Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 06:22
786

786

Dans un article précédent, je présentais la construction d'une draisine DU65 à l'échelle N que j'avais équipée d'une motorisation lui permettant d'être autonome en régime digital. 

Malheureusement, son poids très léger limite ses capacités de traction, et les rampes présentes sur mon réseau "nanotrain" sont difficilement franchissables dès lors qu'elle est attelée à un wagon. J'ai donc pris l'option de fabriquer un wagon motorisé à partir d'un modèle à bogies trois essieux, qui permettra d'assurer un fonctionnement plus souple du couplage draisine/wagon tout en améliorant la prise de contact sur les rails. 

La photo ci dessus présente le châssis adapté sur des bogies que j'ai pu me procurer sur le net.    

757

757

Les bogies sont des modèles de CC72000 Arnold dont l'entraxe des essieux est identique à celui du wagon Roco à parois coulissantes que j'ai retenu pour cette transformation. J'ai dû fraiser légèrement son platelage derrière le point de rotation pour planifier la surface qui supportera le châssis à confectionner. La transmission sur ces bogies présente une démultiplication intéressante qui devrait assurer un mouvement souple et lent du convoi.  

758

758

La motorisation sera assurée par un micro moteur RSF de 16x8 mm à double sortie d'arbre diamètre 1 mm . J'ai prévu de lui adjoindre deux volants d'inertie dont j'ai dû adapter des bagues en laiton pour réduire l'alésage de 1,5 à 1 mm. Le moteur est maintenu par deux cales colées sur les extrémités qui renforcent les paliers. 

762

762

Le châssis est usiné après découpe d'une plaque de laiton mise en forme pour respecter le gabarit du wagon et son positionnement sur les rails, notamment les entraxes de rotation des bogies qui sont percés au diamètre de 2,5 mm. Le moteur est posé sur un berceau en laiton dont les supports sont soudés, il est fixé par vissage sur le châssis. l'arbre à cardan a été sectionné en deux, il est enfilé dans le manchon en laiton supportant le volant d'inertie, en s'assurant que la noix de cardan se positionne exactement à la verticale de l'axe de rotation du bogie.    

759

759

760

760

Sur ces photos nous voyons que le montage retenu permet une transmission par cardans précise et sans point dur même sur des courbes serrées. L'excellente inertie du moteur devrait garantir une marche très souple du wagon une fois attelé à la draisine. 

763

763

Le châssis d'origine du wagon doit être découpé délicatement pour permettre de loger la motorisation. J'utilise une mini lame de scie circulaire montée sur flexible dremel , et la finition est faite avec une lime. 

764

764

765

765

j'ai ajouté une plaque époxy sur laquelle j'ai confectionné des pistes isolées pour faciliter le câblage du décodeur. Elle est collée sur les deux supports de moteur. Le châssis du wagon préalablement découpé est ensuite collé sur sa caisse

770

770

768

768

le wagon sera équipé d'un attelage magnétique conducteur fixé sur une traverse en laiton (profilé en U plat) collée sur les extrémités de flancs de bogie. Une tige de laiton de 5 dixième assure une rotation de l'attelage sur son axe. La prise de contact d'origine Arnold offre une captation efficace sur les 6 essieux du wagon, plus les 2 essieux de la draisine après couplage. 

775

775

Un lest généreux est collé sous le châssis entre les deux bogies

776

776

777

777

La caisse du wagon a reçu deux lests supplémentaires sur ses extrémités découpés dans une plaque de plomb

778

778

Et pour terminer, deux renforts latéraux en PVC sur lesquels viendront se positionner la caisse du wagon. 

782

782

792

792

794

794

En définitive, la draisine a été démotorisée et circulera sous cette forme avec son wagon pousseur, auquel je pourrai éventuellement adjoindre plusieurs wagons. En fait, j'ai juste ôté les deux vis sans fin pour qu'elle roule sans blocage, ce qui laisse la possibilité de revenir à tout moment sur un modèle à traction autonome. j'ai profité de cette intervention pour la patiner et installer deux conducteurs à l'intérieur

Ce n'est pas très orthodoxe, mais je privilégie la qualité de roulement et de traction des convois. Les premiers tests de circulation du couplage confirment que l'option est bonne, avec des ralentis excellents, ce que je ne pouvais pas obtenir avec la draisine seule. Le problème reste d'ailleurs récurrent avec sa grande soeur à l'échelle HO lorsqu'elle est attelée.

788

788

789

789

791

791

Ce wagon motorisé pourra d'ailleurs avoir d'autres fonctions, puisqu'il est autonome. Il pourra par exemple servir pour renforcer la traction d'un convoi de fret long en association avec une loco dont les capacités de traction sont insuffisantes. Une double traction en quelque sorte!!!!

Reste une hésitation pour remplacer les flancs de bogies du wagon qui ne sont pas conformes, moyennant un charcutage des bogies Arnold, opération envisageable. 

A très bientôt pour des vidéos du couplage.   

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Excellent.
Bravo pour ce blog.
Répondre
K
Quel magnifique travail bravo
Répondre

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche