Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2019 3 11 /09 /septembre /2019 18:35
415

415

J'ai entrepris la restauration de deux locos vapeur issues de kits du fabricant DJH qui m'ont été confiées par l'ami Marc, un modéliste passionné de Dunkerque. Il s'agit d'une 140 A et d'une 231 C en version 3 rails toutes deux digitalisées sonores. L'objectif est de débloquer la transmission de chacune d'elle et de réparer les éléments cassés ou manquants. La photo ci dessus présente la 231 C 78 Nord en phase de tests sur un tronçon de voie Marklin à plot central. Pour faciliter les travaux, Marc m'a confié une centrale digitale de la marque dont le fonctionnement est spécifique au matériel à restaurer. 

448

448

La seconde machine est une 140 A DJH dont l'embiellage bloqué est à revoir.

412

412

Sur la 231 C, la motorisation se situe sur la loco, basée sur un moteur de qualité et une transmission logée dans un carter dont la pignonnerie est totalement bloquée par une graisse qui a dû sécher. Cet élément démonté nécessite un sérieux nettoyage effectué avec du diluant. Lors du remontage après un nouveau graissage, j'ai vérifié que la transmission vis sans fin/pignon n'avait pas de point dur avant de la refixer sur le moteur. 

413

413

La transmission carter/moteur se fait par le biais d'un manchon souple en plastique qui raccorde le carter au moteur, solution parfois adoptée par les concepteurs. Une mise sous tension permet de vérifier que l'embiellage fonctionne correctement et n'est pas à l'origine du blocage.  

414

414

Une fois sur les rails, je constate que cette loco peine à tirer son tender, ce qui laisse augurer une incapacité à tracter le moindre convoi. Les 3 essieux moteur patinent, malgré le poids conséquent de la loco dont la structure est métallique. Je vais donc tenter de l'équiper d'un essieu avec des roues bandagées, ce qui nécessite de les démonter en sortant l'embiellage.

417

417

L'opération est risquée, je n'ai pas droit à l'erreur!! Il faut d'abord faire sauter la rondelle pleine qui masque l'écrou, le dévisser en s'aidant d'un embout de tournevis mis au gabarit correspondant à l'écrou fendu, puis sortir chaque roue qui sera ensuite usinée. 

418

418

Les bandages d'adhérence sont des modèles Roco acceptant le diamètre correspondant. Après vérification de l'épaisseur et de la largeur du bandage, chaque roue sera bloquée sur l'essieu pour être usinée. 

419

419

Avant de fraiser une gorge, il faut vérifier que la roue tourne parfaitement sans voilage. Bien sûr, il faut vérifier les cotes en permanence, la fraiseuse Proxxon permet de faire cette opération délicate avec précision.

420

420

Ouf, je m'en suis sorti sans dégât. Les roues sont remontées sur leur essieu équipé de paliers en laiton qui se positionnent sur le châssis. Un test de roulement permet de vérifier qu'elles tournent sans voilage. A noter que la conception des essieux et le système de calage automatique à 90° des manetons de bielles facilitent le montage. 

421

421

J'en ai profité pour revoir le système de fixation du carter et du raccordement mécanique et électrique entre la loco et le tender, ce dernier abritant le décodeur sonore. 

423

423

456

456

Sur la 140 A, le problème sérieux se situe au niveau de l'embiellage qui bloque la rotation des roues. La motorisation se situe au niveau du tender via un moteur entraînant deux essieux extrêmes équipés de bandages d'adhérence, selon une disposition de faux bogies parfois adoptée par Roco. Un rapide contrôle permet de vérifier que tout est OK. Niveau structure, il manque certains éléments (tampon) et les flancs de bogie du tender en résine sont à consolider (l'un d'entre eux étant cassé en deux)

442

442

Les deux essieux médians du tender sont équipés pour capter le courant, le câblage sera à revoir car il ne communique pas avec la loco.

444

444

le flanc de bogie en résine cassé a été recollé et consolidé en glissant dans une rainure confectionnée au dos une tige de laiton de 6 dixième de mm. Cette opération a été faite également sur un autre flanc déficient

445

445

Pas beaucoup de solution pour restaurer cette pièce trop fragile. Une opération de patine sera exécutée pour masquer les défauts de relief visibles. Sans doute un moulage résine à partir d'un élément en meilleur état aurait permis de reconstituer correctement le flanc de bogie, mais je ne sais pas faire!!!!

446

446

Autre problème propre à ce modèle, l'inscription en courbe est impossible sur le rayon de 35 cm (base du système Marklin) De plus, les marchepieds situés au niveau du bissel AV bloquent ce dernier dans les courbes. La 140 A n'accepte que les courbes de 60 cm de rayon minimum, alors que la 231 C passe sur tous les rayons de la marque.  

448

448

j'ai pu réinstaller un jeu de tampons de type Nord que j'avais dans mes tiroirs.

449

449

Là, cela se complique pour trouver l'origine du blocage de l'embiellage. La bielle accroche sur le moyeu central du dernier essieu et frotte sur le réservoir. Il faut dessouder le maneton et intercaler une micro rondelle avant de replacer la bielle. Le réservoir a été fraisé de l'intérieur.

Un autre problème de taille se situe au niveau du tiroir où le support de piston sort de ses glissières. Bref, le montage d'origine n'était pas au top!!! Après une bonne prise de tête et des heures de recherche, la loco roule enfin sans point dur sur ses rails!!!!

458

458

Terminé pour la partie mécanique, il est temps de faire quelques améliorations dont notamment la dépose de véritable charbon concassé dans les soutes tender. (fixation à la colle blanche à bois rapide Sader)

469

469

et pour finir, une légère patine qui apporte à cette fabrication un aspect un peu moins Jouet. Les travaux sont exécutés à l'aérographe en prenant soin de faire tourner les roues durant l'application. Un nettoyage des bandes de roulement est effectué immédiatement avec des cotons tiges imbibés de diluant de la marque Décapod

471

471

Idem pour la 140 A, les locos vont pouvoir reprendre du service sur le réseau de Marc. C'est vrai que les kits laiton de nombreux artisans ont permis de proposer aux passionnés des modèles originaux, souvent bien conçus, mais qui sont aujourd'hui dépassés par les productions actuelles dont le fonctionnement est irréprochable. Avec un peu de soin et beaucoup de patience, il peut être intéressant de les restaurer sauf à s'accommoder de modèles destinés à exposer en vitrine.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Claude 26/09/2019 14:00

Wouiii encore du travail d'orfèvre !
Bravo

Marc 12/09/2019 16:05

Bonjour.
ouach , sacrée entreprise pour ses deux belles machines emblématique du Nord....
Bravo , pour le démontage et rainurage des bandes de roulement , il fallait oser..
seul ,un grand maître peu réussir une tel opération...Bravo..

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche