Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2022 6 06 /08 /août /2022 10:35
242

242

HFR160 commercialise un loco tracteur de la série Y8000 à l'échelle N sous forme d'un kit à construire proposé en différentes formules. Sa conception est très aboutie notamment dans sa version digitalisée où l'engin peut être équipé d'un système d'attelage/dételage automatique, d'un éclairage réversible des feux ainsi que de la cabine. Sa réalisation a été décrite en détail dans le dernier numéro 900 de Loco Revue où l'on peut apprécier le niveau de reproduction qui n'a rien à envier aux modèles HO.

J'ai souhaité ajouter ce modèle à ma collection, et je me suis lancé dans sa construction qui est présentée par la revue à la portée de tous. La photo ci dessus présente le loco tracteur terminé avec une légère patine 

je vous livre ci après les différentes étapes. Pour info, j'ai pris l'option avec la caisse pré peinte et avec la platine équipée du décodeur adapté sachant que la programmation des fonctions est spécifique sur cette loco. Elle permet normalement une gestion des feux en fonction du mode de circulation ou de stationnement du loco tracteur 

539

539

538

538

La caisse est réalisée en impression 3D, et les différents composants constituant le châssis et les éléments de détaillage en maillechort photo découpé d'une grande finesse (épaisseur 2 dixième mm)

Par contre, j'ai vite abandonné la construction du châssis dont la rigidité et fragilité au niveau de l'assemblage par pliage ne m'a pas convaincu, pas plus que le mode de positionnement du moteur.

Comme j'ai pris l'habitude désormais, j'ai réalisé le châssis à partir de longerons soudés sur un carter découpé dans une plaque époxy cuivrée, en respectant les cotes du fabricant, à savoir:

2 longerons de 52x4 mm (épaisseur 5 dixième)

carter support moteur de 16x12 mm

Les longerons ont été percés avec un foret de 5 dixième en respectant l'entraxe des essieux 34,5 mm. J'ai ensuite fraisé les orifices pour obtenir un logement biseauté adapté aux pointes des essieux, ce qui évite d'installer des paliers en laiton dont la soudure peut être délicate. Je reconnais que j'ai pu choisir cette option dans la mesure où je n'ai pas retenu la motorisation des dételages via deux moteurs qui reste assurément un choix intéressant proposé par le fabricant.

 

541

541

546

546

la prise de contact se fait par les pointes d'essieux via chaque file de roues, le pignon central assurant l'isolation, ce qui nécessite une construction du châssis avec des longerons soudés, mais isolés, il suffit d'ôter la bande cuivrée sur la partie centrale du carter ainsi que sur les fixations d'extrémités qui supportent également un attelage NEM classique fourni par le fabricant. . 

547

547

548

548

La motorisation et transmission est excellente, basée sur un moteur RSF équipé de deux volants d'inertie. Pour son positionnement, j'ai créé un berceau à partir d'un morceau de contreplaqué multicouches que j'ai percé au diamètre du moteur (7 mm) et tronçonné en son milieu afin d'obtenir deux pièces bien ajustées après découpe (l'utilisation d'une perceuse d'établi est nécessaire). Avant collage, il faut vérifier que le moteur entraîne bien les essieux sans résistance. 

549

549

634

634

La seconde pièce sera collée sur le moteur pour servir de support à la platine électronique équipée du décodeur. Attention, sa largeur doit être ajustée pour passer dans le capot moteur du yoyo. C'est la seule difficulté pour obtenir un châssis solide, avec un fonctionnement excellent. Je n'ai pas retenu le longeron articulé flottant proposé par le fabricant qui est effectivement judicieux pour passer sur des voies mal positionnées, mais je n'ai pas vu son utilité sur mon réseau lors des tests de circulation du châssis modifié. (photo 634 en premier plan)

566

566

La mise en peinture du châssis moteur a été faite à l'aérographe dans la couleur de la caisse

568

568

A ce stade, il faut vérifier que le châssis moteur s'emboîte précisément dans la caisse, et que l'articulation de l'attelage est bien présente. 

571

571

le fabricant propose (hors kit) des tampons métalliques adaptés au yoyo qu'il est aisé d'assembler. Pour faciliter la soudure, le support est enfiché dans l'embase et le plateau dans un trou préalablement percé à la verticale dans une plaquette en bois dur. 

574

574

575

575

577

577

629

629

les traverses frontales sont constituées d'une pièce unique en maillechort qu'il convient de plier et consolider par qq points de soudure, la mise en peinture (blanc mat) est réalisée à l'aérographe, de même que l'ensemble des garde corps latéraux. 

615

615

La déco est basée sur une planche de décalcomanies dont la pose est relativement aisée. Le fabricant préconise d'appliquer une couche de Micro Set bleu sur la caisse pour bien fixer les décals, puis une fois en place, une seconde couche de Micro Sol rouge en tamponnant délicatement avec une brosse dure pour bien faire ressortir les reliefs des persiennes.   

621

621

622

622

632

632

630

630

La pose des vitrages se fait par l'extérieur, à partir d'une planche où chaque fenêtre est pré découpée précisément. Une fine pellicule de colle Micro Kristal Klear permet un travail soigné. 

638

638

639

639

640

640

648

648

A partir de là, beaucoup de déboires lors de la connexion de la platine supportant le décodeur. Plusieurs tentatives infructueuses qui se sont soldées par un décodeur détruit. J'ai recommandé une nouvelle platine qui m'a permis de "sauver" l'engin, qui roule désormais en régime digital. Malheureusement, je n'ai pas réussi à brancher les platines de feux, rien ne se passe comme prévu sur la notice. J'ai donc abandonné et créé mon propre système d'éclairage à partir de leds CMS 402 câblées, et de résistances de 47 Kohms permettant d'atténuer la luminosité. Une petite traverse de 75 dixième d'épaisseur compense la platine de feux d'origine qui a fini par griller! Les feux AV et AR seront donc fonctionnels, mais non programmables, directement connectés au châssis. 

646

646

J'arrive au terme de sa construction, avec les rambardes latérales posées et maintenues avec une pointe de colle cyanolit.

L'engin fait ses premiers tours de roues en régime digital et je reconnais que son fonctionnement est parfait avec des ralentis extraordinaires, facilité par un groupe de micro condensateurs intégrés à la platine électronique qui maintient le courant lors de micro coupures. 

 

650

650

Une légère patine permet de présenter le loco tracteur sous un aspect moins neuf

653

653

La capacité de traction est limitée, les tests effectués en rampe permettent d'atteler trois à cinq wagons légers, on peut faire mieux en palier, en fait, il faut réserver cet engin aux manoeuvres où il excelle avec une inertie remarquable. 

En conclusion, je dirais que ce kit n'est pas à la portée de tous, il faut être un champion de la micro soudure pour s'en sortir, mais au bout du compte, on obtient un engin inédit très bien reproduit qui aura toute sa place sur un réseau.  

et pour une terminer, une petite vidéo présentant le loco tracteur en phase de tests de circulation.

Bon visionnage

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Merveilleux c’est celle que j’ai commencé à monter elle est superbe ca me donne du courage pour la terminer bravo
Répondre
J
Bonjour<br /> Fais moi savoir à l'occasion si tu as eu des difficultés pour l'installation de la platine électronique, si tu as choisi l'option digitale, car ce n'est pas évident de réaliser les connexions vu la taille mini des composants. Sinon, un modèle super dont le fonctionnement est irréprochable.<br /> bonne continuation<br /> JCB

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche