Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2019 3 10 /07 /juillet /2019 05:42
093

093

Avant d'attaquer la construction des deux voitures, j'ai appliqué une première patine sur la loco, en prenant soin de bien nettoyer les bandages des roues, ce qui permet de faire des tests de roulement sous régime digital. Sur cette photo nous voyons que la loco est encadrée des deux châssis de voitures "cage à poule" 

058

058

En attendant leur finition, la loco est attelée provisoirement à une voiture 3 pattes Roco pour vérifier ses aptitudes à la traction. 

092

092

Il restait à mettre en place les vitrages ainsi qu'une rambarde garde corps sur la plateforme latérale de la loco. A noter que l'une des fenêtres ouverte est en fait une soute d'approvisionnement en charbon. C'est fait. Maintenant, je peux aborder la construction des deux voitures 

074

074

Le châssis est identique sur chaque voiture, là encore, les plaques de laiton ont été soigneusement décapées avec la gomme abrasive Roco pour faciliter les travaux de soudure. 

078

078

La mise en forme ne pose pas de problème. J'utilise les mors d'un étau pour faciliter les opérations de pliage. 

079

079

mais une pince à becs recourbés peut aussi faire l'affaire. 

080

080

Les longerons latéraux doivent être soudés et servent également à renforcer les attaches des lames à ressorts. Un ruban de soudure liquide déposé au pinceau sur les deux faces permet une fixation rapide avec la panne d'un fer à souder bien chaude. 

081

081

les deux châssis sont traités simultanément

082

082

Pour apporter un relief suffisant, des jeux de lames à ressort sont à souder l'une contre l'autre après pliage, puis rapportés sur le châssis

083

083

Ensuite, il faut souder les supports de freins en veillant à les positionner dans l'axe des roues

084

084

Les boites à essieux sont des pièces moulées en fonte qui s'encastrent dans les supports de châssis où ils seront soudés

086

086

C'est fait, il ne reste plus qu'à vérifier le bon roulement des essieux à pointe en écartant légèrement les supports

089

089

Une tringlerie est à mettre en place pour réunir les patins de freins, réalisée en barre de laiton de 4 dixième soudée.  

090

090

et pour terminer la pose des tampons sur une seule des extrémités de chaque voiture. 

099

099

Le timon d'attelage est constitué d'une plaque de laiton flottante sur un axe central, maintenue en traction par un ressort souple, ce qui permet de réaliser un contact permanent entre la loco et chaque voiture. 

100

100

La conception arrondie des châssis (loco/voiture) assure un débattement correct même dans les courbes les plus serrées. 

105

105

LSL a prévu une prise de contact sur les 4 essieux des deux voitures. Les roues étant isolées de leur axe, il faut décaper les flancs internes peints, opération réalisée avec le flexible dremel et une gomme Roco.

106

106

C'est fait, il ne reste plus qu'à confectionner une platine avec des lames en chrysocale qui remplacera d'une façon plus fiable le système à base de fils prévu par LSL. La CAP (cage à poule) devrait donc bénéficier d'une prise de contact parfaite sur 12 roues au total. 

A suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Voillat Stéphane 14/07/2019 10:02

Salut Jean-Claude, jour à après jour je suis avec intention tes articles. Magnifique !
Stéphane

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche