Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 06:24
657

657

J'aborde maintenant la construction du tender. Beaucoup moins de pièces dans la mesure où la caisse venue de moulage est constituée d'un seul élément en bronze. De même, les organes de roulement (3 essieux) sont déjà montés sur le châssis ainsi que le moteur qui entraîne 2 essieux extrêmes via des vis sans fin faisant office de volants d'inertie. Très belle conception qui assure une transmission parfaite. Toutes les roues sont conductrices via des longerons porteurs isolés électriquement, donc sans lamelles de contact. 

671

671

Toutefois, les premiers tests de roulement confirment que la traction est insuffisante, aucune des 4 roues motrices n'étant équipées de bandage d'adhérence. J'ai donc démonté deux demi essieux qui s'accrochent sur le pignon central, et usiné à la fraiseuse Proxxon des gorges afin de loger l'équipement manquant. La perte de contact de ces deux roues bandagées sera compensée par la loco qui sera reliée électriquement

672

672

C'est fait, au passage j'ai revu le système d'accouplement loco/tender plutôt complexe conçu par le fabricant, en installant un timon rigide et mobile s'articulant sur les deux éléments. Pour ce faire, j'ai dû pratiquer une incision sur la traverse AR de la loco. Il suffit d'engager l'une des extrémité dans la fente et celle ci vient se positionner directement sur le têton soudé sur le châssis. Pas besoin de vis pour le maintien

654

654

Mais revenons sur le châssis du tender constitué de longerons en laiton pliés à 180° et soudés l'un sur l'autre pour assurer une meilleure rigidité. Là encore, deux forets de 1,8 mm enfichés dans une plaquette en bois garantissent un bon positionnement lors de la soudure.  

656

656

les traverses sont ensuite mises en forme et soudées sur les longerons. Pour garantir un bon équerrage, j'ai utilisé une petite plaquette époxy découpée au gabarit adéquat

655

655

C'est fait, l'assemblage est solide et bien plan.

658

658

659

659

la pose des 6 boîtes à essieux ne pose pas de problème, un têton central s'emboîte dans les longerons, assurant un bon centrage. 

663

663

les trappes d'approvisionnement en eau du tender sont ajoutées ainsi que les renforts sur la soute à charbon. Les rambardes sont réalisées en fil laiton de 4 dixième fixées sur leur support avec un point de colle cyanolit. Un second élément obture la face AV du tender avec ses portillons d'accès

666

666

Le fabricant à prévu un lestage en plomb conséquent constitué de plaques de charbon et de briquettes, ce qui apporte un supplément d'adhérence au tender moteur

673

673

A ce stade, je peux tester à nouveau la loco pour vérifier l'amélioration de traction opérée par ajout de bandages d'adhérence, c'est beaucoup plus efficace!!!

674

674

Les lanternes sont soudées sur le tablier AV de la loco. J'ai prévu d'y installer des micro leds CMS avant de poser les enjoliveurs. Mais s'agissant d'une version Nord, il faudra remplacer l'une des lanternes par le tableau cinéma que j'installerai après les travaux de peinture. 

680

680

Pour câbler la led CMS, il faut percer le tablier juste derrière la lanterne pour passer les fils correspondants. Elle sera raccordée directement au deux pistes isolées du carter de la loco.

675

675

676

676

Je n'ai pas réussi à fixer les lanternes AR par soudure sur la caisse en bronze du tender, aussi, j'ai introduit un micro tube en laiton de 1 mm de diamètre à l'intérieur des lanternes que j'ai soudé au dos, ce qui permet de les fixer par collage sur le tender au travers des trous correspondants. 

678

678

Le décodeur Lenz trouve sa place sur un des côtés du châssis, après ajout de deux plaques Epoxy cuivrées que j'ai soudées sur les longerons. Le bâti moteur est ainsi calé entre ces deux plaques et la transmission protégée des fils à raccorder. 

683

683

Plusieurs pistes ont été tracées sur la plaque époxy sur lesquelles sont raccordées les fils du décodeur:

à gauche sur la photo:

fil rouge, file de roues de droite dans le sens de la marche AV

fil noir, file de roues de gauche dans le sens de la marche AV

fil orange et gris, bornes du moteur

à droite sur la photo:

fil bleu, anode des leds des lanternes AR du tender

fil blanc, cathode des leds (feux rouge en marche AV)

fil jaune, cathode des leds (feux blanc ton chaud en marche AR) 

nb: une résistance CMS de 8 Kohms est intercalée sur chaque cathode 

693

693

La connexion électrique caisse/châssis du tender permet d'extraire les deux éléments aisément, cela sera nécessaire lors des travaux de sablage et de peinture. 

682

682

Le raccord électrique loco/tender se fait par deux micro prises tulipe mâle qui viennent se connecter sur les deux prises femelles soudées sur le châssis du tender.  

685

685

686

686

Test d'éclairage, il faudra réduire encore l'intensité des leds lors du montage final.

694

694

Une résistance de 30 Kohms ajoutée sur l'anode commune donne un bon rendu. C'est mieux ainsi

 

Les interventions suivantes porteront sur le décapage, polissage, mise en peinture, déco, patine, numérotation, un exercice difficile qui devrait mettre un terme au reportage présenté sur ce blog. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marc 28/04/2019 15:07

hyper , super boulot..bravo champion..

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche