Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2019 4 22 /08 /août /2019 05:20
799

799

En 2016, j'avais déjà réalisé ce type de travaux pour le compte d'un modéliste, mais en adaptant le modèle pour circuler sur son  réseau à l'écartement HO. Aujourd'hui, je renouvelle l'expérience sur commande d'un autre amateur, mais cette fois ci à l'échelle conforme, l'original circulant sur de la voie métrique, reproduite en HOm notamment par Peco, Bemo, Tillig, soit un écartement de 12 mm.

302

302

les travaux porteront sur les trois voitures produites par Atlas. La première étape consiste à démonter chaque élément maintenu par vissage en décollant proprement chaque pièce du châssis métallique. 

290

290

Cette fois ci, j'ai prévu d'emblée que le bogie moteur serait équipé de roues avec bandage d'adhérence, car le faible diamètre retenu limite la capacité de traction de la rame, notamment sur les rampes qu'elle doit pouvoir franchir attelée aux deux autres voitures.

Les travaux sont exécutés avec la fraiseuse Proxxon, utilisée en mode "tour à métaux". L'outil de coupe (un carré acier de 3,5 mm de section) est mis en forme et affûté avec un disque à tronçonner proxxon, puis serré dans les mors d'un étau lui même bloqué sur la table à coordonnées. Cette méthode permet de confectionner des gorges dans n'importe quelle roue métallique avec une précision remarquable.  

291

291

Les roues sont des modèles LMT 22 (diamètre 9 mm) dont les essieux sont équipés de pignons Roco (module 0,4) 

295

295

Compte tenu du faible entraxe des bogies (23 mm), j'ai retenu un micro moteur japonais mashima à double sortie d'arbre sur lequel j'ai ajouté deux vis sans fin (module 0,4 récup sur moteurs Mitsumi) et deux volants d'inertie. Le châssis a été confectionné dans des profilés de laiton de section 3 x 1,5 mm (l'Octant) mis au gabarit adéquat et soudés, après perçage dos à dos (2 mm) des longerons supportant les essieux. Il importe de positionner ces éléments bien à plat et d'équerre lors de la soudure.

293

293

le volant d'inertie (Micro-Modèle) est découpé en deux avec une lame de scie à métaux en le faisant tourner à grande vitesse bloqué/collé dans un foret de 1,5 mm. Cette solution permet d'obtenir deux masses bien équilibrées. 

296

296

le faible empattement à l'échelle HOm ne permet pas un positionnement à plat du moteur, il faut donc fraiser les longerons sur la partie centrale

297

297

Là encore, la fraiseuse se révèle l'outil indispensable, et permet un calage millimétrique du moteur sur son berceau.

298

298

Enfin pour solidifier le bâti, j'ai ajouté un carter découpé dans une plaque de laiton de 5 dixième mise en forme et soudée. 

299

299

Le moteur est ensuite collé sur sa base en vérifiant que la transmission vis sans fin/pignon est OK sans point dur. Les traverses latérales largement dimensionnées seront ajustées lors de la pose des flancs de bogie.

300

300

Le moteur est surmonté d'une petite plaque de PVC collée sur laquelle j'ai centré une vis de 2,5 mm constituant l'axe de rotation du bogie. 

303

303

Pour supporter les flancs de bogie, j'ai confectionné deux plaques de PVC de 2 mm d'épaisseur qui seront collées de part et d'autre du moteur. Elles ont été fraisées pour ne pas gêner la rotation du rotor.

305

305

Deux autres cales PVC (profilés en L) sont ajoutées pour permettre de fixer les flancs de bogie. L'ensemble est consolidé par collage de l'étrave chasse pierre à l'avant et une autre traverse mise en forme à l'arrière du bogie. 

306

306

Une ouverture a été réalisée sous chaque pignon afin de pouvoir les graisser si nécessaire.

308

308

Un tracé a été exécuté avec un compas pour la découpe du châssis sur la zone qui recevra la motorisation 

309

309

j'utilise la scie à chantourner Proxxon équipée d'une fine lame permettant une découpe précise, la finition est faite à la lime. 

310

310

confection d'une bride en laiton vissée sur les longerons du châssis après taraudage 1,6 mm. Il importe de calculer la hauteur du support pour maintenir une garde sur rails la plus basse possible. 

311

311

Le débattement du bogie sur son axe est important et permettra de franchir les courbes les plus serrées, les flancs ayant été réduits en épaisseur pour permettre un passage sous le châssis sans accrocher.  

312

312

Pour les bogies porteur de toutes les autres voitures, j'ai adopté un système basé sur des morceaux de tube laiton (diamètre 3 extérieur, 2 intérieur) sectionnés et collés sur la largeur des supports d'origine Atlas. L'avantage est d'éviter un charcutage laborieux des bogies qui peuvent être refermés en l'état, tout en assurant une bonne rotation des essieux LMT

 

 

 

313

313

de plus avant de reclipser le bogie, j'ai raccordé électriquement les deux tubes qui assureront une prise de courant très fiable sur la file de roues non isolée, limitant l' utilisation de lamelles de contact aux seules files de roues  isolées de la motrice. Chaque voiture participera à la prise de courant de la rame sur chacun des bogies via des attelages conducteurs magnétiques REE

315

315

Enfin, il convient d'améliorer le support de rotation des bogies par introduction de bagues en PVC sectionnées sur des tubes aux diamètres adaptés. 

317

317

dernière intervention sur le châssis, un léger fraisage pour éviter tout frottement des roues qui pourraient provoquer des court circuits. 

333

333

Les bogies sont maintenant positionnés et ils ont reçu une première couche de peinture gris clair avant traitement de patine qui sera exécuté en phase finale de montage. 

321

321

L'attelage magnétique conducteur REE est vissé directement sur le châssis après perçage/taraudage 1,6 mm et agrandissement du trou situé au centre de l'attelage. Un léger fraisage de la traverse de choc est nécessaire pour permettre un débattement correct. Il peut ainsi pivoter sur son axe sans gêner la rotation du bogie.  

322

322

Un petit ressort de rappel a été ajouté en introduisant une tige de laiton de 5 dixième dans la queue d'attelage après perçage et un petit clou en laiton positionné derrière le pivot de rotation du bogie. Il maintient ainsi l'attelage en position médiane tout en lui assurant une grande souplesse niveau débattement lors des inscriptions en courbe de la rame 

234

234

Le châssis a également été repeint avant d'aborder les travaux suivants, à savoir l'équipement intérieur et le raccordement électrique au décodeur. 

326

326

Il est temps maintenant de préparer la motrice en vue de sa digitalisation. 

325

325

les deux voitures devant être équipées d'éclairage intérieur, il est indispensable de peindre l'intérieur des caisses (gris foncé) le plastique laissant filtrer la lumière par transparence. Une seconde couche sera ensuite appliquée (beige) sur toute la surface. Pour ce faire, les vitrages doivent être décollés, et cette opération est parfois délicate en fonction du niveau de collage réalisé par nos amis chinois (c'est tout ou rien!!!) Une patine légère des caisses sera exécutée dans la foulée à l'aérographe. 

A suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche