Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 18:39
381

381

Préalablement à la phase de construction, comme tout projet, j'ai établi un cahier des charges pour définir le thème, l'époque, le type de réseau et réalisé un plan afin de déterminer le plus précisément possible le tracé des voies, et l'emprise des différentes maquettes que j'envisage d'installer.

L'objectif est de réunir sur une surface la plus réduite possible les principaux éléments d'un réseau, à savoir une gare de passage avec ses structures annexes, et un embranchement desservant un silo à céréales et ses installations de chargement/déchargement via un complexe portuaire longeant un fleuve au premier plan. Pour ne pas surcharger le projet, et permettre une circulation aérée des trains, une partie importante du circuit est caché, situation rendue possible par la présence de deux rampes hélicoïdales qui autorisent la création de trois niveaux. Cela permet notamment de créer une petite gare souterraine au niveau le plus bas pour garer quelques convois. Ultérieurement, il sera possible d'ajouter quelques voies de part et d'autre de la voie centrale en fonction du trafic.

La photo ci dessus présente un schéma succinct réalisé à l'échelle 1/5 sur une surface prévue au départ de 200x65 cm. En définitive, j'ai dû revoir ma copie pour loger les principaux éléments, et refaire un tracé précis à l'échelle 1/2,5 sur la base d'une surface de 220x75 cm divisée en deux modules d'égales dimensions. Les voies en bleu correspondent à la partie visible du réseau, et en rouge la partie cachée. Le circuit en forme de double huit est bouclé et peut être parcouru dans les deux sens. Il autorise de nombreuses manoeuvres en gare et sur la zone portuaire. 

Partant de zéro matériel à cette échelle, la progression est lente car je dois d'abord m'équiper et la recherche n'est pas toujours facile en fonction des offres existantes sur le marché international orienté essentiellement vers des maquettes de type germanique, britannique et américaine.

Concernant la voie, j'ai pu acquérir un lot important de rails de la marque Arnold rapido qui fera l'affaire pour toute la partie cachée du réseau. Par contre, je me suis tourné vers Fleischmann pour la voie visible et Peco code 55 pour les aiguillages dont la finesse de reproduction est plus conforme à mes exigences. 

La matériel roulant français est mieux représenté dans les marques les plus connues (Arnold, Minitrix, Fleischmann, hobbytrain, Piko) et offre des qualités de reproduction et de fonctionnement proches de sa grande soeur à l'échelle HO

Quant aux maquettes, je poursuis mes recherches et si à l'occasion je ne trouve pas le style que je recherche, j'essaierai de les construire de toutes pièces, ou bien franciser des fabrications existantes. Pour les personnages, je suis agréablement surpris de la finesse des modèles commercialisés par Noch, Preiser, Faller, Woodland scenic qui égale à mon avis ceux en HO

Dans un précédent article, j'ai présenté une rampe hélicoïdale qui m'a servi de test pour vérifier la capacité de traction de quelques éléments moteur acquis récemment, et c'était une phase essentielle pour poursuivre ou non la construction du réseau comportant plusieurs niveaux.  

Le pourcentage des rampes maxi admissibles en zone cachée a été validé (3°), le réseau sera donc constitué de deux modules, ce qui facilite la construction et un éventuel transport, donc un projet modeste que je compte soigner au niveau déco. 

382

382

zoom sur le premier module qui n'est pas aux cotes retenues, et qui m'a servi de base pour sa construction. En fonction du rendu visuel, il pourra faire l'objet de quelques modifications du tracé.  

345

345

le cadre de chaque module est constitué de tasseaux de sapin collés et vissés sur leur tranche (section 50x10mm) Ils ont été découpés dans des plinthes à la scie circulaire d'établi. 

350

350

;

;

L'objectif est de réaliser une structure la plus légère possible. Le cadre ici retourné est consolidé par une plaque de xyltech de 5 mm d'épaisseur sur toute sa surface, ce matériau offrant une rigidité convenable tout en permettant une découpe ultérieure avec un simple cutter. Un trou d'homme a été réalisé avant la pose à l'emplacement de la rampe hélicoïdale. 

349

349

La rampe sera posée à l'aplomb du trou d'homme, ce qui permettra d'intervenir éventuellement sous le réseau en cas de déraillement du matériel roulant.

352

352

repérage des trous à percer pour la fixation des chandelles de la rampe

353

353

La fixation se fait par simple vissage une fois le plateau retourné. 

358

358

La rampe est ceinturée par une voie en palier qui débouche sur un pont  à caisson Noch. Sa hauteur 72 mm a été calquée sur celle du pont 

362

362

Cette section est équipée d'une semelle de 2 mm d'épaisseur car elle sera en partie visible en sortie de tunnel et donc ballastée avec dévers en courbe. Il s'agit de plaques utilisées en sous couche pour la pose de parquets flottants clipsés que l'on trouve dans tous les magasins de bricolage. La découpe au cutter est aisé et une fois collé, on peut poncer sa surface pour créer le dévers souhaité.  

373

373

J'utilise la voie flexible Fleischmann sur la partie visible du réseau. Sur cette photo, le pont à caisson Noch constitué de deux éléments vient d'être raccordé. Une partie du module est ceinturé d'une plaque de médium de 3 mm d'épaisseur qui servira de fond de décor. J'attends la réception d'un diorama anglais pour vérifier le rendu. 

378

378

la plateforme en façade est posée et consolide le pont. Une grande surface sera consacrée au fleuve et à l'installation portuaire avec la présence d'une péniche que je peine à trouver à l'échelle N. 

383

383

388

388

La plateforme supérieure sur laquelle sera située la gare et ses installations annexes nécessite de préparer des supports qui ont été ajourés, toujours dans la recherche d'un moindre poids du module. La base du réseau est découpée car il faut avoir un accès à toutes les voies cachées aux niveaux inférieurs. L'utilisation du xyltech facilite grandement les travaux, tant au niveau de la coupe au cutter que la fixation par vis sans aucun perçage préalable. 

384

384

Une plaque de MDF de 3 mm d'épaisseur ferme le module et donnera une surface plane pour le raccordement ultérieur au second. Les rails seront tronçonnés sur l'axe de jonction. 

386

386

La plateforme est en place, avant de la fixer définitivement, il faut raccorder électriquement toutes les portions de voies en souterrain sachant que l'exploitation sera dans un premier temps assurée en régime digital pour simplifier le câblage. 

A suivre. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Un lecteur assidu 01/07/2020 12:14

Bonjour,

Ladybird est une "solution" (cad logiciel + électronique), développée en premier lieu pour les besoins du club de Conflant St Honorine (CCAC) pour pouvoir commander par un ordinateur un réseau avec des trains en analogique et en digital. Son développeur le propose à la vente sur son site.

La question première que j’aimerai vous poser est : est ce que vous souhaitez automatiser le fonctionnement de votre réseau en cours de construction ?

Si oui, à la vue de votre plan, il est très facilement envisageable d'automatiser le fonctionnement de la voie unique, de la gare cachée et de la gare principale, tout en gardant un fonctionnement manuel des zones de manœuvre (ou sur tout le réseau si on ne veut pas allumer le PC). De ce que j'ai vu, un minimum de 22 zones de détection (par consommation de courant) seraient nécessaire : 4x3 zones pour les 4 voies principales de la gare principale, 3x3 zones pour les 3 voies de la gare cachée et 1 zone pour la voie d'accès à la rampe hélicoïdale depuis de port afin de pouvoir identifier un train entrant ou sortant de la zone "automatique". Pour cette dernière et pour les voies extérieures de la gare principale, la récupération des infos railcom serait un plus. Ces zones de détection seraient utile même en manuel pour savoir quand arrêter les trains dans les zones cachées par exemple. Si vous souhaitez aller dans cette voie et que tout votre parc N est en digital, je peux vous aider à choisir une solution. Certaines sont complétement gratuites d'ailleurs.

Mais bon dans un premier temps quel est votre envie pour l'utilisation de votre réseau ? Jouer seul, à plusieurs, se concentrer sur les manœuvres pendant que des trains roulent sur le circuit principal pour animer, piloter soi même son train de ligne, etc ? A ce stade de la construction tout est encore envisageable.

Bon courage et surtout bon amusement dans la réalisation de votre projet.
Un lecteur assidu

Un lecteur assidu 06/07/2020 10:28

Bonjour,

C'est avec plaisir que je peux vous aider sur ce point.
Etonnant qui vous n'ayez pas eu mon adresse mail, je l'avais mis dans les infos complémentaires du message de ma réponse précédente bon au cas où : thibaut.aubry@sfr.fr

Question prix, il y a deux niveaux de dépenses : la digitalisation (centrale + décodeurs de locos, de fonction et d’accessoires a minima pour les aiguillages et souvent aussi pour les feux) cette étape coute relativement cher j'en conviens. L'informatisation consiste à rétro-signaliser la position des trains. Cette étape ne "demande plus qu'à" installer les modules de rétro-signalisation et choisir le programme que vous souhaitez utiliser. Si vous utilisez votre centrale Roco Pro, ce sera Rocomotion qui vous a été fourni avec, sans autre choix possible, mais cela ne vous coutera rien de plus. Pour les modules de rétro-signalisation il en existe de nouveaux qui sont compatibles (la suite par mail si vous le souhaitez). Sur votre réseau, 2 modules de rétro-signalisation de 16 entrées devraient être suffisants, donc ce ne sera pas ce qui va peser le plus cher dans le budget de construction du réseau.

Si on prévois d'informatiser un jour son réseau, il est intéressant de prévoir une centrale qui le permet dès l'origine. Cela évite d'en acheter une nouvelle par la suite. Personnellement, je suis le développement du programme rocrail, gratuit et fournissant toute une série de cartes électroniques open sources (cartes et code source) ce qui a permis à un grand nombre de personne de réaliser leurs propres cartes adaptées à leur besoins.

Ce que l'informatisation demande par contre, c'est du temps :
du temps en amont pour comprendre la logique de cantonnement, le choix des zones "automatiques" et "manuelle" et surtout les zone tampon pour passer de l'une à l'autre, le choix du découpage, et enfin le dessin et la configuration dans le logiciel. Le niveau de configuration pouvant aller du simple renseignement des objets du réseau (locomotives, blocs, aiguillages, feux, etc) à des taches bien plus complexe comme la gestion des compositions de train, des horaires, des arrêts en gare a des position différentes en fonction du train, des inclusion/exclusion permettant d'autoriser ou refuser l'accès d'un bloc à un train, des automatismes (fermeture de PN, faire siffler une locomotive à l'entrée d'un tunnel, et certains vont même jusqu'à automatiser un triage...)

Voilou,
Au plaisir de vous relire

Un lecteur assidu

BARBUT 03/07/2020 13:51

Bonjour
c'est gentil à vous de vous pencher sur une informatisation éventuelle du réseau en cours de construction. L'idée du découpage approprié des sections de rails est effectivement à prévoir à l'avance dans cette perspective et c'est bien volontiers que je pourrais vous envoyer une copie du plan à l'échelle 1/2,5 qui trace les deux files de rails, pour planifier les zones de coupures.
Par contre, je n'ai qu'une vague idée du coût de ce mode de gestion que je n'envisageais pas, et que je ne suis pas sûr d'adopter, sachant que mon objectif est davantage de gérer manuellement le peu de matériel qui circulera sur ce réseau que de créer une exploitation automatique. D'ailleurs, un petit réseau de cette taille justifie t il cet investissement?
Merci de me communiquer votre mail perso si nous devons aller plus loin
Bien cordialement

Un lecteur assidu 02/07/2020 11:46

Bonjour,

Je cible mieux votre besoin. Dans votre optique de revente et comme il est difficile de toucher au câblage une fois le décor monté, surtout pour le sectionnement et la réalimentation des voies, j'aurai tendance à vous proposer de réaliser dès l'origine les coupes, isolations et réalimentation nécessaires pour la rétro-signalisation des zones de détections. Pas besoin d'installer les modules de rétro-signalisation eux même, toutes les zones peuvent être connectées au feeder d'alimentation DCC dans un premier temps. Mais cela fera un argument de poids lors de la revente que les zones soient déjà en place ou vous simplifiera grandement la vie si vous vouliez tester les capacités offertes par l'informatisation d'un réseau.

Petite aparté là dessus : la centrale digitale pro de roco que vous possédez (je suppose la bleue référence 10380) possède un port USB et est tout à fait adaptée pour se lancer dans cette aventure si l'envie voue en prenait. Par contre cette centrale n'est plus maintenue par Roco et n'est compatible qu'avec leur logiciel rocomotion (qui a du vous être fourni sur un CD dans la boite de la centrale) et les modules de rétro-signalisaton ref 10787 qui ne sont plus produits par Roco. Mais rien d'insurmontable.

Pour le placement des zones de détections, je peux vous aider à les identifier et les positionner sur la base de vos plans si vous le souhaitez, je vous laisse mon adresse mail au besoin.

Cordialement,
Un lecteur assidu

BARBUT 01/07/2020 19:44

bonjour et merci pour votre proposition. A ce stade de la construction, je n'ai pas encore prévu le mode de gestion, et il est peu probable que je conserve ce réseau comme d'ailleurs tous ceux que j'ai créés, c'est davantage une expérience que je tente dans cette échelle que je découvre avec intérêt, l'objectif étant de réaliser une maquette soignée au niveau décor, dont je me séparerai sans doute à son terme, n'ayant pas la place pour conserver un réseau. Dans l'immédiat la gestion sera assurée par une centrale digitale pro Roco avec un parc moteur digitalisé.
Bien cordialement

Traintrain76 30/06/2020 20:22

Bonjour,
On ne va pas bouder le plaisir de voir une nouvelle oeuvre Biscatrain!
Voila un petit réseau bien sympathique qui mériterait un fonctionnement sous Ladybird
bon courage

piouls 01/07/2020 08:04

Bonjour
je ne connais pas ladybird, est ce un logiciel de gestion informatique?

100% Rail 30/06/2020 14:50

Bonjour,

Un projet fort intéressant à suivre. Cela change du Ho!
Vivement la suite dans un prochain numéro.

Jean-Louis debec 07/07/2020 12:44

Bonjour,
Comme je vous le confirmais lors de notre entrevu (caméra embarquée), c'est la société Ligéa qui a créé ce logiciel.
Je pense que son son créateur sera ravi de vous faire une étude chiffrée si vous le souhaitiez.
Bien cordialement,
Jean-Louis

un lecteur assidu 30/06/2020 14:28

Bonjour,

Bon courage dans cette aventure que je suis avec intérêt. C'est vrai que le N permet beaucoup sur peu de place et qu'aujourd'hui on trouve beaucoup plus de modèles français qu'il y a 10 ans... C'est vrai aussi que les difficultés de modification dans le matériel roulant à cette échelle ne sont pas les même qu'en HO. Par contre la taille des objets que l'on manipule devient compatible avec les volumes d'impression des imprimantes 3D les plus courantes. Cela ouvre le champ des possible.

Concernant votre question sur les péniches, ceci peut peut être vous aider :
https://www.shapeways.com/product/GV39LD72G/1-160-flussboot-peniche-barge?optionId=146010821&li=marketplace

Sinon peut être qu'en cherchant sur le même site "péniche", "barge" ou "boat" vous donnera accès à quelque-chose qui vous plais plus.

Vivement la suite et bon courage dans votre réalisation.
Un lecteur assidu

BARBUT 04/07/2020 11:42

bonjour
Concernant la péniche, je n'ai rien trouvé qui soit de la même facture que celle proposée par Artitec à l'échelle HO. Un ami m'a confié son modèle que je vais essayer de reproduire à l'échelle N, Artitec ayant eu la bonne idée de joindre à son kit HO un plan détaillé qui se trouve être exactement à l'échelle N
Pour le sectionnement des voies du réseau dans la perspective d'une informatisation, c'est effectivement un travail qu'il serait intéressant de faire et si vous êtes disposé à me guider, c'est bien volontiers que je vous enverrai le plan des deux modules traités à l'échelle 1/2,5 où la voie figure avec les deux files de rails, mais j'ai besoin de votre mail pour vous joindre en privé.
bien cordialement
JCB

BARBUT 30/06/2020 20:19

Bonjour
et merci pour vos encouragements. Pour la péniche, l'offre shapeways.com correspond sensiblement à ce que je recherche. J'ai visité également de nombreux sites étrangers et je continue d'explorer les offres, peut-être que je la construirai de toutes pièces à partir d'un modèle HO qu'un ami va me confier. J'ai du temps devant moi avant d'aborder le décor!!
cordialement

boulin 30/06/2020 09:40

Bravo, encore un nouveau projet, je vois que quand vous êtes décidé tout va très vite ensuite...

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche