du matériel) la ligne rejoignant celle à voie normale qui redescend sur Perpignan.

  
gros plan sur un bogie du train jaune. Les automotrices, d'une puissance de 300 CV, fournis par quatre moteurs, avalent sans problème des rampes de 60 pour mille, et peuvent circuler sur des courbes de 80 m de rayon soit rapporté à l'échelle HO des rayons inférieurs à 100 cm


Une dernière photo prise derrière la porte d'accès à la cabine de conduite, en pleine marche.

Sans doute de nombreux lecteurs connaissent cette ligne de Cerdagne pour l'avoir empruntée ou cotoyée. Pour les autres, je ne saurais trop vous inciter à faire un détour dans cette superbe région des Pyrénées orientales pour découvrir plus en détail le train jaune appelé aussi "le canari" en hommage à sa couleur d'origine.

Je diffuserai prochainement une vidéo montrant les coins les plus pittoresques de la ligne.

 

Partager cet article

Published by piouls - dans reportage photos
commenter cet article

commentaires

Cedric J. 30/06/2010 10:03


Bonjour,

Je viens de parcourir votre blog qui est un pur régal au passage et dont je vous fais part d'une nouvelle qui vous intéressera..
Je viens de lire votre article sur le train jaune ou plutôt "le canari" de Cerdagne et une association (entre autre celle ou je vais partie) viens de réaliser en 5 modules voir bientôt 6 modules la
ligne du train jaune avec les plus beaux ouvrages d'art de la ligne : Pont Gisclard, viaduc Séjourné....

Plus d'informations en cliquant sur le lien de mon blog pour en voir plus.
Et aussi pour informer :
Notre Association Régionale des Cheminots Amis du Rail (ARCAR) viens d'assister au 100 ans du petit train jaune et sera aussi présent le week end du 17-18 juillet 2010 pour le véritable centaine de
la ligne dont notre maquette de la ligne.

Je vous souhaite une bonne journée.


piouls 01/07/2010 07:06



Info très intéressante, car la reproduction des ouvrages d'art situés sur cette ligne magnifique est un exploit!!! Encore bravo à tous les membres!!!!



ROGER Philippe 28/03/2009 17:09

Une petite anecdote cocernant ce train.
En été, ce train SNCF est le seul train en France où les contrôleurs ont des bouteilles d'eau à disposition. En effet, il n'est pas rare que dans le wagon découvert, certains voyageurs, ayant oublié de mettre des casquettes, tombent comme des mouches.

piouls 28/03/2009 17:31


amusant !!! encore qu'il vaut mieux pour les passagers imprudents tomber comme des mouches que de basculer du wagon découvert dans le précipice lors de la traversée d'un viaduc, car là, cela
risque d'être définitif!!!!!! 


Alex 26/03/2009 14:26

Superbe photos, ça donne vraiment envie d'aller y jeter un coup d'oeil ;)
Les ponts sont magnifiques.
Bonne continuation.

piouls 27/03/2009 08:00


merci. Effectivement, on trouve sur cette ligne un échantillon remarquable de ponts, viaducs, tunnels, murs de soutènement, murs pare avalanche, de quoi donner des idées à tout modéliste qui veut
se lancer dans l'aventure.......


CHRISTOPHE 24/03/2009 23:45

UNE PROUESSE TECHNIQUE POUR L'EPOQUE DE SA CONSTRUCTION.UN TRES BEAU REPORTAGE DE VOTRE PART.

piouls 25/03/2009 08:17



pour compléter cet article, j'ai diffusé hier une vidéo accessible sur you tube. Bonne visite



bonnaudet 24/03/2009 19:03

super reportage et que de belles photo.je connaiser de nom le train jaune. j espere pouvoir aller faire un tour cette ete se serait super. je navige souvent sur ton blog et trouve vraiment tres interessant.ammicalement de gaillac dans le tarn patrick.

piouls 25/03/2009 08:15


merci, le train jaune mérite effectivement un détour si tu passes un jour dans la région.


Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche