Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 06:36
665

665

Le premier module du réseau nanotrain est en phase finale de réalisation et il est temps de penser à la construction du second. Mais avant, il convient de prévoir un piètement solide et amovible. Pour ce faire, j'ai retenu le même processus adopté lors de la construction du réseau HO de l'ami Gilles. Cela passe par la découpe à la scie circulaire d'établi d'une plaque de CP multiplis de 15 mm d'épaisseur. La photo ci dessus présente les différentes pièces nécessaires au support de 4 pieds, à savoir 8 éléments de 10 x 6,1 cm et 8 autres de 10x 3,1 cm. Le perçage et le fraisage pour les vis à tête est effectué avec une perceuse d'établi en respectant précisément l'écartement de 7,5 mm par rapport aux chants   

659

659

L'objectif est d'obtenir des boitiers solides qui maintiendront les pieds réalisés dans des tubes à section carré de 3 cm d'épaisseur. J'ai prévu un jeu de 1 mm pour pouvoir introduire ces derniers sans forcer. Les boîtiers sont collés et vissés en bloquant avec un serre joint l'épaisseur de la pièce qui reçoit la vis, car même en utilisant des vis autotaraudantes, il y a risque d'éclatement du CP.

660

660

les pieds seront maintenus par une vis de 8 mm qui nécessite un taraudage sur une face. Le perçage du boitier et du pied s'effectue simultanément avec un foret de 7 mm pour que les deux pièces soient bien dans le même axe. Il faut ensuite tarauder le tube (8 mm) et repercer le boitier avec un foret de 8 mm. Un marquage garantit l'appartenance de chaque pied au boitier adéquat. Une fois la vis serrée, le pied est maintenu fermement.  

664

664

Il ne reste plus qu'à fixer solidement les boitiers aux quatre coins du réseau par vissage traversant et collage. 

675

675

672

672

674

674

673

673

Le module peut être déplacé sans problème, chaque pied est équipé à sa base d'une vis montée sur patin caoutchouté qui permet de régler l'horizontalité du réseau quel que soit le dénivelé au sol. Cette solution est d'autant plus utile lorsque l'on construit des réseaux modulaires car cela facilite la jonction des modules et les déplacements éventuels. L'avantage de l'échelle N est indéniable, un réseau conçu sous cette forme tient dans presque n'importe qu'elle voiture!!

Nous verrons ultérieurement le mode de raccordement que je prévois d'adopter pour le second module. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche